Guerre de Beta-Garmon

De Omnis Bibliotheca
« Nous ne pouvions pas savoir ce qui nous attendait là-bas, mais quand l’Empereur nous a appelés à la guerre, nous avons servi sans poser de questions. »
- Souvenirs de la Ruine, Princeps Seniores Helite Dae, Legio Atarus.
La Mort des Titans.
De toutes les batailles entre Titans ayant marquées la longue et sanglante marche de l’Architraître Horus vers Terra, peu peuvent égaler la Guerre pour Beta-Garmon. Ce n’est pas sans raison que l’histoire se souvient de ce conflit épique sous le nom de Mort des Titans, car c’était là, sur les nombreux mondes de l’amas stellaire de Beta-Garmon, que des centaines de machines divines sont tombées, que des cimetières d’acier étriqué et de plasma brûlant sont nés, et que des Legios Titaniques entières ont été consumées dans les feux de la guerre.[1]

Pendant la longue guerre pour le contrôle de l’amas d’étoiles de Beta-Garmon, d’innombrables batailles ont eu lieu dans ses mondes dispersés. Les flottes spatiales, les formations blindées, les brigades d’infanterie et les Legiones Astartes luttèrent toutes pour la suprématie dans et autour des planètes stratégiquement vitales de l’amas. Les plus grandes de ces batailles furent celles livrées par les Legios Titaniques, dont la foulée tonitruante traversa les champs de bataille déchirés par la guerre, de la cité de Nyrcon jusqu’aux dômes de Delta-Garmon II, où l’on récoltait les récoltes. Là où le Maître de Guerre souhaitait que l’effort principal de son invasion se concentre, les Legios Titaniques renégates étaient presque toujours à l’avant-garde des combats mortels, et leurs homologues Loyalistes se précipitaient pour les rencontrer. Bon nombre des engagements amers et brutaux des Titans durant la campagne de Beta-Garmon ont été perdus dans l’histoire ou ont été délibérément rayés des archives par les vainqueurs, leurs protagonistes et leurs héros oubliés. Mais beaucoup d’autres restèrent gravés dans les annales du Collegia Titanica, et sont encore vénérés des siècles plus tard parmi ces Legios qui émergèrent de l’Hérésie d'Horus relativement intact.[2]

Il nous est impossible de détailler l’ensemble de ce conflit titanesque, malgré la richesse des sources, rapports, témoignages et archives traitant de ce sujet. Ce qui faut retenir, c’est que la Mort des Titans fut le dernier grand conflit entre les Loyalistes et les Traître avant l’affrontement final qui ensanglanta le Système Sol et Terra. La Guerre de Beta-Garmon concentra le plus grand nombres de Legios Titaniques jamais vu de l’histoire, vit le dernier engagement des Primarques Sanguinius et Jaghatai Khan avant le Siège de Terra et sera témoin à son dénouement d’un événement qui frappera le Maître de Guerre avant le rassemblement final des Traîtres vers Terra. Avec Beta-Garmon, les guerres des Hérésie démarré sur Isstvan III prirent fin, cédant le pas au Siège de Terra.[3]

Dans ce résumé - issus des innombrables rapports de cette terrible guerre majeure de l’Hérésie d’Horus - vous découvrirez les triomphes et les défaites des Traîtres et des Loyalistes dans leurs confrontations sanglantes de la Grande Hérésie.

L'Amas d'Étoiles de Beta-Garmon[modifier]

L’amas d’étoiles de Beta-Garmon se situe sur le bord du Segmentum Solar ; une demi-douzaine de systèmes stellaires étroitement liés par des routes Warp stables et fortement fortifiés par l’Imperium. Depuis l’époque de la grande Campagne d’Ullanor, ses mondes servaient de base et de dépôt de munitions pour les armées de l’Empereur se dirigeant vers le nord et l’est galactique. Avant même l’avènement de la Tempête de la Ruine, qui divisa l’Imperium en deux, la place de l’amas d’étoiles parmi les domaines de l’Imperium le désignait comme un point d’étranglement vital pour la défense du Segmentum Solar. Pendant les années sanglantes de l’Hérésie d’Horus, il devint un prix jalousement convoité par les deux camps, et certaines des batailles les plus destructrices de l’époque furent livrées sur ses planètes.

Les premiers humains à s’installer dans l’amas stellaire sont arrivés durant l’Âge de l’Expansion, le grand pèlerinage de l’Humanité pour conquérir les étoiles. Ces premières colonies se répartirent parmi les systèmes stellaires voisins, et les relevés impériaux suggèrent qu’à son zénith, l’amas d’étoiles de Beta-Garmon s’étendait sur plus de trente mondes habités. Bien qu’il reste peu de documents fiables de ces débuts de millénaires, on sait que l’amas d’étoiles était un empire humain prospère et qu’il était dirigé par des seigneurs qui se revendiquaient de descendre de ces premières flottes de colonies. Contrairement à beaucoup de ses voisins, Beta-Garmon a survécu à l’Ère des Luttes en grande partie intacte, et beaucoup de ses villes et de ses grandes machines remontent au Moyen-Âge Technologique, même si les connaissances nécessaires pour les réparer ou les reproduire ont disparu depuis longtemps.

L’Amas de Beta Garmon.
En 811.M30, l’Imperium amena les mondes de l’amas de Beta-Garmon dans le domaine en pleine expansion de l’Empereur. À ce moment-là, seulement cinq systèmes de l’amas avaient survécu et furent qualifiés par l’Imperium comme : Alpha, Beta, Delta, Zeta, et Thêta ; Beta étant le plus grand et le plus précieux, devenant par la suite le nom impérial commun des étoiles collectées. Les Sénéchaux Impériaux et les Domini du Mechanicum furent envoyés pour faire respecter la Pax Imperialis, bien que les Garmonites acceptèrent volontiers l’arrivée de l’Imperium. Ainsi la plupart de leurs seigneurs furent autorisés à garder leur pouvoir - à condition de plier le genou devant le Maître de l’Humanité. Ces seigneurs patriarches deviendront plus tard une arme utile pour que les agents de l’Architraître Horus puissent retourner les systèmes de Bêta-Garmon contre l’Empereur.

