Chars Leman Russ

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Unknown.png L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Leman Russ
Les Leman Russ ne sont sans doute pas les plus perfectionnés, pas plus que les plus confortables des véhicules, mais leur conception rustique et leur aptitude à fonctionner même lorsqu’ils sont manœuvrés par un équipage débutant contribuent à en faire un des tanks les plus utilisés dans les armées de la Garde Impériale.

Mortel, robuste et pléthorique, le Leman Russ est le char de combat le plus largement déployé au service de l’Empereur et un des symboles incontournables de l’Astra Militarum, une montagne de fer inflexible et d’intolérance caparaçonnée dont l’avance inexorable a déjà réduit en pulpe rougeâtre des milliards d’ennemis.

La simplicité de ce tank le rend facile à fabriquer et à entretenir, si bien qu’il est produit par millions sur les Mondes-Forges et dans les usines des Ruches de toute la galaxie, et les armés impériales peuvent aligner plusieurs dizaines de compagnies de Leman Russ afin de submerger l’adversaire, fournissant ainsi aux régiments de la Garde Impériale et des Forces de Défense Planétaire un puissant appui blindé indispensable pour survivre sur les champs de bataille brutaux et implacables du 41e Millénaire. Seuls les tirs les plus puissants parviennent à pénétrer son épais blindage, ce qui permet à ce blindé de défendre des positions stratégiques, tandis que son armement varié lui permet de percer aisément les lignes ennemies quand il passe à l’offensive. Sa conception simple et robuste lui a permis de passer l’épreuve des siècles, tandis que sa polyvalence et sa facilité de construction en font l’un des chars les plus demandés par les officier de la Garde.

Le char Leman Russ est l’incarnation de la force brute. Les tourelles principale et latérales, ainsi que la casemate du char, accueillent des armes lourdes redoutables. Ce n’est toutefois pas un véhicule sophistiqué et il contient peu de systèmes avancés de ciblage ou de contrôle. Le confort de l’équipage est réduit au minimum en raison de son espace intérieur exigu, chaud et très bruyant, et le vacarme engendré ne permet la communication que par le système intercom du char. Ce qui manque au Leman Russ en technologie, cependant, il le compense largement en termes de robustesse et de fiabilité, et il est capable de résister aux climats les plus extrêmes et de continuer à fonctionner. Du froid glacial des marais de méthane à la chaleur torride des déserts sulfureux et à la végétation dense des mondes envahis par la jungle, le char de combat Leman Russ ne manque jamais à son devoir.

Bien qu’il s’agisse d’un véhicule lent et lourd par rapport à beaucoup d’autres véhicules de l’arsenal de l’Imperium, il peut être construit à partir d’une vaste gamme de matériaux selon la disponibilité locale et son moteur très efficace fonctionnera avec presque tous les carburants, deux caractéristiques utiles dans une armée qui combat sur différents types de champs de bataille dans la galaxie. Le char est également de construction robuste, avec une coque moulé en plastacier renforcé de plusieurs centimètres d’épaisseur et une tourelle suffisamment solide pour résister à l’impact de la plupart des obus et armes ennemis. La majeure partie de son blindage est concentrée sur la face avant, plus mince sur les côtés et encore plus mince à l’arrière, ce qui permet au puissant moteur du Leman Russ de déplacer son poids considérable sans surchauffer ni surcharger la transmission.

Il faut au moins quatre membres d’équipage pour faire fonctionner un Leman Russ, et deux artilleurs supplémentaires sont nécessaires si le char a des tourelles latérales équipés pour la défense rapprochée. Grâce à la conception simple et fonctionnelle du véhicule, les nouveaux membres d’équipage peuvent se familiariser avec le fonctionnement du char en un temps relativement court par rapport aux autres machines de guerre de l’Imperium. Ce n’est toutefois pas un substitut à l’expérience durement acquise sur le champ de bataille, mais étant donné la construction solide et la gamme d’armes puissantes et efficaces du Leman Russ, même les recrues les plus inexpérimentées ont toujours une chance, si mince soit-elle, de survivre à leur première rencontre avec l’ennemi.

