Gerantius

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Gerantius, Le Chevalier Oublié, Le Chevalier Vert.
Dans les profondeurs du Segmentum Obscurus se trouve Alaric Prime, un monde ancien et caché peuplé de paysans laborieux et de Nobles hautains. Recouverte en grande partie de mers sulfureuses, la planète est composée d’îles reliées entre elles par des chaînes s’étendant sur tout un hémisphère ou se dressant seules à des milliers de kilomètres du rivage étranger le plus proche. Contrairement à de nombreux Mondes Chevaliers, Alaric Prime compte de nombreuses Maisons de Chevaliers, chacune maîtresse d’une région différente. Au centre de la plus grande masse terrestre se trouve la Montagne Sacrée, un pic béni qui s’élève au cœur de la plus grande île d’Alaric Prime. Sous la montagne se trouve, selon la rumeur, une voûte d’archéotechnologie et de connaissances perdues, sur laquelle Gerantius, le Chevalier Oublié, monte la garde. Ancien et mystérieux, Gerantius a défendu la voûte, et le monde d’Alaric Prime, depuis des temps immémoriaux. Chaque fois que la planète est menacée, le Chevalier Oublié sort de sa tombe et marche sur les ennemis d’Alaric.[1]

Le Noble Immortel[modifier]

Chaque Maison de Chevaliers sur Alaric a ses propres théories sur les origines de Gerantius, des morceaux de traditions conservés par leurs ancêtres et transmis à travers les âges. Certaines maisons croient que le Chevalier Oublié est l’âme d’un Noble mort depuis longtemps, piégée dans son Trône Mechanicum. Réduit à l’état de squelette, son crâne regardant fixement hors de son auvent, le Noble s’accroche à son vœu de protéger Alaric, tous les autres souvenirs s’effaçant. D’autres se réfèrent à de vieilles histoires d’expérimentation du Mechanicum parmi les premiers colons, et d’efforts hérétiques pour automatiser les Armures Chevaliers. Ces Nobles prétendent que Gerantius est le seul résultat réussi de ces expériences, un Chevalier sans pilote conduit par un Esprit de la Machine toujours vivant. Comment cet étrange et effrayant cogitateur a été créé ou quelles sont ses directives ultimes, les Nobles ne peuvent le dire, bien que sa mission de défendre Alaric semble incontestable. D’autres maisons et Nobles méprisent les notions d’esprits morts-vivants et d’apparitions fantomatiques qui ne sont rien de plus que des histoires pour enfants. Ces hommes érudits soulignent les similitudes entre le nom de Gerantius et ceux de certaines des premières familles à s’installer sur Alaric, citant cela comme une preuve que le Chevalier Oublié est en fait un seul individu ancien, qui dort pendant des siècles en stase jusqu’à ce qu’on ait besoin de lui au combat. Selon une variante de cette histoire, Gerantius serait plus d’un homme, chaque Noble étant un autre maillon d’une chaîne qui s’étend sur des millénaires, pères et fils vivant en secret au sein de la société d’Alaric jusqu’à ce qu’on ait besoin d’eux pour revêtir le manteau du Chevalier Oublié.

La vérité, bien sûr, est que personne ne sait qui ou ce qu’est Gerantius. Personne n’a jamais parlé avec le Noble qui habite dans sa coque ternie, si tant est qu’il y ait quelque chose à l’intérieur pour répondre à leurs appels. Tout ce dont on est sûr, c’est qu’en cas de besoin, il est là, l’ancien Chevalier repoussant les ennemis d’Alaric Prime avec sa puissante Tronçonneuse Reaper et son Canon Thermique.[2]

Une Tombe Éternelle[modifier]

Depuis des milliers d’années, Gerantius a surgi de la Montagne Sacrée en temps de danger, purgeant des incursions démoniaques, repoussant des raids Xenos, et même sauvant le monde de lui-même en éliminant des prédateurs locaux ou en mettant hors d’état de nuire des Nobles malveillants. On ignore comment le Chevalier survit dans sa chambre forte et comment il sait quand et où on a besoin de lui. Les récits des quelques âmes qui ont pénétré dans la chambre forte et en sont revenues vivantes sont tous différents et racontent une myriade d’histoires. Certains parlent d’une tombe de stase activée psychiquement sous la montagne, sous la forme d’une pièce archéologique ancienne et rare. Un édifice imposant, créé à l’aide de technologies oubliées depuis longtemps, les témoins affirmant que le Chevalier repose à l’intérieur. Son enveloppe est maintenu entre les moments pendant des siècles, à l’abri de la caresse de l’entropie.

