Catégorie:Machines de Guerre de l'Adeptus Astartes

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png




« Nous attaquons sans avertissement, ni pitié, ni hésitation. Que les ennemis de l’Humanité sachent que nous allons les purger jusqu’au dernier et qu’ils tremblent de peur. »
- Commander Pugilis, Chapitre des Iron Knights.
Les Machines de Guerre de l’Adeptus Astartes.
L’Imperium est le plus grand empire humain à avoir jamais dominé la galaxie et il compte un million de mondes voir plus. D’innombrables ennemis s’opposent à la domination de l’Humanité sur la galaxie, des rebelles aux hérétiques en passant par les monstruosités extraterrestres. Les frontières de l’Imperium s’agrandissent et se réduisent dans un cycle éternel de conquête et d’expansion, de sacrifice et de perte. Pour chaque planète dévorée par les envahisseurs Xenos ou détruite par les hérétiques, une autre est revendiquée au nom de l’Empereur, qui est assis sur Son Trône d'Or depuis dix mille ans, Ses pouvoirs divins étant tout ce qui tient à distance la damnation de l’âme de l’Humanité.

Ce vaste royaume déchiré par la guerre est défendu par une myriade de forces armées, depuis les osts infinis de la Garde Impériale jusqu’aux vaisseaux de guerre de la Marine Impériale, de la taille d’une ville. Les plus grands guerriers de l’Humanité, cependant, sont les Space Marines de l’Adeptus Astartes. Bien qu’ils ne comptent qu’un millier de Chapitres de mille guerriers chacun, les Space Marines sont les champions ultimes de l’Humanité.

Chacun est un guerrier hors pair, dont les compétences, le courage et le dévouement sont inégalés. Ayant été sélectionné dès son plus jeune âge parmi les guerriers les plus forts et les plus féroces, au sein des cultures les plus guerrières. Les futurs Space Marines entament un processus d’implantation, d’endoctrinement et d’amélioration génétique et physique d’une durée de dix ans, un processus auquel peu survivent. Ceux qui y parviennent sont condamnés à une vie de devoir et de sacrifice, leur humanité mise à part pour la défense de l’Imperium de l’Humanité.

Bien que des Chapitres entiers aient été perdus au cours des dix mille ans d’existence de l’Imperium, rares sont ceux qui ont failli à leur devoir. Sans l’Adeptus Astartes, l’Humanité aurait pu tomber il y a des millénaires, consumée par l’obscurité qui s’amplifie à l’intérieur, à l’extérieur et au-delà.

Les Space Marines de l’Adeptus Astartes sont bénis et se voient confier la garde de certaines des plus puissantes machines de guerre au service de l’Imperium. La plupart doivent leur origine au Schéma de Construction Standard (souvent abrégé en "SCS") issu du Moyen-Âge Technologique, aujourd’hui presque oublié. Développés pour fournir aux colons une technologie fiable et facile à fabriquer au fur et à mesure de l’expansion de l’Humanité dans le cosmos, les modèles de base du SCS sont devenus plus tard l’épine dorsale des modèles de véhicules de combat déployés pendant la Grande Croisade. Le châssis standard du Rhino en est un excellent exemple. C’est l’un des plus anciens modèles de SCS encore utilisés et il sert de base à de nombreux autres véhicules de combat blindés, des Whirlwinds aux Predators en passant par les Immolators des Sœurs de Bataille.

Tout comme on peut dire que la Grande Croisade a forgé les Space Marines, c’est la nécessité de lutter contre une myriade d’ennemis sur tous les types de champs de bataille imaginables qui a créé les véhicules de combat les plus courants des Space Marines. À l’époque, leur utilisation n’était pas limitée aux seules Légions de Space Marines et il est prouvé que l’Armée Impériale - précurseur de la Garde Impériale et de la Marine Impériale - utilisait également les mêmes véhicules standards.

Au cours des milliers d’années qui se sont écoulées depuis cette époque légendaire, de nombreux modèles de véhicules ont été perdus, et le savoir et la science sont devenus si avilis que l’Adeptus Mechanicus ne veut pas risquer la colère du Dieu-Machine en essayant de les recréer. Les modèles SCS pourraient être découverts, être très utilisés, puis tomber en disgrâce pour une multitude de raisons possibles. Des archives récemment découvertes décrivent un char de combat utilisé par les Légions de Space Marine pendant la Grande Croisade qui est similaire à celui utilisé en grand nombre par les partisans du soi-disant Roi Aveugle pendant les terribles guerres de l’Occlusiade du milieu du 37e Millénaire par exemple. Ce véhicule à chenilles de taille moyenne était équipé d’un système d’armement télécommandé monté sur une tourelle, que l’on croyait perdu depuis l’époque de la Purge, et surpassait de nombreux chars mis en œuvre par l’Imperium contre les Technoprêtres véreux au service du Roi Aveugle.

