Escouades d'Appui Feu

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Devastator)

Les Space Marines des Escouades d’Appui Feu d’un Chapitre ont un rôle vital, car elles fournissent des tirs de couverture pour leurs Frères de Ligne et d’Appui Rapproché. Cela peut prendre la forme de l’assassinat de cibles prioritaires, de salves de riposte ou de la destruction de blindés. Le choix de leur cible, leur adresse et leur puissance de feu peuvent remporter des batailles.

Escouades Devastator

Des Marines Devastator.
« La portée d’un Devastator doit être illimitée, et sa main impitoyable. Le feu doit rugir au bout de ses doigts ; mais il ne doit pas le consumer. Le tonnerre gronde à son appel, mais il ne l’engloutit pas. Que le Devastator soit la colère flamboyante qui apporte la justice éclatante de l’Empereur dans les recoins les plus sombres du champ de bataille. Où qu’il soit, il érigera sa forteresse de vertu. Et il tiendra entre ses mains le sort de quiconque passe devant son regard imperturbable. »
- Extrait des enseignements de Roboute Guilliman, retranscrit dans l’Apocryphe de Skaros.

Les Devastators sont des escouades Space Marines lourdement armées, entraînés à écraser l’ennemi sous leur puissance de feu. Spécialisés dans le soutien à longue portée, les Devastators sont en mesure de fournir des tirs d’appui à leurs camarades, et d’éliminer rapidement toute menace blindée adverse.

C’est la portée des Devastators qui définit celle d’une force de frappe, car ils apportent la mort sur de plus longues distances que leurs Frères de Bataille. Contrairement aux autres Space Marines, les Devastators opèrent depuis des positions fixes, bien qu’ils puissent les abandonner pour suivre la progression de l’armée, se replier ou trouver de nouveaux arcs de tir.

Lorsqu’il est promu au sein d’une Escouade Devastator, un Space Marine reçoit en dotation le Bolter et les Grenades qu’il apprendra à utiliser tout au long de son service. Son rôle sera de fournir des tirs d’appui à courte portée, de désigner les cibles et, de façon générale, de soutenir ses frères plus expérimentés chargés de manier les Armes Lourdes de l’escouade. Lorsque le novice aura prouvé sa valeur et son sang-froid au milieu du fracas des combats, il recevra le droit de porter une des Armes Lourdes de l’Arsenal.

La plupart des Chapitres équipent leurs Escouades Devastator avec un mélange d’armes lourdes, comme le prescrit le Codex Astartes, parmi lesquelles : le Bolter Lourd, le Lance-Missiles, le Canon Laser, le Multi-Fuseur et le Lance Plasma Lourd. Cela permet à une seule Escouade Devastator de faire face à n’importe quelle menace et de remplir différents rôles par le simple expédient de se scinder en escouades de combat : la première antichar, la seconde antipersonnel. Néanmoins, certains Chapitres ont affiné la mission de leurs Escouades Devastator pour faire face à un adversaire spécifique, ou pour exceller dans des conditions particulières.

Meutes d'Appui Feu Longs Crocs

Des Longs Crocs.
Qu’il s’agisse d’ancrer la ligne de bataille des Space Wolves ou de viser les menaces les plus dangereuses, les Meutes d’Appui Feu emploient les armes les plus dévastatrices de l’arsenal de Fenris. La destruction causée par ces guerriers résonne sur tout le champ de bataille comme un puissant orage, et annonce que la chasse a commencé.

Certains Space Wolves sont assez rusés pour survivre pendant des siècles au service du Père de Toutes Choses. Leurs sagas sont longues et sanglantes, car chacun antre eux a acquis la sagesse en combattant sur des milliers de champs de bataille, et leurs compétences sont trop précieuses pour être gaspillées lors d’un assaut risqué. Ces meutes de Space Wolves vétérans deviennent des Longs Crocs, à la main sûre et au tempérament prudent dont la tâche est de protéger leurs frères grâce à l’armement individuel le plus puissant à la disposition des fils de Russ.

