Gardien du Vent

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Astre-ulthwe.png
Astre-iyanden.png
Astre-saim-hann.png
Astre-mymeara.png
Astre-alaitoc.png
Astre-biel-tan.png
Asuryani-side.pngAsuryani-side-2.jpg
Decor1Asuryani.png
Medaille-asuryani-1.png
Medaille-asuryani-2.png


« Sentez le vent sur votre peau et écoutez les cris perçants qui résonnent. Soyez à l’affût de son appel, car nous sommes les Gardiens du Vent, les Fils de la Tempête. »
- Nuadhu Fireheart, chef de Saim-Hann.

Mues par des moteurs antigravitiques, les Motojets et les Vypers survolent le sol, glissant sur ses reliefs à une vitesse étourdissante. Seuls les réflexes surhumains et le sens inné de l’équilibre des Aeldaris permettent à un pilote une telle expertise, et au cours des millénaires, maintes races de la galaxie ont appris à craindre la plainte aiguë qui les précède.

Gardien du Vent

L’Épée Céleste
RuneDuGardienDuVent.jpg
L’Épée Céleste représente le guerrier ascendant. Elle est emblématique des escadron de Gardiens du Vent, car ils apportent la mort depuis les cieux.

Les Gardiens qui pilotent les Motojets Aeldaris sont appelés Gardiens du Vent. Leurs machines sont si formidables qu’un pilote émérite est capable de parcourir plusieurs centaines de mètres en quelques battements de cœur avant de lacérer ses ennemis grâce à la paire de Catapultes Shuriken qui confère à la Motojet sa mortelle réputation. Les Gardiens du Vent sont fiers de la maîtrise de leurs impressionnants engins. Le carénage de chaque Motojet arbore ainsi l’héraldique de son Vaisseau-Monde avec parfois une place de choix pour le blason de son escadron. Les teintes utilisées sont toujours vives et provocantes.

En effet, des pilotes qui foncent avec la vitesse et l’aisance d’un épervier en défiant la gravité sont peu enclins à redouter l’ennemi. Rejoindre les Gardiens du Vent est considéré comme un honneur, spécialement sur le Vaisseau-Monde Saim-Hann, où ils sont des milliers à combattre, la lumière se reflétant sur leurs capots, tandis que leurs bannières ondulent comme des lames dans la brise.

La technologie antigrav des Aeldaris leur permet de créer des Motojets qui, grâce à de subtiles manipulation du champs de gravité, combinent vitesse et maniabilités extrême, ce qui fait d’elles l’outil idéale pour les attaques éclair de harcèlement.

Vyper

Les Vypers sont des supports d’armes très mobiles, capables de cracher un déluge de feu tout en se déplaçant à grande vitesse. Bien que légèrement blindées, leur maniabilité et leur vitesse les protègent plus efficacement que n’importe quelle épaisseur de plaques d’acier.

La modeste taille de la Motojet Vyper cache le caractère mortel de sa morsure. Ces appareils légers opèrent en escadron au cœur des osts de Gardiens du Vent, où ils offrent le parfait compromis entre la vitesse d’une Motojet et l’armement lourd d’un char antigrav.

L’Épée Céleste Cornue
RuneDuVyper.jpg
L’Épée Céleste Cornue repré-sente souvent la Vyper. Les cornes font référence au dieu-chasseur Kurnous. Il incarne le rôle de la Vyper en tant que prédateur ailé qui apporte la mort depuis les cieux.

Innovation militaire des artisans de Saim-Hann, les Vypers sont des appareils d’attaque biplaces sur lesquels peuvent être montées diverses armes lourdes. Leur faible gabarit permet aux Vypers de passer à travers tous les tunnels de la Toile à l’exception des plus étroits, et leur armement prodigieux les fait rivaliser en puissance de feu avec de nombreux chars. La vitesse de l’appareil lui procure à elle seule une viabilité supérieure à celle d’un épais blindage. C’est pourquoi les escadrons de Vypers évoluent toujours à une allure vertigineuse lorsque le combat fait rage.

Pendant que son pilote dirige l’appareil à travers les nuages de tirs adverses avec toute la grâce attendue d’un Gardien du Vent, le canonnier assis dans la tourelle arriéré aligne sans effort son arme lourde sur les cibles potentielles, et les détruit méthodiquement. Ces appareils ont accès à des armes variée : des Canons Shuriken et des Rayonneurs Laser contre les rangs d’humains ou d’Orks, voire des Lance-Missiles ou des Lances Ardentes pour s’occuper des blindés et de l’infanterie lourde. Les Vypers peuvent traiter n’importe quelle menace.

