Fidèle Décret

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Sm chaos banner.pngSm chaos symbol light.png
Sm chaos banner left.jpg
Sm chaos banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Sm chaos page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos gothic.jpg
Sm chaos angle.png
Sm chaos angle.png

Seigneur Maloquence

Maloquence, Seigneur du Chaos.


« Mon père, Lorgar, était le plus sage des sages... Il a pénétré dans mon coeur et m'a murmuré la vérité de cet univers... Veux-tu savoir ce qu'il a dit ? »
- Maloquence
Chaos symbol.png


Pour les nombreux hérétiques du Fidèle Décret, Maloquence "brûle". C’est un apôtre des ténèbres, qui attire les monstres comme des papillons de nuit vers une flamme. Par des rituels et des sacrifices, ses sorciers aident les créatures immondes à pénétrer dans l’espace réel et à s’emparer des corps de ses adeptes. De son pouvoir découle le nom de "Fidèle Décret", ces adeptes qui obéissent à tous ses ordres comme à une loi.

Mais où est née cette terreur ? Personne ne peut en être sûr, Maloquence raconte des histoires très variées sur ses propres origines. Dans une version, il a été témoin du Massacre du Site d'Atterrissage d’Isstvan V. Dans une autre, il prétend avoir été présent lorsque le Maître de Guerre a tué Sanguinius. Qui sait ? Peut-être même que Maloquence lui-même n’en est pas sûr.

Maloquence a servi les dieux des ténèbres avec une dévotion monstrueuse pendant dix mille ans. Il porte leurs bienfaits et leurs bénédictions sur son armure et sa chair - cornes saillantes, plaies suintantes, yeux lubriques et bouches crochues témoignent de ses faveurs.

Les désirs de Maloquence ne sont pas compliqués - il veut simplement mettre l’Imperium en pièces et se faire faire une statue dans les cendres de l’empire qui lui a fait du tort. Il ne suffit pas que l’Imperium tombe, la galaxie et les dieux doivent savoir que c’est Maloquence qui en est à l’origine. Une ambition aussi folle, surtout de la part d’un leader séquestré dans un astéroïde dans un système isolé, serait normalement l’objet de mépris, mais malgré toute sa folie, Maloquence est une figure inspirante, et son zèle suffit à convaincre ses partisans qu’il est capable d’atteindre des objectifs aussi élevés.

À cette fin, il soumet le Fidèle Décret à une multitude d’objectifs. Certains de ses disciples les plus puissants, les Possédés du Warp et leurs frères Astartes Renégats, sont son marteau, destiné à frapper les ennemis avec précision avant de les ramener à la sécurité de l’astéroïde grâce à des téléporteurs archéotechniques et à l’influence néfaste du Warp lui-même.

Ses disciples mortels sont utilisés à des fins bien plus insidieuses. Les agents du Fidèle Décret se font passer sur de nombreux mondes de Giléad pour des prêtres légitimes de l’Ecclésiarchie, vénérant certains textes sacrés qu’ils prétendent avoir été écrits par Sainte Julyanna elle-même. Ces textes sont si convaincants que de nombreux lecteurs pieux croient qu’ils sont vraiment saints. Cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité : ils ont été griffonnés par la propre main de Maloquence, et tordent subtilement l’esprit de ceux qui les lisent.

Maloquence désire seulement que l’Imperium de Giléad tombe, mais ne se soucie pas de la manière dont cela se fera. Il utilisera tout ce qui lui tombe sous la main, que ce soit des archétypes, des pions involontaires au sein de l’Administratum de Giléad ou simplement les nombreux mortels qu’il peut plier à sa volonté et à son service.

Réussir dans les tâches qu’il fixe, c’est être exalté et finalement devenir l’un des Fidèles, éminent parmi le Décret. Certains peuvent même être dotés de la possession par un démon de l’Empyrée.

Echouer, c’est servir de denrée à ceux qui réussissent.

Les Misérables du Décret

« Tu n’es pas fidèle… pas encore. Tu n’as pas gagné ce droit, celui de voir le sublime pouvoir du Warp se déverser dans ton corps mortel. »
- Maloquence
Chaos symbol.png


Le Fidèle Décret est un groupe de combat du Chaos, dirigé par l’apôtre des ténèbres Maloquence. Elle est composée d’Astartes traîtres, de puissants sorciers du Chaos et de Possédés aux mutations démoniaques, ainsi que d’un nombre incalculable de renégats et de traîtres.