Certains véhicules actuellement utilisés par l’Adeptus Astartes, tels que le Land Raider, ont été perdus puis redécouverts, tandis que d’autres modèles ont été transmis de génération en génération, pendant des milliers d’années, avec très peu de changements. Il est généralement admis que de nombreux autres modèles, en dehors de ceux utilisés au cours du 41e Millénaire, ont existé, et peut encore exister sur des mondes lointains que l’Humanité a atteint lors de son expansion antérieure à travers la galaxie.[1]

Les Forges des Chapitres[modifier]

Chaque Chapitre Space Marine a sa propre base, un monde d’origine ou une Forteresse-Monastère spatiale dans lequel se trouvent diverses installations telles que l’Apothecarion, les chapelles et l’arsenal du Chapitre. La construction de la plupart des véhicules des Space Marines se fait dans les Forges des Chapitres, chaque Chapitre ayant un officier connu sous le nom de Maître de la Forge qui est responsable de l’approvisionnement régulier de ses arsenaux en véhicules et en munitions. Il s’agit d’un poste d’un haut et honorable rang au sein de l’état-major du Maître de Chapitre. Le Maître de Forge relève directement du Maître de Chapitre et est soutenu par un vaste personnel comprenant des Techmarines, des Artificiers, des Serviteurs, des Techno-Adeptes et des travailleurs esclaves de la Forge.

Parmi leurs nombreuses tâches, les Techmarines supervisent la construction des nouveaux châssis de véhicules, et bien que chaque Chapitre ait ses propres traditions et rituels de construction, ils suivent tous un schéma largement similaire. Les Forges du Chapitre fabriquent et assemblent les composants nécessaires, puis le châssis complet - qu’il s’agisse d’un Rhino, d’un Land Raider, d’un Land Speeder, etc. est béni et les prières sont lus. L’interprétation des présages indique quel type spécifique de véhicule doit être construit à partir du squelette métallique. Par exemple, le châssis d’un Rhino peut alors être destiné à devenir un Predator Annihilator, Razorback ou Vindicator, et le châssis est ensuite renvoyé aux Forges pour y être complété.

Une fois que l’équipement supplémentaire nécessaire a été installé, les cérémonies de baptême et de l’éveil sont alors effectuées. La cérémonie de baptême donne à chaque véhicule son nom unique. Par exemple, le Rhino des Salamanders Nocturne’s Hammer, ou les Lands Raiders Iron Hands Myrmex et Metallus Gravus. Certains Chapitres affichent fièrement le nom sur l’extérieur du véhicule, alors que d’autres pensent qu’il doit être gardé secret de peur que l’ennemi ne l’apprenne et ne prenne le dessus sur l’Esprit de la Machine du véhicule.

La Cérémonie de l’Éveil voit l’initiation de l’Esprit de la Machine du véhicule au sein du Chapitre. L’Esprit de la Machine qui se trouve à l’intérieur est réveillé de son sommeil et ce n’est qu’une fois que cette cérémonie est terminée, et que le véhicule soit déclaré apte au service, qu’il est placé aux arsenaux pour être stocké jusqu’à ce qu’il soit requis. Les Chapitres se battant constamment dans la galaxie, l’attrition est élevée, et le Maître de la Forge attribuera de nouveaux véhicules aux Compagnies de Combat qui ont besoin d’être remplacées ou, si une nouvelle offensive majeure est prévue, les stockera dans la réserve centrale de véhicule lourd du Chapitre jusqu’à ce qu’ils soient nécessaires.

Toutes les Chapitres n’ont pas la possibilité de fabriquer tous les véhicules dont ils ont besoin. Par exemple, les plus gros véhicules, tels que les Thunderhawks, nécessitent une main-d’œuvre importante et des procédés anciens et obscurs pour leur construction. Ainsi, certains Chapitres de Space Marines ont des liens avec les Mondes-Forges voisins et peuvent s’en servir en cas de besoin - l’Adeptus Mechanicus et les Space Marines ont prêté il y a longtemps des serments mutuels de service à l’Imperium et d’anciennes chartes existent exigeant que les Mondes-Forges fournissent aux Chapitres des armes et des armures lorsque cela est nécessaire.

Dans ces cas, les véhicules sont construits sur commande et ne peuvent être fournis qu’à un Chapitre spécifique. Un contrôle strict permet de s’assurer qu’ils ne tombent pas entre des mains moins fiables. Une fois terminé, le nouveau véhicule est livré à la base d’opérations du Chapitre, souvent avec beaucoup de cérémonie, en renouvelant les anciens liens de fidélité ou en remboursant d’anciennes dettes. La sécurité stricte qui entoure de tels arrangements est essentielle car les véhicules Space Marines sont parmi les technologies les plus puissantes dont dispose l’Imperium, et contribuent à donner aux Space Marines un avantage dans la bataille. On ne peut pas les laisser tomber entre les mains de traîtres, de rebelles, de hérétiques ou d’espions, qui pourraient les retourner contre ceux auxquels ils étaient destinés à l’origine.

Les Techmarines de l’Adeptus Astartes sont l’un des très rares corps en dehors de l’Adeptus Mechanicus à avoir été initiés aux rites obscurs de la machine, et pourtant les deux anciennes institutions sont si divergentes en matière de doctrine et d’attitude que les relations sont souvent tendues. Les serviteurs du Dieu-Machine sont rarement admis au sein de la Forge d’un Chapitre, sauf lorsque des liens de longue date entre les différents Mondes-Forges et les Chapitres le permettent. Malgré cela, il existe un certain contact formel entre l’Adeptus Astartes et l’Adeptus Mechanicus, et des traités anciens prévalent, selon lesquels les Techmarines reçoivent une formation dans les arts obscurs de la science et de la technologie en effectuant un apprentissage sur un Monde-Forge, certains allant même jusqu’à se rendre sur Mars pour apprendre auprès des maître Techno Magi de la Planète Rouge. Chaque Techmarine s’initie aux anciennes traditions des machines avant de retourner à son Chapitre et certains peuvent même un jour accéder au rang honorifique de Maître de la Forge.[2]