Chacune des principales planètes de l’amas fut rapidement exploitée et fortifiée par les serviteurs de l’Empereur, et des voûtes profondes trouvées sous Beta-Garmon II et III furent utilisées pour stocker de vastes réserves de munitions. C’est ainsi que l’ensemble de Beta-Garmon fut transformé en armurerie et lieu de rassemblement pour les armées et les flottes de l’Imperium. Mars a également revendiqué plusieurs mondes de l’amas ; ses agents étudiant le Moyen-Âge Technologique s’émerveillèrent devant les boucliers protecteurs de la Ruche de Beta-Garmon III, les gigantesques chantiers navals de Thêta-Garmon V et les dômes des récoltes de Delta-Garmon II.

Peu de temps après le début de l’Hérésie d’Horus, la Tempête de la Ruine, une barrière massive formée de tempêtes Warp, isolèrent des milliers de mondes de la portée des armées de l’Empereur, et coupa les systèmes de Beta-Garmon de ses secteurs environnants. Bien qu’inaccessibles à ses alliés, les serviteurs d’Horus le Traître se déplaçaient librement à travers la Tempête de la Ruine et ce furent les agents de la XXe Légion qui furent les premiers à répandre leurs mensonges parmi les Seigneurs Garmonites. Après que le système de Paramar tout proche ait sombré dans la guerre civile, l’amas de Beta-Garmon n’avait pas tardé à suivre.

Les rudes conflits qui suivirent l’affaiblissement dû à la Tempête de Ruine et les grandes batailles de Titans qui marquèrent à jamais l’amas d’étoiles, avaient pour source sa place de carrefour sur le chemin de Terra. Au fil du temps, l’amas était devenu l’étroit passage, comme un col de montagne, dans lequel les deux camps déverseront hommes et machines de guerre. Peu de batailles dans l’histoire de l’Humanité furent aussi brutales ou coûteuses que celles de la campagne de Beta-Garmon - et, à l’époque, on croyait que peu de batailles allaient la dépasser.[4]

Alpha-Garmon[modifier]

Les douze mondes du système d’Alpha-Garmon sont tous regroupés dans la couronne en expansion lente de son étoile gonflée. Parmi ces planètes en fusion, des avant-postes orbitaux jonchent le vide, leurs Auspex s’entrouvrant pour lire les humeurs changeantes du géant rouge, tandis que le monde le plus éloigné - Alpha-Garmon IX - servait à capter les énergies ambiantes de l’étoile.[5]

Alpha-Garmon IX - Classification : Monde Minier (Sous-Type Solaire/Mine de Radium)[modifier]

Alpha-Garmon IX était un bastion du Mechanicum, son Magos commandant une grande multitude d’humains et d’armées de Serviteurs. Les sables noirs de ce monde étaient recouverts de milliers de kilomètres de miroirs en radium et de puits gigantesques - de longues bobines de tesla pointaient vers l’espace depuis ses sommets les plus élevés, comme les épines d’une bête colossale. Les noyaux d’énergie et les voûtes solaires se remplissaient à l’infini à partir de ces miroirs photoniques et de ces puits thermiques, leur richesse alimentant les mondes et les vaisseaux de l’ensemble de l’amas.[6]

Beta-Garmon[modifier]

Système principal de l’amas, sept mondes orbitent autour de l’étoile jaune et essoufflé de Beta-Garmon. Les anciennes ruines de cinq des planètes du système évoquent un passé plus prospère, et le vide entre elles est désert, hormis des stations orbitales abandonnées et des champs de détritus formés par des millénaires d’habitation humaine. L’activité se concentrait autour de ses deux mondes habités restants, Beta-Garmon II et III étant les mondes autour duquel le reste de l’amas rayonnait.[7]

Beta-Garmon II - Classification : Monde Industriel/Monde-Forteresse (Garmon Majoris)[modifier]

Des villes forteresses qui entouraient l’équateur de Beta-Garmon II, la plus grande d’entre elles était Nyrcon - le centre de commandement et de contrôle de l’amas stellaire entier. La ville et sa forteresse géostationnaire en orbite, qui était connue sous le nom d’Enclume, étaient les points de rassemblement des forces impériales. Au-delà des villes, le monde était une terre en friche, consacrée aux essais d’armes du Munitorum et du Mechanicum Ordinatus, tandis qu’un cimetière de vaisseaux désarmés en orbite haute constituait un champ de tir pour la Flotte Impériale.[8]

Beta-Garmon III - Classification : Monde-Ruche[modifier]

Beta-Garmon III était le monde le plus peuplé de l’amas stellaire. Entouré d’un maelström toxique sans fin, sa richesse provenait des mines et de l’industrie de la Ruche. La plus grande Ruche était la Caldera Primus, sa flèche était suspendue au-dessus d’un geyser chimique en ébullition et protégée par un réseau de ponts-levis lourdement fortifiés. Le lieu le plus vital que le monde possédait était peut-être la Carthega Telepathica, ou l’Aiguille du Divinateur, un temple astropathique sur une montagne qui, à son point le plus haut, frôlait le bord du vide.[9]

Delta-Garmon[modifier]

Delta-Garmon était un système froid et mort accueillant des mondes sans atmosphère dispersés autour d’une étoile à neutrons sombre. Des impulsions de rayonnement périodiques provenant du cœur du système rendaient la navigation difficile, et même les vaisseaux voyaient leurs boucliers durement sollicités par ces explosions stellaires. Seul le monde de Delta-Garmon II avait survécu, son peuple protégé par les technologies du Moyen-Âge Technologique.[10]

