Frelon Vespide

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Tau banner left.jpg
Tau banner right.jpg
Tau banner side.png
Tau banner side2.png
Tau banner side.png
Tau banner side2.png
Tau banner corner.png
Tau banner corner.png


De nombreuses races travaillent sous la supervision des T’au - les Frelons Vespides en font partie.
« Laisse-moi te dire fiston, quand tu entends ce bruit, tu as trois secondes pour attraper ton Fusil Laser et ils seront sur toi. »
- Caporal Hahnsen de la 45e Garde de Scintilla.

Le vrombissement strident des ailes d’un Vespide est un son qu’il est impossible d’oublier, même si peu de victimes survivent pour décrire une telle expérience. En effet, ce bruit survient quelques secondes à peine avant que les Éclateurs à Neutrons libèrent des tirs dévastateurs. Les Vespides sont une espèce insectoïde qui a rejoint l’Empire T’au, et leurs unités mobiles, les fameux Frelons Vespides, servent en tant qu’auxiliaires auprès de la Caste du Feu, et ils sont appréciés pour leur capacité à franchir rapidement les terrains accidentés. Les Vespides sont excellents dans un rôle de réserve mobile ou d’unité d’attaque de flanc, bien que les T’au utilisent surtout le heaume de communion fourni aux Ka’Bri’Dan pour coordonner leurs actions avec celles du reste du groupe de chasse.

La vision de Vespides alliés à des T’au est étrange, car ces deux espèces sont d’apparences radicalement différentes. Les Vespides sont capables de voler et quand ils le font, leurs ailes chitineuses battent si vite qu’elles forment une image brouillée. Jadis, les T’au de la Caste de l'Air étaient eux aussi dotés d’ailes, mais désormais, ils ne peuvent voler que grâce à des aéronefs. À l’instar des Guerriers de Feu, les Vespides portent des protections segmentées, mais celles-ci ne sont pas le fruit d’une technologie avancée, car il s’agit plutôt d’un exosquelette renforcé. Là où les Guerriers de Feu utilisent des moyens de communications sophistiqués, les Vespides usent de moyens naturels, sous la forme d’antennes capables de collecter des informations précises sur leur environnement immédiat. En dépit de ces différences, les deux espèces obéissent scrupuleusement à leurs chefs et à leurs moindres demandes. Toutefois, si aujourd’hui les T’au et les Vespides sont des alliés fidèles, tel n’a pas toujours été le cas.

Caractéristiques Physiques

Les Vespides eux-mêmes sont une espèce vaguement insectoïde, bien que ce terme restrictif soit imparfait et ne tienne pas compte de nombreux aspects de leur physiologie inhabituelle. Leur corps est enveloppé dans un exosquelette chitineux et porte de nombreux barbillons mortellement tranchants. Les antennes du Vespide contrôlent les petits nerfs olfactifs, et comme un insecte terrien, un Vespide "sent" avec ses antennes. Il est également à noter que les Vespides n’ont pas de récepteurs auditifs visibles. Ils voient grâce à trois paires d’yeux, une paire percevant la gamme des ultraviolets, une autre le spectre visible normal, et la dernière l’infrarouge. On suppose que les Vespides voient dans les trois gammes simultanément, et ont donc une perception de leur environnement unique à leur race. Tous les Vespides ont un dard vestigial, et aucun rapport post-intervention n’indique qu’il ait jamais été utilisé comme arme offensive, malgré les rumeurs initiales qui disaient le contraire. Les griffes dures comme du diamant des Frelons leur permettaient dans le passé de creuser des tunnels dans la roche de leurs îles à la dérive sur Vespid, bien que des dispositifs mécaniques remplissent aujourd’hui cette fonction. Ces griffes peuvent également être utilisées à des fins dévastatrices dans les combats de mêlée, où elles peuvent déchirer et arracher les armures de leurs ennemis. La paire d’ailes en chitine dure des Vespides leur permettent de voler et les rendent agiles lorsqu’ils se déplacent sur le terrain. Elles sont constituées de membranes recouvertes de veines sclérosées qui sont protégées par une coquille exosquelettique blindée, comme celle d’un scarabée terrien lorsqu’elles sont fermées, et émettent également un son ultrasonique continu avec lequel l’espèce semble capable de moduler et de contrôler le fonctionnement de sa technologie cristalline. Le fonctionnement de ces ailes est un grand mystère pour les Magos Biologis de l’Adeptus Mechanicus, qui affirment catégoriquement que les Frelons ne devraient pas pouvoir voler selon les lois bio-aérodynamiques connues.

Monde Natal : Vespid

Vespid est un monde de l’Empire T’au, situé à environ trois années-lumière au sud galactique du Sept de D’yanoi. La planète abrite une seule espèce consciente, connue sous le nom générique de Vespide, ou "mal’kor" dans la langue T’au. Le terme de Frelon a été introduit par les premières unités impériales qui ont survécu à une attaque de cette espèce, et le terme est devenu presque universellement utilisé au sein de l’Astra Militarum.

