Garde de la Jungle

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png





« Aussi rapides que des Mambas-Fouets, affûtés comme des feuilles-lames, et têtus comme des Grox Sauvages. »
- Le Colonel Pannent faisant les louanges des Gardes de Catachan.
Garde de la Jungle.
Les hommes des régiments de Catachan sont des soldats coriaces, autonomes et féroces. Ils excellent dans les domaines que sont les manœuvres, les fusillades à portée courte, l’infiltration et l’assassinat. Chaque Catachan est un survivant né, car ce peuple a su résister à la pire épreuve à laquelle un humain puisse être soumis : naître et grandir sur Catachan.

Les régiments de Catachan sont le plus souvent des régiments d’infanterie légère, tirant le meilleur parti de leurs talents légendaires d’éclaireurs et d’embusqueurs. Cependant, leur audace et leur agressivité ont été utilisées de d’autres façons, comme avec les régiments blindés venant de Catachan dans le passé. Les Gardes de la Jungle de Catachan sont particulièrement fiers de leurs officiers, qui combattent côte à côte avec la piétaille, partageant leurs souffrances sur le champ de bataille. Par conséquent, la discipline au sein des régiments de Catachan est maintenue grâce à la confiance et au respect acquis au cours de nombreuses années de campagne, plutôt que par l’entremise des structures de grades officielles sur lesquelles s’appuient de nombreux autres régiments. Cependant, cela s’est traduit par une réputation d’obstination parmi les autres régiments et les allochtones, en particulier pour les figures d’autorité que sont les Commissaires, qui ont du mal à gagner la confiance et la déférence des Gardes de la Jungle de Catachan.

De même, les guerriers de Catachan n’accordent pas beaucoup d’importance aux médailles, préférant leur propre système d’honneurs guerriers : marquer leur chair avec des tatouages. Les emblèmes de crâne sont courants chez ceux qui ont servi pendant plus de cinq ans, tandis que les symboles de poignard sont utilisés par ceux qui survivent à une décennie ou plus de guerre. Bien que de telles marques soient propres à chaque régiment, et les soldats, certains éléments uniformes demeurent communs à presque tous les Catachans, comme les bandanas rouges qui évoquent les serments de sang assermentés pour chaque soldat qui se joint au régiment, et une grande variété de couteaux en alliage d’acier qui sont autant de marques de statut qu’ils sont des armes et des outils. Le pragmatisme des Catachans est tel qu’ils ternissent leurs couteaux, leurs insignes régimentaires et tout autre métal sur leur personne avec de la suie et de la terre pour éviter de révéler leur présence à l’ennemi par des reflets errants.[1]

Les Catachans sont réputés pour leur témérité qui frôle parfois la démence. Ceci est reflété par les situations dans lesquelles ils foncent tête baissée, mais aussi par leurs armes de choix. Les Lance-Flammes et les charge de démolition, réputés pour être potentiellement aussi dangereux pour leur porteur que pour l’ennemi sont très répandus ; les Gardes qui les manient répètent cependant à qui veut l’entendre que leurs armes redoutent trop leur porteur pour oser le blesser ! Les régiments de cette planète comptent aussi certains des meilleurs tireurs d’élite de tout l’Imperium. Leurs snipers sont connus pour prendre position des heures, voire des jours avent le début d’une bataille afin d’avoir le meilleur champ de tir possible.

Commandant[modifier]

Le Commandant d’une Compagnie ou d’un régiment des Mondes Hostiles est généralement élu par ses hommes. Il s’agit souvent d’un guerrier ou d’un chasseur renommé, une figure du lieu où sont recrutées les troupes. Parfois, c’est même le patriarche d’une famille dont beaucoup de membres ont été enrôlés. La discipline est maintenue plus par le respect et la confiance que par la hiérarchie et dans les troupes Mondes Hostiles les soldats sont fiers de dire que leurs officiers partagent les mêmes dangers qu’eux.

