Fire Angels

De Omnis Bibliotheca
Les Fire Angels.
« Il ne nous appartient pas de juger Son esprit ou Ses intentions, car la main qui tourne le sablier est notre Empereur, et c’est à Sa volonté que nous dépensons les grains que sont nos vies. »
- Maître-Consul Uriaens des Fire Angels. Réflexions de Guerre, Vol IX.

Les Fire Angels sont considérés par certains comme une étoile montante parmi les Chapitres de l’Adeptus Astartes les plus récents, et dont les valeureux antécédents peuvent encore les voir éclipser des Chapitres de provenance plus ancienne dans le temps. Malgré une histoire qui s’étend sur un peu moins de deux mille ans, les Fire Angels se sont déjà forgé une réputation de puissants guerriers au service de l’Imperium. Honorables envers leurs alliés et implacables contre les ennemis de l’Humanité, ils se considèrent également comme faisant partie intégrante du réseau de pouvoir de l’Imperium, et ont ainsi acquis une bonne réputation auprès de nombreux commandants et généraux impériaux, avec lesquels il est plus facile de travailler que d’autres membres des Astartes plus mercenaires ou plus obscurs. Ils restent cependant des Space Marines : indépendants, très fiers et avec lesquels il ne faut pas se moquer. Conservateurs dans leur point de vue, ils embrassent le Credo Impérial comme une vérité inattaquable et se considèrent comme de saints combattants au service de l’Empereur-Dieu dont le premier devoir est de défendre l’Imperium contre ceux qui voudraient l’assaillir. Ils sont à la fois actifs et démonstratifs dans leur foi, un facteur qui leur a valu le soutien de l’Ecclésiarchie et des alliés parmi les Cardinaux Solaires. En conséquence, les Fire Angels ont combattu avec succès aux côtés de l’Adepta Sororitas et dans de nombreuses guerres de foi depuis leur création, et leur aide est souvent activement sollicitée par les membres les plus belliqueux du Synode du Ministorum ainsi que par les membres de l’Ordo Hereticus de l’Inquisition. Cette relation n’est cependant pas sans détracteurs. Et il y a ceux d’autres Chapitres qui jugent leur lien étroit avec l’église Impériale inconvenant et potentiellement compromettant pour l’indépendance historique des Space Marines.

À l’origine, les Fire Angels font partie d’une série de Chapitres fondés dans la seconde moitié de M.40 par l’ordre des Hauts Seigneurs de Terra. Lors de leur création, les Fire Angels se sont vus accorder la domination de l’ancien Monde-Ruche industrialisé et stratégiquement important de Lorin Alpha, dans le Segmentum Solar occidental, comme base de leurs opérations. Les Fire Angels ont été fondés en tant que Chapitre à partir d’un "tissu entier", c’est-à-dire sans Chapitre prédécesseur spécifique. Au lieu de cela, ils ont été créés à partir d’un stock génétique, leur structure initiale de commandement et d’entraînement étant composée de guerriers d’honneur issus de plusieurs Chapitres successeurs des Ultramarines. Leurs gènes provenaient également du stock très stable des Ultramarines, tandis que leur base de recrutement était issue d’un mélange des fils de la caste militaire très respectée de Lorin Alpha et des réseaux de groupes de tueurs violents, dans le cadre d’un processus triennal d’essai au combat. Ces épreuves se déroulent sous la forme d’une série de tournois sanglants supervisés par le maître des recrues du Chapitre et menés sous les saints auspices des Chapelains des Fire Angels, aidés par le Ministorum de Lorin, et être choisi pour y participer est en soi une grande réussite. L’Épreuve du Feu oppose d’abord ses participants aux aspirants rivaux de leur propre région et, au fur et à mesure que les faibles ou les indignes sont éliminés, les survivants des rounds de combat précédents de tout le Monde-Ruche s’affrontent jusqu’à ce que seuls les plus forts de corps, d’esprit et d’âme restent, et que moins d’un vingtième de ceux qui entreprennent l’Épreuve du Feu soient finalement choisis pour commencer leur initiation dans le Chapitre.[1]

Organisation[modifier]

Le Chapitre des Fire Angels peut être considéré comme un Chapitre "Codex" dans la plupart des cas, leur interprétation du texte étant quelque peu influencée par les traditions militaires aristocratiques du Monde-Ruche sur lequel ils sont basés. Il convient également de noter que, bien qu’il s’agisse d’un Chapitre successeur issu du gène des Ultramarines, ils ne considèrent pas leur Primarque comme ayant été autre chose qu’un guerrier exceptionnel, ni plus ni moins que ses semblables, - pour eux seuls l’Empereur et Ses saints sont divins, et de proclamer ou de vénérer autrement est considéré comme une forme d’idolâtrie.

