Course sur la Route des Balles

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Necromunda-circle.png



« Tire, Big Pete, ils s’échappent ! »
- Vespa « Fripponne » Merdena, Les Coureurs Radioactifs, Maison Orlock.

À près de cent kilomètres de là, l’ombre de la Ruche d’Acropolis se profilait à l’horizon, ses flèches n’étant visibles qu’à travers les nuages toxiques de Necromunda. Même si l’air avait été assez clair pour voir Acropolis dans toute sa gloire, les habitants de « Tas de Ferraille » n’auraient probablement pas levé les yeux de la scène qui se déroulait devant les portes de leur village. Un groupe hétéroclite de Rebuts, de Maisons Claniques, de Parias et de racailles étaient rassemblés autour de la forme massive d’un Cargo-8 Ridgehauler d’un rouge délavé, dont les cheminées crachent de la fumée dans l’air pollué. Au sommet de l’engin brutal, Vespa Merdena, 12ème fille du tristement célèbre Tyran de la route Slate Merdena, s’adressait à la foule.

« Les règles sont simples ! Lui c’est Big Red. »

Elle frappa la cabine du Camion des Crêtes pour insister avant de poursuivre :

« Il a vos crédits, plus toutes les contributions que nous avons reçues et un petit extra de votre part… vous attrapez Big Red - il est tout à vous ! »

« Bien sûr, Big Red va avoir des amis. »

Elle sourit à Pete, au volant de son quad, et au reste de son équipe qui fait tourner ses moteurs.

« Aussi, un seul d’entre vous peut l’attraper - pas de partage - alors surveillez vos arrières. »

Vespa sourit tandis que les Gangers, les Rebuts et les Racailles échangent des regards inquiets.

« OK, ça fait 2000 kilomètres jusqu’à la crête 23, Big Red a un quart d’avance… alors comment vous l’attrapez, ou comment vous y allez, c’est à vous de voir. Oh, et si vous avez l’idée de partir tôt, nos gars de « Tas de Ferraille » auront quelque chose à dire à ce sujet. »

Avec un clin d’œil à la colonie, elle attira l’attention de la foule sur les Bolters lourds Orlock et leurs équipages posés sur le mur.

Avec cela, Vespa a glissé du toit du Cargo-8 et a sauté à l’arrière de son quad, le convoi Orlock entier a démarré dans un nuage de fumée de Prométhéum. Sharkan regarda l’énorme Cargo-8 s’éloigner dans les nuages de poussière laissés par les Quads Orlock. Vérifiant son chrono, il marqua le temps jusqu’à ce que la poursuite puisse commencer. Déjà, d’autres gangers faisaient tourner leurs véhicules et leurs motos ou vérifiaient leurs armes. Ses propres Coureurs regardaient patiemment leur chef, les chasseurs Van Saar s’appuyaient sur une collection de Coupeurs-Grav de différentes tailles. Sharkan savait que la plupart des racailles autour de lui se dirigerait directement sur la route des balles après le Cargo-8 dès que la sirène de quart de travail de « Tas de Ferraille » retentirait - ils étaient fous bien sûr. Il s’était déjà frotté à Vespa et connaissait ses astuces. S’ils partaient directement après le convoi, en supposant qu’il y ait des vents favorables et qu’il n’y ait pas de problèmes avec les autres assaillants, ils l’atteindraient alors qu’il arrivait dans l’ombre des Ruches-Jumelles. Là, avec les ruches formant un canyon de chaque côté, les Orlock feraient un travail rapide sur les attaquants en utilisant leurs démolisseurs ou un autre piège infâme qu’ils auraient posé à l’avance. Il valait mieux remonter l’ancien chemin de crête de Thatos et contourner les Ruches-Jumelles par le nord, pour rejoindre la poursuite là où la route des balles commençait, à l’extrémité de l’Amas de Démons.

La sirène retentit, et avec un rictus, Sharkan regarda une douzaine de véhicules se lancer à la poursuite des Orlock. Il remarqua que certains des plus intelligents déviaient vers le nord et le sud, mais que la plupart restaient sur l’ancien chemin de crête. Avec un signal, les Van Saar montèrent en selle et filèrent à travers le terrain vague, Sharkan en équilibre sur sa planche anti-grav en tête.