D’autres ne croient pas à ces mensonges et comparent le lieu de repos du Chevalier à un bassin de liquide enchanté, vert et huileux à regarder. Le Chevalier Sans-Fief passe les siècles sous les eaux émeraudes, sa coquille creuse remplie de fluides de guérison, qui le soutiennent et le protègent du passage du temps.

D’autres encore considèrent qu’il s’agit d’une simple fantaisie. Ils disent avoir vu la grotte de ferraille d’où vient le Chevalier - de vastes salles remplies des restes brisés de tous les Chevaliers qui ont foulé la surface d’Alaric Prime et sont tombés au combat ou ont disparu dans ses mers. De minuscules créatures aveugles se faufilent entre les restes, construisant Gerantius à partir de composants de choix lorsqu’il est nécessaire et le brisant lorsqu’il revient. C’est ainsi que le Chevalier Sans-Fief n’est pas un Chevalier mais tous les Chevaliers. Et quand l’un des puissants marcheurs tombe au combat et disparaît, c’est dans les grottes du Chevalier Oublié qu’il arrive.[3]

Le Chevalier Immortel[modifier]

La Montagne Sacrée.
De nombreux témoins ont rapporté avoir vu Gerantius détruit au combat, l’ancien Chevalier ayant prétendument été déchiré par des tirs de canon de combat, des rayons d’énergie Xenos ou d’énormes serres extraterrestres à de nombreuses reprises. Alors que de nombreux Nobles d’Alaric Prime considèrent ces histoires comme de simples divagations de paysans ou des mensonges de Nobles malveillants, d’autres citent d’anciens documents et des récits de première main de leurs ancêtres comme preuve que le Chevalier Oublié est "mort" plus d’une fois. De nombreux Nobles d’Alaric se demandent si Gerantius a effectivement été détruit et, si oui, comment est-il revenu ? Les rumeurs d’une voûte de stase et de ses technologies mystérieuses sont une explication, l’idée étant que les secrets du Mechanicum vivant sous la Montagne Sacrée sont inextricablement liés au Chevalier Sans-Fief. Les paysans pensent que le retour du Chevalier Sans-Fief est le résultat d’une force proche de la magie. Ce pouvoir obscur rassemble les morceaux du Chevalier déchu et les ramène à la montagne où d’étranges énergies les réunissent. Les Nobles érudits se moquent de ces superstitions, suggérant plutôt que Gerantius est une sorte d’expérience avancée de l’Adeptus Mechanicus, dont les Sacristains parlent à voix basse.

Plus inhabituelles encore sont les archives qui suggèrent que le Chevalier Sans-Fief s’est relevée au milieu de la bataille malgré de graves dommages. Par exemple, lors du soulèvement de l’Île de Feu, Gerantius s’est opposé seul aux Chevaliers Renégats et à leur plan mal conçu pour perturber la main-d’œuvre des prisons, affaiblissant ainsi la Maison Degallio. La raison pour laquelle le Chevalier Oublié a choisi ce moment et ce lieu pour sortir de la Montagne Sacrée est inconnue, bien que la plupart des gens s’accordent à dire que la libération des prisonniers aurait eu des conséquences à long terme que seul le Chevalier Sans-Fief pouvait prévoir.