Addendum : Certains éléments laissent à penser que le Chapitre des Fire Angels n’est peut-être pas le premier à porter ce nom et cette livrée, en partie ou en totalité ; une circonstance qui, bien qu’inhabituelle, n’est pas sans précédent dans l’histoire de l’Adeptus Astartes. Ce problème entraîne une certaine confusion quant à la provenance des honneurs de guerre, et la mention d’unités de Space Marines ayant des titres similaires ou des dérivations de nom (rendues à la fois en Haut et en Bas Gothique ainsi que dans divers comptes rendus vox de l’Administratum) qui existent en monogrammes contredisant les informations présentées ici. Il s’agit d’un problème dont aucun Chapitre n’est immunisé. De telles données "fantômes" constituent une difficulté constante dans un Imperium dont la largeur incalculable et cyclopéenne ne semble dépassée que par les coups de plume nécessaires pour l’enregistrer à la main.[2]

Grâce peut-être en grande partie à leur jeunesse relative en tant que Chapitre, ils n’ont pas les précieuses reliques de guerre sur lesquels les autres Chapitres plus anciens peuvent souvent compter, et ont plutôt appris à faire confiance à la technologie impériale relativement facile à reproduire. En pratique, cela signifie que les Fire Angels font un usage intensif de l’équipement et des véhicules "de base" du Codex, tels que le Rhino et le Predator, tandis que la majorité de leur Compagnie est composée d’escouades de Vétérans d’Appui. Bien qu’ils possèdent des exemplaires d’Armures Terminator, de chars Land Raiders et de Dreadnoughts fournis par les adeptes de Mars lors de leur fondation, et qui si ils sont tenus en haute estime, ils restent relativement peu nombreux et leur utilisation est donc rarement au centre de la stratégie de combat du Chapitre.

Peut-être façonnés par leurs premières épreuves au combat durant les tristement célèbres Guerres de la Dîme de Fenright, les Fire Angels ont longtemps eu une prédilection pour les déploiements mécanisés mobiles plutôt que pour l’assaut ou l’infiltration des Modules d’Atterrissage lorsque cela était possible. Cette tactique est alimentée par la capacité des anciennes fabriques de Lorin Alpha à produire le vénérable châssis du Rhino et ses variantes de coques et de pièces de rechange en aussi grand nombre que le demandent les Fire Angels. En conséquence, l’arsenal de leur Chapitre contient un plus grand nombre de chars Predators, Whirlwinds et Vindicators que beaucoup d’autres Chapitres plus établis. L’approche de la guerre des Fire Angels est comparativement cérébrale et réfléchie, comparée à celle de certains Chapitres. La discipline et le devoir sacré sont pour eux des vertus plus élevées que la seule poursuite de la gloire. Le Chapitre préfère s’appuyer largement sur des doctrines stratégiques rigides et éprouvées au sein du Chapitre quant à l’armement de leurs forces dont ils s’écartent rarement, sauf dans des circonstances habituelles. Parmi les exemples de cette panoplie standard, on peut citer l’accent mis sur l’armement régulier de leurs Escouades Tactiques avec des Bolters Lourds pour l’appui-feu et des armes lourdes pour leur capacité antichar à courte portée, tandis que les Lances-Flammes sont considérés par les formations comme une arme antipersonnel pratique. L’une de leurs autres traditions martiales dignes d’intérêt est leur préférence pour l’épée sous ses nombreuses formes, non seulement comme arme de combat rapproché préférée et adaptable, mais aussi comme symbole du rang et de la force spirituelle au sein du Chapitre. Chaque Space Marine considère sa propre lame comme un foyer incarné pour son honneur personnel et sa prière à l’Empereur-Dieu de l’Humanité.[3]

