Flamme Vacillante

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




"Le Dernier Carré des Flamboyants"

Seneschal[modifier]

Alors que l’homme croit enfin que la galaxie s’offre à lui, il découvre un système tel celui de Seneschal et réalise qu’il est aussi vulnérable qu’un bébé rampant hors de son berceau.
- Navigator Sollenn Durst

Seneschal fut découverte au cours du trente-cinquième millénaire. Classée comme étoile orange de classe "K", son intensité était si faible qu’elle avait toujours été cachée des observatoires impériaux situés en orbite de Gakal par l’éclat bleu bien plus important de Keffis. Ce fut une patrouille de la Flotte Impériale qui la découvrit et, quelques décennies plus tard, un escadron de Frégates fut envoyé y faire de rapides relevés. L’escadron remit un rapport confirmant que Seneschal était une étoile incroyablement ancienne, et possédait un système de quatre planètes dont seulement la deuxième se situait en zone colonisable. Mais le plus important était toutes les structures à la surface de cette dernière, si gigantesques qu’elles pouvaient être aperçues même depuis les bordures du système de Seneschal.

Ces faits furent notés dans les archives de l’Inquisition et au fil des années plusieurs Inquisiteurs tombèrent dessus plus ou moins par hasard. Ils demandèrent l’autorisation de faire des investigations plus poussées, sans succès. L’absence apparente de menace ne justifiait pas de telles opérations, et leurs requêtes furent toutes refusées. Ce n’est qu’au quarante et unième millénaire que cela s’imposa de la plus horrible des façons.

Senechal.jpg

Le Massacre de Gakal (3481.925.M41)[modifier]

Nathan Flintlock
L’ascension de Nathan Flintlock au sein de l’Inquisition ressemblait en tout point à celle de ses pairs : gravie sur les corps des hommes qu’il avait sacrifiés.
- Anonyme

La montée du Puritain Flintlock dans la hiérarchie de l’Inquisition fut freinée par ses tendances à établir des contacts avec des membres des différents Ordos. Beaucoup y voyaient là un stratagème visant à faire peser l’influence de la majeure partie de l’Inquisition sur les éléments radicaux. Toutefois, ses actions étaient plus dictées par la fin que les considérations politiques, et il n’hésitait pas à rassembler toutes les forces que l’Imperium pouvait lui fournir lorsqu’il s’agissait de lutter contre ses ennemis. Son succès dans la défense de la Planète Noire contre le terrifiant Fabius Bile contribua grandement à lui voir confié le commandement de l’expédition sur Seneschal.

Un concile d’Inquisiteurs approuva par la suite le comportement de Flintlock lors de cette mission : la détermination à réussir quelles qu’en soient les conséquences était une qualité unanimement approuvée au sein de l’organisation…

Gakal était la planète la plus excentrée du système Lorderne et servait à la fois de base scientifique et d’observatoire. Elle jouissait en effet d’une vue idéale sur l’Amas d’Emybris et était donc essentielle à la cartographie des étoiles méconnues du secteur. C’était également un centre de relais majeur de l’Adeptus Astra Telepathica, et abritait un chœur complet d’Astropathes ainsi que de nombreuses défenses orbitales pour le protéger. L’observatoire en orbite haute de Gakal détecta un vaisseau en approche mais en dépit de la qualité de ses auspex ne fut pas en mesure de l’identifier avant qu’il n’arrive en bordure du système. Les techno-contrôleurs se rendirent alors compte avec horreur qu’il s’agissait d’un croiseur Nécron. Un S.O.S. fut immédiatement envoyé par le chœur d’Astropathes, puis toute communication fut brusquement coupée.

En quelques heures une flotte de vaisseaux fut envoyée d’Issakan, troisième planète et capitale du système Lorderne. Certains craignaient que même quinze vaisseaux planétaires et de défense ne soient pas assez contre un seul vaisseau Nécron, mais quand ils arrivèrent les Xenos avaient disparu. Le temps que l’Imperium réagisse, toute présence humaine sur Gakal et ses lunes avait été brutalement exterminée. Tout indiquait que l’observatoire principal avait été abordé et le nombre réduit de corps laissait supposer que des adeptes avaient été capturés. L’équipement de l’observatoire, vieux de milliers d’années et irremplaçable, avait été complètement détruit, au grand dam de l’Adeptus Mechanicus.

Une enquête de l’Inquisition commença immédiatement, Nathan Flintlock faisant partie de ses membres cadets. Des boucs émissaires dans les forces de défense locales furent rapidement pointés du doigt et traînés publiquement en justice pendant que l’Ordo Xenos travaillait dans l’ombre, mais aucune raison justifiant l’attaque des Nécrons sur l’observatoire ne fut trouvée. Toutefois, Flintlock avait sa propre théorie à ce sujet et demanda qu’on lui rapporte tout incident inhabituel que l’on remarquerait dans l’Amas d’Emybris.

