Cultiste du Chaos

De Omnis Bibliotheca
Des Cultistes du Chaos.
« Voyez ma main ! Elle a été arrachée à mon poignet il y a trois dîmes de cela par une presse de forge. Nos oppresseurs ont cautérisé le moignon pour que je reste à mon poste sans me vider de mon sang. Mais regardez ma main, mes frères et mes sœurs ! Elle a repoussé, et avec plus de doigts que je n’aurais pu l’espérer. C’est la bénédiction du Grand Sauveur, une bénédiction qu’il peut vous accorder aussi. Il vous suffit d’avoir la foi. »
- Grekk Redeye, Sermon du Cloaque. 

Les masses grouillantes de l’Imperium ont colonisé la galaxie de part en part. Des milliards de milliards d’âmes travaillent nuit et jour dans un univers de plus en plus hostile. Des Cités-Ruches vertigineuses fermentent sous la surpopulation, des hab-complexes s’étendent sur des continents entiers, et des mondes industriels crissent sous l’effort d’innombrables ouvriers surveillés par le regard impérieux de leurs seigneurs et maîtres. Mais les adeptes de l’ordre établi ne peuvent être partout à la fois. Un régime aussi restrictif et oppressif que l’Imperium est propice aux insurrections, et certains poussent le mécontentement des foules pour servir leurs sombres desseins. La rébellion couve dans le cœur aigri de tout monde civilisé, et il ne lui faut guère qu’une étincelle pour l’embraser. Lorsque c’est le cas, le Chaos s’empresse alors de changer les hommes désespérés en fidèles serviteurs des Dieux Sombres.

À de rares exceptions près, les Cultistes du Chaos se retrouvent sous diverses formes dans tout l’Imperium. Ils ressemblent à des humains ordinaires à première vue, mais leurs vêtements dissimulent leur peau tatouée et marquée de symboles insoutenables pour les fidèles de l’Empereur. Lorsque les Space Marines du Chaos arrivent sur une planète, la véritable nature des Cultistes est dévoilée. Les promesses de gloire des Puissances de la Ruine sont toujours promptes, et même l’initié du plus bas étage sait que se battre aux côtés de ces guerriers légendaires peut attirer sur lui le regard des dieux. Les Cultistes s’équipent alors d’armures improvisées et d’armes de contrebande pour renverser l’Imperium, un hab-bloc après l’autre. Des régiments de fortune s’organisent autour des démagogues, car le quotidien des citoyens impériaux est si morne que la simple évocation d’un ordre nouveau peut les envoûter. Puis, la guerre éclate et les Cultistes réunis en gangs se ruent au combat munis d’armes à feu primitives, les plus charpentés d’entre eux maniant des mitrailleuses, voire des Lance-Flammes industriels. Malgré cet arsenal rustique, les Cultistes du Chaos sont souvent capables de défaire un ennemi supérieur sous le poids de leur nombre et de leur féroce désir d’éventrer l’Imperium.

Comme le souligne l’Ordo Hereticus, la branche de l’Inquisition spécialisée dans la traque des Sorciers, les Cultistes du Chaos peuvent surgir de n’importe quel milieu. Soldats psychotiques, coupe-jarrets des gangs des Ruches, nobles décadents, déserteurs, Abhumains persécutés ou Mutants reclus, tous se tournent vers le Chaos pour améliorer leur sort. Après tout, même un homme sans possession aura toujours son âme à offrir. Les dons reçus par les plus puissants Cultistes sont comparables à ceux octroyés à leurs maîtres Space Marines du Chaos ; des muscles de métal, un fléau tentaculaire à la place de la langue ou une tête cornue et bestiale. Quelle que soit leur condition, tous exercent leur esprit et leur corps pour le jour ou les favoris des Dieux Sombres les mèneront vers un futur lugubre et glorieux, lorsqu’ils se dresseront contre l’Imperium qu’ils exècrent et mettront la galaxie à feu et à sang.