Honneurs de Batailles Sélectionnés[modifier]

Les Guerres de la Dîme de Fenright [760.M39-411.M40][modifier]
Symbole des Fire Angels.
Dans leur baptême de feu en tant que Chapitre pleinement actif, les Fire Angels ont été engagés en pleine force dans la Troisième Force d’Interdiction Impériale sous le commandement du Seigneur Militant Helstrom dans les longues guerres civiles violentes qui avaient déchiré les secteurs voisins de Cal-Sek, Nepthis et Sadusyne. Les Fire Angels étaient également engagés dans le monde hérétique de Jhoppa pour sortir de l’impasse entre les forces de la Garde Impériale sur la planète industrielle vitale et les rangs massifs des compagnies rebelles de "juggernaut" : les hérétiques étaient approvisionnés en grandes quantités de chars de combat et d’artillerie de campagne provenant des énormes arsenaux de défense de Jhoppa. Les Fire Angels ont fait pencher la balance dans une campagne sanglante de trois ans, en opposant leurs Predators et leurs Razorbacks à l’équipage rebelle des Chars Leman Russ et Malcadors dans une bataille ouverte sur les plaines de cendres de Jhoppa, tandis que leurs Escouades Tactiques et Vétérans d’Appui ont fait des ravages indicibles dans des combats rapprochés sur le terrain enchevêtré et traître des vastes zones de fractures de la planète.

Grâce à une série de victoires, les Fire Angels ont contribué à renverser le cours de la guerre pour Jhoppa et à ramener dans le giron impérial un monde qui était resté entre les mains des Apostats pendant plus de trois siècles. Les Fire Angels restèrent actifs pendant toute la dernière partie des Guerres de la Dîme, et remportèrent des victoires notables en contestant l’incursion des Orks dans le sous-secteur de Vorsk où ils tinrent bon face à la horde du Kulte d'la Vitesse à Lambast’s End, et frappèrent profondément en territoire ennemi pour soulager le Monde-Chapelle de l’Ecclésiarchie assiégé de Lament. C’est notamment pour cette dernière action, qui a permis de combattre les forces du culte Psyker d’une puissance cauchemardesque des Sept Filles de l’Oubli et de leurs disciples asservis au niveau de l’esprit, que le Chapitre a reçu la haute distinction de l’Ordre du Cœur de Martyr par le Saint Synode de Gathalamor.[4]

La Bataille pour le Grand Algul [666.M41][modifier]

Sur ordre urgent des Saint Ordos, les Fire Angels ont dévié de leur route pour intercepter la puissante bande de guerre de Space Marines du Chaos connu sous le nom de "Les Sanctifiés" dans les mondes cimetières du système Grand Argul en 666.M41. Au cours de cette action, les Fire Angels ont mené une série de batailles contre les Marines du Chaos et leurs serviteurs démoniaques, bloquant leurs efforts pour profaner les lieux de repos des morts honorés et accomplir d’horribles rituels dans les ruines. Ce furent des combats acharnés et brutaux où non seulement les vies mais aussi les âmes des Space Marines étaient en jeu. Les Fire Angels ont réussi à forcer leurs ennemis à les combattre dans une série d’assauts et de contre-attaques, les Fire Angels maintenant un ordre discipliné et utilisant à leur avantage la couverture fournie par les forêts de marbre des pierres tombales et les labyrinthes des voûtes. Les Sanctifiés répondaient avec tout les sortilèges immondes à leur disposition. Ils liquéfiaient la pierre avec leurs sombres magies et convoquaient des essaims de bêtes démoniaques bavardes et grinçantes pour herser ceux qui oseraient s’opposer à eux. Le Chapitre des Fire Angels a payé un lourd tribut dans le combat court mais sauvage qui a précédé la victoire, y compris le martyre de leur Maître de Chapitre Haran Stark dans la bataille contre un Duc du Changement blanc et gelé défendant le Narthex Sacré des Pénitents, et l’auto-immolation de leur Archiviste en chef Mathias Dee afin d’éviter la possession du Warp. Finalement, leurs forces dépensées, les Sanctifiés furent chassés des sites sacrés et mis en déroute du système ; l’apothéose planifiée de l’Archi-Sorcier Ezrath Cull des Sanctifiés vers la démonification fut complètement contrecarrée. Suite à la défaite des Space Marines du Chaos, Cull, un champion du Chaos autrefois favori, fut assassiné par ses propres apprentis dans une lutte de pouvoir brutale pour contrôler les restes de sa bande décimée alors qu’ils fuyaient Grand Argul.[5]

