Fuite de l'Eisenstein

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png





« Nous allons vous employer à quelque chose. Pas aujourd’hui, et peut-être pas avant plusieurs mois, mais le moment finira par venir. Le revirement du Maître de Guerre indique clairement que l’Imperium a besoin d’hommes et de femmes de nature inquisitrice, d’agents qui traqueront le sorcier, le traître, le mutant et le Xenos… Des guerriers comme vous, Nathaniel Garro, Iacton Qruze, Amendera Kendel, qui attaqueront à la racine toute duplicité à venir.
Et qui auront un devoir de vigilance. »
- Malcador le Sigillite aux survivants de l’Eisenstein.
Le Capitaine Nathaniel Garro.
L’Eisenstein était une frégate impériale sous l’autorité de la Légion des Space Marines de la Death Guard durant la fin de la Grande Croisade et au début de l’Hérésie d'Horus. C’est l’Eisenstein qui a transmis pour la première fois aux autorités impériales de Terra la terrible nouvelle de la trahison du Maître de Guerre Horus.

Lors du déclenchement de l’Atrocité de Isstvan III, tout les Astartes identifiés comme loyalistes ne furent pas tous envoyés sur Isstvan III. Quelques uns se trouvaient au sein de la flotte des renégats, par hasard, non identifié comme partisan de l’Empereur où blessé de guerre ne pouvant justifier un assaut sur Isstvan III. Dans cette dernière catégorie, se trouvait le Capitaine de Bataille Nathaniel Garro de la 7e Compagnie de la Death Guard. Alors même que les forces renégates d’Horus effectuaient leur bombardement orbital contre les Space Marines loyalistes sur Isstvan III, lui et un petit groupe de loyaliste parvinrent à s’échapper pendant la bataille dans une petite frégate impériale appartenant à la Flotte Expéditionnaire de la Death Guard, l’Eisenstein. Leur but était d’avertir l’Empereur de la tragédie qui avait frappé l’Imperium avec le début de la guerre civile.

Nathaniel Garro[modifier]

Dans les derniers jours de la Grande Croisade, lors de la Bataille d’Iota Horologii, le Capitaine de Bataille Nathaniel Garro de la 7e Compagnie de la Death Guard se distingua lors de ses combats aux côtés d’un détachement des Sœurs du Silence contre les Xenos connus sous le nom de Jorgall. En reconnaissance de son aide, le leader des Sœurs de Bataille baptisées les Chevaliers de l’Oubli, Amendera Kendel, promis de présenter le nom de Garro au Régent de Terra, Malcador le Sigillite, afin d’honorer son engagement et les services rendus à l’Imperium. De même, le Primarque de la Death Guard, Mortarion, ayant eu vent de l’attitude de Garro, récompensa son Capitaine de Bataille en le choisissant lors du traditionnel partage de sa coupe à bord du vaisseau amiral de la XIVe Légion, l’Endurance.

Mortarion a également choisi ce moment pour expliquer subtilement à Garro sa position et celle de nombreux Astartes de la Légion si le Primarque choisissait de se joindre à la rébellion du Maître de Guerre Horus contre l’Empereur de l’Humanité. Après avoir appris que Garro ne souhaitait pas rejoindre la Loge Guerrière de la Death Guard, Mortarion décida de le conduire à la réunion d’Horus sur le lancement de la campagne de Isstvan en tant que son Écuyer, dans le but de s’assurer de sa loyauté à son égard et envers la cause du Maître de Guerre. Après cette réunion qui rassembla Horus, Angron, Mortarion et Eidolon, Garro retrouva Saul Tarvitz, Capitaine des Emperor's Children avec qui il avait forgé une solide amitié depuis la Campagne de Preaixor.

Lorsque la campagne visant à réprimer la rébellion de Vardus Praal débuta, la 7e Compagnie faisait partie du groupe d’assaut chargé de sécuriser Isstvan Extremis, le monde le plus éloigné du système de Isstvan. L’objectif était d’aveugler les défenseurs Isstvaniens de Isstvan III, en réduisant au silence les installations de surveillance de cette planète qui accueillait le centre névralgique du réseau de senseurs. Au cours de cette bataille, Garro fut grièvement blessé par le leader ennemi, une Psyker membre d’une secte isstvanienne qui menait la rébellion dans le système, baptisée "Chanteuse de Guerre". Sauvé par l’Apothicaire Fabius Bile, il perdit néanmoins la plus grande partie de sa jambe droite, ce qui nécessita un implant bionique à son retour dans le coma, à bord de la flotte de la Death Guard.[1]

Voici le récit tel que rapporté par le Capitaine Garro, et dont le témoignage précieusement gardé dans les archives secrètes de l’Imperium révèle l’événement charnier de la naissance de l’une des organisations les plus secrétes de notre histoire.

