Conformité de Melchior

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Carrières
  Juge
  Sage
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
La Conformité de Melchior.
La guerre sur Melchior fut l’une des innombrables actions de Conformité et de conquête des Legiones Astartes. Ce conflit eu lieu lors des dernières années de la Grande Croisade, au début du 31e Millénaire. Les Impériaux furent menés à la fois par Horus Lupercal des Luna Wolves et Sanguinius des Blood Angels, exterminant une dangereuse race Xenos désignée dans les archives impériales sous le nom de Nephilim.

L’intérêt de cet épisode de l’histoire de la Grande Croisade réside non pas dans la campagne en elle-même, mais sur l’événement qui s’est passé par la suite, du secret qui fut révélé à Horus et du lien qu’il créa entre lui et Sanguinius, lien qui sera outrageusement exploité par le Maître de Guerre dans les années à venir pour mener Sanguinius et ses fils à leur perte tandis qu’il complotait pour renverser l’Empereur et s’emparer du Trône. Ce secret reste encore mal connu de nos jours, mais tous ceux qui étudient les Blood Angels et leur histoire, savent qu’un mal profond ronge les Fils de l’Ange, un mal qui trouve son origine dans le patrimoine génétique qui transforme les Blood Angels et leurs Chapitres successeurs en des être sanguinaires et déments.

Sanguinius était l’un des Primarques les plus proches d’Horus, en qui il avait confiance. Déjà à l’époque, le défaut qui accablait ses fils existaient, mais alors, l’Ange avait tout fait pour dissimuler aux yeux de tous, et surtout à l’Empereur, cette tare génétique. Sûrement craignait-il que ce défaut mène sa Légion à sa perte, sûrement voulait-il éviter le même sort que ses deux frères à jamais disparus. Quoi qu’il en soit, il est heureux pour l’Imperium que les Blood Angels aient pu survivre à cette malédiction, et surmonter les plans d’Horus pour les corrompre à travers elle.

Ce qui suit décrit les événements grâces aux sources issus d’archives oubliés traitant des campagnes de la Grande Croisade et des Legiones Astartes, et si l’étude détaillé nous est impossible, on peut, grâce aux événements qui suivront la Conformité de Melchior, déduire ce qui s’est réellement passé entre les deux Primarques, et le sombre destin qui à travers ce secret, les menèrent à s’affronter durant la Grande Hérésie.[1]

Les Nephilim[modifier]

La guerre sur la planète Melchior fut un affrontement particulièrement violent contre une race Xenos parasitaire baptisée Nephilim par les Impériaux. C’étaient des entités immenses aux contours vaguement humanoïdes et lisses, dotées d’approximations abstraites en guise de bras et de jambes. Les corps des Nephilim était constitué d’une profusion de fines entrailles et d’organes. Leur tête en forme de dôme émergeait de leurs épaules, sans cou, et une multitude de fentes olfactives et de taches oculaires ceignait la surface de leur crâne. Sous cette lumière, les Nephilim paraissaient faits de verre soufflé et leur chair semi-transparente brillait dans le jour clair. Chacun de ces Xenos atteignait deux fois la taille des plus grands Space Marines. Les agents de renseignement de l’Armée Impériale de l’époque avaient glané des bribes d’informations sur la structure de commandement des Nephilim et conclus que la couleur des corps boursouflé et aplati de ces aliens semblait désigner leur grade et leur position générale. Les "bleus" étaient les plus ordinaires, souvent présents sur les lignes de front. Les "verts" paraissaient remplir un rôle semblable à celui d’un Apothicaire ou peut-être d’un Sergent d’escouade. Les "gris" correspondaient apparemment aux meneurs et étaient considérés comme les "capitaines" par les analystes, faute d’un meilleur terme. Quand à leur langage, les tentatives de le traduire s’étaient révélées stériles ; les registres supérieurs de ces sons atteignaient un spectre ultrasonique, au-delà même de l’ouïe géno-améliorée d’un Space Marine. Pour cette raison, couplée aux étranges motifs de lumière qui brillaient sous leur peau le long de lignes de photophores, essayer de percer leur langage revenait à vouloir l’impossible. À l’inverse, les Nephilim parlaient le gothique impérial comme s’ils l’avaient parlé toute leur vie.

La dangerosité des Nephilim venait par leur façon de se nourrir. Ces Xenos s’alimentaient d’émanations de la vie ce qui les menaient à avoir besoin d’être adorés, d’être vénérés comme des êtres divins. Avec l’aide de leur mystérieuse technologie, les Nephilim contrôlaient les esprits, notamment humains et les soumettaient à leur volonté. Ils tiraient leur subsistance de l’énergie vitale même de ceux qui les chérissaient. En clair, ils s’alimentaient d’"adulation".

