Esprit de la Machine

De Omnis Bibliotheca
Pour les Technoprêtres, les machines sont habitées de leur propre énergie vitale, à qui il faut émettre des prières et montrer son respect, que cela soit un Bolter, un Char d’Assaut où un grille-pain !
La technologie et ses mystères sont le domaine réservé des Technoprêtres, pour qui les mécanismes sont habités de leur propre énergie vitale, d’une volonté et d’une personnalité, d’une âme que leur a insufflée le Dieu-Machine. Plus un élément technologique est ancien, plus il s’attire la révérence de ces adorateurs encapuchonnés, qui passeront de nombreuses heures à y appliquer les justes onguents avant de presser ses symboles d’activation et de ramener son esprit à la vie.

Un appareil à la fois compliqué et âgé reçoit de la part des Technoprêtres le statut qu’accorderait l’Ecclésiarchie à un Saint majeur, car nombre de ses systèmes sont irremplaçables, le temps ayant emporté leurs secrets. Les énormes cuirassés de la Marine Impériale comptent parmi les plus importantes de ces reliques du passé, ainsi que les engins de guerre superlourds que sont les Titans. Mais les Technoprêtres prêteront la même attention à un Fusil Laser ou à un prognosticateur antique, et consacreront du temps à tenter d’en percer les subtilités de fonctionnement. Toutes les machines, qu’importe leur ascendance, sont traitées comme des choses vivantes par les Technoprêtres et considérées avec déférence, car toutes sont les dons reçus du passé, et la connaissance qu’elles incarnent est parvenue jusqu’à eux par la bienveillance du Dieu-Machine. Malheur à l’homme qui manque au devoir d’entretenir son arme avec respect ou dont les insultes à son logicateur portable sont surprises par l’ouïe bionique d’un Technoprêtre.

Paradoxalement, les véritables intelligences artificielles sont une abomination aux yeux des Technoprêtres, qui les considèrent comme des automates sans âme, lâchés dans la galaxie contre la volonté du Dieu-Machine. Baignées de mythe et de légende, ces créations ont prétendument vu le jour durant le Moyen-Âge Technologique, et bien que cela soit peu fréquent, un Inquisiteur peut en redécouvrir dans l’exercice de ses fonctions. S’ils devaient apprendre l’exhumation d’un de ces ouvrages animés, les Technoprêtres le traqueraient et l’analyseraient avant de le détruire. Seuls les moteurs logiques convenablement consacrés, ceux jugés dignes de recevoir un esprit de l’Omnimessie, peuvent être autorisés à exister.

L’Humanité est imprégnée d’une profonde méfiance à l’égard des machines, malgré le fait que la vie dans de nombreux mondes, et certainement les voyages entre eux, seraient impossibles autrement. Bien que peu de Technoprêtres, à l’exception des plus haut placés, aient des soupçons quant à la source de cette méfiance, ses racines se trouvent probablement dans l’ère sombre et lointaine connue sous le nom du Moyen-Âge Technologique. À un certain moment de cette époque perdue, la technologie de l’Humanité s’est retournée contre elle, des machines à penser artificielles plongeant d’innombrables mondes dans un âge de nuit. Les horreurs de cette époque sont pour la plupart oubliées, réduites à un noyau de terreur et de superstition qui subsiste dans l’âme de l’Humanité des milliers d’années plus tard. Depuis lors, les machines qui pensent comme des hommes ont été déclarées anathème, la pire sorte d’hérésie des machines et un affront à l’Omnimessie et à l’Humanité tout entière

Pourtant, l’Imperium s’appuie encore sur des machines logiques pour de nombreuses tâches. Ces machines font l’objet d’innombrables superstitions, et leur fonctionnement et les secrets de leur création ne sont connus que d’une poignée de Technoprêtres. Certains peuvent se rapprocher des anciennes machines à penser, tandis que d’autres utilisent sans doute de la matière biologique récoltée ou cultivée artificiellement en leur sein. Indépendamment des spécificités, beaucoup sont considérés comme contenant un "Esprit de la Machine", une machine anima qui transcende sa forme physique comme l’âme d’un être vivant. C’est à ce noyau mal compris qu’un Technoprêtre obéit avant d’effectuer une opération de maintenance, et c’est à lui qu’un opérateur doit s’adresser avant de frapper la rune de l’éveil. On dit même que certains Esprits de la Machine, en particulier ceux des plus puissantes machines de guerre, développent certaines caractéristiques pour lesquelles ils sont connus. Certains sont particulièrement belliqueux, d’autres sont farouchement fidèles à leurs gardiens. Certains sont capricieux et peuvent refuser les ordres d’un opérateur, tandis que d’autres réagissent parfaitement.

