Exécuteur Palatin

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Necromunda-circle.png
Necromunda-skull.pngDark-texture-bg.jpgNecromunda-deco-1.png
Necromunda-skull.pngDark-texture-bg.jpgNecromunda-deco-1.png



Necromunda-terminal-angle-1.pngNecromunda-terminal-angle-2.pngNecromunda-terminal-angle-3.pngNecromunda-terminal-angle-4.pngNecromunda-terminal-top.jpgNecromunda-terminal-left.jpgNecromunda-terminal-right.jpgNecromunda-terminal-bottom.png
Img-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.png

>>> Sujet : Entrée de journal : Jour 187 de l’année de l’Être de Terra 995.M41. >>> Canal Necro-vox NPD999.

>>> Pensée du Jour : Il est toujours en train de regarder.

Sujets du Seigneur Helmawr, entendez la voix de Necromunda !

++ Les couvre-feux de nuit sont en vigueur dans les secteurs Delta 29,87,63,18,95 et 118. Faites attention au visage des citoyens de l’Horologium, car la marche du temps est aussi impitoyable que l’Exécuteur Palatin qui vous punira pour vos transgressions contre la loi !

++ Les couvre-feux des cycles de nuit ont été levés dans les secteurs Thêta 192, 83,46,111 et 68. Les citoyens sont félicités pour leur foi dans la maison impériale, qui a permis de rétablir l’ordre dans leurs régions. La maison impériale note également le sacrifice des innocents qui ont donné leur vie dans la poursuite de l’injuste. Souvenez-vous : La mort garantit l’innocence.

++ L’agitation croissante au sein de Chutes de Poussière a conduit à la création d’une nouvelle forteresse pour surveiller la Porte de la Poussière sous la Cité-Ruche. Loués soient les Exécuteurs Palatins pour le bienfait de leur État de droit et maudits soient les malfaiteurs qui souillent leur domaine. En raison des dépenses liées à la construction de cette forteresse pour le peuple, les opérations des Exécuteurs Palatins dans le sous-secteur 17 prendront fin avec la désactivation de la forteresse 17.

++ Protocoles de rétribution promulgués dans le centre-ville. Les habitants de la sous-ruche sont prévenus ! Les dommages causés aux biens ou aux personnes des Exécuteurs Palatin entraîneront une triple destruction de la population et des structures civiles. Si la Pax Helmawr ne peut pas être amené dans cette partie de la Ruche, la Maison Impériale la fera disparaître.

++ Quotient moyen de violence des gangs autorisé +47,9%. Purges des gardiens (cf. "changement" de direction du centre-ville)

++ Quotient moyen de violence des gangs non autorisés +2,1% (cf. Répression de Chutes de Poussière)

>>> Le Seigneur Helmawr rappelle aux citoyens de se familiariser avec les lois de leur secteur. L’ignorance n’est pas un bouclier contre la colère des Exécuteurs Palatins - pas plus que les murs de l’hab, les services sanitaires, les Armures Carapaces ou les corps des citoyens respectueux des lois. Les citoyens qui enfreignent la loi seront pris en exemple. Il est rappelé aux citoyens que le fait de ne pas dénoncer un transgresseur de loi est en soi un crime, et garantit au contrevenant une place au premier rang la prochaine fois que les Palatins appliquent des protocoles de punition.[1]


LogoPalanite.png
ExécuteurPalatin.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
« La Lex Imperialis c’est moi ! Et l’ordre ! Toutes vos femmes me doivent être remises, tous vos quartiers sont en état d’arrestation ! »

Necromunda subsiste par la grâce de l’Empereur-Dieu et de Ses armées inépuisables, mais sous les nuages de la tempêtes toxiques de ce monde, la paix est entre les mains des agents de la Maison Impériale chargés de maintenir l’ordre et faire respecter la loi. Quand on doit gouverner une population de plusieurs milliards de personnes, toutes entassées dans les confins des villes anciennes et se nourrissant de nourriture recyclée pendant qu’elles travaillent sans relâche à leurs tâches, les mots gentils et les règles équitables ne suffisent pas. Seul un coup de pied au cul des ingrats et des mécontents fera l’affaire ; la peur de représailles soudaines et brutales maintenant des millions d’âmes désespérées dans le rang. Cette responsabilité monumentale de maintenir l’ordre dans les confins infernaux des Ruches incombe aux Exécuteurs Palatins.