Ces Hérétiques sont déterminés à assister à la montée en puissance des Puissances de la Ruine et à mettre fin à la domination de l’Imperium dans le Système Giléad.

Les plus nombreux parmi les Fidèles Décrets sont les disciples mortels de Maloquence. Peu ont rencontré le grand seigneur lui-même, et encore moins sont conscients d’être l’objet de mépris, considérés comme les plus misérables de tous par Maloquence et ses frères traîtres. Les missives cruelles du grand seigneur sont filtrées à travers les couches de la hiérarchie du pouvoir des Fidèles jusqu’à ce que ces messages arrivent comme des missions d’un suzerain reconnaissant et bienveillant, ses disciples mortels fiers et enthousiastes pour le travail qu’ils accomplissent en son nom. De nombreux cultes de la personnalité peuplent cet échelon inférieur du pouvoir, qu’il s’agisse de se faire passer pour des prêtres fidèles de l’Ecclésiarque, attirant les serviteurs inconscients du Dieu Empereur vers les ténèbres du Chaos, ou de démagogues hurlants qui prétendent être en mesure de bénir les combattants par la mutation.

Au-delà des vastes étendues de cultistes mortels et de leur dévotion fébrile, le Fidèle Décret se compose d’un nombre incalculable d’Astartes traîtres des Word Bearers et de renégats de diverses autres légions traîtres. Attirés par le Fidèle Décret au fil des millénaires, ils suivent avec constance les prédications et les ambitions hérétiques de Maloquence. Parmi ces rangs, beaucoup ont récemment été pris par le don de possession. Leurs formes sont tordues, déformées et gonflées à l’intérieur de leur armure car ils ont volontairement permis aux démons de passer du warp directement dans leurs propres corps.

Maloquence lui-même désire cependant plus que la simple possession, ayant vu comment les possédés finissent par s’effondrer, l’énergie démoniaque brute en eux finissant par les déchirer. L’Apôtre Noir est convaincu que pour libérer le véritable potentiel du Warp, il doit s’élever au-delà de la simple possession et convoite le pouvoir incommensurable d’un puissant Prince Démon du Chaos. Le don de démon n’est cependant pas une mince affaire, et le rituel que Maloquence prévoit de mettre en œuvre impliquera un sacrifice titanesque de ses cousins traîtres, l’"encre" d’un démon de Tzeentch colossal et un dispositif Noctilithe. Une fois la transformation achevée, Maloquence est persuadé qu’il possédera enfin le pouvoir débridé nécessaire pour commencer son carnage à travers l’Imperium.

Les Misérables de l’Écrit englobent les adeptes que l’apôtre des ténèbres Maloquence a chargés de mener à bien ses sombres ambitions. Bien que personne ne connaisse l’étendue des objectifs réels de leur chef maniaque, ils travaillent sans relâche pour superviser la lente propagation du Fidèle Décret, dont l’influence corruptrice s’infiltre dans le système de Giléad pour atteindre les objectifs de leur sombre maître.

Des cultistes enfiévrés à bord du Diver’s Bell aux Massintos fourbes qui travaillent dans l’obscurité sous les tombes oubliés de Daedalon, les Misérables de l’Écrit commencent à mettre en place une série d’événements qui pourraient changer le système Giléad à jamais.

Rassemblements du Chaos

Les Misérables du Décret.

Le Diver's Bell

Sur les mers gonflées d’Enoch, le navire The Diver’s Bell parcourt les profondeurs à la recherche des puissants Krakens connus sous le nom de Bathysquides. Ce navire titanesque est une ville en soi, abritant vingt mille âmes, et toute une industrie s’est développée autour de la chasse aux puissants Bathysquides et de l’extraction de leurs sacs d’encre pour les utiliser dans la rédaction des textes sacrés de l’Ecclésiarchie.

Les Misérables ont identifié cette opportunité de sabotage, et un culte a été créé, centré sur l’altération de cette encre sacrée avec le sang des Astartes possédés. Au fil du temps, cette encre déforme les textes écrits par les scribes, transformant les mots sacrés en tracts blasphématoires. Ces textes sont ensuite exportés à leur insu vers les mondes de Giléad, propageant ainsi l’influence de l’écriture à des prêtres peu méfiants.

La Jachère

Ostia est un monde d’abondance, mais ses récoltes abondantes sont principalement exportées hors de la planète pour nourrir les milliards d’habitants de Giléad Primus et des mondes environnants. Chaque centimètre carré de la planète est récolté pour ce qu’il peut fournir.