Les Techmarines et le Culte du Chapitre[modifier]

Les Techmarines occupent souvent une position inhabituelle au sein de leurs Chapitres, notamment en ce qui concerne le "Culte du Chapitre" qu’ils suivent avec leurs frères. Chaque Chapitre Space Marine a ses propres traditions et rituels par lesquels il vénère son Primarque et d’autres personnages clés de sa longue et glorieuse histoire, dont certains sont très particuliers. Être initié au culte d’un Chapitre est un grand honneur, et confère à l’initié un savoir qui n’est détenu que par un petit nombre de guerriers à travers l’Imperium. Comme leurs frères, les Techmarines sont également initiés aux mystères du culte de leur Chapitre, mais ils sont aussi en possession des secrets du Culte de la Machine, auquel ils sont initiés tout en apprenant leur art des arcanes aux côtés des Technoprêtres de Mars ou d’autres Mondes-Forges.

Dans la plupart des cas, le Techmarine est capable d’absorber et de concilier les secrets divergents de son propre culte du Chapitre et du Culte Mechanicus, mais dans certains cas, les doctrines des deux peuvent être en contradiction d’une certaine manière. Elles pourraient toutes deux exiger certains serments de l’initié, qui pourraient s’opposer à un moment donné dans l’avenir des Techmarines, par exemple. Les Dark Angels et leurs successeurs en sont un bon exemple, car les serments des Impardonnés sont vraiment terribles et exigent l’adhésion totale de l’initié. De nombreux Techmarines au service des Chapitres des Impardonnés sont souvent une classe à part de leurs frères. Il est vrai que les deux cultes ont de nombreux secrets, mais ils n’ont jamais été complètement initiés aux vérités profondes que seuls les maîtres du Cercle Intérieur connaissent.[3]

Les Rites de Bataille[modifier]

La doctrine de combat de l’Adeptus Astartes est très différente de celle des forces de la Garde Impériale et est largement dictée par la taille d’un Chapitre et la nature de la mission, n’ayant à assumer que les opérations les plus vitales et les plus ardues. La doctrine de combat peut généralement être décrite en termes de réaction et de frappe rapide, bien que tous les Space Marines soient maîtres de toutes les formes de guerre. La plupart des Chapitres n’ont pas la force numérique ni même la tendance à s’accrocher ou à dominer de vastes zones environnantes, mais fournissent plutôt des forces pour de courts déploiements avec des objectifs spécifiques et stratégiquement vitaux.

Les Chapitres ont une structure de commandement très souple et bien que chacun soit divisé en dix Compagnies, celles-ci fournissent généralement un réservoir de guerriers qui peuvent être combinés pour créer des Forces de Frappe de taille variable. Une Compagnie peut combattre en tant qu’unité unique ou être divisée en forces armées combinées plus petites, les Forces de Frappe étant généralement organisées autour d’un noyau d’Escouades Tactiques, soutenues par des troupes spécialisées dans l’assaut ou la dévastation ainsi que par des unités blindées de toutes sortes.

Chaque Compagnie a ses propres véhicules de transport, mais les véhicules les plus lourds proviennent toujours de l’arsenal central du Chapitre, à l’exception de la Première Compagnie du Chapitre, qui dispose souvent de ses propres Land Raiders et de ses Stormravens pour transporter ses Escouades Terminator. Les Compagnies n’ont généralement pas de Predators, de Vindicators, de Hunters ou de Whirlwinds dans leurs effectifs permanents, car ces biens précieux et vénérés sont plus susceptibles d’être affectés à une mission en particulier. Lorsqu’une Force de Frappe est dépêchée, son commandant demande des moyens à l’arsenal. Le Maître de la Forge, en consultation avec l’état-major du Maître de Chapitre et le Commandant de la Force de Frappe, enverra alors des véhicules adaptés à la tâche.

Les équipages des véhicules blindés d’un Chapitre ne comprennent que des Space Marines, dont beaucoup sont affectés selon les besoins aux Escouades Tactiques des 6e et 7e Compagnies du Chapitre. Tous les Space Marines sont formés à la conduite de véhicules blindés et aux tactiques de formation blindée dans le cadre de leur endoctrinement de base - certains se spécialisent ensuite dans les opérations blindées, s’entraînent sur de plus gros véhicules et se voient même confier des tâches de maintenance de base. Tous les véhicules Space Marines sont équipés d’interfaces vertébrales qui assurent la liaison avec le corps du conducteur en se branchant sur son Armure Énergétique et sa Carapace Noire. Cela leur permet de s’intégrer au véhicule, leur assurant une communion intuitive avec ses commandes et ses systèmes.[4]

Déploiement des Unités Blindées[modifier]

L’infanterie est la force de combat principale de tous les Chapitres de l’Adeptus Astartes. Lourdement armées et blindées, et opérant en Escouades d’Assaut, Tactiques et Devastator, elles forment l’épine dorsale de la plupart des Forces de Frappe Space Marines. D’autres armes sont principalement déployées pour soutenir ces guerriers d’infanterie d’élite, bien que certaines d’entre elles opèrent parfois de façon indépendante lorsque la situation l’exige.