Les Cultes du Chaos[modifier]

Les adeptes du Chaos ne sont pas toujours aussi facilement reconnaissables que le Champion du Chaos aux mains sanglantes et sa féroce bande de guerre. Certains se cachent dans la société humaine, des individus apparemment ordinaires avec des occupations et des intérêts normaux, attendant seulement le bon moment pour révéler leur véritable loyauté. Ces agents du Chaos représentent une menace pour l’Imperium au moins aussi grande que celle des bandes en maraude des Renégats du Chaos, car ils rongent le cœur de l’Imperium de l’intérieur. Ces adeptes du Chaos sont organisés en Cultes du Chaos : des organismes secrets et illégaux au service du Chaos et des Puissances de la Ruine.

Les Cultistes complotent dans le seul but de mettre à bas l’Imperium et de promouvoir le règne d’Âge of Sigmar !
Les Cultes du Chaos attirent toutes sortes de gens. Ils sont particulièrement attractifs pour ceux dont les ambitions ou le sens de l’aventure ne trouvent pas de débouchés dans la société. À ceux qui ont l’audace de s’engager, le Chaos offre la possibilité d’acquérir rapidement un réel pouvoir. Pour certains, c’est la quête de la connaissance elle-même qui les attire sur la voie du Chaos, la possibilité d’acquérir la connaissance sur le Warp et le pouvoir psychique, et la connaissance qui donne le pouvoir sur les autres. Pour beaucoup d’autres, les simples disciples de dirigeants influents, le Chaos offre une échappatoire à la corvée quotidienne, à la vie sociale conventionnelle, et le perpétuel doute de soi. Ce n’est pas une coïncidence si beaucoup des humbles adeptes du Chaos sont mentalement instables, socialement inadaptés, ou encore sont des individus désespérés dont le seul espoir de refuge réside au sein du Chaos. Parmi eux, il y a des gens qui croient que toute l’Humanité est condamnée et qu’ils vivent les derniers jours de la domination de l’homme avant que l’univers ne soit englouti par le Chaos. Ces personnes sont appelées Apocalyptes, et leur forme particulière de folie les incite à lutter contre tout gouvernement afin de provoquer l’effondrement de la civilisation qu’ils croient inévitable.

Les Cultistes se consacrent soit à la Gloire Indivisible du Chaos, à l’une des Grandes Puissances, soit à une puissance moindre du Chaos, soit à un Démon du Chaos. Ces cultes subversifs ne sont pas tolérés dans l’Imperium, et leurs pratiques sont donc très secrètes et leurs lieux de culte bien cachés. Nombre de ces cultes du Chaos sont calqués sur le Culte Impérial et exigent un niveau similaire de loyauté et de dévotion religieuse.[1]

L’Ecclésiarchie est très intolérante à l’égard des pratiques religieuses qu’elle estime dangereuses pour le bien-être de l’Imperium. Là où c’est possible, les habitants locaux sont encouragés à adopter le Culte Impérial. Lorsque cela n’est pas possible pour une raison quelconque, les Missionnaires impériaux s’efforcent d’incorporer des éléments du Culte Impérial dans les religions locales. Ainsi, elles adopteront divers aspects du Culte Impérial tout en continuant à pratiquer leurs formes religieuses traditionnelles. Ces variantes locales du Culte Impérial sont tolérées car elles sont au moins ouvertes et leurs pratiques facilement contrôlables.

Malgré les meilleurs efforts des Missionnaires, il existe de nombreuses formes de culte qui restent totalement inacceptables pour l’Adeptus Ministorum. Le culte des Puissances de la Ruine est le plus évident d’entre eux et probablement le plus dangereux aussi.

L’attrait du Chaos attire toutes sortes d’hommes sur toutes sortes de mondes. Des planètes dont les civilisations et les niveaux technologiques varient énormément sont toutes des foyers de disciples du Chaos. Même sur des mondes relativement confortables, il y a des gens qui ont soif de connaissances interdites, dont la soif de pouvoir surnaturel et d’arcanes l’emporte sur leur loyauté envers l’Imperium. Partout dans l’Imperium, même sur les mondes comme Terra ou Mars, au cœur du domaine galactique de l’Humanité, il y a des individus qui sont prêts à s’essayer à des choses qui dépassent leur entendement. Toutes ces personnes ne se rendent pas compte qu’elles ont affaire à une grande puissance, certaines s’impliquent innocemment dans ce qu’elles croient être des Cultes Guerriers ou des communautés intellectuelles et artistiques. La vénération du Chaos est toujours pratiquée en secret, dans des cercles cachés et au sein de sociétés fortifiées, ce qui donne un air de romantisme supplémentaire aux dangers de l’inconnu.