Quoi qu’il en soit, l’Esprit de la Machine est considéré comme étant bien plus qu’un processus mécanique, car s’il ne l’était pas, il transgresserait les principes les plus fondamentaux des Traditions de la Machine.[1]


Votre Guide des Esprits de la Machine[2]

Salutations, Gardes !

Aujourd’hui, nous allons vous parler des meilleurs moyens de calmer tous vos Esprits de la Machine avant la bataille. Nous avons ici quelques conseils d’experts de l’Adeptus Mechanicus pour s’assurer que vos armes, vos transports, votre équipement de communications et vos augmentations mécaniques fonctionnent parfaitement afin que vous puissiez continuer à tuer les ennemis de l’Empereur-Dieu.

Guide Esprit Machine 1.jpg

01 Réciter les Prières

Le premier acte d’éveil d’un Esprit de la Machine consiste à réciter la prière spécifique à cet esprit. La longueur de ces prières peut varier considérablement. Ainsi, lorsque vous êtes affecté à un Baneblade, vous devrez probablement vous lever avant les cérémonies de la Compagnie afin de terminer la prière avant le début de la bataille. Si la prière est d’abord infructueuse, portez un choc révérencieux avec votre main sur le côté du moteur, levez les yeux vers le ciel et récitez un des psaumes les plus courts de l’Esprit de la Machine.

Guide Esprit Machine 2.jpg

02 Oindre l’Huile

Pour le profane, il peut sembler que les moteurs ne nécessitent rien d’autre que du carburant pour fonctionner. Cependant, si vous n’utilisez pas également les huiles parfumées spéciales, qui ne sont disponibles qu’auprès de l’Adeptus Mechanicus, alors l’Esprit de la Machine peut s’agiter. Parfois, dans le feu des combats, il n’y a pas le temps d’oindre les huiles sacrées, c’est pourquoi de nombreux conducteurs apposent un morceau de carte parfumée, en forme d’arbre Terran, sur leur capteur de marche arrière, qui peut tout aussi bien fonctionner à court terme.

Guide Esprit Machine 3.jpg

03 Frapper la Rune

Les véhicules de l’Adeptus Mechanicus auront un certain nombre de runes sacrées qui devront être pressées dans un ordre très précis. Les véhicules de l’Astra Militarum ont été créés en pensant à l’élite de la Garde Impériale. Il suffit de frapper la rune verte marquée des symboles sacrés du Bas-Gothique "O" et "N". Après la bataille, veillez à apaiser l’Esprit de la Machine en frappant la rune rouge portant les marques bénies "O", "F" et "F". Quelques huiles sacrées supplémentaires à ce stade ne font pas mal non plus.

04 Et si cela ne fonctionne pas ?

Guide Esprit Machine 4.jpg
Si votre machine ne répond pas, c’est que vous avez clairement fait quelque chose de mal - recommencez depuis le début et essayez à nouveau. Si vous entendez des cris, des claquements, des bruits, des éclaboussures, des sifflements, des grincements, des gémissements, des tapotements, des chants ou des gouttes provenant des sections internes de votre machine, et que vous êtes certain qu’il n’y a pas d’ennemis à l’intérieur, vous devez en informer immédiatement les figures d’autorité(1) les plus proches…

Si vous rencontrez des problèmes avec l’Esprit de la Machine de votre équipement sur le champ de bataille, vous avez un objet toujours prêt à l’emploi : votre baïonnette de confiance. Veillez à la baigner régulièrement et soigneusement dans le sang de vos ennemis au nom de l’Empereur-Dieu(2).

(1) Sauf s’il s’agit d’Astartes, d’Inquisiteurs, d’Adepta Sororitas, d’Adeptus Custodes ou de fidèles canidés, auquel cas, cherchez une autre figure d’autorité.
(2) Non pas qu’Il ait un nom.


Sources[modifier]

Pensée du Jour : Toute vie mortelle est une folie qui ne nourrit pas l’esprit.
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy
  • Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes
  • Warhammer Community - Regimental Standard - Your Guide To Machine-Spirits
  1. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Armorium Astartes - Chapter Armorium Astartes - The Machina Animus (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Warhammer Community - Regimental Standard - Your Guide To Machine-Spirits[1] (traduit de l’anglais par Guilhem)