Extinction des Kataras

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Les Kataras étaient une civilisation abhumaine insulaire qui avait évolué dans le système de Kenuit pendant l’Ère des Luttes, se détournant irrévocablement de la pureté de la forme humaine et de la fraternité de l’Humanité. Grands, aux yeux enfoncés, extrêmement minces et dotés de membres fins, ils se déplaçaient, dit-on, avec une grâce réfléchie et parlaient peu. Leurs cités s’étendaient sous le sol de leurs lunes et de leurs planètes en de vastes réseaux de tunnels de pierre et de métal, et bien que technologiquement sophistiqués, les Kataras semblaient avoir choisi d’appliquer leur technologie uniquement à la construction de leurs cités, de leurs vaisseaux spatiaux et de leur armement. Les guerres rituelles entre les lignées, les villes et les lunes étaient constantes. Régies par un ensemble complexe de règles et de principes, ces guerres étaient, semble-t-il, la principale forme de discours social. L’art, la philosophie, la musique, l’architecture et la technologie étaient tous conçus en termes de guerre, mais les guerres des Kataras n’étaient pas des guerres telles que menées par l’Imperium. L’habileté personnelle des combattants régnait en maître et les modes de combat étaient définis en conséquence.

Lorsqu’une flotte des Emperor's Children découvrit les Kataras, les premiers signes indiquèrent qu’il serait possible de les respecter sans effusion de sang. Les Kataras n’offrirent aucune résistance et ne firent aucun mouvement pour s’opposer aux forces de l’Imperium. Ils ont reçu des émissaires et ont semblé écouter les promesses et menaces voilées avec un calme sérieux. Ce n’est que lorsque le Lieutenant Commandeur Abdemon a demandé directement aux Kataras de se rendre officiellement à l’Imperium que les choses se sont détériorées. Les représentants Kataras se sont retirés sans dire un mot. Leur réponse est venue sous la forme d’un vaisseau de guerre.

Le vaisseau Katara arriva seul ; petit, rapide et armé d’une forme d’armement à radiation, il détruisit le croiseur léger Locrian avant de subir lui-même des dommages et de se retirer. Ainsi provoqué, Abdemon ordonna l’invasion du plus grand complexe urbain Katara que les augures de la flotte pouvaient détecter. Les bombardements orbitaux ont ouvert les niveaux supérieurs et les villes souterraines brûlaient au moment où les Emperor’s Children débarquèrent.

S’attendant à une résistance massive à leur invasion, les Emperor’s Children se heurtèrent à des guerriers Kataras solitaires qui attaquaient sans soutien et à la hâte, au mépris de toute doctrine tactique et de tout bon sens. Vêtus d’écailles de métal exotique, ils se battaient avec des haches en céramique à lames de feuilles, des lances à pointe de plasma qui brûlaient comme des soleils et des épées en verre noir qui pouvaient couper la céramite d’un coup délicat. L’habileté avec laquelle les Kataras maniaient leurs armes était éblouissante, même pour les Emperor’s Children. L’imagiste Beshinal a dit d’eux que "comme les autres hommes peuvent respirer ou marcher, les Kataras se battent. Ils sont nés avec l’instinct de la lame dans leur sang, et son murmure sur leurs lèvres." Chaque attaque tuait au moins un des Emperor’s Children et dans certains cas, des escouades entières tombaient sous les lames de ces sublimes guerriers, mais ces pertes ne ralentissaient en rien leur progression car en quelques heures, les éléments de tête des Emperor’s Children avaient pénétré bien en dessous du niveau du sol.

Les représentants Kataras se présentèrent à nouveau, après que des centaines de leurs guerriers eurent péri dans leurs attaques apparemment folles et échelonnées, et demandèrent à se rencontrer à nouveau sous forme de trêve, ce à quoi les Emperor’s Children consentirent. Les Kataras firent une proposition aux Emperor’s Children : que la guerre entre eux soit terminée non pas par la puissance de nombreux guerriers mais par deux. Deux champions se battraient : un pour l’Imperium et un pour les Kataras. À la fin, le vainqueur revendiquerait la victoire non seulement pour lui-même mais aussi pour sa civilisation. Incroyablement, Abdemon accepta et déclara qu’il entrerait sur le terrain en tant que champion de l’Imperium.

La foule des deux côtés s’est rassemblée. Dans l’espace entre les deux, le champion Katara attendait. Hamaya était son nom - du moins c’est ce que disent les archives des reliques. Armé d’une paire de haches à lame noire et d’une protection en graphite, il était plus grand que n’importe quel Space Marine. Abdemon, armé d’une plaque de combat en laque tyrienne, marchait à la rencontre de Hamaya. L’épée qu’il tenait à la main s’appelait Illumination et avait été offerte par les armuriers terrans du Plateau Ionique. On dit que le premier coup a été porté par Hamaya et qu’il a fait couler le sang d’Abdemon. Le poète Canidimus a enregistré chaque coup du duel qui a suivi, alors que les deux guerriers ont fait couler le sang de l’autre. Les deux ont feinté, contré. Et ripostaient, récupéraient, s’élançaient, tranchaient et bougeaient à un rythme sublime. Enfin, quand les deux étaient couverts de sang, Abdemon a tranché sous les plaques du bras droit d’Hamaya. Alors que le champion Katara vacillait, Abdemon s’est élancé et a enfoncé la pointe de son sabre dans la gorge de Hamaya.

Avec leur champion étendu sur le sol, les représentants Kataras se sont inclinés devant Abdemon. En se levant, ils ont ordonné que tous sachent que leur peuple avait été vaincu par un ennemi d’honneur égal mais d’arts supérieurs. Leur ordre donné, les leaders Kataras tombèrent sur leurs propres épées devant les Emperor’s Children. Dans tous leurs domaines, tous les membres des Kararas suivirent leurs chefs dans la mort et les villes des Kataras devinrent des tombes.

Certains parmi les forces impériales préconisèrent de dépouiller les mondes désormais inoccupés et de commencer un processus de restitution ; Abdemon et les Emperor’s Children refusèrent, décrétant que la planète Katara deviendrait un monde mortuaire. Les cités resteraient intacts jusqu’à ce que le temps les défasse, et que les cadavres de leurs créateurs retournent à la poussière. Des reliques furent collectées sur les morts afin que les Kataras ne soient pas oubliés : le corps, les armes et l’armure de Hamaya furent placés dans un cercueil de stase, et un souvenir fut prélevé sur chacun des Kataras tués par les Emperor’s Children. On dit qu’Abdemon et les membres de sa cohorte se sont entraînés et ont combattu avec les armes des Kataras, et ont porté leurs reliques pendant le reste de la Grande Croisade. Abdemon lui-même est censé être mort sur la lame traîtresse de l’un de ses capitaines sur les Atrocité de champs de la mort de Isstvan III.[1]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Le sang des martyrs est la semence de l’Imperium. »
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Space Marine Legions - The Empero’s Children - Exemplary Battles - The Extinction of the Katara (traduit de l'anglais par Guilhem)