Un Vœu Brisé[modifier]

La Fuite de l’Eisenstein.

Bien que reconnu par les renégats comme fervent loyaliste, le temps nécessaire à Garro pour s’habituer au remplacement cybernétique de sa jambe signifiait qu’il ne pouvait pas être déclaré apte au combat sur Istvaan III, où il aurait fait partie des loyalistes pris dans les bombardements d’Horus. Il fut donc posté avec sa brigade de commandement et une centaine d’Astartes de sa compagnie à la frégate Eisenstein aux côtés du Capitaine Ignatius Grulgor de la 2e Compagnie de la Death Guard. Gulgor était membre de la Loge Guerrière de la XIVe Légion et du cercle d’officiers disposés à suivre Mortarion dans la rébellion aux côtés d’Horus contre l’Empereur. Gulgor était chargé par le Capitaine de la 1ère Compagnie, Calas Typhon, d’éliminer Garro une fois l’acte de trahison d’Horus révélé au grand jour ainsi que de réceptionner sur l’Eisenstein, et d’y lâcher, les bombes virales dans l’atmosphère de la planète.

Quelques instants avant l’Atrocité de Isstvan III, Garro se trouvait sur le pont de l’Eisenstein lorsque le Capitaine Saul Tarvitz tenta d’atteindre la surface de Istvaan III à bord d’un Thunderhawk volé afin d’avertir les Astartes loyalistes de la trahison imminente d’Horus. Mais il était poursuivi par des intercepteurs Raven en formation d’attaque triangulaire chargés par Eidolon de l’abattre. Garro parvient à établir une liaison de vaisseau à vaisseau avec Tarvitz qui lui révéla l’acte odieux qu’Horus s’apprêtait à commettre. C’est à ce moment que Garro comprit les sens cachés des mots que Mortarion lui avait prononcé afin de tester sa loyauté dans la future rébellion lorsqu’il était son Écuyer. Son propre Primarque faisait parti de la conspiration… Dans un moment d’hésitation et d’horreur qui lui parut être une éternité, Garro pris la décision de faire abattre les intercepteurs Raven afin de permettre à son ami d’atteindre la surface de la planète afin de sauver le plus possible de frères loyalistes.

Une fois que Garro eut découvert la trahison, il apprit par la bouche de Kaleb Arin, son Hilote qui avait espionné Grulgor et ses hommes, que ces derniers s’apprêtaient à larguer les bombes qui allaient sceller le destin des loyalistes sur Isstvan III. Garro alla à la rencontre des traîtres sur les ponts d’armement des batteries où Grulgor et ses Légionnaires tentèrent de le tuer, lui et son détachement d’Astartes. Mais les renégats échouèrent, grâce au sacrifice de Kaleb Arin. L’Hilote de Garro pressa le bouton du confinement d’urgence de la pièce où, durant les combats, un globe du virus dévoreur de vie avait été brisé, piégeant Grulgor et ses partisans dans la pièce condamnée. Avant de mourir, Arin désigna Garro comme étant la main de la volonté de l’"Empereur-Dieu". Plus tard, Garro, peiné de la perte d’Arin, découvrit dans ses affaires un texte qui changera à jamais le Capitaine face aux sombres heures qui s’annonçaient : le Lectitio Divinitatus. Il entendit à ce moment dans sa tête la voix d’une femme l’implorant de les sauver tous.

Peu de temps après, l’Eisenstein accepta à bord d’autres loyalistes qui fuyaient la trahison depuis le propre vaisseau amiral d’Horus, le Vengeful Spirit : le Capitaine Iacton Qruze, de la 3e Compagnie des Sons of Horus (qui se rebaptisera lui-même Luna Wolf), l’Itérateur Kyril Sindermann et les Commémoratrices Mersadie Oliton et Euphrati Keeler, la Nouvelle Sainte. Garro reconnu cette dernière pour avoir entendu sa voix dans sa tête quelques temps avant les révélations qui bouleversèrent sa vie. Tous ces événements renforça en lui la foi nouvelle que l’Empereur était bel et bien un Dieu.

