Guerres d'Unification

De Omnis Bibliotheca
« La sagesse nous est limitée - nous savons seulement que nous sommes ignorants. Ignorant de ce que nous avons perdu, ignorant de pourquoi nous sommes tombés devant la lumière, ignorant ce qui nous attend maintenant parmi les étoiles. Mais qu’est-ce qui nous débarrassera de ce manteau d’ignorance ? En trouvant la vérité, monterons-nous aux firmaments de la gloire, ou tomberons-nous dans le sombre abysse de terreur et de l’oubli d’un nouvel âge sombre ? »
- Attribué à Dume, le dernier Tyran de l’Empire Panpacific.
Un Guerrier Tonnerre de l’Empereur durant les Guerres d’Unification de Terra.
Pour comprendre l’horreur de ce que nous appelons l’Hérésie d'Horus, il est essentiel d’appréhender ce qui l’a précédé : les millénaires mouvants et ténébreux de l’Ère des Luttes et les siècles lumineux de la Grande Croisade qui dissipèrent les ténèbres. Si nous ne préservons pas ces connaissances et n’apprenons de nos erreurs, alors la traîtrise et les atrocités qui sont parvenues à nous consumer et à noyer nos rêves dans le sang auront triomphé - et notre avenir sera condamné à une guerre insensée et ignorante.[1]

L'Ère des Luttes[modifier]

Cette tragique période dura plus de cinq mille ans, pendant lesquels les planètes occupées par l’homme furent isolées au milieu d’orages Warp qui rendirent les échanges interstellaires impossibles. La Terre se retrouva totalement coupée de ses colonies et de ses alliés. Partout dans la galaxie les mondes humains succombèrent à l’anarchie, à la guerre, et la civilisation sombra dans les luttes de pouvoir des factions locales.

Au spectacle de cette décadence, des centaines de peuples extraterrestres saisirent leur chance de piller et d’asservir les mondes sans défense. Des planètes furent mises à sac et leurs populations massacrées ; celles qui survécurent tombèrent rapidement dans la barbarie, mais bien pire encore était la menace du Warp.

L’existence des créatures du Warp était peu connue, et le danger présenté pour l’esprit humain mal compris. Sur les planètes à forte concentration de Psykers, ces créatures parvinrent à briser les barrières entre l’Immaterium et l’espace réel ; des mondes entiers furent envahis par les horreurs indescriptibles qui s’en échappèrent, certains même avalés par le Warp et perdus à jamais.

L’Humanité se débattait contre son extinction. Isolés, en proie aux querelles intestines, cernés par les attaques extraterrestres et confrontés aux périls des incursions du Warp, les mondes humains qui avaient perduré n’étaient plus que l’ombre pathétique de leur gloire passée. L’effort nécessaire pour sauver l’Humanité et la libérer de cet enfer allait devoir être surhumain.

L’Ère des Luttes avait laissé la Terre dans un état effroyable. Des générations de combats avaient fait de ses paysages un désert inhospitalier, et de ses habitants une masse de sauvages dégénérés, dont les tribus nomades étaient lancées dans des guerres religieuses incessantes par les prophètes et les démagogues. Tout la coupait de son empire sidéral passé. Seul demeurait un contact intermittent avec Mars et ses Technoprêtres, devenus des ennemis jurés pour les insensés de la Vieille Terra.

Les Guerres d'Unification[modifier]

De ce cycle apparemment sans fin de violence et de malheur, un leader émergea - un chef de guerre plus puissant que tout les autres avant Lui. Il était l’Empereur et Son pouvoir résidait dans Sa rationalité et Sa clairvoyance, ainsi que dans Sa maîtrise de la science qui était aussi inégalée que Son habileté de guerrier, bien que peu soupçonnaient la véritable portée de Ses pouvoirs et capacités. L’Empereur conquis de grandes parties de la Vieille Terre et ceux qui refusaient de se joindre à Lui furent détruits. Mais Sa conquête n’était pas simplement motivée par le sang et l’ambition, c’était une vocation supérieure. Là où régnait Sa domination, les idoles de la peur et de la foi aveugle étaient abattues, et l’ordre et la rationalité étaient élevés à leur place. Sous Son règne, l’Humanité serait restaurée, intellectuellement, spirituellement et physiquement, sur les hauteurs qu’elle avait autrefois connues, et les chaînes des ténèbres mises de côté.