S’élevant de la mer, Gerantius grimpa sur les rivages rocheux de l’Île de Feu. Les prisonniers sortaient en masse des trous dans les murs de la prison, ne faiblissant que lorsque le Chevalier Sans-Fief se dressait devant eux. Trois Chevaliers Renégats s’écrasèrent à travers les brèches qu’ils avaient faites dans les hauts murs de l’île, et partirent à la rencontre du Chevalier Sans-Fief. Désespérés conserver leur liberté retrouvé, certains des prisonniers évadés ont chargé Gerantius, lançant des charges minières grossièrement fabriquées aux pieds de la machine de guerre. La plupart des bombes ont rebondi sur son armure ou ont explosé prématurément, tuant des dizaines de personnes. Seules quelques unes ont explosé sous les pieds du Chevalier Sans-Fief, mais même celles-ci n’ont pas causé de dégâts notables. Cependant, leur assaut a ralenti l’avancée du Chevalier Sans-Fief qui a fait des pauses pour tirer des rafales sur les condamnés. Cela a permis aux Chevaliers ennemis de l’encercler et de porter des coups violents sur son flanc sans bouclier. Même si les Chevaliers Renégats ont perdu l’un des leurs à cause du Canon Thermique du Chevalier Sans-Fief, les autres ont pu s’approcher et tirer à bout portant, leurs canons de combat se déchaînant sur Gerantius. Titubant sous le double assaut, le Chevalier Sans-Fief s’est replié vers la mer. Les autres Chevaliers ont pressé l’attaque, maniant leurs lame tronçonneuses et frappant des coups dévastateurs des deux côtés. Son armure déchirée, le Chevalier Sans-Fief s’est écrasé dans la mer, de la fumée s’échappant des blessures ouvertes sur son torse. Alors que Gerantius disparaissait sous les vagues, les Chevaliers Renégats sont retournés vers la prison et leur frère tombé.

Ils n’avaient fait que quelques pas quand l’un d’eux a explosé dans un flash aveuglant de flammes, alors que son réacteur s’ouvrait vers le ciel. Les prisonniers qui se trouvaient à proximité hurlèrent et gémirent d’agonie alors qu’ils étaient aspergés de fragments de métal surchauffés et de plasma radioactif. Le Chevalier restant s’est retourné à temps pour recevoir un coup de la lame tronçonneuse de Gerantius, le Chevalier Sans-Fief ravagé s’élevant une fois de plus de la mer. Avec de l’eau sulfureuse cascadant depuis des dizaines de déchirures dans son armure, le Chevalier Sans-Fief a déchaînée sa lame à travers le torse et la voûte du Chevalier rebelle, transformant son Noble en un ignoble jet cramoisi.

Pendant un jour entier, Gerantius a surveillé la prison. Puis, quand un détachement de Chevaliers loyaux est arrivé, le Chevalier Sans-Fief a disparu dans la Montagne Sacrée.[4]

La Légende de la Rivière Bouillante[modifier]

Les légendes de piles d’artefacts et de voûtes remplies de reliques oubliées sous la Montagne Sacrée attirent les chasseurs de trésors et les voleurs depuis des siècles. Le fait que peu d’entre eux se soient jamais aventurés sous la montagne et en soient revenus pour raconter leur histoire n’a rien fait pour dissuader les autres de succomber à leur cupidité et de suivre les rumeurs de grandes fortunes pour eux-mêmes. La véritable nature des merveilles qui se trouvent sous la montagne est un sujet de prédilection pour les prisonniers des nombreuses îles-prisons d’Alaric Prime. Chaque prisonnier a sa propre théorie sur les trésors qui y sont cachés, ou jure avoir connaissance du prix d’une manière ou d’une autre, que ce soit par des légendes transmises de génération en génération, des rumeurs ou des ouï-dire.

En réalité, très peu d’histoires concernant la Montagne Sacrée sont fondées sur des faits réels. La légende de la Rivière Bouillante est l’une de celles qui ont au moins un fondement dans la réalité, à savoir que la rivière existe bel et bien. Torrent toxique de liquide sulfureux, la rivière s’écoule de la Montagne Sacrée et se jette dans les vastes océans acides de la planète. La légende dit que la rivière coulait autrefois d’une eau pure et claire provenant d’une source souterraine. Tout cela a changé la nuit où des voleurs sont venus des étoiles pour piller les richesses cachées dans les profondeurs de la Montagne Sacrée.