Delta-Garmon II - Classification : Agri-Monde (Sous-type Artificiel)[modifier]

Delta-Garmon II était le grenier à blé de l’amas d’étoiles de Beta-Garmon. Bien qu’une grande partie de sa surface était un désert sans air, les agri-dômes tapissaient ses plaines arides. Les dômes étaient une merveille créée par les premiers colons, chacun d’eux étant une biosphère soigneusement travaillée, créée non pas pour abriter des humains mais pour permettre à des souches particulières de plantes de se développer. Sous la surface du globe, un réseau complexe de citernes et de réservoirs reliait les dômes et maintenait leur biosphère en vie.[11]

Thêta-Garmon[modifier]

Les infrastructures et les raffineries faisaient du système de Thêta-Garmon un avant-poste idéal pour la Flotte Impériale de l’amas de Beta-Garmon. La plupart de ses activités étaient consacrées au soutien des opérations de la flotte, aux installations d’entraînement et au stockage des munitions navales. De tous les mondes du système, Thêta-Garmon V était de loin le plus vital ; un géant gazier entouré de dizaines de milliers de kilomètres de chantiers navals.[12]

Thêta-Garmon V - Classification : Monde Minier/Ancrage de la Flotte (Chantier Naval Grade Secundus-II)[modifier]

Le géant gazier Thêta-Garmon V était la raffinerie de prométhéum et le chantier naval de l’amas d’étoiles. Sa haute atmosphère perturbée par les tempêtes était entourée d’un réseau de structures orbitales qui couvrait le monde d’un réseau de docks, de forteresses et de puits d’hydrogène. Alors que la planète terminait sa longue orbite autour de son étoile, elle était bombardée de tempêtes solaires, et parfois ils devenaient si intenses qu’ils envoyaient un panache de particules loin dans l’espace et enveloppaient les chantiers navals d’une brume bleue froide.[13]

Zeta-Garmon[modifier]

L’étrange lumière bleue de Zeta-Garmon baignait ses mondes d’une teinte fantomatique. Autrefois, il y avait bien longtemps, la vie aurait pu y prospérer, mais des anomalies célestes localisées ont créé des zones de stagnation moléculaire, transformant toute matière biologique en forme cristalline. Les mers de diamants et les pluies de verre rendaient la plupart des mondes de Zeta-Garmon hostiles à la colonisation, et c’est seulement sur Zeta-Garmon X que l’habitat humain persistait.[14]

Zeta-Garmon X - Classification : Monde Pénal : (Sous-Type d'Exploitation Minière)[modifier]

Les jungles cristallines de Zeta-Garmon X étaient un paysage hanté, rempli des vestiges de tentatives de colonisation passées. Sa flore de silicium émettait un gémissement subsonique sans fin qui s’infiltrait dans le vide, perturbant la communication vox et rendaient certains fous. Pour cette raison, ce monde était utilisé principalement comme base d’entraînement de l’Armée Impériale et comme colonie pénitentiaire pour endurcir ou punir respectivement les soldats ou les criminels impériaux.[15]

La Sentinelle Noire - Classification : Inqualifiable (Monde Mort/Monde Mortel)[modifier]

Le corps céleste connue sous le nom de Sentinelle Noire errait dans l’obscurité entre les étoiles de Beta-Garmon, disparaissant et réapparaissant fréquemment à des dizaines d’années-lumière de son emplacement précédent. Masse d’ombre noire, sa forme variait entre solide et liquide en fonction de la proximité d’étoiles différentes, il n’y avait que des équipages de pêcheurs nomades robustes qui naviguaient ou traversaient sa surface pour chasser les étranges créatures creusant des terriers dans la planète. Parfois, la planète s’aventurait vers ses mondes frères, sa présence fantomatique dans le ciel souvent perçue comme un présage de malheur.[16]

Les Systèmes Morts[modifier]

Des milliers d’années d’habitation humaine ont laissé leur marque sur les mondes de l’amas d’étoiles de Beta-Garmon. Les forteresses stellaires, les flottes chartistes et les Space Hulks dérivaient ou se faufilaient dans le vide, tandis que les astéroïdes, les lunes et les planètes sans vie montraient tous des signes de colonisation ou d’exploitation antérieure. Pendant les grandes campagnes de la Mort des Titans et de la Mer de Feu, beaucoup de ces zones abandonnées de l’amas allaient devenir des champs de bataille, des bases ou des cachettes pour les forces qui se préparaient à frapper ou qui cherchaient refuge contre leurs assaillants.[17]

Omega-Garmon, connu sous le nom de Berceau d’Iapetus, était peut-être le système le mieux documenté de l’amas. Peu après que les Seigneurs Garmonites eurent prêté serment d’allégeance à l’Empereur, le Mechanicum commença les fouilles sur ses Mondes Morts. L’histoire Garmonite laissait entendre que le Berceau d’Iapetus était un cimetière pour les seigneurs-ancêtres, bien qu’en 4811.M30 il soit tombé hors d’usage et que peu aient visité ses villes-cimetières. Pendant le Grand Massacre, il fut un théâtre de combats acharnés, âprement disputé par les deux camps, mais ce pourquoi tant sont morts pour protéger ou détruire reste un autre mystère de cette période sombre de l’histoire de l'Imperium.