Certains Cultistes vénèrent le Chaos dans son intégralité ou la Gloire Indivisible, tout comme certains Champions du Chaos se consacrent au Chaos dans son ensemble plutôt qu’à une Puissance particulière. Ces adeptes vénèrent les Grandes Puissances, les Démons et les autres Puissances de la Ruine comme un Panthéon de dieux divers. Le culte des Dieux du Chaos suit ainsi un modèle de polythéisme qui est assez commun parmi les religions autochtones. Cette version polythéiste du Chaos est donc la forme de culte la plus évidente sur ces mondes. Cependant, ceux qui possèdent plus de connaissances sur le Warp et sur les différentes Puissances de la Ruine choisissent généralement une seule Puissance comme objet de leur culte. Les Puissances les plus importantes sont les quatre Dieux du Chaos Khorne, Slaanesh, Nurgle et Tzeentch, mais il existe de nombreuses autres puissances moins importantes, des Princes Démons et d’autres Démons qui sont également vénérés.

Souvent, une Puissance du Chaos est révérée sous un autre nom, apparemment sans rapport avec le précédent. Beaucoup de tribus sauvages sur des planètes reculées aspergent leurs idoles du sang sacrificiel de leurs ennemis, sans savoir que leur Dieu est un autre aspect de Khorne, le Dieu-Sang. L’Adeptus Ministorum essaiera de faire des efforts pour introduire le culte de l’Empereur parmi ces hommes.

Les cultes les plus dangereux sont ceux qui adorent directement les Puissances de la Ruine et vont jusqu’à invoquer des Démons du Warp lui-même. Ce sont les Cultistes du Chaos qui sont chassés et réprimés par l’Inquisition parce que leurs activités représentent une menace très réelle pour l’Humanité. En plus des Cultes du Chaos, on trouve ceux centrés autour d’infiltrateurs Xenos comme les Genestealers, des cultes qui visent à accélérer l’évolution de l’Humanité en une espèce psychique comme le Culte Immortel de Necromunda, et d’autres cultes étranges comme celui les Couvents de Vampires de Cassandron. Ces organisations sont impitoyablement persécutées par l’Inquisition, et leurs membres sont traqués et tués sans pitié.

Tout comme l’objectif d’une bande de guerre du Chaos est de survivre et de prospérer, jusqu’à ce que son Champion devienne un Prince Démon, le Cultiste du Chaos doit également survivre pour que son chef puisse s’emparer du pouvoir. La survie du culte est particulièrement importante dans un monde de l’Imperium, où la vénération du Chaos n’est pas toléré et où l’Inquisition agira rapidement pour effacer la moindre corruption chaotique. Face à ces dangers, le Culte du Chaos typique est une organisation clandestine dont les membres mènent une curieuse double vie. Contrairement au Champion du Chaos qui proclame fièrement son allégeance et lance un défi à quiconque, le chef d’un Culte du Chaos doit se cacher derrière une façade de normalité. Il peut aussi être un important chef de gouvernement, un commandant militaire, un riche commerçant, ou occuper l’une des nombreuses autres positions parfaitement respectables dans la société. Il peut également être un chef de gang ou un cerveau criminel, car il est possible de cacher les activités de la secte au sein d’autres activités qui sont elles-mêmes illégales mais qui ne concernent pas le gouvernement de l’Imperium dans son ensemble. Par le biais de pots-de-vin et de la corruption gouvernementale, un chef de secte peut diriger un empire criminel sans attirer l’attention de l’Imperium, et peut utiliser avec succès son organisation pour recruter de nouveaux adeptes pour son culte. De cette façon, le Culte du Chaos combine le pouvoir et l’influence au sein de la société ordinaire avec un pouvoir obscur, fournissant une base matérielle à partir de laquelle elle peut se développer.

