Catégorie:Machines de Guerre de l'Adeptus Mechanicus

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png




La Conspiration de Monsk[1]

À la fin du 40e Millénaire, les travaux de conception d’un nouveau navire d’escorte lourd étaient bien avancés. Les adeptes des chantiers navals orbitaux de Monsk avaient passé de nombreuses générations à rassembler des informations dans des archives, à faire des recoupements avec les archives centrales sur Mars, à assembler lentement des dizaines de milliers de pièces d’un vaste puzzle, pour créer une nouvelle classe de vaisseau. La nouvelle conception devait être examinée par le constructeur général et ses sous-fifres sur Mars, mais les présages semblaient bons et Monsk se préparait à mettre le navire en production. Cela ne s’est jamais produit. Avant même d’atteindre Mars, les plans détaillés furent volés et tous les autres documents détruits, peut-être par un espion ou un sous-culte félon au sein de l’Adeptus Mechanicus, peut-être par un Adepte mécontent ou des Magos qui craignaient que ses dirigeants ne permettent pas à son travail d’aboutir à sa conclusion légitime.

Plusieurs années plus tard, une nouvelle classe de vaisseaux ennemis a été identifiée dans le secteur de Damocles, non loin de Monsk. Il s’agissait d’une configuration remarquablement similaire à celle du navire de Monsk. La hiérarchie de la Marine Impériale a classé le navire comme un vaisseau de classe "Infidel". L’Infidel a continué à menacer les voies spatiales et les avant-postes impériaux depuis lors.

Les Armes Secrètes de l'Adeptus Mechanicus[modifier]

Unique gardien de la technologie, l’Adeptus Mechanicus n’a aucune difficulté à réglementer quels véhicules sont faits pour qui. Alors que les Leman Russ et les Chimères sont fabriqués en grand nombre pour la Garde Impériale, les plus gros véhicules confiés aux commandants de la Garde Impériale (dont la loyauté s’est parfois révélée douteuse) sont les Chars Super-Lourds et le véhicule de commandement Léviathan.

L’Adeptus Mechanicus garde pour lui les plus grandes et les plus puissantes machines. Les Titans restent fermement sous le commandement de l’Adeptus Titanicus, la division militaire de l’Adeptus Mechanicus, qui comprend les Legios Titaniques et les régiments Skitarii. D’autres engins de guerre plus exotiques sont également maintenus sous leur propre contrôle, notamment ceux qui utilisent des armes très avancées ou extraterrestres. On voit rarement ces machines, comme l’Ordinatus. Les Ordinatus sont d’énormes machines de guerre grondantes qui remorquent de grandes quantités d’armes exotiques, telles que des armes soniques, des Missiles Vortex ou des Canons Nova massifs. Chacune est irremplaçable, une arme d’un autre âge dont les mystères ont été perdus. Il existe également de nombreux autres véhicules ponctuels, des expériences ratées, des technologies extraterrestres capturées ou des véhicules uniques récupérés sur des planètes perdues depuis longtemps. Les armes cachées que l’Adeptus Mechanicus garde en lieu sûr sont une question de spéculation, des secrets bien gardés contre les yeux indiscrets de l’Inquisition. Dans les circonstances les plus extrêmes, comme pour la défense de leur monde, les régiments Skitarii ont utilisé des armes et des véhicules exotiques à des fins dévastatrices.[2]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « L’imbécile questionne, le fou demande une deuxième fois. »
  • Imperial Armour Vol 1 : Imperial Guard and Imperial Navy
  1. Imperial Armour Vol 1 : Imperial Guard and Imperial Navy - Vehicle of the Imperium - The Monsk Conspiracy (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol 1 : Imperial Guard and Imperial Navy - Vehicle of the Imperium - Secret Weapons of the Adeptus Mechanicus (traduit de l’anglais par Guilhem)