Il est donc étrange de voir un champ laissé en jachère. La jachère, comme l’appellent les habitants, est couverte d’une herbe dense à rasoir : cette plante, qui n’est pas originaire d’Ostia, a été délibérément utilisée par les anciens Aeldari pour isoler les lieux saints, ses frondes pointues empêchant toute culture comestible de pousser. Ainsi, l’Ecclésiarchie a interdit à la population d’y pénétrer, de peur qu’elle ne soit souillée par la saleté inhérente à de telles reliques. Les histoires de formes massives surgissant des sous-bois et dévorant les fidèles de l’Empereur sont devenues courantes : en fait, les Possédés utilisent cette parcelle de terre comme terrain de chasse, essayant de faire en sorte que leurs frères Possédés acquièrent un plus grand contrôle du démon qui se trouve à l’intérieur d’eux tout en leur permettant d’en faire un sport.

Le Labyrinthe de Daedalon

En orbite autour de la planète capitale de Giléad Primus, la lune Daedalon est un immense cimetière, où des barges funéraires déchargent chaque jour les cadavres de millions de personnes. Les plus méritants sont enterrés avec tous les honneurs, tandis que les soldats sont transformés en amidon de cadavre et en graisse de bougie, afin qu’ils puissent continuer à servir l’Empereur dans la mort comme ils l’ont fait dans la vie.

Sous la surface de Daedalon se trouve un labyrinthe, un ossuaire bondé où les serviteurs de l’Ecclésiarchie désassemblent et réutilisent leurs morts, recollant les os des défunts et récupérant les augmes. Récemment, l’Administratum a établi une présence plus importante sur Daealon suite à des divergences dans les rapports de production des lunes. Cela est devenu une source de tension entre les deux factions, l’Ecclésiarchie considérant les produits manquants comme de simples erreurs tandis que les adeptes de l’Administratum les accusent de vol et de mauvaise tenue des registres. La vérité est bien plus sombre - la ferraille et la graisse de suif extraites de ces millions de morts sont volées pour la construction d’une machine titanesque, conçue pour canaliser la puissance du Warp, aidant ainsi les tentatives de Maloquence de créer un prince démon.

Le Brother's Ruin

Recrachée du Warp vers les franges du système Giléad lors de la formation de la Grande Faille, Vulkaris est le foyer des légions pestilentielles de la Death Guard. Aux côtés d’un nombre incalculable de cultistes atteints de maladies et de mutations, ces adorateurs de Nurgle, contaminés par le Warp, ont fait de Vulkaris une planète cauchemardesque en dévotion au dieu de la peste. L’entrée de Vulkaris dans le système Giléad a quelque peu bouleversé le Fidèle Décret - l’arrivée d’une planète entière de leurs virulents cousins menace leur position de force dominante des Traîtres dans le système.

Dans ce qui peut sembler être un accès de colère, Maloquence a donc exigé que le monde soit conquis. Le Brother’s Ruin est le fer de lance de son entreprise, un vaisseau de combat délabré qui va vulcaniser l’infection depuis l’orbite. Alors que ce plan peut sembler n’être qu’un symptôme de la folie croissante de Maloquence, il est en fait le point culminant des plans maléfiques des Apôtres Noirs. En sacrifiant les millions d’adeptes de Nurgle présents sur la planète, Maloquence espère entamer un sombre rituel qui lui permettra de recevoir les dons de démon.

Verit Maalazitor

« L’encre doit couler... c’est ce que veulent les voix... »
- Verit Maalazitor
Chaos symbol.png


Les Disciples du Neuvième Œil Aveugle à bord de la Diver’s Bell sont dirigés par Verit Maalazitor, une démagogue du culte d’une force titanesque et d’un charme indéniable. Son visage est dissimulé sous un terrifiant masque cornu, elle est vêtue de robes gorgées d’huile et porte un énorme bâton orné de talismans et de textes immondes. Les Cultes existent dans les coins les plus sombres du vaisseau, loin des regards indiscrets. Ils n’attirent que les plus curieux, qui deviennent rapidement des adeptes, après quoi ils sont conduits dans une pièce miteuse au plus profond des entrailles du navire où ils sont initiés au culte au moyen de tatouages traditionnels à l’encre bathysquide.

