Champion de l'Empereur

De Omnis Bibliotheca
Le Champion de l’Empereur.
L’avance des forces des Black Templars est toujours menée par un guerrier flamboyant, un combattant dont la lame miroitante creuse un sillon sanglant dans les rangs adverses, car il est le Champion de l’Empereur. La divinité pèse sur ses épaules telle une cape autant qu’un linceul - certains de ceux qui ont combattu aux côtés d’un de ces guerriers disent tout bas que de tels individus sont voués à arpenter une voie ténébreuse, possédés par des visitations d’une terrible vengeance surnaturelle.

À l’aube de la bataille, lorsque les Black Templars s’agenouillent devant leur Chapelain et prient l’Empereur, il arrive que l’un d’entre eux soit submergé par une vision. Il voit des osts angéliques maniant des lames enflammées qui parcourent les étoiles et repoussent les ombres avec fureur. Des images de glorieuses batailles passées et à venir envahissent l’esprit du Frère de Bataille, qui devient persuadé qu’il a été choisi par l’Empereur pour devenir Son héraut sur le champ de bataille. Lorsque la vision se dissipe, il sait qu’il doit répondre à cet appel et suivre désormais sa propre voie, car le regard de l’Empereur s’est posé sur lui. Les Chapelains conduisent alors le Space Marine dans une chapelle, où ils le laissent en contemplation. On lui présente ensuite ses nouveaux attributs, et il revêt l’Armure de la Foi avant d’armer son bras d’une des dix Épées Noires sacrées du Chapitre.

Seule une poignée de Champions de l’Empereur se manifeste à chaque siècle. L’adoubement de l’un d’entre eux est perçu comme un miracle, d’autant qu’un seul Frère de Bataille peut assumer cette charge à un instant donné. Les Chapelains doivent donc s’assurer qu’une et une seule Épée Noire accompagne chaque croisade, au cas où un nouveau Champion de l’Empereur se manifesterait. Le nom de chaque porteur de la lame est inscrit sur son fort couleur obsidienne, afin que le héros en devenir soit immortalisé et rejoigne la légende qui entoure l’épée.

Pendant la bataille, le Space Marine semble investi par la puissance de l’Empereur. À ses yeux, les plus terribles ennemis sont auréolés de flammes dorées afin qu’il puisse les identifier et les abattre. Il laisse à ses Frères de Bataille le soin des manœuvres tactiques pour être libre de défier de tels adversaires. C’est alors qu’il frappe, de taille et d’estoc, fauchant ceux qui osent défier la suprématie de l’Humanité avec précision et assurance. Il n’obéit pas aux ordres d’un Sénéchal, et ne poursuit pas les objectifs de ses Frères de Bataille. Il n’a qu’un seul but : tuer le plus puissant adversaire que l’ennemi a à proposer, peu importe sa taille ou sa compétence. Le Champion de l’Empereur n’admettra jamais la défaite, car sa mission ne prend fin que lorsque l’Épée Noire glisse de ses mains refroidies par la mort.

Le Champion de l'Empereur des Black Templars

Les Space Marines des Black Templars vénèrent l’Empereur comme un dieu, Sa volonté divine guidant les actions de leur Chapitre alors qu’ils parcourent la galaxie pour affronter Ses ennemis dans une croisade sans fin. Cette foi s’incarne dans le Champion de l’Empereur, un vaisseau choisi de la puissance de l’Empereur-Dieu qui ne se manifeste que dans les rangs des Black Templars. À l’occasion, l’esprit de l’Empereur submerge un Frère de Bataille des Black Templars pendant qu’il prie à la veille du combat. Par un mandat sacré, l’Empereur désigne le Frère de Bataille comme étant Son instrument de guerre. C’est un devoir qui n’est jamais pris à la légère par le Space Marine honoré de cette charge. Tandis qu’il revêt l’Armure de la Foi et empoigne l'Épée Noire, il laisse derrière lui le guerrier qu’il était jadis. À sa place, le Champion de l’Empereur est né, implacable derrière son casque à visière et infatigable dans sa juste colère.[1]

Le Premier Champion de l'Empereur

Le titre de Champion de l’Empereur fut à l’origine donné par Rogal Dorn à Sigismund, fondateur des Black Templars. Au cours de la Deuxième Fondation, lorsque les Black Templars furent crées à partir des Imperial Fists, le titre est devenu un honneur pour ceux qui incarnaient les plus grands idéaux du Chapitre et étaient sans doute dans leur foi en l’Empereur. Il est écrit dans les textes sacrés des Black Templars que, lorsqu’un Frère de Bataille voit des visions divines le poussant à assumer le rôle de Champion de l’Empereur, ce sont les souvenirs de Sigismund qu’il voit. C’est un panorama changeant d’anges en guerre et de dieux vengeurs, tout comme l’observait l’ancien Space Marine pendant la guerre pour Terra et le blasphème de l’Hérésie d'Horus. Seuls ceux qui sont devenus le Champion de l’Empereur et qui ont survécu peuvent espérer comprendre l’époque dans laquelle Sigismund vécu et le poids de son devoir de pourchasser les ennemis de l’Empereur.[2]