Plus proches d’une armée que d’une force de police, les Exécuteurs font le commerce de la violence et du contrôle, purgeant les colonies et les zones d’habitation si le moindre soupçon de sédition contre le pouvoir du Seigneur Helmwar est découvert. Toute forme de crime est rapidement et violemment réprimée, car ceux qui transgressent la Maison Impériale doivent être traduits en justice avant de pouvoir corrompre les autres avec leur dogme de la récidive. Une telle brutalité n’est pas le fruit de la cruauté des Exécuteurs Palatins ou de la volonté sadique du Seigneur Helmawr lui-même, mais plutôt d’une simple nécessité. Les Exécuteurs sont toujours largement dépassés en nombre par les personnes qu’ils sont censés contrôler, une fine ligne de fusils et de matraques de choc maintenant des milliards de ruchiers sous leur joug.

Pour les aider dans leur tâche, les patrouilles d’Exécuteurs disposent d’une gamme impressionnante d’armes. Contrairement aux gangers des Maisons Claniques qui doivent pétitionner leurs maîtres de maison ou fouiller dans les marchés clandestins, les Exécuteurs peuvent réquisitionner les meilleures armes et munitions que la Maison Impériale peut se permettre ; et la Maison Impériale peut se le permettre. Les armes de choc et les fusils de combat sont les outils préférés des Exécuteurs polyvalents et utiles contre les ennemis en masse. La plupart des Exécuteurs les portent sur eux ou y ont accès. Bien qu’ils aient accès à un large éventail d’armes lourdes et très meurtrières telles que des Bolters et des explosifs, les armes de suppression et de terreur sont courantes. Les carabines à concussion donnent aux Exécuteurs la possibilité de disperser une foule ou de faire tomber un ennemi intact pour le punir plus tard et sont particulièrement efficaces contre les ennemis très nombreux. En outre, les Exécuteurs disposent d’une myriade d’armes spécialisées, ce qui leur permet de déployer des équipes de tireurs d’élite, des équipes de démolition ou des escadrons de mort si nécessaire.

Les Exécuteurs Palatins adhèrent à une structure militaire stricte, très différente de l’affiliation informelle des tueurs qui composent la plupart des gangs. Ceci est important car l’armée personnelle du Seigneur Helmawr doit être irréprochable et totalement loyale. Elle doit également être capable de s’auto-réguler, les dévoués au sein des Exécuteurs s’assurant que les maillons faibles de leur propre organisation soient rapidement traités. Alors que les niveaux supérieurs des Exécuteurs Palatins sont divisés en Grand Prévôts et Proctors, chacun étant un individu impitoyable responsable directement devant la Maison Impériale, la plupart des patrouilles des Exécuteur opèrent à partir des forteresses locales, rassemblées autour d’un des capitaines de la cité. Compte tenu des dangers uniques de la Ruche, de la nature diverse des Maisons Claniques, sans parler des nombreuses horreurs de la Ruche, les Capitaines se voient souvent confier une large mission lorsqu’il s’agit de maintenir la paix d’Helmawr. Avec l’aide de quelques Sergents de confiance, ces hommes et ces femmes rassemblent plusieurs escouades pour former leurs patrouilles, chacune composée d’une demi-douzaine de soldats. Ces escouades peuvent être des tirailleurs légers, des équipes d’armes lourdes ou même des maîtres chiens armées et blindées avec toute une gamme d’armes d’Exécuteurs. La véritable force d’une patrouille de Capitaine n’est pas l’arsenal qu’elle transporte au combat, mais la détermination de ses membres.

Les agents de la force publique sont choisis parmi la population de la Ruche parce qu’ils font preuve d’une force de volonté et d’initiative supérieure à celle de leurs pairs. Ironiquement, ce sont ces mêmes traits qui font que les criminels les plus accomplis, comme ceux qui évitent même la violence sanctionnée de la guerre des gangs, poursuivant leurs propres objectifs déviants.