Inévitablement, les Cultes du Chaos seront entraînées dans des conflits, peut-être avec les autorités ou peut-être avec d’autres organisations criminelles ou même des cultes rivaux. Les cultes sont parfaitement capables de se battre, et peuvent généralement le faire sans se manifester directement au grand jour. Après tout, une escarmouche entre gangs ressemble beaucoup à une autre, et il n’y a pas que les Cultistes du Chaos qui veulent qu’un chef des forces de l’ordre locales soit tué ou qu’un assistant du Gouverneur soit assassiné.[2]

Magus du Chaos[modifier]

Les Égarés et les Damnés…
Le chef d’un Culte du Chaos est appelé un Magus du Chaos. Le Magus est l’équivalent d’un Champion du Chaos, et comme un Champion du Chaos, il se consacre à un Patron en échange des faveurs incertaines des Puissances du Chaos. En échange de sa loyauté, il gagnera des adeptes et des récompenses comme un Champion. Cependant, contrairement à un Champion, il n’aura guère l’occasion d’en jouir. Finalement, fortement muté par les Dons du Chaos, il pourrait ne pas pouvoir apparaître publiquement du tout. Heureusement, à ce moment-là, il sera probablement devenu le leader d’une énorme et riche société ou d’une autre organisation légitime, et son isolement peut facilement être expliquée comme l’habitude excentrique d’un homme de pouvoir.

Le Magus communique avec son pouvoir de mécène par des transes, des rêves et la divination. Certains utilisent le redoutable Tarot du Chaos, une parodie blasphématoire du Tarot de l'Empereur utilisée par les serviteurs impériaux. Si le Patron favorise son esclave, il peut lui donner un familier qui sert d’intermédiaire entre le Cultiste et le Patron. Les familiers prennent toutes sortes de formes : les animaux sont communs, les Démons malicieux sont également connus, mais même les objets matériels comme une Épée-Démon sont parfois donnés comme familiers. Par le biais de la transe, de la divination ou du familier, le Patron instruit et informe son serviteur. Ces informations sont vitales pour le Magus car elles lui donnent une idée de ce que ses ennemis préparent et de la manière d’éviter les dangers éventuels. Plus important encore, le Patron est en mesure de donner des conseils sur les événements futurs, ce qui donne au Magus d’énormes avantages commerciaux sur ses concurrents. Par le biais du jeu, par exemple, un Magus peut gagner autant d’argent qu’il le souhaite, à condition que son protecteur désire voir son esclave monter en puissance.

Au fur et à mesure qu’un Magus monte en puissance, il peut trouver que son empire ou ses disciples deviennent trop vastes et trop difficiles à contrôler en personne. Une fois qu’il commence à acquérir des Dons du Chaos défigurants, il ne pourra plus traiter directement avec les étrangers et devra nommer un commandant en second pour effectuer ces tâches en son nom. Cet individu est connu sous le nom d’Acolyte. L’Acolyte est le serviteur et le commandant le plus digne de confiance du Magus. En raison du risque de trahison par les membres de son propre culte, le Magus souhaitera rester caché de la majorité de ses propres disciples. Un Magus peut continuer à diriger la secte en coulisses en utilisant l’Acolyte comme intermédiaire. Ainsi, le Magus n’est jamais vu par les membres du Culte et reste une mystérieuse source de sagesse et de pouvoir à laquelle seul l’Acolyte a accès. Si, à la suite des Dons du Chaos, le Magus subit une mutation si importante qu’il se transforme en Enfant du Chaos, ou si le Chaos choisit de le récompenser pour son insouciance, alors l’Acolyte peut continuer à diriger le culte au nom du Magus. Le fait que le Magus soit un Enfant du Chaos ne l’empêche pas de former le centre du culte - en effet, on peut dire que son apparence et son pouvoir inhumains servent de preuve supplémentaire de la faveur divine dont il est investi ![3]

Le Covent[modifier]

Les membres les plus importants du culte sont le Covent. Le Covent est à peu près l’équivalent d’une bande de guerre du Chaos. Il se compose des serviteurs les plus fidèles du Magus, y compris son Acolyte s’il en a un. Le nombre d’individus qui composent le Covent varie beaucoup. Dans certains cultes, les membres du Covent sont égaux au nombre mystique du Patron, ou à un multiple de ce nombre mystique. Seule le Covent a un contact direct avec le Magus et lui seul effectue les rituels et les sacrifices qui convoquent les Démons et devinent les intentions de leur Patron du Chaos. Il est généralement vrai de dire que seuls les membres du Covent comprennent vraiment la nature réelle du culte.[4]