Ces formations blindées jouent un rôle essentiel dans la stratégie des Commandants Impériaux. Lors des plus grandes offensives, des armées blindées s’étendant sur un front de plusieurs kilomètres dévastent tout sur leur passage dans une tempête de fer et de feu. Néanmoins, il est plus répandu de voir les Compagnies Blindées scindées en escadrons afin de soutenir au mieux l’infanterie et l’artillerie mobile. La présence d’un seul Leman Russ est un atout incontestable pour une compagnie d’infanterie de la Garde Impériale, tandis que tout un escadron de ces engins est une menace sérieuse que l’ennemi ne pourra pas ignorer. Les escadrons de Leman Russ peuvent être déployés pour servir de fer de lance lors d’une offensive, pour colmater une brèche ou pour préserver l’artillerie d’une percée adverse. Grâce à ses nombreuses variantes, le Leman Russ est un outil polyvalent et mortel à disposition de tous les commandants de la Garde Impériale.[1]

  • Avance Implacable : Le robuste châssis du Char Leman Russ lui permet de maintenir une redoutable cadence de tir tandis qu’il avance sur l’ennemi.

Les Variantes de Chars Leman Russ[modifier]

La puissance de feu des chars permet d’éviter qu’un assaut d’infanterie ne se transforme en bain de sang. Il existe de nombreux modèles différents de Leman Russ, comme c’est le cas pour tous les SCS, sa conception est facilement adaptable à une variété de rôles et plusieurs de ses composants sont tenus en si haute estime qu’ils sont incorporés dans d’autres véhicules. Les variantes du Leman Russ offrent une combinaison d’épais blindage et de canon dévastateurs. L’une des variantes les plus courantes du Leman Russ est le char de siège Demolisher, qui a été réarmé pour porter un gros Canon Démolisseur pour le soutien rapproché et la destruction du bunker. D’autres variantes vont de l’Exterminator, du Vanquisher, du Atlas Recovery Tank aux véhicules transbordeurs et dragueurs de mines.[2]

Leman Russ Standard[modifier]

LemanRussStandard.png
Il s’agit du char le plus répandu au sein de l’Astra Militarum. C’est un modèle éprouvé qui a passé avec succès l’épreuve du temps, si bien qu’il est le plus sollicité par les officiers de la Garde Impériale.

Grâce à son armement secondaire polyvalent et son Obusier de gros calibre, le Leman Russ est en mesure d’affronter n’importe quelle menace sur le champ de bataille. Un seul escadron est souvent décisif, aussi bien lors d’un déploiement offensif que défensif.


LEMAN RUSS[3]
Modèles : ......................... Types II à XI. Chaque modèle compte des centaines de variantes régionales, utilisant des matières premières et des technologies équivalentes.
Origine : ........................... N’importe quel monde industrialisé de l’Imperium peut produire des Leman Russ.
Type de Véhicule : ............. Char de Combat Blindage Structure : ........... 150mm
Longueur : ....................... 7,08m Blindage Superstructure : .... 180mm
Largeur : ......................... 6m (tourelles latérales incluses) Blindage Tourelle : ............. 200mm
Hauteur : ......................... 4,38m (tourelle incluse) Protège Canon : ................. 100mm
Garde au Sol : .................. 0,45m Moteur : ........................... HL230 V12 à Polycarburant
Poids à Vide : ................... 60 tonnes Vitesse Maximum : ............. 35km/h sur route, 21km/h tout-terrain
Armement Principal : ......... Obusier Munitions Principales : ........ 40 coups
Armement Secondaire : ...... Canon Laser de coque
Bolter Lourd en tourelles
Munitions Secondaires : ...... Illimité (cellule Canon Laser)
600 coups
Angle de Tir Vertical : ......... de -8° à +28° Angle de Tir Horizontal : ..... 360°
Équipage : ........................ 6 (Chef, Pilote, Canonnier, Chargeur, 2 Canonniers pour les tourelles)

Leman Russ Exterminator[modifier]

LemanRussExterminator.png

Le Leman Russ Exterminator est une variante répandue du modèle standard, remplaçant son obusier par un Autocanon jumelé. Généralement équipé de multiples Bolters Lourds montés en tourelles et sur la coque pour une puissance de feu supplémentaire, le Leman Russ Exterminator peut déchaîner une véritable grêle ininterrompue de projectiles qui déchiquettent facilement les blindages légers et les fantassins qui se trouvent à la portée des canons de son équipage. En particulier, en renonçant à son efficacité antichars pour une puissance de feu anti-infanterie accrue, l’Exterminator s’impose quand il est déployé pour affronter les hordes de troupes ennemies légèrement équipées telles que des bandes d’Ork ou des essaims Tyranides. Ainsi, même s’il n’a pas l’allonge des autres variantes, le Leman Russ Exterminator peut décimer l’infanterie en un clin d’œil, avant qu’elle atteigne les lignes de l’Astra Militarum.