Cependant, lorsque cela est possible, ces citoyens rebelles et talentueux sont rassemblés par les recruteurs des Exécuteurs, parfois arrachés de force à leur ancienne vie. Ce qui suit est un régime d’entraînement sauvage pour démolir les recrues jusqu’à ce qu’elles soient un vaisseau creux prêt à être refaçonné comme la Maison Impériale le juge bon ; dépouillé de tout ce qu’elles ont connu, y compris de leur propre nom. Cependant, le Seigneur Helmawr ne souhaite pas que des soldats sans cervelle ou des esclaves brisés exécutant sa volonté - il en a déjà beaucoup - mais il désire des combattants plus que tout ce que la brutalité d’une éducation sous influence peut produire. Ainsi, chaque soldat est brisé, puis brisé à nouveau, jusqu’à ce qu’il soit rendu plus fort ou brisé pour de bon. Ceux qui survivent à ce processus sont à juste titre fiers de la place qu’ils ont gagnée parmi les Exécuteurs, et sont impatients de rendre hommage à la douleur qu’ils ont endurée sur ceux qui transgressent la loi de la Maison Impériale.

Ils ont reçu de nouveaux noms et sont stationnés loin de leur lieu de recrutement, de peur d’être reconnus par ceux de leur ancienne vie. Un soldat apprend à compter sur sa patrouille comme s’il faisait partie de sa famille, chacun étant lié à ses frères et sœurs de l’escouade par les épreuves communes des académies Palatines d’Helmawr. Au fur et à mesure qu’ils progressent en compétences et qu’ils atteignent leurs quotas de suppression, les soldats peuvent monter en grade, depuis les soldats en verts fraîchement formés, en passant par les tâches de l’escouade principale, jusqu’à une branche spécialisée des Palatins comme l’insurrection subtile ou l’éradication des menaces à long terme. Avec le temps, un soldat peut devenir un Sergent, un vétéran endurci des Palatins, ou même gagner le sceau d’araignée d’un Capitaine, en prenant le commandement de sa propre patrouille.

Les légendes des cabales criminelles et des classes d’académies de la Ruche Primus racontent l’histoire du Maréchal Solitaire, le premier Exécuteur Palatin. Avec le temps, le terme "Maréchal" sera adopté par des éléments indépendants des Exécuteurs, utilisés pour désigner les chefs hors de frontières - là où la loi rencontre l’anarchie, à la limite du contrôle d’Helmawr. Mais il y a des millénaires, au lendemain de la Grande Guerre de la Route et de la montée de la Maison Impériale, le maréchal solitaire était le garde du corps de Martek Helm’ayr, ancêtre de la lignée Helmawr. À la mort de Martek, le Maréchal a pris sur lui de protéger l’héritage de son maître et a formé la première Garde Palatine, marchant dans les désolations entre les Ruches et laissant le sceau d’araignée des Exécuteurs estampillé sur le crâne écorché de ceux qui pensaient briser la Paix Impériale. On ignore ce qu’est devenu le Maréchal Solitaire, bien que certaines histoires racontent que, ancien mais infatigable, le Maréchal s’est enfermé dans un cercueil de stase contre le temps afin que les descendants de Martek puissent faire appel à ses compétences une fois de plus.[2]

PalaniteChief.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
« Calmez-vous madame, ça va bien se passer… »

La Loi

Qu’est-ce qui est bien et qu’est-ce qui est mal ? Sur Necromunda, ces questions ont une réponse simple et une réalité compliquée. Chaque Ruche est en équilibre sur le fil d’une lame. Dans les Cités-Ruches, la guerre des gangs est un fait de la vie, et une grande partie de la richesse du Seigneur Helmawr et de ceux qui gouvernent est construite sur le commerce du Ghast ; un commerce qui est un crime aux yeux de l’Imperium au sens large. Dans un tel endroit, qu’est-ce qu’un crime ? Pas un meurtre, sauf s’il s’agit d’une personne trop importante pour mourir. Pas de la corruption, car les guildes marchandes ne sont guère plus qu’un mécanisme de corruption étant donné le poids des anciennes institutions.

Chaque acte ignoble et vicieux d’avidité et de violence se produit plusieurs fois par seconde à travers Necromunda, et pourtant elle a des lois, et des responsables de l’application des lois, et des criminels. Qu’est-ce qui fait qu’une chose est criminelle dans un tel endroit ? La réponse, bien sûr, est de savoir qui commet le crime, et s’il enfreint la plus grande loi non écrite de toutes : se tient-il à l’intérieur de l’ordre des choses, ou se tient-il à l’extérieur de la balance du sang et de l’argent qui a duré des millénaires. Sont-ils les gardiens de la paix ou les serviteurs de la maison gouvernante corrompue ?[3]

