Chenillé Crachepeste

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Death guard banner.png
Death guard banner left.jpg
Death guard banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Death guard page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Death guard page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Death guard gothic.jpg
Death guard angle.png
Death guard angle.png


Un Chenillé Crachepeste.

Mortarion lui-même perfectionna la conception des premiers Chenillés Crachepeste pour en faire une œuvre de pure malveillance. Le Seigneur de la Mort voulait créer la pièce d’artillerie mobile suprême, surclassant tous ses homologues impériaux, afin de prouver la supériorité de la Death Guard sur les adorateurs du cadavre sur son trône. Il s’isola pendant des mois dans les spires enfumées du Manoir Fuligineux, obsédé par sa trouvaille et mobilisant son intellect remarquable pour relever ce défi.

La Machine-Démon ainsi créée reflète bien les valeurs de la figure de cauchemar qui l’inventa. Le Chenillé Crachepeste est un char de siège pesant et redoutable, pourvu d’énormes lames d’éperonnage, d’un épais blindage et de moteurs démoniaques qui lui confèrent une incroyable résilience. Son Mortier Crachepeste possède un arc de tir parabolique et une portée terrifiante, tandis que leurs obus associent des explosifs à large rayon et des nuages de spores corrosives pour infliger des dégâts comparables à ceux du Canon Démolisseur impérial. L’inconvénient de cette arme est son incapacité à tirer sur des cibles situées en deçà de sa portée minimale. Néanmoins, le reste de l’armement du Crawler vise justement à massacrer l’ennemi à courte portée, en crachant une vase toxique et des grêles de balles virales.

La décision de Mortarion de faire de ces véhicules des Machines-Démons en dit long pour son mépris des êtres vivants. Un équipage mortel - même de la Death Guard - peut être blessé ou tué, ou commettre des erreurs humaines. Même s’il faut fournir de grands efforts pour lier un Démon à chaque Chenillé Crachepeste, une fois l’entité installée, elle obéit inlassablement à ses maîtres et donc, par extension, à la volonté de Mortarion.

Les Chenillés Crachepeste ne sont pas des véhicules rapides, même quand ils mettent les gaz, mais leur progression est aussi implacable et écrasante que la Death Guard elle-même. Conçus pour soutenir les offensives d’infanterie, ils avancent telles d’énormes limaces mécaniques, leurs mortiers tirant avec la régularité d’un métronome. Les obus sifflent en tombant au milieu des rangs ennemis, puis l’onde de choc répand du feu, des shrapnels et des nuages de spores mortelles.

Une zone subissant un tel bombardement soutenu est si saturée de spores toxiques qu’elle devient hostile à la vie. Les armures offrent une protection médiocre, les spores démoniaques rongeant les grilles de ventilation et les joints de confinement, corrodent même les plaques d’adamantium, et sapent le rocbéton couche après couche jusqu’à se déverser dans les bunkers les mieux protégés. Ces effets abominables ont fait du Chenillé Crachepeste une arme particulièrement détestée, et les ennemis s’efforcent de le détruire à tout prix. Même les Démons de Nurgle le regardent avec un air de désapprobation, car là où il frappe, il ne peut y avoir aucun cycle de renaissance, aussi infect soit-il. Pour ses victimes, il n’y a qu’une mort sempiternelle.

Médias Externes

Source

Pensée du Jour : « L’Innocence ne prouve rien. »
  • Codex Heretic Astartes Death Guard, V8