Ce furent durant les jours des Guerres d’Unification que les tyrans restants de la Vielle Terre - Kalagann d’Ursh, Narthan Dume et d’autres aussi sanguinaires qu’eux furent finalement abattus par l’Empereur, aidé d’abord par Ses régiments améliorés de Guerriers Tonnerres et plus tard les Legiones Astartes naissantes. La guerre continua sans relâche jusqu’à ce que finalement toutes les factions techno-barbares de la Vieille Terre et les cités-états fracturées firent un serment de fidélité à l’Empereur et que Terra soit finalement unifiée pour la première fois depuis plusieurs millénaires.

Il ne suffisait pas d’assurer la victoire militaire, néanmoins, l’amélioration et la restauration de l’Humanité exigeaient plus. C’est ainsi que même avant la victoire sur Terra, l’Empereur et les âmes savantes qu’Il avait réunies commencèrent à expérimenter la génétique. Cela a d’abord été fait pour stabiliser la population et recréer la race humaine telle qu’elle était avant les tempêtes de radiations propagées par des armes virales et alchimiques qui avaient ravagé la planète pendant des générations. Deuxièmement, la création de combattants surhumains génétiquement augmentés qui avaient commencé avec les Guerriers Tonnerres continua à évoluer vers des créations plus récentes et plus puissantes, menant finalement à la genèse de ce qui allait plus tard être connu sous le nom des Légions Space Marine.

Le Raptor Imperialis, symbole de l’Empereur durant les Guerres d’Unification.
Parallèlement à cette ascendance suivait une renaissance de la civilisation et du gouvernement avec l’Empereur fondant une administration civile globale pour diriger et reconstruire Son monde, ainsi que rassembler le savoir et la connaissance qui pourraient être sauvés de la poussière des siècles dans les maisons d’apprentissage et d’éducation. L’unification de Terra n’était que le début.[2]

L'Aube de l'Imperium[modifier]

Comprenant qu’aucun homme ne pouvait gouverner seul, l’Empereur forma Son Conseil de Guerre, composé de Ses généraux les plus compétents et d’un certain nombre d’administrateurs de haut rang, dont le plus talentueux fut Malcador, connu sous le nom de Sigillite. Malcador n’était pas un guerrier mais un homme de savoir ayant la personnalité d’un prêtre. Ses origines inconnues à tous sauf peut-être de l’Empereur Lui-même à qui certains affirmèrent qu’Il était parent. Malcador a été nommé pour diriger le palais et la cour de l’Empereur, et à travers cela l’administration de Terra nouvellement conquise en tant que main gauche de son Maître. Là où Terra avait été un lieu de guerre sans fin, elle devenait un lieu d’activité, de production et de planification incessantes.

Alors que la conquête de la Vieille Terre était achevée, un événement cosmique puissant et imprévu se produisit. Une onde de choc massive souffla sur l’Immaterium, dissipant les tempêtes Warp qui avaient plongé la galaxie dans le tumulte et fait rage pendant plus de cinq mille ans. Cela ressemblait à une divine providence, alimentant les croyances de ceux qui considéraient l’Empereur comme Lui-même divin (peu importe à quel point Il a dénoncé cette affirmation). Le chemin de la galaxie était maintenant ouvert et les armées de l’Empereur seraient maintenant en mesure de s’emparer des étoiles, avec en premier les autres planètes du système solaire de Terra. La Grande Croisade avait commencé.[3]

Sources[modifier]

  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Age of Emperor (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Age of Emperor - The Unification Wars (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Age of Emperor - The Dawn of the Imperium (traduit de l'anglais par Guilhem)