Ces Xenos apparaissaient sur des mondes avec des discours de paix et d’unité avant de laisser derrière eux un sillage de destruction. Il avait pris une centaine de mondes avant de finir par arriver sur Melchior. Les mondes de Sagan, l’arête de DeCora, Orpheo Minoris, Beta Rigel II, toutes ces planètes avaient été dénudées de leurs vies humaines, leurs populations dirigées vers des "chapelles empathes" aussi hautes que des montagnes et lentement "consumées". L’horreur véritable était que les Nephilim se servaient de ceux qui devenaient leurs proies pour accomplir ensuite leur besogne à leur place. Avec leurs technologies, ils implantaient des parties d’eux-mêmes à l’intérieur de ceux qu’ils asservissaient, ce afin d’accroître leur communion : ils taillaient dans leur propre peau et en faisaient des masques pour marquer leurs fidèles. Les Nephilim contrôlaient les esprits de ces hommes, à travers la puissance de leur volonté ou la faiblesse de ceux qu’ils choisissaient. Des rapports des Scouts des Blood Angels et des Luna Wolves qui nous sont parvenus rapportaient que dans les chapelles vides s’empilaient les dépouilles desséchées, des corps ayant vieilli de nombreuses années en quelques heures, alors que toute essence vivante en était siphonnée.

Ces découvertes prouvaient le danger majeur que représentait ces monstres, qui par leurs actes et leur méthode menaçaient le genre humain tout entier et outrageait par leur discours teinté de religiosité la Vérité Impériale.

Fort heureusement, sur Melchior, ils furent définitivement brisés.[2]

La Guerre sur Melchior[modifier]

Quand ils apprirent la chute de Melchior, dont la population avait subie un asservissement de son esprit par les Nephilim, Horus Lupercal mena sa Légion afin de reprendre ce monde impériale et exterminer les Nephilim une bonne fois pour toute. Après des mois de combats, c’est sur les plaines blanches et salines de la planète connues sous le nom de Désert d’Argent que la bataille finale eut lieu. Ici, des millions d’enrôlés et de fidèles humains des Nephilim s’étaient démenés pour ériger les tours d’adoration et les chapelles Xenos, là où leur dieux leur promettaient une "communion". Les Nephilim ayant perdu le contrôle de l’espace une fois leur nef ovoïde détruite, ils utilisèrent les humains comme bouclier, avant de réunir par millions les populations déplacées depuis les quatre points cardinaux de Melchior dans le Désert d’Argent. En face d’eux, les Luna Wolves les défiaient.

Les humains asservis chantaient des hymnes aux Xenos qu’ils voyaient comme des dieux, même si la vaste majorité d’entre eux le faisaient à cause de l’asservissement que leur esprit avait subis. Horus cherchera à en épargner le maximum, conscient qu’ils combattaient sans le vouloir. Lors d’une rencontre avec ce qui semblait être le chef des Nephilim, sur le futur champ de bataille, le Primarque de la XVIe Légion demanda la libération des humains asservis, et le départ immédiat des Xenos de ce monde. L’offre d’Horus fut bien entendu rejeté. Le combat était inévitable.

Alors les cieux hurlèrent.

Éjectée des tubes de lancement d’une dizaine de vaisseaux de ligne en orbite basse et de Barges de Bataille, une pluie de Modules d’Atterrissage tomba vers le Désert d’Argent. Avec elle fondaient des transporteurs de troupes, des appareils d’assaut et d’autres appareils cuirassés. C’était la IXe Légion, les Blood Angels, venu prêter main forte à Horus. Cette attaque surprise faisait parti d’une stratégie établie entre le futur Maître de Guerre et Sanguinius à bord du Vengeful Spirit, le vaisseau amiral d’Horus. La vitesse de cet assaut était essentielle à la victoire ; les forces groupées des Luna Wolves étaient parvenues à attirer vers elles les envahisseurs Xenos et leurs adorateurs, laissant la défense de leurs flancs mince et perméable. Mais dès l’instant où les Nephilim comprirent le piège qui leur fut tendu, ils tentèrent de se regrouper et de fortifier leur position. Ils abattirent de nombreux Modules d’Atterrissage avec leurs rayons sonores.

