Marcheurs de l'Adeptus Mechanicus

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Ferro-Échassier Ballistarii)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Onagre des Dunes[modifier]

Un Onagre des Dunes.
Les diverses armes des Onagres des Dunes peuvent abattre une escadrille, perforer les machines renégates ou éliminer les commandeurs ennemis avec des rayons bleutés aveuglants. Lorsqu’ils sont en chasse, leurs pattes multiples et leurs appendices agités les font ressembler à des insectes prédateurs au dard puissant. Ces marcheurs possèdent une puissance de feu redoutable en dépit de leur taille, à tel point que les profanes de l’Astra Militarum les comparent à des canons ambulants. Pour les Skitarii, l’Onagre des Dunes n’est pas une simple arme, mais un reliquaire protégé par le Dieu-Machine. Quant aux Technoprêtres, c’est pour eux un vulgaire instrument de destruction, en dépit de ses états de service élogieux.

L’Onagre des Dunes descend du Mars Universel Land Engine. Créé par le Technoarchéologue Arkhan Land, le M.U.L.E fut à l’origine inspiré par une bête insectoïde au fort caractère, dont le savant croyait qu’elle arpentait Sainte Terra dans un passé lointain. Conçu au départ comme une bête de somme pouvant escorter son maître à travers les désolations de Mars dans une sécurité relative, la machine se montra si performante qu’elle fut bientôt déclinée à des fins militaires. Elle fut renommée, équipée d’un champ de force Emanatus, produite par millions, et envoyée au front.

L’Onagre des Dunes du 41e Millénaire est toujours doté d’un armement puissant, et le réacteur à fusion miniature dans son dos signifie qu’il possède une longévité supérieure aux véhicules les plus robustes de l’Adeptus Astartes. Ses armes sont reliées à des banques de données qui enregistrent ses succès jusqu’à devenir une tique bouffie. Les modifications de l’Onagre des Dunes lui permettent de transmettre ses données à ses maîtres Technoprêtres, et en retour, de canaliser leurs impératifs aux Skitarii qui l’entourent.

L’Onagre des Dunes abrite deux membres d’équipage qui partagent une relation symbiotique avec leur Onagre. Le canonnier est un Ranger Skitarii, dont la visée redoutable est améliorée par une panoplie d’autosens. Le pilote est un Patrouilleur Skitarii, sa résistance aux radiations lui permettant de s’immerger dans un réservoir électro-amniotique qui lui offre un lien direct avec l’esprit de la machine. Ces pilotes sont utilisés comme de simples piles car ils sont aisément remplaçables ; il suffit d’insérer un nouveau Patrouilleur dans la soupe remplie d’électrodes pour conférer à l’Onagre une nouvelle période de vie. L’équipage Skitarii accepte son sort sans se plaindre, car servir le Dieu-Machine est une récompense suffisante.

En raison de leur durabilité, les escadrons de d’Onagres des Dunes sont communs au sein des Légions Skitarii. Avançant sur leurs membres hydrauliques, ils traquent sans relâche les ennemis de l’Omnimessie. Les Onagres des Dunes servent habituellement de soutien à l’infanterie des manipules Skitarii, mais de nombreux Mondes-Forges, en particulier Lucius, sont célèbres pour réunir des phalanges entières de ces marcheurs, afin de déchaîner un déluge de feu sur l’ennemi.

Ferro-Échassier[modifier]

Un Ferro-Échassier Ballistarii.
S’inspirant des chercheurs échassiers du Masque Sydonien, le Technoprêtre Aldebrac Vingh perfectionna le Marcheur Ferro-Échassier à l’aube du M33. Ce fut une réussite flagrante. L’étrange bipède qu’il inventa est aussi proche d’une machine à mouvement perpétuel que l’Adeptus Mechanicus l’a jamais été, car son efficacité frôle la perfection. Agissant telle une dynamo en marchant, une fois lancé, le moteur de le Ferro-Échassier s’auto-alimente pour l’essentiel. Il existe des prototypes qui arpentent encore aujourd’hui l’équateur de Mars. Hélas, Vingh n’était pas un politicien très habile, et il fut ostracisé par ses collègues jaloux, ne récoltant jamais aucune récompense pour sa découverte capitale. Suite à sa mort mystérieuse, les secrets du marcheur Ferro-Échassier furent perdus et le concept du mouvement perpétuel abandonné. C’est ainsi que les Ferro-Échassiers contemporains ne sont jamais arrêtés, de crainte que leur Esprit de la Machine ne disparaisse pour toujours. On en utilise des milliers comme montures dans les cohortes de Skitarii, leurs cavaliers mis en selle sur les Ferro-Échassiers marchant en cercle par les nombreuses grues qui surplombent les Étables d’Acier. D’autres avancent par centaines sur des tapis roulants ou des roues crantées, afin d’alimenter des machines de destruction moins efficientes mais bien plus mortelles. Telle est la voie des Technoprêtres, faire une arme d’une œuvre de génie, remodeler une conception exquise que plus personne ne comprend, mais qui peut malgré tout être répliquée et mise au service de l’effort de guerre perpétuel du Mechanicus.