Comme pour la plupart des modèles Leman Russ, différents schémas de l’Exterminator sont répertoriés. La tourelle de Gryphonne IV par exemple, qui se distingue par son manteau de canon fortement blindé et ses plaques de blindage supplémentaires boulonnées sur les côtés de la tourelle, est équipée d’un double Autocanon avec amortisseurs de recul qui sont à peine visibles là où le manteau s’arrête. Il n’a pas non plus de frein de bouche ou de suppresseur de flash.

En plus d’être doté d’armes à tir rapide, l’Exterminator est également légèrement plus rapide qu’un char de combat Leman Russ standard, la taille réduite de ses armes principales lui permettant d’atteindre une vitesse de pointe supérieure. Les commandants de compagnies de chars astucieux ayant conscience de cet avantage incluent souvent au moins un Exterminator dans une mission de reconnaissance. Les Exterminators sont souvent attachés aux compagnies de reconnaissance du régiment pour y ajouter une puissance de feu importante sans trop affecter leur mobilité et leur vitesse, qui est importante pour les compagnies de reconnaissance. La théorie étant que la puissance de feu et le blindage plus lourds d’un char d’assaut Exterminator donneront aux véhicules un avantage vital dans leur engagement initial avec les unités ennemies.

La polyvalence du char d’assaut Exterminator lui a permis de remplir de nombreux rôles au sein d’un régiment blindé de la Garde Impériale, ses armes à tir rapide, par exemple, sont souvent utilisées comme mesure palliative pour la défense anti-aérienne. Bien qu’ils n’aient pas l’élévation et les viseurs avancés pour remplir ce rôle efficacement, les commandants de chars ont utilisé des Exterminators pour lancer un mur de feu contre des attaques aériennes ennemies avec un certain succès. La plupart des commandants préfèrent toujours s’adresser aux Hydres pour obtenir une telle couverture, mais comme elles ne sont pas toujours disponibles, d’autres moyens doivent être utilisés quand la nécessité l’exige.[4]

Leman Russ Vanquisher[modifier]

LemanRussVanquisher.png

Le Vanquisher est une version plus sophistiquée du char de combat Leman Russ de base. Autrefois plus fréquente partout où les armées de l’Imperium combattaient, elle se fait de plus en plus rare car les compétences et la technologie nécessaires à la construction de son long canon de combat ont été perdues lorsque le Monde-Forge de Tigrus fut envahie par le Boss de Guerre Ork Arrgard le Profanateur en M35.

La puissance de son canon et la sophistication de ses munitions sont telles qu’il n’existe aucune armure connue qu’un Canon Vanquisher ne puisse pénétrer, et il est attesté que même l’épaisse armure des Titans a été perforée par un coup direct, si bien que le Vanquisher est déployé en priorité contre les plus redoutables adversaires. Les Vanquishers qui restent en service sont donc soigneusement entretenus et ne sont accordés qu’aux équipages de chars qui ont démontré qu’ils peuvent accomplir leur devoir sans faille contre certains des ennemis les plus lourdement blindés auxquels les armées de la Garde Impériale font face.

Le Vanquisher a acquis une réputation redoutable parmi les régiments de blindés de l’Astra Militarum qui ont la chance de pouvoir les déployer. Le haut niveau de précision, la longue portée et le taux élevé de destruction au premier coup en font l’arme antichar de choix pour la plupart des Commandants. Beaucoup d’ennemis de l’Imperium en sont venus à reconnaître le danger que représente un Vanquisher, et ils sont rapidement devenus des cibles hautement prioritaires pour les équipages de chars ennemis et les armes lourdes.

