Garde de Fer de Mordian

De Omnis Bibliotheca
La Garde de Fer de Mordian.
« Pas de remords, pas de pitié, pas de pardon. Pas un seul pas en arrière, pas un seul moment d’hésitation. Vous ne succomberez pas à la peur ou au doute, et vous ne céderez qu’après avoir donné votre dernier instant à l’Empereur. Rien de moins que cela ne sera toléré. »
- Colonel Kostan Drescher, 18e Garde de Fer de Mordian, s’adressant au régiment nouvellement levé.

Les Mordians sont d’un naturel austère et ne respectent que la discipline et le sens du devoir. Leur régiment est d’une fidélité totale à sa cause : l’élimination implacable des ennemis de l’Empereur. Les Gardes de Fer sont des soldats particulièrement disciplinés au combat, ils adoptent des formations parfaitement ordonnées et libèrent des volées méthodiques de tirs de laser depuis la protection d’une véritable haie de baïonnettes.

Dans un monde de Cités-Ruches surpeuplés et de ressources rares, la surface déjà limitée de Mordian est encore réduite par le simples caprices de rotation et d’orbite de la planète qui sont parfaitement synchronisées, de sorte qu’un jour local et une année locale sont de longueur identique, et faisant en sorte qu’un côté du monde soit baigné d’une lumière brûlante perpétuelle, tandis que l’autre est enveloppé d’une obscurité sans fin. Toute la population de Mordian habite dans des conditions d’exiguïté sur une région d’à peine un dixième de la taille de Sainte Terra, forcés de vivre ensemble dans des tours de villes à plusieurs niveaux. À cela s’ajoute la rareté des ressources, qui sont strictement rationnées au sein de la population, et l’éclairage typiquement tamisé, qui plonge des quartiers entiers de la taille d’une ville dans une morosité oppressante. Les conditions de promiscuité engendrent mécontentement et des désirs de rébellion.

La Garde de Fer s’est dressée contre cette menace. Elle sert à la fois de force militaire et de maintien de l’ordre, et elle s’efforce d’écraser rapidement tout soulèvement avant qu’il ne se développe, tout en protégeant la planète des menaces extérieures. Les affrontements dans des files d’attente et des émeutes dans les hospices sont monnaie courante à Mordian, et la Garde de Fer ne manquent donc jamais d’une menace de réprimer, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Ainsi nommés en raison de sa discipline inébranlable et de son attitude austère, la Garde de Fer est un contraste frappant avec la population indisciplinée qui l’entoure, et qui la surpasse d’un ratio d’un homme contre plusieurs centaines de milliers. Ses doctrines de combat précises et rigoureuse lui a permis de maintenir l’ordre au nom des dirigeants de Mordian, les Tétrarques.

Avec des ressources si limitées, une partie de la dîme de Mordian à l’Imperium prend la forme des régiments pour l’Astra Militarum puisée dans les rangs disciplinés de la Garde de Fer. Ces régiments remplissent divers rôles au sein de la Garde Impériale, mais le plus souvent en tant qu’infanterie de ligne. Ils sont inhabituels dans leur mépris pour les doctrines traditionnelles telles que le camouflage, préférant plutôt aller sur le terrain dans des uniformes vestimentaires renforcés, aux couleurs vives et immaculées. Cela peut en amener beaucoup à sous-estimer les Mordians au combat, les percevant comme des troupes de cérémonie vaniteuses, naïves ou inexpérimentées. Aucun ennemi en guerre contre les Mordians avec une opinion aussi erronée ne l’a tenue pendant longtemps, se retrouvant souvent éparpillé par des volées de feu précis, tirées à partir de rangs serrés d’infanterie inébranlable.[1]

Lorsqu’un nouveau régiment est fondé, une bannière ornementale, brodée au cœur du Palais Tétracal, est présentée à ses soldats sur le terrain de parade. Ceux-ci jurent alors sur leur drapeau de ne jamais le laisser choir ni tomber entre les mains de l’ennemi.

Les soldats élevés sur Mordian ont la réputation de suivre les ordres à la lettre et sans hésiter. Au combat, ils continuent de recharger leurs armes et de faire feu jusqu’à ce que l’ennemi ou eux-mêmes, soit éliminé. Chaque Garde obéit de manière rigide à la chaîne de commandement et les membres de la Garde de Fer font partie des troupes les plus fiables de toute la galaxie. Les équipages des chars son tout aussi disciplinés que les fantassins, et leur entraînement est aussi strict que possible.

Les véhicules et les soldats de Mordian arborent fièrement un Aigle de Fer en plus de leurs marquages habituels de peloton de compagnie et de régiments, lequel rappelle constamment aux Mordians que la parole de l’Empereur doit faire force de loi dans toute la galaxie.

Maints ennemis ont fait l’erreur de sous-estimer les Mordians, confondant leur apparence avec de l’arrogance, et se sont vus promptement punis de leur présomption.

Quand les Thousand Sons investirent le Secteur Stygius, l’invasion fut précédée de soulèvements massifs de cultistes, mais la Garde de Fer utilisa bombardements millimétrés et marches ordonnées pour repousser les hérétiques jusqu’à l’autre de hémisphère de la planète, où ils furent incinérés par le soleil perpétuel. Le gros des soulèvements étouffé, les Mordians se préparèrent à la prochaine vague du Chaos.