Le rôle d’une unité blindée Space Marine est de porter le coup décisif à un ennemi au point critique de la bataille. Elle est déployée pour briser un système défensif ennemi et, en étroite coordination avec d’autres armes, pour détruire les unités hostiles les plus dangereuses. Le principe primordial du déploiement et de la tactique des chars d’un Chapitre est la coopération avec ses escouades d’infanterie, la force d’assaut des chars et de l’infanterie concentrant la puissance de feu et de choc d’un Chapitre dans un secteur étroit pour des opérations de percée et de pénétration en profondeur. C’est la méthode offensive préférée utilisée par la plupart des Chapitres pour les opérations au sol à l’air libre.

Le déploiement de blindés lourds par les Chapitres est toujours destiné à une mission ou un rôle spécifique. Les chars sont rarement utilisés pour des avancées générales, pour tenir le terrain ou pour une guerre de siège prolongée dans le brouillard, bien qu’aucune de ces capacités ne soit au-delà de l’Adeptus Astartes, et certains peuvent y exceller lorsque la nécessité l’exige.

Un Chapitre d’environ un millier de guerriers seulement ne peut pas supporter de longs déploiements et les ennemis qui assaillent l’Humanité sont tels qu’il y a toujours plus de situations d’urgence à éviter ailleurs. Le modus operandi des Space Marines se concentre donc sur des opérations à court terme et des frappes rapides, en attaquant rapidement avec une force écrasante avant de se redéployer dans une autre zone de guerre.

Lors de rares campagnes prolongées, après chaque déploiement, les troupes sont généralement rappelées sur leur Barge de Bataille pour se réarmer et se ré-équiper, avant d’être redéployées à la surface pour des assauts ultérieurs.

Certaines zones de guerre interdisent l’utilisation de véhicules lourds. Il s’agit par exemple d’actions d’arraisonnement de navire à navire, de missions d’infiltration à des fins de sabotage ou de collecte de renseignements (souvent effectuées par des unités Scouts peu équipées), de combats dans les tunnels et frappes de planètes. Les largages orbitaux nécessitent la sécurisation d’une zone d’atterrissage avant que des équipements plus lourds puissent être posés en toute sécurité, à moins qu’un transporteur Thunderhawk ne soit disponible pour livrer des Rhinos ou même des Land Raiders directement au combat.

En plus des unités de blindés et d’infanterie, les Forces de Frappe comprennent également des moyens d’artillerie. Pour le commandant Space Marine, l’artillerie traditionnelle n’a que peu de valeur. La nature des opérations des Space Marines signifie qu’il y a souvent peu de temps pour établir des positions d’artillerie ou pour le long travail de réduction de la force de combat d’un ennemi par un bombardement d’attrition. L’artillerie est invariablement du type mobile, à appui rapproché, capable de se déplacer avec le reste de la force et d’effectuer des salves de feu courtes et nettes pour saturer une cible immédiatement avant ou même pendant un assaut en cours. Peu de Chapitres Space Marines possèdent une artillerie lourde capable de réduire à longue portée les bunkers ennemis, les abris ou les murs en gravats, et là où elles le font, ces machines de guerre sont souvent les vestiges des premiers jours des Legiones Astartes et rarement utilisées par les Chapitres de l’ère de l’Imperium.

La plus grande puissance de feu dont dispose un commandant d’une force est fournie par la flotte du Chapitre. Le bombardement orbital par les macro armes d’une Barge de Bataille ou d’un Croiseur d'Attaque est un outil très émoussé pour une Force de Frappe chirurgicale. Précise, bien que dévastatrice, une frappe orbitale est utilisée pour préparer le terrain en vue d’un assaut majeur, pour des tirs destructeurs contre de grandes cibles, pour des tirs de harcèlement ou comme arme de dernier recours. Elle peut être capable de frapper une ville ou une grille cartographique, mais on ne peut pas compter sur elle pour frapper une cible spécifique comme un bunker individuel dans cette ville ou une cible mobile comme une colonne de chars ennemie. Elle n’a pas la vitesse de réaction pour de nouvelles cibles ni la précision nécessaire comme les tirs des batteries de contre-artillerie. D’autres facteurs limitent également son utilisation. Les vaisseaux spatiaux doivent être prépositionnés en orbite basse, ce qui n’est pas toujours possible ou souhaitable lors d’assauts rapides ou lorsque le monde en question possède des défenses orbitales efficaces.[5]

Les Rites de Modification[modifier]