Les régiments de la Garde Impériale équipés par certains Mondes-Forges commencent désormais à aligner un nombre restreint, mais croissant, de nouveaux Vanquishers. Depuis la perte de Tigrus, les Technoprêtres de l’Adeptus Mechanicus ont fait des efforts acharnés pour reproduire les canons des Vanquisher survivants, avec des succès limités. Bien que les progrès aient été lents et difficiles, Gryphonne IV et Stygies VIII ont pu ressusciter leurs propres versions du Canon Vanquisher. Le Vanquisher de Stygies VIII utilise une version du Canon Vanquisher qui, tout en manquant de l’immense longueur des canons de Gryphonne IV qui lui permettent de générer la vitesse avec un obus, utilise un calibre légèrement inférieur et sans rayures sur le canon. Les connaissances secrètes, jalousement gardées par les Techoprêtres de Stygies VIII, ont été utilisées pour incorporer une meilleure stabilisation du canon et un amortissement du recul après chaque coup pour contrecarrer les pires effets et la violence du tir, les équipes du char ont déclaré que la vitesse supérieure du canon lisse aide la précision lors du premier coup mais, du fait du déplacement plus intense du canon, ne facilitent pas les tirs ultérieurs. On pense que des travaux sont en cours sur Stygies VIII pour rectifier cette situation, mais étant donné que le processus d’approbation pour toutes les modifications des SCS existants peut prendre des décennies, voire des siècles, cela ne devrait pas se produire de sitôt.[5]

Leman Russ Eradicator[modifier]

LemanRussEradicator.png

Contrairement au Vanquisher, le modèle Eradicator est toujours construit sur un grand nombre de Mondes-Forges à travers l’Imperium - ceux construits sur le Monde-Forge d’Agripinaa étant particulièrement appréciés en raison de leur fiabilité et de la précision de leurs armes principales. C’est une variante populaire du char de combat Leman Russ, en particulier parmi les régiments Cadiens qui l’ont utilisé en grand nombre dans la bataille pour Khai-Zhan, un Agri-Monde à environ cent années-lumière de l’Œil de la Terreur qui s’était détourné de la lumière de l’Empereur.

Mieux adapté aux champs de bataille urbains et pour appuyer l’infanterie en terrain dense, le puissant Canon Nova de l’Eradicator tire des obus lourds de haut calibre doté d’un cœur subatomique. En raison de la nature instable du noyau très réactif de ces obus, les commandants de la Garde Impériale s’attendent à ce qu’un faible pourcentage de leur propre force soit anéanti en raison de leur explosion prématurée lors du chargement dans le Canon Nova. Ce taux d’attrition est jugé acceptable compte tenu des dégâts que l’arme peut infliger à l’ennemi si elle réussit à tirer, car l’onde de choc des obus est plus que capable de détruire les barricades, et avec elles tout véhicule ou infanterie ennemie qui pourrait s’y abriter.

Bien qu’il ne possède pas la longue portée du Leman Russ Vanquisher ou de l’Exterminator, son équipage peut toujours engager des cibles à une distance beaucoup plus grande que le Leman Russ Punisher, par exemple. Il est également capable d’engager des véhicules blindés beaucoup plus lourdement blindés que certaines autres variantes de Leman Russ, en particulier celles développées plus récemment. Il ne bénéficie cependant pas de la protection du blindage arrière supplémentaire dont ont été dotés les modèles plus récents, un oubli malencontreux pour un véhicule que l’on retrouve souvent dans les rues des champs de bataille urbains où les attaques peuvent venir tout aussi bien par derrière que sur le flanc ou le front.[6]

Leman Russ Demolisher[modifier]

LemanRussDemolisher.png

Bien que les gros canons de l’Imperium soient très efficaces, peu de Commandants de la Garde Impériale sont prêts à maintenir leurs régiments en réserve trop longtemps pendant qu’un barrage d’artillerie des fortifications ennemies est en cours. Cependant, si l’ordre d’attaquer est donné trop tôt, les troupes de première ligne seront souvent confrontées à un ennemi qui est encore lourdement retranché et bien protégé. À un moment donné dans le passé lointain de l’Imperium, le modèle Leman Russ a été modifié pour fournir une solution à ce problème et le Demolisher a été créé.

