Chronologie de l'Hérésie d'Horus

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


Chroniques de l’Hérésie d’Horus

À l’apogée de la Grande Croisade, Horus Lupercal Primarque de la XVIe Légion, est élevé au rang de Maître de Guerre et commandant en chef de toutes les armées de l’Imperium. Par cet acte, l’Empereur se retire de la Grande Croisade pour regagner Terra, le Monde-Trône de l’Humanité, et reprendre le cours de sa Grande Œuvre secrète.[1]

Après des décennies de controverse, l’Empereur convoque un grand concile des dirigeants de l’Imperium à Nikaea, où il prononce un édit interdisant l’utilisation de pouvoirs psychiques par les corps militaires de la Grande Croisade. Ce concile est perçu par de nombreux observateurs comme le procès du Primarque sorcier Magnus le Rouge qui, ainsi réprimandé, se retire sur Prospero, son monde d’adoption.[2]

  • 004.M31 : La Loge du Serpent

Horus est frappé par une lame empoisonnée tandis qu’il réprime un soulèvement sur la lune de Davin. Gravement blessé, il est transporté dans la Loge du Serpent sur Davin où, à l’issue d’un rituel de guérison impie, il signe un pacte avec de Sombres Puissances. Le Primarque qui ressort de la Loge du Serpent est un être fondamentalement changé, quoique de façon subtile, et il met en branle des plans ourdis de longue date.[3]

Informé de la trahison d’Horus par le biais de présages et d’augures ésotériques, Magnus tente d’avertir l’Empereur. Projetant sa forme éthérée dans les Cryptes Impériales de Terra, il brise les protections de la Grande Œuvre de l’Empereur à l’intérieur de la Toile. Ce passage entre les mondes dans la dimension alternative de l’Empyrée est alors compromis, et les Démons du Warp s’y engouffrent, marquant ainsi le début d’une décennie de lutte pour protéger l’accès de Terra et préserver les grandes ambitions de l’Empereur. La Legio Custodes, les Sœurs du Silence et les Guerriers Cyborgs du Mechanicum sont au front de cette Longue Campagne au cœur de la Toile.[4]

La taille insondable de la Toile nécessite une mobilisation totale de la Legio Custodes et des Sœurs du Silence ; les vaisseaux Orion, Ares et Thunderhawks transportent les guerriers et les fournitures vers les lignes de front, tandis que les intercepteurs Talion et Equinox sont déployés pour ralentir l’avancée des Traîtres lorsque les défenses impériales sont percées. Alors que le conflit s’intensifie, des créatures du Warp nées des énergies éthériques étouffent les cieux dans le but d’endiguer le flux de fournitures et de renforts impériaux.[5]

  • 004-005.M31 : Prospero Brûle

Leman Russ, Primarque des Space Wolves et Bourreau de l’Empereur, est dépêché sur Prospero pour ramener Magnus le Rouge sur Terra afin qu’il soit jugé pour ses crimes contre l’Edit de Nikaea. À la tête d’un grand Ost de Censure de Space Wolves et de Custodes, Leman Russ est manipulé par le Maître de Guerre pour infliger la Désolation sur Prospero. La bataille cataclysmique qui se déroule à Tizca, la splendide capitale de Prospero, déchire la Trame de l’Espace et du Temps, menant la Légion de Psykers des Thousand Sons au bord de l’extinction. Au cœur du maelström, Leman Russ brise l’échine de Magnus sur son genou, mais avant que le Roi Pourpre ne soit tué, le reste de sa Légion et lui s’échappent dans le Warp.[6]

  • 004-006.M31 : La Mort de Signus Prime

Perçu par le Maître de Guerre comme une sérieuse menace envers ses projets, le Primarque Sanguinius et sa Légion des Blood Angels sont déployés dans le système Signus aux confins de l’Imperium oriental. Ils y découvrent des mondes impériaux autrefois grouillants de vie désormais calcinés et jonchés de cadavres. Au point culminant d’un plan ourdi par le Maître de Guerre, le monde primaire de Signus prend vie, vomissant des rochers sur la flotte des Blood Angels et précipitant leur vaisseau amiral, le Red Tear, sur la surface de la planète. Sur Signus Primus, les Blood Angels sont assaillis par une Horde d’Horreurs Voraces engendrées par le Warp, vouées à souiller l’âme de leur Légion. Lors d’une terrible contre-attaque contre la forteresse des Démons, la Cathédrale de la Marque, Sanguinius vainc le Démon Majeur Ka'Bandha en combat singulier et brise l’emprise du Warp.[7]

  • 005-006.M31 : La Félonie d’Isstvan III

Horus dévoile l’ampleur de son ambition perfide sur Isstvan, où ses frères et lui éliminent les guerriers des Sons of Horus, des Emperor's Children, des World Eaters et de la Death Guard réticents à se rallier à sa cause. Il les bombarde depuis l’orbite avec le redoutable virus baptisé "Dévoreur de Vie", bien décidé à purger la surface d’Isstvan III. Cependant, ses plans échouent car nombreux Space Marines Loyalistes se réfugient dans les grands palais et bunkers d’Isstvan III. Sous le commandement de Saul Tarvitz des Emperor's Children, les survivants d’Isstvan III s’organisent pour livrer un combat sanglant contre leurs propres frères et les Primarques impies. D’autres Space Marines se révoltent également au sein de la flotte d’Horus et la frégate Eisenstein s’échappe pour porter la nouvelle de la trahison d’Horus à Terra, permettant aux Loyalistes de se préparer à l’arrivée du Maître de Guerre.[8]

Le massacre est rendu encore plus terrible par l’alliance de la Legio Mortis, de la Legio Audax et de la Legio Vulpa, dont les machines-divines sont imperméables au virus Dévoreur de Vie qui se déchaîne contre les trahis, et qui s’avancent dans la tempête de feu comme d’imposants géants vengeurs des légendes.[9]

  • 005.M31 : Ombres et Couteaux Aiguisés

Avant même que les feux qu’il avait allumés à Isstvan ne se soient calmés, les agents d’Horus commencèrent leur commerce de dupes, instiguant une campagne de sédition et d’assassinat parmi les nombreux mondes et avant-postes de l’Amas de Garmon. Les premiers à tomber sous les couteaux des sombres émissaires d’Horus furent les mondes extérieurs et les petits seigneurs du Conclave Garmonite, notamment les vastes complexes pénitentiaires de Zeta-Garmon et les Agri-Clans migrateurs de Delta-Garmon. Des fiefs entiers des Minoris-Garmon, les avant-postes les moins importants de l’amas, se taisaient - soit subvertis pour servir le Maître de Guerre, soit nettoyés pour servir de leçon aux autres mondes de l’amas.[10]

  • 005-014.M31 : La Guerre Civile Martienne

Kelbor-Hal, Fabricator-Général de Mars, se rallie à Horus et déclare la Sécession de Mars avec l’Imperium, rejetant l’Empereur en tant qu’Omnimessie. Hal et ses alliés attaquent les Temples-forges de leurs rivaux sur Mars pour tenter d’éradiquer les membres du Mechanicum restés loyaux à Terra. En riposte à ce schisme, les Imperial Fists sont déployés pour évacuer le personnel et les ressources de première importance et s’assurer que l’Imperium puisse continuer son combat contre la rébellion renégate. La puissante Mars est ravagée par une guerre civile nourrie par de sombres desseins et une ferveur religieuse qui se poursuit pendant toute la durée de l’Hérésie d’Horus, sans qu’aucun camp ne puisse revendiquer la victoire. Jusqu’au dernier jour de la révolte, des machines-divines s’affrontent sur les dunes rouges de Mars, et les forces de reconnaissance des Imperial Fists luttent pour défaire l’œuvre maléfique des Renégats.[11]

En parallèle, la Legio Mortis balaye la surface de la Planète Rouge de ceux qui sont encore fidèles à Terra, causant l’extinction de plusieurs anciennes Legios et de dizaines de Maisons de Chevaliers. Les derniers à tomber sont les Loyalistes de la Legio Tempestus, qui, peut-être heureusement, meurent sans savoir que la plupart de leurs compatriotes hors de la planète ont renoncé à leurs serments et se sont déclarés pour le Maître de Guerre.[12]

Après la mise en place du blocus de Mars plusieurs escadrons de la Divisio Aeronautica stationnés sur des porte-avions au sein des flottes de blocus orbitales font partie de ceux qui ont été laissés sur place pour perturber la sombre industrie des Traîtres. Ces courageux pilotes passent les années suivantes à attaquer les convois des Traîtres, à intercepter les transporteurs de marchandises qui tentent de faire passer des fournitures hors du monde, à s’embarquer dans des missions de destruction de Titans et à insérer des compagnies de reconnaissance de la Legiones Astartes dans les profondeurs du territoire ennemi.[13]

  • 007.M31 : Évasion de Laedrgeist

Poursuivie par une flotte de Traître de la marine et des éléments de la flotte de la Légion des Word Bearers, une compagnie d’Iron Hands en ruines fuit le système Isstvan. Faisant appel aux anciennes alliances conclues par le Primarque Ferrus Manus, aujourd’hui décédé, la Légion des Iron Hands trouve refuge sur le monde de ressources de Laedrgeist. Mais ce refuge est de courte durée, car leurs poursuivants font une chute planétaire peu après. Après des semaines d’assauts sur les forteresses de la planète, les murs sont percés et les Taghmata, ainsi que les Iron Hands restants, font face à une défaite inévitable. Mais le salut vient des mains d’une autre Légion brisée. Des vols de vaisseaux d’attaque enveloppés de flammes déferlent de la haute atmosphère au milieu d’un torrent de bombardements orbitaux sur les lignes des Traîtres. Les coques vertes et noircies des Salamanders descendent au cœur de la bataille et sèment le feu à travers la masse des forces des Traîtres qui poussent à travers la brèche. L’avancée des forces des Traîtres est ralentie lorsque le gouverneur de la planète retourne les milliards de travailleurs serviteurs contre les envahisseurs, laissant le temps aux principaux Technoprêtres et à la Xe Légion de monter à bord du vaisseau d’évacuation des Salamanders et de s’échapper.[14]

  • 006.M31 : La Main du Maître de Guerre

Immédiatement après la première trahison d’Horus sur Isstvan III, les émissaires et agents du Maître de Guerre se frayent un chemin dans l’Amas de Garmon, menant des actions de coercition, d’assassinat et de sabotage pour ouvrir la voie aux Traîtres. De manière inquiétante, les possessions loyalistes des systèmes extérieurs et des avant-postes isolés de l’Amas se taisent, avertissant les Seigneurs Garmonites de ce qui les attend s’ils rejettent la domination d’Horus.[15]

  • 006.M31 : Le Prix Amer de la Trahison

Une grande flotte traverse l’Amas en direction d’Isstvan, envoyée par Rogal Dorn pour écraser la rébellion d’Horus avant qu’elle ne prenne de l’ampleur. Pourtant, dans l’Amas de Garmon, seul le Palatin de Bêta-Garmon II offrit une hospitalité mitigée aux guerriers de l’Empereur. La Dame Palatine Irriane Vail détache trois régiments complets de la Flotte Secundus, la force de la Milice Imperialis levée dans son domaine, pour combattre sous le commandement de Dorn et fournit des munitions et du matériel pour renforcer la flotte. En revanche, Zeta-Garmon, toujours en proie à des conflits internes et sans un seul Seigneur capable de tenir le sceptre de la domination sur ses domaines, refuse d’honorer ses anciens contrats de Dîme. Poussée par les ordres urgents de Dorn et la pression du destin, la flotte ne fait pas grand-chose pour réparer l’insulte de l’indifférence, ou pour récompenser la loyauté inébranlable des autres. Au lieu de cela, ils quittent le système et entrent dans les pages sombres de l’histoire, sans doute avec l’intention de remettre de l’ordre dans l’Amas de Garmon à leur retour, mais sans se douter du sort qui les attend.[16]

  • 006-007.M31 : La Bataille de Chondax

À la suite de la victoire sur Ullanor, les White Scars sont déployés pour Purger le Système Chondax des barbares Xenos appelés Ork. Mais au terme d’une campagne de cinq ans marquée par la malchance, il devient évident qu’une autre force livre une guerre de l’ombre contre les guerriers de l’Imperium, perturbant les ravitaillements, harcelant de petits groupes de combat et guidant les Xenos vers de meilleures positions. Au cours du dernier mois de 006.M31, la Mystérieuse Puissance entravant les White Scars sur Chondax se révèle être l’Alpha Legion, laquelle, pour une raison inconnue, suspend soudain son blocus des voyages interstellaires et des communications des fils de Chogoris, dévoilant la trahison d’Horus à Jaghatai Khan. Après un conflit bref mais destructeur sur les mondes du système Chondax, les White Scars repartent et se taillent un chemin sanglant à travers les armées renégates en regagnant Terra.[17]

  • 006-014.M31 : Le Blocus de Cthonia

Assiégés sur leur monde natal de Cthonia par les Imperial Fists dès le début de la rébellion, les Sons of Horus sont trop bien retranchés dans leurs nombreux bastions souterrains pour que la planète soit conquise sans mobiliser une force conséquente désespérément requise ailleurs. Durant les années de l’Âge des Ténèbres, les citoyens de Cthonia et les Légionnaires des Sons of Horus échouent à plusieurs reprises à briser le blocus jusqu’au jour où une division de la XVIe Légion débarque pour leur prêter main-forte. Le conflit qui s’ensuit se mue en un baroud d’honneur pour les Imperial Fists, qui s’efforcent d’empêcher les Sons of Horus de faire main basse sur des milliers de nouvelles recrues en perspective de l’ultime assaut sur Terra.[18]

  • 006.M31 : La Première Bataille de Paramar

Participant à une opération dirigée par le Primarque de l’Alpha Legion, Alpharius, immédiatement après les batailles de l’Isstvan et destinée à capturer le monde Mechanicum Provender de Paramar V, l'Alpha Legion renégate et les machines-divines alliés de la Legio Fureans prévoient une capture rapide du Nexus de Paramar. La première invasion de Paramar est une victoire pour les Traîtres, bien qu’elle soit plus coûteuse que prévu, mais ce n’est que la première d’une série de batailles menées pendant et après l’Hérésie d’Horus pour le contrôle de ce système stratégiquement vital.[19]

Reliée à l’amas de Garmon par un court tronçon de la Via Solaris, la prise violente du système de Paramar est une déclaration d’intention des Traîtres qui tournent leur regard vers les mondes de Garmon.[20]

  • 006.M31 : Le Massacre du Site d’Atterrissage d’Isstvan V

En réaction à la trahison du Maître de Guerre sur Isstvan III, Rogal Dorn, Sénéchal de Terra, ordonne à la grande Flotte de Représailles, comprenant l’essentiel des troupes des huit Légions, de se réunir afin de capturer Horus et de le traduire en justice. Les Iron Hands, les Salamanders et la Raven Guard, ainsi que leurs Primarques, sont les premières à se déployer et à rallier les Emperor’s Children, occupés à fortifier la région d’Urgall sur Isstvan V. Exaspéré par son frère Fulgrim, Ferrus Manus décide de lancer sans attendre un assaut préventif avec ses Iron Hands. Ses frères Vulkan et Corax, ainsi que leurs propres forces, le suivent dans le chaudron de la Dépression d’Urgall. Après des heures de combat acharné, la seconde vague de la Flotte de Représailles atterrit sur Isstvan V, où quatre Légions débarquent : les Iron Warriors, les Night Lords, les Word Bearers et l’Alpha Legion. Or à l’insu des Loyalistes assiégés, épuisés et en mal de renforts, leurs alliés d’antan ont rejoint la cause d’Horus. Pris entre deux feux, des centaines de milliers de Space Marines Loyalistes sont fauchés lors d’un terrible crime fratricide qui résonne aujourd’hui encore à travers les âges. Ferrus Manus en personne est tué au terme d’un duel contre Fulgrim, et Vulkan est présumé mort sur les sables noirs.[21]

Bien qu’il s’agisse avant tout d’une question d’honneur à régler entre les Légions, les deux camps sont soutenus par la présence de Legios Titaniques alliées, les Loyalistes par la Legio Atarus et les Traîtres par la malveillante Legio Mortis. Alors même que le massacre éclate sur les sables noirs de la dépression d’Urgall, les Titans rivaux s’engagent dans leur propre combat, tout aussi haineux. À la fin du massacre, les Têtes de Mort sont victorieuses, les épaves brûlantes des machines-divines des Tisons s’ajoutant aux vastes champs de cadavres de Space Marines.[22]

De nombreux Légionnaires Loyalistes se réfugient sur leurs vaisseaux, tandis que ceux qui ne peuvent quitter Isstvan V, notamment le Primarque Corvus Corax et la Raven Guard, adoptent une politique de guérilla dans l’espoir de résister à des mois de déprédation. Dans l’espace, le gros de la flotte des Salamanders et de la Raven Guard est détruit ou capturé, mais de robustes vaisseaux Iron Hands parviennent à récupérer des survivants et à s’échapper. Cette force hétéroclite devient connue sous le nom de Légions Éclatées, et continue de harceler les Renégats pendant toute la durée de l’Âge des Ténèbres.[23]

