Guerres de la Peste

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Les Guerres de la Peste.
Dans les remous du Warp, des yeux avides observaient. Ils s’attardaient sur les marches méridionales de l’Ultima Segmentum. Nurgle les voulait pour lui. Il désirait les combler de ses bienfaits, voir leurs citoyens se couvrir d’excroissances et se lamenter alors que leurs autres organes pourriraient et se détacheraient.

Les mondes d’Ultramar étaient beaux, prospères et bien gouvernés. Sans surprise, de tels joyaux suscitaient la convoitise de Nurgle. Le Père des Pestes désirait annexer ces mondes directement à son propre Jardin du Royaume du Chaos, et il assigna cette tâche à ses enfants. Quand la Grande Faille eut déchiré la réalité et déversé l’énergie du Warp dans la galaxie, Nurgle jugea le moment venu.

Il s’évertua à répandre les germes de la corruption dans les Cités-Ruches surpeuplées, la Peste Ambulante, la Variole Suppurante, et la Pourriture Oculaire. Alors qu’un voile de ténèbres s’abattait sur les mondes affligés, de nouvelles souches virulentes de ces maux hideux relançaient le cycle meurtrier. Mais ce dernier arriva alors à son terme en engendrant la vie. Des cadavres des victimes éclorent des Nurglings à profusion, et les cultes de la Corruption invoquèrent d’autres renforts à la faveur des ravages subséquents. L’Imperium baptisa Guerres Délétères le conflit qui s’acheva par la corruption de trois systèmes au nord galactique d’Ultramar, devenus depuis les Astres Fléaux. Nurgle convoqua alors trois de ses plus grands commandeurs - Mortarion, Typhus et Ku'gath - et leur donna pour mission de conquérir Ultramar[1].


L'Invasion[modifier]

Le Primarque Démon Mortarion dirige l’invasion du Chaos.
Les premiers envahisseurs furent la Death Guard, sous la conduite de leur Primarque macabre, Mortarion. Sa campagne, méticuleusement planifiée en sept étapes, devrait répandre une désolation sans nom sur Ultramar. La première partie, dite Guerre des Mouches, incluait l’assaut sur les Trois Planètes, le siège du Monde-Ruche d’Ardium, et l’offensive de la Mort Rampante contre Espandor et Drohl. La Death Guard se faisait précéder par des bombardements viraux. Des Cités-Ruches devinrent des fosses, et des Agri-Mondes des désolations peuplées de mouches. Les attaques lentes mais implacables usèrent les Ultramarines et leurs auxiliaires. Faute de communications et de secours à cause des tempêtes Warp, les défenseurs étaient en difficulté en cent lieux d’Ultramar. La force d’invasion déjà importante de Mortarion, renforcée par des mutants et des Cultistes du Chaos, était soutenue par la Flotte de la Peste de Typhus, à la tête de son vaisseau amiral, le Terminus Est et par les Démons dirigés par le Grand Immonde Ku’gath le Patriarche Purulent, à la tête de la Légion Démoniaque baptisée la Garde Purulente, elle-même divisée en sept Légions et commandées par six autres Grands Immondes : Septicus, Bubondubon Boute-En-Train, Pestus Throon, Gangrel, Squatumous et Famine. Leur stratégie consistait à prendre et à tenir quelques-uns des principaux mondes d’Ultramar tels que Iax, Espandor et Konor. Les serviteurs de Nurgle lancèrent des raids sur les mondes les plus mineurs du sous-secteur, se retirant toujours avant le déploiement des Ultramarines et de leurs successeurs.

Le système d’Espandor fut le premier à être assiégé. Les Ultramarines disputèrent âprement Espandor Prime aux Space Marines du Chaos jusqu’à l’arrivée des renforts. Iax fut envahi quand à elle par les armées de Ku’gath. La planète fut converti par les impériaux en moitié sanatorium, moitié laboratorium, afin de développer et améliorer des remèdes contre les pathogènes en constante évolution propagés par l’ennemi avant de les distribuer sur les théâtres d’opérations aussi vite que les hérétiques pouvaient les répandre. Pour les envahisseurs, Iax servait de base d’opérations pour la conquête d’Ultramar, alors que Mortarion, la Death Guard et le reste de la Garde Purulente déployaient leurs forces dans le reste du secteur. Tartella fut ravagée par les Démons et, même si le Gouverneur a survécu, la planète avait subi des pertes s’élevant à quatre-vingt-dix-huit pour cent de la population.

Macragge elle-même souffrit des crises provoquées par le Chaos alors que Mortarion dirigeait des raids partout dans Ultramar. Des groupes rebelles menèrent des actions terroristes, bien que cela n’ait entraîné aucune destruction importante ni aucun endommagement critique. Mais ces incidents minèrent le moral des civils et contraignirent le Maître de Chapitre des Ultramarines, Marneus Calgar, à perdre un temps précieux en hommes et en ressources pour mener des missions de maintien de l’ordre afin de neutraliser les rebelles et renforcer le moral et la sécurité de Macragge.

Quand à Typhus, sa flotte envahit et captura l’un des forts stellaires d’Ultramar et concentrait ses efforts sur la prise d’autres stations spatiales. Mortarion lui ordonna plus tard d’attaquer le monde de Parmenio, où se jouerait un affrontement majeur du conflit.[2]

L'Invasion de Konor[modifier]