Les Routes Warp[modifier]

Le Warp est une tempête sauvage, anathème pour les intrus de la réalité. Et pourtant, sans elle, l’Humanité n’aurait jamais pu franchir les vastes distances qui séparent les mondes, ni jeter les bases d’un domaine d’exploration de la galaxie. Malgré ses dangers, il y a des régions du Warp qui sont plus faciles à traverser que d’autres, où les tempêtes et les courants sont calmes et où les navires peuvent se déplacer d’un point à un autre avec une fiabilité relative. Ce sont les grandes routes Warp de la galaxie et les routes qui relient ses mondes entre eux.

Les étoiles de Beta-Garmon se tiennent à cheval sur l’un des pivots de ces routes galactiques, et pendant des centaines d’années, les vaisseaux l’ont utilisé comme un carrefour sur la route de Terra ou vers l’Ultima Segmentum et au-delà. Non seulement bénéficiaient-t-ils d’une route Warp stable, mais les mondes à l’intérieur de son amas se trouvaient sous le Voile de Kanth, un oasis de calme à l’intérieur de l’Immaterium pour voyager d’un monde à l’autre de façon relativement rapide et fiable.

L’arrivée de la Tempête de la Ruine avait coupée l’amas de Beta-Garmon des secteurs environnants, et pourtant sa position et les effets du Voile lui avait épargné un isolement complet. Et, lorsque la Tempête de la Ruine avait finalement commencé à se lever, Beta-Garmon fut l’une des premières régions à redevenir pleinement accessible aux forces de l’Imperium.[18]

Chronologie de la Mort des Titans[modifier]

La longue et sauvage campagne de Beta-Garmon comprenait des centaines de zones de guerre à travers des dizaines de mondes. Avant même que les grandes armées du Maître de Guerre n’atteignent l’amas stellaire, les lignes de bataille avaient été tracées depuis longtemps, et les combats duraient depuis de nombreuses années. C’était un concentré de bataille qui consuma des millions de vies avant son terme et vit la fin de Legios Titaniques entières.

Voici quelques-uns des événements marquants de ces années sanglantes de guerre. Ces batailles et trahisons visent à brosser un tableau de la grande guerre civile au fur et à mesure de son déroulement et à donner un aperçu de l’ampleur du conflit que Beta-Garmon a connu, un théâtre de guerre qui a vu des Legiones Astartes, des Armées Impériales entières, des Legios Titaniques et des Primarques se rendre sur le champ de bataille.[19]

634006.M31 : La Guerre Arrive à Beta-Garmon[modifier]

La Guerre Arrive à Beta-Garmon.
Au moment où les feux de Isstvan III refroidissaient, les Croiseurs d’Attaque de l’Alpha Légion entraient dans l’amas. Une campagne d’assassinat et de sabotage menée par la XXe Légion ouvrit la voie à des Emperor's Children, cherchant à regagner la faveur de Fulgrim en mettant les seigneurs Garmonites de Beta-Garmon II à genoux. Pendant ce temps, des manipules de Titans Reavers de la Legio Mortis balayèrent les brigades Loyalistes des Nemesis qui défendaient la cité de Nyrcon en quelques jours seulement. Après la prise de Nyrcon et de l’Enclume, les forces à travers l’amas se déclarèrent pour ou contre Horus et beaucoup des mondes de l’amas entrèrent en guerre.[20]

376007-779010.M31 : La Lutte Pour Beta-Garmon[modifier]

Les forces renégates menèrent des attaques constantes dans l’amas stellaire, tandis que les armées rebelles surgissaient comme des feux de broussailles, érodant la défense de l’Imperium sur de nombreux mondes. Pendant ces années, les mondes et les systèmes de Beta-Garmon se battaient entre eux - parfois aidés par les actions des Légions Space Marines, des Legios Titaniques ou d’autres forces extérieures alors qu’elles se déplaçaient vers des zones de guerre dans le nord et l’est galactique, ou reculaient vers Terra. Des événements tels que la Grande Famine, la Peste de l’Âme de Thêta-Garmon et la Pluie de Plasma eurent tous lieu pendant ces années de conflit.[21]

521007.M31 : Piégé par la Tempête de la Ruine[modifier]

De nombreuses flottes et Armées Impériales, ainsi que des Legios Titaniques Loyalistes et des éléments des Légions Space Marines Loyalistes furent piégés dans l’amas de Bêta-Garmon par la Tempête de la Ruine - la vaste tempête Warp invoquée par le rituel du Lorgar dans Ultramar. Ces troupes piégées prêtèrent leur assistance aux forces Loyalistes qui résistaient à un approvisionnement régulier de renforts renégats.[22]

780010.M31 : La Première Bataille de Nyrcon[modifier]

Rogal Dorn ordonna à d’importants détachements de Space Marines des Imperial Fists et des Salamanders d’engager la garnison des Emperor’s Children dans la cité de Nyrcon, tandis que les régiments de l’Auxilia Solar, soutenus par les nouveaux bataillons Garmonites de Thêta, assiégèrent les villes-forteresses équatoriales de Beta-Garmon II. Sur Beta-Garmon III, les Coureurs du Warp envoyaient leurs manipules Verdis contre la Legio des Têtes de Mort défendant Caldrea Primus. Des mois de combats virent des milliers de morts et des dizaines de Titans tomber, bien que l’emprise des Traîtres sur Beta-Garmon II et III fut brisée.[23]

138012.M31 : La Tempête de la Ruine s'Essouffle[modifier]

Après cinq années d’isolement presque complet, la Tempête de la Ruine autour de l’amas de Beta-Garmon commença à s’atténuer après la Seconde destruction de Davin. Au fur et à mesure que l’Immaterium s’éclaircissait, l’Imperium lançait l’appel pour rassembler à Bêta-Garmon d’innombrables flottes et armées qui avaient été coupées de Terra pendant des mois, voire des années, sans communication, dirigeant leurs navires vers le système de Beta-Garmon. Le ciel de Nyrcon et de d’autres villes Garmonites fut remplie de flottilles Loyalistes.[24]