Verit est affectée par des crises, que ses adeptes prennent pour des visions sacrées. La vérité est qu’il s’agit de missives astropathiques envoyées par les Psykers de l’Écrit, lui ordonnant de souiller l’encre avec un "onguent sacré" qui arrive dans le cadre des livraisons hebdomadaires du vaisseau. Verit ne tolérera aucune interférence de la part des imbéciles pompeux de l’Ecclésiarchie ou de ceux qui voudraient l’éloigner de ses fidèles cultistes. Elle doit être avec eux pour protéger et guider son troupeau et s’assurer que le travail est fait. Les voix murmurent que des âmes infidèles se trouvent à bord de la Diver’s Bell, qui tenteraient d’arrêter son travail sacré, et tous ceux qui interfèrent doivent être traités.

Le nom "Disciples du Neuvième Œil Aveuglé" fait référence à un Bathysquide légendaire aux proportions titanesques, un conte populaire que Verit murmure à ses disciples lorsque le quart de travail est terminé. Surnommée "Les Neuf Yeux", cette bête possède huit petits yeux et un orbe principal laiteux, aussi large qu’une roue d’Achille Ridgerunner, placé au centre. La légende raconte que le calmar a attaqué un navire et que, sûrement condamnés, les marins ont prié St-Julyanna de les délivrer. Une lumière intense jaillit des cieux, aveuglant la créature, après quoi elle expulsa un grand nuage d’encre que les marins recueillirent pour écrire le récit du miracle. Depuis lors, l’ecclésiarchie a déclaré l’encre sacrée et l’industrie de la récolte des bathysquides s’est développée autour d’elle.

Les visions de Verit deviennent de plus en plus intenses - chaque nuit, ses rêves sont envahis par les Neuf Yeux, qui remontent des profondeurs pour sonner le glas de la Diver’s Bell. Avec des agents en mouvement, à la recherche du mystérieux destinataire de la marchandise, Verit sait qu’elle doit faire quelque chose pour arrêter la tragédie, les voix l’incitant à agir et à sauver le navire avant qu’elle ne soit capturée. En réalité, le Décret demande à Verit d’invoquer l’Ancien aux Neuf Yeux (en fait un Hurleur Tzeentchien), dans l’espoir de récolter son "encre" pour l’utiliser dans le rituel qui transformera Maloquence en prince démon.

Les plans du culte à bord de la Diver’s Bell sont d’invoquer le légendaire Neuf Yeux via la cloche de plongeur submersible qui a donné son nom au navire, la remplir de sang d’Astartes Possédés et l’utiliser comme appât pour attirer la créature colossale hors de son royaume.

Si la source du sang est identifiée, ou la personne à qui il était destiné, le culte pourrait être exposé. Il sera cependant difficile de localiser les conspirateurs, car ils demeurent cachés dans les profondeurs du vaisseau.

Massintos

Massintos, Manipulateur des Destinées, Invocateur du Décret.
« Maloquence est un imbécile. Pire que ça, c’est un idiot avec du pouvoir. »
- Massintos
Chaos symbol.png


Bien que Massintos se présente comme "le Manipulateur de Destinées", il serait plus juste de l’appeler " le jaloux ". Bien qu’il soit un puissant invocateur, le pouvoir de Massintos n’est rien en comparaison de celui de Maloquence, qui l’utilise pour effectuer des sorcelleries et des alchimies banales selon ses besoins. Massintos s’agace de ces tâches qu’il considère comme indignes de lui, et a commencé à planifier sa propre ascension vers le pouvoir, principalement en subvertissant les efforts de Maloquence pour s’élever au rang de prince démon. Il pense que cela lui donnera l’occasion de détrôner son seigneur, alors que les autres sous-fifres s’indignent de l’échec de leur maître.

La caractéristique principale de Massintos est d’aller trop loin. Il n’est pas du genre à faire de la figuration, préférant suivre l’exemple de Tzeentch en matière de ruse et de subterfuge. A cette fin, il s’est efforcé de lier un démon à sa volonté, Ara’vitu’urhal, pour qu’il exécute ses ordres. Convoquant et bannissant la créature du warp à sa guise, Massintos croit avoir complètement dominé cette créature. En réalité, Massintos a exposé par inadvertance ses plans et ceux de Maloquence au Changelin, qui voit un potentiel illimité dans les grands plans de Massintos et de Maloquence et orchestre activement leur chute.

Au sein du labyrinthe souterrain de Daedalon, Massintos s’est discrètement isolé, son atelier d’arcanes étant situé dans l’étendue labyrinthique des cavernes sous le monde funéraire.

