Chronologie des Nécrons

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Necrons-tomb-monolith-bg.jpg
Necron angle global.pngNecron angle global.pngNecron angle global.pngNecron angle global.png
Necron.jpg
Necron-image-deco.jpg




Decor1Necron.jpgNecron-symbols-1-alt.jpg
Decor1Necron.jpgNecron-symbols-2-alt.jpg

D’année en année, de plus en plus de Mondes-Nécropoles Nécrons se réveillent de leur sommeil millénaire pour répandre leurs légions sur une galaxie ravagée parla guerre. De vastes territoires de l’antique Empire Nécron ont déjà été reconquis, et le rythme implacable de cette expansion ne montre aucun signe de ralentissement.

Une Nouvelle Ère Commence
M41 L’Essor d’une Antique Menace
  • Le Retour du Roi Silencieux

Vers 744.M41, le Roi Silencieux réapparaît aux frontières de la galaxie. Ayant croisé les Tyranides dans le vide intergalactique, il comprend que si ces créatures effroyables ne sont pas maîtrisées, elles consommeront toute vie avant que les Nécrons puissent accomplir leur apothéose. Revenant de son exil volontaire, le Roi Silencieux entame un pèlerinage à travers la galaxie pour amorcer le réveil de Mondes-Nécropoles endormis et accélérer le rétablissement de ceux en cours d’éveil. Bien qu’il prenne grand soin de dissimuler sa véritable identité - en œuvrant par l’intermédiaire de Prétoriens du Triarcat ou de Crypteks et de Tétrarques manipulés - l’influence du Roi Silencieux se ressent d’un bout à l’autre de la galaxie. Lentement, il poursuit son grand ouvrage dans l’ombre, en espérant qu’il ne soit pas trop tard pour expier ses échecs passes.

  • L’Ascension du Seigneur des Tempêtes

Apres une décennie de guerre civile inutile, l’un des nombreux Tétrarques à convoiter le trône de Mandragora réveille le Némésor Imotekh pour soutenir sa cause. Consterné par le gâchis des combats qui l’entourent, Imotekh rassemble une armée afin de s’emparer du pouvoir lui même. Imposant la fermeté et exécutant les nobles assez fous pour se dresser contre lui, Imotekh renforce sa position et se proclame Phaëron de la Dynastie Sautekh. En l’espace d’une année, les Portes Dolmens de Mandragora sont activées et la reconquête de la galaxie par Imotekh commence pour de bon.

  • Mort sur Daxos

L’odieux mais brillant Némésor Zahndrekh éradique les Orks du Boss de Guerre Snagratoof sur le Monde-Nécropole de Daxos. Cette victoire voit l’ultime purge des nombreuses infestations Orks dont furent victimes les mondes de Sautekh, tout en mettant fin indirectement à la décennie de guerre entre les Peaux-Vertes de Snagratoof et le système écclesiarchique voisin de Haydn’s Breach. L’Ecclésiarchie Haydnite remercie l’Empereur pour ce miracle et le système prospère à nouveau sans soupçonner la véritable identité de leurs sauveurs involontaires.

  • Amère Revanche

L’essor d’Imotekh se concrétise, prouvant la Prophétie de la Fin Imminente tirée du Livre de la Nuit Funèbre. Avec ces révélations, les Conseils des Psycharques des Vaisseaux-Mondes sont forcées de concéder la véracité des dangers augurés par les Aeldaris d’Alaitoc. Mais le temps de la récrimination est révolu, car la menace croît de jour en jour et seuls les Aeldaris appréhendent son ampleur. Jadis, une grande carte cristalline indiquait l’emplacement de tous les Mondes-Nécropoles de la galaxie - à présent, seuls des fragments en subsistent, et les Aeldaris d’Alaitoc les utilisent conjointement à leur réseau d’Exodites et d’Errants pour orchestrer les prémices de la bataille contre les Nécrons. Tandis que d’autres Vaisseaux-Mondes réaffûtent des stratégies à moitie oubliées, ou débattent des actions à entreprendre, Alaitoc frappe préventivement les Mondes-Nécropoles endormis et les légions éveillées.