Des Étoiles Disparues[modifier]

Lorsque les prisonniers pris sur Gakal furent retrouvés, ils manifestaient un intérêt pour le morbide frôlant l’obsession. Moins de cinq ans après leur libération, ils s’étaient soit suicidés, soit avaient été incarcérés pour homicide.
- Extrait de "L’Accession au Divin" de Ravallo Deyanne
(ref. proscrite sur ordre : gamma 573/e7)

Sept ans s’écoulèrent avant que Flintlock ait la preuve de ce qui se passait vraiment. Sa découverte suivit la disparition de trois vaisseaux d’exploitation d’astéroïdes opérant dans l’Amas d’Emybris. Il n’y avait aucun lien entre ces trois disparitions, et les vaisseaux étaient tous commandés par des capitaines travaillant pour leur propre compte, ce qui rendait peu probable une quelconque lutte d’influence. Flintlock était parvenu à mettre la main sur des travaux réalisés par l’observatoire de Gakal. Bien qu’aucun autre complexe scientifique ne fût aussi performant que ce dernier, il parvint également à rassembler les rapports de douzaines d’autres installations impériales afin de dresser une carte de la zone. C’était une tâche considérable : sans le sceau inquisitorial pour donner de l’appui à ses requêtes, il se serait heurté à de nombreux refus, et si ses craintes ne s’étaient pas avérées fondées, les plaintes qu’entraînèrent ses investigations auraient sans doute mis un terme à sa carrière.

Mais il avait raison : entre le moment où avait débuté la collecte de ses informations et la fin de son travail, les savants de sa suite s’aperçurent que cinq étoiles avaient subitement disparu. Les emplacements originels de celles-ci délimitaient une zone dont le centre correspondait au système Seneschal. Les trajectoires précalculées des vaisseaux d’exploitation passaient également par celui-ci. Lorsque Flintlock présenta son rapport et demanda à enquêter sur cette mystérieuse planète, il eut rapidement gain de cause et le Departmento Munitorum lui fournit des troupes pour l’accompagner.

Les Flamboyants[modifier]

Chaque jour à marcher,
sous le sable et le vent,
Des Xenos à tuer,
de leurs mains pleines de sang,
Toujours prêts à y aller,
ce sont les Flamboyants.

- Chanson à boire
du 8e Cadien
« Leur sacrifice fut un exemple pour nous tous, une action noble et altruiste motivée par le désir de protéger l’innocent. »
- Inquisiteur Nathan Flintlock

La 12e Compagnie du célèbre 8e Régiment Cadien prit le nom de Flamboyants à l’époque de la 14e fondation du régiment. Là où les autres compagnies se satisfaisaient de se terrer dans des tranchées pour s’enliser dans une guerre de position, la 12e montait régulièrement à l’assaut. Au cours de l’interminable guerre contre l’Archidictateur de Galthrog, le Grand Maître Malachi des Dark Angels lui-même donna le nom de Flamboyants à la 12e Compagnie, nom qu’elle garda depuis. À chaque nouvelle fondation les recrues les plus impétueuses et les plus intrépides sont intégrées à la 12e Compagnie, car tout bon général Cadien sait que bien que l’obéissance soit la vertu cardinale du soldat, rien ne déconcerte plus un ennemi qu’une troupe qui sait prendre la décision d’agir de son propre chef.

Les qualités des Flamboyants en faisaient le détachement idéal d’une mission d’exploration. Ils excellaient dans les actions tactiques à petite échelle, dans lesquelles l’esprit d’initiative des hommes est primordial. Quand l’Inquisiteur Nathan Flintlock de l’Ordo Xenos mena une expédition sur Seneschal en 928.M41, il fut naturel de lui allouer les services d’un peloton de tels soldats.

L'Expedition de Flintlock[modifier]

Flintlock décolla avec deux vaisseaux. Le premier était le St Aspira, un vaisseau marchand standard de type 70 sur lequel avaient été montés des auspex additionnels et des moteurs stellaires plus performants. Il transportait les hommes et le matériel nécessaire à une exploration planétaire approfondie. Le second était le Stormchild, un Destroyer de classe Cobra, assigné en escorte.