Ferro-Échassier Ballistarii[modifier]

Un Dragon Sydonien.
Arpentant les flancs d’un manipule Skitarii ou se frayant un chemin jusqu’à la position de tir idéale, les Ferro-Échassiers Ballistarii sont des tireurs d’élite extrêmement rapides. Leur silhouette distinctive instille la peur tant chez les Xenos et les renégats que parmi les commandants impériaux. Tireurs hors pair, les Ballistarii ont à disposition les données anatomiques, les capacités défensives et les faiblesses de toutes les espèces rencontrées par l’Adeptus Mechanicus. Sillonnant la galaxie en quête de cibles de valeur aux côtés de leur escorte de Rangers Skitarii, les Ballistarii prospectent depuis la brume ocre avec leurs lentilles de visée. Tomber sous le rayon azuré de leur omnispex revient à réduire sa vie à un dernier battement de cœur. Pour un sniper Ballistarius, abattre l’ennemi d’un coup est aussi facile que de respirer.

Les Ferro-Échassiers Ballistarii montent les mêmes marcheurs que les Dragons Sydoniens. Ces machines sont capables de traverser les terrains les plus hostiles pendant des années sans discontinuer. Le Serviteur monotâche qui opère le Ferro-Échassier est souvent le premier composant à défaillir, son corps meurtri finissant par rendre son dernier soupir. En de telles occasions, le Ferro-Échassier poursuivra sa traversée jusqu’à sa dernière destination enregistrée. Il ne peut être réparé que par un Technoprêtre sur un brancard antigrav, qui excisera la chair morte et la remplacera tandis que le marcheur poursuit sa progression. Le Ferro-Échassier reprendra ensuite sa tâche comme si de rien n’était, tandis que les restes du précédent Serviteur seront jetés dans la poussière sans cérémonie.

Lorsqu’un escadron de Ferro-Échassiers Ballistarii approche d’une zone de guerre, toutes les connaissances de l’Adeptus Mechanicus concernant les chefs ennemis présents sont téléchargées dans leur banque de données. Les réticules de visée clignotent alors, chacun cherchant une des milliers d’itérations différentes de la silhouette du commandant ennemi. Lorsqu’une identification positive est obtenue, le Ballistarius est récompensé par le son d’une cloche de bronze et une injection de stimulants. L’information est instantanément partagée dans l’escadron, et les marcheurs Ferro-Échassiers, qui avançaient jusque-là à un rythme élevé, ralentiront exagérément, telles les grues aux hautes pattes et au bec acéré qui chassaient dans les bas-fonds des étendues d’eau de l’ancienne Terra. Un Dragon Sydonien qui tenterait cette manœuvre risquerait de faire trébucher sa monture, mais les stabilisateurs gyroscopiques des Ferro-Échassiers Ballistarii empêchent un tel désastre. Ainsi, le temps semble avoir ralenti autour de l’escadron tandis qu’il se faufile vers son point de mire avec une grâce macabre. C’est depuis cette plateforme mobile mais d’une grande stabilité que les tireurs ajustent leur visée. Grâce aux armes lourdes Cognis au bout de ses doigts et aux points faibles de l’ennemi dans son collimateur, un Ballistarius pourrait tirer à travers la coque d’un blindé ennemi et en toucher le chef de char dans l’œil. En effet, abattre les véhicules principaux de l’ennemi n’est qu’un objectif secondaire face à la traque de ses commandants, des prêtres hérétiques ou des seigneurs de guerre Xenos, car réduire au silence ces meneurs sème le désespoir dans l’armée adverse.

Dragon Sydonien[modifier]

Les Dragons Sydoniens traversent le champ de bataille telles des gravures animées, surgissant de nuages d’encens sacré pour plonger leurs lances crépitantes au cœur d’un ennemi paniqué. Ils ne laissent derrière eux qu’un sillage de cadavres s’étirant au-delà de l’horizon. Montés sur le chef-d’œuvre scientifique qu’est le marcheur Ferro-Échassier, les Dragons Sydoniens ne connaissent ni le doute, ni le repos. Ils sont le mouvement perpétuel au service de la mort.

Les premiers Sydoniens s’établirent dans une zone de Mars jonchée de cratères et baignée d’une brume acide. Durant les schismes qui affligèrent la Planète Rouge, ceux qui possédaient des échasses augmétiques pouvaient traverser ces émanations et survivre, car la hauteur leur épargnait les pires effets du brouillard acide, tout en les dissimulant. Les Dragons Sydoniens font écho à ces guerriers-explorateurs. En faisant brûler de l’encens, ils avancent dans un nuage ocre évoquant Sydonia. Bien des ennemis ont été dupés par cette brume avant de subir la charge mortelle des Dragons.

Si le Serviteur greffé à chaque marcheur Ferro-Échassier est quasiment décérébré, ce n’est pas le cas de son cavalier, qui est un Skitarii aguerri. Lorsqu’un Dragon a identifié sa cible, il la marque d’une balle de serpentine à phosphore ou de jezzail à radium. L’éclat de l’impact guide la charge de son unité à travers le brouillard de guerre. Quelques instants plus tard, l’ennemi marqué est assailli par une tempête de sabots de titane et d’armes taser.

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Le pardon est signe de faiblesse. »
  • Codex Adeptus Mechanicus, V8