  • Les Secrets de Solemnace

Lorsque la planète Solemnace est mystérieusement épargnée par les horreurs affamées de la Flotte-Ruche Béhémoth, l’Inquisition cherche à en comprendre les raisons. L’Inquisitrice Valéria emmène une force pour enquêter, et découvre la myriade de merveilles que composent les immenses galeries de Solemnace, domaine de l’Archéoviste Trazyn l'Infini. Toutefois, lorsque les intrus ébahis s’enfoncent dans les souterrains de Solemnace, le Monde-Nécropole s’éveille avec rage. Le combat qui s’ensuit ravage plusieurs des pièces les plus prisées de Trazyn, et le dirigeant de Solemnace se rend au front en personne. Alors que les combats se font plus intenses, Valéria pense avoir abattu Trazyn à l’aide de son émetteur à gravitons seulement pour le voir resurgir des ombres, indemne. La force inquisitoriale, exsangue, se replie alors jusqu’à ses navettes et abandonne Solemnace à ses secrets.

  • Hérauts du Roi Silencieux

Depuis le retour du Roi Silencieux, les Prétoriens du Triarcat prennent lentement conscience de sa présence et se remettent à son service un ost après l’autre, renouvelant officiellement leur allégeance à leur ancien suzerain. Pour ce faire, plusieurs centaines d’entre eux font le déplacement jusqu’au Monde-Nécropole d’Antrakh, tandis que des milliers d’autres se joignent à cette réunion grâce à des hologrammes de lumière solide émis partout dans la galaxie. Les Prétoriens jurent de servir en tant que hérauts du Roi Silencieux, et de garder son identité secrète tout en propageant son message d’unité à travers les Mondes-Nécropoles. Ils unifieront l’Empire Nécron face à la menace Tyranide, ou disparaîtront définitivement en essayant.

  • Thanatos Assiégé

La Légion des Astartes Hérétiques des Word Bearers fond sur le Monde-Nécropole de Thanatos. Défendue par les redoutables légions de la Dynastie Oruscar, cette planète renferme un trésor incroyable : le Planétaire Céleste. Si les Word Bearers parvenaient à s’emparer du pouvoir du Planétaire, les conséquences seraient inimaginables. Ainsi commence un siège long et violent sur un monde montagneux à la gravité extrême, où Guerriers Nécrons et Immortels combattent des Machines-Démons et les fanatiques Word Bearers. Le conflit ne s’achève que lorsque la Dynastie Kardenath vient en renfort pour écraser les Word Bearers entre ses légions et celles des Oruscari. La guerre, néanmoins, ne s’arrête pas là, car la noblesse Kardenath mène sa propre campagne de destruction aveugle, et souhaite pour cela accéder au Planétaire Céleste. Lorsque le Phaëron Hakmephet Oruscar refuse, Thanatos redevient le théâtre d’un siège, entre Nécrons cette fois, éprouvant et sans issue.

  • La Ruine de Morrigar

Une bataille entre gangs des Ruches sur Morrigar éveille par inadvertance des tombes Nécrons dissimulées. Tout contact avec Morrigar est perdu peu après. Lorsque le 207e Cadien se rend à la surface six mois plus tard, il ne trouve nulle trace d’habitants, humains ou Xenos. Avant que l’Astra Militarum ne quitte Morrigar, le Seigneur Nécron Anrakyr le Voyageur apparaît. Croyant les humains responsables de la destruction apparente du Monde-Nécropole, il lance un assaut qui laisse ses forces décimées, mais parvient à éradiquer entièrement le 207e Cadien.

  • La Disparition de la Flotte d’Exploration 913

La Flotte d’Exploration 913 s’égare en territoire contrôlé par le monde primordial des Nihilakh, et est détruite par la flotte du Némésor Azderon. Lorsque la bataille s’achève, les épaves impériales sont envoyées à la dérive, dans la trajectoire du Vaisseau-Monde Alaitoc. Le temps qu’arrivent trois compagnies d’Ultramarines lancées à la recherche de la flotte d’exploration, Azderon se replie. Toutefois, la présence de vaisseaux éclaireurs d’Alaitoc conduit les Space Marines à affronter les Aeldaris.