Les Longs Crocs sont des guerriers endurcis qui ont survécu assez longtemps pour que les manifestations physiques et psychiques du Canis Helix s’expriment totalement. Ils possèdent de longs crocs, car tout au long de leur vie les canines des Space Wolves continuent de grandir et leur barbe ne cesse de s’épaissir. Quand ils étaient jeunes, ils étaient avides de gloire comme leurs frères et désiraient que les scaldes chantent un jour leur saga. Désormais, après d’innombrables guerres, ils inspirent un profond respect à leurs cadets, car leur saga est longue et glorieuse. L’exubérance de la jeunesse a laissé place à un pragmatisme consommé, ce qui fait d’eux des guerriers d’une extraordinaire polyvalence.

La plupart des Griffes Sanglantes et des Chasseurs Gris meurent au combat, si bien que seule une minorité d’entre eux atteignent un âge vénérable, mais ceux qui y parviennent font partie des plus redoutables guerriers de la galaxie. Les Longs Crocs ont remporté des guerres sans merci dans cet univers et au-delà, et restent de pierre même face aux plus terribles ennemis. Les quelques survivants ont tissé entre eux des liens si étroits que leur meute semble combattre comme une seule entité. Ils conversent souvent calmement au plus fort des combats, et se lancent des paris tout en laminant l’ennemi de leurs salves.

Cette attitude imperturbable explique en grande partie l’efficacité des Longs Crocs en tant qu’unité d’appui, et sous leurs tirs périssent les créatures monstrueuses et les chars. Le plus vieux Long Croc de la meute est chargé de coordonner les tirs et assigner les cibles prioritaires. Ces Chefs de Meute sont capables d’anticiper les réactions de l’ennemi avec une facilité déconcertante, permettant à leur escouade d’être encore plus efficace qu’une Escouade Devastator ordinaire. Lorsque les Space Wolves menacent aire submergés par une horde de Tyranides, ou se trouvent sur la route d’un Chariot de Guerre Ork, ce sont les Longs Crocs qui s’occupent de la menace.

Les Longs Crocs se font un devoir de transmettre leurs coutumes et de calmer la soif de sang obstinée de leurs jeunes frères de bataille. Leur sang-froid sous le feu ennemi est légendaire, il est souvent arrivé que les Longs Crocs tiennent le champ de bataille et triomphent après que les autres ont péri ou se sont enfuis. Bien que grisonnants, ils sont tout aussi aptes que leurs plus jeunes frères et sont encore capables d’apprendre bien des choses aux Space Wolves plus jeunes. Les unités de Longs Crocs transportent plus d’Armes Lourdes que tous les autres types d’unités Space Wolves. Ils veillent sur leurs jeunes et imprudents frères et leur apportent un tir de soutien par leurs Lance-Missiles, Bolters Lourds, Canons Lasers et autres armes lourdes capables d’anéantir l’ennemi à longue portée. Leur sang-froid et leur discrétion aiguisée par l’âge sont les qualités requises pour de telles manœuvres.

Escouades Devastator Centurion

Un Centurion Devastator Space Marine.
L’exo-harnais Centurion permet au Space Marine qui le revêt de marcher au combat avec au bout des doigts la puissance de feu d’un char d’assaut. Protégé par d’épaisses plaques ablatives de céramite, le porteur est immunisé aux armes conventionnelles. On a redécouvert le SCS du Centurion - le titre des chefs Space Marines d’antan - à la fin de l’Âge de l'Apostasie. Approuvé par l’Adeptus Mechanicus, on en trouve aujourd’hui dans la quasi-totalité des armureries des Chapitres. Les pilotes de Centurion ne sont pas issus de la 1ère Compagnie, mais triés sur le volet parmi les troupes d’Appui Rapproché et d’Appui Feu du Chapitre.