Commissaire[modifier]

Les habitants des Mondes Hostiles sont farouchement indépendants. Les étrangers ont du mal à gagner leur respect, en particulier les Commissaires qui sont souvent hautains et méprisants. Les vétérans des Mondes Hostiles sont peu diplomates quand ils manifestent leur désaccord. C’est pour cela que ces régiments "consomment" beaucoup plus de Commissaires que ceux des mondes plus civilisés.

Diables de Catachan[modifier]

Les régiments des Mondes Hostiles se comportent des escouades de guerriers d’exception même en regard des standards de leurs planètes natales. Sur Catachan ces régiments sont appelés les "Diables de Catachan", en référence au féroce prédateur du même nom.

Équipes d'Assaut[modifier]

Formées à partir des plus braves guerriers des régiments, les équipes d’assaut portent le combat directement chez l’ennemi. Ils payent le plus lourd tribut aux sanglants combats qui se déroulent dans les profondeurs de la jungle et sont lourdement armés de charges de démolitions, de Lance-Flammes, de Fuseurs ou de Lance-Plasma.

Sniper[modifier]

Les vétérans des Mondes Hostiles recrutent leurs snipers parmi leurs meilleurs troupes d’élite. Un sniper des Mondes Hostiles prendra position plusieurs heures voire plusieurs jours avant la bataille ; pour trouver le meilleur poste de tir parmi les arbres ou les racines qui le dissimuleront au moment où l’ennemi prendra position. Les tirs concentrés de plusieurs snipers peuvent semer la panique dans n’importe quelle unité car ces tireurs sont très difficiles à repérer.

Peloton d'Infanterie[modifier]

Guerriers des Mondes Hostiles.
Les pelotons des Mondes Hostiles sont organisés différemment des pelotons classiques de la Garde Impériale. Ils n’ont pas d’escouade de commandement mais au lieu de cela le chef de peloton combat au milieu de ses troupes. De plus il est souvent très difficile de maintenir un effectif constant de dix hommes par escouade. En effet ces unités opèrent souvent très longtemps en le terrain ennemi et les pertes sont difficilement compensées.

Vétéran[modifier]

Les vétérans des Mondes Hostiles constituent le gros des troupes luttant dans la jungle. Ils sont équipés légèrement pour être mobiles dans la végétation dense mais lorsque le besoin s’en fait sentir, ils peuvent avoir recours aux armes lourdes.

Escouades d'Armes Lourdes[modifier]

Comparées à celles de la Garde Impériale classique, les unités d’armes lourdes des Mondes Hostiles sont rares. L’encombrement et le poids des munitions les rendent difficiles à transporter dans les terrains difficiles. Néanmoins la puissance de feu d’un Bolter Lourd ou d’un Autocanon peut faire la différence en combat rapproché dans la jungle.

Ogryn[modifier]

Certains Ogryns sont originaires de Mondes Hostiles mais lorsqu’ils ne le sont pas il peut arriver que certains régiments de vétérans s’approprient une escouade d’Ogryns sans en avertir leurs supérieurs. Les vétérans des Mondes Hostiles et les Ogryns partagent les mêmes valeurs de loyauté personnelle, de résistance physique et de détermination, c’est pourquoi ces guerriers s’entendent très bien.

Sentinelle[modifier]

À cause des terrains sur lesquels ils combattent, les vétérans des Mondes Hostiles n’utilisent pas d’autres véhicules que la Sentinelle. Cette dernière est utilisée pour traquer et rabattre l’ennemi. Son Lance-Flammes Lourd et sa tronçonneuse la rendent idéale pour éradiquer les nids de résistance. Les Sentinelles des Mondes Hostiles sont dotés de toutes sortes d’améliorations comme du camouflage, un blindage renforcé, etc ...

Patrouilles de Vétérans[modifier]

Les patrouilles de vétérans des Mondes Hostiles sont utilisées pour des missions de reconnaissance à long rayon d’action en territoire ennemi. Avant que le gros des troupes n’attaque, les patrouilles piègent des zones ou tendent des embuscades dans des endroits sensibles.