Sachant l’arrivée de Guilliman, Mortarion lança l’Invasion de Konor, système important d’Ultramar que accueillait le Monde-Forge majeur de Konor. Le Primarque Démon espérait utiliser ce système comme un tremplin pour un assaut à grande échelle sur le monde natal des Ultramarines, Macragge. En fin de compte, ce stratagème échoua car la défense impériale et la contre-attaque subséquente dans le système l’empêchèrent d’atteindre son objectif. Bien que la Death Guard et leurs alliés démoniaques aient réussi à s’emparer de la station de relais astropathique du système de Konor sur le monde de Vanitor et de la planète océanique Drenthal, qui servait de lieu d’entraînement de l’Aeronautica Imperialis, les trois planètes centrales qu’étaient le Monde-Ruche d’Astaramis, le Monde-Forge Konor et l’Agri-Monde de Nethamus sont restées fermement entre les mains des Loyalistes. Peut-être plus important encore, le Monde Hostile corrompu de Loebos, le moyen ultime de Mortarion de prendre le système et qui consistait à propulser cette planète pour se tracer un chemin vers Macragge, fut détruit lors d’une opération de débarquement impérial quasi-suicidaire.[3]

Le Retour du Seigneur d'Ultramar[modifier]

Roboute Guilliman mène la contre-offensive !
Douze années après le début de la Croisade Indomitus, Guilliman appris par le Capitaine Uriel Ventris, venu spécialement d’Ultramar de la part de Marneus Calgar, que la guerre s’intensifiait ainsi que la présence de son frère déchu. Le Fils Vengeur annonça lors du Triomphe de Raukos son intention de retourner dans son royaume avec d’importants renforts, notamment des Space Marines Primaris et de repousser l’assaut du Chaos. Il envoya d’abord ses troupes nettoyer le Monde-Ruche d’Ardium dans le secteur de Macragge de ses assiégeants Astartes Hérétiques. Au cours de cette opération, il appris que Mortarion utilisait un vieil artefact connu sous le nom de Main des Ténèbres, un appareil très ancien (sûrement Aeldari d’origine), qui date d’âges bien antérieurs à la conquête des étoiles par l’Humanité, et qui offrait à son détenteur la possibilité de manipuler aisément les énergies du Warp à une échelle gigantesque. Cet appareil permettait aussi à Mortarion de faire relever les morts, transformés en zombies de la peste. Ces nombreux raids sur divers planètes avaient pour objectif d’implanter un ensemble d’appareils similaires et d’essence démoniaque afin de propager la folie et la sédition au sein d’Ultramar tout en renforçant l’influence du Warp. Le réseau Warp tissé par la Main des Ténèbres permettait aux Démons d’y lancer ainsi une incursion à grande échelle. Les Ultramarines détruisirent l’un de ces appareils sur Ardium et libérèrent le monde de l’influence de Nurgle.[4]

Le Conseil de Héra[modifier]

Une fois le siège d’Ardium levé, Guilliman se dirigea vers Maccrage. Arrivé sur son monde natal, Guilliman convoqua un conseil dans la Forteresse de Hera composé de représentants des échelons supérieurs de l’appareil de commandement impérial, des émissaires de la Marine, de l’Astra Militarum, et des Maisons de Chevaliers d’Ultramar ainsi que les diplomates qui s’exprimaient au nom des gouvernements des mondes du secteur. Le Seigneur Commandeur annonça qu’il avait commis une grave erreur après l’Hérésie d'Horus : celle d’avoir démembré le royaume des Cinq Cents Mondes d’Ultramar. Il était à l’époque convaincu qu’un aussi grand domaine aurait été impossible à défendre pour le Chapitre des Ultramarines, alors limité à mille guerriers. De plus, le Fils Vengeur constata que plus de douze ans après son retour, alors qu’il avait dans les premiers jours de sa résurrection abolit les anciens traités de partition afin de réunifier son ancien domaine, cet ordre n’avait pas été entièrement exécuté. Les efforts pour rétablir la gloire et la puissance d’antan d’Ultramar n’avaient pas été poursuivis avec la diligence qu’il s’attendait de voir. Profondément choqué par l’Imperium qu’il avait découvert à son réveil, le Primarque des Ultramarines voulait reconstruire son royaume afin d’en faire l’exemple de ce que devait être l’Imperium rêvé de l’Empereur.

Afin d’accélérer la réunification, Guilliman rétablit l’ancien Conseil des Tétrarques, l’organe dirigeant de l’Ultramar de l’antiquité. Ses quatre nouveaux Tétrarques étaient : Severus Agemman, le Premier Capitaine des Ultramarines, Portan, le Deuxième Capitaine du Chapitre Genesis, Balthus, Capitaine des Doom Eagles et le Capitaine Decimus Felix, un Primaris des Ultramarines et Écuyer du Primarque. Enfin le Maître de Chapitre Marneus Calgar se vit remettre l’autorité des mondes centraux de Macragge.[5]

La Lance d'Espandor[modifier]

Après avoir dressé le bilan de la situation, Guilliman réorganisa les Ultramarines et les Auxilia et dirigea une contre-attaque à grande échelle contre les envahisseurs de la Death Guard qui avait lancé leur offensive baptisée la Mort Rampante. Plusieurs Chapitres successeurs des Ultramarines rejoignirent également le combat à la demande de leur Primarque, leurs flottes et leurs guerriers engageant les forces de la Death Guard et faisant de leur mieux pour protéger les couloirs de navigation et les routes d’approvisionnement d’Ultramar vers le vaste Imperium.

Guilliman baptisa cette campagne "Lance d’Espandor", et avait pour objectif de couper les voies de ravitaillement de la flotte de Mortarion; de localiser et de neutraliser les dispositifs que le Seigneur de la Death Guard avait placé sur Espandor afin d’assécher le torrent de pouvoir Warp qui corrompait le secteur. Ainsi, les hordes démoniaques ne seront plus en mesure de perdurer dans l’espace matériel avec autant d’aisance et l’ennemi aura plus de peine à ranimer les morts. Une fois ses armées ordinaires isolées et privées d’assistance surnaturelle, Guilliman avait l’attention de porter le coup fatal, les uns après les autres, jusqu’à Iax.