Des vaisseaux éparpillés d’Iron Hands, de Salamanders et de Raven Guard fuient le cataclysme, plusieurs d’entre eux se retrouvant dans l’Amas de Garmon et semant la terreur au sein de la population.[24]

  • 006.M31 : La Mort Traque l’Amas de Garmon

Dans les semaines qui suivent la retraite des survivants d’Isstvan à travers l’Amas de Garmon, des dizaines de seigneurs mineurs, de commandants militaires et d’Astropathes sont retrouvés morts. Chaque décès est rapidement suivi de conflits et de terreur dans les domaines des potentats déchus. Des cas de sabotage sont signalés, notamment la destruction de syphons solaires sur Alpha-Garmon IX, la purge de l’atmosphère d’Agri-Dômes sur Delta-Garmon II et une mutinerie dans les docks de Theta-Garmon X. La peur règne parmi les échelons supérieurs de l’Amas de Garmon, chaque seigneur et pontife craignant d’être la prochaine cible, ce qui conduit à la convocation d’un Conclave des Seigneurs de Garmon à la Cité de Nyrcon, à Beta-Garmon, au cœur de l’amas.[25]

  • 006.M31 : Le Conclave Garmonite

Dans tout l’Amas, les actions des agents d’Horus s’intensifient, causant la mort de centaines de hauts fonctionnaires et entraînant un sabotage généralisé, y compris la dépressurisation des agri-dômes sur Delta-Garmon II et une mutinerie dans les docks de Theta-Garmon X. À la Cité de Nyrcon, sur Beta-Garmon II, un Conclave des Seigneurs Garmonites est convoqué pour faire face à l’agitation croissante, mais un millier d’Emperor’s Children, sous l’apparence de survivants loyalistes d’Isstvan V, s’interpose. Après plusieurs jours d’un silence inquiétant à la Cité de Nyrcon, la Dame Palatine et un groupe de Loyalistes, les Seigneurs Garmonites, sont publiquement annoncés comme s’étant retirés de leurs fonctions et remplacés par un Conseil Régent fraîchement nommé. Face à l’ampleur des dissensions et à la méfiance suscitée par ce que beaucoup considèrent comme un coup d’État évident des forces d’Horus, le nouveau conseil régent promulgue la loi martiale, déclenchant une cascade d’événements qui déclencheront une guerre ouverte dans tout l’Amas en l’espace d’un an, les loyalistes rassemblant leurs propres forces pour restaurer le pouvoir de la Dame Palatine, Vail.[26]

  • 006.M31 : La Chute du Conclave

Une force opérationnelle des Legiones Astartes, diffusant le code d’identification de repli de la lointaine Isstvan, arrive dans l’Amas de Garmon. Cette force est autorisée à se réapprovisionner à Beta-Garmon, son arrivée coïncidant avec le fatidique Conclave des Seigneurs de Garmon. Pendant des jours, la Cité de Nyrcon est restée silencieuse et, lorsque la communication a été rétablie, il a été annoncé que la Dame Palatine et de nombreux autres seigneurs loyaux de Garmon s’étaient retirés de leurs fonctions, laissant un conseil régent nouvellement nommé gouverner le système de Bêta-Garmon. De nombreux citoyens de l’Amas de Garmon voient dans cette nouvelle un coup d’État à peine voilé mené par des Legiones Astartes renégats, et le nouveau conseil régent déclare immédiatement la loi martiale et réprime brutalement toute dissidence.[27]

La XVIe Légion lance une attaque surprise sur une petite garnison de la Ière Legion à Advex-mors. Les Dark Angels subissent de lourdes pertes sous le bombardement orbital, suivi par le débarquement et l’assaut de tout un chapitre de Sons of Horus. Dans le dédale obscur de la maison chapitrale, les Cénobites de l’Ordre des Griffes Brisés affrontent les Justaerin d’élite de la Légion d’Horus, et font payer un lourd tribut aux Traîtres avant de succomber sous le nombre et l’armement effroyable des Escouades Destructrices de la XVIe Légion. Quand les renforts Dark Angels arrivent dans le système, les Sons of Horus se retirent des ruines d’Advex-Mors, en emportant des reliques xenos prohibés dont la terrible puissance pourrait infléchir le cours de la guerre en faveur des Traîtres.[28]

  • 006-011.M31 : Les Batailles de Paramar

Le Nexus Paramar est une voie spatiale vitale qui relie de nombreux passages Warp durant la Grande Croisade. En son cœur trône Paramar V, un important monde du Mechanicum, identifié par le Maître de Guerre comme point de pression critique sur son chemin vers Terra. La première bataille de Paramar éclate aussitôt après les massacres d’Isstvan, lorsque l’Alpha Legion tente de capturer le Monde-Forge par la ruse et la décapitation rapide de son gouvernement. Cependant, par hasard, une Grande Compagnie des Iron Warriors loyale à Terra arrive à ce moment-là pour se réapprovisionner, contrariant les plans de l’Alpha Legion. Ce n’est qu’au ternie d’un conflit meurtrier et coûteux que les Renégats revendiquent Paramar. C’est le premier volet d’une série de batailles livrées pendant et après l’Hérésie d’Horus pour le contrôle de ce site stratégique. Après l’offensive initiale, l’Alpha Legion abandonne la planète, permettant aux Imperial Fists de la reconquérir par une succession de frappes rapides. L’ost impérial est ensuite repoussé par les forces rebelles, et Paramar V change de mains à plusieurs reprises au fil des années à mesure que les White Scars et les Auxilia Solar s’impliquent dans les hostilités. Lors de la seconde bataille de Paramar, à la fin de l’Ère des Ténèbres, les Sons of Horus et les Word Bearers occupent le Monde-Forge en masse. Dans une dernière tentative pour briser l’étau des Renégats sur le Nexus, les Blood Angels, les White Scars et un large contingent des Legios Titaniques mènent une série d’attaques de diversion dans l’espoir d’éloigner les forces ennemies de Paramar V avant de revenir pour porter un coup décisif. Mais les félons déjouent ce stratagème et rassemblent une énorme force de contre-attaque. Bien que les Loyalistes infligent de lourds dégâts, transformant Paramar V en une coquille vide, la grande majorité de leurs armées est encerclée et détruite.[29]

  • 006.M31 : La Purge de l’Amas du Cyclope

Le Maître de Guerre charge la XVIe Légion et la XIVe Légion de soumettre l’Amas du Cyclope. Les défenseurs Loyalistes ont le choix entre se soumettre à Horus ou périr. Malgré les forces écrasantes alignées contre eux, plusieurs mondes obstinément fidèles refusent la reddition et se préparent à résister au déferlement des renégats. Des éléments de la Xe Légion et de la XVIIIe Légion, rescapés du massacre d’Isstvan V, se joignent à la résistance ; les défenseurs Loyalistes résistent vaillamment, mais finissent balayés par l’assaut. Les Traîtres capturent les immenses raffineries et manufactorums de la région, qui offriront aux forces d’Horus des ressources supplémentaires en vue d’une guerre qui s’annonce désormais prolongée et implacable.[30]

  • 006.M31 : Le Siège de Mezoa

Les forces du Mechanicum félon instaurent le Blocus du Monde-Forge de Mezoa, farouchement loyaliste. Grâce à la XXe Légion et à la IVe Légion, les armées du Maître de Guerre établissent des zones d’atterrissages au prix de nombreuses vies. Ce qu’il reste de défense impériale repose sur les indomptables Imperial Fists et quelques éléments des Salamanders, qui tiennent de justesse contre l’assaut des Traîtres. Dans une ultime tentative de renverser le cours du conflit, les Magis de Mezoa font de leur monde lui-même une arme, en catapultant dans l’espace des pans de croûte planétaire pour détruire les navires renégats en orbite. Sous la conduite d’une machine de guerre noire comme la suie surnommée "Le Dragon", les Loyalistes tiennent bon, et Mezoa demeure un îlot de lumière dans l’obscurité de ce qui est désormais le domaine de l’ennemi.[31]

  • 007.M31 : La Bataille de la Nébuleuse Alaxxes

Alors que les Space Wolves pansent encore leurs plaies après la bataille de Prospero, leur flotte est prise en embuscade et harcelée par l’Alpha Legion dans la dangereuse région de l’espace appelée Nébuleuse Alaxxes. Confinée dans ses méandres, l’arrière-garde des Space Wolves est entraînée dans de multiples combats avant de se retrouver submergée et taillée en pièces, obligeant la flotte à s’enfoncer dans les périlleux remous de la nébuleuse. Les Space Wolves semblant acculés, Alpharius, Primarque de l’Alpha Legion, effectue un assaut par téléportation sur la passerelle du Hrafnkel, le vaisseau de Leman Russ, malgré une défense acharnée des Space Wolves. Alors que tout espoir semble perdu, les Space Wolves découvrent un spatioport des Dark Angels au cœur de la nébuleuse, et la puissance combinée de leurs troupes suffit à repousser l’Alpha Legion, forçant les cuirassés de la XXe Légion à se replier.[32]

  • 007.M31 : L’Embuscade de Phall

Déployée au sein de la Flotte de Représailles en route pour Isstvan V, l’armada des Imperial Fists est déviée de son cap par des turbulences Warp avant de s’échouer dans le système Phall. Les Iron Warriors s’abattent sur la VIIe Legion encalminée, mais bien que le Seigneur de Fer en personne commande les Renégats, les Imperial Fists opposent une défense acharnée. Des dizaines de vaisseaux capitaux sont perdus dans les deux camps, et les flottes s’affrontent dans un déluge de Torpilles d'Abordage et de bombes. Des centaines d’actions de Zone Mortalis éclatent à mesure que les vaisseaux lancent des assauts ou repoussent les envahisseurs, et même l’Iron Blood, vaisseau amiral de Perturabo, est arraisonné. Soudain, les tempêtes Warp s’apaisent et un ordre de Rogal Dorn, Primarque des Imperial Fists, rappelle ses hommes vers Terra. Liés par leur devoir, les Imperial Fists se replient alors que la victoire est proche.[33]

  • 007.M31 : Les Flammes de la Guerre sont Allumées

Près d’un an après sa création, le conseil régent de Beta-Garmon est finalement révélé comme une tromperie perpétrée par des seigneurs qui ont vendu leur loyauté à Horus et à ses rebelles. Des conflits éclatent sur Bêta-Garmon II, alors que les commandants loyaux de la Milice Secundus et des Brigades Némésis, fondées peu avant le coup d’État sur ordre direct de Dame Vail, tentent de restaurer le pouvoir de la Dame Palatine, en affrontant les Legiones Astartes, qui se révèlent être les Emperor’s Children Traitres et les Titans de la Legio Mortis. Alors que la nouvelle atteint les autres systèmes de l’Amas de Garmon et d’autres domaines voisins, des dizaines de flottes proches, répondant aux appels à l’aide, sont entraînées dans l’escalade du conflit des deux côtés. Alors que les flammes de la rébellion se propagent, la guerre engloutit l’ensemble de l’Amas et les lignes de combat se dessinent entre les Seigneurs traîtres et ceux qui restent fidèles à l’Empereur.[34]

  • 007.M31 : La Défense du District Decalian

En 007.M31, la Croisade des Ombres s’est emparée du monde crucial d’Armatura, menaçant de briser la défense des Ultramarines sur Ultramar. De vastes armées de World Eaters et de Word Bearers furent déversées sur ce monde pour briser les lignes de la XIIIe Légion, les Traîtres dépensant sans compter la vie de leurs guerriers pour saigner les forces loyalistes. Dans le district de Decalian, un point clé de la Via Maxima, les Ultramarines ont tenu l’assaut ennemi en échec pendant quelques précieuses heures grâce à des feintes stratégiques et à un pur défi obstiné. Ils n’ont cependant pas pu arrêter les hordes implacables de ravageurs des World Eaters, et ont fini par tomber sous les coups de leurs Haches Tronçonneuses rugissantes et de leur dépit amer.[35]

  • 007.M31 : La Trahison de Calth

Les Ultramarines sont appelés à se rassembler sur la planète Calth, le "joyau d’Ultramar", aux côtés des Word Bearers. Alors que les deux forces se rejoignent en orbite, un vaisseau capturé, le Campanile, accélère de manière suicidaire pour percuter les chantiers orbitaux de Calth en un acte de perfidie d’une ampleur effroyable. Les Ultramarines atterrés sont alors pris pour cible et massacrés par les Word Bearers et leurs alliés cultistes, tandis que des navires détruits tombent du ciel. Comble de malheur, un anticode corrupteur est introduit dans la sphère de données de Calth, empêchant les Ultramarines de coordonner la défense. Pendant un certain temps, on pense même que le Primarque Roboute Guilliman a péri. Surmontant le choc de cette trahison, les Ultramarines opposent une résistance courageuse bien que vouée à l’échec contre les Renégats. Tandis qu’ils luttent pour préserver Calth, les Word Bearers mettent leurs plans à exécution en détruisant le soleil du système, baignant la planète de radiations mortelles et forçant la guerre à se poursuivre sous terre. Le sacrifice de Calth fait partie d’un terrible rite, qui provoquera le cataclysme Warp appelé Tempête de la Ruine.[36]

Au cours de la Trahison, la Legio Suturvora trahit ses serments envers Terra, tandis que la Legio Praesagius et la Legio Oberon restent fidèles. Réunis au moment de la trahison, les machines-divines des Maîtres du Feu ouvrent le feu sur un convoyeur lourd dans lequel des dizaines de machines-divines des Vrais Messagers sont embarquées, une bataille acharnée s’engageant pour libérer les machines-divines survivantes de l’épave. Plus tard encore, une force de Vrais Messagers se martyrisent pour leurs ennemis Maîtres du Feu pendant la Bataille d'Ithraca, luttant jusqu’au bout contre les forces déchaînées de l’Abîme plutôt que de battre en retraite de la ville et de devenir la proie de l’artillerie orbitale de l’ennemi.[37]

  • 007.M31 : Naissance de la Tempête de la Ruine

Alors que les conflits déclenchés dans l’Amas de Garmon ont fini par déboucher sur une guerre ouverte, la Tempête de la Ruine de Lorgar s’abat sur la galaxie : une Tempête Warp d’une ampleur inouïe qui rend les voyages interstellaires pratiquement impossibles dans de vastes régions de l’espace. Des armées de Titans, de Chevaliers, de Space Marines et de Soldats Impériaux loyalistes, attirés par l’escalade du conflit dans l’Amas de Garmon, sont soudain pris au piège, coupés de toute communication et de tout renfort, tandis que les flottes d’Horus, encore capables de naviguer dans la tourmente æthérique, traversent un flux constant de forces traîtresses pour s’opposer à elles.[38]

  • 007.M31 : La Profanation de l’Arcologie Aurorienne

Piégés dans le monde souterrain de Calth, les parias perdus et damnés des Word Bearers se sont livrés à une guerre acharnée de sabotage et de destruction, opposés aux guerriers des Ultramarines qui survivaient encore dans ce désert souterrain morne et sans lumière. L’Arcologie Aurorienne fut le théâtre des pires atrocités commises par les Word Bearers. La 547e Compagnie des Ultramarines y lutta désespérément contre une marée apparemment ininterrompue d’horreurs démoniaques dans un effort héroïque pour sauver les citoyens impériaux piégés à l’intérieur de l’édifice. Pourtant, même la bravoure des fils de Guilliman s’avéra insuffisante, et l’horreur ne prit fin qu’avec la destruction totale de l’arcologie.[39]

  • 005-007.M31 : Trahison à Ithraca

La Légion des Word Bearers a tendu une embuscade dévastatrice à la Légion des Ultramarines, cherchant à l’affaiblir lors du rassemblement des deux Légions à Calth. Dans les faubourgs de la ville portuaire d’Ithraca, des milliers d’Ultramarines regardent le ciel avec horreur alors que le colossal vaisseau de transport Arutan subit le feu des vaisseaux de guerre Word Bearers en orbite. Des lances d’énergie meurtrière détruisent l’Arutan et alors que le grand vaisseau commence à tomber vers Ithraca, des essaims d’aéronefs Word Bearers descendent pour faire pleuvoir le feu dans les rangs serrés des Loyalistes. Les Ultramarines de la 85e Compagnie, les "Legatine Raptors", leur font face, provoquant un combat aérien parmi les débris des vaisseaux de guerre détruits qui tombent de l’orbite. Les pilotes des Ultramarines abattent des dizaines d’aéronefs ennemis mais, en fin de compte, c’est une tentative futile de retenir la marée de ténèbres qui s’abat sur Calth et presque tous les "Legatine Raptors" périssent dans les cieux d’Ithraca.[40]