  • Le Retour Triomphal de Thaszar l’Invincible

Le monde ténébreux d’Athonos est victime de terribles tremblements de terre. Leur cause demeure mystérieuse jusqu’à ce qu’un vaisseau-tombe colossal dirigé par le roi pirate Thaszar l’Invincible émerge du sol, des parcelles de terre et des morceaux de blocs d’habitation chutant de sa coque tandis que le béhémoth s’élève dans les cieux. Les défenses planétaires sont désemparées. Heureusement pour les humains, Thaszar ne les a pas encore identifiés comme forme de vie intelligente et ne leur prête guère plus d’attention qu’à des insectes. La capitale planétaire d’Athonos est dévastée mais le reste du globe est préservé tandis que le vaisseau-tombe gagne les étoiles en direction du Monde-Nécropole de Zapennec, ne s’arrêtant que pour oblitérer un appareil Aeldari espion holo-camouflé en orbite. En atteignant le Monde-Nécropole, Thaszar manipule le programme principal afin de se faire passer pour le Phaëron légitime. Prenant le contrôle du monde et de ses guerriers éveillés, Thaszar remodèle Zapennec pour en faire l’Écumonde, un redoutable bastion pirate. Ses subalternes rassemblent des vaisseaux depuis la vaste ceinture orbitale d’épaves abandonnées par la dernière grande bataille spatiale de la Guerre Céleste, et les pilages commencent alors à battre leur plein.

M41 Les Dynasties Révélées
  • Sanctuaire 101

Les armées de la Dynastie Sautekh continuent leur avance implacable à travers le Secteur Vidar, s’enfonçant dans l’espace impérial. Imotekh le Seigneur des Tempêtes mène l’attaque contre le couvent-forteresse du Sanctuaire 101. Les Sœurs de Bataille s’y battent comme des lionnes et font tout pour sauvegarder une preuve de l’existence de cette menace jusque-là inconnue. Pour cela, elles rejoignent la droite de l’Empereur, et deviennent des légendes de leur Ordre. Hélas, malgré leur âpre défense, leurs clichés ne révèlent guère plus que des ombres floues.

  • Le Nom de la Peur

Suivant la découverte d’un enregistrement du Sanctuaire 101, plusieurs Inquisiteurs de l’Ordo Xenos ont une épiphanie effroyable. Rassemblant des informations de dizaines de rapports provisoires ou définitifs - dont certains ont été réquisitionnés à l’Administratum sous la menace d’une arme - ils comprennent que cette mystérieuse race Xenos est un danger à l’échelle de la galaxie. Les Inquisiteurs présentent ces découvertes aux Hauts Seigneurs en personne et parviennent à faire classer vermillon le péril des fugaces Nécrons. Hélas, entre la nature secrète des Ordos inquisitoriaux, l’inertie de l’Administratum et la difficulté des communications interstellaires, il faudra de nombreuses années avant que l’Imperium entier soit au fait de ce nouvel ennemi.

  • Le Royaume d’Os

Une Force de Frappe des Dark Angels franchit le barrage des Astres Fantômes et plonge dans ce royaume hanté de l’espace à la poursuite d’un Frère de Bataille soupçonné d’être un Déchu. Les sinistres Space Marines traquent leur proie jusqu’à une planète charnelle de cendre et d’os, seulement pour découvrir qu’ils poursuivent le cadavre animé d’un sergent loyaliste de la 4e Compagnie. Alors que le cadavre s’écroule au sol et que des scarabées métalliques se déversent de sa bouche et de ses orbites, le désert s’emplit de meutes de Dépeceurs hurlants et sifflants. Les Dark Angels ont été attirés dans le Royaume d’Os de Drazak par son roi fou, Valgul, pour satisfaire la faim de ses sujets déments.

