Croisade des Ombres

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




La Croisade des Ombres.
Carnage commis par les Word Bearers et les World Eaters, la Croisades des Ombres fut une vaste offensive des Traîtres durant l’Hérésie d'Horus contre l’Empire des Ultramarines : Ultramar.

Sur ordre du Maître de Guerre Horus Lupercal, les Primarques Lorgar Aurelian et Angron menèrent leurs Légions respectives dans l’empire de Roboute Guilliman. Une grande partie de notre connaissance du voyage entreprit par les deux Légions Renégates nous vient des ruines des planètes qui furent ravagées dans leur sillage, des noyaux de cogitateurs, d’images anciennes et de tableaux pictographiques. Les Traîtres ont dû partir depuis Isstvan V suite au terrible massacre qui vit trois Légions Loyalistes se faire annihiler, Lorgar ayant dû attendre qu’Angron et ses fils sanguinaires aient étanché leur soif de sang contre les restes de la Légion de la Raven Guard et d’autres Loyalistes dispersés qui s’étaient cachés dans le désert de Isstvan V.[1]

En Route Vers Ultramar[modifier]

La flotte des Word Bearers comptait plus d’une centaine de navires de classe capitale, dont neuf cuirassés de classe Gloriana, dont plusieurs avaient déjà porté les couleurs d’autres Légions, et les trois énormes vaisseaux de classe Abyss, encore inconnus par l’Imperium en tant que tels. Ces navires étaient le Furious Abyss, qui était parti depuis Jupiter en avant-garde de la flotte principale avant de se diriger directement vers Calth, ainsi que le Blessed Lady et le Trisagion. Les World Eaters utilisèrent quand à eux plusieurs petits vaisseaux, des navires de poursuite et des vaisseaux de combat possédant une puissance de feu à courte portée. Dirigée par le vaisseau amiral de Lorgar, le Fidelitas Lex, et celui d’Angron, le Conqueror, l’armada combinée des Traîtres comprenait près de trois cent mille Légionnaires Astartes ainsi que de nombreux soldats mortels et hommes armés, une force que le Maître de Guerre avait considéré comme plus que suffisante pour détruire Ultramar.

Les premières étapes des flottes d’Angron et de Lorgar sont les plus faciles à tracer, marquées par une traînée de mondes massacrés et de vaisseaux à capacité Warp brisés laissés à la dérive derrières elles. Peu de planètes d’importance stratégique existaient parmi les mondes coloniaux initialement ciblés par les Primarques renégats. En effet, de nombreuses planètes qui furent victimes des flottes renégates semblaient avoir été choisis au hasard et être tombés sous les lames des Traîtres pour aucune raison autre que le désir de tuerie. Les appels désespérés à la capitulation avaient été ignoré et aucune tentative de conquête n’a été effectué. Seul fut laissé à pourrir les cadavres de ces mondes…

Angron et ses World Eaters furent toujours en première ligne pour le massacre, mais au-delà des simples tueries de masse, des contes racontent que les quelques centaines de milliers de survivants des Colonies Aglaeans furent enlevés, et que sur les ruines maudites de Gareva se cachaient de nombreux bûchers rituels et des inscriptions profanes d’une signification inconnue. Ces événements atroces sernt à lier avec le futur rituel qui sera effectué sur Calth. En effet, lors de cette célèbre bataille qui verra la trahison des Ultramarines en orbite et en surface de ce monde majeur d’Ultramar, le Premier Chapelain des Word Bearers, Erebus, effectura un rituel ignoble qui créera la tempête Warp qui séparera Ultramar du reste de l’Imperium : la Tempête de la Ruine. Mais bien avant la Bataille de Calth, alors même que les flottes des Traîtres avançaient, les tempêtes qui entouraient l’Imperium s’élevaient déjà vers un nouveau crescendo, presque comme en prévision des événements qui devaient encore arriver.