Catachan[modifier]

« Nous sommes tombés sur des scorpions gros comme des tanks, trois hommes sont morts de cataracte purulente la semaine dernière. J’ai assez transpiré pour remplir un lac, mes bottes ont été aspirées par des sables mouvants et la forêt est si dense qu’on peut à peine passer entre les arbres. L’Empereur me pardonne, j’adore cet endroit ! On se croirait à la maison ! »
- Capitaine Rock du IIIe Catachan "Les Diables Verts"parlant de Varestus Prime.

Catachan est l’un des mondes les plus célèbres de l’Humanité et ses habitants sont parmi les humains les plus résistants et les plus dangereux de l’Imperium. Presque toutes les créatures et plantes de Catachan sont mortelles pour la vie humaine d’une manière ou d’une autre, du monstrueux Diable de Catachan à la folie destructrice en passant par le Cérébrofeuille carnivore. L’ensemble de la diversité de la vie sur Catachan n’a jamais été cataloguée, bien que de nombreuses expéditions de l’Adeptus Mechanicus aient essayé et échoué. À cause de ces créatures et d’innombrables autres, la vie sur Catachan est inimaginablement dure, et la plupart ont peu de chances de survivre à l’enfance. Ceux qui atteignent l’âge adulte sont des durs, intransigeants et débrouillards, des maître de la survie capables de tenir dans un des environnements les plus inhospitaliers de l’Imperium. Avec peu de choses à offrir à l’Imperium à part leur vie, beaucoup de Catachans sont recrutés dans la Garde Impériale, leurs compétences faisant d’eux l’équivalent d’une douzaine d’autres Gardes qui combattent dans la jungle dense.

Catachan elle-même n’a guère besoin d’une force de défense, la faune et la flore de la planète étant suffisamment mortelles pour contrer les envahisseurs sans intervention humaine. C’est pourquoi la plupart des Gardes de Catachan sont recrutés au sein de la population des chasseurs, des pisteurs qualifiés et des combattants, pour leur habitude de défricher la jungle et de chasser ou de tuer les bêtes qui menacent les petits villages éphémères. Leur habileté nécessaire avec les armes et les dangers auxquels ils font face en protégeant leurs foyers des prédateurs, signifient qu’ils sont bien préparés pour les dangers du champ de bataille. En effet, un état de péril mortel presque constant a fait que l’état l’esprit d’un Catachan évoque l’insouciance et la bravoure apparentes, paradoxalement mélangé avec une vigilance continue et une prudence quasi paranoïaque. Cette contradiction s’explique par la simple familiarité - les indigènes de Catachan sont tellement habitués au danger que leurs réponses, tout en paraissant téméraires, sont aiguisés par la pratique et une conscience perpétuelle et attentive de leur environnement. À cela s’ajoute le mépris de la mort, née de cette familiarité. Pour un Catachan, l’ombre de la faucheuse est constante, et il ne comprend pas le concept de sécurité ou de paix.[2]

Catachan.
Messieurs,

Veuillez trouver ci-joint une staticopie de documents récemment retrouvés dans les jungles denses de Catachan. L’endroit où ils furent retrouvés est connu par les indigènes sous le nom de Vallée de la Mort, une zone située à plus de 300 kilomètres de la plus proche habitation.

Nos archives mettent en évidence que seules trois expéditions répertoriées furent envoyées dans cette zone : aucune n’est revenue. Mais il semble évident qu’au cours des derniers siècles, des initiatives privées sont intervenues et c’est pourquoi nous avons du mal à établir l’origine exacte de ces documents.

Il est remarquable qu’une trace de cette expédition ait été retrouvée, ces pages ayant été préservées dans l’enchevêtrement des épines d’une plante locale. C’est un groupe de chasse qui les découvrit en récoltant les graines de cette plante pour en extraire des toxines.

Nos conclusions après analyses sont que l’auteur est probablement Wilheim Scarafus Donblair. Ce dernier avait publiquement déclaré à plusieurs reprises être le plus grand chasseur de la galaxie et avait juré de capturer un Diable de Catachan. Nos sources montrent qu’il avait réuni une véritable petite armée et qu’il avait embarqué sur le cargo Vagabond Stellaires en 276M38.