Les Technoprêtres de l’Adeptus Mechanicus revendiquent l’intendance de toutes les formes de machines utilisées dans le million et plus de mondes de l’Imperium, et il est certainement vrai que sans leurs soins constants, la grande majorité de ces machines tomberaient en panne, et avec elles beaucoup des cultures qu’elles soutiennent. Les serviteurs de l’Omnimessie abhorrent presque toutes les formes de progrès, se méfiant des avancées qui pourraient amener la machine à se retourner contre l’homme, comme certains le pensent. Les nouvelles machines de guerre ne sont donc pas inventées mais découvertes, sous la poussière des anciens champs de bataille ou dans des tomes en ruine dans des bibliothèques de la taille d’un continent. Les Space Marines vivent cependant en dehors de la majeure partie de l’Humanité, et la technologie qu’ils utilisent est d’une classe distincte visiblement différente de celle dont disposent la plupart des membres de l’Imperium. Cette différence va au-delà de la simple esthétique, car les Techmarines de l’Adeptus Astartes savent que leurs machines de guerre sont plus favorablement disposées à la modification et d’augmentation que celles utilisées par la Garde Impériale ou d’autres divisions au sein de l’armée tentaculaire de l’Imperium. Ainsi, il n’est pas rare de découvrir des témoignages de Commandants Space Marines confrontés à des situations tactiques inédites, ordonnant à leurs Techmarines de modifier leurs véhicules ou leurs armes d’une manière ou d’une autre, et pour qu’une solution soit trouvée à son sujet. De tels récits mettent en colère les serviteurs du Dieu-Machine, qui considèrent cela comme un blasphème et un affront à tout ce qu’ils considèrent comme sacré, et il n’est pas rare que des délégations de Technoprêtres demandent l’accès à la Forge d’un Chapitre après avoir entendu parler de telles modifications, mais peu de Maîtres de la Forge sont susceptibles de supporter une telle insulte. Néanmoins, même les puissants Space Marines doivent parfois s’appuyer sur l’Adeptus Mechanicus, et c’est pourquoi les sages Maîtres de Chapitres veillent à ce que les Technoprêtres soient informés des développements de la Forge et de ses activités, le cas échéant, de nouveaux modèles leur sont cédés pour une étude plus approfondie.[6]

Le Land Raider de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Nous chevauchons sur les ailes de la tempête. Quel espoir de fuite peuvent avoir nos ennemis ? »
- Sergent Spiccaré de 1ère Compagnie des Blood Angels.

Le Land Raider est sans aucun doute le véhicule blindé Space Marine le plus emblématique et le plus prééminent. On pense que l’empreinte du SCS sur lequel il est basé est antérieure de plusieurs milliers d’années à l’Imperium, mais après l’Ère des Luttes, il a été perdu pendant de nombreuses générations jusqu’à ce qu’il soit redécouvert par le légendaire Arkhan Land, Technoarchéologue, à l’aube même de l’Âge de l’Imperium.[7]

L'Héritage de Land[modifier]

La légende veut que le Land Raider (appelé dans certains documents fragmentaires "Land’s Raider") ait été découvert lors de la grande expédition du Technoarchéologue Arkhan Land dans l’Omnis Bibliotheca sur Mars. L’objectif principal de l’expédition de Land dans les catacombes labyrinthiques situées sous la surface de la Planète Rouge était de trouver des bases de données SCS fonctionnelles. Il a échoué, mais deux découvertes ont été faites et qui ont révolutionné les coutumes des machines pour les millénaires à venir. La première était une empreinte presque complète des informations du SCS décrivant un char d’assaut lourdement blindé. La seconde a été la mise au jour de données sur de rares plaques anti-gravitationnelles et de théories sur leur utilisation, qui ont finalement conduit à la construction du premier "Land’s Speeder Arkhan Land". Il a ensuite disparu au cours d’une expédition ultérieure, certains affirmant qu’il fut la victime d’une entité psychique qui a détruit tout son groupe. Quels secrets de l’Âge Sombre de la Technologie ont été perdus avec lui reste un mystère.

Alors que les flottes de l’Empereur s’élançaient vers les étoiles dans la Grande Croisade, on pense qu’elles emportaient avec elles les premiers Land Raiders prêts à combattre. À cette époque, toutes les forces humaines étaient équipées de Land Raiders et, avec cette impressionnante machine de guerre à leur tête, ils ont conquis monde après monde jusqu’à ce que l’Imperium de l’Humanité envahisse la galaxie.

La demande de Land Raiders était telle pendant la Grande Croisade qu’un Monde-Forge entier a été fondé juste pour les fabriquer. Anvilus IX a fourni des milliers et des milliers de véhicules aux forces de l’Humanité,

Mais la Grande Croisade se termina par un désastre lorsque le Maître de Guerre Horus se rebella contre l’Empereur et qu’une guerre civile sanglante éclata dans l’Imperium. Anvilus IX fut capturé par des Technoprêtres renégats alignés avec Horus et ses Forges furent mises à son service. D’autres Mondes-Forges ont fait sécession de l’Imperium plutôt que de se joindre aux combats et, du jour au lendemain, le nombre de Land Raiders de l’Imperium a été sévèrement réduit. Ce fut un coup terrible, car le Land Raider était l’un des rares véhicules communément disponibles qui, lorsqu’ils étaient déployés avec compétence et en nombre suffisant, pouvaient menacer les Titans ennemis.

Les forces des Traîtres avançant sur Terra et les Loyalistes risquant une défaite totale, l’Empereur décréta que tous les Land Raiders encore en service devaient être rappelés et que les Legiones Astartes, Ses Space Marines qui étaient à l’avant-garde de la défense de Terra, devaient avoir l’usage exclusif de ces puissantes machines de guerre. L’Imperium fut sauvé lorsque l’Empereur vainquit Horus en un seul combat mais terriblement blessé, Il fut enterré dans le Trône d’Or, et ne parla plus jamais. Après Son ascension, personne n’a osé modifier le décret de l’Empereur et le Land Raider est donc resté un véhicule presque exclusif des Chapitres Space Marines pendant les 10 000 dernières années. Les quelques exceptions sont ceux allouées aux Inquisiteurs et aux Libres-Marchands particulièrement influents qui les utilisent dans leurs armées privées, ces deux groupes se voyant accorder une liberté inhabituelle à cet égard.[8]

Honneurs Sans Fin[modifier]

Peut-être qu’aucun autre véhicule ne symbolise mieux la renommée, la loyauté et la longue histoire des Chapitres Space Marines que le Land Raider. Le puissant véhicule qui se dirige vers l’avant, les armes flamboyantes, et qui transporte les Space Marines au cœur même d’un conflit est l’une des images célèbres des légendaires "Anges de la Mort". Il a ainsi gagné sa réputation au cours de 10 000 ans de combat, et il l’a bien mérité.