Prenant d’assaut la planète, les forces du Seigneur Commandeur, mêlant Space Marines, Primaris et Astra Militarum, repoussèrent la Death Guard lors de la féroce Bataille d’Espandoria Tertio. Les forces de Nurgle furent mises en déroute et Guilliman mis fin à la bataille de façon décisive en bannissant, grâce à l’Épée de l’Empereur, le Démon de Nurgle nommé Qaramar de la Seconde Perdue et Ultime Témoin du Dernier Instant et cinquième favori de Nurgle. En compagnie de Custodiens, de Sœurs du Silence, de Varro Tigurius et de quelques-uns de ses fils, Guilliman détruisit la Machine-Démon de Mortarion en forme d’horloge dans laquelle Qaramar s’était animé, caché dans une cathédrale impériale en ruine. Avec sa destruction, le fameux dispositif responsable de la corruption dans le secteur était neutralisé. Le système Espandor fut nettoyé de la souillure du Dieu de la Peste et des dernières forces de la Death Guard. Par cette victoire, les forces de Nurgle étaient maintenant coupées de leur base dans les Astres Fléaux et la toile corruptrice de Mortarion était déchirée.

Constatant l’absence de son frère sur Espandor, Guilliman comprit qu’il se trouvait dans le système de Parmenio, la base d’opération du Primarque Démon. Le Fils Vengeur laissa les Chapitres Genesis, Aurora, Mortifactors et Knights Cerulean purger les derniers éléments renégats sur la planète et dirigea ses forces à la rencontre du Seigneur de la Mort[6][1].

Assaut sur Galatan[modifier]

En parallèle, Typhus ravagea tout Ultramar, s’emparant de trois forteresses stellaires. Il lui fut ordonnée par le Dieu de la Peste de rejoindre avec sa flotte Parmenio pour soutenir son Primarque et de s’emparer de la plus puissante forteresse stellaire d’Ultramar qui se trouvait dans ce système : Galatan.

Typhus s’exécuta et dans l’espace, il aborda la gigantesque forteresse orbitale de Galatan avec sa Flotte de la Peste. La défense de Galatan s’appuyait principalement sur les Novamarines dirigés par le Maître de Chapitre Bardan Dovaro et des régiments de l’Astra Militarum, soutenue par des Chevaliers Gris. L’assaut fut impitoyable, les armées de Typhus parvenant à faire des percées. L’assaut majeur eu lieu dans la forteresse de Crucius Portis II où le Héraut de Nurgle tua personnellement Bardan Dovaro avant qu’un Maître Chevalier Gris ne repousse Typhus, assurant la victoire impériale.[7]

La Bataille de Parmenio[modifier]

Sur Parmenio, une terrible bataille décida du destin des Guerres de la Peste.
Sur Iax, le Jardin de Nurgle s’était déversé du Warp et avait fait de la planète un véritable enfer. Le Grand Immonde Ku’gath préparait un rituel afin de transformer Iax en Pestiliax, et faire d’Ultramar un royaume de la peste rattaché au domaine de Nurgle. Entre temps, Mortarion, basé sur Parmenio, contacta le Démon Majeur afin d’exiger sa présence et celle de sa Légion Démoniaque sur Parmenio même afin d’affronter Guilliman qui avançait trop vite pour le Primarque Démon. Mortarion espérait capturer Guilliman afin de l’utiliser comme "ingrédient" essentiel pour le rituel d’Iax, et faire de son sacrifice l’acte final qui verrait la mort d’Ultramar.

À Parmenio, les Impériaux faisaient face à la Death Guard dans des combats sans répit. À Tyros, une cité portuaire assiégée par la Légion Renégate, et défendue par l’Astra Militarum et un contingent de Sœurs de Bataille commandé par la Sœur Supérieure Iolanth, un miracle eu lieu : une jeune fille de seize ou dix-sept apparue en robe face aux Traîtres et détruisit en levant la main les machines démoniaques, transformant leurs fluides immondes en eaux pures. Les Sœurs de Bataille y virent une Sainte Vivante habitée par l’Empereur.

Guilliman rallia Parmenio avec sa puissante flotte. À bord de son vaisseau amiral, il vit les captures d’images de la cité d’Hecatone, prise et transformée en jungle par la Death Guard. Il ordonna un bombardement de cette cité mais la présence d’un champ Warp empêchait les tirs de détruire ce lieu maudit. Grâce au contrôle du système d’augure principal, Guilliman trouva la source probable de ce champ Warp : une centrale électrique recouverte de veines boursouflées. La centrale en elle même était protégé par un champ Warp, forçant le Fils Vengeur à envoyer des missiles anti-psy pour percer le bouclier et grâce à la brèche crée, il largua des Torpilles d’Abordage rempli de Primaris et de Sœurs du Silence sous le commandement du Tétraque Félix et du Capitaine Cato Sicarius. L’escouade impériale affronta mille horreurs au sein de cette centrale mais parvint à désactiver le générateur qui protégeait Hécatone. La cité fut oblitérée.

Entre temps, la Death Guard s’était installée dans une vallée peu encaissée, dans les montagnes au nord d’Hecatone. Une plateforme corrodée constituée de trois cercles mêlés avait été érigée, surplombant la zone environnante et trois cent quarante mortels y avaient été rassemblés. Ils formaient le Culte de la Prolifération Infinie, une secte d’oracles toute dévouée à Nurgle. Chacun d’entre eux était un Psyker. Mortarion était assis sur un trône à haut dossier constitué d’un empilement d’ossements en train de verdir. Un odieux rituel débuta, qui vit la mort des cultistes mais permit l’arrivée du Grand Immonde Ku’gath, des six autres Démons Majeurs et de l’ensemble de la Légion Démoniaque de la Garde Purulente. Pour les Démons, le temps était compté car le Warp était en train de s’étioler.