Mordian[modifier]

Mordian ne connaît ni aube, ni crépuscule, car la planète ne tourne pas sur elle-même et présente toujours la même face au soleil. Ainsi, cette partie du monde est constamment baignée de radiations et se résume à un désert aride et stérile de rocs et de canyons déchiquetés. Sur Mordian, la vie n’existe que sur sa face obscure, qui est plongée dans des ténèbres perpétuelles. C’est pour cette raison que Mordian est aussi appelée le Monde de la Nuit Éternelle.

La face obscure de Mordian est couverte de tours pyramidales hautes comme des montagnes. La surpopulation est considérable, si bien que toutes les ressources de la planète sont rigoureusement contrôlées et rationnées. Crime et rébellion couvrent en permanence, et la seule chose qui sépare ce monde du chaos est le code martial des Gardes de Fer.

12e Régiment Blindé Mordian[modifier]

En infanterie ou en Blindé, les Mordians ne reculent jamais, tirant jusqu’à la victoire ou la mort !
La discipline habituelle et les exercices rigoureux de la Garde de Fer de Mordian servent les équipages des véhicules du 12e Régiment Blindé Mordian ainsi que les rangs d’infanterie qui combattent côte à côte. Les équipages soudés de Leman Russ ont été transformés d’un groupe de chars individuel à une seule entité mortelle, possédant de nombreux yeux et de nombreux bras, mais un seul esprit.

Le 12e Régiment Blindé Mordian est un bel exemple, un régiment d’une quinzaine de compagnies, chacune composé de treize chars de combat Leman Russ, et d’un char de commandement pour chaque compagnie - qui est une variante rare du puissant véhicule, comme un Vanquisher ou un Executioner. Les équipages du 12e sont entraînés selon des normes rigoureuses et comprennent suffisamment bien leur rôle et leurs tâches pour n’exiger qu’une supervision sommaire de la part du chef de leur char. Telle est, du moins, la théorie. Le 12e Mordian n’a pas encore fait ses preuves au front, sauf dans les batailles simulées de son entraînement, qui se sont déroulées dans les cales caverneuses du transporteur de troupes Deliverance pendant le transit du régiment vers le Secteur Calixis. Récemment déplacés du rassemblement des réservistes de Kalf aux champs de bataille éternellement sombres de Nox, le 12e n’a pas encore eu à faire face à plus qu’une brève escarmouche, contre des ennemis assez sages pour se retirer face à la puissance brutale d’un régiment blindé. Bien que chacun de ses membres soit un vétéran des conflits dans leur monde natal, leurs compétences en tant qu’équipier de véhicule sont encore fraîches malgré l’entraînement et n’ont pas été tempérées par les réalités de la bataille.

Leur commandant, le Colonel Halon Tanz, est un vétéran de plusieurs décennies de répression des émeutes et d’actions défensives contre les pirates du Chaos - un chef calme et confiant, bien au fait des doctrines du Tactica Imperium. Ses guerriers, fidèles aux traditions de la Garde de Fer, obéissent à tous ses ordres sans poser de questions et sans hésitation, et font absolument confiance à la chaîne de commandement qui le lie à tous les hommes du régiment, depuis l’artilleur aux yeux vifs du Leman Russ Vanquisher de Tanz, son propre Leman Russ, Iron Spear, au plus humble des subalternes responsables du nettoyage, du ravitaillement et de l’entretien simple des véhicules entre les batailles.[2]

3e Mordian[modifier]

De tous les régiments de la Garde de Fer de Mordian, c’est le Troisième qui a acquis le plus grand nombre de médailles au cours de sa longue et glorieuse histoire. Lors de la défense de la Ruche Barbarossa contre la Waaagh! Dregruk, ses membres durent faire face à un assaut Ork particulièrement barbare, dans ce qui allait être appelé la Bataille des Jardins de Marbre.

Au milieu des statues des héros du passé, autour des fontaines scintillantes et des parterres de gazon bleu luptien, les Mordians formèrent un dernier carré. Leurs volées de tirs abattirent des centaines d’Orks, mais une colonne de véhicules légers parvint à tourner leur flanc et s’enfonça dans leurs rangs. C’est alors que le Colonel Grauer fit jouer ses réserves : une compagnie de chars Lance-Flammes Hellhounds et de Leman Russ Exterminators. Les tanks se jetèrent dans la mêlée, leurs rafales ouvrant des brèches cramoisies dans les lignes adverses ; les Hellhounds s’écrasèrent sur leurs flancs et des hordes d’Orks périrent dans les incendies. Alors que les hurlements des Peaux-Vertes couvraient peu à peu le crépitement des flammes, l’armée des Orks commença à refluer face à ce nouvel assaut. L’infanterie de Mordian contre-attaqua, avançant peloton par peloton sans cesser de faire feu. Les rares Orks qui survécurent s’enfuirent dans les profondeurs de la Ruche, si bien que ses niveaux inférieurs sont aujourd’hui encore régulièrement purgés afin de s’assurer que les Peaux-Vertes ne recouvreront jamais assez de force pour menacer une fois encore la planète.

Sources[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles
  • Codex Astra Militarum, V8
  • Codex Garde Impériale, V5
  • Codex Garde Impériale, V2
  1. Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles, Chapter II : Regiment Creation - Mordian Iron Guard (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Only War : Livre de Règles, Chapter II : Regiment Creation - Mordian Iron Guard - The Mordian 12th Armoured Regiment (traduit de l'anglais par Guilhem)