Les Noms

Les noms des Exécuteurs sont des désignations composées d’un indicatif de lettre de patrouille, suivi du code de l’Exécuteur individuel, qui sont généralement non séquentiels. En l’absence de vrais noms, les Exécuteurs se donnent parfois des surnoms, souvent en référence à des événements ou à des expériences de leurs années de service. Les Cités-Ruches utilisent souvent leurs propres conventions pour dissimuler la force totale de leur effectif d’Exécuteurs.[4]

Les Combattants des Exécuteurs

-Capitaine Palatin (Chef)

-Sergent Palatin (Champion)

-Patrouilleur Palatin (Ganger)

-Patrouilleur Débutant Palatin (Recrues)[5]

Brutes

Modèle Sanctionneur, Exécuteur Automate

Pour maintenir la paix de la Maison Helmawr, les Exécuteurs emploient des servo-automates semi-sensibles appelés « Sanctionneurs ». Ces imposantes machines sont actionnées par les restes crâniens d’un Exécuteur Palanite dont le profil de personnalité correspond à celui prescrit pour l’utilisation d’un « Sanctionneur » le sujet subit un conditionnement psychologique poussé avant que son cerveau ne soit prélevé, disséqué et placé dans les limites de l’Automate. Contrairement à l’Ambot, qui est mû par les instincts animaux et le système nerveux d’un Ambull, le Sanctionneur a un esprit humain qui contrôle ses actions, bien qu’il soit dépourvu d’émotions et entièrement dévoué à appliquer la loi à la lettre. C’est pour cette raison que les gangs appellent souvent ces machines des « Loi-mate », car ils estiment qu’on a plus de chance d’être épargné par un Culte des Broyeurs de Cadavres que par un Sanctionneur.

Un Sanctionneur est armé et blindé pour les tâches de pacification qu’il doit si souvent entreprendre. De lourdes plaques de carapace protègent l’intérieur déjà robuste du Sanctionneur, le rendant largement immunisé contre les tirs d’armes légères ou les armes de mêlée rudimentaires souvent utilisées lors des soulèvements ou par les gangers hors-la-loi. Certaines unités d’Exécuteurs, comme les Subjugators, blindent davantage leurs automates pour faire face à une résistance plus lourdement armée. Même sans leur armure, les Sanctionneurs ont la réputation d’être difficiles à tuer, les cyborgs massifs se relevant sans cesse après avoir essuyé des tirs nourris, grâce à leurs systèmes de réparation internes qui les maintiennent en vie.

Les bras des automates massif intègrent des armes pour le contrôle des foules et la guerre des gangs. L’un des bras se termine par une pince d’assaut en forme de main, connue des criminels et des gangs sous le nom de « poing de la peur » pour les dégâts brutaux qu’elle peut infliger. Il peut également remplacer le poing par un canon à concussion, une arme idéale pour assommer les ennemis avant de les emmener à la forteresse locale. Son autre bras est équipé d’un Attrape-Homme Sanctionneur qui lui permet d’immobiliser et de retenir tous ceux qui se mettent en travers de son chemin.

Un Sanctionneur est capable d’engager des cibles à plus longue distance à l’aide d’un lance-grenades intégré. Les grenades sont l’un des outils préférés des Exécuteurs en raison de la variété des situations auxquelles elles peuvent faire face et le Sanctionneur n’est pas différent. Les grenades photoniques, asphyxiantes, Incapacitantes et paralysantes sont toutes utiles pour disperser les foules ou mettre hors d’état de nuire les criminels, tandis que les grenades fumigènes permettent aux Exécuteurs d’avancer à couvert.

Les Sanctionneurs ne sont généralement libérés de leurs chambres de stockage au sein d’une Forteresse Palatine qu’en cas de soulèvement à grande échelle de la Ruche, bien qu’il arrive que des sergents palatins les utilisent pour faire régner l’ordre dans des régions particulièrement sauvages du Sous-Monde. Après la Grande Obscurité, les loyautés étant divisées et l’agitation générale régnant dans toute la Necromunda, de plus en plus de Sanctionneurs ont été activés, tandis que le nombre de "volontaires" choisis pour faire don de leur cerveau afin de renforcer les rangs des robots a été multiplié par dix.

Les Créatures Exotiques

Cyber-Mastiff d'Assaut

Depuis que l’humanité utilise des chiens pour la chasse et la compagnie, elle les utilise aussi pour garder et protéger. Pour faire respecter les lois du Seigneur Helmawr, les chiens sont un outil inestimable, qui ne peut être corrompu par la tentation du pouvoir ou corrompu par l’attrait de la richesse. Leur loyauté va entièrement à leurs maîtres et leur dévouement est inébranlable.

