Cherubaël

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

LogoPrincipalDemonsDuChaos.png
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner left.jpg
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner right.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png
Vortex-sfx.pngVortex-sfx.pngVortex2-sfx.pngVortex2-sfx.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Daemons page corner.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Daemons-gothic.jpg
Chaos-tzeentch-angle.png
Chaos-nurgle-angle.png
Cherubaël.

Les Démons sont des créatures de l’Immaterium et les lois naturelles de l’espace les empêchent de se manifester sur le plan matériel sans une débauche considérable d’énergie. La barrière séparant le Warp et l’espace réel peut être cependant affaiblie par des rituels, des sacrifices ou des mots des invocations correctement prononcés. Il existe cependant une autre manière pour un Démon de pénétrer dans l’espace réel : la possession. Il utilise pour cela l’esprit d’un Psyker vulnérable et ouvre un passage entre les deux dimensions.

La Très Sainte Inquisition de l’Empereur connaît depuis longtemps les exactions du Prince Démon Cherubaël. Le nom de cette bête souille les pages séculaires du Liber Malum, un ouvrage maudit qui archive le destin de ceux qui ont choisi le chemin de la damnation. Ce livre est enchaîné dans le donjon le plus profond du Librarius Sanctus sur Terra, et la simple mention de son nom peut plonger un être humain dans la folie. Des Serviteurs contrôlés à distance écrivent et archivent les atrocités que les Démons commettent dans notre univers pour aider ceux qui luttent contre ces monstruosités à mieux les combattre. Le donjon est empli de sons étranges et ses murs se distordent lentement sous l’effet des horreurs que contiennent les ouvrages qui y sont archivés. Nombreux sont les tomes qui traitent du Prince Démon Cherubaël.

Il est connu sous le nom de Tueur de Mondes par les survivants du système de Fenestra que le Démon a maintenus en esclavage durant des millénaires. Le peuple de la Nébuleuse de Kitarax, quant à lui, le nomme avec crainte le Fléau. Depuis des milliers ou des millions d’années, et sous de nombreuses apparences, Cherubaël a laissé derrière lui des centaines de mondes désolés et des populations entières massacrées. Il s’est rendu responsable de l’extinction de la civilisation des Ronja en une seule nuit et a fait se consumer la totalité du secteur Gethme à peine un millénaire. En se faisant passer pour un apôtre, il a réussi à ce que la population entière de la planète Medredax se suicide pour qu’il puisse se repaître de leurs âmes. Ses ravages sont légion et il fait partie des pires créatures que la galaxie ait connue.

Le Prince Démon rencontra finalement un adversaire à sa hauteur sur le monde de Clanar II. Il avait réduit en esclavage la population primitive indigène et la forçait à accomplir des sacrifices sanglants en son nom. Des générations entières d’innocents furent offertes en sacrifice pour assouvir la soif de puissance du Démon avant que l’Inquisiteur Quixos ne libère les Clanars de leur infâme asservissement. Il mena une bande de guerriers pour traquer le corps de l’hôte du Prince Démon et porta lui-même le coup fatal de son Épée Démoniaque dans laquelle était enfermée l’essence de Kharnagar le Mortifère, un Prince Démon qu’il avait vaincu quelques années plus tôt. Alors que le corps de son hôte périssait l’esprit de Cherubaël rechercha un nouveau corps pour s’incarner et choisit l’un des guerriers de la suite de Quixos. Toutefois, l’Inquisiteur avait anticipé les intentions du Prince Démon et avait auparavant inscrit sur les corps des membres de sa suite des pentagrammes de protection et de puissants sceaux de soumission auquel aucune créature du Warp ne pouvait résister.

