Galg

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Un Galg (Adumminus Sextus).

Dans De Morbis Xenoris, l’auteur Camargo confondait les Khoasps et les Kroots et les Vurls avec les Ur-Ghuls. S’il se vantait d’avoir parcouru tout l’Imperium, on eut douter que Camargo ait un jour quitté sa bibliothèque de Terra. Et ce devait être une petite bibliothèque bien mal dotée. Sa description erronée des Galgs qui en fait une espèce de grenouilles vertes est si souvent citée que les Galgs doivent eux-mêmes se poser des questions sur la véracité de leur propre reflet dans une glace.

Les créatures ne ressemblent en rien à des grenouilles, quoiqu’elles soient tout à fait inhumaines d’apparence. À la place des bras ou des jambes, elles possèdent six tentacules qui frétillaient. Les Galgs n’ont pas de tête, mais une sorte de grappe de petits globes qui doivent être des appendices optiques. Les Galgs n’ont pas de bouche mais émettent une sorte de gémissement plaintif en bougeant leurs membres, un bruit étrangement plaisant, qui n’était pas sans rappeler le son d’un harmonium de verre.

Les Galgs viennent du monde d’Adummin dans l’Ultima Segmentum, non loin de la Bordure Orientale. Ils vivent dans des palais troglodytes qu’ils éclairaient à l’aide de spores bioluminescentes. Les palais portaient le nom de soums et étaient creusés sous des monticules sacrés appelés vathries. Les Galgs croient que sous leurs soums vient une espèce malveillante appelée les Makus, et si les Galgs ne vivent pas des vies honorables, ils seront emportés dans le royaume des Makus où ils mourront.

Les Galgs décrivaient ce qui paraissait être un monde idyllique sans guerre ni besoin, demeuré inchangé pendant des milliers d’années, puis ils se sont à nouveau agités en décrivant comment Adummin avait changé irrémédiablement avec l’arrivée de l’Empire T'au. Plutôt que "gâcher" leurs vies en plaisirs oisifs et en quête de paix, les Galgs avaient à présent la "chance" de trouver une place aux côtés des T’au dans un grand projet visant à civiliser et protéger l’Ultima Segmentum. Cela peu sembler étrange que cette race ait renoncé à une existence paisible pour se plonger dans une guerre qui ne les concernait pas, et ils semblaient extatiques à cette idée.[1]

Source

Pensée du Jour : « Seuls les imbéciles écoutent les mensonges de l’Hérétique. »
  • HINKS DARIUS, Liber Xenologis - Observations depuis une Forteresse Noire, Black Library, 2021
  1. Informations issues de Liber Xenologis - Observations depuis une Forteresse Noire - Galg de HINKS DARIUS, Black Library, 2021 et résumées par Guilhem.