Défense de Tranquillité

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

La Défense de la Tranquillité a été un engagement prolongé et vicieux mené par les Emperor's Children à la périphérie de la région de la Nébuleuse de Dalinite pendant la phase de progression de la Grande Croisade dans l’Orient Galactique. Près du niveau oriental du noyau galactique, la Nébuleuse de Dalinite abritait une ménagerie de formes de vie Xenos remarquables, dont beaucoup étaient sensibles et presque toutes mortelles, ayant rivalisé dans le sang avec d’autres dans des guerres mesquines depuis des temps immémoriaux. S’il n’y avait rien ayant de valeur dans la Nébuleuse de Dalinite, il est probable que la Grande Croisade aurait simplement contourné la région, dépourvue de toute colonisation humaine, et l’aurait laissée à ses habitants aliens alors que des conquêtes et des libérations plus pressantes étaient à portée de main, mais il y avait quelque chose qui attirait les foules conquérantes comme des insectes vers une lumière - les Portes Dalinites. Il s’agissait de centaines de Portes Warp, fabriquées par des races anciennes et oubliées, cachées dans des voiles de poussière d’étoiles et de gaz malsain, des dispositifs qui étaient de vastes cerceaux de dizaines de milliers de mètres de long, suspendus dans le vide, au milieu de nuages de poussière dense ou d’étoiles, de lunes ou de planètes en orbite. Faits de matériaux qui déconcertaient les plus savants des Adeptes du Mechanicum, ces dispositifs qui fonctionnaient encore permettaient aux vaisseaux spatiaux de traverser les vastes distances de l’espace plus sûrement et plus rapidement que même le meilleur Navigators pouvait assurer, et le réseau local de ces passages à travers l’Immaterium avait alimenté les guerres Xenos insulaires de la région pendant des millénaires. La Grande Croisade avait déjà rencontré des portes similaires auparavant, mais dans la Nébuleuse de Dalinite, les Explorators Magos pensaient avoir trouvé un point de connexion. La possibilité de trouver quelque part dans la région des portes qui mèneraient à d’autres endroits de la galaxie ou peut-être même au-delà a fait de la Nébuleuse de Dalinite un trésor d’une grande valeur.

Plusieurs Flottes Expéditionnaires furent réunies pour mener une campagne de purge de la Nébuleuse de Dalinite sous le commandement général d’Horus, et parmi elles se trouvaient les Emperor’s Children, bien qu’à cette époque leur force de combat était encore très limitée, un seul cohorte d’à peine cinq cents guerriers. Rattachés aux force se dirigeant vers Dalinite, les Emperor’s Children se virent néanmoins confier le rôle important de sécuriser le monde de Tranquillité, à la limite de l’avancée impériale dans la nébuleuse. Le monde de Tranquillité était un monde empoisonné, fait d’éclats de cristal et de fissures. Un brouillard acide et toxique roulait sur sa surface et la vie était limitée à des microbes et des virus.

C’était un monde sans aucun intérêt, sauf qu’une Porte Warp était en orbite haute au-dessus de son pôle et qu’un relais de navigation et de signal impérial avait été construit à cet endroit. On pensait que la Porte de Tranquillité était inactive, mais elle avait été choisie pour être examinée et renforcée plus tard. En attendant, les Emperor’s Children veillaient au cas où la Porte serait utilisée pour menacer l’avance impériale. C’était une crainte bien fondée.

Sans prévenir, une flotte de vaisseaux Xenos a émergé de la Porte, leur type et leur origine étant inconnus dans les xeno-archives. Apparemment faits de verre iridescent, les navires étaient bulbeux et de forme asymétrique, et leur diamètre s’étendait sur plusieurs kilomètres. Non blindés, mais dotés de puissantes armes à faisceau qui rendaient presque suicidaire l’approche de tout vaisseau impérial à grande distance, les vaisseaux Xenos réussirent à chasser l’escadron de croiseurs impériaux déployé pour défendre la planète, et commencèrent immédiatement un assaut terrestre contre la surface de Tranquillité. Des dizaines de milliers de guerriers extraterrestres ont été largués dans l’atmosphère. D’une inhumanité choquante (la question de savoir si les guerriers étaient de véritables formes de vie ou une sorte de construction reste ouverte), chaque extraterrestre ressemblant à une fontaine d’étoile à plusieurs branches en cristal transparent qui se déplaçait par un étrange processus d’expansion et de contraction de sa masse. Étonnamment rapide, chaque créature était capable de projeter un faisceau d’énergie capable de couper à travers la céramite, la chair et les os.