Il y est entouré de ses frères sorciers, qui l’assistent dans la création d’un dispositif arcanique titanesque pour Maloquence, destiné à canaliser l’énergie créée par l’éradication de la Death Guard sur Vulakris vers Maloquence et ainsi le transformer en prince démon. Ce vaste assemblage de cristaux et de blocs de Noctilith gravés de runes est plus grand qu’un bloc d’habitation, et maintenant assemblé, il serait impossible de le déplacer. C’est pourquoi ils ont placé des charges explosives pour effondrer le plafond du manufactorum et fournir une ligne de vue dégagée pour téléporter l’appareil dans l’espace.

Massintos, jouant le rôle du sous-fifre de Maloquence, assure à son seigneur que l’appareil arcanique est presque prêt, et qu’il ne reste que quelques modifications finales à apporter avant qu’il n’assure la victoire de Maloquence.

Mais la réalité est que le plan de Massintos est presque prêt : il est en train de modifier la machine pour qu’au lieu de canaliser la puissance du Warp vers la Maloquence, elle soit libérée de manière sauvage dans les corps de tous ceux qui se trouvent à proximité, les flammes bleues crépitantes les réduisant à des tas de boue qui plaisent à Tzeentch.

Ara'vitu'urhal

WG-TzeenchHorrors.png
« Oui, maître... bien sûr, maître... quelle bonne idée, maître ! »
- Ara'vitu'urhal
Chaos symbol.png


Massintos est accompagné partout par le démon qu’il a lié, Ara’vitu’urhal, qui se traîne morosement derrière son maître. Sa chair rose autrefois vibrante a pris une pâleur maladive et, tandis qu’il marche, la panoplie de bras mutants en forme de chaîne qui ont surgi de sa chair au fil du temps traîne sans vie derrière lui. Lorsqu’on lui adresse la parole, il se contente de gratter et d’implorer le grand Massintos, Maître des destins.

En vérité, tout cela n’est qu’une comédie. Massintos ne sait pas ce qu’il a déclenché, et le démon « Ara’vitu’urhal » n’est pas ce qu’il semble être.

Attiré par les plans grandioses et les complots de Massintos et de Maloquence, il prend la forme du démon que Massintos avait l’intention d’invoquer pour son rituel de liaison, le Changelin, l’un des favoris de Tzeentch, aime beaucoup le jeu dans lequel il s’est retrouvé. Le Changelin peut se manifester ailleurs quand bon lui semble. Il peut prendre la forme de n’importe quel être qu’il rencontre, de la vulgaire racaille de la ruche aux puissants Grands Démons. Il est même assez rusé pour laisser un fac-similé de son esprit derrière lui, capable d’accomplir les ridicules bagatelles que Massintos exige de lui.

Le Changelin voit un potentiel infini d’interférence et d’amusement dans les intrigues de Massintos et de son seigneur pleurnichard Maloquence. Comment alors organiser au mieux ces tromperies ? Il envisage une variété de schémas créatifs et ironiques. Sachant que Massintos craint secrètement la possession, peut-être que le dispositif sur lequel il travaille pourrait rediriger les énergies du Warp vers son créateur ? Ou peut-être qu’il pourrait être modifié pour transformer tous ceux qui se trouvent à proximité en Enfant du Chaos. Il pourrait même simplement exploser, ouvrant une nouvelle brèche Warp dans l’espace réel, permettant à Maloquence d’être dévoré par les démons qu’il convoite tant.

Le Changelin.

Le Changelin

Le Changelin est l'un des démons les plus infâmes et les plus appréciés de Tzeentch. Maître de l'imitation et de la tromperie, il prend plaisir à prendre la forme d'autres êtres pour accomplir sa cruelle volonté. De nombreux commandants de l'Astra Militarum ou gouverneurs de planètes, autrefois puissants, ont pris des décisions désastreuses sur les conseils de ce qu'ils pensaient être leurs plus fidèles conseillers, pour se rendre compte au dernier moment de la folie de leurs actions.

Faire avancer la volonté de Tzeentch par la ruse, la tromperie et des moyens détournés en tandem avec le potentiel de plaisanteries cruelles et de comportements malveillants a attiré le Changelin vers le sorcier Massintos et ses grands projets.