Le Land Raider a servi dans toutes les grandes campagnes des Space Marines depuis la défense du Palais de l’Empereur. Les combats célèbres de Land Raiders engageant un ennemi sont mille fois plus nombreux. Parmi les récits les plus célèbres, citons celui du Land Raider des Red Talons, Eagle’s Claw, qui a combattu les forces renégates lors de la Bataille d’Amion. Lors d’une attaque en solo, ce Land Raider était responsable de la destruction des bases de ravitaillement des rebelles et engageait les unités ennemies qui battaient en retraite, causant une telle destruction des stocks vitaux que les défenses de l’ennemi se sont complètement effondrées lorsque les unités de la Garde Impériale suivantes ont attaqué en masse.

Un autre engagement célèbre a été l’attaque du Puits de Chaleur 871 par les Land Raiders du Commandant Sien du Chapitre des Iron Hands ; il mena ses cinq Land Raiders contre des forces rebelles écrasantes, son propre véhicule ayant subi cent trente-deux frappes d’armes ennemies confirmées pendant la capture du Puits de Chaleur.[9]

Bête de Fer[modifier]

L’Énigme de Land[10]

Les disciples du vénéré Arkhan Land, Technoarchéologue, découvreur du modèle SCS du Land Raider et du Land Speeder, forment leur propre sous-culture au sein de l’Adeptus Mechanicus, appelée Landites ou Landistes. Ils poursuivent le travail de leur fondateur et étudient les nombreuses variantes SCS potentielles des découvertes de Land. Cela a conduit à un certain nombre d’innovations, telles que la variante Land Raider Prometheus.

Le cercle intérieur du Culte Landiste, qui comprend quelques artisans très haut placés de l’Adeptus Mechanicus, aurait la preuve de l’existence d’un nouveau véhicule, mais garderait leur découverte secrète. Les recherches ésotériques de la secte ont révélé qu’une fois, pendant la Grande Croisade, il y avait un véhicule blindé plus lourd que le Predator, mais plus léger que le transport d’assaut lourd Land Raider, et que dans les plans de cette machine de guerre vénérée existaient des compatibilités et des redondances de systèmes, jusqu’à un niveau microscopique, qui pourrait aider à reconstruire le char manquant. D’autres membres de l’Adeptus Mechanicus contestent cette affirmation et, en M39, plusieurs membres de la secte Landiste ont été jugés comme hérétiques et condamnés à l’Arco-flagellation pour leurs crimes, ce qui signifie que depuis lors, les Landistes sont très secrets sur leur travail. De nombreux disciples du Technoprêtre Land sont devenus obsédés par la chasse à ce modèle, mais il semble que le succès final leur ait continuellement échappé et le char mythique manquant reste une énigme à ce jour.

Le Land Raider est sans doute le char le plus avancé encore en service commun avec les forces Space Marines, et contient de nombreux systèmes spécialisés et complexes. Hermétiquement scellé, le Land Raider peut fonctionner dans pratiquement n’importe quel environnement, du vide complet au fond de l’océan. Son blindage peut résister à des radiations intenses et à des impacts de micrométéorites, et ses systèmes peuvent tenir à distance même les menaces les plus mortelles de virus et de produits chimiques.

Chaque Land Raider contient un puissant noyau de cogitateur de combat qui aide son équipage à faire fonctionner ses nombreuses armes et ses systèmes secondaires. Dans le véhicule Phobos, il s’agit d’un cogitateur de combat M32 de classe "Cyclope", l’un des plus rares et plus performants de ces machines de traitement des arcanes. L’Esprit de la Machine qui y réside est connu pour sa dévotion au devoir et à son équipage, et certains sont même capables de fonctionner de manière indépendante. En effet, il existe plusieurs histoires d’Esprit de la Machine guidant un véhicule et ses passagers vers la sécurité après que son équipage de Space Marines ait été mis hors d’état de nuire.

L’énergie primaire est fournie par un moteur à réaction thermique adaptable au modèle Mars, situé à l’arrière du véhicule. Ce moteur est l’un des plus puissants de sa catégorie, capable de propulser le Land Raider à travers les terrains les plus difficiles du champ de bataille et d’écraser les obstacles les plus tenaces. Les caractéristiques secondaires du modèle comprennent un équipement d’échantillonnage atmosphérique, un répulsif, une unité de filtration et de purification de l’air, des périscopes optiques multispectraux autour des anneaux de la tourelle, des commandes à codage génétique à des fins de sécurité et des systèmes asservis de ciblage à distance pour contrôler les armes.

Chaque Land Raider transporte également une gamme d’équipements de commandement et de contrôle. Des écrans individuels permettent au commandant de surveiller les données biologiques de son unité grâce à des liens au cœur du capteur de chaque Frère de Bataille, et ces données sont relayées par les conduits de communication du véhicule. Il y a également un affichage tactique holographique et des interfaces directes avec le cogitateur de combat. Ces éléments permettent au commandant du véhicule d’accéder à toutes les informations dont il a besoin sur le champ de bataille et font du Land Raider un centre de commandement mobile ainsi qu’un véhicule de combat de première ligne et un moyen de transport pour l’escouade.