La Croisade des Ombres ne s’en prit pas seulement à des colonies isolées. L’avant-poste militaire de la XIIIe Légion le plus éloigné d’Ultramar, Honourum, point de passage pour les forces impériales poursuivant les guerres de la Grande Croisade, accueillait une Compagnie complète des Ultramarines sous le commandement du Capitaine-Préteur Arcaes Odenathus ainsi que plusieurs régiments de l’Auxilia Solar levés au sein des villes industrielles de ce monde. Angron y débarquera et viendra hurler face aux murs des villes d’Honourum, les guerriers des deux Légions Renégates entières derrière lui. Face à une telle force, les défenseurs ne pouvaient rien faire d’autre que retarder l’inévitable massacre. La bataille pour Honorum n’a duré qu’une journée, mais le massacre s’est poursuivi pendant des semaines, avec des World Eaters fous à lier et les Possédés du Gal Vorbak qui chassèrent les quelques survivants de l’Auxilia et les bandes d’Ultramarines dans les ruines des cités. Honourum mettra de nombreuses années pour se relever après ce déchaînement de violence. À partir de là, il est difficile de suivre la route des Primarques félons. On suppose qu’ils ont traversé la zone désolée de l’espace le long de la frontière orientale de l’Imperium, son nom commun sur les cartes d’astronavigation de l’époque étant l’"Empire des Tempêtes", car d’autres chemins plus sûrs les auraient conduit loin de leur objectif. Cette région de l’espace était réputée pour la férocité et la fréquence des courants Warp qui assaillaient les vaisseaux qui osaient naviguer dans l’Empyrée, mais l’armada des Traîtres passa à travers son étreinte apparemment intacte, leurs vaisseaux continuant de laisser une traînée de destruction dans leur sillage, sortant irrégulièrement du Warp pour anéantir des mondes et détruire les vaisseaux qui avaient eu la malchance d’être sur leur chemin. Pendant sa traversée de l’Empire des Tempêtes, Angron et ses guerriers de plus en plus instables recherchèrent un nombre toujours croissant de victimes sur lesquelles l’Ange Rouge pouvait satisfaire sa soif de guerre. La progression de l’armada renégate a ralenti, au point de quasiment s’arrêter. Lorgar Aurelian semblait en avoir assez des excès de son frère sanguinaire, l’Urizen étant celui ayant établi toute la stratégie qui verra Ultramar brûler, stratégie qui reposait encore sur l’effet de surprise mais menacée par les excès de la XIIe Légion, alors que Guilliman et sa Légion ignoraient la trahison d’Horus et réunissaient leurs forces vers Calth.

Des sources écrites des Word Bearers laissés sur le cuirassé Gloriana Le Chronique des Cendres - capturé durant la Purge par les Ultramarines - nous apprendra qu’au lendemain de la destruction du Garalon Prime par Angron, les deux Primarques étaient sur le point de se livrer à une violente confrontation mais que cela n’avait été évité que par l’arrivée prématurée et l’assaut d’une flotte Aeldari semblant vouloir éliminer Angron coûte que coûté, bien qu’on ignore la raison qui poussèrent les Xenos à tenter une telle action. Lorgar et Angron se rallieront pour abattre les Aeldaris en fuite vers le cœur de la Zone Interdite de Xersinia, à la frontière d’Ultramar.[2]

La Croisade Commence[modifier]

La Croisade des Ombres fut la campagne qui verra, à sa conclusion, la damnation des World Eaters, qui rejoindront leur Primarque dans les bras du Dieu du Sang.
Vers le milieu de l’année 007.M31, la flotte des Traîtres jeta l’ancre à la lisière au nord galactique de Calth, dans la Zone Interdite de Xersinia qui faisait objet d’un édit de quarantaine depuis les premiers jours de la Grande Croisade. Les mondes stériles situés dans la Zone Interdite étaient évités par les vaisseaux impériaux, qui n’osaient risquer la colère des escadrons d’interception des Cinq Cents Mondes ou les Xenos qui avaient autrefois ravagé les colonies mortes à l’intérieur. Cela permit à la flotte des Traîtres de ne pas se faire détecter, se cachant dans cette zone oubliée et ignorée de l’espace, malgré sa proximité avec les régions les plus fréquentées de l’Imperium. Les Traîtres se sont probablement engagés dans une période de consolidation nécessaire, car leur vaste armada s’était séparée et dispersée à travers un parsec au cours de leur voyage dans les courants tumultueux du Warp, forçant un rassemblement afin de préparer l’offensive générale contre Ultramar. Les deux Légions Renégates s’engagèrent dans une campagne de ratissage et de piraterie, neutralisant des vaisseaux chartistes lourdement chargées ou paralysant des patrouilles peu méfiantes avant de dégorger sans merci des groupes de Légionnaires renégats pour exterminer les équipages qui se cachaient. Certaines rumeurs prétendent que les Word Bearers allèrent jusqu’à employer une forme alors inconnue de manipulation psychique pour piéger les navires de passage, égarant leurs Navigators avec de fausses balises avant de déchirer le tissu même de la réalité pour permettre aux créatures du Warp de se répandre à l’intérieur de ses vaisseaux condamnés. Quelle que soit la manière dont ils ont été capturés, Roboute Guilliman n’apprendra la nouvelle de la perte de ces vaisseaux que longtemps après la fin de l’Hérésie d’Horus.