Les Cultistes[modifier]

Le reste du Culte sont composés de simples adeptes. Leur nombre peut varier d’une simple poignée à plusieurs centaines, voire des milliers. Comme les membres du Covent, leur allégeance est très secrète. Ils mènent une vie apparemment normale, et occupent peut-être même des postes de confiance au sein du gouvernement local, mais leur véritable loyauté va au Culte. Les Cultistes ne participent pas aux rituels d’invocation ni à d’autres rites obscurs du culte. Ils sont prêts à faire tout ce qui est nécessaire pour atteindre les objectifs du culte, mais les secrets et les véritables objectifs leur sont cachés. Ainsi, lorsqu’il choisit les employés de son affaire, le Cultiste pourvoit le poste vacant avec un membre du culte et il surveille parmi son personnel les nouveaux membres éventuels, veillant à ce que les employés particulièrement fidèles à l’Empereur soient rapidement démis de leurs fonctions. De même, les membres du culte s’efforceront de recruter de nouveaux membres parmi leur famille et leurs amis, tout en veillant à ce que les ennemis parmi leurs parents et leurs connaissances rencontrent de malheureux accidents. Lorsque le culte est prêt à s’élever contre les autorités, les Cultistes révèlent enfin leurs vraies loyautés et prennent les armes sous les ordres de leur Magus.[5]

Les Démons[modifier]

Les Démons ne peuvent entrer dans le monde matériel qu’à la suite de certains rituels qui impliquent généralement les sacrifices les plus terribles. Même dans ce cas, ils ne peuvent se manifester que pendant une courte période, à moins qu’ils ne trouvent un corps à posséder. Bien qu’un Magus du Chaos puisse communiquer avec son Patron dans les rêves et les transes, cette méthode de communication n’est pas toujours fiable ou claire. Il est de loin préférable d’invoquer un Démon et de lui arracher les trois réponses traditionnelles qu’il est tenu de donner - car les Démons viennent du Chaos où il n’y a pas de temps en tant en tel, et le futur et le passé n’ont pas de secrets pour eux.

Un Culte peut également invoquer des Démons pour accomplir des tâches spécifiques, comme par exemple éliminer certains ennemis ou rivaux. Les Démons font d’incroyables bons assassins car aucune force de police conventionnelle n’est prête à accepter qu’ils existent ! Lorsque la Culte du Chaos est prête à s’élever contre ses ennemis, le Covent convoquera autant de Démons que possible pour l’aider.[6]

Les Activités d'un Culte[modifier]

Les cultes peuvent être relativement petits ou très grands. Ils fleurissent souvent sous la forme d’organisations apparemment inoffensives. Beaucoup de leurs membres ne savent même pas qu’ils servent les intérêts du Chaos. En créant ces organisations, le Magus s’infiltre dans la société et se prépare pour le jour de la rébellion ouverte.

Les organisations politiques extrêmes constituent des fronts particulièrement favorables à un Culte du Chaos. L’organisation attirera naturellement des individus avides de pouvoir et mentalement déséquilibrés - un matériau idéal pour les membres potentiels d’un Culte. Si l’organisation connaît un grand succès, elle peut alors acquérir un réel pouvoir politique, et il est possible que le Culte devienne même l’organe directeur de la planète sans que personne ne s’en rende compte.

Les Cultes Guerriers constituent également des organisations de façade utiles. De nombreux mondes de l’Imperium ont des Cultes Guerriers qui sont tolérés et même encouragés par l’Imperium. En créant un Culte Guerrier, le Magus s’adjoint un corps de guerriers entraînés dont les idéaux martiaux peuvent être manipulés à ses propres fins.

Les associations de travailleurs, de commerçants et d’artisans peuvent également servir à cacher un sinistre Culte du Chaos. En manipulant les économies de leurs planètes, les cultes peuvent provoquer des perturbations et des faillites à grande échelle. Comme ces organisations ont tendance à attirer des personnes souvent corrompues et intéressées, elles sont extrêmement faciles à infiltrer par le biais de la corruption sous une forme ou une autre.