En formation serrée, les Space Marines luttent dos à dos contre la marée hurlante d’automates griffus qui s’écrase sur eux. Le sang coule, les Bolters rugissent et les plaines charnelles résonnent du choc des lames contre les serres de métal. Pendant plus d’une heure, les Dépeceurs combattent frénétiquement pour submerger leur proie. Les Dark Angels ne sont sauvés que lorsque leur Croiseur d'Attaque, le Lion’s Roar, exécute une frappe quasi suicidaire dans la haute atmosphère, et lutte contre la gravité de la planète pour repousser les Nécrons à l’aide d’un bombardement intense avant de téléporter les Frères de Bataille survivants en sécurité. Leur proie disparue, les Dépeceurs festoient, et le fracas du combat est remplacé par le chœur obscène d’une mastication bruyante qui s’éternise des heures durant.

  • Enlèvement de Masse

Le monde impérial de Mandal est victime de raids nocturnes de Moissonneurs. Des communautés agricoles disparaissent dans les ténèbres et des villes-vaisseaux s’évanouissent sans laisser de trace. À l’insu des défenseurs, la petite lune de Trantis semble être l’origine de ces troubles. Il s’agit d’une station relais Nécron qui s’est éveillée et, obéissant à d’antiques directives, stocke les ressources de Mandal pour les redistribuer sur d’autres mondes. Ironiquement, la Porte Dolmen de Trantis a depuis longtemps été coupée de la Toile, et la lune est noyée sous les ressources accumulées sans qu’aucun usage n’en soit fait. Pour autant, les raids continuent…

  • Une Guerre Sans Honneur

Les légions de la Dynastie Nekthyst attaquent un trio de mondes usines impériaux appelé les Threefold Engels. À l’aide d’équipes de Traqueurs et de nuées de Spectres Canopteks, elles leurrent la structure de commandement de l’Astra Militarum, qui envoie ses forces défendre un chapelet d’îles lointaines tandis qu’un assaut coordonné s’abat sur le continent principal. Les défenseurs se battent vaillamment mais sans cohésion contre l’ennemi trompeur, et Engel Prime et Engel Secundus tombent en quelques semaines. Seul Engel Tertius oppose une sévère résistance au Némésor Suthtis, où un régiment de Baneblade de Cadia en garnison endigue la marée de sa puissance blindée. En riposte, Suthtis ne libère rien de moins que trois échardes distinctes du C'tan nommé le Mystificateur. Les illusions de la quasi-déité plongent l’ennemi dans la confusion et permettent aux Nécrons de s’approcher et de détruire les Baneblade, mettant fin d’un coup à la résistance. La Dynastie Nekthyst conquiert les Threefold Engels, les renomme la Triade Ombreuse et éveille la nécropole enfouie profondément sous Engel Secundus.

  • La Chute d’Hypnoth

Les campagnes d’Imotekh sont brièvement interrompues par la défense résolue du Monde-Forge d’Hypnoth. L’Astra Militarum et des renforts Space Marines affluent dans la zone de guerre, et bien qu’ils ne parviennent à arracher la victoire, réussissent à retenir les assauts Nécrons durant plusieurs mois. Encouragé par les prophéties de l’astromancien Orikan le Devin, Imotekh sort finalement de l’impasse en lançant une série de frappes sur les mondes d’approvisionnement d’Hypnoth, Praedis-Zeta et Nyx. Les deux premiers raids se déroulent comme prévu, et les planètes sont dévastées et pillées par les forces Sautekh. Toutefois, l’infestation Tyranide imprévue qui frappe Nyx ravage les forces Nécrons et menace de faire échouer toute la campagne d’Imotekh. Le Seigneur des Tempêtes établit un plan pour manipuler l’essaim Tyranide afin qu’il attaque les défenseurs impériaux. Imotekh peut ainsi dégager le reste de ses forces et poursuivre sa campagne. Durant ce temps, des Crypteks Sautekh parviennent à introduire un mécanophage dans le système de défense d’Hypnoth, et changent les bastions hérissés d’armes en coquilles de ferrobéton inutiles. Malgré une défense héroïque des Space Marines des Chapitres des Flesh Tearers et des Iron Hands, Hypnoth est conquis.