Mus par la cruauté, la malveillance et une vieille vendetta contre les Ultramarines, les Primarques Angron et Lorgar Aurelian mènent leurs Légions dans une croisade d’extermination au sein du royaume d’Ultramar. Cette campagne vise à mutiler les Ultramarines en dévastant leurs mondes de recrutement, leurs Mondes-Forges et leurs sources de ravitaillement. Encore sous le choc de la trahison de Calth, les Ultramarines sont trop éparpillés pour riposter avec efficacité contre l’assaut jusqu’au moment où Roboute Guilliman affronte ses frères à Nuceria, mettant un terme à la boucherie. Lors de cette rencontre, de sombres puissances s’emparent d’Angron, qui cède à sa rage débridée et se métamorphose en un avatar de guerre et de carnage.[41]

Sa trahison enfin révélée, le Maître de Guerre commence son implacable avancée sur Terra, forçant la Conformité Noire d’innombrables régions du nord de l’Imperium pour fournir à ses forces une base de ressources et de troupes pour mener ce qui va maintenant devenir une guerre prolongée et implacable. Au premier rang de ses cibles figurent le Commonwealth de Manachean, les Profondeurs Coronides et leurs régions environnantes, où une campagne particulièrement brutale est menée par les Sons of Horus et la Death Guard, qui amènent les mondes vitaux du Commonwealth Manachean à alimenter la cause des Traîtres. Cette campagne de grande envergure place également l’ancrage de la flotte de Port Maw dans la griffe du Maître de Guerre et voit les Mondes-Forges loyalistes de Lucius et Mezoa isolés et assiégés, tandis que le Monde-Forge alliés aux Traîtres, Cyclothrathe, commence à se tailler un petit empire dans la région.[42]

  • 007-011.M31 : La Tempête de la Ruine

La Tempête de la Ruine est une vaste tourmente Warp qui interdit toute traversée et communication spatiale à travers l’Imperium, allant jusqu’à bloquer la lumière de l’Astronomican. Seules les forces renégates et leurs alliés impies ont les moyens de traverser ce marasme interdimensionnel en toute sécurité. Les ténèbres de la Tempête de la Ruine occultent une grande partie de la galaxie, et bloquent la vue à l’est de l’Imperium depuis Terra, immobilisant l’essentiel de trois Légions loyales loin du Monde-Trône et ouvrant la voie à l’avancée d’Horus. Ce sont les courageuses actions de ces mêmes Légions - les Blood Angels, les Dark Angels et les Ultramarines à Davin, qui aboutissent à la dissipation de la Tempête de la Ruine et permettent aux forces Loyalistes de riposter à travers tout l’Imperium.[43]

  • 007-014.M31 : La Guerre Solaire

Au lendemain de leurs succès sur Isstvan, les armées renégates traversent le nord de la galaxie en se taillant un Sombre Empire au nom du Maître de Guerre. Des vaisseaux de réfugiés fuient par milliers devant l’avancée et sous le couvert de ces flottilles, des soldats et bâtiments rebelles frappent les Loyalistes dans la lumière de Sol. À travers tout le Segmentum Solar et surtout le Système Sol, les Imperial Fists et leurs alliés érigent des défenses et déploient des armadas contre les incessantes incursions ennemies. L’Alpha Legion compte parmi les principaux instigateurs de ces attaques. La propre flotte de la XXe arrive à portée de frappe de Terra lors de la Bataille de Pluton où son Primarque, Alpharius, est tué par Rogal Dorn, Primarque des Imperial Fists. Toutefois, les assauts se poursuivent, prouvant l’adage selon lequel "quand on coupe une tête à l’Hydre, deux autres têtes repoussent à sa place".[44]

  • 007-010.M31 : La Croisade de Thramas

La Légion assassine des Night Lords soumet de vastes pans de la Bordure Orientale de l’Imperium au cours d’un règne de terreur destiné à éloigner les forces Loyalistes de Terra et à s’emparer de plusieurs Mondes-Forges. Ayant eu connaissance des atrocités aveugles commises sur ce monde, les Dark Angels quittent les Mondes-Boucliers pour Thramas, déterminés à traduire les Night Lords en justice. Le conflit qui s’ensuit dévaste un grand nombre de territoires de l’Imperium, la Croisade de Thramas, s’étendant sur des centaines de mondes dans quatre secteurs habités et même des étendues dépassant les frontières de l’Imperium. Les deux Légions impliquées ne reculent devant rien pour anéantir l’œuvre de l’autre, brûlant des planètes quand elles ne peuvent être conquises. Ce n’est qu’au bout de cinq années de combat que les Dark Angels lancent une offensive décisive. La Croisade de Thramas s’achève en fiasco pour les Night Lords sur le monde de Sheol IX, leur Primarque Konrad Curze et de nombreux officiers vétérans de la Légion étant présumés capturés. Privée d’une autorité capable de préserver sa cohésion, la Légion éclate en petites factions disséminées dans chaque recoin de la galaxie.[45]

  • 008.M31 : La Capture de la Forteresse Parfaite

Fruit du génie combiné des Primarques Perturabo et Fulgrim, la Forteresse Parfaite, bâtie sur la planète Narsis, est conçue pour être aussi belle qu’imprenable. Occupée par les Emperor’s Children après l’avènement de l’Hérésie d’Horus, elle fait l’objet d’une attaque futile de la part de la Cohorte Therion, un régiment de l’Armée Impériale. Après avoir subi de lourdes pertes, les Therions se désagrègent et fuient la bataille avant d’être massacrés par les arrogants Emperor’s Children. Mais alors que les forces des Emperor’s Children quittent la forteresse pour les pourchasser, ils s’aperçoivent que l’attaque était une ruse destinée à les débusquer de leur antre, et sont à leur tour décimés par la Raven Guard, qui Capture la Forteresse abandonnée et tourne ses canons contre ses défenseurs d’antan.[46]

  • 008.M31 : La Ruine de Maerdan

Au cours de la troisième année de l’Hérésie d’Horus, la colonie impériale de Maerdan, située à la limite du Segmentum Solar, devient une ligne de front sauvagement disputée entre les forces des Loyalistes et des Traîtres. Les villes de Maerdan deviennent des ruines enflammées et ses plaines autrefois verdoyantes se transforment en déserts arides, écrasés et affouillés par la fureur de la bataille. Les Titans loyalistes de la Legio Gryphonicus, de la Legio Metalica et de la Legio Destructor affrontent les Traîtres de la Legio Mortis, de la Legio Argentum et de la Legio Vulturum. La ruine de Maerdan, comme on l’appelle, est l’une des plus grandes batailles de Titans du début de l’Hérésie d’Horus, avec plus de 200 Titans qui s’affrontent sur le terrain. Les deux camps subissent de lourdes pertes et, à mesure que la guerre avance, elle laisse derrière elle un monde brisé, sans que ni les Loyalistes ni les Traîtres ne puissent revendiquer une véritable victoire. Les flammes de la haine entre les Griffons de guerre et les Têtes de Mort, autrefois de fidèles alliés, brûlent après Maerdan et leur inimitié les conduira à se chercher encore et encore sur les champs de bataille dans les sombres années qui suivront.[47]

  • 008.M31 : La Colère Incarnée

Le Préteur Kredjak, boucher de Setrik IX et commandant du 49ème Chapitre des World Eaters, conduit une flotte de Traîtres à travers la Tempête de la Ruine sans être touché. Les derniers rapports indiquaient qu’ils combattaient dans la Croisade des Ombres dans le lointain Ultramar, mais aucun des seigneurs ou commandants Garmonites n’anticipe leur arrivée et aucun ne connaît leurs intentions. Les Legiones Astartes attaquent les bastions loyalistes sur Delta-Garmon IX, massacrant des centaines de milliers de personnes et brûlant les vastes dômes agricoles qui alimentaient autrefois l’Amas de Garmon.[48]

  • 008.M31 : La Bataille d’Astérius III

Sur la lune d’Astérius III, une exploitation minière du Mechanicum qui a creusé un réseau complexe de tunnels à l’intérieur du corps lunaire est attaquée par des éléments des Emperor’s Children, désireux de s’approprier ses richesses pour le Maître de Guerre. Ils sont confrontés à une Armée Impériale et à une garnison loyale d’Iron Warriors qui utilisent rapidement les bases aériennes existantes, utilisées à l’origine pour repousser les Wyrms du vide, pour forcer les Traîtres à quitter les tunnels et lancer des raids terrestres sur leurs bases avancées. Pendant plusieurs mois, les escadrons des Loyalistes et des Traîtres s’affrontent dans les tunnels labyrinthiques du corps lunaire, mais lorsque la guerre bascule en faveur des Traîtres, les Iron Warriors lancent un assaut direct sur un vaisseau renégat, en lançant des aéronefs dans ses hangars. Après s’être emparés du vaisseau, les Iron Warriors détruisent la lune par un bombardement soutenu avant de quitter le système dans leur vaisseau capturé.[49]

  • 008.M31 : La Bataille de Constanix II

Le Monde-Forge de Constanix II, contrôlé par le Mechanicum, attire l’attention de Corax, Primarque de la Légion de la Raven Guard. Infiltrant la planète et capturant une ville-barge, le Primarque rassemble les éléments du Mechanicum encore fidèles à l’Empereur et tue le chef des Traîtres du Mechanicum. Peu après, le Primarque part, laissant derrière lui les équipes de tueurs de la Raven Guard pour aider le conflit en cours. Les duels aériens entre les villes-barge adverses deviennent monnaie courante et les largages aériens s’avèrent être le moyen le plus efficace de débarquer des troupes terrestres sur les barges ennemies. Après des mois de guerre, les Loyalistes prennent le contrôle ou détruisent la majorité des villes-charges et Constanix II revient aux mains de l’Imperium.[50]

  • 008.M31 : Du Sang dans les Astres Fantômes

Un groupe des Legiones Astartes non identifié jusqu’ici, et qui se fait appeler la Confrérie Obscure, se taille un empire corsaire à la marge des Astres Fantômes. Ce n’est en fait qu’une des nombreuses forces de "Légionnaire Écu Noir" qui s’inventent une nouvelle identité pour livrer leurs propres guerres. Elle entame un conflit prolongé contre une force de recherche et destruction de la XXe Légion chargée d’écraser toute résistance à l’autorité du Maître de Guerre. Ce genre de groupuscule de Légionnaires en rupture de bannerets va sensiblement perturber l’effort de guerre tout au long de l’Âge des Ténèbres, ce qui obligera le Maître de Guerre à assigner à leur destruction des forces qui, sans cela, auraient contribuer à la progression vers Terra.[51] Il ne s’agit là que de l’une des plus importantes concentration parmi un nombre inconnu de forces "dissidentes" de Legiones Astartes recensées aux frontières et dans les zones de guerre de l’Imperium assiégé pendant ce qu’on a appelé l’Âge des Ténèbres. Alors que certaines de ces forces conservent la livrée de leur Légion, mais semblent opérer sans lien direct avec la chaîne de commandement des Loyalistes ou des Traîtres, d’autres "Boucliers Noirs" abandonnent leur livrée, arborent de fausses couleurs ou inventent de nouvelles livrées et identités qui leur sont propres, certains opérant comme des maraudeurs sans scrupules, d’autres comme des survivants nomades qui se cachent, tandis que d’autres se taillent de petits empires dans une galaxie déchirée par la guerre ou mènent leurs propres guerres privées de vengeance.[52]

  • 008.M31 : La Destruction de Bodt

Le monde fief des World Eaters et terrain d’entraînement des Legiones Astartes est attaqué par Autek Mor des Iron Hands et une force loyaliste indépendante alliée. Après une Bataille Acharnée, Mor aurait pénétré dans les macro-voûtes souterraines de la ville de Tredecimmia avant d’exterminer toute trace de vie à la surface. La ligne d’approvisionnement de Bodt en recrues initiées à la légion des World Eaters est définitivement coupée.[53]

  • 008.M31 : La Tombe Brûlante d’Ohmn-Mat

Le Monde-Forge d’Ohmn-Mat, dans le Segmentum Ultima, est en proie à une guerre civile, le Synode des Magos étant divisé entre Loyalistes et Traîtres. Des contingents des Sons of Horus, les forces de la Conformité Noire, et des survivants Iron Hands d’Isstvan se joignent à eux au fur et à mesure que le conflit s’intensifie. Dans des circonstances inconnues, l’atmosphère de la planète s’enflamme d’une manière ou d’une autre, enveloppant le monde dans le feu. Des explosions atomantiques secondaires ravagent la surface tandis que des Mondes-Forges entiers succombent et alimentent les flammes. Ohmn-Mat est détruite et ses feux font encore rage aujourd’hui.[54]

  • 008.M31 : Chute de Baztel III

Les forces de frappe des Space Wolves éradiquent la totalité du 39e Compagnie des Emperor’s Children lors de la prise d’assaut du Palais d’Hiver de Vykstag, dans le cadre de la campagne de Baztel III pour le contrôle du secteur Brozyn-Primaris du Segmentum Obscurus. Sans leader, la rébellion sécessionniste de Baztel succombe à des luttes intestines et finalement à une guerre civile génocidaire. En quittant le secteur, des éléments de la Force de Frappe des Space Wolves se heurtent sans succès à une force inconnue et insaisissable des Legiones Astartes qui ne porte aucune héraldique reconnaissable.[55]

  • 008.M31 : Le Fléau d’Isessos

Une série de raids dans l’espace menés par un groupe d’intervention de l’Alpha Legion à la périphérie du système d’Isessos, dans le Segmentum Pacificus, fait de nombreuses victimes, qui sont renvoyées dans les habs des colonies des trois Agri-Mondes du système pour y être soignées. Il s’avère par la suite que plusieurs des victimes ont été infectées par une souche d’algue inconnue, inoffensive pour les humains mais mortelle pour les plantes. En l’espace d’un an, les vastes champs de production du système ont été réduits à l’état de boue toxique, ce qui a entraîné une famine dans tout le secteur, causant la mort d’environ quatre-vingt-dix milliards de citoyens impériaux et la déstabilisation totale de la région.[56]

  • 008.M31 : L’Incident de Dagonet

Les Maîtres Cachés de Terra envoient leurs assassins les plus puissants sur le monde de Dagonet, récemment déchu, pour tenter d’abattre le Maître de Guerre. Ils n’y parviennent pas, mais leur échec permet à Terra d’en apprendre beaucoup sur les nouveaux et terribles pouvoirs exercés par son ennemi.[57]

  • 008.M31 : L’Asservissement des Erelliens

Le monde de rassemblement des Traîtres d’Erellia est envahi par une flotte combinée d’Iron Hands et de Salamanders. Des vols d’intercepteurs Xiphon et de Fire Raptor descendent de l’orbite pour apporter la vengeance des Loyalistes aux éléments des Légions des Emperor’s Children et Iron Warriors qui se réarment sur le lieu de rassemblement. Les escadrons de la Divisio Aeronautica des Traîtres, composés de chasseurs Strike de type Voss, décollent en toute hâte à leur rencontre, mais ils sont rapidement dépassés par la supériorité des pilotes de la Legiones Astartes. Des bataillons entiers de Légionnaires renégats et d’aéronefs en cours de ravitaillement sont anéantis par les aéronefs loyalistes lors de bombardements et de mitraillages avant que les atterrisseurs d’assaut Thunderhawks et Stormbirds ne déploient des troupes au sol et des véhicules de soutien. Erellia tombe rapidement aux mains de l’Imperium et dès que les dernières poches de résistance des Traîtres furent éradiquées, les Iron Hands au cœur de pierre tournent leur attention vers la population civile qu’ils considèrent comme des partisans volontaires de la rébellion d’Horus.[58]

  • 008.M31 : Ciel Brûlant de Luth Tyre

Une force combinée de la Death Guard, des Word Bearers et d’Emperor’s Children envahit le Monde Mortel désertique de Luth Tyre, avec l’intention de s’emparer de ses ressources naturelles et des raffineries exploitées par le Mechanicum pour soutenir l’appétit insatiable de matériel des osts renégats. L’environnement est si hostile que seules les Legiones Astartes avec leur physiologie transhumaine, les Auxilia Solar avec leurs combinaisons de guerre protectrices et les forces terrestres du Mechanicum peuvent combattre efficacement à la surface. Une campagne acharnée pour la domination de l’espace aérien au-dessus des raffineries éparpillées se poursuit pendant de nombreux mois afin de sécuriser les zones d’atterrissage dans les complexes du Mechanicum. Pour aggraver les choses, les déserts abritent le prédateur mortel qui creuse des tunnels, l’Ambull. En de nombreuses occasions, les Storm Eagles et les Thunderhawks de la Legiones Astartes sont contraints d’organiser des missions de sauvetage pour extraire des forces terrestres attaquées par ces formes de vie xenos implacables, ou de transporter des compagnies entières au combat afin d’éviter le risque d’attaque.[59]