Lorsque le Démon s’incarna dans le corps du guerrier, il se rendit compte qu’il venait d’être fait prisonnier. Sa fureur fut terrible et parvint presque à détruire le corps qui l’hébergeait. Des spasmes de puissance parcouraient sa peau, faisant jaillir des éclairs d’énergie par ses yeux et transformant le corps du malheureux pour qu’il s’adapte à la présence du Démon. Deux cornes atrophiées poussèrent sur son front et une lueur démoniaque se mit à briller là où autrefois se trouvaient les yeux de son hôte. Une mini tornade se leva dans la pièce et entoura le corps, l’élevant dans les airs tel un spectre maléfique. Malgré tout, les tentatives d’évasion de Cherubaël restaient vaines, la connaissance de l’Inquisiteur des abominations du Warp était assez importante pour lui permettre d’empêcher le Prince Démon de s’enfuir. L’Inquisiteur enchaîna la créature et lui planta des épingles sacrées en or dans le corps en entonnant les six cent soixante-six versets de la Litanie de Soumission. Il attacha ensuite avec des chaînes d’argent des parchemins sur lesquels étaient inscrits de son sang des serments d’allégeance que l’être humain ne peut prononcer sans sombrer dans la folie.

C’est ainsi que le Prince Démon Cherubaël fut soumis à la volonté de l’Inquisiteur Quixos et que prit fin son règne de terreur. Toutefois, Quixos n’était pas un Inquisiteur ordinaire. En effet, de nombreuses années avant sa rencontre avec Cherubaël, il avait réussi à bannir un Démon du monde de Lackan XV. Par malheur, un fragment de l’une des griffes de la bête se logea dans sa poitrine et nul apothicaire n’osa la retirer de peur de mettre en péril la vie de l’Inquisiteur. Bien que le fragment eût affaibli Quixos physiquement, il lui permettait aussi d’établir un lien direct avec le Warp et ainsi de mieux comprendre la nature même du Chaos. C’est ainsi qu’il décida de poursuivre son enquête sur le fonctionnement de cette entité corruptrice, gagnant ainsi cette réputation de dissident au sein même de l’Inquisition.

Cherubaël à son service, les pouvoirs de Quixos se développèrent de jour en jour alors que son corps commençait à muter imperceptiblement et que son esprit sombrait lentement dans la folie. Durant un siècle, Quixos et Cherubaël détruisirent de nombreux ennemis de l’Imperium et les pouvoirs psychiques du Possédé se révélèrent d’une valeur inestimable pour l’Inquisiteur. Dans les années qui suivirent, Quixos dut accomplir de nombreux rituels blasphématoires pour transférer l’essence démoniaque du Prince Démon dans de nouveaux corps. En effet, la substance même du Chaos détruisait irrémédiablement les corps des hôtes et même les pouvoirs du Prince Démon ne pouvaient empêcher leur lente désagrégation. La chair de chaque nouvelle victime était corrompue en peu de temps par les pouvoirs du Chaos et le corps devenait incapable de contenir le Démon. Des centaines de victimes furent ainsi sacrifiées et à chaque incarnation de Cherubaël, Quixos perdait un peu plus de son humanité et chaque connaissance occulte qu’il amassait corrompait un peu plus son âme.

Certains pensent que les rituels de Quixos étaient voués à l’échec dès le départ car ils avaient été corrompus et que c’était la nature démoniaque du Prince Démon qui poussait l’Inquisiteur un peu plus loin sur le chemin de la folie. Toutefois, nul n’en fut jamais certain car Quixos fut déclaré hérétique et Extremis Diabolus en 342.M41 par l’Inquisiteur Eisenhorn. Trois années plus tard, il fut exécuté par ce dernier et Cherubaël passa au service du nouvel Inquisiteur. Les circonstances de la mort de Quixos sont entourées de mystère et Eisenhorn ne parle jamais de ce qui s’est passé entre l’Inquisiteur hérétique et lui.

Le Prince Démon se bat aux côtés de son nouveau maître depuis de longues années. Les détracteurs d’Eisenhorn au sein de l’Inquisition pensent toutefois que le développement de ses pouvoirs psychiques durant ces dernières années est dû à la présence du Possédé et aux liens étroits qui les unissent. Que cela soit vrai ou non, nombreux sont ceux à croire qu’Eisenhorn risque de devenir un danger pour l’Imperium, comme le fut autrefois Quixos le renégat.

Seul l’avenir nous le dira…

Source

Pensée du Jour : « Ne craignez pas d’utiliser le plus gros canon. »
  • White Dwarf N°88 (Août 2001)