En plus des trente-cinq hommes des Flamboyants menés par le Lieutenant Arturo Cabal, Flintlock avait fait appel à une escouade de cinq Space Marines de la Deathwatch menée par le Sergent Vétéran Cassius ainsi qu’à dix serviteurs de combat de l’Adeptus Mechanicus programmés par le Magos Razzallon. Plus important encore, le Stormchild était armé de deux torpilles équipées de têtes thermiques capables de pénétrer la croûte d’une planète, et possédant des charges cycloniques à même de déstabiliser son noyau. C’étaient les seules que l’Imperium possédait dans tout le secteur, et l’Adeptus Mechanicus les avait préservées avec amour pendant des milliers d’années, les entretenant avec vénération pour le jour où elles auraient à détruire un monde. Ces deux torpilles étaient des tueuses de planètes et avaient plus de valeur que n’importe quel homme de la mission, spécialement aux yeux du Magos Razzallon. L’expédition mit un mois à atteindre Seneschal. Une fois parvenue jusqu’au système, elle s’abrita dans une ceinture d’astéroïdes autour de la quatrième planète et prit des relevés.

36e jour en orbite - Seneschal IV

J’ai dû donner l’ordre aux deux vaisseaux de réduire leur consommation d’énergie. Nous avons aperçu plusieurs navires quitter l’orbite de Seneschal II sur les auspex longue portée. Bien que nos scanners les aient repérés, je ne suis pas sûr de leur nature exacte car ils avaient le soleil du système derrière eux, mais je crois bien que c’étaient des Nécrons. Pire encore, l’un des vaisseaux était gigantesque, bien plus grand qu’un cuirassé, et ressemblait à la description qu’on m’avait faite d’un Vaisseau-Tombe. J’ai dénombré en tout neuf navires, mais il se peut qu’il y en ait eu plus. Notre seule chance était de ne pas nous faire repérer et de nous faire passer pour de vulgaires débris parmi les astéroïdes, dans l’espoir qu’ils ne nous remarquent pas. Nous avons attendu pendant dix heures, nos auspex désactives, respirant un air de plus en plus moite. Nous n’osions pas parler de peur entre détectes. Pendant un court instant, j’eus l’impression d’être observé par quelque chose, d’avoir attiré l’attention de quelque conscience supérieure.

Je me souviens avoir eu la sensation d’être traverse par une présence, un peu comme le frisson qui nous parcourt l’échine lorsqu’on pénètre dans l’une des Grandes Cathédrales, en plus froid et terrifiant.

J’ai découvert plus tard que le Capitaine Vanferle du Stormchild avait pensé à un moment utiliser les torpilles cycloniques dans l’espoir de détruire la flotte ennemie. Heureusement, le Magos Razzallon l’a convaincu du contraire mais à l’avenir, je ferai attention à laisser constamment l’un de mes acolytes sur le pont du Stormchild

Nous devons agir rapidement avant qu’ils ne reviennent Je crois que je sais ce qui est à l’oeuvre et que je peux le stopper, mais je dois auparavant men assurer ; car si je fais erreur et si l’ennemi se rend compte de notre présence, alors ’opportunité de lui nuire pourrait ne plus se présenter de nouveau avant longtemps.

- Extrait du journal personnel de
l’Inquisiteur Nathan Flintlock

L'Atterissage sur Seneschal II[modifier]

1107:3427

Les chambres sont immenses, un Titan pourrait y entrer. Les murs sont creusés de milliers d’alcôves, chacune contenant un guerrier Nécrontyr. Ils sont totalement inanimés. Que l’Empereur fasse qu’ils ne se réveillent pas.

1325:12.01

Le Magos Razzallon a disparu. Nous pensons qu’il a emprunté l’un des corridors transversaux, mais ses serviteurs nous en interdisent le passage. Nous ne pouvons toutefois pas risquer un affrontement en ce lieu.

1510:56.08

Toujours aucun signe de Razzallon. Nous continuons à le chercher, car il est le seul à posséder les codes d’activation des torpilles cycloniques.

1726:45.82

Nous avons retrouvé les adeptes capturés sur Gakal Ils étaient liés à une machine et semblent avoir été gravement atteints émotionnellement. Je crains une quelconque torture vampirique.

1805:38.25

Préparez-vous au décollage, nous sommes en route. Cet endroit est un sépulcre ! Ce monde est la tombe d’un Dieu sans âge, qu’ils ramènent à la vie en lui sacrifiant des étoiles entières ! Préparez-vous à décoller !

- Extrait des messages de l’Astropathe Eregg an

Laissant le Stormchild dans la ceinture d’astéroïdes avec ses systèmes tournant à puissance minimale, le St Aspira entra dans l’atmosphère de Seneschal II aussi vite que possible. Durant son approche, ses puissants auspex analysèrent la surface de la planète. Les images qu’ils renvoyèrent inspiraient respect et crainte. La planète entière était vierge de tout relief naturel  : aucune montagne, aucun lac ni fleuve, aucune forêt. À la place se dressaient des nécropoles de la taille de continents, gravées d’inscriptions aussi grandes que des Titans et parsemées de pyramides qui auraient fait passer les plus hautes cités-ruches pour des fourmilières. Sans la présence d’un Inquisiteur impérial, il est peu probable que l’équipage du St Aspira aurait osé pénétrer l’atmosphère d’un monde aussi inquiétant, et encore moins s’y poser et attendre pendant qu’une équipe partait en exploration.