La planète Vespid est une géante gazeuse plongée dans les ténèbres, dont l’atmosphère est hostile à la vie. Sa stratosphère violacée est sans cesse agitée par de violentes tempêtes, constituant une mince couche qui semble être un creuset improbable pour toute forme de vie, et encore moins une espèce douée de conscience, mais les Vespides sont loin d’être une espèce conventionnelle de par leur biologie. Les couches supérieures de l’atmosphère de la planète abritent des milliers d’îlots rocheux flottants, maintenus en altitude par un gaz plus léger que l’air qui y est emprisonné. Ces îles ont un sommet plat et deviennent plus étroites vers la base, ce qui leur donne l’apparence de vastes stalactites flottantes. Les Vespides s’installent dans ces structures et utilisent leurs griffes dures comme du diamant pour les creuser comme des termitières. En raison de la taille des îles, la pression atmosphérique varie considérablement entre les niveaux les plus élevés et les plus bas. Les niveaux inférieurs abritent toutes sortes de cristaux exotiques et uniques, que seules les plus grandes femelles Vespides ont la constitution nécessaire pour atteindre et récolter. Ces cristaux constituent la base de toute la technologie de l’espèce, notamment pour la construction du blaster à neutrons mortel utilisé par les Frelons au combat.

Pour survivre à l’environnements hostile de leur planète, les Vespides construisent leurs sur des vastes îles cristallines capables d’endurer les pires tempêtes.

Structure Sociale

Avant que les T’au n’établissent le contact avec les Vespides, leur race avait prospéré au point que plus de trois cents des plus grosses stalactites étaient chacune dirigée par un gouvernement stable et que les guerres entre ces nations dérivantes étaient peu fréquentes. Bien qu’ils n’aient pas développé la technologie des voyages spatiaux, l’armement de ces créatures était assez puissant pour que des conflits à grande échelle soient à éviter à tout prix. Lorsque les T’au ont rencontré les Vespides pour la première fois, ils ont perçu la grande valeur potentielle de cette espèce pour le Bien Suprême et ont grandement convoité leurs technologies basées sur les cristaux. Bien que l’espèce ait développé un gouvernement planétaire raisonnablement stable et qu’elle ait pu utiliser sa technologie pour une grande variété d’usages, elle n’avait pas encore réussi à voler dans l’espace. Les cadres de la Caste de l'Eau établirent un contact, mais ne purent pas, dans un premier temps, communiquer avec l’espèce. Il ne s’agissait pas d’une banale question de vocalisation ou de compréhension du langage, car les Vespides ont une manière de penser totalement exotique. Au début, les T’au étaient non seulement incapables de communiquer, mais aussi de faire en sorte que les Vespides se fassent reconnaître comme des êtres doués de conscience. La question a finalement été résolue sous le patronage des Éthérés, qui donna des instructions pour la construction d’un dispositif d’interface qui établissait une connexion entre les deux espèces et facilitait la communication. Cette avancée décisive permit l’intégration des Vespides à l’Empire T’au, car dès que le dispositif fut utilisé, les Vespides rejoignirent de bonne grâce l’Empire T’au et s’inclinèrent sans réserves devant la prééminence des Éthérés, mais ils ont aussi compris instantanément le concept de Bien Suprême et la place qu’ils y occupaient. Ils acceptèrent de fournir des auxiliaires et des cargaisons du précieux cristal poussant sur la planète Vespide en échange de la technologie et de l’armement des T’au. En dotant les Vespides âgées de ce "heaume de communion" équipés du dispositif d’interface, les T’au ont pu ainsi communiquer avec l’ensemble de l’espèce. Leur volonté est transmise à ceux qui sont sous le commandement des Ka’Bri’Dan (ou "chefs de souche"), et ils deviennent capables de discerner le rôle qui leur revient dans le cadre du Bien Suprême. Il va sans dire que certaines factions de l’Inquisition aimeraient beaucoup en savoir plus sur le fonctionnement de ce dispositif.