Guilliman lança l’offensive générale. Il envoya Sicarius sauver la cité portuaire de Tyros du siège de la Death Guard. Les Traîtres éliminés, les Ultramarines découvrirent la jeune Sainte Vivante baptisée la Sainte de Tyros, vénérée par Iolanth et ses Sœurs. Ordre fut donné par Guilliman d’enfermer la jeune fille, perçue comme une potentielle Psyker déviante - voir comme une tentative de Magnus le Rouge, rival de Mortarion, de saboter ses efforts de guerre. Le Primarque des Ultramarines s’installa à Tyros où il tint un conseil de guerre. Il apprit par messages astropathiques qu’Ardium était de nouveau envahie et que Macragge était assiégée. La bataille se préparait, les effectifs de Mortarion étaient plus importants que les Impériaux, mais ses soldats étaient de moindre qualité. La brume de démence que le Traître avait mis en place se dissipait dans la populace. Si ses armadas de chars étaient impressionnantes avec un grand nombre de guerriers de la Death Guard, Guilliman disposait de trois demies Legios de la Collegia Titanica - les Legios Oberon, Atarus et Fortis alors que Mortarion n’en avait qu’une - la Legio Mortis et de deux fois moins de Chevaliers que le Fils Vengeur. Enfin la station spatiale Galatan venait de pénétrer dans le système et une fois en orbite, ces puissantes armes annihileraient l’ennemi.

La Bataille de Parmenio eut lieu sur les Plaines d’Hecatone. Au milieu des affrontements entres les Titans et les Chevaliers, le Léviathan de commandement de Guilliman avança inexorablement au cœur de la plaine détrempée. Il cherchait son frère échu, et était conscient que les Démons de Nurgle allaient surgir d’un instant à l’autre.

C’est alors que sept tours gigantesques montées sur roues avancèrent au milieu de la brume vers la ligne impériale, entourées de hordes d’humanoïdes dotés de têtes bestiales. De ces Tours de la Peste, une brume s’échappait, et derrière elles, les Légions Démoniaques avançaient dans leur sillage. Les Démons n’arrivaient pas par des moyens conventionnels, mais se matérialisaient à partir de la brume. Des vapeurs s’épaissirent et prirent la forme de Démons, et des milliers se mirent en marche là où auparavant il n’y en avait aucun. Nurglings, Portepestes, Drones de la Peste, Bêtes de Nurgle et Grands Immondes avançaient. Au centre de l’ost démoniaque se trouvait la Garde Purulente, la cavalcade de Ku’gath, l’une des légions les plus puissantes de Nurgle. Sept de ses Démons les plus exaltés dirigeaient la Garde Purulente, qui était trois fois plus grande que les autres légions, et sept fois plus puissante. Ku’gath avançait en tête de la masse couinante. Ses six lieutenants étaient autour de lui : Septicus, l’Enragé, Pestus Throon, Famine l’Obèse, Bubondubon et Squatumous. Mortarion apparut enfin, survolant la zone, porté par ses ailes de mouche. Il ordonna à Ku’gath de trouver Guilliman mais de ne pas le tuer afin de l’utiliser pour leur rituel sur Iax. Les six lieutenants de Ku’gath ravagèrent le champ de bataille à la recherche du Fils Vengeur. Le Léviathan de Guilliman arriva et lorsqu’il vit Mortarion, Guilliman en émergea et fonça vers le Primarque Démon qui fut autrefois son frère. Mais Guilliman dut faire face aux Démons Majeurs de Nurgle et à des foules de Portepestes, accompagnés de sa Garde Vitrix commandée par le Capitaine Sicarius, de Sœurs du Silence et de Gardes Custodiens. Le Primarque tuait littéralement les Démons grâce à l’Épée de l’Empereur qu’il maniait, provoquant une panique au sein des Démons peu habitués à faire face à une destruction totale et absolue de leur essence. Le Grand Immonde Septicus Sept, Septième Seigneur de la Septième Demeure fit face à Guilliman et les deux adversaires s’affrontèrent dans un duel terrible alors que de nombreux Portepestes et Grands Immondes tombaient sous les lames des Primaris et des Serres de l’Empereur. Septicus parvint à blesser le bras du Guilliman et de faire couler une goutte de son sang. Cela permit à Ku’gath de lancer un sortilège d’un claquement de doigts, faisant apparaître des faisceaux d’énergie sinueuse depuis chaque Tour de la Peste restante et qui saisirent Guilliman au niveau du poignet, autour de son cou et de la taille, l’entravant jusqu’à ce qu’il fût immobilisé. Mortarion surgit face au Fils Vengeur, se moquant de lui et de ses principes avant de lever sa faux pour lui occuper les jambes… et le temps s’arrêta.

Une lumière aveuglante illumina le champ de bataille et la Sainte de Tyros apparue, libérée de sa prison par la Sœur Iolanth. La fille irradiait une lumière dorée et progressait d’un pas léger. Bien que le sol fût constitué d’une terre marécageuse et spongieuse, ses pieds ne laissaient aucune trace. Ses yeux étaient des orbites vides, sa peau était tavelée. Au sommet de son crâne, ses cheveux se détachaient par mèches entières. De sa bouche, émanait la lumière d’une étoile. Elle était en train de se déliter, mais elle était cernée d’un doux nimbe qui s’intensifiait au fur et à mesure qu’elle approchait des deux Primarques. Le halo s’infiltrait entre les combattants et faisait luire la brume, transformant les volutes malveillantes en un filet de lumière majestueuse. Les Démons s’affolèrent, hurlant "Anathème". La fille arpentait l’air au-dessus de la mêlée. Un dôme de lumière s’éleva du sol, emprisonnant tous les belligérants dans son périmètre aveuglant alors que l’arme de Mortarion se retrouvait prisonnière juste avant de s’abattre. Le soleil fit son apparition et éclaira la plaine ravagée. Les Démons mineurs s’évaporèrent comme de la glace dans un fourneau, et furent bannis dans l’Immaterium en hurlant alors que les Démons Majeurs chancelèrent, leurs corps brûlés par le halo qui cernait la fille. Mortarion, fut projeté en arrière, ses ailes repliées autour de son corps. Les liens qui entravaient Guilliman se fracassèrent en particules scintillantes, et le Primarque fut à nouveau libre.