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : Changelin

Frère Ephilates

Frère Ephilates.
« Quand le moment sera venu, j’offrirai au Seigneur Maloquence le cadeau le plus parfait... les meilleurs Cultistes Maudits de tout Giléad. »
- Frère Ephilates
Chaos symbol.png


Le frère Ephilates se délecte de tout ce qui est tordu et touché par le Warp, cherchant constamment la prochaine concoction curieuse ou esquissant la forme tortueuse de l’aile d’un démon. Grand pour un traître Astartes, son armure de couleur chair pâle est couverte de toutes sortes de talismans et de textes blasphématoires grossièrement soudés les uns aux autres. Maniant une ancienne baguette de force noueuse, Ephilates est le Maître de Possession du Fidèle Décret.

Ce fervent adepte du Chaos prend une joie dans son travail que le panthéon des dieux sombres pourraient apprécier, particulièrement en étudiant les formes infinies que peuvent prendre les Possédés et comment il peut perfectionner le don de possession. Il fait cela depuis la jachère d’Ostia, à bord de la carcasse rouillée d’une Méga-Moissonneuse, le puissant moteur agricole servant désormais de base à ses expériences macabres.

Bien que nominalement chargé de rassembler les forces du Fidèle Décret présentes à Ostia, Ephilates se consacre entièrement à une tâche qui lui est propre et qui, selon lui, pourrait bien donner au Seigneur Maloquence un avantage dans la guerre à venir. Contrairement à certains sceptiques dans les rangs du Décret, Ephilates croit de tout cœur à la mission de son seigneur et fera tout pour l’aider.

Le véritable travail d’Ephilates consiste à amener une masse de fermiers et autres serfs serviles des fermes entourant la Jachère vers le Fidèle Décret. Une fois dans les rangs du Culte, ils sont utilisés pour créer plus de Cultistes maudits. Ephilates est sûr qu’avec quelques modifications génétiques et chirurgicales, livrées sous la forme d’un virus personnalisé, il peut rendre les enveloppes de ces mortels plus hospitaliers pour les démons, réduisant leur tendance à exploser dans un désordre sanglant au fil du temps. En tant que tel, il a été responsable du déclin rapide de la population agricole environnante.

Ce nouveau cadre d’abominations serait une chose terrible à voir : Une horde ambulante de cultistes maudits grotesques que le Fidèle Décret pourrait déchaîner à sa guise. Ce succès assurera également la faveur éternelle de Maloquence, et peut-être une place à ses côtés lorsqu’il aura détruit l’Imperium.

Frère Iscarius

Frère Iscarius.
« Oh quelle joie, quel délicieux excès et quelle glorieuse indulgence m’attendent… »
- Frère Iscarius
Chaos symbol.png


Iscarius le doré. Iscarius l’Élu. Pour Maloquence, Iscarius est comme un fils, un protégé qu’il a formé depuis les premiers jours de l’Hérésie. Cet enfant privilégié ne peut rien faire de mal aux yeux de son seigneur, il se comporte avec l’arrogance et le tempérament de celui à qui rien n’a été refusé.

Cet imposant Astartes est vêtu d’une armure finement ouvragée, fabriquée sur mesure par les Forgerons du Warp à bord du repaire astéroïde de Maloquence. Comme toutes les bénédictions que Maloquence accorde à Iscarius, c’est une source de jalousie intense pour ses frères, qui doivent se contenter d’armures bricolées à partir d’une douzaine de modèles différents. Il est louche à l’extrême, et lorsqu’il ne fait pas la guerre, il se plonge dans la multitude de plaisirs sordides qui s’offrent à lui. Ses goûts sont infinis et ses caprices comme le vol du vent, ce qui signifie qu’il n’est jamais vraiment satisfait, toujours à la recherche de la prochaine distraction.

Bien qu’il puisse sembler qu’Iscarius soit heureux de passer ses journées dans la débauche et les effusions de sang, l’ambitieux sous-fifre a de bien plus grands projets. Après avoir observé l’Apôtre Noir comploter son ascension vers le statut de démon à bord de son astéroïde, Iscarius est de plus en plus confiant dans les plans de l’Apôtre Noir. Convaincu qu’une fois que Maloquence aura atteint son but démoniaque, l’Apôtre Noir ne sera que désireux d’accorder des cadeaux inouïs à son fils préféré. Ce meurtrier autorisé a l’intention de s’assurer que rien ne s’oppose à l’ascension de son maître.

Sources

Pensée du Jour : « Ne te détourne pas de ton travail de peur que ce que tu voies ne t’accable. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Wrath & Glory : Wretches of the Writ (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)