Dernier Ordre d'Idaeus

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

En 999.M41. la souillure du Chaos fut détectée sur le monde de Thracia et des forces impériales furent dépêchées pour contrer cette menace. Il apparut que la moitié de la garnison planétaire avait été corrompue et, pire encore, les rapports faisaient état de la présence de Space Marines du Chaos de la Légion des Night Lords.

Les Loyalistes repoussèrent les Traîtres mal équipés jusqu’à être en position de lancer une offensive de grande envergure sur la capitale de Mercia. Mais avant de pouvoir lancer l’assaut, six ponts sur le flanc droit des forces impériales devaient être détruits pour éviter tout risque de prise de flanc. Des orages électriques atmosphériques empêchaient leur destruction par barrage orbital, cependant le commandement impérial pensait qu’ils étaient tenus par de faibles garnisons rebelles, et qu’ils étaient donc vulnérables. Des détachements d’Ultramarines furent déployés par le biais de Thunderhawks pour capturer et détruire ces ponts à l’aide de Bombes à Fusion.

Le pont deux-quatre était une structure immense de piliers de plasbéton et de poutrelles métalliques permettant le passage d’un char super-lourd. Il était donc la cible principale de l’opération. Sa destruction fut confiée à la 4e Compagnie des Ultramarines. Après une brève fusillade, la garnison fut vaincue et le pont capturé, ainsi que ses deux berges. Tandis que les Techmarines piégeaient le pont. le gros de la Compagnie d’Idaeus sécurisa son approche orientale et se tint à l’affût de l’arrivée de forces chaotiques par les plaines embrumées. Quelques minutes plus tard, des obus commencèrent à pleuvoir au milieu des positions des Space Marines. Alors que les explosions retentissaient, une importante contre-attaque du Chaos apparut dans le brouillard et se rua vers le pont. L’opération des Ultramarines avait été anticipée par les Night Lords, et une force considérable se dirigeait désormais vers la 4e Compagnie. Ses forces étaient dépassées par le nombre, mais Idaeus savait que s’il échouait, tout le flanc droit de l’armée impériale serait exposé à la menace que faisaient peser les Night Lords.

Sous le commandement d’Idaeus, la 4e Compagnie battit progressivement en retraite afin de gagner du temps pour les Techmarines. Une fois les charges de démolition mises en place. Idaeus mena ses hommes de l’autre coté du pont et ordonna leur évacuation par Thunderhawks, puis il se prépara à actionner les Bombes à Fusion. Les Ultramarines se replièrent en bon ordre mais avant qu’ils ne puissent détruire le pont, le Techmarine portant le détonateur fut pulvérisé par un tir chanceux d’artillerie. Pire encore, des chars antiaériens Hydre camouflés abattirent le Thunderhawk au moment où il entamait sa phase d’approche.

La mission était un échec et la retraite compromise. Les Ultramarines investirent les bunkers et les nids de mitrailleuses sur la berge ouest, et se préparèrent à vendre chèrement leur vie. Idaeus envoya un message d’alerte à l’armée impériale et demanda l’envoi d’un autre Thunderhawk pour évacuer ses hommes. Pendant toute la nuit, les suppôts du Chaos lancèrent des assauts contre le pont, mais ils furent à chaque fois repoussés par des salves disciplinées de Bolter. À l’aube, Idaeus profita d’une accalmie dans les combats pour envoyer un commando tenter d’activer manuellement la détonation des charges, mais pas un des Space Marines ne revint vivant ni ne parvint à accomplir cette mission.

Au lever du soleil, des transports Rhinos aux couleurs des Night Lords traversèrent le pont. Les prisonniers Ultramarines avaient été cloués à leur coque, et leurs cages thoraciques avaient été ouvertes afin d’en exposer les entrailles. Bouillonnant de rage, Idaeus mena une contre-charge entre les arches ravagées du pont. Des témoins disent que sa colère était telle qu’il tua plusieurs de ses adversaires à mains nues, et tous s’accordent à dire que l’assaut des Night Lords fut écrasé bien plus rapidement que ce à quoi on aurait pu s’attendre. Incapables de faire face à la juste colère des Ultramarines, les Night Lords battirent une fois de plus en retraite en abandonnant à leurs ennemis les corps mutilés de leurs prisonniers. Leur attaque fut repoussée, mais nul doute qu’il y en aurait bien d’autres avant la fin du jour. Moins d’un Space Marine sur cinq était encore en vie, et Idaeus savait que leur défaite était proche. Il ignora les conseils de ses Sergents et se lança dans une tentative suicidaire afin de détruire le pont.

Idaeus sprinta entre les balles au milieu de la fumée et atteignit la première charge de démolition au moment où le Thunderhawk se posait à l’ouest du pont, hors d’atteinte des chars antiaériens adverses. Il activa sa radio et ordonna aux derniers Ultramarines sous le commandement du Sergent Uriel Ventris d’évacuer la zone. Les Night Lords se lancèrent une nouvelle fois à l’attaque, et les Ultramarines survivants battirent en retraite sous le feu ennemi jusqu’à leur Thunderhawk. Idaeus attendit jusqu’à la dernière seconde avant d’activer la charge. Une réaction en chaîne se produisit ; les explosions détruisirent le pont, et tuèrent Idaeus ainsi que la majorité des Night Lords qui se lançaient à l’assaut. La détonation fit trembler le sol à des kilomètres à la ronde.

Même si le coût en homme avait été élevé, l’attaque sur le pont deux-quatre avait été un succès. Une fois son flanc droit sécurisé, l’armée impériale déclencha l’attaque sur Mercia et écrasa toute résistance en l’espace de seulement quelques jours. En moins de deux mois, tous les rebelles de la planète avaient été tués, et Mercia se retrouva une fois de plus sous contrôle de l’Imperium.

Source[modifier]

  • Codex Space Marines, V5