En arrivant sur Catachan, l’expédition voulut engager des guide indigènes, mais les seuls qui acceptèrent d’aller dans la Vallée de la Mort étaient des individus mentalement déranges, ayant eu ce que l’on appelle là-bas le "coup de jungle" Ceci démontre, s’il en était besoin qu’il faudrait interdire les Mondes Hostiles à ceux qui n’en sont pas originaires.

Votre Dévoué,

Adepte Skanislav Devskya.
Flore et Faune Exotique
  • Diable de Catachan.
    Le Diable de Catachan est sans doute le plus célèbre de tous les animaux de ce monde fétide et le plus redoutable des prédateurs que j’ai jamais chassé. Notre groupe en rencontra qui se faisait dorer au faible soleil d’une des rares clairières. Mes guides me dirent qu’il ne s’agissait pas du plus gros qu’ils aient vu, alors qu’il mesurait déjà près de quarante mètres de long. Lorsque nous ouvrîmes le feu avec nos canons de chasse, le bête nous chargea instantanément, nous forçant à nous replier dans le jungle où sa progression fut ralentie par la végétation, nous permettant ainsi de nous en sortir.
  • Cérébrofeuille.
    Un de nos groupes fut assailli par la plante connue localement sous le nom de Cérébrofeuille. Il semblerait que cette forme de vie végétale carnivore possède une intelligence rudimentaire lui permettant de propulser ses feuilles à plusieurs mètres. La feuille se fixe au moyen de fibres tendineuses sur la moelle épinière de sa cible dont elle peut alors dans une certaine mesure contrôler les actions. La victime se comporte alors de façon complètement erratique et aucune guérison n’est possible. Pauvre Hodges, j’ai dû l’abattre moi-même !
  • Grox.
    J’avais déjà vu des Grox domestiques, car ils sont utilisés comme bête de somme ou d’élevage sur bien des mondes que j’ai visité. Toutefois à l’état sauvage ce sont des créatures agressives et, comme le mâle moyen fait plus de deux mètres au garrot, il vaut mieux être prudent. La femelle que nous avons croisée semblait protéger ses petits et notre guide nous conseilla de faire un détour !
  • L’Aiguillon.
    Voici probablement la plante la plus dangereuse de la galaxie : l’Aiguillon. À maturité elle mesure à peu près la taille d’un homme. Vaguement cylindrique, elle est couverte de feuilles bardées elles-mêmes d’une multitude de pointes ou d’épines. Lorsqu’une de ces pointes perce la chair animale elle délivre un choc électrique anesthésiant et injecte un répliquant chimique qui transforme littéralement sa victime en un autre Aiguillon ! Un de mes compagnons eut la malchance d’être infecté par une de ces plantes : son bras a commencé à se couvrir de poils puis après un court laps de temps, il a été totalement paralysé. Tout son épiderme s’est ensuite craquelé pour finalement se hérisser de points jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de l’homme que j’avais connu. Quelle triste fin...
  • Mégadionée.
    La Mégadionée est appelée ainsi en souvenir de la dionée, une plante carnivore de l’antique Terra à laquelle elle ressemble. Elle est cependant bien plus grande, près de quinze fois la taille d’un homme dans de bonnes conditions de croissance. Ses feuilles bordées de pointes forment les mâchoires d’un vrai piège qui se referme sur sa victime pour ensuite la digérer. La plante est même capable de déplacer ses feuilles pour capturer des proies en mouvement.
  • Vipère à Dos Noir.
    Il existe beaucoup de serpents très dangereux sur Catachan, comme le Mamba Fouet, l’Aspic Ailé des Marais ou le redoutable Cobra Constrictor. La plupart comme la très célèbre Vipère à Dos Noir de Catachan dont j’ai dessiné la tête ci-contre, sont mortels. Les morsures de la Vipère à Dos Noir sont si venimeuses qu’elles peuvent tuer net un Lézard Géant, sa proie habituelle. Les crochets de ce serpent peuvent tuer un homme en quelques secondes et même les os se dissolvent sous l’effet ravageur du venin. Le chef des guides en décapita un spécimen de quinze mètres de long avec un couteau à serpent spécial.