Les Traîtres arrachèrent à des Capitaines Chartistes des renseignements - volant au passage des données enfermées dans les banques de cogitateurs de leurs navires - qui leur permirent de se faire une idée précise des défenses d’Ultramar et, plus particulièrement, de celles du système de Veridia, où se trouvait le monde de Calth. Si la disposition du système de Veridia, de ses mondes et de ses stations orbitales étaient loin d’être secrètes, ces connaissances exactes étaient de loin supérieures aux ouï-dire et aux rumeurs, et permettaient à ceux chargés de l’attaque contre Calth d’affiner et de perfectionner les plans qu’ils avaient longtemps cachés sous un vernis de loyauté. Le système de Veridia était connu pour être fortement fortifié contre les attaques extérieures, un héritage lié aux raids des Orks qui avaient longtemps assailli les systèmes périphériques d’Ultramar. Ainsi, toute attaque frontale par un ennemi connu subirait des pertes massives. Cependant, alors que les tempêtes Warp qui filtraient une grande partie de l’Imperium continuaient à s’aggraver et à paralyser la diffusion efficace des nouvelles vitales dans l’Imperium désordonné de l’Humanité, Ultramar n’était pas au courant de la trahison du Maître de Guerre, ce qui ne signifiait pas que l’armada renégate pouvait ignorer les défenses du système de Veridia, car si elles étaient laissées intactes, elles pouvaient infliger de lourds dommages à leurs navires une fois les Loyalistes mis au courant de la menace. Une vaste forteresse spatiale et ses batteries massives de macrocanons se trouvait dans l’orbite haute et froide d’Ischara, elle-même située dans le point le plus éloignée du système, et les canons à neutrons pulsés enterrés dans les désolations glacés de la quatrième lune du géant gazier Ravishol étaient tous les deux destinés à être détruits prioritairement. Plus essentiel, les Traîtres eurent la confirmation du rassemblement des Ultramarines à la surface de Calth et la concentration de leur flotte en orbite de cette planète, attendant l’arrivée des Word Bearers pour ce qui devait être une campagne conjointe contre les Peaux-Vertes. Mais bien que conscient que la trahison sur Calth porterait un coup décisif contre les Ultramarines, les Traîtres savaient qu’ils devaient également frapper les autres bastions disséminés dans les Cinq Cents Mondes afin d’anéantir à la fois la capacité des derniers Ultramarines à se reconstruire et leur volonté de se battre. À cette fin, la grande armada des Traîtres fut divisée en une demi-douzaine de flottes au moins. La plus grande comprenait le moins de navires de ligne, mais incluait la puissance de feu des tueurs de monde qu’étaient les vaisseaux de classe Abyss des Word Bearers ; le Trisagion et le Blessed Lady ; ainsi que les puissants navires Fidelitas Lex et le Conqueror commandés par les Primarques eux-mêmes. Les fils rebelles de l’Empereur mirent le cap sur le monde guerrier d’Armatura tandis que le Capitaine Zadkiel des Word Bearers atteignait Ultramar avec le Furious Abyss, entamant un assaut futile sur Macragge qui verra sa destruction, tandis que les lieutenants de Lorgar, Erebus et Kor Phaeron, amenèrent la force principale de la flotte des Word Bearers à Calth. Le reste de l’armada fut dépêché sur le territoire d’Ultramar pour s’en prendre aux navires des Ultramarines, ce qui les força à répondre à une série de raids à petite échelle et d’attaques fulgurantes. Ces derniers escadrons étaient chargés de causer le plus de destruction possible, sans tenter de capturer ou de tenir un territoire, ne se bornant pas à des cibles ou des objectifs stratégiques. Ils visèrent les agro-colonies légèrement défendues et les tours industrielles de mondes comme Espandor et Latona qui ressentiront leur colère dans les jours sombres à venir.