  • Les Catacombes Sinueux

En représailles de l’attaque sur les Threefold Engels, l’Ordo Xenos envoie une Équipe d'Extermination de la Deathwatch pour détruire Mœbius, le monde souverain de la Dynastie Nekthyst. Le labyrinthe de couloirs d’hyperespace qui compose ce monde est si enchevêtré que les Frères de Bataille de la Deathwatch sont rapidement séparés et désespérément égarés. Un seul d’entre eux en réchappe, un Space Wolf nommé Ranulf Longstriker, mais l’expérience qu’il a subie le plonge irrémédiablement dans la démence.

  • Les Sables de Fordris

Le Seigneur de Guerre Pét’Krân’ emmène une bande de ses meilleurs Boyz sur le monde fantôme de Fordris, attiré par des rumeurs de la présence d’armes anciennes et mortelles. Toutefois, son expédition prend cruellement fin sur une plage anonyme où des rangs de Nécrons émergent d’un océan rouge sang. Les Orks sont exterminés après que les Crypteks de Fordris enregistrent suffisamment d’informations sur ce combat. Néanmoins, les maîtres de Mephrit estiment l’efficacité de leurs guerriers à seulement soixante-dix pourcents. Afin de satisfaire leur curiosité, ils attirent une expédition arcanologique de l’Adeptus Mechanicus sur leur monde. Il ne faut guère de temps pour que les sables virent à nouveau au rouge.

  • Foi Brisée

Anrakyr le Voyageur attaque le monde sanctuaire impérial de Saintspyre. Les défenses de cette planète sont robustes, et elle a résisté à tant d’envahisseurs qu’à travers le système, nombreux sont ceux qui la croient protégée par l’Empereur en personne. Anrakyr va démentir cette réputation. Ses Crypteks confirment que le complexe funéraire du monde sanctuaire est mort, pillé il y a des siècles par les colons humains ignorants. Anrakyr s’apprête donc à assouvir une vengeance terrible. Utilisant ses vaisseaux-tombes comme un bouclier pour repousser la flotte planétaire, il se fraie un chemin vers le plus grand des forts orbitaux de Saintspyre, le Blade Imperium. Des vagues de Moissonneurs filent autour de l’immense silhouette de la forteresse, téléportant des vagues d’assaillants à travers sa carapace blindée.

Indifférents aux dangers du vide, les Éternels Pyrrhéens d’Anrakyr s’ouvrent un passage destructeur à travers le Blade Imperium, et éventrent la forteresse qui se vide de son atmosphère en une dizaine de points clés. Des centaines d’humains malchanceux sont aspirés dans le vide, tandis que des Immortels impassibles arpentent les corridors constellés des restes congelés des soldats impériaux. Alors qu’Anrakyr parcourt la forteresse en personne, les survivants lancent une ultime contre-attaque, mais au cours de l’échange sanglant et à sens unique qui se déroule dans le Primus Concordium, les Nécrons ne font qu’une bouchée de l’ennemi. Anrakyr porte alors le coup fatal en canalisant sa volonté féroce dans le système d’armement du Blade Imperium avant de déchaîner ses batteries cyclopéennes sur le monde en dessous. Le bombardement est si effroyable et si destructeur qu’il brise la croûte terrestre et ébranle son noyau, condamnant Saintspyre à une agonie incandescente.

Tandis qu’Anrakyr quitte le monde mourant, le moral décline d’un bout à l’autre du système, et le Segmentum finit par succomber à la panique. Depuis ce jour, les attaques Nécrons sont auréolées d’une terreur nouvelle pour le peuple de l’Imperium, car si même le bouclier de l’Empereur ne peut contenir cet ennemi, quelle chance reste-t-il à l’Humanité ?