  • 008-013.M31 : Le Siège de Baal

Baal, monde natal des Blood Angels, devient un sanctuaire pour les Space Marines fuyant la rébellion d’Horus, notamment des éléments des Légions Brisées d’Isstvan, et des fils loyaux de Primarques renégats qui ont rejeté leur Légion pour devenir des "Écus Noirs". Le rassemblement des Legiones Astartes prend une telle ampleur qu’il pose une grave menace à l’arrière de la progression des félons vers Terra. Baal est alors assiégée et ses lunes, ses garnisons périphériques ainsi que ses installations spatiales sont capturées par les insurgés. Au fil du siège, deux offensives majeures impliquant les Sons of Horus, les Emperor’s Children et même les forces du Mechanicum Noir sont lancées pour conquérir Baal par la ruse et la force, mais elles sont repoussées dans un véritable bain de sang.[60]

  • 008-009.M31: L’Assaut Spatial de Vanaheim

Les Iron Warriors lancent un assaut audacieux contre les Ruches orbitales de Vanaheim, capturant des structures essentielles au Mechanicum après dix jours d’un combat brutal. Entrainés dans le conflit, les Space Wolves et des éléments de plusieurs forces Loyalistes lancent trois contre-offensives successives pour reprendre la grille de contrôle des stations, mais en vain. Des milliers de vies sont perdues dans la bataille, tandis qu’une grêle de Torpilles d’Abordage et de modules de largage s’abat sur les Ruches orbitales, et que des aéronefs s’affrontent en louvoyant dans la pluie de métal.[61]

  • 009.M31-…: La Fracture d’Anvillus

Une guerre fratricide d’éradication mutuelle éclate entre les puissants Mondes-Forges d’Anvillus, qui à eux tous déploient une capacité de production suffisante pour changer le cours de l’Hérésie d’Horus. Dès le début du conflit, quatre forges-sanctuaires sont anéanties par des biophages étrangers et interdits, et des millions de cyborgs sont brisés sur l’enclume de la guerre. Les seigneurs Magos d’Anvillus rejettent les propositions d’alliance et d’aide en provenance des émissaires du Maître de Guerre et de l’Empereur, et s’opposent à toute tentative d’intervention. La sauvagerie du conflit qui embrase Anvillus est telle qu’il est impossible pour un étranger de déterminer ce que chaque faction défend ou se dispute.[62]

  • 009.M31 : L’Incident de Tsagualsa

Les forces de la légion des Dark Angels tendent une embuscade aux Night Lords à Tsagualsa, leur infligeant de lourdes pertes. Lion El’Jonson et Konrad Curze s’Affrontent dans un Duel Armé directement après l’échec d’un pourparlers, et les deux sont si gravement blessés que leurs guerriers sont obligés de passer à l’attaque à leur tour les uns contre les autres avant que l’affaire puisse être réglée.[63]

Terra reçoit des informations selon lesquelles le Monde-Forge renégat de Xana, situé à la périphérie ouest de l’Imperium, a conclu un accord avec les forces des Traîtres pour fournir aux armées du maître de guerre ses vastes quantités d’armes et de matériel. L’accord doit être scellé par la livraison par Xana d’un certain nombre d’armes puissantes de classe Ordinatus nouvellement créées et soumises à des tests finaux sur le terrain. Dans ce qui est en fait une mission suicide, une force triée sur le volet de Legiones Astartes, y compris de nombreux Boucliers noirs, dans ce cas des Space Marines qui ont choisi de rester loyaux malgré la trahison de leur légion mère, est envoyée dans le plus grand secret pour détruire les machines de guerre et creuser un fossé entre Xana et les Traîtres.[64]

  • 009-053.M31 : Le Carnage de Morox

Lors de l’un des plus grands affrontements entre forces Auxilia et milices loyalistes et traîtresses, plus de trois milliards de morts sur le champ de bataille sont enregistrés comme le bilan d’une guerre d’usure sur le monde-capital du secteur de Morox Excellus. La guerre civile du secteur se déroule dans un isolement presque total en raison de l’activité dévastatrice des tempêtes Warp et de l’absence d’importance stratégique réelle pour l’une ou l’autre des parties en train de se battre. Elle se distingue par l’augmentation exponentielle des atrocités et la régression technologique rapide du conflit.[65]

  • 009.M31 : La Bataille d’Arissak

Après avoir poursuivi les nombreuses cellules composées d’Iron Hands, de Salamanders et de Raven Guard ayant survécus au massacre d’Isstvan V, le capitaine Tybalt Marr des Sons of Horus les amènent finalement à se battre, détruisant la flotte de la force de combat de Shadrak Meduson appelée « Légion Éclatée » à Arissak.[66]

  • 009.M31 : L’Incident de Réside

Après avoir échappé à la mort à Arissak, l’une des cellules d’attaque survivantes de la Légion Éclatée de Shadrak Meduson lance une audacieuse tentative d’assassinat sur le Maître de Guerre Horus à Réside. Avec ses frères Primarques Fulgrim et Mortarion à ses côtés, Horus l’emporte, mais la véritable menace lui ayant été révélée, il accorde à Tybalt Marr la permission de prendre toutes les mesures qu’il jugera appropriées pour éradiquer les soi-disantes "Légions Éclatées".[67]

  • 009.M31 : La Campagne de Sangraal et la Course du Salut

Une force d’assaut Imperial Fists triée sur le volet et envoyée depuis Terra lance un raid audacieux pour s’emparer de l’antidote d’une arme virale à combustion lente de classe Exterminatus déployée contre la forteresse loyaliste de Gramercie sur le monde Ruche contester d’Herkaliaum. Après avoir récupéré les stocks d’antidote dans les laboratoires génétiques des Traîtres du Mechanicum-Biologis, les Imperial Fists, en infériorité numérique, se frayent un chemin à travers les forces massives des Traîtres, parcourant les Sous-Mondes d’Herkaliaum pour livrer l’antidote aux détachements du Mechanicum loyalistes, sauvant ainsi la population de la Cité-Ruche de Gramercie. La propagation du virus ravage les forces des Traîtres, incapables de contenir ou de soigner la contagion dans leurs propres rangs, et en quelques semaines, Herkaliaum est libérée. La légende de la « Course du Salut » devient un cri de ralliement pour les loyalistes dans tout le secteur, faisant basculer la campagne de Sangraal en faveur des loyalistes et consolidant leur emprise sur le Segmentum Solar.[68]

  • 009.M31 : Le Siège d’Arterac Skyfort

Le 43e Grand Bataillon de la Légion des Iron Warriors, envoyé pour sécuriser Arterac Tertius, un monde de ressources en quarantaine riche en prométhéum, se heurte à la présence inattendue d’une garnison de la Légion des Iron Warriors. Occupant une énorme redoute aérienne de conception ancienne en arcade, les Blood Angels s’abattent sur les forces de la IVe Légion pour faire des ravages avant de se retirer, intouchables, dans leur retranchement aérien. En réponse, les Iron Warriors déploient leurs escadrons spécialisés, les "Aigles Olympien". Avec le stoïcisme habituel de leur Légion, les Aigles Olympiens entament une campagne de démantèlement systématique des défenses de la forteresse aérienne. Les intercepteurs Xiphon repoussent les patrouilles aériennes de combat de la IVe Légion, tandis que les Fire Raptor détruisent les batteries de défense mises en place, ouvrant la voie aux Thunderhawks équipés de macro-bombes qui sèment la mort et la destruction au cœur de la forteresse aérienne. Alors que les défenseurs tentent de prendre leur envol pour battre en retraite, les Iron Warriors se détournent de la forteresse et les abattent avec une efficacité impitoyable. En quelques jours, le monde riche en prométhéum tombe sous le contrôle des Traîtres, ajoutant un afflux massif de carburant et de matériel aux efforts du Maître de Guerre.[69]

  • 009-013.M31 : Le Siège d’Inwit

Convoitant le monde natal des Imperial Fists, des dizaines de flottes renégates attaquent l’empire d’Inwit au cours de l’Ère des Ténèbres. Ces escarmouches atteignent leur crescendo lors du siège d’Inwit. D’intrépides forces Loyalistes affrontent le blocus pour tenter de soutenir la planète, et des batailles éclatent dans l’espace, ainsi que sur une demi-douzaine de mondes dans l’Amas d’Inwit. La garnison des Imperial Fists tente désespérément de garder les lignes spatiales ouvertes pour ravitailler Terra, cédant des planètes aux rebelles tout en se repliant en une ligne défensive toujours plus étroite. L’assaut continue de prendre de l’ampleur jusqu’au moment où le Maître de Guerre fait pencher la balance de la Guerre Solaire et les Renégats abandonnent l'Amas d’Inwit en feu pour frapper Terra directement.[70]

Les osts renégats marchant sur Terra atteignent le Monde Chevalier de Molech, site d’une victoire éclatante durant la Grande Croisade. Ils trouvent une planète lourdement défendue pour des raisons uniquement connues de l’Empereur mais que Horus découvre par la suite. Les félons alignent une énorme force d’invasion issue des Sons of Horus et de la Death Guard, ainsi que des Legios Titaniques de la Legios Mortis, Legio Vulcanum, Legio Interfector et Legio Vulpa , auxquels s’opposent des éléments des Légions des Ultramarines et des Blood Angels, des Titans des Legio Gryphonicus, Legio Fortidus et Legio Crucius, ainsi que des Chevaliers d’une douzaine de Maisons, les deux camps étant soutenus par des centaines de milliers de troupes mortelles alliées. À un moment critique durant le carnage, la Maison Devine dévoile son allégeance au Maître de Guerre, renversant le cours de la guerre au détriment des défenseurs Loyalistes et scellant le sort de Molech.[71]

Des éléments dispersés de la légion des Blood Angels mènent une longue et sanglante campagne contre les forces des Word Bearers près du noyau galactique, aux frontières de l’Imperium Secundus, qui aboutit à la destruction quasi-totale des deux armées. Au cours de cette campagne, les Blood Angels se montrent impitoyables en ratissant les mondes qui ont adopté l’enseignement démoniaque des « Apôtres Noirs » des Word Bearers, passant au fil de l’épée les sept mondes colonisés de l’Étoile Dorée lors d’un épisode particulièrement marquant.[72]

La XXe Légion sème le désarroi et le chaos dans le Système Sol quand elle exécute des sabotages planifiés depuis des années. Or, son véritable objectif est la lune fortifié Hydra, un important poste de veille astropathique en orbite autour de Pluton, qu’elle attaque en force. La VIIe Légion contre-attaque furieusement pour empêcher qu’Hydra ne tombe, et la bataille a lieu au sein de la base lunaire. Le Primarque Rogal Dorn et ses Terminator des Legiones Astartes#Terminators Lernéens, affrontant les Traîtres avec la ferveur du juste. Les deux Primarques se battent en un duel épique apparemment fatal à Alpharius, que Dorn abat parmi des monceaux de leurs guerriers respectifs tombés au combat. Suite à la perte supposée de son Primarque, l’Alpha Legion doit se replier, et sa flotte quitte le Système Sol. Malgré cette défaite, au cours des années suivantes, les Traîtres multiplient les attaques pour éprouver les défenses Loyalistes, et amoindrir tant les ressources que les effectifs militaires du système.[73]

  • 010-012.M31 : La Mort de Tallarn

Les défenseurs de Tallarn, un avant-poste de l’Armée Impériale durant la Grande Croisade, sont pris par surprise lorsque Perturabo, Primarque des Iron Warriors, ordonne la destruction du monde par un barrage viral meurtrier. Bien que la plupart des citoyens de Tallarn soient tués en quelques minutes, de nombreux autres survivent grâce au réseau d’abris et de bâtiments de stockage souterrains de la planète. Lorsque les rescapés émergent, ils trouvent la surface autrefois verdoyante transformée en un désert voilé d’un brouillard toxique et couvert d’une épaisse boue de décomposition. Sous couvert de ce miasme, les Iron Warriors et leurs alliés de l’Alpha Legion lancent une invasion. Les défenseurs de Tallarn parviennent à envoyer un message de détresse et jurent de se venger contre les Renégats. En réponse, des dizaines de flottes Loyalistes surgissent dans le Segmentum Tempestus, notamment des éléments des Dark Angels, des Imperial Fists, des Iron Hands et des White Scars, les Titans de la Legio Gryphonicus, les Chevaliers de la Maison Megton, les automates sous contrat de l’armée de la maison du Libre-Marchand Sangrea ainsi que les forces blindées des Légions des Iron Hands, Imperial Fists, White Scars et Ultramarines. Tous sont entraînés dans le maelström de la guerre en orbite, à la surface et dans les bunkers souterrains de Tallarn. L’air de Tallarn étant empoisonné, les deux camps doivent utiliser des chars et autres machines de guerre étanches. La Bataille de Tallarn qui s’ensuit est considérée comme le plus grand combat blindé de l’histoire de l’Humanité, et si la victoire est revendiquée par les Loyalistes, des millions de cadavres et d’épaves jonchent la surface mortelle de la planète.[74]

  • 010-12.M31 : Le Destin du Sabalis Liberatus

Le Sabalis Liberatus, un Croiseur de Combat de la Raven Guard perdu dans le Warp depuis qu’il a échappé à la bataille spatiale d’Isstvan V, fait enfin irruption dans l’espace réel près de Galaspar, aux confins de la Région du Voile, sur la frange sud de la galaxie. Les survivants à bord, un mélange de Légions Loyalistes, ont passé le temps en animation suspendue auto-imposée et se réveillent pour se retrouver complètement coupés d’informations ou de soutien. Tirée de leur sommeil par des patrouilleurs impériaux dont les capitaines se sont rangés du côté des Traîtres, cette force des "Légions Éclatées" monte à bord des patrouilleurs et vainc ses assaillants. Après avoir réparé les vaisseaux capturés, ils entament une odyssée de deux ans pour les ramener dans le Segmentum Solar et enfin sur Terra, où ils participeront aux batailles dans le vide contre l’assaut des Traîtres lors des derniers jours du conflit.[75]

  • 010-012.M31 : Le Conflit Azuréen

Le système d’Ocarna, riche en prométhéum, est assiégé par des éléments de l’Alpha Legion. Plusieurs de ses planètes ont une surface entièrement océanique en raison des opérations de terraformation menées par les Laravira, une espèce de Xenos aquatiques aujourd’hui disparue. Le conflit qui en résulte est principalement mené par des porte-avions maritimes, les escadrons lançant des assauts sur les plateformes de prométhium détenues par l’ennemi. Au fur et à mesure que le conflit s’éternise, il devient moins rentable pour les Traîtres, jusqu’à ce qu’ils se retirent pour soutenir l’avancée finale sur Terra, laissant Ocarna aux mains de sa garnison des White Scars.[76]

Ultramar, le vaste royaume des Ultramarines, fut assailli par une foule d’ennemis alors qu’Horus cherchait à éliminer ce bastion loyaliste. Les traîtres Night Lords s’abattirent sur ce domaine brisé en 010.M31, semant la mort et la destruction sur le monde isolé de Sotha en représailles de la défaite qui leur avait été infligée à Thramas. Les Ultramarines, mal préparés à ce nouvel assaut, menèrent une série d’actions héroïques d’arrière-garde - l’affrontement final se déroulant au milieu des ruines de la place d’Attican. Là, une compagnie complète de la XIIIe Légion s’est battue jusqu’au bout pour tenir en échec les Terminators Atramentar des Night Lords pendant que leurs frères sécurisaient le castellum de la ville. Ce sacrifice s’est avéré être un moment décisif dans la défense de Sotha, une victoire achetée avec le sang des héros tombés au combat.[77]

Dans les Segmentums Tempestus et Pacificus, au sud-ouest galactique, se trouve une région de l’espace appelée "Ceinture de Fer" en raison du grand nombre de Mondes-Forges quelle abrite. Après la sécession de Mars de l’Imperium, ces planètes entrent dans une crise spirituelle centrée sur la question de la légitimité de l’Empereur en tant qu’Omnimessie. Presque tous les Mondes-Forges de la Ceinture de Fer plongent dans une guerre civile et aucun n’échappe à ce conflit religieux. L’issue de ces schismes varie : des dizaines de Mondes-Forges s’accrochent à leurs serments de loyauté envers l’Imperium, tandis que d’autres souscrivent aux idéologies délétères du Mechanicum Noir et acceptent les propositions du Maître de Guerre. Certains, comme ceux de Lux Incunabula - farouche défenseur des idéaux de l’Ordo Katastrophica et soucieux d’acquérir une liberté d’innovation -, proclament leur indépendance vis-à-vis de l’Imperium et d’Horus, incitant plusieurs planètes à rejeter toute autorité extérieure. D’autres encore, tels ceux d’Arachnus, sombrent dans la spirale infernale de la guerre civile, incapables d’atteindre un consensus. En 010.M31, la tension et les affrontements entre ces mondes dégénère en conflit interstellaire, incitant les Mondes-Forges loyalistes à tourner leurs canons vers les mondes renégats et indépendants. Des dizaines de Mondes-Forges sont dévastées ou anéantis, leurs armées Taghmata et leurs Legios de Titans et de Chevaliers s’entre-tuant tout au long de cette campagne interminable. D’innombrables autres systèmes impériaux sont entraînés dans la bataille, soit en tant que zones de guerre, soit en tant que champs de bataille où s’affrontent une multitude d’automates sans âmes. À l’apogée du conflit, les Dark Angels interviennent et tirent des ogives nucléaires sur tous les Mondes-Forges impliqués dans ce cataclysme, mais la bataille continue de faire rage bien au-delà du cadre de l’Hérésie d’Horus.[78]