Les canidés qui servent aux côtés des Exécuteurs Palatins de Necromunda sont des brutes lourdement modifiées, régulièrement équipées d’une armure pour protéger leurs organes vitaux et de dispositifs bioniques pour améliorer leurs performances. La nature de ces améliorations varie, depuis les réseaux sensoriels avancés qui peuvent être adaptés au rôle de chien de garde ou de chasse jusqu’aux améliorations de combat telles que des mâchoires de fer et des crocs tranchants comme des rasoirs. Les gangs de Necromunda ont appris, à juste titre, à craindre le déploiement des Cyber-Mastiffs d’Assaut sur leur territoire.[6]

Les Exécuteurs Célèbres

Le Juge Malkavoy, Officier Haut Gradé des Exécuteurs

Dans les Sous-Mondes de Necromunda, il existe une force dont la parole est la loi. Ce sont les Exécuteurs de Necromunda. C’est leur tâche peu enviable d’imposer la loi du Seigneur Helmawr aux citoyens et aux hors-la-loi qui habitent les parties inférieures des Ruches. Les Exécuteurs sont détestés et craints par la plupart des habitants de la Sous-Monde : ils sont détestés pour être des imposteurs implacables et autoritaires de la législation souvent injuste du Seigneur Helmawr, et craints pour l’efficacité impitoyable avec laquelle ils imposent les lois dans le Sous-Monde.

Le Juge Malkavoy est l’un des agents les plus hauts gradés de Necromunda, il dirige une unité spécialisé dans la traque des pires criminels et il rend la justice avec son fidèle fusil de chasse fait spécialement pour lui : Exécuteur et ses deux Cyber-Mastiffs Bravo et Charlie. Il est également équipé de nombreuses autres armes mais avant tout c’est un excellent tacticien et un adepte de la guerre psychologique, il sait parfaitement utiliser la peur contre n’importe qui.[7]

Necromunda-pannel.png
Une Traque comme les Autres[8]
Localisation : Necromunda Cité-Ruche Oblivion…

« Officier de vol Stephens, posez le transport près de la statue. »

« Mais il y a des déviants dans le coin avec des armes lourdes, monsieur ? »

« C’est bon, officier. Je peux piloter cette navette moi-même si vous voulez redevenir un cadet ? »

« Non monsieur, atterrissage dans 30 secondes… »

La rampe arrière de l’aéronef s’est abaissée et le Juge Malkavoy a posé le pied sur le sol avec le craquement du sol sous ses bottes réglementaires fraîchement cirées. Il a exploré la zone à la recherche de sa cible, une ordure du nom de Tafga. Elle était autrefois de la Maison Escher et était maintenant recherchée pour trahison, elle a effectué un raid sur le quartier des Exécuteurs. C’était une nouvelle Ruche après tout, appelée Ruche Oblivion ou quelque chose comme ça, alors pourquoi ne pas leur montrer qui était la loi en donnant un exemple ici et maintenant ?

« Par le décret du Seigneur Helmawr, moi, Juge Malkavoy, je réclame la tête de Mlle Tafga !!! Tous ceux qui défendent cette ordure et m’empêchent d’appliquer le décret de la Maison Impériale seront considérés par décret officiel comme complice de Mlle Tafga et seront châtier.

« Voyons-s’ils nous écoutent, les gars » dit le Juge Malkavoy dans son communicateur à ses troupes loyales et ses deux Cyber-Mastiffs endurcis, Bravo et Charlie.

« Juge Malkavoy. Ici le Sergent Targus. Nous sommes en position à la sortie avec nos forces, vous êtes libres de commencer votre opération, nous sommes en position selon les ordres. »

En effet, c’est ce que vous faites, espèce de gamin de cendres sans envergure, se dit le juge. « Bien reçu Sergent, on commence maintenant. On se voit à la zone d’atterrissage, Sergent. »

Le Juge Malkavoy éleva la voix une fois de plus.

« Bien, c’est comme ça que ça va se passer alors… Peste sur la Maison Escher. Je suis la loi et vous devez vous soumettre à mon décret ! »

Le juge émis les commandes vox à Bravo, Charlie et aux Exécuteurs qui attendaient et dégaina sa propre arme, son fidèle fusil à canon scié affectueusement nommé : Exécuteur. Il ajusta le plastron de son Armure Carapace, détacha son Pistolet Bolter, et amorça ses grenades pour les utiliser. Enfin, il enfila ses deux authentiques gants de cuir, un par un en marmonnant.