Les entreprises peuvent fournir une excellente couverture pour un Culte du Chaos qui se développe. À mesure que l’entreprise grandira, elle s’étendra pour couvrir une plus grande surface et il faudra davantage de personnel pour la gérer. Le personnel de l’entreprise est progressivement recruté par le culte, tandis que la couverture de l’entreprise facilite toutes sortes d’activités de collecte de fonds.

Dans certains lieux, les organisations de malfaiteurs ont un statut semi-légal où elles sont tolérées tant que leur comportement reste dans certaines limites. Parfois, toute la structure politique de la planète est basée sur le pouvoir des gangs et la guerre constante entre eux. Dans un tel monde, il y a peu de différence entre un gang légitime et un Culte du Chaos se faisant passer pour un gang - les deux sont tout aussi impitoyables et avides de pouvoir.

De nombreux cultes cachent leur vraie nature derrière la façade d’une religion tolérée ou d’une variante locale acceptable du Culte Impérial. Un Prêcheur Impérial qui s’est consacré au Chaos peut corrompre tout son troupeau. La confiance que les gens ordinaires ont dans les Prêcheurs est telle qu’ils peuvent ignorer les véritables objectifs du culte alors que le sanctuaire de l’Empereur Lui-même devient un sombre autel du Chaos.

Les Cultistes d’un Culte du Chaos sont toujours prêts à prendre les armes pour prendre le pouvoir ou se défendre aux noms des Puissances de la Ruine.
Dans les mondes plus sophistiqués, les cercles artistiques ou philosophiques peuvent fournir une couverture suffisante pour qu’un petit culte puisse fonctionner. En se présentant comme une élite artistique, le cercle attirera naturellement des individus jeunes et intellectuellement vaniteux, des idéalistes romantiques et d’autres mécontents qui peuvent être recrutés dans le culte.

Comme les Psykers sont strictement contrôlés dans tout l’Imperium, il y a peu d’endroits où un jeune Psyker émergent peut échapper à la persécution. Ces individus seront brûlés comme sorciers ou au moins remis aux forces locales et de là aux forces de l’Imperium.

Dans les mondes où les Psykers sont courants, il est naturel pour certains de s’échapper et de former leurs propres organisations de protection, des réseaux de refuges et des lieux d’asile. En se présentant comme une telle organisation, un Culte du Chaos peut recruter les meilleurs Psykers, tout en permettant aux autres d’organiser un mouvement clandestin agressif et très motivé.

Dans les mondes où la vie est relativement sûre et tranquille, le Culte du Chaos s’érige généralement en champion d’une cause digne de ce nom, comme une œuvre de bienfaisance mondiale, un groupe de défense de l’environnement, un organisme de protection sociale ou tout autre institution dont l’utilité est incontestable. Son image publique donnera au culte de nombreuses occasions d’infiltrer le monde entier avant que sa véritable nature ne soit révélée. Un tel culte se développera rapidement à mesure que des personnes bien intentionnées et sans méfiance seront entraînées dans ses griffes.[7]

Le Culte en Guerre[modifier]

Les Cultes du Chaos sont constamment en alerte face au danger d’être découvert, et ils ne peuvent espérer se défendre que par la force des armes. Même les cultes dont le pouvoir repose sur une influence mercantile ou politique doivent être prêts à se battre si nécessaire. Quelle que soit sa taille, chaque culte a ses plans d’urgence qui, espérons-le, lui permettront de survivre en cas de découverte.

Les cultes se préparent à la lutte armée en amassant des arsenaux d’armes et d’équipements. Si il en est capable, le culte tentera d’infiltrer et de subvertir les Forces de Défense Planétaire. Il peut également utiliser des pouvoirs psychiques pour contacter les Renégats du Chaos qui dérivent dans le Warp et les guider vers son monde. Une fois que les forces du culte et des Renégats sont unies, le culte peut se montrer ouvertement au grand jour et la planète entière sera plongé dans un conflit dévastateur dont le culte pourrait émerger comme une grande puissance mondiale.