  • 010.M31 : La Bataille de Nyrcon

Sous la direction de Rogal Dorn, un groupement tactique Loyaliste mené par des éléments de la Légion des Salamanders, et soutenu par trente régiments de la Solar Auxilia et une force d’attaque de Titans de la Legio Astorum, engage les Emperor’s Children assigné à la garnison du système Beta-Garmon à la limite du Segmentum Solar. Le contingent des Emperor’s Children est surpris à Cité de Nyrcon sur Beta-Garmon II et après une bataille acharnée, les forces des Emperor’s Children, ainsi que leurs alliés de la Legio Mortis sur Beta-Garmon III, sont chassés, plaçant le système aux mains des Loyalistes et déclenchant dans l’année la première d’une série de contre-attaques des Traîtres.[79]Profitant de l’assaut sur la Cité de Nyrcon, les Imperial Fists ont également libérer la Dame Palatine et rétablit la gouvernance impériale. Pourtant, malgré le regain de moral provoqué par le retour de leur souveraine légitime, les forces impériales restent enfermées dans une guerre acharnée sur le reste de Bêta-Garmon II.[80] Les renforts de Rogal Dorn comptant des Béliers de Saturnes seront aidés par l’arrivée inattendue d’un ost de Salamanders à bord du Dragon d’Ébène.[81]

  • 012.M31 : Le Rassemblement Impérial à Beta-Garmon

Pour des raisons qui ne seront comprises que plus tard au cours de la guerre, la Tempête de la Ruine invoquée par Lorgar plusieurs années auparavant commence à se calmer dans de vastes étendues de la galaxie. Les hauts commandants Loyalistes peuvent utiliser le puissant relais astropathique de Beta-Garmon pour contacter et rappeler les forces perdues ou bloquées dans les régions déchirées du nord de l’Imperium. Le rassemblement impérial de Beta-Garmon devient rapidement le plus grand rassemblement de forces Loyalistes depuis les premières années de la guerre, une concentration de forces si puissante que les Traîtres doivent répondre de la même manière. Le choc des armes qui en résulte sera connu sous le nom de Grand Massacre, un théâtre de guerre d’une telle ampleur qu’il englobera les campagnes de la Mort des Titans et la Mer de Feu, deux campagnes majeures en soi. À la fin de la campagne, les deux camps sont tellement exsangues que leur seule option pour la victoire finale est de forcer une confrontation finale et décisive. Comme l’histoire le raconte, la bataille finale se déroulera sur Terra, mais seulement après que la lourde facture du Grand Massacre aura été payée en totalité…[82]

  • 012.M31 : La Purge de l’Amas d’Ollanz.

L’avancée du Maître de Guerre sur Terra atteint l’Amas d’Ollanz, rencontrant des renforts Loyalistes à destination de Beta-Garmon qui se réarment et se ravitaillent dans le système de Borman. La flotte Loyaliste se redéploye rapidement pour s’opposer à l’avancée de l’Architraître et protéger les mondes de ressources précieuses de l’amas. Le tournant de ce conflit bref mais intense se produit à Borman IV, lorsqu’une demi-Legio de la Legio Astorum (Coureurs du Warp) lance une offensive audacieuse vers la capitale assiégée du monde. La bataille cruciale des Titans se déroule dans le désert volcanique d’Yrevendi, immédiatement au nord de la capitale, alors que le Princeps Seniores Varr Harax mène une poussée surprise à travers un terrain accidenté vers un point faible des lignes de la Legio Fureans (Yeux de Tigre), accompagné de forces terrestres issues de la Légion des Iron Hands. Les Yeux de Tigre, qui avaient été attirés par une attaque de diversion audacieuse, sont anéantis par les Coureurs du Warp, qui parviennent à percer les lignes de la Légion des Emperor’s Children et à renforcer la capitale assiégée. Finalement, Borman IV et l’ensemble de l’Amas d’Ollanz sont délivrés de l’occupation des Traîtres, permettant aux forces Loyalistes d’être redéployées vers leur destination initiale, Beta-Garmon.[83]

  • 010-013.M31 : La Campagne de Beta-Garmon

Situé au centre du réseau de voies spatiales stables incluant les systèmes vitaux de Paramar et de Lorin Alpha, l’amas d’étoiles de Beta-Garmon devient le pivot sur lequel tourne l’intégralité de la campagne d’Horus. Conquise au début de l’Ère des Ténèbres par des éléments de la Légion ravagée des Salamanders lors de la Bataille de Nyrcon, Beta-Garmon est une région âprement disputée que les Renégats ne peuvent se permettre de perdre s’ils souhaitent approcher Terra en masse tout en conservant la capacité d’approvisionner leurs armées avec les gains du Sombre Empire du Maître de Guerre. Pour des raisons mal comprises des défenseurs Loyalistes, la Tempête de la Ruine qui occulte le Warp commence à s’apaiser dans de larges zones de la galaxie, permettant à Rogal Dorn, le Prétorien de Terra, d’utiliser le puissant relais astropathique de Beta-Garmon, afin de contacter et rappeler des forces égarées ou échoués à travers les étendues dévastées du nord de l’Imperium. Cette jonction impériale à Beta-Garmon devient rapidement le plus grand regroupement Loyaliste depuis les premières années de la guerre, une congrégation si impressionnante que les Renégats n’ont pas d’autre choix que de répondre en conséquence. L’affrontement qui s’ensuit est d’une ampleur monumentale. Des milliards de soldats impériaux périssent lors d’une tragédie qui prendra le nom de "Grand Massacre". Des milliers de machines-divines s’affrontent. Cette "Mort Titanesque" annihile l’essentiel de la fière lignée de la Collegia Titanica en une unique campagne. En outre, la plus grande bataille spatiale de l’Hérésie d’Horus se déroule dans la région, une "Mer de Feu" qui baigne les conflits terrestres d’une lumière artificielle et crée une nébuleuse de vaisseaux embrasés. Vers la fin de la campagne Beta-Garmon, les deux camps sont si mutilés que la seule option pour faire basculer la guerre est de provoquer une confrontation décisive : le Siège de Terra. Voyant le conflit tourner en leur faveur, les Légions d’élite d’Horus reprennent leur avancée, laissant le Grand Massacre se poursuivre dans leur sillage.[84]

  • 011.M31 : La Bataille du Monde de Glace de Tralsak

Les océans gelés et peu profonds de Tralsak sont chauffés à blanc par la fureur de la guerre des machines, tandis que les Titans loyalistes de la Legio Atarus et de la Legio Agravides affrontent les Traîtres de la Legio Magna et de la Legio Victorum. Alors que les Légions brisées loyalistes et les World Eaters renégats se battent à travers le paysage désintégré de la banquise, la victoire pure et simple échappe aux deux camps, et chacun utilise la couverture du brouillard enveloppant le monde, créé par la destruction, pour extraire ses forces et les redéployer ailleurs. Néanmoins, de nombreux Chevaliers des deux camps restent pour mener une guerre dans laquelle aucun ne s’avouera vaincu.[85]

  • 011.M31 : Les Profondeurs du Sang

Kredjak et ses World Eaters après avoir traversé l’amas de Garmon pendant près de trois ans[86] tombent sur Zeta-Garmon X, prenant le contrôle de sa colonie pénitentiaire et du vaste réseau de mines qui s’y trouve. Fait inhabituel, les World Eaters ne partent pas piller ailleurs comme ils l’ont fait précédemment, mais fortifient les installations de surface pour s’en servir comme base pour raser et massacrer sur Zeta-Garmon X et au-delà. Le 49ème Chapitre reste sur Zeta-Garmon X jusqu’à ce que la Tempête de la Ruine commence à faiblir, et part alors rapidement pour le système de Beta-Garmon. Des centaines de milliers de prisonniers qui étaient autrefois hébergés dans l’installation, il ne reste dans la colonie désormais silencieuse que des cadavres mutilés marqués par des augmentations ratées.[87] Pendant que les World Eaters occupent la planète, les réfugiés affluent dans ce système reculé dans l’espoir qu’il ne connaisse pas le même sort que les domaines déchirés par la guerre qui l’entourent. Ces réfugiés seront découverts bien plus tard avec des masses de prisonniers dans des complexes de laboratoires convertis à la hâte, leurs cadavres sanguinolents étant les détritus d’un effort d’induction rapide à grande échelle.[88]

  • 011.M31 : La Deuxième Bataille de Paramar V

Paramar V étant tombé aux mains du Maître de Guerre lors des premiers mouvements de l’Hérésie d’Horus, une force mixte de Loyalistes lance un assaut contre le nœud d’approvisionnement stratégiquement vital dans l’intention de le priver de l’effort de guerre des Traîtres. Ces derniers disposent d’une importante force combinée de machines-divines de la Legio Fureans et de la Legio Mortis qui se trouvaient dans le système pour se réarmer et se réapprovisionner après plusieurs années de campagne intensive, ainsi que d’une grande présence de Sons of Horus et de Word Bearers. Les Loyalistes engagent une importante force Titanique composée de la Legio Atarus, de la Legio Ignatum et de la Legio Solaria, ainsi que des unités d’assaut au sol des Blood Angels et des White Scars. Les Loyalistes mènent une série d’attaques de diversion à travers le système Paramar afin d’éloigner les forces de leur véritable cible, avant de mener une attaque planétaire à grande échelle contre le principal spatioport de Paramar V, de le capturer intact et de se lancer dans la destruction des silos de ravitailleurs massifs qui s’étendent sur le plateau au-delà. Bien qu’ils infligent de lourds dommages aux silos avant que la contre-attaque ne fasse mouche, la grande majorité de la force d’invasion loyaliste est encerclée et détruite sans pitié.[89]

  • 011.M31 : Le Conflit de Malagant

Les enclaves loyalistes ayant apparemment été détruites par l’assaut du Maître de Guerre, les éléments de la Death Guard affectés à la garnison de Barbarus lancent un assaut dans les régions au sud de l’Imperium. Les sinistres guerriers de Barbarus ont fait des vastes ruches industrielles de Malagant leur cible principale, un monde rendu précieux par la valeur stratégique de ses manufactures, et pour écraser la défiance des secteurs environnants, dont beaucoup se tournent vers les dirigeants loyalistes déterminés de Malagant pour leur donner l’exemple. Pourtant, alors que la Death Guard s’attendait à écraser rapidement les Auxilia de Malagant, elle s’est retrouvée embourbée dans des embuscades astucieuses et des contre-attaques punitives menées par des Legiones Astartes portant la marque de zibeline de la Raven Guard. Faute d’effectifs suffisants pour affronter les traîtres de front, les fils de Corax exercèrent leurs talents mortels de tirailleurs et d’assassins sur leurs anciens frères, les piégeant sur un monde qu’ils ne pouvaient se permettre d’abandonner, aux prises avec un ennemi qu’ils étaient incapables de cerner et d’anéantir. Pendant trois ans, à peine plus d’une Compagnie de la Raven Guard occupa un Chapitre entier renforcé des meilleurs éléments de Barbarus, jusqu’en 014.M31, lorsque la Death Guard battit en retraite face à l’approche de renforts loyalistes en provenance d’Inwit.[90]

  • 008-011.M31 : Le Défi de Baal

Coupées du corps principal de leur Légion, qui s’était aventurée sur Signus Prime, plusieurs compagnies de Blood Angels restent sur Baal, le monde natal de leur Primarque, et sont assiégées par des Traîtres, dont des Sons of Horus, des Emperor’s Children et des forces du Mechanicum qui ont juré allégeance au Maître de Guerre. Le doute commence à s’installer parmi les Blood Angels, les humeurs s’assombrissent et une atmosphère sombre s’installe, car beaucoup pensent que Sanguinius lui-même est mort. La plausibilité d’un tel événement gagne du terrain lorsque des contingents combinés d’Iron Hands, de Salamanders et de Raven Guard arrivent à Baal après avoir fui le massacre d’Isstvan V, apportant la nouvelle de la mort de Ferrus Manus et du sort inconnu de Vulkan. Unis dans leur douleur, les Légions loyalistes sont organisées en compagnies de combat fonctionnelles et, ensemble, ils résistent aux attaques continues des Traîtres tout au long de l’Hérésie. À deux reprises, des attaques majeures des Traîtres sont lancées, mais elles sont repoussées par les défenseurs loyalistes, qui font preuve d’une grande détermination. Dans l’intervalle, une guérilla se déroule dans tout le système de Baal, des sorties étant lancées pour frapper les flottes assiégeantes. Les fils des Primarques loyaux, autrefois fiers, se battent contre leurs assaillants dans une série de frappes et d’évanouissements, tentant de saigner leur ennemi en lui infligeant un millier d’entailles.[91]

  • 011.M31 : La Chute de la Ruche Naldera

Dorresti Sabar, Légat Commandant de la 278ème Cohorte de l’Auxilia Solar des Janissaires Arkadiens, soutenu par plusieurs régiments de miliciens conscrits et de soldats de l’Armée Impériale ayant fait défection, touche terre sur Beta-Garmon III. Le Légat Commandant y lance un assaut contre la Cité-Ruche de Naldera, employant une série de feintes astucieuses avec des colonnes de blindés rapides pour voir une grande partie de la garnison de Naldera se retirer pour protéger d’autres Cités-Ruches. Naldera tombe après une semaine de combats vicieux et sanglants et Sabar hisse la bannière du Maître de Guerre au-dessus d’elle. Après s’être assuré une tête de pont sur Beta-Garmon III, l’ost renégat entame une conquête totale de ce monde, déclenchant une série de vastes batailles sur sa surface inhospitalière.[92]

  • 011.M31 : La Destruction de Davin

Après la dissolution de l’Imperium Secundus de Guilliman, Sanguinius, le Lion et Guilliman lui-même tentent de naviguer dans la Tempête de la Ruine et de rejoindre les forces de l’Empereur sur Terra. Retranchés dans l’Immaterium par des entités hostiles, ils se réunissent sur Davin et découvrent que la planète est sous l’influence corruptrice de puissances obscures. Les trois Primarques dirigent un débarquement planétaire massif qui se heurte à des manifestations démoniaques à la fois à la surface du monde et en orbite au-dessus de lui. Pour tenter d’endiguer l’incursion démoniaque, Davin elle-même est oblitérée par un bombardement orbital et la mort de la planète ouvre une voie vers Terra à travers la Tempête de la Ruine.[93]

  • 011.M31 : La Traque des Étendues de Xibana

Après le retour vengeur des Blood Angels de la 106e Flotte Expéditionnaire et leur courte mais brutale campagne de représailles contre les enclaves des Word Bearers dans l’ouest galactique, les restes des compagnies constitutives d’origine, rejoints par un contingent d’Iron Hands, s’attaquent aux bastions des Traîtres lors d’une série de raids perturbateurs. De l’autre côté des Étendues de Xibana, les deux Légions loyalistes déchaînent leur colère sur les avant-postes des Sons of Horus. Les IXe et XIe Légions ayant été blessées par la trahison, leur fureur combinée n’a plus de limites. Elles massacrent sans pitié chacun des fils renégats du Maître de Guerre et n’épargnent aucun de ceux qui lui ont prêté serment d’allégeance. Après le début de ces actions, les communications avec les anciens éléments de la 106e Flotte et leurs alliés Iron Hands ont cessé, et l’on ignore où ils se trouvent précisément. Des données fragmentaires, récupérées dans l’épave manifestement abandonnée du croiseur Imaculata de la Flotte Auxilia, contiennent les derniers enregistrements connus de ces forces présentes dans le sous-secteur et indiquent qu’elles ont peut-être poursuivi les forces des Traîtres en fuite au-delà des limites de l’espace impérial.[94]

  • 011.M31 : La Suppression de Tarren

Le monde de Tarren IV se déclare pour Horus, ses dirigeants ayant succombé aux paroles mielleuses des émissaires du Maître de Guerre. Une flotte de rétribution loyaliste se déplace rapidement pour écraser la trahison, occupant la capitale de Tarren IV, Brandstat, et écrasant le sentiment anti-Imperium, à l’image de ce que les Traîtres appellent la "Conformité Noire" des mondes conquis. Les Titans de la Legio Defensor (la Garde Nova) sont la clé de cette répression. Ils arpentent la surface de Tarren IV, le chant funèbre de leurs sirènes de guerre exigeant la soumission à Terra et faisant des exemples des villes qui refusent de le faire en les réduisant en ruines. Comme pour se moquer encore plus de l’ordre naturel des choses, plus tard, c’est une force alliée de la Légion des Emperor’s Children, de la Legio Cybernetica et de la Legio Mortis qui effectue un atterrissage planétaire lourd et "libère" le monde des Loyalistes pendant le Relief de Brandstat.[95]