Leur arrivée ne provoqua aucune réaction. Seneschal II était aussi désolée et silencieuse qu’une tombe. Les auspex ne détectèrent qu’une très faible source d’énergie sur toute la surface de la planète, et c’est là que Flintlock décida logiquement de commencer ses investigations.

Ses hommes débarquèrent et utilisèrent les données de leurs signum pour se diriger vers cette source d’énergie. Cela les mena aux portes de l’une des cryptes. Flintlock et son équipe vérifièrent une dernière fois leur équipement et y pénétrèrent. Au bout de quelques minutes, le contact radio avec l’équipe fut perdu et seules quelques émissions du Psyker Assermenté de Flintlock parvinrent à l’Astropathe du St Aspira, l’informant des événements.

La Folie de Razzalon[modifier]

Les merveilles de technologie que recelait ce monde fascinaient le Magos Razzallon. Plus il les découvrait, et moins il souhaitait les détruire. À ses yeux, les anciennes torpilles de l’Exterminatus feraient une offrande honorable, en aucun cas une arme pour détruire quelque chose d’aussi divin. Ces pensées devaient déjà l’habiter au cours du voyage vers Seneschal, car les codes d’activation qu’il avait donnés à Flintlock au début de l’expédition s’étaient avérés faux. Seneschal ne pouvait être détruite qu’avec son consentement. Sa disparition mettait en péril la mission tout entière. La découverte du sépulcre, profondément enfoui dans le manteau de la planète, avait provoqué la réactivation des Nécrons  : ceux-ci commençaient à se réveiller, lentement, mais sûrement. L’équipe d’exploration allait être anéantie et devait trouver un moyen de s’en sortir.

Le Sablier est Retourné[modifier]

« Vient un temps pour tout Inquisiteur où il lui faut faire appel à l’Exterminatus. Ceux qui dénoncent la folie de cet acte sont eux-mêmes des fous. J’étais là. Mon esprit a tout vu. »
- Psyker Primaris Ceollan Frey

La Deathwatch, accompagnée du Psyker Assermenté de Flintlock, reçut l’ordre de traquer Razzallon et de lui soutirer les codes d’activation des torpilles. Ils devaient ensuite les relayer à l’Inquisiteur qui les enverrait à son tour à son acolyte à bord du Stormchild. Le monde-nécropole pourrait alors être détruit.

La Deathwatch était condamnée et devrait faire preuve de discrétion pour éviter d’attirer l’attention des Nécrons le temps de remplir sa mission. Pendant ce temps, quelqu’un aurait à empêcher les Nécrons de sortir de leur gigantesque tombeau et détruire le St Aspira, qui devait rester à proximité afin de recevoir les codes d’activation depuis les profondeurs de la sépulture. Les Flamboyants se mirent en position à l’entrée de la tombe. Ils devaient empêcher tout accès à la porte jusqu’à ce que la Deathwatch récupère les codes d’activation et les relayent. S’ils échouaient, tout serait perdu.


Haas frappa de toutes ses forces le genou du Nécron avec la crosse de son fusil laser, renvoyant s’écraser lourdement au sol. Le sergent Orson bondit alors sur le guerrier de métal et enfonça le canon de son pistolet entre les jointures de son cou, tirant jusqu’à ce que les cellules de son arme surchauffent et lui brûlent la main. Woarreck vida le prométhéum qui restait dans le réservoir de son lance-flammes, et les colonnades du hall s’illuminèrent. Une horde de Nécrons était presque sur lui, si nombreux que des dizaines furent engloutis par les flammes. Un rayon d’énergie verte le frôla, atteignant Orson et Haas. Woarreck les vit écorchés vifs alors que leurs couches moléculaires se désagrégeaient une à une.

Sans même la détacher, il dégoupilla alors l’une des grenades qui pendaient à sa ceinture et se jeta sur ses assaillants en hurlant. À l’entrée du tombeau, la radio entassée à la hâte avec d’autres débris en une barricade de fortune se mit à grésiller.

« Flintlock aux Flamboyants, les torpilles sont lancées. Exitus Acta Probat. »

L’Inquisiteur avait eu les codes et avait décollé, les abandonnant sans l’ombre d’une hésitation. Le cri de rage de Woarreck se perdit dans la détonation des grenades.

Cette histoire constitue l’introduction d’un scénario pour Warhammer 40,000. 2 escouades de Vétérans de l'Astra Militarum doivent retenir le plus longtemps possible 2 escouades de Guerriers Nécrons ayant la règle Attaque Soutenue.

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Que Sa volonté soit faite. »
  • White Dwarf N°115 (Novembre 2003)