Char Incendiaire

De Omnis Bibliotheca
Un Char Incendiaire de Tzeentch, Attelage Volant Enflammé.
Les Chars Incendiaires de Tzeentch traversent le Royaume du Chaos tels des météores, en transportant les émissaires élus de Tzeentch aux quatre coins de l’existence. Lorsqu’ils zèbrent les cieux, ces attelages incandescents sont souvent pris pour des comètes, dont le passage est un présage de guerre pour la population superstitieuse de nombreux mondes de l’Imperium.

Les Incendiaires Exaltés qui chevauchent ces chariots ardents sont capables de canaliser le feu éthérique à un niveau dépassant de loin celui des créatures inférieures de leur engeance. Ils peuvent faire apparaître de grands voiles d’énergie Warp, ou user de projectiles de magie du changement qui font grésiller l’air sur leur passage. Les Disques et les Hurleurs qui constituent le char sont attirés par la magie comme un papillon par une flamme, et donc par les Incendiaires Exaltés, qui irradient une riche sorcellerie par chaque pore et replis de leur peau étincelante.

Parfois, un Char Incendiaire sera accompagné d’une poignée d’Horreurs Bleues boudeuses, toujours prêtes à s’associer avec n’importe qui pourvu qu’il ne soit pas une Horreur Rose. Les Chars Incendiaires sont d’excellents véhicules depuis lesquels semer leur forme singulière d’espièglerie maussade, que ce soit en proférant des injures vulgaires, ou même en étranglant tous ceux qui s’approcheraient de trop près.

Il est plus fréquent encore qu’un de ces attelages volants bariolés soit lié au service d’un Héraut de Tzeentch, lequel les acquiert en principe grâce à des subterfuges. En effet la plupart des Hérauts n’ont pas la patience de dresser des Hurleurs et des Disques, et considèrent qu’emprunter un char à un Incendiaire Exalté est conforme à leur statut privilégié dans le panthéon démoniaque. Toutefois, il faudra faire montre d’une grande ruse pour se soustraire à la colère de l’Incendiaire dépossédé, et nombre de Hérauts arborent ainsi les cicatrices éternelles de leurs exploits. Les plus prévoyants tisseront de complexes protections magiques pour les avertir de l’inévitable moment où le légitime propriétaire du char viendra le réclamer. Quoi qu’il en soit, ces tribulations sont oubliées lorsque le Héraut vogue sur le champ de bataille, en caquetant comme un dément tandis qu’il déchaîne une sorcellerie mortelle du haut de son perchoir.

Source[modifier]

  • Codex Démons du Chaos, V6