  • 011-013.M31 : La Campagne de Lorin Alpha

Les White Scars et les Emperor’s Children s’affrontent à grande vitesse à travers le monde luxuriant de Lorin Alpha, dernier goulot d’étranglement critique sur les voies spatiales stables qui séparent Terra du nord galactique. Après l’escalade de la Guerre Solaire, des éléments des Imperial Fists et d’un Adeptus Mechanicus fraîchement créé interviennent pour renforcer les défenses, repoussant les Emperor’s Children.[96]

Alors que les forces terrestres de la Légion des Emperor’s Children et de la Légion des White Scars croisent leurs lames sur la surface de Lorin Alpha, les aéronefs des Légions se déchirent dans le ciel lors d’escarmouches hypersoniques. Les escadrons de Fire Raptor de la IIIe Légion regroupent leurs ennemis Loyalistes dans des tirs parfaitement coordonnés, les poussant dans les zones d’attaque des escouades tactiques des Emperor’s Children, déployées rapidement par les transporteurs Storm Eagles. La tactique des Traîtres est interrompue par l’arrivée d’escadrons d’intercepteurs Xiphons White Scars à l’allure fulgurante qui prennent la relève de leurs frères au sol. Les pilotes de la Ve Légion manœuvrent leurs appareils à toute allure, poussant leurs puissants moteurs à leur point de rupture pour briser les formations bien rodées des Emperor’s Children. Un affrontement mortel s’ensuit, les intercepteurs de la Ve Légion tournoyant et frappant comme des faucons dans les cieux, privant les forces terrestres de la IIIe Légion de leur soutien aérien, ce qui oblige bientôt les Traîtres à battre en retraite.[97]

Cependant, alors que la digue de Beta-Garmon est sur le point de rompre, une immense force du Mechanicum Noir envahit Lorin Alpha, forçant les White Scars à se terrer dans les réseaux de tranchées. Hors de leur élément, les White Scars cèdent sous les assauts des Skitarii et lorsque le cours du conflit penche définitivement, en faveur des Renégats avec l’arrivée des Sons of Horus, les Loyalistes sont obligés de se replier sur Terra.[98]

  • 011-013.M31 : Le Blocus d’Inwit

Inwit, la planète mère des Imperial Fists, bloquée par les glaces, est soumise au blocus d’une multitude de Traîtres. Les stoïques défenseurs des Ruches cryogéniques fortifiées sont confrontés à la famine et à une défaite inévitable en cas de rupture totale de l’approvisionnement en nourriture et en munitions. Ce n’est que grâce à la bravoure inlassable des pilotes Imperial Fists et de la Divisio Aeronautica alliée que le désastre est évité. Des milliers de largages de ravitaillement sont effectués au cours de plusieurs années, les transports Marauders escortés par des intercepteurs Xiphons subissent d’énormes pertes en affrontant sans cesse les intercepteurs des Traîtres et les batteries sol-air. Ce n’est que plus tard qu’il est révélé que beaucoup de ces largages de ravitaillement étaient en fait des insertions de troupes secrètes, permettant aux équipes de chasseurs-tueurs Loyalistes d’infiltrer les désolations de glace et de tuer des individus clés dans la hiérarchie du commandement renégat.[99]

  • 012-013.M31 : Les Braises dans les Ténèbres

Le blocus d’Inwit par les Traîtres se transforme en siège prolongé, et les forces loyales au Maître de Guerre prennent pied à la surface de la planète en plus du cordon croissant autour du système entier, obligeant les Imperial Fists et leurs alliés Auxilia à se battre à partir de poches de résistance de plus en plus isolées sur de nombreuses planètes dans l’ensemble de l’amas. Ces lieux dépendent des rares réserves de munitions et de renforts largués par les pilotes de la Divisio Aeronautica, qui effectuent des milliers de sorties périlleuses au cours de l’engagement. Parmi les troupes insérées au cœur des combats, on trouve des escouades de Salamanders, spécialement équipées pour combattre dans les limites étroites des Ruches de glace et des blocs d’habitations d’Inwit. En coordination avec les forces de la VIIIe Legion déjà retranchées dans les défenses, les fils de Vulkan mènent des raids de guérilla sur les positions des Traîtres sur toutes les planètes de l’amas, posant des pièges mortels aux troupes ennemies, déstabilisant leurs lignes de ravitaillement et sabotant leurs machines de guerre. Le moral des Loyalistes est considérablement renforcé lorsqu’un de ces raids réussit à détruire deux Titans Warhound et à endommager gravement un Titan de classe Reaver en train d’être remis en état et réapprovisionné. Malgré les lourdes pertes subies lors de ces actions dangereuses, des troupes relativement peu nombreuses sont capables de perturber les actions de l’ennemi là où l’option d’une attaque conventionnelle n’est pas viable, un facteur que beaucoup considèrent comme déterminant pour permettre à Inwit de résister jusqu’à ce que le blocus soit finalement levé.[100]

  • 012.M31 : L’Intervention de Balthor Sigma

Une force de poursuite sanguinaire de la Legiones Astartes des World Eaters est engagée dans des opérations de chasse et de destruction contre les forces Loyalistes vaincues qui contre-attaquent avec un demi-Legio de la Legio Osedax (Cockatrices) à Balthor Sigma. Les World Eaters sont soutenus par de nombreux chars super lourds et sont donc capables de tenir les Titans des Cockatrices à distance jusqu’à ce que, dans une succession rapide, les chars soient engagés depuis un endroit inattendu et détruits en peu de temps. Sans être annoncée, une force d’analogues de Titans Xenos, dont il sera déterminé plus tard qu’elle appartient aux Aeldaris, intervient avec un effet dévastateur : ce n’est que lorsque les Titans de la Legio Fureans (Yeux de Tigre), alliés des Traîtres, se frayent un chemin pour renforcer les lignes renégates que la défaite totale est évitée. À la fin de la bataille, les Titans Xenos se désengagent et disparaissent dans les profondeurs cendrées des déserts magmatiques équatoriaux de Balthor Sigma.[101]

  • 012.M31 : La Tempête de la Ruine s'Affaiblit

Les Navigators piégés dans l’Amas de Garmon remarquent que les routes Warp deviennent moins turbulentes et, bien qu’elles restent dangereuses, elles retrouvent une certaine fiabilité. Peu après, le contact avec les secteurs extérieurs à l’Amas de Garmon est rétabli, tandis que la Tempête de la Ruine s’éloigne. Une fois de plus, l’Amas de Garmon est relié à la galaxie et les flottes commencent à affluer vers l’intérieur. La majorité d’entre elles sont mal intentionnées, car elles sont le signe avant-coureur des armées du Maître de Guerre, portant avec elles la promesse de la conquête et de la destruction. Les combats s’intensifient dans l’Amas de Garmon tandis que la voix de Dorn s’élève depuis Terra, appelant tous ceux qui sont fidèles à l’Empereur à se rassembler dans l’Amas de Garmon dans un effort final pour stopper la marche du Maître de Guerre sur Terra.[102]

  • 012.M31 : Les Chiens du Maître de Guerre

Les flottes de renégats libérées par les Traîtres attaquent les systèmes extérieurs de l’Amas de Garmon dans des raids non coordonnés mais meurtriers, obligeant les commandants loyalistes de Beta-Garmon II et III à envoyer des troupes de peur de perdre complètement le contact avec ces systèmes extérieurs. Les armées défendant les mondes centraux étant désormais à bout de souffle, Horus dirige la puissance principale de ses Légions Titaniques contre eux, écrasant la résistance autour des agri-dômes de Delta-Garmon II et brisant les défenseurs des chantiers navals garmonites de Theta-Garmon X, les maigres renforts des Legios loyalistes étant le seul facteur empêchant ces systèmes de tomber sous le contrôle total des Traîtres.[103]

  • 403012.M31 : La Deuxième Bataille de la Cité de Nyrcon

Alors que les autres systèmes centraux de l’Amas de Garmon sont en flammes, Beta-Garmon tombe finalement sous l’ombre du Maître de Guerre. Les Légions Titaniques se battent dans les fortifications qui encerclent les Ruches principales de Beta-Garmon II, tandis que l’espace au-dessus de la planète est en proie à des combats entre vaisseaux traîtres dans l’espace autour de l’Enclume, une forteresse stellaire en orbite géostationnaire au-dessus de la Cité-Ruche. À l’intérieur de Nyrcon, les Imperial Fists et les Béliers de Saturne en garnison repoussent les vagues de Légionnaires traîtres, mais finissent par succomber lorsque les Titans traîtres franchissent les portes de la ville et brûlent les loyalistes depuis leurs redoutes. Alors que la capitale de Beta-Garmon II tombe aux mains des Traîtres, les forces d’Horus se déplacent rapidement pour s’emparer du reste de la planète, tandis que Beta-Garmon III reste sous le contrôle des Loyalistes, les bataillons de siège des Sons of Horus et des Iron Warriors harcelant sans relâche les défenseurs.[104]

  • 012.M31 : Requêtes Désespérées

Les forces loyalistes de l’Amas de Garmon se préparent à faire face à l’assaut des Traîtres alors que les armées d’Horus se multiplient, s’abattant sur les systèmes extérieurs pour tenter de submerger les derniers défenseurs. Des appels à l’aide Astropathiques constants sont diffusés depuis l’Aiguille du Divinateur sur Beta-Garmon III dans l’espoir de persuader les armées de l’Empereur à portée de main, bien que la plupart des forces loyalistes se contentent de se jeter sur leurs ennemis sans grand semblant de stratégie face à une mort certaine.[105]

  • 919012.M31 : Début de la Campagne de la Mer de Feu

Une bataille colossale éclate dans le vide entre Beta-Garmon II et III. Les vaisseaux loyalistes et traîtres se disputent la position, avec l’intention de détruire les possessions de leurs ennemis depuis l’orbite. De nouvelles Flottes arrivent enfin du Segmentum Solar, envoyées par Rogal Dorn en réponse au déluge de demandes Astropathiques et apportant un soulagement bien nécessaire aux diverses forces loyalistes à travers l’Amas.[106]

  • 012.M31 : Concordance des Hauts Seigneurs

L’impasse de longue date au sein du Conseil Impérial sur Terra est finalement résolue, facilitant l’établissement formel de l’Imperial Adeptus Mechanicus, séparé et distinct du Mechanicum de Mars, avec le Fabricator-Général Zagreus Kane nommé en tant que Haut Seigneur. Le jugement final est prononcé sur les partisans captifs de Kelbor-Hal, qui sont exécutés par milliers. Immédiatement après, l’union des Ordres Titaniques loyalistes, sous l’égide de l’Adeptus Titanicus, est formée par les Grands Maîtres de plusieurs Legios Titaniques loyales, bien que l’avenir d’autres divisions loyales de l’ancien Mechanicum comme la Legio Cybernetica et Taghmata reste incertain.[107]

  • 012.M31 : L’Incident Axandrien

Les Thousand Sons attaque le monde d’Axandria IV, sur la marche orientale du Segmentum Solar. Cette planète, jadis rattaché au domaine de Prospero et de Magnus le Rouge, est devenue une garnison de la VIIe Légion et d’éléments de la Legio Custodes. Grâce à leurs augures psychiques, les Thousand Sons déjouent les défenses périphériques et téléportent leurs guerriers directement au cœur de l’unique édifice pyramidal majeur de la planète. Dans les couloirs et les salles d’archive de cette Grande Pyramide éclate une véritable bataille entre les guerriers des Thousand Sons dirigés par les Terminators du Scarabée Occulte, et les Imperial Fists assistés de la Garde Custodienne. L’assaut psychique des Thousand Sons repousse les Loyalistes à l’extérieur, et avant qu’une contre-attaque s’organise, les sorciers de la XVe Légion s’éclipsent par téléportation en emportant des noyaux de données recelant un savoir interdit sauvé du Sac de Prospero.[108]

  • 012.M31 : Les Chaînes de Fer

Après le départ de la IVe Légion de Tallarn, Perturabo conçoit un programme d’incorporation massive pour reconstituer et renforcer les effectifs de sa Légion afin de compenser les pertes considérables subies depuis le début de l’Hérésie d’Horus. Dans toute la galaxie, des forces d’Iron Warriors obéissent au commandement et commencent à appliquer la volonté de leur Primarque, soumettant les populations humaines sans distinction et laissant leurs mondes dépouillés et désolés. Une concentration d’Iron Warriors traverse le Segmentum Tempestus, vidant méthodiquement plusieurs systèmes de leurs ressources ; certains, comme Gethemane XII, se rendent de leur plein gré, tandis que d’autres, comme Haddon, sont pris par la force.[109]

  • 012.M31 : La Guerre des Étoiles Pâles

En 012.M31, alors que l’Hérésie d’Horus s’achemine vers son inévitable et sanglante conclusion, les Emperor’s Children entament la conquête des Astres Fantômes. Cette offensive attira les Salamanders de leur forteresse de Nocturne pour s’opposer à eux, déclenchant un nouveau front dans l’Hérésie d’Horus. Sur le monde lointain d’Invocastus IV, les Salamanders découvrirent la véritable raison du nouvel assaut des Emperor’s Children et s’engagèrent dans une bataille contre Fulgrim, un Démon réincarné. Bien qu’ils se soient battus avec l’habileté et la ténacité attendues des fils de Vulkan, la fureur déchaînée d'un Primarque corrompu s’est avérée trop forte pour que les Salamanders puissent survivre.[110]

  • 012.M31 : Le Grand Rassemblement

Rogal Dorn, Prétorien de Terra, ordonne à toutes les forces disponibles de se rendre dans l’Amas de Garmon et de se joindre à sa défense. Les forces qui atteignent l’Amas de Garmon sont plongées dans un marasme de conflits qui font rage dans toute la région. De nombreuses flottes émergent au milieu des batailles ou dans les limites des systèmes détruits, devenant ainsi des proies faciles pour leurs ennemis, tandis que d’autres ne parviennent pas à distinguer l’ami de l’ennemi et engagent le combat avec leurs propres alliés. Les fronts de guerre évoluent à une vitesse effrayante, les renforts étant lancés dans la mêlée sans pause ni réserve. On ne compte plus les vies perdues dans cette confusion désespérée, la promesse de renfort et d’aide étant anéantie par la réalité d’une guerre cataclysmique.[111]

  • 012.M31 : L’Incendie d’Idylitar

Après avoir fuient Chemos suite à sa destruction par les Dark Angels, des bandes fragmentaires d’Emperor’s Children se dispersent dans la région connue sous le nom des Astres Fantômes où ils se regroupent et établissent un nouveau domaine. Cette expansion attire bientôt l’attention des Salamanders en garnison sur Nocturne, qui se mobilisent pour contrer les forces des Traîtres qui se renforcent. La XVIIIe Legion mène une campagne systématique de purification, purgeant chaque système planète par planète, ne laissant aucune trace de la Légion avilie de Fulgrim. Leur campagne agressive atteint le système Idylitar, dont la planète principale avait été choisie par la IIIe Légion comme centre d’un nouveau royaume qui servirait de clé de voûte autour de laquelle ils affirmeraient leur contrôle sur le sous-secteur. Sur les terres arides de l’Idyl-I, les Emperor’s Children avaient élevé de grandes défenses et fortifié la sphère orbitale avec un réseau interconnecté de stations satellites, contrôlées par une intelligence artificielle d’origine ancienne. Incapables d’effectuer des frappes orbitales efficaces en raison du réseau de défense sophistiqué qui protège le monde des Traîtres, les Salamanders lancent des opérations d’abordage afin de neutraliser les canons ennemis et d’amener leurs vaisseaux à portée de tir. Au fil des semaines, le contrôle temporaire des nœuds de relais du réseau de défense est arraché aux mains des Emperor’s Children avant que les systèmes automatisés ne redirigent et ne reconstruisent le réseau. Ces actions ne laissent aux Salamanders que de brèves occasions d’utiliser leurs armes redoutables sur certains secteurs de la planète et d’envoyer des renforts supplémentaires dans les zones de guerre qui s’intensifient à la surface. Les défenseurs de la IIIe Légion profitent de l’incapacité des Salamanders à mettre en œuvre des forces supérieures et ce n’est qu’après plusieurs mois de batailles vicieuses qu’ils sont finalement délogés de leur bastion, permettant aux forces de la XVIIIe Légion de rejoindre leurs frères dans leur purge du reste de la région.[112]