L’objectif de ses flottes disséminées étaient simples : tuer et détruire, répandre la terreur et le sang dans les Cinq Cents Mondes, tout cela pour alimenter les plans maléfiques de Lorgar, libérant enfin la soif sanguinaire d’Angron.

Quand Erebus et de Kor Phaeron menèrent leurs flottes vers Calth, la Croisades des Ombres débuta réellement.[3]

La Sanglante Croisade[modifier]

Quand Calth fut frappé par la trahison, Erebus mena un rituel blasphématoire à la surface, tandis que Kor Phaeron prit possession de la principale plate-forme de défense orbitale de la planète meurtrie, le chantier de Zetsun Verid. Avec cette puissante grille de défense sous son contrôle le Cardinal Noir déclencha l’armement des plates-formes qui frappa les planètes et les planétoïdes environnants dans le système de Veridia, empoisonnant l’étoile du système. Les rayonnements mortels créèrent une atmosphère invivable sur Calth, forçant sa population à trouver refuge sous la surface. Cet acte odieux apporta le dernier élément du rituel d’Erebus, et déclencha la Tempête de la Ruine.

La Croisade des Ombres vit Angron devenir un monstre de rage sanguinaire.
Mais Calth fut en partie un échec pour les Traîtres. Guilliman survécut à ce coup de poignard dans le dos et sauva une partie de sa Légion qu’il put mobiliser dans l’ensemble d’Ultramar pour contre-attaquer. Kor Phaeron disparu dans l’Immaterium, pourchassé par le vaisseau amiral de Guilliman, le Macragge’s Honour commandé par le bras droit du Fils Vengeur, Marius Gage. Erebus rejoignit quand à lui Lorgar, abandonnant des milliers de ses frères à la surface de Calth, laissant pour des années les Loyalistes et les Traîtres s’affronter dans les cavernes de ce monde.

Lorgar avait pour objectif de répandre la Tempête de la Ruine d’un bout à l’autre d’Ultramar, s’assurant d’isoler la XIIIe Légion du reste de l’Imperium afin de protéger le flanc oriental d’Horus, dont le regard était tourné vers Terra. Pour se faire, il se devait de "nourrir" les entités démoniaques habitant dans l’Empyrée, ce qui fit de la Croisade des Ombres une boucherie et non une conquête. Les détails des nombreuses opérations de cette campagne sont fragmentaires, mais de nombreux évènements eurent lieu et qui nous sont parvenus. Mettant de côté la Croisade de Fer détaillée ailleurs et qui vit l’affrontement de Legios Titaniques Loyalistes et Renégates, l’un des événements les plus marquants de la campagne fut la Bataille d’Armatura, monde martial qui alimentait les autres planètes de l’empire de Guilliman en recrues et vaisseaux. Cette bataille vit la flotte des Traîtres, menée le Blessed Lady et le Furious Abyss, briser les importantes défenses des Ultramarines. Pendant cette boucherie, la fureur d’Angron, malade à cause des dispositifs implantés dans son crâne, le consumait au point que la question de sa survie fut posée par certains de ses fils. On pense que l’état du Primarque des World Eaters convainquit l’Urizen de se diriger, en dernière étape de la Croisade des Ombres, vers le monde de Nuceria, monde d’Ultramar dirigé par une classe de dirigeants esclavagistes. Mais Nuceria n’était pas n’importe quelle planète : elle était le monde natal d’Angron, là où l’Ange Rouge avait été exploité comme gladiateur et mutilé par le dispositif dégénérant son esprit, les Griffes du Boucher. Le reste de la flotte renégate s’est divisé en plusieurs petits groupes qui ont détruit tous les mondes d’Ultramar qu’ils ont rencontrés. Astagar, Talassar et Percepton sont notamment connus pour avoir été attaqués par les Traîtres.