La Guerre de Badab[modifier]

Les Fire Angels ont répondu à l’appel à l’aide de l’Inquisition pour poursuivre la Guerre de Badab au début de l’année 906.M41. Ils sont arrivés avec une force effective égale à sept Compagnies, n’ayant laissé sur place qu’une garnison d’instructeurs vétérans et d’initiés frais. Plus adaptés aux assauts planétaires qu’aux missions spatiales, les Fire Angels se sont rapidement retrouvés au premier rang des lignes de bataille de la guerre, alors que les Loyalistes s’enfonçaient dans l’espace tenu par les Sécessionnistes, combattant sur divers champs de bataille, des désolations post-atomiques de Cygnax aux marias corrosifs de Gargathea et aux lunes sans air du système Sagan. L’engagement le plus important et le plus coûteux du Chapitre devait être la bataille pour le monde de la dîme de l’Administratum, le monde de Sagan lui-même, détenu par l’ennemi, qui se battait ensemble dans toute sa force pour la première fois de la guerre. Alors que les Loyalistes reprenaient de force les bastions de la dîme tenus par les Sécessionnistes dans des combats sanglants dans les villes, les Fire Angels ont conçu un plan consistant à utiliser le réseau routier artériel de la planète pour décomposer leurs forces en petites unités blindées très mobiles et ont mené une série de frappes rapides décisives. Excellant dans ce style de conflit, les Fire Angels ont réussi à isoler et à détruire en détail les unités des Astral Claws, dans un jeu meurtrier de chat et de la souris. Les choses s’inversèrent cependant avec un effet mortel, - lorsque les Astral Claws, de plus en plus désespérées, utilisèrent leur important effectif de Rhinos pour monter une série suicidaire de contre-attaques avec des armes interdites de corrosion virale au cœur des rangs des Loyalistes. Les Fire Angels ont réussi à empêcher ces assauts de briser le siège, mais à un prix élevé, en perdant plus de frères en quelques heures qu’ils n’en avaient perdu au cours des trois années précédentes de leur implication dans la guerre. Le coût pour la population assiégée de Sagan a également été effroyablement élevé.

Les pertes des Fire Angels sur Sagan étaient telles qu’ils ne pouvaient plus être déployés en tant que force de première ligne, et avec un contingent des Sons of Medusa, ils ont été envoyés avec un soutien naval pour mener une campagne de suppression dans l’Amas d’Endymion. Cela a permis de retenir les restes des Mantis Warriors Sécessionnistes jusqu’à la fin de la guerre et l’arrivée des Carcharodons. L’attaque de ce Chapitre sauvage de Space Marines, dont le comportement et les croyances étaient immédiatement contraires à ceux des Fire Angels, fut rapidement une source de division profonde dans les rangs Loyalistes. Suite à l’extermination brutale par les Carcharodons de la population de plusieurs systèmes Sécessionnistes, même après la fin de la résistance, les Fire Angels ont exprimé des griefs officiels au commandement Loyaliste, alors que des rapports épars faisaient état de conflits ouverts entre les deux Chapitres. Réduits en effectifs mais refusant de reculer de leur position, les Fire Angels, avec l’autorisation explicite du Haut Commandant Culln, se retirèrent de la Guerre de Badab en 910.M41, souhaitant éviter le déclenchement d’une guerre civile dans les rangs des forces Loyalistes, marquant ainsi la fin acrimonieuse de ce qui avait été un rôle vaillant et exemplaire dans la guerre.[6]

Source[modifier]

  • Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I
  1. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels - Addendum (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels - Organisation (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels - The Fenright Tithe Wars (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels - The Battle for Grand Al’gul (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Angels - Badab War Disposition (traduit de l’anglais par Guilhem)