Fabius Bile

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Le Chimiarque, le Primogénitor, l’Écorcheur : autant de noms ne dissimulant qu’un seul et même individu, Fabius Bile, qui prétend avoir percé tous les secrets de la création des Primarques.
« Suivez-moi mes enfants et l’ivresse de la victoire sera nôtre. Purifions-nous dans le sang de nos ennemis. Conduisons à une preste extase ceux qui se dressent devant nous. Offrons son tribut de sang à notre Seigneur du Plaisir en louant son nom béni et en dansant au milieu des cadavres. Suivez-moi mes enfants et enfin vous connaîtrez les joies indicibles qui se trouvent par-delà le monde des mortels. »
- Fabius Bile.

Fabius Bile a écumé la galaxie plus que n’importe quel autre Seigneur des Légions Renégates. Sur Dimmamar, on l’appelle le Chimiarque, sur Arden IX et dans le système de Bray son nom est l’Écorcheur, et les tribus sauvages vivant dans les Ruches ravagées de Paramar V le surnomment avec terreur le Seigneur des Clones. Il se donne lui-même le titre de Primogénitor, prétendant avoir découvert les secrets de l’Empereur à propos de la création des Primarques et des tout premiers Space Marines.

Bile a fait la preuve de ses connaissances alchimiques, mystiques et génétiques sur toutes les planètes avec lesquelles il a noué des contacts. En effet, partout où ses vaisseaux ont atterri, il a laissé derrière lui quantité d’abominations déformées. Son nom est devenu synonyme des plus terribles malédictions pour l’Adeptus Terra depuis que ses créations ont commencé à polluer le genre humain. Des populations entières ont dû être éradiquées par l’Adeptus Astartes lors d’opérations de nettoyage visant à purifier certaines planètes. On découvre parfois des mondes autrefois civilisés, peuplés par Bile de monstres errants qui n’ont plus rien d’humain.

Cependant, au cours de plusieurs batailles, les Space Marines ont rencontré une résistance féroce d’humains améliorés combattant avec la force et la ruse de démons. Ces êtres, engendrés par les expérimentations dépravées de Bile, font preuve d’une force et d’une intelligence bien supérieures à la norme humaine mais sont de véritables tueurs psychotiques. Ce sont les créations dont Bile est le plus fier, le summum de son art, le "Nouvel Homme" qu’il aimerait imposer dans la galaxie : égoïste, agressif, traître et meurtrier. Les pires traits de la nature humaine ont été développés dans ces créatures puis associés à la psychologie de fanatiques et à la force de déments. L’Inquisition ignore combien de ces abominations se sont répandues dans la galaxie mais elle sait que ces choses sont impossibles à repérer avant que leur nature psychotique ne les incite à une folie meurtrière.

Bile est un renégat même dans sa propre Légion. Il était le commandant en second des Emperor's Children durant l’Hérésie d'Horus. Ceux-ci envahirent Terra avec Horus mais prirent une part très restreinte à l’assaut du Palais Impérial. Au lieu de cela, ils fondirent sur la population civile de l’Administratum, la complexe infrastructure de scribes, bureaucrates et domestiques coordonnant les efforts de l’immense Imperium. Des familles entières de fonctionnaires et de préfets hautains fuyant la zone des combats furent pourchassées par les Emperor’s Children et incarcérées dans des conditions épouvantables. Plus d’un million de prisonniers furent utilisés comme matière première pour la fabrication de drogues et de stimulants pour ces renégats corrompus à la recherche de nouveaux plaisirs.

Ce fut peut-être à cette époque que Fabius Bile se lança sur le ténébreux chemin qui provoqua la ruine de populations entières. Il fut le premier à réaliser des expériences sur des prisonniers vivants, gardant ces malheureux en vie des semaines. Même durant les carnages de l’Hérésie, sa fascination allait à la vie, pas à la mort. Bile guida les Emperor’s Children dans leur adoration de Slaanesh, modifiant l’alchimie de leur cerveau pour affûter leurs sens, et reliant leurs centres du plaisir à leur système nerveux pour que tout stimulus leur apporte une joie malsaine. Mais, alors que les Emperor’s Children sombraient dans la sensualité, Bile s’éloigna progressivement d’eux.