18e Catachan "Les Rats des Marais"[modifier]

La guerre dans la jungle.
Menés par le Colonel Gator, les Rats des Marais ont fait face à une horde Tyranide sur Koralkall VIII. Bien qu’en sous-nombre, le régiment n’a subi que peu de pertes. Les équipes expérimentées de chasseurs de Tyranides se couvraient le corps d’ichor Xenos pour masquer leur odeur, leur permettant de lancer d’efficaces attaques surprise. Après avoir éliminé la menace Tyranide, les survivants durent toutefois passer deux années entières dans un vaisseau de décontamination

24e Catachan "Les Tueurs Invisibles"[modifier]

Les Tueurs Invisibles sont célèbres à cause de leur emploi très efficace, voire exclusif, des pièges. Ils sont capables de passer des jours ou des semaines à saturer une zone de pièges, mines et trappes en tous genres, tandis que leurs escouades "d’appâteurs" attireront l’ennemi vers les pièges au moment choisi. Le plus célèbre de leur succès est d’avoir anéanti la quasi-totalité de la horde Ork du Boss de Guerre Kraskull, en recouvrant complètement un canyon de plus d’un kilomètre de profondeur, la Gorge du Diable, sur Aran 5. La construction du piège était à ce point parfaite que presque toute l’armée Ork était sur le ravin caché lorsque le sol se déroba sous le poids du nombre. Les Peaux-Vertes disparurent dans le précipice, voués à une mort certaine.

17e Catachan "Les Diables Hurlants"[modifier]

Lors de la re-pacification de Bad Sanctuary, le Capitaine Thorn et ses Diables Hurlants "perdirent le contact" avec leur Commissaire assigné durant la traversée d’une ravine tortueuse. L’efficacité au combat du régiment s’est sensiblement améliorée depuis ce jour funeste.

18e Catachan "Les Dragons-Souris"[modifier]

Le Dragon-Souris est un pseudo-reptile de la taille d’un Ogryn, ailé et qui se cache parmi la canopée supérieure des jungles équatoriales de Catachan, descendant de la cime des arbres pour piéger et dévorer des proies insoupçonnées. Le 18e Régiment d’Infanterie Légère de Catachan, célèbre pour ses embuscades rapides et ses assauts surprises, prit le nom de ces bêtes, comme c’est une tradition courante dans les régiments de Catachan. La vitesse à laquelle le Dragon-Souris effectue ses attaques en piqué est confirmée par la capacité du 18e Catachan à se déployer et à exécuter une embuscade en un minimum de temps pour se préparer.

Le commandant du régiment est un soldat de longue date, âgé d’une soixantaine d’années, remarquablement vieux pour un Catachan, et riche d’une expérience qui n’aurait pu être acquise que depuis plus de quarante ans en première ligne. Le Colonel Tiho Anders, surnommé "le Vieil Homme" par ses hommes, est un chef rusé et plein de ressources, toujours mal à l’aise avec les autorités extérieures et fier à juste titre des exploits de ses guerriers. Il se méfie de ses supérieurs et exprime depuis longtemps son aversion pour ce qu’il appelle "l’ingérence sans esprit du commissariat". Cette perspective ne l’a pas beaucoup fait aimé des commandants supérieurs, qui ne tolèrent Anders qu’en raison des compétences de son régiment.[3]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « L’arme préférée d’un Catachan est la jungle. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles
  • Codex Astra Militarum, V8
  • Codex Catachan, V3
  • Codex Garde Impériale, V5
  1. Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles, Chapter II : Regiment Creation - Catachan Jungle Fighters (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles, Chapter II : Regiment Creation - Catachan Jungle Fighters (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles, Chapter II : Regiment Creation - Catachan Jungle Fighters - The Catachan 18th Drakebats (traduit de l'anglais par Guilhem)