Hôte Démoniaque

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

LogoPrincipalDemonsDuChaos.png
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner left.jpg
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner right.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png
Vortex-sfx.pngVortex-sfx.pngVortex2-sfx.pngVortex2-sfx.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Daemons page corner.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Daemons-gothic.jpg
Chaos-tzeentch-angle.png
Chaos-nurgle-angle.png
Ne réveillez pas le démon qui sommeille…
« Quelque chose de terrible est en train de naître en moi. Parfois, je sens cette chose qui épie le monde derrière mes propres yeux. Et elle a faim de ce qu’elle trouvera de l’autre côté de ma peau. »
- Danus Carol, ancien Acolyte de l’Inquisiteur Ahmazzi.
Chaos symbol.png


Un Hôte Démoniaque est un humain au sein duquel un Démon a investi une partie de son essence et de son pouvoir. Comme une tumeur maligne, celle-ci croît en puissance et en influence jusqu’à ce qu’elle submerge entièrement le malheureux humain qui la porte, et le Démon naît alors dans le monde physique lors d’un processus douloureux, horrible, brisant tous les espoirs du réceptacle. Ce processus de gestation, depuis l’infection jusqu’au moment où le Démon est libéré des entraves de la chair de son hôte, représente un long duel de volontés entre les deux protagonistes, jusqu’à ce que la nature de la créature finisse par ronger son réceptacle. À la fin, le Démon brise la volonté de son hôte jusqu’à ce qu’il ne reste rien d’humain en lui, excepté peut-être une infime étincelle de conscience hurlant sans fin sa douleur et son désespoir.

Les Démons trouvent des réceptacles humains plus ou moins par hasard, mais tout commence toujours par un contact entre le futur hôte et le pouvoir du Warp. Il suffit parfois d’un coup d’œil jeté dans un miroir maudit, d’une blessure infligée par une Épée Démoniaque, d’une rêverie éveillée suscitée par un désir de pouvoir et de destruction dans un temple impie. Quoi qu’il en soit, une fois que le Démon a planté ses crochets dans la tendre chair de son futur hôte, celui-ci dévale la pente inévitable de la tragédie. Une fois le germe planté, il faut parfois un peu de temps à l’hôte pour réaliser ce qui lui arrive. D’étranges phénomènes et la manifestation spontanée de pouvoirs contre nature, associés à des pulsions malveillantes de plus en plus prononcées, lui feront peu à peu réaliser ce qui lui arrive et ce qu’il devient.

Pendant le temps que dure cette métamorphose, l’hôte humain peut tenter de résister à la montée du pouvoir démoniaque, et il peut même croire qu’il parviendra à le contrôler et à le plier à sa volonté. En fait, nombre de ceux qui deviennent les réceptacles des Démons sont capables de réprimer ou de lâcher le pouvoir de l’être qui a investi leur chair, mais s’ils en viennent parfois à penser qu’ils pourront contrôler cette abomination, ils se bercent d’illusions. Chaque tentative visant à brider la bête ne fait que rapprocher l’échéance, et l’heure tourne inexorablement. Au fil du temps, le pouvoir de l’Hôte Démoniaque va croissant, et son humanité s’étiole tandis que le monstre émerge de plus en plus souvent, et avec plus de violence. À la fin, quand plus rien ne s’oppose à lui, le Démon fait irruption dans la réalité, poussant un cri d’exultation, libre de se déchaîner sans frein ni logique dans l’univers de la matière et de la chair.

Quelle tragédie, en vérité, qu’en dehors des disciples des Dieux Sombres, ce soient les serviteurs de l’Inquisition qui risquent le plus de se retrouver infectés par la souillure en germination d’un Démon ! Les Acolytes et les Inquisiteurs qui entrent en contact avec les entités démoniaques et autres reliques imprégnées par le Warp doivent exercer une vigilance sans faille sur leurs pensées, leurs paroles et leurs actes lorsqu’ils sont confrontés à de tels périls, de peur de laisser paraître au sein de l’armure de leur foi une fissure par laquelle le monstre puisse s’infiltrer.

Source

Pensée du Jour : « Nul n’est innocent, car il n’existe que divers degrés de culpabilité. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Inquisiteur et Radicaux