Il quitta Terra avant la défaite d’Horus, accompagné par une poignée de serviteurs fanatiques. Il traversa l’Imperium déchiré par la guerre, allant de planète en planète, offrant ses services aux forces rebelles en échange de prisonniers, d’échantillons génétiques ou d’anciennes connaissances scientifiques. Plusieurs seigneurs planétaires ambitieux en vinrent à maudire le jour où ils associèrent leur destin à celui de Fabius Bile, car ses atrocités et autres génocides massifs finissaient même par retourner contre eux leurs partisans. Mais l’appui que pouvait offrir Bile était intéressant. Ses sérums pouvaient transformer des troupes médiocres en soldats hors du commun et ses sinistres technologies de clonage étaient capables de produire des milliers de "guerriers parfaits" en quelques mois.

Mais les résultats de ses expériences ne purent repousser l’ire vindicative des loyalistes venus du système ravagé de Terra. Le châtiment finit par rattraper Bile dans le système d’Arden, où il soutenait les excès du renégat Tyrell en échange de matériel fœtal. L’Adeptus Astartes fondit sur Arden IX comme des anges vengeurs. Les raffineries de chair et les cuves de clonage furent détruites en une nuit sous les coups du Chapitre des Salamanders et Bile dut fuir une fois de plus. Il parvint tout juste à s’échapper, et son vaisseau fut gravement endommagé par un croiseur impérial de classe Gothic alors qu’il plongeait vers la relative sécurité du Warp.

Comme beaucoup d’autres, le vaisseau de Bile fut attiré dans l’Œil de la Terreur. Il y dériva pendant une éternité avant que par chance, ou par quelque sombre dessein des Dieux du Chaos, il ne soit pris dans le puits gravitationnel d’un Monde Démon ayant autrefois été une des planètes abritant la brillante civilisation des Aeldaris, avant leur chute spectaculaire. C’était dès lors un monde désolé, morne et aride, où régnaient désespoir et folie, et en ce lieu que Fabius Bile s’établit.

Il comprit rapidement que les Légions Renégates de l’Œil de la Terreur avaient désespérément besoin de ses services. Il leur fallait des clones de guerriers et d’esclaves en masse, et elles avaient par-dessus tout besoin des précieux Implants Progénoïdes afin de créer de nouveaux Marines pour reprendre leurs attaques sur l’Imperium. Fabius Bile finit par s’aménager une position délicate : tous avaient besoin de son aide, mais il refusa d’avantager certains plus que d’autres. C’est de cette façon que sa sécurité fut, jusqu’à présent, assurée.

Dernièrement, il a usé de ses privilèges dans un seul but : la capture de Space Marines Primaris. Toutefois, son désir le plus cher reste d’exploiter l’opulence génétique de Roboute Guilliman en personne.

Fabius Bile possède les Équipement suivants :
  • Le Chirurgeon : Ce harnais arachnoïde rattaché à la colonne vertébrale de Bile est un appareil complexe faisant appel à la technologie autant qu’aux arcanes magiques. Il étend ses appendices arachnéens et segmentés au dessus de ses épaules et les seringues hypodermiques - remplies de liquide, sinistre mélange de science et de sorcellerie - injectent dans le corps de Bile ses fluides démoniaques pour le maintenir en vie.
  • Bâton de Tourment : La plus petite éraflure de cette arme forgée dans les flammes du Warp inflige une douleur indicible qui se répand dans tout le corps.
  • Xyclos : Ce pistolet inquiétant est un instrument de chirurgien modifié qui tire des aiguilles enduites d’un poison violent, et qui inflige une mort atroce à ses victimes.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Ceux qui n’ont rien peuvent toujours offrir leur vie. »
  • White Dwarf N°106 (Février 2003)
  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8