Le Leman Russ Demolisher est un char de siège mobile lourdement blindé, qui sert presque exclusivement lorsque le Commandement recherche une percée. Ce tank a été construit pour un rôle, celui de briser les lignes. Grâce à son blindage avant renforcé, le Demolisher est capable de progresser sous un feu nourri afin de placer son canon à portée d’une forteresse ennemie ou d’une autre fortification. Son Canon Demolisher dispose d’une puissance de destruction ahurissante, ce qui lui permet de dominer tous les affrontements à courte portée, et peut faire exploser toutes les structures sauf les plus lourdement renforcées, avec pour résultat la création d’une brèche par laquelle les blindés et autres fantassins pourront s’abattre sur ceux qui ont réussi, d’une façon quelconque, à résister au tirs de barrage dévastateur du Demolisher.[7]

Leman Russ Punisher[modifier]

LemanRussPunisher.png

Un ajout relativement récent, le Punisher échange ses capacités antichars contre l’aptitude à massacrer l’infanterie. Il est basé sur le modèle standard Leman Russ, mais avec un certain nombre de modifications qui lui permettent de remplir un rôle vital d’anti-infanterie lourde qui, selon certains, a longtemps fait défaut aux régiments de la Garde Impériale. Comme le Leman Russ Executioner et le Demolisher, il est plus lourdement blindé pour se protéger contre les attaques à bout portant, mais là où le Demolisher a été créé pour détruire les fortifications ennemies à portée, le Leman Russ Punisher est plus efficace pour détruire l’infanterie ennemie de près surtout lors des attaques orchestrées par les armées massives comme les Xenos Orks et Tyranides.

Grâce à l’énorme vitesse de tir de son Canon Gatling Punisher, l’équipage du char peut faucher les rangs ennemis avec des effets dévastateurs, briser une charge ou, tout du moins, réduire suffisamment les effectifs ennemis pour ceux qui le suivent pour faire le ménage. Son Canon Gatling de tourelle ne fait pas dans la subtilité, et applique le principe d’une cadence de tir délirante afin qu’aucun soldat ne réchappe à sa fureur. Le Leman Russ Punisher est donc principalement un véhicule de soutien de l’infanterie et ses escadrons sont souvent placés à la tête d’une force de la Garde Impériale en progression pour dégager la route.

Peu d’autres chars de l’Astra Militarum atteignent la cadence de tir d’un Leman Russ Punisher, mais comme les lignes de front de l’armée avancent implacablement, le réapprovisionnement peut s’avérer difficile à se procurer, aussi les équipages des Punishers retirent souvent tous les équipements non essentiels de leur véhicule pour empiler autant de munitions que possible à bord, avant le départ. Cela leur permet de rester au combat beaucoup plus longtemps qu’on ne s’y serait attendu, surtout si l’on considère la réputation bien méritée de nerveux de la gâchette et de têtes brûlées dont jouissent la plupart des équipages des Punishers. Il y a cependant une ligne fine au-delà de laquelle l’efficacité du Punisher diminue car, ayant sacrifié la capacité antichars renommée du Leman Russ pour sa puissance de feu anti-infanterie, une fois que les blindés ennemis sont en position d’attaque, le Punisher peut rapidement être dépassé par l’artillerie et se retrouver vulnérable.[8]

Leman Russ Executioner[modifier]

LemanRussExecutioner.png

Initialement développé pendant la mythique période de l’Âge de la Technologie, l’Executioner est un exemple brillant des sommets que l’Humanité a atteint pendant cette période glorieuse de l’accomplissement scientifique. Ce char est l’une des plus anciennes variantes du char de combat Leman Russ standard. D’anciens documents conservés dans les archives de l’Adeptus Mechanicus sur Mars indiquent que pendant la Grande Croisade, l’Armée Impériale a déployé des régiments blindés complets d’Executioners ; mais ces jours sont depuis bien longtemps révolus et, au cours des milliers d’années, la connaissance de la technologie du plasma s’est raréfiée, et désormais, les derniers Leman Russ Executioner sont des reliques.

On ne voit plus que rarement d’Executioners dans les armées de l’Imperium, et Ryza est le seul à perpétuer sa fabrication pour la Garde Impériale. Reconnus au sein de l’Adeptus Mechanicus pour sa connaissance des arts mystiques de la construction des réacteurs à plasma et des champs magnétiques de confinement, les régiments Skitarii du Monde-Forge sont presque exclusivement équipés d’Executioners, comme il en était l’époque des temps anciens.

Comme ses petits cousins, le Canon à Plasma du char est une arme de guerre capricieuse mais terriblement dévastatrice. Il est particulièrement efficace contre l’infanterie lourdement blindée, son plasma pulsé incinère les ennemis de l’Empereur dans un faisceau concentré de lumière incandescente qui brûle avec la fureur du soleil, incinérant aisément l’infanterie et réduisant en flaque de métal les chars ennemis. Pour des engagements de courte durée, le Canon à Plasma se révèle particulièrement efficace, mais en cas d’affrontements prolongés, l’arme devient un peu moins performante, le temps nécessaire pour recharger sa pile à combustible photonique mettant souvent le véhicule et son équipage en danger pendant la furie des affrontements qui se succèdent dans le feu des combats.