Guilliman pourchassa son frère qui prit la fuite par une faille Warp qu’il traça avec sa faux, invitant le Fils Vengeur à le retrouver sur Iax. Furieux, Guilliman acheva Septicus gravement brûlé par la Sainte de Tyros, annihilant l’essence du Démon Majeur qui ne pourrait plus se réincarner dans le Warp. Les Démons disparurent et les Traîtres étaient en déroute. Puis Galatan apparut et de ses armes, la forteresse orbitale annihila les dernières troupes du Chaos, offrant la victoire à l’Imperium.

La Sainte de Tyros trépassa, la puissance qui avait habité son corps l’ayant quitté. La jeune fille mourut dans les bras de Guilliman, suite aux terribles brûlures que Sa puissance avait provoqué en habitant son corps.[8]

L'Arrivée de Guilliman sur Iax[modifier]

Roboute Guilliman affronte avec sa Garde Victrix les Marines de la Peste.
Des mois après la Bataille de Parmenio, Roboute Guilliman mit le cap avec sa puissante flotte droit sur Iax, alors à deux doigts de devenir un Monde Démon, de vastes étendues de la planète subissant déjà les lois irréelles du Jardin de Nurgle.

De plus en plus conscient de la menace démoniaque et ayant besoin d’en savoir plus sur les plans de Mortarion le Fils Vengeur profita d’une dangereuse opportunité. Son Tétrarque, Felix avait mis à jour un plan d’un Inquisiteur radical du nom de Tjejren, qui lors d’un rituel avait lié un Démon à son Interrogateur Remo, créant un hôte démoniaque. Felix avait chassé l’Inquisiteur désormais en fuite et mit le possédé en stase en appliquant un verrou psychique pour le confiner. Roboute Guilliman ordonna que cet hôte lui soit amené au sein du Macragge’s Honour afin de l’interroger car l’Interrogateur Remo tenait bon et que si il était l’esclave de la chose qui occupait son corps, il souhaitait rendre un ultime service. Le Primarque pensait que seule une créature du Warp pouvait lui apprendre ce qui se passait sur Iax. Il ordonna qu’un rituel soit fait au sein du Librarius du Maccrage’s Honour, sous la supervision des Archivistes Space Marines de divers Chapitres, du Chevalier Gris ayant vaincu Typhus - Ionan Grud - et d’un Grand Prophète Asuryani, Illiyanne Natas, servant d’intermédiaire entre Guilliman et les Aeldaris secrètement alliés avec lui contre les forces du Chaos. Cette organsinage de Psykers était une forme de cabale de sorciers de Guilliman, le Concilia Psykana. Ils soumirent l’hôte démoniaque et forcèrent le Démon de Tzeentch habitant le corps à répondre aux questions du Primarque. L’entité Warp révéla alors que Mortarion était bien présent sur Iax, que son but était de le tuer avec une maladie conçu par le Grand Immonde Ku’gath et que sur la planète se trouvait le Chaudron de Nurgle en personne, pièce centrale du réseau de corruption que Mortarion avait tissé sur Ultramar. Guilliman demanda où se trouvait le Chaudron précisément, mais comme Iax était à moitié dans le Warp et à moitié dans la réalité, il était partout et nul part car Iax était devenu Pestiliax. Puis le Démon se libéra de ses entraves psychiques et transforma son hôte en un monstre de six mètres avec une apparence aviaire avant que Primarque ne l’empale sur l’Épée de l’Empereur, le tuant pour de bon.

La flotte de Guilliman atteignit finalement Iax alors sous blocus ennemis. Le Fils Vengeur envoya ses vaisseaux commandés par le Maître de Flotte Isaiah Khestrin pour briser la ligne des navires ennemis, tandis qu’il envoya des escadrons de Thunderhawks, d’Overlords, de Croiseurs d’Attaque et de béliers d’abordage pour déverser des milliers de Space Marines et submerger le blocus grâce à des actions d’abordage. L’objectif était d'accélérer les manœuvres d’atterrissage sur Iax et d’éviter à ce monde supplicié le traumatisme d’un déversement de munitions engendré par une bataille en haute orbite. Guilliman en personne débarqua avec la Garde Victrix et des Custodiens à bord d’un vaisseau de la peste, massacrant à lui seul des Machines-Démons et des Marines de la Peste afin de démoraliser les Traîtres conscients que l’affronter leur apportera une mort définitive. Le Primarque et ses guerriers prirent la passerelle et massacrèrent son équipage avant de se téléporter sur son vaisseau amiral, soupçonnant alors que le Primarque Démon avait piégé ses vaisseaux, au vu de la facilité qu’on eu les Loyalistes de les prendre. Des téléportations d’urgence furent ordonnés et comme l’avait pressenti Guilliman, les navires de Mortarion explosèrent peu après, laissant l’Imperium maître de l’orbite d’Iax.

Les scans de la planète martyr révéla aucune indication concernant les caractéristiques de la surface au-delà des provinces entourant la cité portuaire de Prime Atterrissage, empêchant donc la localisation du Chaudron de Nurgle afin de l’abattre depuis l’espace. Le Seigneur Commandeur ordonna un largage de combat limité autour de la capitale, et l’assaut sur le spatioport principal d’Iax. C’est alors qu’il apprit que Mathieu - son Apostolique-Militant chargé de faire le lien entre lui et l’Ecclésiarchie - avait à la tête d’une bande de fanatiques, prit déjà d’assaut la spatioport en invoquant le Bellus Primus, prérogative de l’Adeptus Ministorum. Exaspéré, Guilliman ordonna néanmoins de le laisser faire afin d’éviter des incidents diplomatiques avec le Ministorum. Néanmoins, Mathieu et sa troupe reprirent le spatioport des mains des hérétiques.