  • La Guerre d’Uttu Prime

Comme ses adversaires refusent ses généreuses conditions de reddition, le Némésor Zahndrekh lance un assaut dévastateur sur le monde d’Uttu Prime. Il est confronté à des régiments de Catachan et à trois compagnies d’Imperial Fists, mais nul ne peut s’opposer à ses légions. Bien qu’elles combattent avec courage, les forces impériales subissent des pertes effroyables lorsque Zahndrekh active une antique machine de guerre appelée le Mégalithe. Les défenseurs impériaux forment un dernier carré autour de la citadelle du gouverneur et meurent les uns après les autres en combat rapproché contre le Vargarde Obyron et les Factionnaires de Zahndrekh.

  • L’Avènement de Damnos

Le sommeil perturbé par des opérations de minage agressives, les Nécrons sous la croûte gelée de Damnos s’éveillent soudainement et à leur plein potentiel, surclassent les colons humains et repoussent une contre-attaque de la 2e Compagnie des Ultramarines. Les Nécrons de Damnos réactivent ensuite leur Portail Dolmen et reconquièrent une partie cruciale de la Toile, expulsant les Aeldaris qui s’y étaient insinués pendant le Long Sommeil. Une fois leurs chemins dans la Toile restaurés, les Nécrons lancent des raids depuis Damnos à travers tout le Segmentum Ultima, et tracent un sillon de carnage. Le coup au moral impérial est sévère - durant les vingt-cinq années suivantes, Cato Sicarius est si contrit par son échec que son fameux sourire disparaît.

  • La Bête Vaincue

Le Sept Uan’voss T'au est presque submergé par un assaut Tyranide soudain, et est secouru par des sauveurs inattendus. Plusieurs légions des Nécrons de la Dynastie Atun fondent sur les bio-horreurs, leurs Monolithes et Consoles d’Annihilation libérant un bombardement meurtrier tandis qu’un fer de lance de Prétoriens du Triarcat se fraie un chemin au cœur de la horde monstrueuse. Bien que l’essaim se batte avec la rage d’une bête blessée, les Tyranides sont pris entre les Nécrons et la puissance de feu des T’au survivants. Tandis que la dernière des horreurs chitineuses s’écroule, l’armée Nécron fait demi-tour et disparaît comme un seul homme et sans un mot. Les T’au perplexes ne peuvent rien faire d’autre que remercier leur mystérieux sauveteur, sans savoir qu’ils viennent de croiser les servants du Roi Silencieux.

  • La Chute du Conqueror

En route pour le monde principal de Davatas de la Dynastie Sautekh, le vaisseau-tombe Inevitable Conqueror du Seigneur des Tempêtes est attaqué par une flotte Black Templar. L’assaut est mené par nul autre que le Grand Sénéchal Helbrecht venu chercher vengeance contre le seigneur qui l’a battu et a tranché sa main droite sur Schrödinger VII. Une bordée de la Barge de Bataille le Sigismund balaie les boucliers du vaisseau Nécron un instant avant la frappe des torpilles d’abordage des Black Templars et, en quelques minutes, les ponts de l’Inevitable Conqueror sont envahis de Space Marines vengeurs. La fierté pousse Imotekh à se battre, mais ses forces sont en déroute et la logique l’emporte. Le Seigneur des Tempêtes se téléporte dans un vaisseau d’escorte et s’échappe. Helbrecht brûle de rage, mais se console en envoyant personnellement le vaisseau amiral adoré d’Imotekh droit dans une étoile voisine, et annihile les appareils Nécrons trop lents pour fuir. Il s’agit d’un coup rude pour la fierté du Seigneur des Tempêtes, qu’il n’est pas près d’oublier.

  • Un Vol Impardonnable

L'Illuminor Szeras mène des guerriers de la Dynastie Sautekh dans une attaque sur le monde impérial de Gorszt, et détruit une forteresse du Chapitre Space Marine des Mentors. En guise de trophée, Szeras accapare la totalité des précieuses glandes progénoïdes cachée sous la forteresse.