Grune Dent de Cuivre, se pencha par la fenêtre latérale de son véhicule et tira une rafale de coups de pistolet automatique. « Rapprochez-moi ! » Il criait par-dessus le vent rugissant. Le gang de Cawdor autour de lui a accéléré, leurs Mules courant à fond pour suivre le Mono-Chenillé rouillé de Grune. De part et d’autre de la crête, les parois abruptes des Ruches jumelles s’élèvent, leurs faces sont parsemées d’orifices d’évacuation et de tuyaux d’écoulement. Cependant, le regard de Grune était fermement fixé sur la silhouette sombre du Cargo-8 devant lui - sa proie était presque à portée de main. Il ne s’est même pas demandé pourquoi les Orlock ne ripostaient pas alors que son propre convoi fonçait sur Big Red. Se redressant sur son siège - son conducteur luttant pour contrôler le Mono-Chenillé à des vitesses pour lesquelles il n’était clairement pas prévu - Grune amorça une grenade à fragmentation et s’apprêta à la lancer au milieu des véhicules Orlock. C’est à ce moment-là qu’il entendit un gargouillement qui coupait le son du vent. La grenade toujours en main, Grune lèva les yeux pour voir des cascades de crasse se précipiter sur les véhicules de la course et les coureurs, tandis qu’au même moment, le convoi Orlock pris une vitesse surprenante, réduisant la distance entre eux et leurs poursuivants. Grune ouvrit la bouche pour maudire Vespa, mais elle fut remplie par une vague de boue - le Mono-Chenillé et les Mules disparaissent sous une marée montante. Quelque part sous la boue, la grenade de Grune explosa, marquée à la surface par une bulle à peine perceptible.

Un jour plus tard et à trois cents kilomètres des Ruches Jumelles, le convoi de Vespa laissa l’Amas de Démons dans son sillage. Les Cités-Ruches rouge rouille qui se profilaient à l’horizon marquent le véritable début de la Route des Balles, ainsi nommée en raison des quantités importantes de munitions de petit calibre qui ont jadis voyagé de Jutlund à la Cité-Ruche Primus sur toute sa longueur. Trois autres gangs avaient tous essayé sans succès d’abattre Big Red depuis les Ruches jumelles et le convoi de Vespa était meurtri et avait perdu quelques quads pour leurs efforts. Un petit prix à payer pour le soutien qu’elle avait obtenu - sans parler de la réputation d’avoir surpassé certains des gangs les plus méchants que les Désolations avaient à offrir.

Alors que la fille la plus capricieuse de Merdena réfléchissait à ce qu’elle allait acheter avec ses gains d’une autre course réussie de la Route des Balles, des formes brumeuses se sont matérialisées à l’horizon. La silhouette inimitable des Massacreurs Goliath s’est dessinée, avec en son sein un Concasseur Goliath couvert de pointes. Suspendu à l’arrière du Concasseur se trouvait un combattant massif, sa peau nue exposée aux Désolations, ses poings enroulés autour d’un canon à rivets monté.

Vespa se leva dans le siège du tireur de son quad et agita son bras au-dessus de sa tête en faisant signe aux autres quads Orlock. Comme un seul homme, ils se détachèrent du Cargo-8 et rebondirent de la crête vers les dunes, soulevant un rideau de poussière. Comme une paire de pinces, les quads se sont retournés pour se rapprocher des Goliath par le nord et le sud. En réponse, le Concasseur a tiré directement sur Vespa tandis que les Massacreurs se sont séparés pour rencontrer les autres quads d’Orlocks.

Plissant les yeux, Vespa dirige son lance-roquettes vers le Concasseur, ignorant la grêle de rivets brûlants qui soulevaient de la cendre autour de ses pneus. D’une pression sur la gâchette, elle lança un torrent de missiles vers le véhicule Goliath - certains explosèrent sur le côté de la crête, d’autres s’envolèrent au-dessus du Concasseur, mais plusieurs explosèrent en le touchant, le transformant en un tas de ferraille en feu. Le Big Red refusa de ralentir et roula sur les restes du Concasseur, écrasant son conducteur qui tentait vainement de s’extirper de l’épave. Retournant son attention sur le combat entre les quads et les Massacreurs, Vespa donna un coup de pied dans le dos de Pete pour les renvoyer dans la mêlée.

Presque un cycle complet après l’affrontement entre Vespa et le Goliath, Morgol le rêveur observait les formes vertes fantomatiques qui se déplaçaient sur le panneau de contrôle du Cephalohydra alors qu’il se frayait un chemin dans le sous-sol meuble des Marais Irradiés. D’autres Delaque se sont regroupés près de leur chef, chacun considérant la silhouette de Big Red et de son escorte qui courent le long de la crête au-dessus de leur tête. Sans communication apparente, Morgol et les Spectres de la Peau d’Ombre prirent leur position d’équipage - Morgol s’attacha au poste de pilotage de la Céphalohydra, tandis que les autres chasseurs se glissèrent dans les modules d’attaque du véhicule.