Le [Libre-Marchand] Relleraphio van Dyne avait acquis une ancienne clé au cours de ses voyages qui l’avait conduit à Sanctus Reach, où un Sénéchal avide lui avait assuré qu’un grand trésor l’attendait. Pensant piller les tombes sous la montagne, Belleraphto a déverrouillé la voûte sacrée et est descendu avec une équipe de mécaniciens Ratlinge, spécialistes de l’archéotechnologie et de la récupération du Mechanicum. Bien que les récits de ce qu’ils ont trouvé sous la montagne varient, tous semblent s’accorder pour dire que Relleraphio s’est enfui seul de ses profondeurs, Gerantius sur ses talons.

Alors que le Libre-Marchand atteignit la Rivière Bouillante, alors connue sous un autre nom, il plongea dans l’eau fraîche et claire pour nager jusqu’à sa navette, qui se trouvait de l’autre côté. Soudain, les racines de la montagne ont grondé et tremblé. La terre se fendit et se déchira, et du cœur sombre de la montagne, des eaux toxiques s’élevèrent, polluant la rivière pure et entourant le Libre-Marchand. Belleraphio mourut en hurlant sous le regard silencieux du Chevalier Sans-Fief, et les eaux de la rivière bouillante sont restées mortelles depuis lors.[5]

Un Mythe d'Alaric Prime[modifier]

Gerantius a toujours été entouré de mystère et fait l’objet de rumeurs superstitieuses. Le fait que le Chevalier soit considéré comme un Chevalier Sans-Fief n’est qu’une désignation qui lui a été donnée par les Maisons de Chevaliers d’Alaric Prime, car il ne porte aucun insigne évident et ne semble avoir aucune allégeance avec une famille ou une lignée connue. Les histoires de fantômes à propos de Gerantius n’aident pas à dissiper le fait que chaque fois que le Chevalier se lève pour s’opposer aux ennemis d’Alaric, des phénomènes étranges sont observés dans son sillage. Les gens du peuple chuchotent que les récoltes sont mauvaises ou prennent des formes étranges et extraordinaires, que les animaux deviennent fous et attaquent leurs bergers ou que les insectes se rassemblent pour former des mots dans une langue inconnue, tout cela lorsque le Chevalier Sans-Fief parcourt le pays. De même, de nombreux événements miraculeux sont liés à l’apparition du Chevalier Sans-Fief, comme la guérison dvun malade en une nuit ou des pluies pures tombant de la montagne sacrée pour mettre fin à des mois de sécheresse. Les enfants nés le jour de l’apparition de Gerantius sont également considérés comme bénis - ou maudits - en fonction de ce qu’ils deviendront. La marque du Chevalier fantôme est considérée comme une chose de bon augure pour un homme ou une femme, et déterminera beaucoup de choses dans sa vie. On dit que le Tailladeur de l’Île de la Fumée portait la marque et qu’il gravait le symbole de la Chevalier Sans-Fief sur ses victimes. Même lorsqu’il fut attrapé et condamné à être purgé dans le soufre pour ses crimes, il alla à sa perte en jurant que c’était le fantôme de Gerantius qui l’avait contraint. En revanche, les sœurs de la Tempête Calme nomment l’une d’entre elles grande prêtresse à l’avènement du Chevalier Sans-Fief. Foi dissidente du Credo Impérial, les sœurs sont une bénédiction pour de nombreuses îles d’Alaric Prime, voyageant sur les mers empoisonnées dans d’immenses barges de chapelle, apportant pitié et aide aux malheureux. Pendant les années où elles sont gouvernées par une personne née dans l’ombre du Chevalier Sans-Fief, elles sont considérées comme bénies et font de grandes choses pour le peuple.

On parle aussi beaucoup de l’effet de Gerantius sur les morts. Beaucoup pensent que le Chevalier Sans-Fief est lui-même un esprit de l’au-delà. On dit que lorsque le Chevalier Sans-Fief parcourt le pays, les morts dorment légèrement dans leurs tombes et les esprits s’agitent dans les forêts et les mers du monde. La première nuit où Gerantius apparaît est considérée comme un moment sacré dans certaines parties d’Alaric Prime. Appelée la Nuit Oubliée, en l’honneur du Chevalier Sans-Fief, c’est un moment où le tissu entre les mondes se raréfie et où les fantômes errent sans contrôle. Pour la plupart, c’est une nuit où l’on se cache chez soi, portes et fenêtres bien fermées, mais pour certains, c’est l’occasion d’essayer de parler à des êtres chers disparus depuis longtemps.