Le Primarque débarqua enfin à Prime Atterrissage où il fut accueillit en grande pompe par le Gouverneur Planétaire Costalis, très mal au point comme tout les habitants impériaux à cause de l’atmosphère nocive propagée par les disciples de Nurgle. Guilliman entendit et vit Mathieu - arrivé à Prime Atterrissage après sa victoire dans le spatioport - prêcher la gloire de l’Empereur sur une grande place d’un marché. Le Primarque écouta son Apostolique-Militant faire l’éloge de son père et prêché à demi-mot sa divinité. Guilliman apparu devant la foule hypnotisée et leur demanda de l’aider à sauver l’Imperium, les renforçant dans leur foi afin de ne pas les briser en ces temps de terreur. Puis il discuta seul à seul avec Mathieu qui affirma être en communication directe avec l’Empereur, l’encourageant à utiliser les vastes ressources de sa fonction pour le servir. Mathieu avait baptisé son armée de dévots la Croisade des Témoins. À la consternation de Guilliman, l’Apostolique-Militant affirma qu’il parlait tout les jours avec l’Empereur depuis peu, ce que le Primarque refusa de croire.

Puis Guilliman se rendit dans la demeure du Gouverneur Planétaire, le Palais des Fleurs, afin d’établir ses plans de reconquête. Dans le Grand Hall du Palais des Fleurs, Guilliman accueillit l’ensemble des officiers et états-majors de forces impériales, leur exposant son plan : détruire définitivement la toile corruptrice tisée par Mortarion via ses machines maléfiques en forme d’horloges et dont le point central - le Chaudron de Nurgle - se trouvait sur Iax. Cependant, comme toutes les tentatives de localisation à l’intérieur des zones les plus affligées d’Iax étaient incertaines, il était impossible de repérer l’emplacement de l’artefact, que ce soit par des moyens technologiques ou ésotériques. Il fallait donc fortifier la cité et lancer un défi à Mortarion afin que Guilliman puisse l’affronter et le tuer et ainsi mettre un terme à ce conflit. Le Seigneur Commandeur avait conscient que sa mort était l’un des objectifs de Mortarion, mort qui serait une des étapes de son rituel qui semblait être d’ouvrir une nouvelle faille dans le Warp. Le Primarque des Ultramarines se garda bien de parler de la maladie crée pour le tuer, se doutant qu’un espion se trouvait dans les rangs des officiers. C’était bien le cas, un officier humain ayant, sans le savoir, été contaminé dans sa chair par un petit Démon de Nurgle envoyé par le Grand Immonde Ku’gath pour espionner les lignes Loyalistes. Ce Démon se nommait Jacassticot et il fera son rapport à Ku’gath, rapportant les parole du Primarque. Peu après, un Archiviste Space Marine repéra Jacassticot et exorcisa son hôte, le neutralisant pour de bon.[9]

Le Fléau Divin[modifier]

En parallèle à l’arrivé de Guilliman sur Iax, Mortarion reçut des nouvelles de Typhus qui lui apprit qu’il se désengageait avec ses troupes des Guerres de la Peste afin de rallier les Astres Fléaux alors sous l’assaut des armées démoniaques de Tzeentch et de Khorne, agression qui allait dégénérer en un conflit baptisé la Guerre de la Faille. Typhus demanda au Primarque Démon de rejoindre au nom de Nurgle les osts de la peste afin de défendre son territoire matériel, mais Mortarion refusa catégoriquement, se rebellant devant cet ordre indirect de sa divinité tant sa volonté de tuer Guilliman était grande.

Au même moment, sur Iax, Ku’gath rejoignit sa base, un moulin à peste ayant autrefois été un medicae impérial, où il cocota dans le Chaudron de Nurgle un poison mortel qui était capable tuer un Primarque et même un Démon pour de bon : le Fléau Divin. Ku’gath convoqua Mortarion afin de lui remettre la fiole contenant la mortelle mixture en lui expliquant qu’il devait l’injecter directement dans le corps de Guilliman pour le tuer. Mortarion, satisfait, ordonna au Grand Immonde de préparer une tempête Warp autour d’Iax grâce à un rituel via le Chaudron de Nurgle. L’objectif était d’empêcher la flotte impériale en orbite d’aider Guilliman lorsque l’assaut contre Prime Atterrissage débutera. Ku’gath informa Mortarion, grâce à son espion Jacassticot, que Guilliman ignorait l’existence du Fléau Divin mais cela fit rire le Primarque Démon qui se doutait que son frère connaissait l’existence de ce poison, mettant en garde Ku’gath que son moulin à peste et le Chaudron de Nurgle seront la cible des impériaux. Puis il parti vers Prime Atterrissage réglé ses comptes avec le Fils Vengeur.[10]

La Bataille d'Iax[modifier]

Deux frères en lutte à mort.
Les armées de la Death Guard attaquèrent les murailles de Prime Atterrissage, utilisant leurs Machines-Démons pour tenter de faire une brèche. Les combats furent violents, mais les Space Marines Loyalistes défendirent avec brio la cité et empêchèrent toute tentative de pénétration ennemie dans l’enceinte.

Roboute Guilliman s’avança alors hors de la muraille, ordonnant à un de ses vaisseaux en orbite de larguer une torpille embarquant une ogive à magma qui explosa à cent mètres de la surface d’Iax, libérant ainsi des quantités d’énergie prodigieuses de classe Exterminatus qui vaporisèrent le cœur de l’armée de Mortarion. Guilliman s’avança au cœur du champ de cadavres et de blessés et là, Mortarion apparu depuis les airs. Les deux frères ennemis s’affrontèrent de nouveau, dans un corps à corps violents, ponctués d’insultes, de tirs et de magie maléfique. Mais Mortarion termina le duel en mettant à terre Guilliman avant de lui inoculer avec une seringue le Fléau Divin qui ravagea le corps du Fils Vengeur, le tuant. À ce moment là, Iax fut sur le point d’être avalé par le Jardin de Nurgle, Mortarion et le corps de Guilliman se retrouvant devant le Manoir de Nurgle dans le Royaume du Chaos.