Les membres d’équipage de ces appareils partagent souvent un lien étroit qui leur permet de coordonner précisément leurs manœuvres éclair, et il est courant qu’une Vyper soit dirigée par des parents proches, particulièrement parmi les familles du Vaisseau-Monde de Saim-Hann. Un escadron de Vyper aguerri se déplace comme une seule entité, et peut se redéployer promptement pour cibler l’arrière vulnérable d’un char en approche, virevolter sur un flanc exposé ou zigzaguer pour échapper à des intercepteurs. Les équipages de Vyper préfèrent abattre l’ennemi à distance, harceler les éclaireurs adverses puis mettre les gaz et les prendre à nouveau pour cible depuis un point avantageux.

Le Chasseur devient la Proie

Les vents de la mousson pliaient les branches, tandis que la tempête faisait rage au-dessus de la jungle. Une pluie battante zébrait la verrière de la Vyper et le collimateur d’Edaia. L’appareil filait sans peine entre les arbres massifs, en esquivant gracieusement les lianes. Peu attentive aux acrobaties de la Vyper, Edaia passa la forêt au scanner, tandis que son Canon Shuriken ajustait sa visée là où se portait son regard. Cette jungle abritait des monstres dont les cris résonnaient sous la canopée, et les Asuryanis étaient venus les chasser. Alors que son appareil glissait en rase-mottes, Edaia traquait une créature qui progressait à vive allure en s’aidant de ses griffes pour traverser la végétation dense. À présent toute proche, Edaia verrouilla son arme d’un regard dans son viseur. Puis la jungle fut déchirée par un torrent de projectiles, mais grâce à une agilité presque surnaturelle, la bête esquiva la salve meurtrière.

L’appareil vira à gauche pour effectuer un second passage, tandis que ses runes cherchaient leur cible. La bête avait beau être rapide, elle ne pouvait distancer une Vyper. Celle-ci se rapprocha de sa proie en slalomant entre les arbres. Le Canon Shuriken d’Edaia déchiqueta de nouveau le sous-bois. La créature serpentine poussa un cri strident lorsqu’elle fut lacérée par des disques effilés. Edaia balaya la zone au scanner et vit soudain la jungle s’animer. Une horde de créatures chitineuses se ruait en direction des Asuryanis, toutes griffes dehors. La Vyper traversa alors la canopée pour gagner les cieux orageux. Les Tyranides étaient localisés.

Un Hornet.

Hornet

Le Hornet est un petit véhicule d’attaque monoplace déployée par les forces blindées Aeldaris dans un rôle de reconnaissance et de raid rapide. Il se trouve à l’avant-garde des attaques blindées d’Aeldaris, devançant la force principale des Faucons et des Serpents Ondoyants, souvent aux côtés d’autres engins d’attaque à grande vitesse comme les Motojets et les Vypers. Véhicule polyvalent, le Hornet peut être équipé pour engager efficacement n’importe quelle cible. De la puissance de feu anti-infanterie avec des Canons Shuriken et des Lasers à Dispersion, en passant par les Canons Stellaires et les lance-missiles, jusqu’au tir antichar de précision avec des Lances Ardentes ou même des Lasers à Impulsion plus puissants.

Sa vitesse en ligne droite étonnante, sa maniabilité et sa taille en font également un véhicule apprécié des Corsaires, complétant parfaitement leur mode de fonctionnement. Le Vaisseau-Monde Saim-Hann a également été observé par l’Ordo Xenos utilisant un grand nombre de Hornets pour soutenir ses cavaliers sauvages, amenant les agents de l’Inquisition de l’Empereur à conclure que ce sont les Chanteurs de Moelle de Saim-Hann qui ont développés en premier le design, qui s’est maintenant étendu à d’autres Vaisseaux-Mondes.

Même si l’on se fie aux exigences élevées de l’Aeldari, le moteur du Hornet est une merveille en son genre. Avec une vitesse de pointe estimée à 600 km/h, l’engin d’attaque étant également capable d’effectuer des vols atmosphériques à courte portée limités. Les pilotes de Hornets ont souvent pilotés une Motojet et un Vyper, ce qui en fait des vétérans et des maîtres de la tactique de combat à grande vitesse.[1]

Sources

Pensée du Jour : « Béni est l’esprit trop limité pour souffrir du doute. »
  • Codex Craftworlds, V8
  • Codex Eldar Craftworlds, V7
  • Codex Eldars, V6
  • Imperial Armour - The Doom of Mymeara
  1. Imperial Armour - The Doom of Mymeara - Hornet (traduit de l'anglais par Christer)