Garde Sanguinienne

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Deco-blood-angel-05.jpg
Deco-blood-angel-06.jpgDeco-blood-angel-08.jpgDeco-blood-angel-03.png
Deco-blood-angel-06.jpgDeco-blood-angel-08.jpgDeco-blood-angel-03.png
DeathwatchBar.jpg
Astartes-wing-2.png
Astartes-wing-1.png




Deco-dark-angel-10.png
Deco-dark-angel-10.png
Aquila.pngAquila.png
Deco-dark-angel-13.pngDeco-dark-angel-13.png
Deco-blood-angel-04.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Deco-blood-angel-01.jpg


La Garde Sanguinienne.
« Les fils de Sanguinius ne redoutent ni l’abomination hérétique, ni la monstruosité xenos. Nous avons affronté les terreurs qui rôdent dans nos propres esprits, et avons nu les bêtes grondantes cherchant à émerger des tréfonds de nos âmes. Quel ennemi pourrait nous menacer après cela ? »
- Frère Nicomaeus, Garde Sanguinien.

La Garde Sanguinienne est l’élite des Blood Angels, et ses membres ont fait leurs preuves tant sur les plans physiques que mentaux en défendant les valeurs de leur illustre Primarque. La première Garde Sanguinienne regroupait les gardes du corps du Primarque au cours de la Grande Croisade. Ils se battirent aux côtés de Sanguinius lors de terrifiantes batailles, mais périrent au cours de l’assaut sur la Barge de Bataille d’Horus. Un seul membre de la Garde survécut ; Sanguinius eut une vision du destin qui l’attendait et ordonna à son héraut, Azkællon, de rester sur Terra, afin que la Garde ne s’éteigne pas. Le cœur lourd, Azkællon obéit, car il ne pouvait pas mettre en péril la responsabilité qui lui avait été confiée. Ainsi, la Garde Sanguinienne survécut à son Primarque, et Azkællon veilla à ce que l’héritage de la Garde perdure non seulement chez les Blood Angels, mais aussi chez leurs Chapitres Successeurs.

Les Gardes Sanguiniens se battent avec l’arsenal traditionnel de leur rang : des Bolters Angelus montés sur brassards qui laissent les mains libres pour manier des Glaives Énergétiques étincelants, mais il leur arrive de changer d’armes selon les nécessités tactiques. L’armure dorée ouvragée de chaque Garde est une relique du Chapitre, l’une des rares cuirasses héritées de la Grande Croisade, dont les secrets de fabrication ont depuis longtemps été perdus. Il existe peu d’artefacts aussi révérés dans tout le Chapitre, car ce sont de vibrants témoignages de l’âge d’or des Blood Angels, mais aussi de l’Imperium tout entier.

Les hauts faits de chaque Garde Sanguinien sont notés avec empressement. Lors des festins, ou des rares occasions où le Chapitre entier est réuni, les exploits de la Garde sont racontés avec emphase. Ils évoquent le souvenir d’Erephon l’Aveugle, qui scella les sept portails démoniaques de Derios IV ; d’Andrastor, qui tint en échec, seul, les nuées Tyranides sur le Pont Dolent ; de Saronath, dont la venue était si redoutée qu’elle mit en déroute la Waaagh! Rokchewa ; et de Sepharan, qui franchit les portes de l’enfer afin de lutter pour le salut du Chapitre. Rejoindre les rangs de la Garde Sanguinienne n’est pas une simple promotion, ni même un honneur cela revient à entrer dans une confrérie de mortels devenus des dieux afin de faire perdurer une légende née voici dix mille ans.

Doyen Sanguinien

Choisi avant le début d’une guerre par un conseil de sages, un des Gardes Sanguiniens peut avoir l’honneur de porter au combat l’Étendard de son Chapitre. Ce n’est qu’en temps de nécessité que cet artefact est sorti de l’Arx Angelicum, car il s’agit d’une relique datant de l’aube du Chapitre. Certain de ces étendards furent portés au combat pendant la Grande Croisade. Malgré tout, la vision d’un ange doré se rendant à la bataille avec un objet aussi révéré peut inspirer les Blood Angels qui l’aperçoivent, et même les autres guerriers de l’Imperium, et ainsi transformer une défaite ignominieuse en une éclatante victoire.

Source

Pensée du Jour : « La tolérance n’est qu’un signe de faiblesse. »
  • Codex Adeptus Astartes Blood Angels, V8