  • Vengeance à Damnos

Vingt-cinq ans après que les Nécrons ont chassé l’Imperium de Damnos, Marneus Calgar revient à la tête d’une immense force d’Ultramarines, de l’Astra Militarum et de la Deathwatch. La noblesse de Damnos voit l’invasion avec un mépris outré et défend son monde avec tout ce qu’elle possède. Les Space Marines et leurs alliés subissent des pertes effroyables, tandis que les Nécrons ne cessent de jaillir des étendues de neige ensanglantée. Alors que la bataille atteint son paroxysme, les Nécrons déchaînent la puissance de leur Nécropole Funeste. Ce complexe funéraire aéroporté domine le combat - des déflagrations monumentales d’énergie entropique jaillissant des Monolithes et de la Crypte Tesseract en son cœur balaient les lignes Space Marines tandis que le sol sous leurs pieds est éventré pour les avaler. Seule l’action désespérée de Marneus Calgar permet de détruire la Nécropole et de libérer le C'tan Transcendant de sa cage. Un innommable carnage s’ensuit, car le dieu des étoiles rageur se déchaîne sur les deux armées. Le Capitaine Cato Sicarius sauve les vestiges malmenés des forces impériales à l’aide d’une grenade vortex judicieusement lancée qui oblitère entièrement le C’tan. Les Nécrons de Damnos sont vaincus, leurs chefs tués et leur résurrection empêchée grâce à la destruction de leurs cryptes de stase.

  • La Grande Faille

Les Croisades Noires d’Abaddon le Fléau s’achèvent dans un désastre d’une magnitude cosmique. À l’insu de l’Imperium et des Nécrons, le Maître de Guerre du Chaos achève une mission vieille de dix mille ans en démolissant les structures Nécrontyrs érigées pour empêcher le Warp de se déverser dans la réalité. La Citadelle du Kromarch, les pylônes de Cadia et une dizaine d’emplacements astromantiques sont abattus, laissant des plaies dans la réalité qui s’étendent et se rejoignent pour former la Cicatrix Maledictum.

  • Les Guerres d’Absorption

Imotekh lance une vague de reconquêtes dans l’espoir d’absorber les Mondes-Nécropoles de la Dynastie Sautekh réveillés par la Grande Faille. Les Nécrons se heurtent à la menace démoniaque sur une dizaine de mondes, résolus à nettoyer les planètes nouvellement éveillées afin que leur dynasties ait une dette envers Imotekh. Si un camp incarne la logique et l’ordre, l’autre n’est que chaos et nul ne peut comprendre ou prévoir les gestes de l’adversaire. Les pertes des deux côtés se comptent en milliards, mais Imotekh ne cède rien.

  • Fondation de Sable

Sur les ordres de Belisarius Cawl, le Magos Dominus Dentrex Ologostion part une mission pour excaver la sombreroche enfouie sous la surface du Monde-Forge Amontep II. Immédiatement après avoir découvert un réseau d’obélisques de noctilithe, des rangs de Nécrons jaillissent des sables ocre. Les données de combat qui affluent par la suite dans la partition tactique d’Ologostion révèlent une vérité fatale - l’ancien Monde-Forge d’Amotep II est le foyer d’une présence antique qui est restée cachée des sondes géoscopiques les plus invasives de l’Adeptus Mechanicus pendant des millénaires.

  • Les Légions Éveillées

Même les estimations les plus optimistes de l’Imperium suggèrent qu’à ce jour, plus d’un millier de Mondes-Nécropoles se sont éveillés, même si les Aeldaris savent que ce nombre est en réalité plus important. Entre les efforts des Prétoriens du Triarcat, d’Anrakyr le Voyageur, d’Imotekh le Seigneur des Tempêtes et de dizaines de Phaërons et de Némésors à travers la galaxie, la race Nécron se réveille à une vitesse croissante. Des milliards de Nécrons sommeillent encore, mais leurs légions arpentent déjà les étoiles. Chaque jour, leurs rangs grossissent, et tandis qu’ils progressent, la galaxie tremble.

Source

Pensée du Jour : « Rien n’est à craindre, hormis la défaite. »
  • Codex Necrons, V8