Mais en même temps qu’eut lieu le duel, Mathieu et sa Croisade des Témoins, qui avait quitté Prime Atterrissage avant l’assaut de la cité, guida sa troupe dans les territoires démoniaques de la planète et atteignit le moulin à peste de Ku’gath. Soutenu par une troupe de Space Marines Primaris des Novamarines qui avait infiltré les zones ennemis d’Iax, les impériaux affrontèrent la légion démoniaque du Grand Immonde Ku’gath. Mathieu était étonnement immunisé à toute forme de contamination qui infestait l’environnement, et protégé par des Novamarines, il s’approcha du Chaudron de Nurgle alors que Ku’gath était banni dans le Warp, pulvérisé par un Char Leman Russ dont le pilote se sacrifia en achevant le Démon Majeur avec son Épée Énergétique, l’enfonçant dans la tête du Grand Immonde. Mathieu posa les mains sur le Chaudron du Dieu de la Peste et la forme dorée de l’Empereur apparu alors, fracassant avec une épée enflammée le réceptacle démoniaque, et le renvoyant dans le royaume infernal d’où il était issu. La toile corruptrice de Mortarion qui assassinait Ultramar à petit feu fut détruite, mettant fin aux Démons à la possibilité d’apparaître dans le monde matériel.

Le bannissement du chaudron sonna la défaite de Mortarion, mais c’est alors qu’un évènement miraculeux, lourd de sens et de conséquence pour le futur, eut lieu. L’Empereur de l’Humanité habita le cadavre de Guilliman, le ressuscitant sous les yeux du Primarque de la Death Guard, purgeant son corps du Fléau Divin et le rétablissant. Guilliman s’éleva dans les airs face au Manoir de Nurgle, les yeux étincelant et devant Mortarion, il affirma que l’Empereur lui parlait, désignant son fils renégat de traître mais aussi de victime du destin qui pourra un jour être sauvé. Nurgle, le puissant Dieu du Chaos, ouvrit un passage de son manoir pour faire face au Maître de l’Humanité, ramenant par la force Mortarion qui fut happé par les pourvois de son maître pour disparaître dans sa demeure infernale afin de subir un terrible châtiment. L’Empereur, à travers Guilliman, annonça que l’équilibre entre le monde matériel et immatériel devait être restauré et que pour cela, Il traquera le Dieu de la Pestilence ainsi que ses trois autres frères et les détruira. Il brandit Son épée bien haut et des vagues de feu inondèrent le Jardin de Nurgle, provoquant un immense cri de rage qui s’éleva du grand manoir, tandis qu’une muraille ignée plus chaude qu’un million de soleils dévora tout sur son passage, pour se briser à quelques mètres des murs noirs du manoir, faisant trembler ses pièces infinies. Roboute Guilliman/l’Empereur annonça que c’était un avertissement car si le Warp était irréel, ce n’était pas le cas de la volonté, et rien ni personne ne possédait une volonté plus grande que Lui. Laissant Nurgle blessé et son jardin ravagé, l’Empereur ramena Roboute Guilliman sur Iax, indemne. Le Fils Vengeur se réveilla sans se rappeler de ce qui s’était passé et constata qu’il avait gagné. Les Guerres de la Peste étaient terminées.

La population restante d’Iax ayant été évacué peu avant la bataille finale, Guilliman libéra des obus tueurs de vaisseaux pour purger Iax, et sauver ce qu’il pouvait de cette planète. Mais avant, un groupe de Custodiens s’était téléporté dans le moulin à peste, retrouvant les quelques survivants Novamarines et le corps de Mathieu qui supplia qu’on appelle le Primarque pour qu’il entende ses dernières paroles. Guilliman retrouva dans un vaisseau d’isolement Mathieu, dont le corps avait été ravagé par les pires maladies inimaginables après avoir touché le Chaudron de Nurgle. L’Apostolique-Militant, toujours vivant malgré ls fait que cela semblait impossible, avait demandé à voir Guilliman pour lui transmettre un message de l’Empereur : le Maître de l’Humanité était en train de se réveiller et s’extirpait de Son sommeil après de longs millénaires. Ce fait historique s’expliquait par la Grande Faille, le Chaos ayant commis sa plus grande erreur en provoquant la formation de cette blessure Warp dans la réalité, car elle avait ravivé la puissance de l’Empereur qui, étant le plus grand des Psykers, se nourrissait de l’énergie de l’Empyrée qui saturait l’univers. Roboute Guilliman, le dernier espoir de son père, devait l’aider à revenir afin qu’Il puisse de nouveau marcher parmi Son peuple et le mener dans Sa guerre contre les Dieux du Chaos. Puis Mathieu décéda, laissant à Guilliman le soin de continuer la lutte pour sauver l’Humanité.[11]

Le Dangereux Souvenir de l’Imperium Secundus[12]

Alors que Mortarion et Guiliman s’affrontaient sur Iax, le monde capitale de Macragge a subit un assaut démoniaque mené par un Grand Immonde très puissant : Rotigus. Ce Démon Majeur se tailla un chemin dans la Forteresse-Monastère des Ultramarines, vers la Bibliothèque de Ptolémée, un centre de savoir important que Guilliman avait fait fermé lors de son retour, interdisant les historitors de la visiter.

Rotigus fit en sorte qu’un hitoritor présent sur place, Fabian Guelphrain, au service de Guilliman et particulièrement curieux du contenu de cette bibliothèque, le suive. Rotigus l’attendit à l’intérieur et lui montra du doigt un livre quelconque rangé dans une étagère, l’encourageant à le prendre et à le lire. Guelphrain refusa et tenta d’affronter le Démon Majeur, ce qui fut peine perdu. C’est alors que le Maître Archiviste des Ultramarines, le très puissant Psyker Tigurius, apparu et affronta dans un violent duel psychique le Grand Immonde. Ce dernier parvint après une lutte acharnée à mettre à terre l’Archiviste. Mais à cet instant, le Chaudron de Nurgle fut bannie et l’emprise de Rotigus dans la réalité se dissipa. Avant de rejoindre le royaume de Nurgle, il convainquit l’historitor de prendre le livre qui s’intitulait : Une Histoire du Règne de l’Empereur Sanguinius.