Alors que les Escouades d’Assaut Centurion sont équipées pour le combat rapproché, les Centurions Devastators restent en retrait et pilonnent l’ennemi sous une pluie de feu implacable. Une ruine sanglante s’abat alors sur tout ce qui passe devant les réticules de visée des Centurions. En fonction de son armement, une escouade peut être antipersonnel, antichar, ou un mélange des deux. Les talents balistiques du pilote sont augmentés par les sinistres Esprits de la Machine de leurs exo-harnais, les protocoles decimator guidant l’absorption de recul servo-assistée et l’auto-ciblage oraculaire pour aggraver encore les dégâts causés par les volées des Centurions. Riposter, avec des armes de petit calibre notamment, est futile, comparable à jeter des cailloux contre une forteresse. Si l’ennemi lance l’assaut pour réduire les canons d’un Centurion Devastator au silence, il doit alors affronter la force écrasante de l’exo-harnais et l’aptitude au combat du pilote. La seule véritable faiblesse des Centurions Devastators est leur lenteur. Ils sont conçus pour tenir un rôle et le jouer bien, et ne sont donc pas des troupes polyvalentes. Le Codex Astartes recommande donc de les déployer sur des positions fixes avec de bonnes lignes de tir. De ces points dominants, l’incroyable puissance de feu d’une Escouade de Centurions Devastators peut annihiler de vastes pans du dispositif adverse, ou démolir ses plus imposantes fortifications. Si une relocalisation est nécessaire, des Stormraven piquent et emportent les Centurions loin du danger, avant de les redéployer sur une autre position où ils pourront reprendre la décimation de l’ennemi. Une seule escouade bien placée peut régner sur le champ de bataille, forçant l’ennemi à rediriger ses attaques et perdre ainsi son élan, ou à concentrer ses forces pour neutraliser cette menace. Dans les deux cas, les Space Marines conservent l’initiative et peuvent mieux planifier leurs contre-attaques.

« Les voilà, » avertit le Sergent Centurion Koltar. « Salves constantes et contrôlées. »

Une vague vivante de Peaux-Vertes déferla sur le fond du ravin. Seuls trois Space Marines se tenaient entre les Orks et la sortie, mais c’étaient des Centurions Devastators, et le Sergent Koltar n’était pas inquiet. Ils avaient devant eux un champ de tir dans un défilé étroit bordé de parois infranchissables. Puisqu’il n’y avait pas à se soucier d’une attaque de flanc, le Sergent Koltar sut que ce serait un abattoir. Chaque salve haletante de Bolters Lourds fauchait plusieurs Orks. Mais il en venait toujours, gravissant les morts empilés, hurlant leurs cris de guerre avec frustration.

« Souvenez-vous de Rynn, » cria Koltar par-dessus le vacarme. Le massacre de la Gorge d’Uldive avait commencé.

Escouades Hellblaster

Les observateurs impériaux ont comparé le tir d’une Escouade Hellblaster à une éruption solaire. Des sphères de plasma fusent à travers le champ de bataille. Ceux qu’elles atteignent sont anéantis. Leurs armures sont réduites en cendre, et leur chair fond comme de la cire. Même les chars sont réduits en flaques de métal luisant. Déployée au bon endroit, au bon moment, une seule Escouade Hellblaster peut mettre à mal l’assaut fracassant d’un fer de lance blindé, voire abattre une monstruosité xenos titanesque.

Ces escouades font écho aux escouades spécialisées qui existaient au sein des Légions Space Marines, cependant elles restent d’une grande polyvalence tactique. Les incinérateurs à Plasma des Hellblasters sont assez maniables pour être utilisés en mouvement, tout en conservant une puissance de feu suffisante pour détruire un Prince Tyranide enragé ou un Chariot de Guerre Ork.

La seule limite à l’utilisation de ces escouades est la relative rareté et l’instabilité de leurs armes. C’est pour cette raison que les Hellblasters comptent parmi les meilleurs tireurs de leur Compagnie, et ne surchargent leurs incinérateurs à Plasma que lorsque la situation l’exige. Cependant, quand ils y sont forcés, ils le font sans crainte, et plus d’une escouade s’est déjà sacrifiée pour renverser le cours d’une bataille au prix de sa propre immolation. Or, pour chaque guerrier qui connaît un sort funeste à cause d’une surchauffe de son arme, un autre anéanti ses ennemis dans une conflagration solaire.

Escouades Aggressor

Un Marine Aggressor.
« Brûlez l’hérétique dans son repaire. Passez ses idoles abjectes à la torche et jetez ses trésors au feu. Ce n’est que lorsqu’il comprendra le prix de sa perfidie, que nous lui offrirons l’immolation qu’il mérite. »
- Aggressor Zyphan Torl.

Engoncées dans de lourdes Armures Gravis, les Escouades Aggressor avancent sur l’ennemi telles des forteresses ambulantes de céramite. Chaque membre est équipé d’une paire de Gantelets Boltstorm, ce qui signifie qu’une Escouade Aggressor peut déchaîner une grêle de Bolts. Aidée de Lance-Grenades dorsaux, une Escouade Aggressor peut marcher sur les ennemis en approche, et tracer un chemin sanglant à travers les hordes les plus vastes. Si un ennemi possède tant de corps à sacrifier de sorte à ce que des vivants atteignent enfin la source de l’attaque, ils se heurtent à des Space Marines maniant une paire de Gantelets Énergétique. Peu vivront pour relater l’expérience.