Une caractéristique célèbre commune à de nombreux modèles de Land Raider est la consécration "aquila". Le treizième maillon porte le symbole de l’aigle bicéphale de l’Imperium et représente l’Empereur Lui-même, les douze autres liens représentant les douze Hauts Seigneurs de l’Imperium. Lors des opérations des Space Marines, la surface d’une planète est ainsi estampillée de l’autorité de l’Empereur comme si Il y avait Lui-même posé le pied.[11]

La Puissance Blindée[modifier]

Le blindage des Land Raiders représente l’apogée des connaissances de l’Adeptus Mechanicus, ces techniques n’étant généralement utilisées que sur des véhicules beaucoup plus gros comme les Titans. L’adaptabilité de la conception du SCS signifie que des matériaux disponibles localement peuvent être utilisés pour remplacer les alliages avancés si de telles réparations sur le terrain sont nécessaires, mais il faut les systèmes consacrés et les compétences spécialisées d’une Forge du Chapitre Space Marine ou d’un Monde-Forge de l’Adeptus Mechanicus pour fabriquer les matériaux nécessaires à la production de nouveaux Land Raiders.

La couche blindée interne et les supports structurels du Land Raider sont construits en adamantium et au-dessus de celui-ci se trouve une plaque composite titane/plastacier. Celle-ci est utilisée pour renforcer les endroits du véhicule qui sont les plus exposés au feu ennemi, comme la baie d’assaut, le glacis avant, les trappes extérieures et le flanc de la coque. Ensuite, il y a un treillis de fibres thermoplastiques et la première des deux couches de céramite. La première couche absorbe et dissipe l’énergie, une protection efficace contre les armes laser de forte puissance. La seconde est une couche ablative, première ligne de défense du véhicule contre la chaleur extrême et les Armes à Plasma. Le résultat est une peau de blindage de moins d’un tiers d’épaisseur, mais beaucoup plus résistante que presque tous les autres matériaux utilisés par les armées de l’Imperium ou celles de ses ennemis.[12]

Les Chars d'Assaut de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Quant aux Xenos que nos Predators n’écraseront pas sous leurs semelle blindées, nous les frapperons nous-mêmes avec un Bolt vengeur et une lame juste. En avant, Crimson Fists, toujours en avant ! »
- Frère Capitaine Telamon lors de l’Intervention de Thule.

Les Chapitres Space Marines font un usage intensif de véhicules blindés de toutes classes, et leurs arsenaux contiennent toutes sortes de vénérables machines de guerre, dont certaines remontent même à l’époque tumultueuse de l’Hérésie d’Horus. Comme le veut le flux et le reflux de la guerre, ces machines sont remplacées ou réparées dans les Forges du Chapitre et les chars que les Techmarines et leurs cohortes de Serviteurs et de Lexmécaniciens ne peuvent pas produire sont acquis dans les Mondes-Forges avec lesquels le Chapitre maintient des traités.

En temps de guerre, la mesure dans laquelle une escouade utilise ses chars de combat dépend beaucoup des tactiques et des rites de combat qu’elle privilégie. Certains utilisent des chars, tels que le Predator et le Vindicator, comme unités d’Appui-Feu Rapprochées, opérant de concert avec les Space Marines combattant à pied. D’autres les rassemblent pour mener des assauts rapides, les pelotons montés sur des Rhinos et des Razorbacks les suivant de près. D’autres encore conservent ces machines de guerre pour les utiliser comme réserve tactique, ou pour faire de l’espionnage ou des patrouilles à longue distance.

Quel que soit le degré d’utilisation de ses chars par un Chapitre spécifique, il est toujours en soutien des escouades Space Marine eux-mêmes. Les Space Marines sont les troupes de choc de frappe rapide par excellence et même les chars les plus puissants d’un Chapitre opèrent en soutien de ce rôle central.[13]

Les Véhicules de Soutien de l'Adeptus Astartes[modifier]

« À Lastrati, nous avons rassemblé tous les Whirlwinds de la Croisade et c’était aux portes de Sogoth. Sur mon ordre, tout le ciel nocturne s’est éclairci comme si il faisait jour. Quelques instants plus tard, la ville elle-même était en flammes, ses défenses brisées et ses défenseurs anéantis. Ce n’est qu’alors que les Escouades d’Assaut ont donné l’ordre d’attaquer et que la bataille a vraiment été engagée. »
- Ancien Tahncred.

Les Space Marines utilisent un grand nombre de véhicules pour l’Appui-Feu Rapproché sur le champ de bataille. Certains sont utilisés pour fournir des tirs lourds en soutien aux escouades qui avancent, tandis que d’autres complètent les capacités des fers de lance blindés. Lorsqu’ils accompagnent d’autres véhicules, ces engins de guerre sont pour la plupart équipés d’un blindage similaire ou légèrement supérieur à celui du véhicule d’assaut qu’ils doivent accompagner, mais sont rarement aussi lourdement blindés que le Land Raider ou d’autres chars de ce type. Leur rôle est de fournir un appui-feu aux escouades Space Marines lorsqu’elles vont au combat en engageant des unités et des fortifications ennemies alors que les Frères de Bataille se rapprochent de leur cible.