Garro était déterminé à fuir le système de Istvaan pour rejoindre Terra afin d’avertir l’Empereur de la trahison d’Horus, mais l’armement léger dont disposait l’Eisenstein ne pouvait en rien rivaliser avec les batteries des croiseurs d’Horus dont il eut à essuyer de nombreux tirs en voulant forcer le blocus, et fut gravement endommagée par le Terminus Est, la Barge de Bataille sous le commandement de Calas Typhon qui avait compris l’échec de Grulgor et de ses hommes. Garro devait cependant espérer qu’il parviendrait à s’échapper, et qu’il trouverait un moyen d’entrer en contact avec Terra afin d’avertir l’Empereur de la défection d’Horus. Il leur était impossible de semer leurs poursuivants dans l’espace réel, et il leur fallait donc se risquer dans le Warp. Malheureusement, tous les Astropathes de bord avaient péri dans la canonnade, et son unique Navigator était mortellement blessé : aucune communication interstellaire ne lui était permise et la frégate avait peu de chances de parvenir à naviguer dans l’Immaterium. Ils n’avaient cependant pas le choix, Garro en donna l’ordre, et dans une grande secousse, la frégate procéda au saut dans l’Empyrean.[2]

À la Dérive Dans le Warp[modifier]

Garro affronte le Seigneur des Mouches sur Luna.
Une fois dans le Warp, ils le trouvèrent agité par des courants d’une rare magnitude. Le Navigator n’était plus à même de diriger leur trajectoire : rester dans le Warp les condamnerait à y dériver à jamais, sans compter que l’Eisenstein endommagé attira l’attention du Dieu du Chaos Nurgle, le Seigneur de la Peste, qui ne souhaitait pas voir la rébellion d’Horus contre l’Empereur subir un revers. Les Champs de Geller ayant été affaibli par les dommages que la frégate avait subi des tirs du Terminus Est, le Dieu du Chaos étendit son influence maléfique dans le vaisseau naviguant dans l’Immaterium.

La puissance insidieuse de Nurgle ressuscita Grulgor et l’équipage du navire qui l’avait rejoint, créant ainsi les premiers Marines de la Peste. La bataille qui s’ensuivit entre les créatures Warp infectées et la Death Guard loyaliste à bord du vaisseau toucha le seul Navigator de la frégate.

Grulgor, utilisant un couteau empli des pouvoirs corrupteurs de Nurgle, réussi à infecter un membre de l’escouade de Garro, le Space Marine Solun Decius, et triompha presque de Garro, désespéré face à l’endurance hors du commun des Marines de la Peste. Cependant, Garro ordonna à l’Eisenstein de faire une transition d’urgence hors du Warp, sans que les Space Marines loyalistes n’aient la moindre idée d’où ni quand leur saut en urgence allait les faire réapparaître. Cependant, sans accès à la puissance infernale de Nurgle pour les soutenir dans le monde matériel, Grulgor et ses frères corrompus furent tués, leurs âmes aspirés dans le Warp.

Malheureusement, le choc psychique de cette sortie du Warp en urgence acheva le Navigator, déjà blessé lors des affrontements. L’Eisenstein, ravagé par les combats, était en perdition dans le vide de l’espace…[3]

Vers Terra[modifier]

La superstructure de l’Eisenstein était prête à se disloquer, et son équipage se retrouvait à la dérive dans une région inconnue de l’espace, et pire encore, la propulsion Warp était dangereusement instable et risquait d’exploser à tout moment en pulvérisant le vaisseau, ou pire, en le renvoyant dans l’Empyrean. Les fidèles de Garro avaient faussé compagnie aux félons, mais plus rien ne paraissait envisageable pour leur salut que de prier pour un miracle. Garro avait une autre idée en tête. Coincé à des centaines d’années-lumière de tout espace habité, il ordonna d’enclencher le compte à rebours d’autodestruction des moteurs Warp avant de les faire éjecter du vaisseau, dans l’espoir que l’explosion qui en résulterait dans l’Empyrean agirait comme une balise et attirerait l’attention de vaisseaux proches disposés à s’arrêter et à enquêter, et en espérant que ceux-ci se montrent amicaux. Mais si personne venait, l’Eisenstein ne pourrait jamais atteindre une autre destination et son équipage et ses passagers mourraient dans le vide de l’espace interstellaire.

Cependant, l’explosion qui s’ensuivi fit écho dans l’Immaterium et agi comme un phare pour le PrimarqueRogal Dorn et la flotte de la Légion des Imperial Fists, menée par le célèbre vaisseau Phalanx. La flotte de la VIIe Légion avait été ballottés par des tempêtes Warp déchaînées, mais l’explosion des moteurs Warp ordonné par Garro avait permit aux Imperial Fists de retrouver un point de repère dans l’Immaterium. Dorn était en route vers Terra sur l’ordre de l’Empereur après avoir quitté son frère Horus quelques temps après la Bataille de Soixante-Trois Dix-Neuf et avant que le Maître de Guerre ne tombe sur Davin… Le Primarque sauva Garro et ses hommes, puis détruisit l’Eisentein, gravement endommagé et corrompus par les restes des Marines de la Peste afin d’éviter tout risque de propagation de cette infection inconnue.