Plus mobiles que les Centurions blindés en raison de leur Armure Gravis sophistiquée, les Aggressors négocient mieux les terrains accidentés, ce qui les rend plus polyvalents ; bien qu’ils soient souvent employés dans des cas ou sur des terrains particuliers. Les Escouades Aggressor font aussi office de réserves pour briser les lignes de feu ou les fers de lance en progression. En environnement dense, tel qu’une Cité-Ruche ou sous la canopée d’une zone boisée, les Escouades Devastator auront difficilement recours à leurs armes à longue portée. Or un tel terrain convient aux Escouades Aggressor, car elles sont conçues pour tirer en mouvement. La portée de leurs armes est modeste, mais lorsqu’elles sont assez proches pour ouvrir le feu, le résultat est une fusillade de Bolters de gros calibre pouvant faire voler les charges ennemies en éclats.

En terrain très dense, ou lorsqu’elles affrontent un ennemi tapissant le sol en nombre, les Escouades Aggressor manieront une paire de Gantelets Flamestorm. Équipée de cette manière, les épaulières relevées de leurs armures les protègent de l’inévitable retour de flamme tandis qu’ils avancent en crachant des arcs ardents avec leurs bras. Le feu scintille telle une auréole infernale autour de leurs armures, et les bouches de leurs armes luisent comme de la braise dans la pénombre fumante. Les hordes d’Orks et les essaims des Tyranides sont incinérés, leurs os fragilisés et noircis réduit en poussière sous le pas des Aggressors tandis qu’ils marchent droit vers le gros des combats. D’aucuns prétendent que les Aggressors ne vivent que pour cet instant, qu’ils ne cessent se savourer.

Depuis leur introduction pendant la Fondation Ultima et le remaniement du Codex Astartes par Roboute Guilliman, les Escouades Aggressor se sont avérées d’une force dévastatrice à plusieurs reprises. Les Iron Hands furent tôt convertis après avoir observé une Escouade Aggressor attachée à leur 2e Compagnie traverser une mer de Peaux-Vertes, leurs armes traçant des motifs de mort qui criblaient les bandes successives de trous gros comme le poing. Les Black Templars, toujours avides d’avancer sur l’ennemi au lieu de camper sur leur position et tirer, ont remporté de francs succès en alignant des Escouades Aggressor au côté de leurs Escouades de Croisés.

Une Confrérie Ravivée

Aucun Chapitre ne fait meilleur usage des Escouades Aggressor que les Salamanders. Sur les champs de Bataille de Tulsar, ce furent les Escouades Aggressor qui empêchèrent le Capitaine Tu'Shan de périr sous le fer de la hache de Khaz’khul. Dans la ruche principale d’Ultak, ce furent les Escouades Aggressor de la 3e Compagnie qui mesurèrent leurs flammes au feu bleuté des Horreurs de Tzeentch, permettant au gouverneur et à son conseil de s’échapper en lieu sûr. Telles les créatures dont les Salamanders tirent leur nom, leurs Escouades Aggressor émergent de leurs propres flammes, leurs armes, leurs armures et leurs optiques luisantes. Une escouade assignée à la 3e Compagnie - les Pyroclastes - a déjà gagné son nom honorifique dans les feux de la guerre. Lorsqu’elle combattit la Waaagh! Ork du Seigneur de Guerre Gharka, l’Escouade Aggressor employa ses Gantelets Flamestorm pour embraser une bande entière de Skorsha Orks qui se ruait sur elle. Les grotesques lance-flammes des Peaux-Vertes ne purent résister à la chaleur, et leurs réservoirs de prométhium explosèrent en une conflagration qui se répandit à travers le champ de bataille, noyant des Orks par centaines. Dans la pénombre sous ce nuage noir, la cendre était telle un reptile noir, mais l’Escouade Aggressor des Pyroclastes émergea de cet enfer, toujours drapée de flammes. Après cette victoire, l’unité fut rebaptisée les Infernaux.

Source

Pensée du Jour : Ne craignez pas d’utiliser l’arme la plus grosse qui soit.
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • Codex Adeptus Astartes Space Wolves, V8
  • Les Loups de Fenris, White Dwarf N°75 (Juillet 2000)