Chasse aux Ak'Haireth

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

L’une des premières campagnes de l’Alpha Legion dont la date peut être bien corroborée implique le xenocide de la forme extraterrestre connue sous le nom d’Ak’Haireth, ou "Buveurs d’Os" dans la langue vernaculaire. Les Ak’Haireth étaient une forme de vie fongiforme, prédatrice et parasitaire dont la sensibilité n’a été acquise qu’en opérant comme des "fleurs" de gestalt psychiquement entrelacées, et dont l’existence a été alimentée par le siphonnement lent et douloureux d’aliments provenant d’animaux vivants - la moelle osseuse humaine étant une source privilégiée. N’ayant aucune créativité technologique propre, les Ak’Haireth opéraient au bord du Segmentum Solar occidental, habitant les vaisseaux spatiaux d’autres espèces, tels des charognards et attaquant des colonies isolées et des Mondes Sauvages incapables de résister à leurs prédations.

D’abord rencontré dans les premières années de la Grande Croisade, les Ak’Haireth avaient été soumis à des campagnes d’extermination menés à la fois par les Luna Wolves et la VIIIe Légion (pas encore formellement connue sous le nom de Night Lords) et qui avaient été considérés comme des succès. Cependant, espèce lâche, les Ak’Haireth avaient l’habitude de fuir le combat, et avec le temps, il est devenu évident que des graines de moelle des Xenos s’étaient cachées et avaient survécu.

En 986.M30, des rapports d’attaques contre des avant-postes isolés et des navires dans la région des désolations stellaires près d’Olmec indiquaient que les Ak’Haireth augmentaient à nouveau dangereusement en force et en nombre. L’Alpha Legion, unie avec son Primarque depuis seulement une poignée d’années auparavant, reçu l’ordre de mener le xenocide de l’espèce avant qu’elle ne puisse se propager davantage. La solution d’Alpharius et de sa Légion au problème était à la fois calculée dans sa planification et impitoyable dans son exécution. Tout d’abord, la Légion divisa une grande partie de sa flotte en escadrons de chasseurs-tueurs pour chasser les vaisseaux infestés d’Ak’Haireth à travers les vide, manipulant leurs instincts de prédateurs pour tendre des embuscades afin d’identifier les lieux où les Xenos trouvaient refuge pour échapper à leur poursuivants. Deuxièmement, elle analysa les précédents schémas d’infestation et d’attaque, et a rapidement compris que, dans leur terreur, certaines factions de l’Humanité s’étaient livrées à la domination des aliens, leur fournissant un hommage de sacrifices vivants. Tandis que dans d’autres, en échange d’être épargnés ou peut-être pour gagner des ressources, ont fournies une aide aux Xenos pour préparer leurs attaques. Une telle corruption secrète les avait protégé de la vigilance de l’Imperium pendant plusieurs décennies jusqu’à ce qu’ils soient finalement devenus trop nombreux et trop affamés pour garder leurs attaques secrètes.

L’Alpha Legion utilisa à son propre avantage cette sombre alliance, infiltrant la conspiration avec ses agents, recueillant des renseignements et attirant les plus grandes concentrations de fleurs de moelle parasitaire jusqu’à leur mort dans des pièges préétablis, tuant les autres lors d’abordages de leurs navires infestés ou par un bombardement cyclonique de masse dans leurs nids de reproduction cachés. La punition pour les mondes qui avaient aidé les Xenos fut tout aussi brutale. Leurs dirigeants ont été passés au fil de l’épée pour leurs crimes, et les colonies elles-mêmes châtiées par l’empoisonnement de leurs réserves d’eau, par la déstabilisation de leurs climats ou de leurs schémas sismiques. Beaucoup moururent sur ces mondes, et ceux qui survécurent eurent besoin à la fois de la force de la volonté et de l’unité pour surmonter cette épreuve, des vertus dont ils avaient si tristement manqué auparavant.

En l’espace de trois années sidérales, les Ak’Haireth avaient été chassés et précipités au bord de l’extinction, mais, encore une fois, l’analyse révéla que certains auraient fui et qu’inévitablement, la menace n’avait pas pris fin. Toujours prêts à accepter des solutions que d’autres ne toléreraient pas, Alpharius et les Apothicaires de sa Légion n’avaient pas été oisifs dans leur préparation à cette éventualité. Pendant les trois années de leur campagne acharnée contre les "Buveurs d’Os", l’Alpha Legion ne s’est pas contentée de détruire les Xenos, elle a aussi voulu les comprendre, et découvrir leurs secrets et leurs vulnérabilités au niveau cellulaire. En coopération avec le Magus Biologis du Mechanicum, elle a créée un virus mortel, fruit de ses vivisections.

La ruse de l’Alpha Legion est alors entrée en jeu, pas seulement avec la création de l’arme biologique, mais plutôt dans la méthode insidieuse de son déploiement. Il ne devait pas être semé à travers les étoiles ou sur les Mondes Morts d’où s’étaient exilés les Ak’Haireth dans l’espoir de revenir un jour, mais plutôt sur les mondes qu’ils avaient attaqué. Ce sont les humains qui peuplaient ces mondes et ceux qui naissaient dans l’espace entre les planètes qui furent infectés par le virus. Dans la population humaine, le taux de mortalité du virus n’était que de 7%, mais pour les Ak’Haireth qui pourraient se nourrir d’elle ou des générations futures dans les siècles à venir, il était irrémédiablement mortel. Alpharius avait remporté la victoire finale contre les Xenos en empoisonnant sa réserve alimentaire - l’Humanité. [1]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « La tolérance n’est qu’un signe de faiblesse. »
  • The Horus Heresy, Book Three - Extermination
  1. The Horus Heresy, Book Three - Extermination, Chapter The Alpha Legion - Exemplary Battle - The Hunting of the Ak'Haireth (traduit de l'anglais par Guilhem)