  • 012.M13 : Les Hérauts de la Tromperie

Au cours de la poursuite d’une campagne d’extermination de l’empire xenos connu sous le nom de w’ral Ath pendant les dernières années de la Grande Croisade, la 3686e Flotte Expéditionnaire, composée principalement d’une compagnie de pionniers de la Ve Légion accompagnée de cohortes de l’Auxilia Solar, a été présumée perdue en raison d’un manque de communication avec des factions impériales plus larges. Cependant, au début de l’année 012.M31, des restes de la 3686e sortent du Warp dans la région au-delà des Astres Fantômes et interceptent immédiatement des communications fragmentaires, identifiées comme des signaux de détresse diffusés depuis de nombreux endroits dans le segmentum. Après avoir tracé une route vers la source la plus proche de ces signaux, le vaisseau amiral de la Flotte, le Lux Majestas, embarque plusieurs Légionnaires survivants de la XXe, ignorant la loyauté potentielle des survivants à l’égard d’Horus. Au lieu d’attaquer les White Scars et leurs alliés, les quelques Space Marines de l’Alpha Legion racontent en détail les événements de l’Hérésie tels qu’ils se sont déroulés jusqu’à présent au commandant de la 3686e Flotte, selon les protocoles d’interrogatoire, et déclarent que leur propre allégeance, contrairement au corps de leur Légion, va à l’Empereur et non à Horus. Consternée par cette information choquante, mais n’ayant que peu de raisons de douter de la validité de ce qu’on lui dit, la 3686e Flotte se regroupe et entre à nouveau dans le Warp, avec l’intention de rejoindre les forces impériales qui seraient en train de se rassembler dans un système de la Nébuleuse d’Alaxxes.[113]

Cthonia, monde attitré des Sons of Horus, est sous blocus des Imperial Fists depuis le tout début de l’Hérésie d’Horus. Trop puissant pour être conquis sans y investir des forces nécessaires ailleurs, il demeure une épine dans le pied de l’Imperium. Alors même que le Maître de Guerre s’approche du Système Sol, les Imperial Fists s’évertuent à empêcher les flottes secondaires des Sons of Horus à franchir le blocus pour rejoindre les armées du Maître de Guerre et leur fournir en renfort des milliers d’Inductii, des Légionnaires fraîchement formés, en vue de l’assaut final contre Terra.[114]

Les Dark Angels, depuis longtemps isolés dans la Ceinture Orientale, sèment la dévastation lorsque la Tempête de la Ruine éclate. Quand Lion El'Jonson, leur Primarque, apprend l’ampleur des crimes perpétrés par ses frères renégats, il déchaîne sa rage et la puissance de sa Légion lors d’une campagne punitive contre les compatriotes d’Horus, laissant un sillage de mondes calcinés à travers le sud de l’Imperium. Au nombre des planètes dévastées par les bombardements des Dark Angels figurent Chemos, foyer des Emperor’s Children et Barbarus, monde natal de la Death Guard.[115]

  • 012.M31 : L’Abattage des Loups

Après une tentative de meurtre malavisée contre Horus Lupercal, les vestiges disséminés des Space Wolves et de leur Primarque, Leman Russ, sont pourchassés jusqu’au Système Yarant, où ils préparent leur baroud d’honneur contre les Renégats. Il semble que toutes les Légions que les Space Wolves ont affrontées ces dernières années se sont rassemblées pour leur mise à mort : des éléments de l’Alpha Légion, des Sons of Horus, des World Eaters et des Thousand Sons infligent de lourdes pertes aux fils de Russ, les amenant au bord de l’extinction. Seule l’intervention inattendue de la Raven Guard et de son Primarque, Corvus Corax, permet aux Space Wolves de se regrouper et d’évacuer leur Primarque blessé. Après l’échec de l’attentat contre Horus et les terribles pertes qui en découlent, la VIe Légion est dans l’incapacité de défendre les murs de Terra.[116]

  • 012-013.M31 : Le Grand Massacre

Dans toute la région, l’intensité renouvelée de la guerre au cours de cette phase finale de la guerre pour l’Amas de Garmon provoque une dévastation totale. Connu sous le nom de "Grand Massacre", le nombre de morts dans l’Amas se compte en milliards, bien qu’il soit impossible de faire un véritable décompte des morts, les forces en présence se contentant d’anéantir leurs propres villes et forteresses plutôt que de les voir conquises. Les dômes de récolte et la surface planétaire de Delta-Garmon II sont tous deux éventrés, tandis que ce qui reste des chantiers navals de Theta-Garmon X est englobé dans un vaste champ de débris qui s’étend sur des millions de kilomètres.[117]

  • 013.M31 : La Guerre des Ailes Brisées

Depuis le déclenchement de l’Hérésie d’Horus, le système de Sentinel, célèbre pour ses anciennes maisons "Astro Télépathiques" et pour avoir servi de monde de stockage et de récupération de la technologie perdue de la Grande Croisade, n’a pas eu connaissance du conflit en cours. Alors que la Tempête de la Ruine s’essouffle, les temples astropathiques de Sentinel IV, situés dans les montagnes, sont chargés de filtrer les messages envoyées par les forces impériales et de relayer celles qui sont importantes en toute hâte. Afin de réduire au silence ce flux de renseignements, le Maître de Guerre envoie une petite force des Sons of Horus soutenue par la 9118e cohorte de l’Auxilia Solar. La garnison locale de la Légion des Imperial Fists fortifie les temples des montagnes ; privée d’un approvisionnement régulier en matériel, la VIIe Légion commence à récupérer des technologies obsolètes, utilisant des chasseurs de l’Ère de l’Unification pour harceler les convois de Traîtres qui attaquent les montagnes et pour repousser les escadrons de bombardiers. Grâce aux efforts des Loyalistes, le monde de Sentinel continue de diffuser des ordres aux forces impériales dans toute la galaxie.[118]

  • 013.M31 : L’Ange et le Khan

Le Prétorien Rogal Dorn charge les Primarques Jaghatai Khan et Sanguinius de rallier les défenseurs loyalistes de l’Amas de Garmon, en les envoyant à la tête d’un ost de Légionnaires Space Marines et de l’Auxilia Solar. Alors que le Primarque des Blood Angels est déterminé à arriver en masse pour montrer la puissance impériale, le Khan se dispense de ce qu’il considère comme des positions inutiles et fonce dans l’Amas, commençant une attaque sur plusieurs fronts à travers les systèmes extérieurs. Sanguinius se déploie dans les systèmes centraux de l’Amas pour tenter de rassembler les forces loyalistes disparates, mais il souffre de l’absence d’une structure de commandement claire parmi les défenseurs, ne parvenant pas à unifier des osts qui se battent sur une centaine de fronts.[119]

  • 013.M31 : Garmon se Renforce

Alors que la Flotte divisée du Grand Khan sillonne les extrémités nord et sud de l’Amas et que Sanguinius rassemble les enclaves loyalistes sous sa bannière en route vers les systèmes centraux de Garmon, les domaines centraux des Traîtres se fortifient en prévision de l’assaut de l’Ange. Les éléments du Mechanicum Noir sur Delta-Garmon II transforment les restes des machines de guerre abattues en vastes fortifications d’épaves agglomérées, tandis que les défenses de la Citée de Nyrcon sur Bêta-Garmon II sont à nouveau prêtes, attendant d’être retournées contre les Loyalistes qui les ont jadis occupées. Dans tout l’amas, les lieutenants d’Horus rassemblent les ressources spatiales qu’ils peuvent, redirigeant les vestiges des flottes d’escorteurs et les vastes Cuirassés en prévision d’un affrontement cataclysmique avec la flotte de Sanguinius.[120]

  • 013.M31 : La Mort de 147-Gamma Minoris-Garmon

Le Maître de Chapitre Raldoron, chargé de rassembler les forces loyalistes des mondes dispersés de Garmon, conduit un ost de Blood Angels sur 147-Gamma Minoris-Garmon, un petit monde situé à l’écart des principales routes Warp de l’Amas de Garmon. Les plaines agricoles de la planète, autrefois luxuriantes, ont été réduites à l’état de boue toxique par les munitions alchimiques lancées par la Death Guard et ses Auxilia Legiones, les "Marcheurs Mornes", condamnant les défenseurs de l’Auxilia Solar et de la Milice impériale à une mort lente et cruelle par inanition alors qu’ils repoussent l’assaut des Traîtres. La force des Traîtres est brisée et dispersée par un assaut orbital mené par les Blood Angels, mais malgré les supplications de Raldoron, les défenseurs loyalistes refusent d’abandonner le monde pour lequel ils se sont battus ces six dernières années, sachant que rester équivaut à une mort certaine. Ne voulant pas punir les soldats récalcitrants de l’Armée Impériale pour leur attachement à leur monde en ruine, Raldoron ordonne à sa Flotte de partir, redésignant le 147-Gamma Minoris-Garmon comme un Monde Mortel sur les cartes impériales.[121]

  • 013.M31 : L'Arrivée de la Sentinelle Noire

Le corps céleste anormal et mal famé connu sous le nom de Sentinelle Noire apparaît inexplicablement dans les limites du Système Beta-Garmon, une flotte de Traîtres dissimulée dans son ombre. Les vaisseaux loyalistes engagés dans la Campagne de la Mer de Feu se mobilisent pour contrer cette nouvelle menace, de peur que les vaisseaux des Traîtres ne déposent des troupes contre les dernières redoutes loyalistes sur Beta-Garmon III. En fin de compte, les combats s’étendent à la surface de la Sentinelle Noire elle-même, les forces en présence s’affrontant sur un monde dont les propriétés physiques semblent changer à tout moment.[122]

  • 013.M31 : Theta-Garmon en Flammes

Les Titans Loyalistes et les vaisseaux spatiaux tentent de s’emparer des chantiers navals de Theta-Garmon V dans l’espoir de s’implanter au cœur de l’Amas de Garmon. Les premiers débarquements de Titans sur l’extérieur durci des chantiers navals orbitaux ont permis de faire des progrès significatifs, repoussant les forces des Traîtres de plusieurs quais clés, bien que cela soit finalement révélé comme un stratagème pour attirer les Legios loyalistes lorsqu’un événement solaire est déclenché par les adeptes du Mechanicum Noir pour brûler les réseaux de capteurs des Machines Divines. Ébranlés, les Titans loyalistes sont écrasés par les Legios traîtres, privant la flotte de Sanguinius d’un spatio-port précieux pour se réapprovisionner et se réparer en route vers le système Beta-Garmon.[123]

  • 356013.M31 : La Mort des Titans

Des rassemblements gargantuesques d’osts loyalistes et traîtres, venus d’immenses étendues d’espace en prévision d’un conflit décisif pour le système Beta-Garmon, sont finalement déclenchés, sous la direction de Sanguinius et du Maître de Guerre lui-même. La plus grande bataille de Titans de l’histoire se déroule à la surface de Beta-Garmon II, alors que des centaines de Titans provenant de plus de vingt Legions s’affrontent sur les ruines des principales Ruches du monde. L’ampleur de la dévastation déclenchée annonce la fin de Legions Titaniques entières.[124]

  • 559013.M31 : Caldera Primus Assiégée

Alors que Sanguinius et ses Blood Angels se battent sur Beta-Garmon II et la forteresse orbitale de l’Enclume, Horus part avec ses Sons of Horus et ses Légions Titaniques de réserve à l’assaut des principales possessions des Loyalistes sur Beta-Garmon III. En faisant exploser un Missile Vortex dans la haute atmosphère, les Traîtres brisent les tempêtes caustiques qui enveloppent Caldera Primus depuis des millénaires, provoquant la désactivation de l’ancien et incompris Bouclier du Vide de la Ruche et ouvrant la voie aux forces du Maître de la Guerre pour frapper la Cité-Ruche avant que la tempête ne s’abatte une fois de plus.[125]

  • 788013.M31 : La Destruction de l’Aiguille du Divinateur

Après avoir attiré la plus grande force de la défense loyaliste sur Beta-Garmon III à Caldera Primus, Horus dirige un ost de Légions Titaniques et de Chevaliers contre l’Aiguille du Divinateur, maintenant protégée par une maigre poignée de Titans loyalistes divisés entre plusieurs Légions différentes. Au plus fort de la bataille, le relais Astropathique lui-même est renversé, libérant un hurlement psychique qui atteint tous les coins de l’Amas de Garmon et au-delà, provoquant la panique et la terreur parmi les forces loyalistes. Les Loyalistes étant désormais incapables de contacter Terra ou l’ensemble de l’effort de guerre impérial, cette action annonce la fin de la campagne Bêta-Garmon, car toutes les tentatives de retarder la marche de la Maître de Guerre sur Terra s’effondrent.[126]

  • 013.M31 : La Bataille de Carchera

Roboute Guilliman pousse sa XIIIe Légion à rejoindre Terra en toute hâte avant que les Traîtres lancent l’assaut. Il glane sur sa route tous les moyens militaires disponibles, et agrège ainsi une flotte immense, une concentration de puissance impériale telle qu’on n’en avait plus vue depuis le déclenchement de l’Hérésie d’Horus. Sachant que les Ultramarines doivent passer par le Système Carchera pour rallier le Système Sol, le Maître de Guerre ordonne à la IVe Légion et aux Magis du Mechanicum renégat de fortifier le système pour ralentir Guilliman. Enlisés dans un conflit coûteux avec les Iron Warriors, les Ultramarines font largement appel à leurs Compagnies Destructrices pour déloger l’ennemi. Bien que victorieux, ils prennent trop de retard pour pouvoir atteindre Terra avant les osts félons.[127]

  • 013.M31 : Un Retour à l’Honneur

Arcaes Odenathus, Capitaine Praetor du 10e Chapitre des Ultramarines, rassemble les survivants dispersés de ses propres frères et des autres Loyalistes qui se battent dans le Royaume des Tempêtes, au nord-est de la galaxie, et les conduit jusqu’à Ultramar. Inattendu et imprévu, cet assaut loyaliste frappe la garnison des Word Bearers comme un coup de tonnerre. Trois semaines de combats désespérés s’ensuivent, et comme toutes les demandes urgentes de renforts des Word Bearers sont ignorées par le Maître de Guerre, désormais concentré sur sa poussée vers Terra, les fils de Lorgar recourent aux tactiques les plus odieuses. Démons, infiltrés du Warp, Possédés et terreurs des guerres de la Longue Nuit se déchaînent, les deux camps étant poussés par la haine jusqu’à dépasser l’endurance des mortels. Lorsque le dernier Traître est finalement tombé, il ne restait plus des grandes cités d’Honourum que des ruines dévastées, des ruines dont la substance même était tellement contaminée par les puissances corrompues et les armes terribles qui s’étaient déchaînées qu’elles allaient marquer Honourum plus longtemps que le souvenir des guerres qui les avaient engendrées.[128]

  • 013.M31 : Le Destin de Barbarus

Alors que l’ombre de la flotte loyaliste s’abat sur Barbarus, l’intégrité de la garnison de la Death Guard, restée sur place après le départ de Mortarion, est mise à rude épreuve. Les fractures se transforment en divisions, les commandants des compagnies de garnison n’étant pas d’accord sur la façon dont la XIVe devrait réagir à l’inévitable assaut écrasant du Lion, de Russ et de leurs armées combinées. Sans la présence de leur propre Primarque, la viabilité de la défense de Barbarus est ouvertement remise en question, certains appelant à une retraite généralisée dans l’espoir que la planète elle-même soit épargnée de la destruction. D’autres insistent sur la nécessité d’adopter une attitude de défi, quelle que soit la futilité et le résultat inévitable de telles actions. En l’absence d’une autorité suprême, ces tensions dégénèrent rapidement en hostilités, et la 84e Compagnie de la garnison Barbarienne ouvre le feu sur plusieurs vaisseaux de la Death Guard et les abat, pilotés par des équipes renégates qui tentent de fuir la planète avec des caches de produits toxiques, des produits chimiques et des stocks de progénoïdes, dans le but évident de créer un fac-similé de leur monde d’origine ailleurs dans la galaxie.[129]

  • 013.M31 : L’Arrêt du Rassemblement Vramon

Devançant le corps principal de la flotte loyaliste en croisade qui creuse un sillon de ruine dans les secteurs du sud galactique, une Force de Frappe de la Raven Guard s’abat sur le système de Vramon. Leurs missions de reconnaissance indiquent qu’à l’insu de l’Imperium, les castes dirigeantes ont prêté allégeance à Horus et sont en train de lever une milice importante, avec de vastes régiments de conscrits constitués des populations des continents entiers. Les vastes manufactures-ruches de Vramon III étant consacrées à la production de munitions et d’armes et ses ports stellaires abritant des dizaines de transporteurs spatiaux, chargés de fournitures, le rassemblement de Vramon est prêt à quitter le système pour rejoindre la campagne du Maître de Guerre. N’ayant pas les effectifs nécessaires pour s’engager directement et craignant que même l’élimination habile des principaux chefs ne parvienne pas à briser la détermination de cette force de Traîtres, la XIXe Légion se déploie rapidement en utilisant l’ombre et le subterfuge pour infiltrer les principales flèches d’amarrage à des positions clés. En menant une série de frappes coordonnées pour mettre hors d’état de nuire les plus grands vaisseaux spatiaux, la Force de Frappe de la Raven Guard est en mesure de limiter considérablement la capacité de mobilisation de la force nouvellement rassemblée, bloquant effectivement l’armée assez importante dans son propre système sans autre option que d’attendre l’arrivée de la colère du Lion.[130]

  • 013.M31 : L’Empire de la Vaillance Divine

Après la conclusion de la campagne de Beta-Garmon, le Maître de Guerre et ses alliés s’étendent à travers le Segmentum Solar en assiégeant les systèmes de valeur stratégique. Une flotte de Traîtres composée d’Iron Warriors et de Night Lords se dirige vers le système d’Argarops, où se trouvent trois mondes de recrutement pour les régiments Solar Auxilia des "Lances de Fer", réputés pour leurs ingénieurs de siège hautement qualifiés. Par malchance, des éruptions solaires imprévues ravagent les systèmes des vaisseaux spatiaux de la flotte, en faisant une proie facile pour les canons des stations défensives d’Argarops.