224012.M31 : L'Ombre du Maître de Guerre[modifier]

Avec l’arrivée constante de forces nouvelles, la campagne de Beta-Garmon s’accéléra. Les forces renégates de l’amas stellaire furent renforcées par des régiments et des vaisseaux des systèmes voisins, tandis que de nombreuses troupes impériales rejoignirent la cause des Traîtres, espérant s’épargner la colère du Maître de Guerre en écoutant les mensonges mielleux de ses agents. Sur Beta-Garmon III, le Titan Warlord Gloria Rega des Coureurs du Warp fit respecter la Conformité parmi les citoyens de Caldera Primus, devenant un élément incontournable de la Ruche en se dressant entre les grandes portes de la ville.[25]

277012.M31 : Les Flottes d'Avant-Garde[modifier]

Les raids et des flottes d’avant-garde furent les signes avant-coureurs de l’arrivée de l’armada du Maître de Guerre. Ces groupes d’attaque rapides agressaient les mondes périphériques de l’amas stellaire - épargnant Beta-Garmon II et III de l’assaut initial et forçant les commandants impériaux de la cité de Nyrcon à diviser leurs forces - réduisant les défenses de ces mondes centraux.[26]

317012.M31 : Marteau de la Legio[modifier]

Avec les armées et les flottes impériales réparties sur l’ensemble de l’amas, Horus libéra la pleine puissance de ses Legios Titaniques contre des cibles clés. Sur Delta-Garmon II et Thêta-Garmon V, les sièges qui duraient des années furent amenés à un point de basculement brutal et soudain. Les Titans de la Legio des Têtes de Mort ouvrit la voie en brisant les dômes de moisson de Delta-Garmon II, les désolations sans oxygène s’épaississant avec les débris des chars Loyalistes. Sur Thêta-Garmon, des manipules des Yeux de Tigre et des Marcheurs de Mort marchèrent à travers les grands chantiers navals Garmonites, leurs canons détruisant les quais de la forteresse et laissant dans leur sillage des nuages de corps gelés. Seul l’arrivée rapide des manipules des Coureurs du Warp et des Chasseurs Impériaux empêcha les deux systèmes de tomber complètement entre les mains du Maître de Guerre, bien que les deux Legios Loyalistes furent durement mis à mal par le grand nombre d’ennemis qui leur furent opposés.[27]

361012.M31 : Sous une Étoile Rouge Sang[modifier]

Les Briseurs de Dieux arrivèrent sur Alpha-Garmon IX avec l’ordre de s’emparer du monde et de voler l’amas d’étoiles de son énergie récoltée. Anticipant l’arrivée des Titans renégats, les Domini martiens de la planète appelèrent à l’aide les Legios des Tisons et des Coureurs du Warp, tout en rassemblant leurs propres régiments des Maisons de Chevaliers du Mechanicum. Le conflit qui en résulta transforme les plaines noires d’Alpha-Garmon IX en verre à cause de la fureur de la bataille, tandis que les clades de serviteurs de guerre du Mechanicum Noir et les Mutants assemblés affrontaient les défenseurs dans les tunnels des profondeurs. Au cours de la bataille, de nombreuses spires-tesla du monde entier furent abattues et leurs flèches de plusieurs kilomètres de long s’écrasèrent parmi les Titans qui combattaient.[28]

403012.M31 : Seconde Bataille de la Cité de Nyrcon[modifier]

La Seconde Bataille de la Cité de Nyrcon.
La guerre arriva enfin en force sur Beta-Garmon II. Après avoir saigné les Loyalistes dans les systèmes extérieurs, le Maître de Guerre libéra ses manipules des Têtes de Mort, des Yeux de Tigre et des Marcheurs de Mort dans les désolations entourant la cité de Nyrcon, pendant que sa flotte attaquait la planète en orbite et que des centaines de régiments de l’armée renégate prenaient d’assaut les Ruches elles-mêmes. Dans ce qui allait devenir la Seconde Bataille de Nyrcon, les Titans percèrent les défenses profondes s’étalant sur cent kilomètres des clans PanCrypta Dust, de la Solar Auxilia et des Brigades Nemesis. Les manipules des Coureurs du Warp amenèrent les Titans Loyalistes à prendre position à l’ombre de la porte de Nyrcon, mais en fin de compte, ils finirent par tomber, ouvrant la voie à l’afflux des Traîtres dans la ville. Avec la ville sous leur contrôle, les Traîtres se déplacèrent rapidement pour conquérir ou détruire le reste de Beta-Garmon II.[29]

643012.M31 : Guerre de la Ruche sur Beta-Garmon III[modifier]

Alors que Bêta-Garmon II était presque entièrement tombé aux mains des Traîtres, Bêta-Garmon III resta fidèle à l’Imperium, bien que ses Ruches furent constamment attaquées par les bataillons de siège des Sons of Horus et des Iron Warriors. Les Titans de la Garde Nova s’étaient rassemblés autour de leurs Ruches, se défendant contre les assauts terrestres, tandis que d’autres Legios patrouillaient les désolations couvertes de tempêtes repoussant les groupements tactiques envoyés de l’autre côté du vide depuis Beta-Garmon II. Sur les rives de la Mer du Chymiste, les Titans des Chasseurs Impériaux s’opposaient aux débarquements des armées neuro-esclaves de soldats Garmonites capturés, les Loyalistes forcés d’anéantir leurs anciens alliés et de pousser leurs formations dans l’océan corrosif.[30]

705012.M31 : Parmi les Morts d'Oméga[modifier]