« Bonne cachette ou pas, le Juge Malkavoy vient pour toi. »

Des coups de feu ont retenti partout et le Juge Malkavoy s’est mis en action. Il fonça droit dans la grêle de coups de feu…

Servalen, Scrutatrice-Primus

S’il est un individu au sein des Exécuteurs palanites qui incarne la terreur plus que tout autre, c’est bien la Scrutatrice-Primus Servalen. Membre de haut rang des Scrutateurs Palanites, la branche des Exécuteurs spécialisée dans les enquêtes et les interrogatoires, elle a personnellement déraciné plus d’organisations criminelles et de cultes déviants que n’importe quel autre membre de son corps de métier de mémoire d’homme. Son taux de réussite est tel que le prévôt lui-même lui a accordé le droit de porter son sceau personnel, un mandat auquel aucune porte de Necromunda n’échappe.

Le secret du pouvoir de Servalen n’est cependant connu que de quelques-uns. Bien que de grande taille et au visage sévère, la Scrutatrice-Primus n’est ni physiquement imposante, ni particulièrement dangereuse au combat. Et pourtant, ceux qui sont en sa présence se tortillent pour ne pas être sous son regard, un contact prolongé les plongeant dans des crises d’angoisse en essayant de s’éloigner de quelque chose qu’ils trouvent tout à fait dérangeant, mais qu’ils ne peuvent pas nommer. En effet, Servalen est une Intouchable, également connue sous le nom de Vide Psychique, de Paria ou de Sans-Âme, et tous les êtres vivants reculent instinctivement devant sa présence. Ces dons, combinés à l’esprit d’investigation aiguisé et à l’impitoyabilité de la Scrutatrice-Primus, ont permis de mettre fin à de nombreux cultes.

Servalen n’a pas l’habitude de se lancer seule dans la bataille. Pour sa protection, le prévôt lui a assigné un Cyber-Mastiff d’Assaut palanite. Désigné KB-88, le chien robotique n’est jamais loin de Servalen, suivant chacun de ses pas et surveillant ses arrières, prêt à mettre en pièces quiconque menacerait sa maîtresse.[9]

La Loi dans Les Bas-Fonds

Les endroits que l’on appelle les Zones Abandonnées ou Bas-fonds sont des lieux sans foi ni loi, où les règles édictées par la Maison Helmawr sont copieusement ignorées. Des Postes d’Exécuteurs ont été établis pour garder ces territoires, mais même eux doivent parfois enfreindre la loi pour survivre !

Les Exécuteurs Palanites maintiennent la Paix du Seigneur Helmawr dans les sous-mondes de Necromunda, souvent à coups d’électro bâton ou de Bolter. En tant que manifestation la plus visible de la suprématie du Seigneur Helmawr sur Necromunda, les Exécuteurs Palanite sont craints de tous. Cependant, comme pour beaucoup de choses sur Necromunda, les apparences sont parfois trompeuses. Dans les Bas-fonds, les communications sont difficiles et les lignes d’approvisionnement sont souvent rompues.

Toutefois, il est hors de question que les habitants puissent s’imaginer échapper au regard de Helmawr. Par conséquent, les postes-forteresses des Exécuteurs sont éloignés du puits de chaleur central de la Ruche. Initialement bien dotés en armes et en hommes, ces bastions de l’ordre sont ensuite livrés à eux-mêmes. Isolés, les Capitaines des Postes des Bas-fonds délaissent rapidement les restrictions que suivent les autres Exécuteurs, abolissant par exemple la division de leurs forces entre Palanites et Subjugators, et nommant même des Rebuts de la Ruche comme adjoints. Il arrive même qu’un rebut particulièrement prometteur soit promu Exécuteurs des Bas-fonds à part entière pour combler les pertes. De plus, en raison de la pénurie d’armes et de munitions, les Exécuteurs des Bas-fonds doivent bien souvent se servir d’équipements confisqués aux criminels ou achetés sur les étals des marchés locaux, tandis que le matériel le plus sophistiqué est généralement réservé aux Capitaines et aux Sergents.

Les Combattants des Bas-Fonds

Capitaine Exécuteur des Bas-Fonds

Un Capitaine Exécuteurs des Bas-fonds est un vétéran qui a affronté tout ce que la Ruche compte de criminels et de dangers. Pour représenter l’autorité du Seigneur Helmawr et faire respecter sa loi, ils sont en général plus lourdement armés que les autres Palanites.