Ainsi, Rotigus venait de commencer à répandra un lent poison, une maladie qui allait se propager dans l’Imperium, car cet ouvrage racontait un évènement ayant eu lieu durant l’Hérésie d’Horus : l’Imperium Secundus, une tentative de Guilliman qui, avec ses frères Lion El'Jonson et Sanguinius, avait tenté de créer un Imperium nouveau, pensant à cette époque que Terra était tombé face à Horus Lupercal et l’Empereur tué.

Après la défaite d’Horus, Guilliman avait fait censuré tout les ouvrages ou documents relatant l’Imperium Secundus, conscient que cela serait interprété comme une haute trahison. Dans un Imperium déjà au bord du gouffre, la redécouverte de cet évènement risque de porter un coup majeur au régime impérial et discréditer Guilliman qui était le seul homme capable de garder l’Humanité uni face aux horreurs de la galaxie.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « La vérité est un autre mensonge raconté par les ignorants. »
  • HALEY GUY, Sombre Imperium, Black Library, 2017
  • HALEY GUY, Sombre Imperium - Guerre et Peste, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Sombre Imperium - Fléau Divin, Black Library, 2021
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V8
  • Galaxy In Flames - Fate of Konor
  1. 1,0 et 1,1 Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Cinq - La Clémence de Guilliman, Chapitre Quatorze - Portepeste, Chapitre Seize - Le Cortège de Ku’gath, Chapitre Dix-Sept - Mort en Illyria de HALEY GUY, Black Library, 2017
    Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Six - Typhus Défié de HALEY GUY et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Galaxy In Flames - Fate of Konor[1] et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Dix - Des Nouvelles d’Ultramar, Chapitre Vingt - Le Conseil d’Héra de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Vingt - Le Conseil d’Héra de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Vingt-et-Un - Espandoria Tertio, Chapitre Vingt-Deux - Theologica de HALEY GUY, Black Library, 2018
  7. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Six - Typhus Défié, Chapitre Dix-Huit, Assaut Sur Galatan, Chapitre Vingt-Et-Un - La Défense de Crucius Portis II, Chapitre Vingt-Quatre - Un Héros Terrassé de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Quatre - La Convocation de Ku’gath, Chapitre Cinq - Tyros Assiégée, Chapitre Dix - Les Navires de La Peste, Chapitre Onze - Le Temple de Mortarion, Chapitre Douze - Le Réacteur Central, Chapitre Treize - Saints et Pécheurs, Chapitre Quatorze - La Voie de la Chair, Chapitre Quinze - Relève, Chapitre Dix-Sept - Rassemblement Sur Parmenio, Chapitre Dix-Huit - Assaut Sur Galatan, Chapitre Vingt - La Legio Oberon en Marche, Chapitre Vingt-Deux - La Volonté de L’Empereur, Chapitre Vingt-Trois - La Garde Pestilentielle Approche, Chapitre Vingt-Cinq - Le Destin du Monde, Chapitre Vingt-Six - Désengendrés, Chapitre Vingt-Sept - Le Plan de l'Empereur de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Sombre Imperium - Fléau Divin, Chapitre Un - Un Retour au Foyer, Chapitre Deux - Hôte Démoniaque, Chapitre Six - Le Jacassticot, Chapitre Sept - Iax Secouru, Chapitre Huit - Théorie, Pratique, Chapitre Neuf - Un Primarque Déchaîné, Chapitre Dix - La Lumière de la Foi, Chapitre Onze - La Requête d’un Historitor, Chapitre Douze - La Descente vers Iax, Chapitre Treize - Une Prière pour le Primarque, Chapitre Quinze - Guilliman Parle - Chapitre Seize - Une Stratégie Trahie de HALEY GUY, Black Library, 2021 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Sombre Imperium - Fléau Divin, Chapitre Quatre - Le Premier Favori de Nurgle, Chapitre Six - Le Jacassticot, Chapitre Dix-Sept - Le Triomphe de Ku'gath, Chapitre Dix Neuf - Les Bienfaits de Ku'gath de HALEY GUY, Black Library, 2021 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Sombre Imperium - Fléau Divin, Chapitre Quatre - Le Premier Favori de Nurgle, Chapitre Dix Huit - La Croisade des Témoins, Chapitre Dix Neuf - Les Bienfaits de Ku'gath, Chapitre Vingt - Témoignages, Chapitre Vingt-Cinq - Prime Atterrissage Assaillie, Chapitre Vingt-Six - Le Moulin à Peste, Chapitre Vingt-Sept - La Bataille s’Engage, Chapitre Vingt-Neuf - Broyeur d’Âmes, Chapitre Trente - La Dernière Charge du 4021ème Cadien, Chapitre Trente-Deux - Deux Frères, Chapitre Trente-Trois - Exterminatus, Chapitre Trente-Cinq - Une Lumière dans le Jardin, Chapitre Trente-Sept - Le Chaudron de Nurgle, Chapitre Trente Huit - Pour l'Empereur, Chapitre Quarante - Saint Mathieu de HALEY GUY, Black Library, 2021 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de Sombre Imperium - Fléau Divin, Chapitre Quatorze - Attaque sur Héra, Chapitre Vingt-Huit - Ptolémée s’Ouvre, Chapitre Trente-et-Un - Le Devoir d’Un Archiviste, Chapitre Trente-Neuf - Le Pari de Père des Pluies, Chapitre Quarante-Deux - Autres Formes de HALEY GUY, Black Library, 2021 et résumées par Guilhem.