Les rapports post-intervention relatifs à ces fameux "Frelons" sont fragmentaires et souvent contradictoires. J’ai compilé de multiples sources, depuis les extraits des caméras des chars de combat de la Garde Impériale jusqu’aux images des capteurs recueillies par nos propres Frères de Bataille. La plus représentative a été trouvée sur Ravacene, dans le noyau du sensorium du Sergent d’une Escouade Tactique du chapitre des Executioners, et elle montre les Xenos et leurs armes en action avec une grande précision visuelle. L’escouade engageait une importante force de Kroot à l’est du douzième parallèle lorsque les Vespides ont attaqué. La première chose ayant alerté nos frères des Executioners au sujet de l’assaut fut le gémissement aigu de ce que la cogi-diffusion ultérieure a révélé être les ailes des créatures qui vibraient à une vitesse incroyablement élevée. Les Xenos ont traversé la limite des arbres à toute vitesse, négociant le terrain proche avec une apparente facilité. Alors que les Executioners se déployaient impeccablement pour adopter une position défensive, les Vespides se trouvaient déjà tout autour d’eux, mettant leurs armes à contribution sous tous les angles. Les noyaux de sensorium montrent l’air chargé de cendres s’illuminer avec des arcs d’énergie bizarroïdes, de grands cônes de radiation pulsant à travers la jungle. Les arbres se flétrirent et moururent en quelques secondes et les particules de cendres en suspension dans l’air brûlèrent rapidement tout autour d’eux. L’Escouade fut anéantie, mais pas avant, je suis heureux de le dire, que les Frères de la Bataille ne puissent prélever un terrible tribut aux attaquants, en tuant plusieurs dizaines d’entre eux. La plupart des noyaux de sensorium étaient trop endommagés par les radiations des armes des Vespides pour être d’une quelconque utilité, mais l’un d’entre eux a tout de même résisté pour illustrer en partie les effets des armes. L’Armure Énergétique des Frères de Bataille était de peu de secours, car les radiations passaient au travers, infligeant des lésions indicibles au corps à l’intérieur. Les armures que nous avons récupérées étaient fonctionnellement intactes, même si le contenu du noyau de sensorium était sévèrement corrompu. Les corps, par contre, ne l’étaient pas. Pire encore, les radiations ont causé de tels dommages que les glandes Progenoïdes des Frères de Bataille n’ont pas pu être récoltées, au risque de transmettre des matériaux corrompus. Pour cela, les Vespides devront assurément en payer le prix fort.
- Copiste Taleon, de la Deathwatch

Capacités Martiales

Les Frelons se sont avérés très utiles pour la Caste du Feu en raison de la puissance de leurs armes capable d’émettre un flux mortel de radiations à courte portée, et de leur vitesse et de leur agilité leur permettant de se faufiler à couvert pour se rapprocher de leurs ennemis et d’attaquer à travers un terrain dense : le type de terrain à partir duquel l’ennemi ne s’attendrait guère à ce que les T’au eux-mêmes s’approchent. La surprise est souvent extrêmement désagréable pour l’ennemi lorsqu’il découvre que le flanc qu’il croyait verrouillé par un terrain dense a en fait été infiltré par des extraterrestres se déplaçant rapidement.

Ces deux caractéristiques se combinent pour dicter la tactique la plus courante utilisée par les Frelons. Ils sont souvent intégrés dans des Groupes de Chasse configurés pour des actions rapides, au sein desquels ils agissent comme éclaireurs aux côtés des équipes de Cibleurs infiltrés. Ils sont aussi parfois déployés comme réserve pour les Groupes de Chasse incluant un grand nombre d’équipes Crisis, car ces insectoïdes ailés sont assez rapides et agiles pour suivre la cadence imposée par les propulseurs des Exo-Armures. Leur manœuvrabilité et leur célérité leur permettent de réagir promptement aux ordres et aux menaces, et les T’au, spécialisés dans ce genre d’actions, lancent des attaques mécanisées et en Exo-Armures sur les points clés de l’ennemi, chronométrées pour frapper au moment exact de l’assaut des Frelons. De par leurs talents et leur comportement exemplaire, les Vespides reçoivent régulièrement les louanges des cinq Castes, ce qui est une grande marque de respect pour les Vespides d’être ainsi considérés comme des alliés compétents et fiables. Les mercenaires Kroots et leurs coutumes plus discutables n’ont pas encore eu cet honneur.

Technologie

Les armes des Frelons sont issues d’une technologie qui leur est propre. Sur chaque canon est monté un cristal hautement énergétique et très instable récolté près de la base des îles flottantes. À ces profondeurs, la pression est telle que seules les plus imposantes femelles vespides, formant la caste dirigeante, peuvent s’y aventurer afin de récolter les minéraux les plus purs. Les T’au ont fourni aux Vespides la technologie permettant de monter ces armes sur des systèmes de confinement et de projection neutroniques très avancés, ce qui en fait les dispositifs les plus mortels de leur catégorie. Ces armes ne peuvent être utilisées que par les Vespides car seules les vibrations ultrasoniques de leurs élytres permettent de moduler l’intensité des énergies contenues dans le cristal.

Sources

Pensée du Jour : « Ne cherche pas d’espoir dans les étoiles : elles n’abritent que la déréliction. »
  • Codex T’au Empire, V6
  • Codex T’au Empire, V8
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch - Mark of the Xenos - Vespid Stingwing (traduit de l'anglais par Christer)
  • White Dwarf N°316 (UK) - Index Xenos : The Vespid (traduit de l'anglais par Christer)