Dans les cultes de taille réduite ou moyenne, ses membres agissent en tant qu’officiers ou chefs d’armée. Les adeptes du culte seront déjà organisés en groupes à des fins cérémonielles et rituelles. Ces groupes établis deviennent simplement des unités de combat lorsque le moment est venu de se lever. Ceux qui traquent un culte sont souvent surpris par la rapidité et l’efficacité avec lesquelles il peut rassembler ses forces pour contre-attaquer.

Une force de Cultistes typique, normalement composée d’un seul culte ou d’une alliance de plusieurs petits cultes, peut rassembler une force de combat de trente à cent individus. Cela suffit amplement pour que le culte établisse une suprématie locale sur un territoire limité ou une agglomération importante.

L’armement et les moyens de transport dont dispose un culte dépendent du niveau technologique de son monde d’origine. Sur la plupart des mondes, le Magus et son culte peuvent acquérir des moyens prestigieux pour leur permettre de voyager en toute sécurité.

Plusieurs cultes peuvent former des alliances lorsqu’ils sont menacés ou dans le but de s’emparer du pouvoir par la force. Ils sont alors capables de se rassembler en une force bien plus grande. Tous les cultes ne sont pas prêts à s’associer à d’autres, même si ils sont tous menacés, mais la plupart d’entre eux mettent volontiers de côté leurs différences pour une cause commune. Cela signifie qu’une expédition envoyée dans une région pour localiser et purger un culte qui a été découvert pourrait se retrouver face à des forces plus importantes que prévu. D’autres cultes, encore non détectées, auront été alarmées et se seront ralliées au soutien du culte attaqué.

Les forces armées ont tendance à inclure une telle diversité de types de troupes qu’il est très difficile pour leurs ennemis de prédire ou d’identifier exactement à qui ils ont affaire. C’est pourquoi les savants de l’Inquisition tiennent des registres méticuleux sur tous les aspects du cultisme (comme le font les érudits Aeldaris). Ces documents sont connus collectivement par les Inquisiteurs sous le nom de Codex Hereticus.[8]

« Une éternité de gloire vous attend ! » cria Dar Kadran, son bâton hérissé de piques brandi comme pour attirer le regard d’une présence céleste. « En avant, mes immortels ! Brûlez-les avec le feu qui fait rage dans votre âme ! »

Armandus poussa un cri de guerre joyeux et féroce. Ses Frères de l’Infinité l’imitèrent, chargeant tout en faisant feu avec leurs Fusils d’Assaut sur les silhouettes en armure des géants sur la crête. Les lueurs d’ambre illuminèrent les loyalistes lorsqu’ils ripostèrent, tuant à chaque tir. Un Bolt frappa Koralodd, détona bruyamment et aspergea de tripes ceux qui avançaient à ses côtés. Armandus n’eut guère de pensée pour les corps des Frères tombés. Ils connaissaient les risques. Comme Dar Kadran disait toujours, la gloire ne se gagne pas sans sacrifice.

Prenant une profonde inspiration de demi-frenzon dans son respirateur, Armandus pataugea dans la boue mêlée de sang qui recouvrait la colline. Ses jambes étaient tels des pistons infatigables alimentés par la foi et la haine, sa lame et son avidité sanguinaire incarnées. Bientôt il faucherait un de ces géants lui-même, lui trancherait la tête et l’offrirait aux Sombres Seigneurs.

Quelque chose d’énorme et d’invisible heurta Armandus à l’épaule. Il vacilla en arrière. Puis tout devint rouge, et sa tête résonna tandis que la douleur atteignait un pic vertigineux. Malgré la souffrance, il vit Dar Kadran le dépasser, en se servant du cadavre fumant de Koralodd comme d’un bouclier.

« Vous nous aviez promis la gloire, » haleta Armandus, dont la vision se troublait

« Tu peux au moins en être témoin, » cracha Dar Kadran, une aura noire crépitant autour de lui. « Attends et observe. »

Sources[modifier]

  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • Codex Heretic Astartes Chaos Thousand Sons, V8
  • Realms of Chaos : The Lost and the Damned
  1. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - Chaos Cultists (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - Chaos Cults (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - Chaos Magus (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - The Coven (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - The Cultists (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - Daemons (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - Cult Activities (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Realms of Chaos : The Lost and the Damned - Chaos Cults - The Cult At Wat (traduit de l'anglais par Guilhem)