Compte tenu des températures féroces générées par le Canon à Plasma lorsqu’il est actionné, le modèle de tourelle Ryza intègre des aérations de secours pour disperser la chaleur à chaque tir. Celles-ci sont positionnées sur les côtés avant de la tourelle, l’équipage étant en outre protégé par un bouclier thermique protecteur. C’est suffisant pour les sauver en cas de brèche mineure dans le champ de confinement du canon, ce qui leur laisse le temps de s’échapper. Cependant, si le pire devait se produire, une défaillance catastrophique du champ de confinement peut entraîner la destruction de l’ensemble du véhicule et d’une large zone autour de celui-ci. Pour réduire ce risque, de nombreux Executioners de Ryza incorporent un système de refroidissement chimique vers l’arrière de la tourelle comprenant deux conduites d’alimentation de liquide de refroidissement. Ceux-ci traversent le sommet de la tourelle jusqu’à l’arme, mais sont exposés et peuvent être endommagés par le feu ennemi, rendant le système de refroidissement d’urgence moins fiable, et ce facteur contribue à la prédisposition des équipages à abandonner leur Executioner dès le premier signe d’un dysfonctionnement. Cependant, tout membre d’équipage qui saute hors de son char d’assaut encourt de lourdes peines, voire une exécution immédiate, de la part des Commissaires du régiment si son crime est découvert ![9]

Leman Russ Conqueror[modifier]

Le Conqueror n’est pas une variante courante du char de combat Leman Russ standard. Les archives montrent qu’il n’est actuellement produit qu’en grand nombre sur le Monde-Forge de Gryphonne IV, où les plans originaux ont été redécouverts pendant le 38e Millénaire.

Les craintes initiales que la conception du canon plus petit n’entraîne une perte excessive de la puissance de feu du Leman Russ ont été dissipées lorsque les essais sur le terrain ont démontré que le recul réduit du contrepoids de la barre de torsion du canon offrait une plus grande précision lors du tir en mouvement. En plus de donner une plus grande mobilité à la conception originale du Leman Russ, la taille réduite du canon signifiait également que le char tirait maintenant des obus plus petits, permettant aux chargeurs de maintenir un taux de tir supérieur. L’espace ainsi économisé sur la tourelle augmente également la quantité de munitions pouvant être transportées, ce qui signifie que le Conqueror a besoin de moins de ravitaillement pendant les opérations offensives.

La conception de la tourelle du Conqueror comprend également des plaques de blindage supplémentaires rivetées sur les côtés avant, un Fulgurant monté coaxialement pour la défense anti-infanterie, qui évite d’avoir à installer un Fulgurant sur le pivot supérieur et évite ainsi au commandant du char de tirer depuis sa position exposée, et un petit projecteur qui peut également servir pour communiquer en cas de panne du vox ou de brouillages dus aux conditions météorologiques. L’amélioration des entrées d’air et de la ventilation par l’intermédiaire de silencieux et de soupapes de fermeture modifiés signifie que le véhicule peut être scellé contre tous les dangers environnementaux, sauf les plus extrêmes, et pour y remédier, l’arrière de la tourelle comprend une trappe blindée d’accès aux munitions, ce qui rend le réarmement du Conqueror rapide et facile. Cette trappe peut également être utilisée pendant les combats pour se débarrasser des douilles d’obus sans qu’un membre de l’équipage n’ait besoin de sortir de son véhicule.

La construction de la première série du modèle redécouvert de Conqueror a été entièrement confiée aux Skitarii de Gryphonne IV pour la Campagne de Castra. Opérant en conjonction avec un bataillon de Titans Griffons de Guerre, les escadrons équipés de Conqueror étaient aisément capables de suivre les machines de guerre pendant qu’ils encerclaient et piégeaient les assaillants de la Ruche Castra Septus. Ils ont ensuite anéantis les Traîtres par leur puissance de feu combinée, la Ruche s’effondrant sur les millions de personnes qui se trouvaient à l’intérieur. Après ce succès, la production a été parfaitement approuvée et des Conquerors ont commencé à être envoyés pour équiper les régiments de la Garde Impériale. Très apprécié des équipages de première ligne pour sa vitesse, sa mobilité et sa cadence de tir élevée, il est devenu officieusement connu comme un char "de percée", du fait de son déploiement tactique commun consiste à avancer pour exploiter des trous dans les lignes ennemies.