Sergent Exécuteur des Bas-Fonds

Jouant le rôle des yeux et des oreilles de leur Capitaine pendant les patrouilles, les Sergents Exécuteurs des Bas-fonds s’assurent d’avoir le meilleur équipement malgré les maigres ressources transmises par leur Proctor-Majoris.

Patrouilleur Exécuteur des Bas-Fonds

Brisés puis rebâtis en tant qu’incarnation de la volonté de Helmawr, les Patrouilleurs Exécuteurs des Bas-fonds éprouvent une loyauté sans faille les uns envers les autres. De fait, ils savent que, dans les Bas-fonds plus que partout ailleurs, tout le monde en a après eux.

Rebut de la Ruche Réquisitionné par les Exécuteurs des Bas-Fonds

Ne valant guère mieux que les criminels qu’ils pourchassent, les Rebuts de la Ruche Réquisitionnés fournissent les effectifs requis pour contrôler les éléments perturbateurs locaux. Ils se portent "volontaires" pour diverses raisons, qu’ils s’imaginent nettoyer le Sous-Monde ou qu’ils pensent qu’il vaut mieux travailler pour les Exécuteurs qu’être leur cible. Beaucoup d’autres sont recrutés contre leur gré.

Véhicule des Exécuteurs

Tauros Venator des Exécuteurs

Les forces armées palanites n’ont qu’une présence limitée au-delà des Cités-Ruches, car leur nombre est insuffisant pour assurer une police efficace. Cependant, plutôt que de surveiller l’ensemble des colonies, les forces armées se concentrent sur les passerelles vitales qui relient les Ruches entre elles. Ils sont aidés dans cette tâche par les véhicules Tauros Venator Tout-Terrain, des véhicules d’interception rapide qui traversent rapidement les étendues d’eau et apportent une justice brutale à ceux qui menaceraient les convois de la Guilde ou les voyageurs respectés. Bien qu’ils soient construits pour la vitesse, les Venators disposent d'une puissance de feu saine, allant des mitrailleuses lourdes aux canons de suppression, ce qui leur permet de faire face à un large éventail de menaces.[10]

Le Terrain

Place Forte Palatine

Forteresse, prison et lieu d’exécution, un Place Forte Palatine incarne l’autorité du Seigneur Helmawr, encastrée à la vue de tous dans la structure du sous-monde sous forme de rocbéton et de plastacier.[11]

Chaque zone de la Cité-Ruche fonctionne sous l’œil vigilant d’une forteresse de l’enceinte des exécuteurs - chacune étant une fortification impressionnante et le symbole de l’autorité du Seigneur Helmawr.

ExécuteurPalatinHierarchy.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Hiérarchie au sein des Exécuteurs Palatins.

Sources

Pensée du Jour : « La victoire se mesure dans le sang versé : le vôtre ou celui de l’ennemi. »
  • Necromunda - The Book of Judgement
  • Necromunda - Apocrypha Necromunda
  • Fanatic Magazine N°59
  • White Dwarf N°477 (Juin 2022) - Necromunda : La Loi dans les Bas-Fonds
  • Necromunda - The Aranthian Succession : The Vaults of Temenos
  1. Necromunda - The Book of Judgement -(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  2. Necromunda - The Book of Judgement - Palatine Enforcers (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Necromunda - The Book of Judgement - The Law and Misrule Campaign (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  4. Necromunda - The Book of Judgement - Namming Enforcer (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  5. Necromunda - The Book of Judgement - Fighters (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  6. Necromunda - The Aranthian Succession : The Vaults of Temenos, Hardcase Cyber-Mastiff (traduit de l'anglais par Trazyn l’infini)
  7. Necromunda - Fanatic Magazine N°59 - Judge Malkovoy (traduit de l'anglais et résumés par Trazyn l'infini)
  8. Necromunda - Fanatic Magazine N°59 - Judge Malkovoy (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  9. Necromunda - The Aranthian Succession : The Vaults of Temenos, Scrutinator-Primus Servalen (traduit de l'anglais par Trazyn l’infini)
  10. Necromunda - Apocrypha Necromunda, Enforcer Tauros Venator (traduit de l'anglais par Trazyn l’infini)
  11. Necromunda - The Book of Judgement - Palanite Enforcers (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)