Ignorant que les Delaque se rapprochaient de son convoi, Vespa dégustait un œuf de Croqueur de Vase particulièrement savoureux, cuit sur un bloc moteur, lorsque les Désolations à côté de son convoi explosèrent, projetant son quad sur le côté et envoyant son repas dans les ténèbres. Une colonne de cendres s’éleva dans les airs et de son cœur émergea une bête mécanique terrifiante. Tenu en l’air par des dizaines de tentacules métalliques, c’était un orbe difforme couvert de ce qu’elle a d’abord pris pour des yeux, mais qu’elle a réalisé une seconde plus tard être des hublots. De son ventre, des trappes s’ouvrirent et une demi-douzaine de silhouettes masquées émergent, chevauchant des harnais suspendus et attachés à des jets d’air.

Les Orlock ne mirent qu’une seconde à se remettre de leur surprise, mais ce fut assez long pour que les chasseurs Delaque s’accrochent au Grand Camion Rouge et sautent sur son dos. En quelques instants, Orlock et Delaque se battaient sur toute la longueur du Cargo-8, tandis que les quads s’affairaient pour tenter de retenir les nouvelles vagues de Delaque qui sortaient de la machine tentaculaire.

Vespa, ayant accepté que son œuf avait disparu, a pointé son lance-roquettes vers le véhicule Delaque, prêt à le faire exploser.

Morgol a vu le danger lorsque l’arme de Vespa s’est verrouillée. Plutôt que d’essayer de s’écarter, le chef des Delaque se précipita sur le quad avec le Céphalohydra, l’enveloppant dans un enchevêtrement de tentacules et de crochets. Le quad de Vespa a été aspiré dans le ventre de l’ancienne machine, Pete s’est libéré avant d’être réduit en miettes. Ne voulant pas abandonner si facilement, Vespa s’accrocha à l’un des tentacules et grimpa le long de la machine jusqu’à ce qu’elle puisse se faufiler à travers un hublot ouvert.

Morgol, voyant la femme Orlock se hisser dans la chambre de pilotage, sortit une arme de poing et lâcha une rafale de balles à fléchettes - les minuscules aiguilles de poison étincelant à l’intérieur du véhicule. Vespa se cacha derrière des pistons sifflants, évitant les tirs, puis se jeta en avant pour attraper Morgol par le cou.

Les deux hommes luttèrent pour les commandes du Céphalohydra, la machine s’emballe sur la crête et s’emmêle avec le Cargo-8. Les chasseurs des Orlock et des Delaque furent projetés sur la route, certains tombant dans les dunes, d’autres disparaissant sous les roues de l’engin.

Le conducteur du Big Red, Tru "Neufs-Manches", a mis la plate-forme en portefeuille pour tenter de libérer le véhicule des Delaque, provoquant la chute du Cargo-8 et du Cephalohydra sur le côté opposé de la crête dans un mur de poussière. Tru a alors tiré sur la roue, ramenant le camion sur le chemin de crête, traînant le véhicule ennemi contre son côté incliné.

A l’intérieur du Céphalohydra, Morgol et Vespa furent projetés dans les Désolations alors que le flanc de l’ancienne machine se détachait dans un bruit de métal brisé, les deux hommes tombant sur le flanc de la crête. Lorsqu’ils s’arrêtèrent en bas dans un nuage de poussière, Morgol fut le premier à s’en remettre, tendant la main vers un pistolet à flèche pour découvrir un étui vide à la place. Vespa, souriant à son ennemi, sortit son pistolet à cran d’arrêt, mais le vieux pistolet fit un déclic de vide. Morgol se précipita en avant, dégainant une lame, tandis que Vespa cherchait à tâtons son propre couteau - découvrant qu’il avait été perdu dans l’accident. En désespoir de cause, elle chercha une arme autour d’elle, son regard tomba sur une roquette tombée de son quad écrasé. S’emparant de l’engin, Vespa attendit que Morgol s’élance pour le tuer, puis envoya le projectile sur le crâne de son assaillant, faisant basculer le Delaque en avant, mort dans la poussière. Pendant de longs moments, Vespa retint son souffle, se demandant si la fusée allait exploser… puis avec un soupir, elle commença à remonter au sommet de la crête.