Plus pénible pour les Nobles d’Alaric Prime que ces efforts hérétiques pour contacter les morts sont les cas de Psykers latents qui se réveillent pendant la Nuit Oubliée, comme si le Chevalier Sans-Fief débloquait leur potentiel par sa seule présence. Certains disent que c’est parce que le Chevalier Sans-Fief est lui-même un Psyker, et qu’il peut réveiller la malédiction chez les autres par sa simple présence. Ces rumeurs ne sont toutefois évoquées qu’à voix basse ; l’idée qu’un Chevalier soit également un Psyker touché par le Warp est trop horrible pour être envisagée.[6]

Une Existence Vouée à la Guerre[modifier]

L’ancien Chevalier qui habite au cœur de la Montagne Sacrée porte les cicatrices de millénaires de guerre. Bien que la légende d’un gardien cyclopéen doté d’une étrange prescience soit commune à toutes les îles d’Alaric Prime, ces récits varient énormément dans les détails. Certaines îles croient que Gerantius est un géant coulé dans le fer, d’autres qu’il est un fantôme psychique piégé sous la forme d’une machine, et d’autres encore qu’il est un Chevalier immortel figé dans le temps depuis des siècles. Malgré leurs théories, personne ne sait vraiment qui était ce mystérieux guerrier, ni quels sont les secrets de la chambre forte dans laquelle il passe les siècles. Sans lui, les secrets inestimables de la Montagne Sacrée - et peut-être d’Alaric Prime lui-même - auraient été perdus depuis longtemps.[7]