Un Vertueux Réceptacle

Un Champion de l’Empereur brandissant une Épée Noire.
Pourquoi et comment le Champion de l’Empereur se manifeste-t-Il dans l’âme d’un Black Templar demeure un mystère, même pour le Chapitre, bien que les Black Templars l’acceptent comme l’œuvre divine de l’Empereur-Dieu et une preuve de leur foi. En effet, en ce qui les concerne, le fait que le Champion de l’Empereur soit uniquement issu des Black Templars ne fait que prouver leur profonde connexion avec le Maître de l’Humanité et la force de leur dévouement.

Dans un rituel répété depuis des siècles, les Black Templars se rassemblent à la veille d’une bataille importante, la tête inclinée dans une prière solennelle à la lumière de bougies diffusées par la graisse de suif des fidèles Serfs du Chapitre. En se promenant parmi les guerriers suppliants, les Chapelains Space Marines portent des encensoirs d’encens sacré, prononçant des cantiques assourdissants. À travers le brouillard de fumée bleuâtre, les lèvres des Frères de Bataille bougent dans une prière silencieuse adressée à l’Empereur, chacun invitant Son esprit divin à imprégner leur âme.

Presque tous les rituels se terminent avec les bougies brûlées et l’air chargé d’une brume d’encens rassis. Revigorés par leurs prières, les Frères de Bataille des Black Templars se lèvent ensuite et se dirigent vers la guerre. Quelques fois par siècle, le rituel se termine différemment.

Au cours de la longue nuit de prière, un seul Frère de Bataille sera visité par une vision envoyée par l’Empereur, un rêve fantomatique d’un chevalier pâle et ardent se battant contre un océan d’ennemis. Bien que les récits de la vision varient d’un frère à l’autre, beaucoup de symboles et de thèmes restent les mêmes. Un puissant héros combattant un ennemi impossible, une lumière déclinante qui doit être rallumée et une marée d’ennemis sans fin qui s’échouent sur les murs d’une forteresse en ruine sont toutes des images envoyées par l’Empereur. Sortant en transe de sa vision, le Frère de Bataille proclamera la visite de l’Empereur et le Chapelain l’emmènera afin que la véritable cérémonie puisse commencer.

Le plus ancien Chapelain des Black Templars participant à la croisade est appelé pour écouter la vision et à en vérifier l’authenticité. Ayant toujours peur des ruses diaboliques et des fausses interprétations, le Chapelain demandera au Frère de Bataille de raconter ce qu’il a vu, en se référant au Liber Divinitus du Chapitre pour voir si les symboles et les images enregistrés correspondent à ceux qui y sont décrits. Jamais dans l’histoire du Chapitre un Frère de Bataille n’a reçu une fausse vision, chacun d’entre eux étant un véritable vaisseau de l’Empereur-Dieu.

Quand la vision est confirmée, le Frère de Bataille est conduit au sanctuaire du Chapitre : un lieu sacré béni par les Chapelains partout où la Compagnie établit son camp. Qu’il s’agisse de la terre brûlée d’un monde extraterrestre, de l’emprise sombre et craquante d’un vaisseau impérial ou des ruines rouillées et ruisselantes d’une Cité-Ruche, cet endroit est sacré pour le Chapitre et rendu divin par la grâce de l’Empereur-Dieu. Dans un coffret scellé en stase, le Chapelain s’empare de l’Épée Noire et de l’Armure de la Foi - les ornements du Champion de l’Empereur. Avec le plus grand soin, les Serfs au service du Chapitre habilleront ensuite le Frère de Bataille tandis que des bénédictions seront récitées sur chaque plaque et sceau. De minuscules lettres sont inscrites sur l’armure, protégeant ainsi son porteur du danger ; chacune étant une bénédiction de la puissance de l’Empereur et une promesse de Sa protection divine.

Enfin, une fois que le casque à visière est placé sur sa tête, le Champion de l’Empereur nouvellement désigné dresse l’Épée Noire, plaçant ses deux mains sur sa longue et lourde garde et la soulevant haut dans les airs ; le rituel est terminé et le Champion de l’Empereur est prêt à commencer son office sacrée.[3]

Lame et Foi

L’Épée Noire est une grande et lourde épée, béni par l’Empereur et entouré d’un puissant champ énergétique. Il n’existe que dix de ces armes anciennes, données au Chapitre lors de sa fondation, en gage de leur lien avec l’Empereur et de leurs serments de loyauté. Toute croisade importante dans laquelle le Chapitre s’engage doit emporter une des dix lames.