Sharkan courait sur les dunes juste au nord du Trident de Séléné, là où la route des balles se divisait en trois juste avant de s’élever vers le Butin-Proche et la ville minière de la Colline 23. Il était à présent certain que lui et son équipe étaient les seuls à rester sur la piste de Big Red, après avoir dépassé les restes pillés d’au moins une demi-douzaine d’autres convois de gangs. Il savait aussi que c’était le meilleur moment pour frapper. Les Orlock étaient fatigués et malmenés par leur longue course, leur nombre et leurs munitions avaient diminué, mais ils n’étaient pas encore assez proches des canons amis de la Colline 23 pour faire la différence.

Les Van Saar ont attendu jusqu’au dernier cycle de nuit, juste avant l’aube, puis sont sortis des Désolations sur les planches gravitique avec à peine un murmure de suspenseurs bien entretenus. Le Big Red, crachant plus de fumée que d’habitude, roulait le long de la crête sur six de ses huit roues d’origine, les vigies Orlock fatiguées scrutant l’horizon tandis que les quads bourdonnaient autour de lui, leurs artilleurs somnolant dans leurs sièges. Vespa était endormie sur la cabine de la plate-forme, sa ceinture attachée au camion pour la maintenir en place.

Sharkan a divisé ses chasseurs et est arrivé à basse altitude devant et derrière - la nuit s’est animée de tirs laser et plasma alors qu’ils mitraillaient le convoi Orlock. Deux quads s’envolèrent dans des nuages de feu en forme de champignon et deux autres s’éloignèrent dans les ténèbres. Alors que Big Red tremblait sous l’assaut, Tru "Neuf-Manches" a reçu un tir de laser dans le cou.

Vespa se réveilla en sursaut alors que le Cargo-8 traversait la route, son conducteur mort au volant. Elle se redressa à temps pour voir le Van Saar revenir pour un autre passage, cette fois accueilli par des tirs de bolt et des tirs traçants des Orlock. Se décrochant, elle se redressa alors que Sharkan atterrissait à l’autre bout de la remorque avec un bruit de bottes magnétiques. Laissant de côté son coupe-grav, la planche s’envolant dans la nuit, il envoya une décharge de son fusil à fusion. Vespa roula sur le côté tandis que l’arme terrible creusa un sillon dans le toit de la cabine. Avant que le chef des Van Saar ne puisse faire un autre tir, le transporteur sans conducteur a fait demi-tour sur la route, les jetant tous les deux sur le pont. Saisissant sa chance, Vespa descendit dans la cabine et poussa le cadavre de Tru sur le côté, prenant le volant.

En haut, Sharkan a avancé sur la cabine. Des combattants Orlock sont sortis de la remorque et se sont jetés sur lui mais il les a abattus avant qu’ils ne puissent porter un coup. Arrivant à l’extrémité de la remorque, il envisagea de s’attaquer à nouveau à Vespa, mais au lieu de cela, visant le verrou entre la remorque et le conteneur, il l’arracha d’une rafale surchauffée de son arme. Alors que le conteneur glissait du Cargo-8, Sharkan rappela son coupe-grav, sautant dessus alors que l’énorme boîte métallique s’écrasait sur le côté de la crête.

Vespa regarda le conteneur dégringoler dans les Désolations, appuyant sur l’accélérateur et dirigeant ce qui restait du Cargo-8 vers la silhouette brumeuse de Colline 23 qui se matérialisait maintenant dans l’aube qui se répandait lentement.

Sharkan ouvrit le container endommagé avec un tour de son couteau énergétique dans la serrure, ses portes s’ouvrant devant lui et ses gangers survivants. Cette course avait coûté à son gang plus qu’il ne voulait l’admettre, mais cela allait en valoir la peine. Alors que ses yeux s’adaptaient à l’obscurité de l’intérieur du container, il vit les caisses de munitions cabossées posées au hasard sur le côté. Il ouvrit la plus proche et renversa son contenu sur le sol - une centaine de petits chats Gyrinx rebondissaient aux pieds de Sharkan.

De retour dans le Big Red, Vespa regarda la bande de Van Saar s’éloigner, un sourire sur le visage et la caisse pleine de crédits cachée sous son siège.

Source

Pensée du Jour : « La loyauté est sa propre récompense.
La trahison est sa propre punition.
 »
  • Necromunda - Apocrypha Necromunda - Bullet Road Run