Dorn emmena ensuite les survivants de l’Eisenstein à bord de Phalanx. C’est sur le pont de cette forteresse que Garro raconta à Dorn les actes de trahison du Maître de Guerre. Tout d’abord réticent au point de vouloir tuer Garro pour ses propos sur son frère Horus et des autres Primarques félons, Dorn fut confronté aux vidéos prises par la Commémoratrice Mersadie Oliton qui se brancha sur le projecteur hololithique serti dans le sol du pont du Phalanx. Une fois confronté à ces preuves accablantes, Dorn accepta l’effroyable vérité et ordonna aux Navigators de l’immense forteresse de se diriger vers le Système Sol où Dorn informerait son père, l’Empereur, de cette terrible nouvelle. En parallèle, il envoya une partie de sa flotte vers Istvaan III afin d’aider les loyalistes, dans l’espoir qui certains aient survécus…

Après leur arrivée dans le Système Sol, le Capitaine Garro, ses frères de la Death Guard, Euphrati Keeler, et Iacton Qruze furent tous été placés dans la citadelle de Somnus, sur Luna, en résidence surveillée. Mais même avec son arrivée sur Luna, les problèmes de Garro n’étaient toujours pas terminés, car l’un de ses Astartes, Solun Decius, infecté par une maladie de Nurgle à bord de l’Eisenstein et placé dans la citadelle de Somnus afin de déterminer le mal qui le gangrenait, céda aux tentations de Nurgle après des jours d’agonie épouvantables et douloureuses. Le Seigneur de la Peste atténua ses souffrances et muta le corps corrompu de Decius en une abomination démoniaque baptisée le Seigneur des Mouches. Decius tua les deux Astartes qui gardait son corps puis ravagea toute la citadelle. Garro y affronta le Seigneur des Mouches, parvenant à l’éjecter sur la surface stérile et sans air de Luna. Invoquant l’Empereur-Dieu, Garro finit par décapiter le Démon qui avait été son camarade de confiance et bannit l’entité hideuse dans le Warp.

Quelques semaines plus tard, Malcador le Sigillite, Régent de Terra, vient en personne dans la citadelle de Somnus rencontrer Garro, Qruze et la Sœur du Silence Amendera Kendel. Il leur expliqua que l’Empereur avait besoin d’eux pour former une nouvelle organisation impériale, au-delà des frontières de la bureaucratie impériale existante, qui serait composée "d’hommes et de femmes de nature inquisitrice, d’agents qui traqueront le sorcier, le traître, le mutant et le Xenos…".

Nées sous le feu de la trahison et de l’héroïsme, les premières pierres de l’Inquisition étaient posées.[4]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Il est de notre devoir d’oblitérer les ennemis de l’Empereur, mais cela seul ne suffit pas. »
  • SWALLOW JAMES, La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Black Library, 2007
  1. Informations issues de La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Chapitre Un - Regroupement - Une Bonne Lame - Le Seigneur de la Mort, Chapitre Deux - Assaut - Frères et Sœurs - Un Message Dans une Bouteille, Chapitre Trois - Aeria Gloris - Un Calice Empoisonné - Soumis à la Question, Chapitre Quatre - Deux Visages - Un Hurlement Dans les Ténèbres - Les Légendes Rassemblées, Chapitre Cinq - Des choix - Présages - Extremis, Chapitre Six - Au Bord de l’Abîme - Triade de Crânes - De Nouveaux Ordres, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Chapitre Sept - Atterrissage en Force - Dévoreur de Vie - Décision, Chapitre Huit - Le Point de Non-Retour - Sacrifice - Serment de l’Instant, Chapitre Neuf - Une Prière - Pluie de Mort - Réfugiés, Chapitre Dix, Terminus Est - L’Échappée - Plongés Dans le Maelström, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Chapitre Douze - Le Vide - Une Église des Hommes - Perdus, Chapitre Treize, Une Veille Silencieuse - Sans Peur - Trouvés, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Chapitre Douze - Le Vide - Une Église des Hommes - Perdus, Chapitre Quatorze, La Fureur de Dorn - Divinité - Vers Terra, Chapitre Quinze - Le Destin des Soixante-Dix - La Mer des Crises - Renaissance, Chapitre Seize, Le Seigneur des Mouches - Silence - En Son Nom, Chapitre Dix-Sept, Les Paroles du Sigillite - La Tempête Approche, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.