Une Fin de Campagne Blasphématoire[modifier]

La Croisade des Ombres prit fin sur Nuceria. Lorsque les deux Primarques sont arrivés, on raconte qu’Angron fut frappé par les douloureux souvenirs de sa captivité et de la fin de ses frères et sœurs gladiateurs qu’ils avaient mené à la révolte avant d’être forcé de les abandonner à cause de l’intervention de l’Empereur, évènement que le Primarque n’avait jamais pardonné à son père et qui explique en partie sa rébellion. Une seule chose est certaine : tout les hommes, femmes et enfants de Nuceria furent exterminés en quelques jours par des milliers de World Eaters déchaînés une fois que la Légion débarqua à la surface.

À la conclusion de ce génocide, Roboute Guilliman arriva à la tête d’une flotte levée précipitamment. La soif de vengeance du Fils Vengeur le poussa à envahir rapidement Nuceria après une violente bataille spatiale qui vit la destruction et la chute à la surface de la planète du Fidelitas Lex. Dans les ruines de la dernière cité, Guiliman affronta Lorgar puis Angron. L’Urizen profita du duel entre ses deux frères pour mener un dernier rituel qui acheva la formation de la Tempête de la Ruine. Si Guilliman réussit à s’échapper grâce à l’intervention des Ultramarines qui se trouvaient à proximité, l’achèvement de la Tempête de la Ruine vit la naissance d’une menace terrifiante : la transformation d’Angron en une entité du Warp, affilié à une divinité sanguinaire dont nous tairons le nom. Certains spécialistes pensent que la rage d’Angron fut utilisée par Lorgar comme canalisateur dans son rituel et insuffla à l’Ange Rouge les pouvoirs du Chaos qui le transformèrent en un avatar de la violence et de la rage. Les deux Primarques en leurs Légions se retirèrent en quittèrent un Ultramar meurtri, isolé et affaibli comme jamais, rejoignant les forces d’Horus pour la bataille finale sur Terra.

L’Ultima Segmentum était ravagé et l’Imperium coupé en deux. En plus des Ultramarines, les Dark Angels et les Blood Angels se retrouvèrent eux aussi bloqués dans la Frange Orientale de la galaxie, mais ce qui semblait être une victoire stratégique renégate se révélera aussi être l’outil qui unira les trois Légions Loyalistes et offrira le salut de l’Humanité dans les années qui suivront.[4]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Les courageux marcheront toujours dans la lumière de l’Empereur. »
  • The Horus Heresy, Book Five - Tempest
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Félon - Du sang pour le Dieu du Sang, Black Library, 2013
  1. Informations issues de The Horus Heresy, Book Five - Tempest, Chapter The War of Calth - Part I : The Shadow of War - The Bloody Road to Ruin et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de The Horus Heresy, Book Five - Tempest, Chapter The War of Calth - Part I : The Shadow of War - The Bloody Road to Ruin et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de The Horus Heresy, Book Five - Tempest, Chapter The War of Calth - Part I : The Shadow of War - The Bloody Road to Ruin et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang - Chapitre Un - L’Archiprêtre et le Sorcier - Armatura - La Chanson du Warp, Chapitre Trois - Pris par les Griffes - La Guerre du Vide - Un Rouge Croyant, un Blanc sans Foi, Chapitre Quatre - Enterré Vivant - Communion - Le Carrefour de Valika, Chapitre Cinq - La Reine d’Ambre - Dans son Impériale Sagesse - Ils Acclament, mon Princeps, Chapitre Six - Griffes d’Ursus - Répit - Carnassière, Chapitre Huit - Convocation, Chapitre Douze - Les Meneurs des Légions - Mon Frère, mon Ennemi - Saler la Terre, Chapitre Dix-Sept - Des Voix dans la Nuit - La Leçon de Russ - Le Warp, Chapitre Dix-Huit - Les Champs d’Ossements - Félon - Un Ordre Simple, Chapitre Dix-Neuf, Le Regard Mort - Perpétuel - Une Guerre de Réflexion, Chapitre Vingt, Du Sang dans le Vide - Appel à la Triarii - Il va Mourir Ici, Chapitre Vingt-Un - La Marque de Calth - Une Rédemption Ignorée - Crescendo, Chapitre Vingt-Deux, Il va Mourir sur ce Monde - Les Griffes des Loups d’Ambre - Une Pluie de Sang, Chapitre Vingt-Trois, Le Bras du Destin - Sorti des Flammes - Du sang pour le Dieu du Sang, ÉPILOGUE I de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.