Selon une directive spéciale du Maître de Guerre, un manipule de Titans des Têtes de Mort fut envoyé sur Omega-Garmon à la tête d’une armée. Ils y trouvent des Warhounds des Tisons qui les attendaient parmi les ruines d’une planète morte. Il reste peu de traces de l’affrontement, et les Princeps des Tisons qui ont survécu prêtèrent un serment du silence, jurant de ne jamais parler des événements qui ont eu lieu dans le monde cimetière.[31]

859012.M31 : Guerre Pour les Mondes Extérieurs[modifier]

Les forces fraîches des Traîtres continuèrent d’affluer dans l’amas stellaire, tandis que les Chœurs Astropathiques de la Carthega Telepathica lançaient un cri à l’aide presque constant aux armées de l’Empereur. De l’autre côté des systèmes extérieurs de l’amas, les Loyalistes abandonnèrent toute prétention à la stratégie et lancèrent leurs renforts dans la mêlée dès leur arrivée. Les Titans des Coureurs du Warp lourdement endommagés, la Garde Nova et les Legios Titaniques plus petites continuaient de tenir la ligne sur Alpha-Garmon IX autour des dernières citadelles du Mechanicum qui tenaient, leurs équipages épuisés faisant face aux Briseurs de Dieux sur des barricades construites avec des dieux-machines tombés à terre.[32]

919012.M31 : Le Contrôle du Vide[modifier]

Les premières grandes batailles de la Mer de Feu commencèrent. Le vide entre Beta-Garmon II et III fut rempli de vaisseaux en guerre, tandis que les missiles étaient lancés dans l’obscurité à la recherche de navires ennemis ou de villes éloignées et de lieux de rassemblement. Ailleurs dans l’amas, l’arrivée de nouvelles flottes du Segmentum Solar signala que l’Empereur ne laisserait pas tomber facilement Beta-Garmon.[33]

084013.M31 : L'Arrivée des Primarques[modifier]

Jaghatai Khan et Sanguinius arrivèrent dans l’amas et commencèrent à rassembler les vastes ressources réunies par Dorn. Sanguinius assuma le commandement général de l’effort de guerre impérial, mais en raison de la multitude de moyens différents, de l’absence d’une structure de commandement claire et de l’immense étendue de la zone de guerre, un contrôle efficace ne put être mis en place.[34]

111013.M31 : La Fortification de Beta-Garmon[modifier]

Les forces renégates furent promptes à fortifier leurs gains, et avec une coordination effrayante, le Maître de Guerre restaura les défenses récemment conquises. Sur Delta-Garmon II, les hérétiques du Mechanicum Noir redonnèrent aux Titans paralysés un semblant de vie sous la forme d’emplacements d’armes massifs, tandis que les canons de Nyrcon, d’une centaine de mètres de haut, furent restaurés et retournés contre les forces de l’Empereur. Les Loyalistes nouvellement arrivés se retrouvèrent en train de marcher dans des lieux de massacres brutaux ou de faire face à des munitions qui portaient encore l’Aquila de l’Imperium.[35]

193013.M31 : La Marche de la Sentinelle Noire[modifier]

Le monde de la Sentinelle Noire entra dans le système de Beta-Garmon, une flotte de Traîtres se cachant dans son ombre. Au milieu de la bataille navale, les forces impériales firent un débarquement sur la planète pour l’enlever à l’ennemi. Parmi leurs forces, il y avait les manipules de Titans qui furent bientôt combattus par leurs propres semblables. Dans le paysage sombre, la victoire dépendait de l’étrange physiologie de la Sentinelle Noire, et de l’avantage qu’on pouvait en tirer.[36]

286013.M31 : Sur le Bord du Vide[modifier]

Une flotte Loyaliste attaqua les chantiers navals à Thêta-Garmon V, la Legio des Tisons menant l’assaut au sol. Les Titans se battirent sur la surface des chantiers navals orbitaux alors que les vaisseaux s’affrontaient au-dessus de leur tête. Bien que l’assaut initial des Loyalistes s’empara des principaux quais de la forteresse, le Mechanicum Noir déclencha un événement solaire qui bombarda le géant gazier et aveugla les Titans Loyalistes non préparés et les vaisseaux. Les Titans des Yeux de Tigre infligèrent un lourd tribut aux Tisons et à leurs alliés, bien que les Titans aveuglés se battirent courageusement jusqu’au bout.[37]

356013.M31 : La Mort des Titans[modifier]

Le Grand Massacre.
Plus de vingt Legios et des centaines de Titans convergèrent vers Beta-Garmon II alors que les Loyalistes cherchaient à porter un coup décisif pour reconquérir la cité de Nyrcon et libérer le système des Traîtres. Épaules contre épaules, les Loyalistes rencontrèrent leurs ennemis sur des champs de batailles comme des formations d’infanterie qui s’affrontaient, mais sur une échelle beaucoup plus grande, des lances de Chevaliers courant à leurs pieds comme des chiens de chasse. Beaucoup de Legios renégates s’éteignirent à jamais dans les jours de bataille qui suivirent, et même des formations légendaires comme les Coureurs du Warp et les Yeux de Tigre furent réduites à une fraction de leur taille initiale. Au moment où les Loyalistes atteignirent les murs brisés de Nyrcon, les deux camps titubaient sur des champs de dieux-machines tombés, tandis que la lumière des Ruches brûlantes de Beta-Garmon II était visible depuis l’espace.[38]