Comme le nombre d’extraterrestres engagés dans l’assaut augmentait, les positions de la Légion devenaient intenables. Le support orbital avait été mis en déroute, l’avant-poste de sensorium submergé et ses murs de bastion dissous en scories fondues par la puissance concentrée des attaques des choses en cristal. Le Préteur de la Légion Abisare, commandant les Space Marines, ordonna un retrait dans le labyrinthe de fissures et de canyons environnantes, et bien qu’en retraite, les Emperor’s Children étaient loin d’être battus. Bien avant l’attaque, la Légion s’était préparée à son devoir avec la précision et la concentration habituelles, et dans ce cadre, tous les Space Marines affectés à la Force de Frappe avaient étudié et mémorisé des holo-scans de la surface de Tranquillité dans les moindres détails et en transit, tous s’étaient entraînés dans des conditions simulant celles qu’ils trouveraient à la surface. Une fois déployés, ils avaient reconsidéré toutes les possibilités tactiques, planifié des contre-mesures et s’étaient entraînés jusqu’à ce que chaque guerrier puisse fonctionner avec une perfection aiguisée, quelles que soient les conditions défavorables.

Malgré la nature tout à fait inattendue et inhumaine de l’ennemi, la bataille à travers Tranquillité s’est alors déroulée comme si elle était réglée par une horloge, conformément au plan des Space Marines. Alors que les Xenos avançaient, les Emperor’s Children les ont tirés en avant, frappant, feignant la fuite et les punissant à chaque tournant. Les guerriers de la IIIe Légion connaissaient chaque centimètre de terrain, les schémas de tir optimaux prédéterminés et les lieux de mise à mort, et avant même qu’un coup de feu ne soit tiré, des décisions avaient déjà été prises sur le temps à tenir à chaque point, sur les endroits où se replier et sur la manière de compenser chaque changement dans le déroulement de la bataille. Le Préteur Abisare a remarqué que la bataille n’était pas un combat mais simplement "… une exécution d’une intention réfléchie." Alors que les pertes de Xenos augmentaient à une vitesse croissante, les créatures déployaient frénétiquement des renforts depuis les vaisseaux en orbite, jusqu’à ce qu’elles commencent à manquer de troupes. Finalement, les aliens ont commencé à balayer la surface avec le feu de leurs vaisseaux pour tenter de prendre l’avantage. Alors que les premiers piliers d’énergie frappaient la surface, les vaisseaux de guerre impériaux restants ont exécuté une attaque rapide et désespérée - un engagement meurtrier, planifié à l’avance, à bout portant, alors que les Xenos dirigeaient leurs armes vers le bas, se rendant ainsi vulnérables. Sept des neuf navires de guerre extraterrestres ont été détruits en quelques minutes, leur coque se dissolvant en fragments épars, en poussière de cristal et en éclats d’énergie exotique.

Incapables de supporter leurs lourdes pertes, les vaisseaux Xenos restants se sont enfuis par la Porte Warp, laissant les chasseurs survivants à la surface de Tranquillité où ils ont été rapidement anéantis. Un peu plus d’un an plus tard, le Conseil de Guerre publia un décret d’extermination contre les espèces inconnues de Xenos qui avaient attaqué la IIIe Légion de la Tranquillité, et une flotte d’expédition menée par les Ultramarines passa par la Porte de Tranquillité, localisant leurs foyers cristallines parmi un nuage isolé de mondes géants gazeux loin au nord galactique et les purgea jusqu’au dernier. La prise des Portes Dalinites allai se révéler être une victoire creuse, et dans la décennie qui a suivi la purge de la nébuleuse, l’ensemble du système de portes actives s’est lentement affaibli et est devenu totalement inerte, leur fonction restant un mystère qui reste à résoudre.[1]

Source[modifier]

  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Space Marine Legions - The Empero’s Children - Exemplary Battles - The Defense de Tranquillity (traduit de l'anglais par Guilhem)