Au cours du 39e Millénaire, Gryphonne IV a tenté d’augmenter la puissance de feu du Conqueror en utilisant des obus avancés "Augur", mais cette tentative a été considérée comme une erreur, la production de ces derniers est maintenant interdite par l’Adeptus Mechanicus.[10]

Leman Russ Annihilator[modifier]

Une variante du char de combat standard Leman Russ que l’on voit actuellement plus souvent dans les compagnies blindées de la Garde Impériale que dans les régiments de ligne standard, le Leman Russ Annihilator aurait été développé au cours des trois à cinq derniers millénaires. Les récits sur le moment où les Technoprêtres de Mars ont officiellement approuvé son existence varient énormément, bien qu’il y ait des enregistrements confirmés sur les ordres de bataille des différents régiments à partir du 37e Millénaire.

Comme son |homonyme de l’Adeptus Astartes, cette variante Leman Russ échange son canon de combat contre un Canon Laser jumelé et ce changement de puissance de feu fait de l’Annihilator un tueur de char très efficace, mais pas aussi apprécié que le Vanquisher, plus puissant. Cependant, étant donné la nature relativement simple de son armement par opposition à la technologie de plus en plus rare nécessaire pour créer et entretenir le canon du Vanquisher, l’Annihilator a la faveur des zones de guerre où le taux d’usure des tanks est élevé et où le ravitaillement pose un problème. En conséquence, les puissantes fonderies de Mars et les principaux Mondes-Forges de Ryza et Accatran ont commencé à produire le Leman Russ Annihilator en nombre croissant pour répondre à la demande suite aux pertes sur le champ de bataille, et un certain nombre d’autres Mondes-Forges à travers la galaxie font pression pour un accès sans restriction aux plans du char.

En plus de l’échange de l’arme principale du Leman Russ, son intérieur a également été largement modifié, l’espace utilisé auparavant pour le stockage des munitions étant désormais réservé aux cellules énergétiques du Canon Laser. D’autres améliorations ont également été ajoutés, qui varient en fonction du Monde-Forge d’origine, par exemple, le modèle Mars Alpha est généralement équipé d’un Bolter Lourd. Au cours des dernières décennies, les forces blindées de Krieg ont été l’un des principaux bénéficiaires de ce modèle, dont la conception a été adaptée pour faire face aux environnements hostiles que ses armées endurent couramment. Ces adaptations comprennent, entre autres, des rails de tranchée pour faciliter l’extraction en cas d’enlisement du véhicule et des systèmes de filtration supplémentaires pour la protection contre les contaminants en suspension dans l’air. Au cours des dernières décennies, les Annihilators du modèle Mars Alpha affectés aux régiments Krieg ont également commencé à apparaître en dehors des lignes de production avec des coques considérablement renforcées. On ne sait pas s’il s’agit d’une adaptation générale de la variante récemment approuvée par l’Adeptus Mechanicus ou d’une réaction à la tendance des régiments Krieg à suivre des stratégies de combat plus agressives, leurs chefs préférant envoyer leur Annihilator charger vers les lignes ennemies plutôt que dans le rôle plus défensif des chars qu’ils jouent dans les autres armées.[11]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Le devoir inclut sa récompense. »
  • Codex Astra Militarum, V8
  • Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard
  1. Informations issues du Codex Astra Militaum, V8
    Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Battle Tank & Variant (traduit de l’anglais par Christer)
  2. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Battle Tank & Variant (traduit de l’anglais par Christer)
  3. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Battle Tank (traduit de l’anglais par Christer)
  4. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Exterminator (traduit de l’anglais par Christer)
  5. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Vanquisher (traduit de l’anglais par Christer)
  6. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Eradicator (traduit de l’anglais par Christer)
  7. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Demolisher (traduit de l’anglais par Christer)
  8. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Punisher (traduit de l’anglais par Christer)
  9. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Executioner (traduit de l’anglais par Christer)
  10. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Conqueror (traduit de l’anglais par Christer)
  11. Imperial Armour Vol 1, 2nd edition : Imperial Guard - Leman Russ Annihilator (traduit de l’anglais par Christer)
]