Défense de Fio'vash

De Omnis Bibliotheca
Aun’Shi lors de la Défense de Fio’vash.
À l’époque de cette légendaire bataille, Aun'Shi était âgé de près de quarante ans, ce qui est plutôt vieux pour un T'au. Son seul désir était de finir sa vie sur la Sept paradisiaque d’Au'taal. Sa vie avait été des plus respectables, il avait sacrifié de nombreuses années pour étendre l’Empire dans l’espace en fournissant son aide aux T’au qui l’accompagnaient. Originaire du Sept de Vior'la, réputé pour l’agressivité de ses Guerriers de Feu, Aun’Shi avait peut-être une meilleure compréhension de la Caste du Feu et de ses tactiques. Il est dit que parfois même, Aun’Shi participait avec les Guerriers de Feu à leurs batailles rituelles, aiguisant ses talents à la lance de duel jusqu’au point ou même les Shas’vre ne pouvaient plus percer sa garde. Sa maîtrise était telle que son esprit, son corps et son arme ne faisaient plus qu’un au combat.

Pour ce qui aurait dû être sa dernière mission, Aun’Shi mena une force expéditionnaire T’au sur un monde appelé Kel’tyr, dernière découverte de l’Empire T’au. La planète était infestée d’Orks primitifs, les premières progressions furent donc lentes mais sous le commandement d’Aun’Shi, les équipes de Guerriers de Feu furent tout de même capables de repousser les Orks loin des principales enclaves. En moins de quatre années standards, le monde fut florissant et les Fio construisirent de nombreuses cités sur la principale masse continentale de la planète. Fio’vash était une de ces cités, un avant-poste minier au pied d’une colline, situé près d’une montagne riche en minerai à quelques centaines de kilomètres de la capitale. Lors d’une tournée d’inspection des avant-postes, Aun’Shi et ses gardes du corps furent piégés dans Fio’vash, lorsqu’une horde d’Orks lança une attaque surprise pour s’emparer du centre minier.

La garnison de Fio’vash avait été renforcée par les Guerriers de Feu de l’escorte d’Aun’Shi et les premières vagues d’Orks furent rapidement taillées en pièces. Tôt dans les combats, le Shas’vre des Guerriers de Feu fut tué par un énorme Nob. La perte de leur chef fit courir un vent de panique dans les rangs des combattants T’au et leur défense fut presque sur le point de céder. Aun’Shi bondit soudain au-devant du Nob Ork et le trancha en deux d’un seul coup de sa lance de duel. Encouragés par la courageuse défense de l’Éthéré, les Guerriers de Feu se rallièrent et repoussèrent les Orks de nouveau. Les Peaux-Vertes attaquèrent sans relâche le campement T’au, et à chaque fois Aun’Shi mena les défenseurs au combat, luttant aux côtés de ses guerriers et les encourageant. Il envoya une équipe Stealth et des membres des Kor pour demander de l’aide à la capitale car il savait que devant tant d’adversaires, la chute de l’enclave n’était qu’une question de temps.

La bataille fit rage, les silhouettes des défenseurs T’au se découpant devant les bâtiments en flammes. Les Guerriers de Feu combattaient jusqu’à la limite de leur courage et de leur endurance, seule la volonté d’Aun’Shi les empêchait de sombrer dans le désespoir. Chaque fois que leurs lignes s’affaissaient sous l’assaut des Orks, Aun’Shi était là, sa lance de duel à la main, découpant les ennemis par dizaines. Il se déplaçait connue l’éclair, esquivant les attaques dans un ballet mortel. À chacun de ses coups, un Ork s’effondrait et bientôt, plus aucun peau-verte ne voulut s’en approcher. Les T’au furent tout de même forcés de se replier dans le périmètre de défense intérieur construit par les Fio et y attendirent la prochaine charge. Aun’Shi était toujours aux côtés des Guerriers de Feu survivants, espérant que les Kor avaient réussi à atteindre la capitale.

Les Peaux-Vertes attaquèrent de nouveau et une fois de plus, les Guerriers de Feu tuèrent un grand nombre d’entre eux à chaque salve de tir mais ils ne purent tout simplement pas en tuer assez pour les empêcher d’atteindre les murs de défense. Durant toute la journée, les Orks chargèrent les murs d’enceinte, leurs pertes augmentant à chaque seconde alors que les Guerriers de Feu tiraient avec une précision mortelle. Les murs commencèrent à céder à certains endroits et les Orks se précipitaient dans ces brèches dès qu’ils le pouvaient. Mais à chaque fois qu’ils établissaient une tête de pont, Aun’Shi lui-même menait une contre-attaque pour les repousser. Au crépuscule, il ne restait plus qu’une cinquantaine de Guerriers de Feu et chaque camp sentait la fin proche. Alors que les Orks se massaient pour l’assaut final, Aun’Shi ordonna à ses troupes de se replier vers le temple au centre de la ville. Les Guerriers de Feu préparèrent leurs derniers chargeurs et les travailleurs de la Caste de la Terre s’emparèrent de leurs pioches et de leurs pelles pour se défendre au corps à corps.

Dans un rugissement de haine, les Orks se jetèrent sur le mur et à l’intérieur du complexe minier, brûlant et détruisant tout sur leur passage. Les Guerriers de Feu en embuscade écrasèrent la première vague d’attaquants mais ne furent pas capables d’arrêter la horde avant qu’elle n’atteigne le temple. Les Orks s’attaquèrent à la porte du temple avec d’énormes haches et grimpèrent aux murs pour sauter depuis le toit à l’intérieur du temple en poussant des cris de guerre inhumains. Les premiers Orks furent balayés mais peu à peu, leur nombre fit pencher la balance. Aun’Shi combattait à la porte du temple lorsque celle-ci céda devant les attaques des Peaux-Vertes. Avec les derniers Guerriers de Feu encore en vie, il se prépara à mourir avec honneur.

Soudain, une série d’explosions retentit sur les arrières des Orks. Au travers des flammes, des dizaines de transports de troupes DevilfishS jaillirent, leurs armes crachant des salves de feu destructrices alors que les équipes de Guerriers de Feu se déployaient. Alertés par les Kor, les T’au s’étaient abattus avec toute leur puissance sur l’arrière des lignes ennemies. Les massives Exo-Armures Broadside vaporisaient les Orks par des tirs de plasma alors que les Hammerheads creusaient d’énormes trous dans les rangs des Peaux-Vertes. En moins d’une heure, l’ennemi était mort ou en fuite. Le chef des Guerriers de Feu s’approcha du temple et découvrit Aun’Shi dans l’encadrement de la porte aux côtés des gardes du corps de son escorte, sa lance d’honneur couverte de sang. Malgré les pertes terribles dont ils avaient souffert, les défenseurs de Fio’vash avaient remporté une grande victoire. Le temple existe toujours et le complexe minier continue de produire du minerai pour les T’au. Les survivants du siège célébrèrent Aun’Shi comme un héros et les Guerriers de Feu le prièrent de rester avec eux pour continuer à les guider au combat.

La nouvelle se répandit et le conseil des Éthérés sur T’au déclara qu’il n’était pas l’heure pour Aun’Shi de prendre sa retraite et le placèrent donc à la tête d’une nouvelle expédition pour étendre encore l’Empire T’au.

Source

  • Codex Tau, V3