L’armure est une sainte relique, fabriquée par les Techmarines du Chapitre et bénie par ses Chapelains. Il incarne le summum de l’art des Artificiers, généralement réservé aux Capitaines de Compagnie et Maîtres de Chapitre. L’Armure de la Foi est aussi un symbole qui protège le Champion de l’Empereur. La conception délibérément archaïque et son heaume distinctif avec un laurier sont un spectacle rare et inspirant pour les Black Templars et la preuve que le réceptacle de la colère de l’Empereur marche parmi eux.[4]

Courage Divin

Sur le champ de bataille, le Champion de l’Empereur se bat seul. Même s’il peut traverser les rangs de ses Frères de Bataille, il ne tient pas compte des ordres des Capitaines et ne partage pas leurs objectifs. Il n’existe que pour vaincre les ennemis les plus puissants de l’Empereur, les sélectionner pour un combat personnel et les occire avec l’Épée Noire. Aucun guerrier qui a vu le Champion de l’Empereur au combat ne peut nier que l’Empereur-Dieu agit par l’intermédiaire de son fidèle serviteur. Auréolé d'une faible lueur de foi manifeste, les Bolts et les balles ennemies qui déchireraient des hommes ordinaires ne semblent pas avoir d’impact sur le Champion. Le Frère de Bataille béni marche à travers le champ de bataille comme si la main de l’Empereur le protégeait, les obus déchirant la terre et l’air dans son sillage, tandis qu’il reste intact. Même quand un coup puissant ou une explosion envoi le Champion de l’Empereur au sol, il se redresse, secouant les débris de son armure pour poursuivre sa charge vers l’ennemi.

L’impact du Champion de l’Empereur lors d’une bataille est indéniable, et de nombreux Frères de Bataille des Black Templars estiment que le fait de se battre à côté de lui est une bénédiction. Bien que le Champion ne suive pas les ordres de ses anciens commandants, il répond à un pouvoir plus grand, et le Chapitre se contente de lui permettre de rechercher des ennemis spécifiques ou des zones de guerre guidés par ses visions. C’est la conviction que le Champion de l’Empereur se manifeste pour une raison qui dépasse les connaissances des Commandants du Chapitre mais qui est néanmoins importante pour la victoire. Il est logique que le Champion de l’Empereur ait été appelé à tuer un puissant ennemi ou à renverser la tendance d’un conflit vital, et lui seul sait ce qui lui est demandé.

Il est rare que le Champion de l’Empereur vive bien au-delà de l’Armure de la Foi. Rempli du courage divin, il se jettera dans les combats les plus difficiles ou contre les plus grands chefs de guerre ennemis, offrant sa vie pour la gloire de son Chapitre tout en emportant des dizaines de ses ennemis. C’est un destin que le Frère de Bataille et le Chapitre acceptent, dans le cadre de leur alliance avec l’Empereur-Dieu, de savoir que la gloire n’est gagnée que par le sang des héros.

À la mort d’un Champion de l’Empereur, les Chapelains du Chapitre porteront son corps hors du champ de bataille. Dans un rituel qui honore ses actes divins. L’Armure de la Foi est enlevée, ses sceaux brisés et lavée avec des huiles saintes. L’Épée Noire est rapportée sur la Barge de Bataille des Black Templars l’Eternal Crusader et est placée dans son reliquaire. Puis, lors d’une cérémonie honorant les honneurs, le Haut Sénéchal Helbrecht écoute le Chapelain Grimaldus lui raconter les actes du Champion de l’Empereur, tandis que le vénérable Serf du Chapitre inscrit le nom du Frère de la Bataille sur la lame. Le rituel terminé et le nom ayant pris sa place à côté de ses prédécesseurs, la lame est replacée dans son coffret de stase jusqu’à ce qu’un autre soit choisi par l’Empereur pour la réclamer.[5]

Le Champion de l’Empereur possède les Équipements suivants :
  • L’Armure de la Foi : Cette armure sacrée forgée par un maître artisan est gravée de symboles votifs et de devises de colère.
  • L’Épée Noires : Le fil de ce chef-d’oeuvre taillé dans de la solarite noire est capable de découper l’adamantium.

Sources

Pensée du Jour : Le zèle excuse tout.
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • Codex Space Marines, V6
  • Index Astartes : Emperor’s Champion, Black Library, 2013
  1. Index Astartes : Emperor’s Champion - Emperor’s Champion (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Index Astartes : Emperor’s Champion - The First Emperor’s Champion (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Index Astartes : Emperor’s Champion - A Righteous Vessel (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Index Astartes : Emperor’s Champion - Blade and Faith (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Index Astartes : Emperor’s Champion - Divine Courage (traduit de l'anglais par Guilhem)