Conformité Noire

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


La Conformité Noire.

Durant l’Hérésie d'Horus, sur de nombreux mondes, les graines de la corruption avaient été semées bien avant que la trahison ne frappe Isstvan. Lorsque le Maître de Guerre mena ses forces dans la guerre civile, des centaines de mondes non directement liés à sa base de pouvoir se déclarèrent pour sa cause. Sur ces planètes et dominions, nombreux sont ceux qui étaient éparpillés à la périphérie des dangereuses frontières de l’Imperium, parce que ses agents et ceux de ses alliés au sein du Mechanicum, de l’Alpha Legion et des Word Bearers avaient déjà empoisonné leur cœur contre l’Empereur. Il y en aurait des centaines d’autres, des colonies isolées et par ailleurs sans importance pour l’économie et la force militaire de l’Imperium, qui tomberaient sous son emprise à mesure que la guerre progresserait dans un processus connu sous le nom de "Conformité Noire".

À chaque monde sur lequel tombait l’ombre du Maître de Guerre, un choix simple était offert : soumission totale et reddition ou destruction totale et assujettissement brutal - esclavage ou mort, il n’y avait pas d’autres options et pas de seconde chance. C’était une parodie perverse du progrès et des buts glorieux de la Grande Croisade, mais c’était plus qu’un simple mépris du rêve de l’Empereur ou même de la vanité d’un tyran, car il y avait une méthode et une intelligence sous-jacentes sous cette sauvagerie apparemment gratuite. Lorsqu’un monde militant ou un système obstinément Loyaliste était puni par une destruction apocalyptique pour sa brave défiance, la peur engendrée se propageait dans d’autres secteurs, permettant leur reddition rapide, souvent sans un coup de feu pour se défendre. Chaque monde ajoutait non seulement du territoire, mais aussi de la main-d’œuvre, de la capacité de production et des fournitures, alimentant une machine de guerre dont la puissance augmentait de façon exponentielle. De plus, les mondes détruits - lorsque cela était possible - pouvaient être vus avec le recul comme ayant été plus stratégiquement sacrifiables que ceux qui tombèrent suite à un assaut et une conquête rapides plus mesurés, sinon moins brutaux, pour lesquelles la Légion d’Horus avait longtemps été célèbre. On peut aussi observer que les dévastations totales pendant les Conformités Noires n’ont jamais permis à des survivants de répandre des mots décrivant les terreurs qu’ils avaient vues, et du châtiment que ce nouvel empereur de l’ombre appliquait pour la défiance.[1]

Source

Pensée du Jour : « La foi est la nourriture de l’Imperium. »
  • The Horus Heresy, Book Four - Conquest
  1. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter The Hour of the Warmaster - The Dark Compliance (traduit de l'anglais par Guilhem)