Le Seigneur Marshall Caztor Di’Ren, commandant des défenses d’Argarops et fervent adepte de la Lectitio Divinitatus, un mouvement religieux qui proclame la divinité de l’Empereur, annonce publiquement la destruction des Traîtres comme un miracle accompli par la main même de l’Empereur. Alors que le système est déjà soumis à la loi martiale, Di’Ren tente de transformer Argarops en un centre de culte de l’Empereur à partir duquel des croisades contre les odieux Traîtres peuvent être lancées. Cet acte déclenche une guerre civile au sein du système, les régiments des Lances de Fer restant fidèles à la Vérité Impériale ou se rangeant du côté du Seigneur Marshall. Les quelques survivants de la force d’invasion des Traîtres sèment la zizanie : avec moins de 200 Légionnaires, les Iron Warriors prennent le contrôle d’un grand complexe industriel sur la planète capitale du système et établissent une forteresse impénétrable autour d’elle, tandis qu’un nombre inconnu d’équipes de tueurs des Night Lords assassinent les chefs religieux nouvellement apparus ainsi que les commandants rebelles. La guerre pour Argarops fait rage jusqu’à la Dispersion, ce qui permet aux Lances de Fer de ne plus jouer aucun rôle dans l’Hérésie d’Horus, alors que les sujets loyaux de l’Empereur s’entretuent par millions.[131]

  • 013.M31 : Descente dans la Démence

Plusieurs avant-postes impériaux loyalistes situés au sud-ouest du noyau galactique font état d’attaques sporadiques menées par des bandes d’horribles créatures mutantes, de bêtes et d’humanoïdes défigurés, vêtus d’Armures Énergétiques profanées portant les sigles à peine reconnaissables de la IIIe Légion. Au départ, ces incidents sont soupçonnés d’être perpétrés par des cultistes monstrueux ou des xéno-formes inconnues, imitant ou agissant à la demande d’agents des Emperor’s Children, car ils n’ont pas la force écrasante et la coordination d’un assaut de Légionnaires, les troupes qui les mènent semblant désorganisées ou envahies par un malaise. En l’espace de plusieurs mois, les attaques s’intensifient, passant d’incursions relativement faciles à repousser à des assauts beaucoup plus dangereux, jusqu’à ce que les avant-postes du périmètre de certains groupes locaux cessent de transmettre les codes d’identification et soient considérés comme ayant été envahis ou détruits.[132]

  • 013-014.M31 : La Chute de Tenzebar

Les tristement célèbres régiments de "Chasseurs de Têtes Cthoniens", comprenant des cohortes de guerriers génétiquement modifiés et des hordes d’adeptes fous de pouvoirs Warp, se déchaînent sur le Segmentum Solar. Le Monde-Forteresse de Tenzebar, une planète frontalière située sur une route Warp mineure entre le Segmentum Solar et Ultima Segmentum, est le premier à tomber, sa population ayant été décimée par des centaines de milliers de soldats Traîtres. Après cette victoire, les régiments de Chasseurs de Têtes se fragmentent, tombant sur les systèmes voisins dans le but de semer la terreur et la confusion. Pendant plusieurs mois, Terra reçoit de nombreux appels de détresse faisant état de bandes de Solar Auxilia qui dévastent les infrastructures locales avant de retourner à Tenzebar ; la milice locale s’avère tout à fait incapable de se défendre contre de tels assauts.

L’intensité de ces raids diminue au fur et à mesure que le Maître de Guerre rassemble ses forces pour l’assaut final sur Terra, laissant derrière lui des bandes dispersées de guerriers instables qui assouvissent leur soif de sang sur des populations sans défense. Dans les premières années de 014.M31, les raids s’arrêtent soudainement sans avertissement, les mondes des Loyalistes bénéficiant d’un sursis inattendu. Lorsqu’une petite force de secours des White Scars enquête sur la planète Tenzebar, elle trouve les fortifications de la planète dépourvues de vie, les murs marqués par les énergies æthériques et gardés uniquement par des tas de cendres et de cadavres desséchés. Des images fragmentées provenant du réseau de surveillance de Tenzebar montrent des guerriers portant l’héraldique de la 209e Flotte Expéditionnaire en train de purger la planète. Il est à noter que la flotte en question, dirigée par une force conjointe de Dark Angels et de Thousand Sons, a été déclarée perdue trois décennies avant l’Hérésie d’Horus. De tels développements sont rapidement censurés et la victoire attribuée aux White Scars, un fait sans doute lié à l’association de la Flotte avec une Légion désormais déclarée renégate et aux affrontements signalés entre les flottes loyalistes en patrouille et la 209e.[133]

  • 013-014.M31 : Le Serpent Lové

Défiant les ordres du Maître de Guerre, l’Alpha Legion abandonne le grand rassemblement renégat pour entraver la progression de tous les Loyalistes approchant depuis l’est de l’Imperium. Traquant les vaisseaux Ultramarines en particulier, l’Alpha Légion apparait à plusieurs reprises en grand nombre pour forcer les bâtiments impériaux à entreprendre de périlleuses translations Warp, tout en évitant d’être entraînée dans un conflit ouvert. La flotte de Roboute Guilliman, Primarque des Ultramarines, est contrainte d’intervenir pour soutenir l’avancée des forces loyalistes, ce qui retarde son arrivée lors du Siège de Terra.[134]

  • 014.M31 : La Déchirure du Voile

Alors que la Guerre Solaire fait rage, les Word Bearers et les Thousand Sons, menés par Ahriman lui-même, viennent à bout des défenses automatisées d’une comète transformée en sanctuaire de l’Unité. Construite après la conquête de Terra par l’Empereur pour servir d’ossuaire aux ossements des millions de morts de ces guerres, l’orbite excentrique de la comète-sanctuaire passerait par Terra une fois tous les mille ans, l’assaut du Traître étant précisément calculé pour coïncider avec son périgée. Dans l’accomplissement d’un rituel commencé de nombreuses années auparavant par la Légion alors connue sous le nom de Hérauts Impériaux, les sorciers de la XVe font des offrandes sacrificielles meurtrières, ouvrant une faille Warp visible depuis la surface de Terra et de Luna par laquelle se déverse une armada massive de disciples d’Horus, dont le vaisseau amiral d’Angron, le Conqueror, le Pride of the Emperor de Fulgrim et le Vengeful Spirit en personne.[135]

  • 014.M31 : Le Siège de Terra

La flotte renégate commandée par le Maître de Guerre Horus perce les défenses du Système Sol méticuleusement élaborées par le Primarque Rogal Dorn. Une marée de vaisseaux submerge la Flotte Solaire et capture Luna pour enfin atteindre l’orbite du Monde-Trône. Au treizième jour de Secundus 014.M31, le bombardement de Terra commence…[136]

Sources

Pensée du Jour : « L’espoir est le premier pas vers la déception. »
  • The Horus Heresy, Book Six - Retribution
  • The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles
  • The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia
  • The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon
  • The Horus Heresy - Exemplary Battles of the Age of Darkness - Volume One
  • The Horus Heresy - Legions Imperialis : Rulebook
  • The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter
  • Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook
  • Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook
  • White Dwarf N°470
  1. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 000.M31 : Le Grand Triomphe d'Ullanor
  2. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 001.M31 : Le Concile de Nikaea
  3. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 004.M31 : La Loge du Serpent
  4. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres: Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 004-014.M31 : La Guerre Dans la Toile
  5. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 004-014.M31 : War in the Webway (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  6. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 004-005.M31 : Prospero Brûle
  7. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 004-006.M31 : La Mort de Signus Prime
  8. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : La Félonie d’Isstvan III
  9. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 005-006.M31 : Betrayal at Isstvan III (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  10. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 996005.M31: Shadow and Sharp Knives (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  11. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-014.M31 : La Guerre Civile Martienne
  12. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 005-006.M31 : The Schism of Mars (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  13. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 005-014.M31 : The Martian Civil War(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  14. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 007.M31 : Escape From Laedrgeist (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  15. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Hand of the Warmaster, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  16. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 101006.M31 : The Bitter Price of Treachery (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  17. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : La Bataille de Chondax
  18. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : Le Blocus de Cthonia
  19. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 006.M31 : The First Battle of Paramar (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  20. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The First Battle of Paramar, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  21. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : Le Massacre du Site d’Atterrissage d’Isstvan V
  22. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness" 006.M31 : The Isstvan V Dropsite Massacre(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  23. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : Le Massacre du Site d’Atterrissage d’Isstvan V
  24. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Dropsite Massacre, (traduit de l'anglais et résumés par Trazyn l'Infini)
  25. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 611006.M31 : Death Stalks the Garmon Cluster (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  26. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Garmonite Conclave, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  27. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 634006.M31 : Conclave's Fall (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  28. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 006.M31 : La Traîtrise d’Advex-Mors, page 101
  29. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 006-011.M31: Les batailles de Paramar
  30. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 006.M31 : La Purge de l'Amas du Cyclope, page 101
  31. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 006.M31 : Le Siège de Mezoa , page 102
  32. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 007.M31 : La bataille de la Nébuleuse Alaxxes
  33. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 007.M31: L’Embuscade de Phall
  34. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 376007.M31 : The Flames of War are Kindled (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  35. The Horus Heresy - Exemplary Battles of the Age of Darkness - Volume One, Chapter The Battle of Armatura The Defence of the Decalian District (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  36. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : La Félonie d’Isstvan III
  37. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 007.M31 : The Betrayal at Calth (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  38. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Birth of the Ruinstorm, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  39. The Horus Heresy - Exemplary Battles of the Age of Darkness - Volume One, Chapter The Battle of Calth Desecration of the Auroran Arcology (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  40. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 005-007.M31 : Betrayal at Ithraca (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  41. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 007-008.M31 : La Croisade de l'Ombre, page 102
  42. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 007-009.M31 : The Manachean War and the Dark Compliances (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  43. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 007-011.M31: La Tempête de la Ruine
  44. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : La Félonie d’Isstvan III
  45. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 007-010.M31 : La Croisade de Thramas
  46. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 008.M31 : La Capture de la Forteresse Parfaite
  47. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 008.M31 : The Ruin of Maerdan (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  48. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 569008.M31 : Wrath Incarnate (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  49. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 008.M31 : The Battle for Asterius III (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  50. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 008.M31 : Battle of Constanix II (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  51. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 008.M31 : Du Sang dans les Astres Fantômes, page 102
  52. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : Blood among the Pale Stars (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  53. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : The Destruction of Bodt (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  54. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : The Burning Grave of Ohmn-Mat (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  55. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : Fall of Baztel III (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  56. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : The Blight of Isessos (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  57. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 008.M31 : The Dagonet Incident (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  58. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 008.M31 : The Erellian Subjugation (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  59. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 008.M31 : Burning Skies of Luth Tyre (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  60. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 008-013.M31 : Le Siège de Baal
  61. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 005-006.M31 : La Félonie d’Isstvan III
  62. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 009.M31-…: La Fracture d’Anvillus
  63. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009.M31 : The Tsagualsa Incident (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  64. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009.M31 : Xana Incursion (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  65. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009-053.M31 : The Carnage of Morox (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  66. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009.M31 : The Battle of Arissak (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  67. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009.M31 : The Incident at Dwell (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  68. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 009.M31 : The Sangraal Campaign and the Salvation Run (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  69. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 009.M31 : The Siege of Arterac Skyfort (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  70. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 009-013.M31 : Le Siège d’Inwit
  71. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 009.M31: La Bataille de Molech
  72. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 010.M31 : The Scouring of Gilden’s Star (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  73. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 010.M31 : La Bataille de Pluton, page 103
  74. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres: Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 010-012.M31 : La Mort de Tallarn
  75. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 010-12.M31 : Fate of the Sabalis Liberatus (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  76. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 010-012.M31 : The Azurine Conflict(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  77. The Horus Heresy - Exemplary Battles of the Age of Darkness - Volume One, Chapter The Defence of Sotha The Battle of Sothopolis (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  78. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 010.M31-… : Le Cataclysme de Fer
  79. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 010.M31 : The Battle of Nyrcon(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  80. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 328010.M31 : The First Battle of Nyrcon City (traduit de l'anglais et résumé par Trazyn l'Infini)
  81. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The First Battle of Nycron City, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  82. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 012.M31 : The Imperial Muster at Beta-Garmon(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  83. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 011.M31 : The Scouring of the Ollanz Cluster(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  84. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 010-013.M31: La Campagne de Beta-Garmon
  85. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 011.M31 : The Battle of Ice World Tralsak(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  86. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Charnel Fate of Zeta-Garmon X, (traduit de l'anglais et résumés par Trazyn l'Infini)
  87. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 145011.M31 : The Depths of Blood (traduit de l'anglais et résumé par Trazyn l'Infini)
  88. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Charnel Fate of Zeta-Garmon X, (traduit de l'anglais et résumés par Trazyn l'Infini)
  89. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 011.M31 : The Second Battle of Paramar V(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  90. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 011.M31 : The Malagant Conflict (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  91. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood Baal Defiant (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  92. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 655011.M31 : The Fall of Hive Naldera (traduit de l'anglais et résumé par Trazyn l'Infini)
  93. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood Destruction of Davin (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  94. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Reaving of the Xibana Reaches (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  95. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 011.M31 : The Tarren Suppression(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  96. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 011-013.M31 : La Campagne Lorin Alpha
  97. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 011.M31 : Skirmish at Lorin Alpha(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  98. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 011-013.M31 : La Campagne Lorin Alpha
  99. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 011-013.M31 : The Inwit Blockade(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  100. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Embers in the Darkness (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  101. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 012.M31 : The Balthor Sigma Intervention(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  102. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 138012.M31 : The Ruinstorm Wanes (traduit de l'anglais et résumé par Trazyn l'Infini)
  103. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Hounds of the Warmaster, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  104. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Second Battle of Nyrcon City, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  105. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Desperate Entreaties, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  106. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Commencement of the Sea of Fire Campaign, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  107. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Selected Notable Engine-Wars of the Age of Darkness 012.M31 : Concordance of the High Lords(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  108. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 012.M31 : L’Incident Axandrien, page 105
  109. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Iron Shackles (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  110. The Horus Heresy - Exemplary Battles of the Age of Darkness - Volume One, Chapter The Purging of the Invocastus Sector The War for the Pale Stars (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  111. The Horus Heresy - Legions Imperialis : The Great Slaughter The Years of Blood and Death, 140112.M31 : The Great Muster (traduit de l'anglais et résumé par Trazyn l'Infini)
  112. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Burning of Idylitar (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  113. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood Heralds of Deceit (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  114. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 012-014.M31 : Le Siège de Cthonia, page 105
  115. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 012-013.M31 : Le Passage de l'Ange de la Mort
  116. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 012.M31 : L’Abattage des Loups
  117. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Great Slaughter, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  118. Aeronautica Imperialis - The Horus Heresy : Rulebook, Chapitre : Chronology 013.M31 : The War of Broken Wings (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  119. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Angel and the Khan, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  120. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Garmon Defiant, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  121. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Death Of 147-Gamma Minoris-Garmon, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  122. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Arrival Of The Dark Sentry, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  123. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Theta-Garmon Aflame, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  124. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - The Titandeath, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  125. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Caldera Primus Besieged, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  126. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter The Years of Blood and Death - Shattering Of The Diviner’s Needle, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  127. White Dwarf 470, Chroniques de l'Hérésie d'Horus, 013.M31 : La Bataille de Carchera, page 105
  128. The Horus Heresy, Book Six - Retribution, Chapter A Selection Of Notable Elements Of The Great Betrayal & The Age Of Darkness 013.M31 : A Return To Honour (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  129. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Fate of Barbarus (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  130. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Halting of the Vramon Muster (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  131. The Horus Heresy - Legions Imperialis: Rulebook Timeline of Horus Heresy, 013.M31 : The Empire of Divine Valour (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  132. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood Descents of Madness (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  133. The Horus Heresy - Legions Imperialis : Rulebook Timeline of Horus Heresy, 013-014.M31: The Fall of Tenzebar (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  134. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 013-014.M31 : Le Serpent Lové
  135. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Battles in the Years of Darkness and Blood The Tearing of the Veil (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  136. The Horus Heresy - L'Âge des Ténèbres : Livre de Règles, Chapitre : Événements Clés de l'Hérésie d'Horus 014.M31 : Le Siège de Terra