Cette bataille majeure fut marqué par l’apparition de Sanguinius qui, s’éjectant d’un Stormbird à la tête de sa Légion vengeresse, arriva comme un météore sur la champ de bataille de Beta-Garmon II, au dessus de la cité de Nyrcon. En parallèle à l’assaut de l’Ange, des forces des Blood Angels commandé par le chef de la Garde Sanguinienne, Azkællon, et le Capitaine Amit, débarquèrent dans la station orbitale de l’Enclume afin de l’enlever des mains des Sons of Horus. Les témoignages concernant Sanguinius durant l’affrontement finale de la guerre dans l’amas évoquent la destruction des mains du Primarque du Titan Imperator renégat Axis Mundi. Les Titans Loyalistes accueillirent la vue du puissant Titan renégat tombé par une puissante fanfare de leurs cors. Mais alors que la bataille continuait de faire rage, l’Enclume tomba droit sur la cité de Nyrcon, saboté par les Sons of Horus au moment où Azkaellon s’emparait de la station orbitale. Beta-Garmon II aura été qu’un piège pour attirer le gros des forces Loyalistes loin du véritable objectif du Maître d’Horus : la Carthega Telepathica sur Beta-Garmon III. La Mort des Titans sonna lorsque l’Enclume se pulvérisa au milieu de la cité de Nyrcon, annihilant la Ruche et tout se qui se trouvait autour d’elle.[39]

559013.M31 : Une Faille Dans le Ciel[modifier]

Pendant que la guerre sur Beta-Garmon II se déroulait, le Maître de Guerre lança ses flottes et ses réserve des Legios Titaniques contre Beta-Garmon III. En faisant exploser une ogive vortex dans la haute atmosphère, les Traîtres créèrent un trou dans les tempêtes caustiques entourant Caldrea Primus, et pour la première fois depuis des millénaires, le soleil rayonna sur ses spires. Sans la tempête toxique constante qui l’assaillait, les anciens Boucliers Voids ésotériques de la Ruche tombèrent en sommeil. Dans le vide créé par l’ogive, les Titans de la Garde Nova et des Briseurs de Dieux se battirent pour le sort de la Ruche alors que l’orage bouillonnant se refermait autour d’eux.[40]

637013.M31 : Aucun Prix N'Est Trop Élevé[modifier]

Sans ordre ni changement de doctrine, la guerre passa inévitablement de la conquête à la boucherie. Les armées épuisées bombardaient leurs propres villes ou déclenchaient la destruction des Ruches et des forteresses plutôt que de les voir tomber aux mains de l’ennemi. Les petites restrictions des Legios Titaniques furent mises de côté et les dieux-machines déchaînèrent leurs armes sur les anciennes structures des mondes de Bêta-Garmon. Bon nombre des dômes de moisson de Delta-Garmon II furent fracturés, des geysers de lumière fine apportant la lumière du jour au monde obscurcit pendant un certain temps, tandis que les chantiers navals de Thêta-Garmon V, fortement endommagés, furent noyés dans un champ de débris qui s’étendait sur des millions de kilomètres dans le vide.[41]

012012.M31-740013.M31 : Le Grand Massacre[modifier]

Après des mois de bataille, des millions de personnes avaient péri dans les Ruches et les forteresses de Beta-Garmon II et III, les tunnels souterrains de Delta-Garmon II, les cités de l’espace de Thêta-Garmon V et des centaines d’autres zones de guerre dans l’amas. Les Chœurs Astropathiques de Terra recevaient un flot constant de rapports impériaux de l’amas de Beta-Garmon, chacun portant le nom d’un autre régiment, d’une brigade ou d’un bataillon de l’Armée Impériale oblitéré dans les combats - alors qu’Horus ne faisait pas un tel compte rendu des forces qui tombaient en son nom. Face à l’ampleur de la destruction et des friches radioactives laissées par les batailles des Titans, il est douteux qu’on puisse jamais savoir avec certitude le nombre total des morts.[42]

788013.M31: L'Aiguille Se Brise[modifier]

Le point de basculement de la campagne de Beta-Garmon a eu lieu dans l’ombre de la Carthega Telepathica sur Beta-Garmon III, ses Astropathes demandant encore à l’aide à Terra. Dans les derniers jours de la campagne de la Mort des Titans, les forces renégates cherchèrent à faire taire la Carthega Telepathica. Tandis que les commandants impériaux se concentraient sur la guerre qui faisait rage à la cité de Nycron et sur le sort de Caldera Primus, le Maître de Guerre envoya ses Titans vétérans détruire son véritable objectif - la Carthega Telepathica, le lien de Beta-Garmon avec Terra.

Seule une poignée de Titans Loyalistes endommagés et de lances de Chevaliers défendirent l’Aiguille, la plus grande partie des Legios s’étant déplacée pour défendre Beta-Garmon II. Le gros des forces Loyalistes furent isolés contre les défenses de la Ruche Caldera. Cette poignée de Titans Loyalistes qui défendirent l’Aiguille du Divinateur avec leurs alliés Chevaliers provenaient de différentes Legios, dont la Garde Nova, les Coureurs du Warp, les Tisons et les Chasseurs Impériaux - certains réduits à une seule manipules de machines de guerre intactes. Bien que les forces conventionnelles et les fortifications couvraient les pentes jusqu’à l’Aiguille, ce n’était rien pour les manipules des Têtes de Mort et les manipules des autres Legios renégates qui suivirent dans leur sillage. Au sommet d’une montagne dangereuse, les deux camps se rencontrèrent, des nuages d’orage bouillonnants faisaient rage autour du pic, dissimulant tout ce qu’il y avait en dessous. Les Traîtres les utilisèrent à leur avantage, émergeant des nuages à différents endroits pour diviser les défenses Loyalistes déjà affaiblies. Pour égaliser les chances qui s’offraient à eux, les Coureurs du Warp, les Chasseurs Impériaux, les Tisons et de nombreux autres Titans Loyalistes prirent position sur les crêtes des montagnes, où seuls des machines divines individuels pouvaient s’affronter à la fois. Pendant ce temps, les Chœurs Astropathiques de l’Aiguille du Divinateur criaient au secours, jusqu’à ce que le sommet de la montagne soit inondé de cris psychiques. Certains manipules de Titans Loyalistes et lances de Chevaliers se frayèrent un chemin jusqu’à la bataille avant la fin grâce à leurs transporteurs, se frayant une voie à travers les vaisseaux du blocus autour de Beta-Garmon III et effectuant des atterrissages imprudents sur les pentes de la montagne, les Titans et les Chevaliers sortant hors des épaves de leur transporteurs pour rejoindre les combats. Après des mois ininterrompue de combats, la Legio des Têtes de Mort marcha à la tête d’une multitude de Legios Rénégates contre les défenses de la tour, les Titans et les Chevaliers renégats avançant à travers la tempête toxique pour combattre au sommet de la montagne, et finalement fit tomber la flèche. Tandis qu’elle s’écroulait, un cri psychique s’éleva à travers l’amas et au-delà, répandant la consternation et l’horreur chez tous les Loyalistes qu’il atteignait. Bien que les combats sur Beta-Garmon se poursuivront jusqu’à ce qu’Horus se tienne devant les portes de Terra, et longtemps après, l’histoire enregistrera cet instant comme le moment où le sort de l’amas fut scellé, et où les armées du Maître de Guerre commencèrent leur marche finale vers le cœur de l’Imperium.[43]