  • 323.M22 : La Purge des Troroglodytes
Gerantius extermine les troglodytes viridiens qui infestent les tunnels humides sous la Montagne Sacrée. Il tue en un combat singulier leur roi imposant et aveugle et détourne une rivière souterraine sulfureuse pour chasser le reste de la vile couvée des racines de la montagne.[8]
  • 268.M35 : Le Destructeur de la Faille Démoniaque
Gerantius quitte la Montagne Sacrée lorsqu’un rituel raté au Château Veric provoque une infestation démoniaque. Bien que les bêtes cornues qui s’échappent de la brèche du Warp soient finalement repoussées par les Chevaliers des maisons nobles d’Alaric, l’Inquisiteur qui a coordonné l’effort de guerre décide que la population a été souillée au-delà de toute récupération. Il décrète que l’Exterminatus est la seule réponse. Avant que le message mortel de l’Inquisiteur puisse être envoyé, Gerantius fait exploser les moteurs à fusion de son vaisseau avec son Canon Thermique, tuant tout le monde à bord. L’événement est rapporté à l’Imperium comme un "accident regrettable".[9]
  • 454.M35 : Les Pillards d’Archéotechnologie
Le Libre-Marchand Belleraphio van Dyne pénètre dans la Montagne Sacrée avec l’aide d’une bande de mécaniciens Ratling curieux. Les "enquêteurs" aux doigts légers sont écrasés sous les pieds blindés de Gerantius.[10]
  • 397.M36 : La Malédiction de la Rouille
Sans prévenir, Gerantius apparaît de l’autre côté d’Alaric Prime et purge un monastère éloigné avec la flamme purificatrice. Bien que personne ne le saura jamais, cet acte supprima une terrible épidémie de rouille qui aurait réduit tout le métal de la planète en poussière ferreuse.[11]
  • 956.M36 : l’Assaut Renégat
Les Space Marines renégats qui se font appeler les Malefactors descendent sur Alaric Prime, avec l’intention de s’emparer d’autant de Chevaliers Impériaux qu’ils le peuvent pour leur propre armée en pleine expansion. Gerantius mène la défense de la Montagne Sacrée avant de traquer et de détruire suffisamment d’envahisseurs pour chasser le reste de la planète.[12]
  • 291.M37 : Une Cruelle Surprise
Les pillards Commorrite qui descendent sur Alaric Prime à la recherche de jouets mortels sont confrontés à la colère de la sentinelle silencieuse de la planète dès qu’ils ouvrent leur Portail sur la Toile. À peine une poignée de ces vicieux guerriers Xenos parviennent à traverser la tempête de tirs du Canon Thermique qui les accueille, et la retraite des survivants est aussi rapide que leur apparition.[13]
  • 114.M39 : La Purge des Ambulls
Lorsque la population d’Ambulls de l’île Toronac menace de déstabiliser l’écosystème d’Alaric Prime, Gerantius réapparaît et commence à chasser les bêtes à griffes une par une. Il tue plus de six mille Ambulls avant de se retirer sur la Montagne Sacrée, sa carapace meurtrie et incrustée de la chair séchée de ses victimes.[14]
  • 792.M39 : Une Tragédie Hors du Temps
Six régiments de l’Astra Militarum quittent l’espace de distorsion aux abords du système Sanctus Reach pour se rendre à Alaric avec l’ordre d’intercepter et de détruire les Malefactors. À leur insu, les marées capricieuses du Warp ont modifié leur heure d’arrivée. Ils arrivent plusieurs millénaires trop tard. Au lieu de cela, la Garde Impériale fait la guerre aux masses incarcérées des îles-prisons d’Alaric, croyant que les criminels qui s’y trouvent sont les renégats qu’ils ont reçu l’ordre de tuer. L’intervention de Gerantius complique les choses au moment où les Maisons de Chevaliers d’Alaric tentent de prouver leur loyauté à l’Imperium. La guerre éclate, mais seulement pour quelques jours - la Maison Degallio réussit à négocier la paix après que ses coursiers soient parvenus jusqu’au haut commandement de la Garde impériale. Le nombre de morts se compte toujours en milliers.[15]
  • 898.M41 : La Chasse aux Xenos
Lorsqu’une dispersion d’organismes d’avant-garde Tyranides se fraye un chemin sur Alaric Prime, Gerantius chasse les Lictors et les Génovores jusqu’à ce qu’ils aient tous été exterminés. Dans le processus, il empêche une vrille de la Flotte-Ruche Gorgon de détourner ses attentions mortelles vers la planète.[16]
  • 998.M41 : La Waaagh! Grukk
Les Orks envahissent Alaric Prime en force, et Gerantius sort de son sommeil une fois de plus.[17]
Alicanna est entrée dans la grotte en titubant, ses pieds nus et ensanglantés laissant une trace cramoisie sur la pierre. S’appuyant contre la paroi rocheuse rugueuse, elle s’est arrêtée un moment, laissant sa respiration irrégulière ralentir alors qu’elle essayait de vaincre sa peur. Elle n’était pas assez stupide pour penser qu’elle les avait perdus, mais elle espérait qu’ils réfléchiraient à deux fois avant de la suivre dans la montagne. Les villageois avaient de terribles superstitions lorsqu’il s’agissait du pic interdit, bien que les justiciers du seigneur ne les partageaient sans doute pas. Elle n’était qu’une roturière de plus qui avait enfreint les lois du seigneur, et s’ils l’attrapaient, cela signifiait un aller simple pour l’Île du Feu. Le hurlement des chiens des Justicars et la faible lumière des torches en bas de la pente la poussaient à avancer, et elle s’enfonça plus profondément dans la grotte, essayant de s’éloigner le plus possible des Justicars.

Jetant toujours un coup d’œil par-dessus son épaule pour voir si les hommes avaient atteint l’entrée, elle n’a pas vu la fosse dans l’obscurité jusqu’à ce que son pied se pose dans le vide. Pendant une seconde, elle a presque retrouvé son équilibre, les bras s’agitant pour trouver une prise, mais elle a ensuite basculé dans le vide. Pendant quelques secondes, Alicanna est tombée dans l’obscurité, attendant que la pierre dure et inflexible du fond du puits l’arrête. Quand l’eau glacée l’a avalée à la place, elle a haleté sous le choc, prenant une bouffée d’eau. Éclaboussant et toussant dans l’obscurité, elle a réussi à atteindre une rive, en maudissant et en essayant de trouver son chemin dans le noir.