Puis un Warhawk écarlate et orné d’ailes d’or, tissa sa course au milieu du tir de barrage sonique, guidant la nuée dans son plongeon ardent. De ce Warhawk de tête sortit une silhouette en armure couleur de soleil : Sanguinius descendit du ciel comme un météore sur les aliens. Avec lui des Space Marines d’Assaut d’une dizaine de Compagnies suivirent le Grand Ange avec à leur tête la Garde Sanguinienne. Une fois au sol, le Primarque et ses gardes du corps ravagèrent les rangs Xenos tout en ordonnant de sauver le maximum d’humains asservis.

Pendant que les Blood Angels affrontaient les Nephilim au cœur de leur ligne, les Luna Wolves qui s’étaient d’abord campés sur place, afin de bloquer toute progression des Xenos et empêcher toute tentative de fuite, finirent par avancer. Étendue en un grand arc de cercle, la ligne de combat des guerriers d’Horus contraignait les Xenos à reculer, les poussant vers les lames et les tirs des Blood Angels. Avec une brutale inéluctabilité, le piège que les fils de l’Empereur avaient conçu à bord du Vengeful Spirit se refermait comme un étau. Chaque minute qui passait laissait aux Xenos de moins en moins de marge de manœuvre. Beaucoup des convertis alliés à la cause des Nephilim commençaient à se rendre, en criant de douleur pour certains qui tentaient d’arracher les masques les liant à eux, tandis que ceux engagés trop loin sur le chemin du culte qu’ils rendaient à leurs maîtres donnaient leur vie dans une tentative vaine et stérile de ralentir l’allure des Space Marines.

Ainsi les Nephilim furent-ils passés au fil de l’épée, sur les sables brillants de Melchior.[3]

Un Sombre Secret[modifier]

Au lendemain de cet affrontement, les esclaves libérés furent isolés des convertis restés vivants, par crainte des représailles sanglantes. Les dépouilles des Nephilim morts furent brûlés sur de grands bûchers dispersés dans le désert tandis que leurs structures furent mis à bas.

Alors que Sanguinius et Horus fêtait leur victoire ensemble, le Premier Capitaine des Blood Angels, Raldoron, apparu pour demander l’attention personnelle de Sanguinius pour une affaire qualifiée d’interne à la IXe Légion. Nous ignorons précisément ce qui se passa par la suite, mais nous pouvons deviner qu’un Blood Angel avait succombé au mal inconnu durant les combat contre les Xenos. Sûrement avait-il été isolé de ses frères, loin du regard indiscret d’Horus et de sa Légion, ainsi que de la plupart des fils de Sanguinius qui, à l’époque, ignoraient - à part dans les cercles supérieurs de leur Légion - la faille de leurs graines génétiques. Le Grand Ange fut amené à l’intérieur d’une chapelle empathe éventrée par les bombes. Un large périmètre circulaire inexplicable avait été mis en place par les Blood Angels autour de la structure en ruine, un cordon de guerriers rouge tous tournés vers l’extérieur comme une gigantesque roue de combat large de plusieurs centaines de mètres.

Ce qui se passa à l’intérieur sera à jamais un mystère, mais ce qu’on nous savons de source sûre, c’est qu’Horus - qu’on peut imaginer intrigué par le départ précipité de Sanguinius, parvint à tromper la vigilance des gardes Blood Angels et pénétra à son tour à l’intérieur de la structure Xenos pour rejoindre son frère. On ignore ce que se dirent les deux Primarques, mais nous pouvons déduire par rapport à la future tragédie qui frappera les Blood Angels, qu’Horus appris le secret de la Légion de Sanguinius. Il promis néanmoins de ne pas le révéler et proposa son assistance pour aider l’Ange à trouver un remède à la faille génétique qui affligeait les Blood Angels. Puis Sanguinius et Horus partirent vers les sables argentés, en s’éloignant l’un de l’autre pour se diriger vers les lignes de leurs Légions respectives.

Horus quitta Melchior quelques temps après avec sa Légion afin de rejoindre les forces impériales qui se massaient pour la grande campagne d’Ullanor, qui verra le plus grand triomphe de l’Imperium et l’ascension d’Horus au titre de Maître de Guerre. La menace des Nephilim sera quand à elle définitivement balayée par le Khan qui se chargera de traquer et de détruire leur monde d’origine.

Si la Conformité de Melchior ne fut qu’une campagne xenocide parmi d’autres, elle offrit à Horus l’arme pour détruire le seul Primarque qu’il craignait une fois sa chute finale dans le Chaos. Ce sera sur Signus Prime que les plans du Maître de Guerre amèneront les Blood Angels au bord de l’anéantissement.

Mais cela sera raconté ailleurs.[4]

Source[modifier]

  • SWALLOW JAMES, Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Black Library, 2012
  1. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.