Horus Est Tombé[44]

Suite à la destruction de l’Aiguille du Divinateur et de la cité de Nycron, Sanguinius ordonna la retraite générale à toutes les forces Loyalistes en capacité de rejoindre Terra. La Guerre pour Beta-Garmon était terminé, et le Maître de Guerre avait remporté la victoire, au prix de très lourdes pertes et d’un temps précieux.

Les archives mentionnent que Jaghatai Khan rejoignit son frère angélique sur les ruines de la cité de Nycron après avoir mené des raids dont la nature et les résultats sont totalement inconnus, aucune archives ne mentionnant les combats mené par le Grand Khan dans l’amas de Beta-Gamon, bien qu’ils soit certain que le Primarque des White Scars fit tout son possible pour saigner les Traîtres.

Mais alors que les forces de l’Imperium repartait vers le Système Sol, un événement d’une grande importance survient prêt de la carcasse fumante de l’Aiguille du Divinateur sur Beta-Garmon III et nous est connu grâce à la capture d’images récupérés provenant de Titans tombés durant la bataille finale : Horus était venu savourer sa victoire, entouré de ses lieutenants. Alors qu’il parlait, le visage de l’Architraître se plissa avant de porter sa main à son côté, et la retirant couverte de sang. Une large blessure s’était ouverte dans son armure là où il n’y avait pas de marque auparavant et le sang s’en répandit par litres entiers.

Puis le Maître de Guerre tomba. Ses Sons of Horus le téléportèrent en quelques instants, une grande victoire risquant de se transformer pour eux en défaite.

La raison de la blessure d’Horus est retranscrit ailleurs, mais elle sonna le début du dernier acte de l’Hérésie avant la bataille finale.

Sources[modifier]

  • Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath
  • HALEY GUY, La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Black Library, 2018
  1. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : Narrative Missions : Beta-Garmon In Flames, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Dix-Neuf - Les Fils de l'Empereur, Chapitre Trente - La Legio d'Abord, de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  4. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Alpha-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Alpha-Garmon IX Classification : Mining World (Solar/Rad Mining Sub-type), 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Beta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Beta-Garmon II Classification : Industrial World/Fortress World (Garmon Majoris), 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  9. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Beta-Garmon III Classification : Hive World, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  10. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Delta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  11. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Delta-Garmon II Classification : Agri-World (Artificial Sub-type), 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  12. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Theta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  13. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Theta-Garmon V Classificaion : Mining World/Fleet Anchorage (Shipyard Grade Secundus-II, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  14. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Zeta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  15. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Zeta-Garmon X Classification : Penal World (Mining Sub-type), 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  16. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - The Dark Sentry Classification : Unclassified (Dead World/Death World), 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  17. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Dead Systems, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  18. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - The Beta-Garmon Star Cluster - Warp Routes, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  19. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  20. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 634006.M31: War Comes To Beta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  21. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 376007-779010.M31: Strife Engulfs Beta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  22. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 521007.M31: Trapped By The Ruinstorm, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  23. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 780010.M31: The First Battle of Nycron, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  24. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 138012.M31 : The Ruinstorm Wanes, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  25. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 224012.M31 : Shadow Of The Warmaster, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  26. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 277012.M31 : Vanguard Fleets, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  27. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 317012.M31: Hammer Of The Legion, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  28. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 361012.M31: Beneath A Blood Red Star, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  29. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 403012.M31: Second Battle Of Nycron City, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  30. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 643012.M31: Hive War On Beta-Garmon III, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  31. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 705012.M31: Among The Omega Dead, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  32. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 859012.M31: War For The Outer Worlds, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  33. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 919012.M31: To Control The Void, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  34. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 084013.M31: Arrival Of The Primarchs, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  35. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre: The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 111013.M31: Fortress Beta-Garmon, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  36. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 193013.M31: March Of The Dark Sentry, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  37. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 286013.M31: On The Edge Of The Void, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  38. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 356013.M31: The Titandeath, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  39. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Vingt-Quatre - La Vertu des Anges, Chapitre Vingt-Huit - Frapper l'Enclume, de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  40. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 559013.M31: A Hole In The Sky, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  41. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 637013.M31: No Price Too High, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  42. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 012012.M31-740013.M31: The Great Slaughter, 2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  43. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Titandeath, Chapitre : The War For Beta-Garmon - Titandeath Timeline - 788013.M31: The Needle Breaks, Chapitre : Narrative Missions : Beta-Garmon In Flames - The Needle Breaks : Beta-Garmon Endgame2018 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  44. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Trente - La Legio d'Abord, Chapitre Trente-Et-Un - Loin d'Être Une Victoire de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.