Alors que ses yeux s’adaptaient à la faible lumière de la grotte, ils se fixèrent sur une vaste porte de chambre forte, dont la face avait la forme d’un crâne entouré d’une roue dentée. N’entendant aucun bruit de ses poursuivants, la curiosité l’emporta sur la peur, et Alicanna se glissa en avant et posa une main froide et humide sur le sceau.

Aussitôt, une faible lumière a jailli tout autour d’elle, et dans un grincement de pierre sur pierre, la porte a glissé vers l’arrière pour révéler une chambre en acier brillant. En regardant à l’intérieur, Alicanna pouvait voir des torches de verre clignotantes. Au-delà, une Armure Chevalier se tenait dans un énorme sarcophage de lumière, son armure verte luminescente dans la lueur vive. Alicanna ne savait pas ce qu’était la moitié des objets dans cette chambre - ils semblaient venir d’un monde complètement différent de celui qu’elle connaissait - mais elle reconnaissait la silhouette du Chevalier. Les jours de fête, les Chevaliers passaient devant le village pour se rendre au château du seigneur, chacun étant un monstre de métal et de mort menaçant. Celui-ci semblait différent, plus vertueux que les géants voyants montés par les hommes du seigneur. Marchant lentement dans la caverne, Alicanna s’est approchée du Chevalier, sa peur ayant été remplacée par l’émerveillement. Enfin, elle se tenait à ses pieds, regardant son casque à visière et se demandant si un homme y habitait.

Un souffle involontaire s’échappa de ses lèvres lorsque les lentilles du casque du Chevalier semblèrent s’animer, la regardant comme un chat regarderait une souris. En le fixant dans ses yeux de verre froid, elle avait l’impression de voir des vies entières de guerre et de folie, de sang et de mort s’y refléter, comme si la machine de guerre géante lui parlait sans mots. Alicanna ressentait la douleur et la destruction que le Chevalier avait causées, et la violence qu’il avait infligée, le tout transmis par ces yeux brillants et morts. Le moment passa, et les lentilles du Chevalier semblèrent soudainement s’assombrir, tout signe de vie ayant brusquement disparu. Alicanna laissa échapper un souffle involontaire qu’elle ne savait pas qu’elle retenait, se sentant comme si elle avait échappé de justesse à un terrible destin. Elle a reculé et s’est enfuie de la chambre. Alors qu’elle commençait à chercher une sortie, elle se dit que peut-être l’Île du Feu n’était pas si terrible que cela.[18]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Un esprit curieux dénonce une âme traîtresse. »
  • Imperial Knight Companion, 2013
  • Sanctus Reach : The Red Waaagh!
  1. Imperial Knight Companion - Gerantius, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Knight Companion - Gerantius - The Deathless Noble, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Knight Companion - Gerantius - An Eternal Tomb, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Knight Companion - Gerantius - The Immortal Knight, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Knight Companion - Gerantius - Legend of the Boiling Rivet, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Imperial Knight Companion - Gerantius - Legend of the Boiling Rivet, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  7. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - The Scouring of the Troglodytes (traduit de l'anglais par Guilhem)
  9. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - The Daemonbreach Kill (traduit de l'anglais par Guilhem)
  10. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - Archaeotech Raiders (traduit de l'anglais par Guilhem)
  11. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - The Rusting Curse (traduit de l'anglais par Guilhem)
  12. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - Renegate Assault (traduit de l'anglais par Guilhem)
  13. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - A Cruel Surprise (traduit de l'anglais par Guilhem)
  14. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - The Toronac Ambull Cull (traduit de l'anglais par Guilhem)
  15. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - A Tragedy out of Time (traduit de l'anglais par Guilhem)
  16. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - Xenos Hunt (traduit de l'anglais par Guilhem)
  17. Sanctus Reach : The Red Waaagh! - Gerantius, the Forgotten Knight - Waaagh! Grukk (traduit de l'anglais par Guilhem)
  18. Imperial Knight Companion - Gerantius - Legend of the Boiling Rivet, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)