Les véhicules de soutien du champ de bataille doivent être aussi rapides et aussi résistants que ceux utilisés par les escouades elles-mêmes et, pour cette raison, ils ont tendance à être basés sur l’omniprésent châssis Rhino. C’est pourquoi leur fonctionnement est familier à tous les Frères de Bataille d’un Chapitre, qui, avec un peu d’entraînement et d’endoctrinement spécialisé, peuvent rapidement devenir experts dans le fonctionnement des systèmes d’armes de soutien eux-mêmes. Les véhicules de soutien du champ de bataille n’ont généralement pas d’équipage permanent, mais sont plutôt utilisés par des personnes chargées de l’équipage d’un certain nombre de fonctions de la Forge du Chapitre .Ces équipages sont bien entraînés à faire fonctionner toute la gamme des véhicules de la Forge, et bien versé dans tous les rites de combat contenus dans le Codex Astartes. En raison de la manière unique dont un Space Marine progresse dans les rangs des Compagnies, en commençant son service comme Scout de la 10e Compagnie et, s’il survit assez longtemps, en devenant finalement un vétéran de la 1ère Compagnie, il apprend tous les aspects de la guerre au 41e Millénaire. Lorsqu’il sert en tant que commandant de véhicule en soutien de ses frères des Escouades Tactique, Devastator ou d’Assaut, il connaît parfaitement leurs tactiques et leurs objectifs et est donc capable d’anticiper le soutien dont ils auront besoin sur le champ de bataille sans même qu’ils aient à le demander.

Les commandants des Forces de Frappe Space Marines savent s’assurer que leurs forces sont composées d’un mélange équilibré de véhicules d’assaut et d’unités de soutien. Une colonne blindée transportant des escouades à travers le champ de bataille peut, par exemple, se voir assigner un ou plusieurs chars de missiles Whirlwinds pour effectuer un bombardement de suppression contre des positions d’embuscade probables. Selon le terrain que la colonne traverse, le rôle de véhicule de tête peut être rempli par un Vindicator dont la puissante structure de siège est capable de briser les obstacles ainsi que de protéger la machine de guerre du feu inévitable qu’elle attirera. Si l’ennemi présente une menace aérienne, la colonne peut en outre être renforcée par des moyens de défense anti-aérienne tels que les chars de défense aérienne Hunter, Stalker ou Hyperios. Quelques Chapitres Space Marine ont accès à des chars de soutien de champ de bataille aussi rares et vénérés que le Whirlwind Scorpius, une variante rarement utilisée à l’époque de l’Imperium, car on estime qu’il trouve son origine à une époque où le Space Marine a combattu son frère Space Marine, dans la guerre civile la plus âpre jamais menée pour engloutir l’Humanité. Comme pour toutes les opérations des Space Marines, bien sûr, ce sont les Frères de Bataille de l’Adeptus Astartes sur qui repose la victoire, et même le plus puissant des chars d’assistance est en fin de compte subordonné à ce rôle. Malgré les nombreux et dévastateurs systèmes d’armes que la Forge du Chapitre peut produire, les Space Marines eux-mêmes restent au centre de la doctrine de combat du Chapitre.[14]

Les Chars Lourds de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Regardez ces monstres de fer, mes amis, et remerciez-les de se tenir à nos côtés aujourd’hui. Leur présence nous relie à notre passé, car pour une fois, ces nobles machines ont foulé les mêmes champs de bataille que notre Primarque lui-même, ont jeté le feu sur les mêmes ennemis que lui, et ont façonné l’histoire elle-même comme un forgeron plie l’acier autrement inébranlable à sa volonté. »
- Chapelain Van Shen, Bataille de Shoprais, Guerres de Badab.

Bien qu’il s’agisse principalement d’infanterie de choc d’élite, les Space Marines ont parfois recours à la plus lourde des machines de guerre blindées. Autrefois, ces puissants engins de guerre étaient courants dans les arsenaux de l’Adeptus Astartes, mais depuis que les Légions d’antan ont été divisées en Chapitres lors de la Deuxième Fondation, peu de nouveaux chars lourds ont été mis en service. Au plus fort de la Grande Croisade et tout au long de l’Âge des Ténèbres qui suivit, les Légions ont déployé de grandes formations de chars lourds comme le Fellblade et sa variante depuis longtemps disparue, le Glaive. Certaines Légions ont même utilisé des Chars Super-Lourds que l’on ne voit plus que dans les arsenaux de la Garde Impériale, comme le Baneblade et ses nombreuses variantes. De telles tactiques convenaient bien à cette époque, car les Légions étaient composées de dizaines, voire de centaines de milliers de Space Marines appelés à opérer sur un large éventail de théâtres de guerre.

La Deuxième Fondation a délibérément réduit la puissance des formations Space Marines individuelles afin que toute rébellion future soit limitée dans son ampleur et incapable de mettre l’Imperium à genoux à nouveau. La nécessité et la portée de l’utilisation de chars lourds comme le Fellblade et ses semblables ont diminué, mais certains Chapitres, en particulier ceux de la Première et de la Seconde Fondation en conservent encore des exemples. Ces vénérables machines de guerre sont parfois utilisés lorsque le Chapitre fait la guerre contre les plus puissantes forces ennemies, en particulier leurs anciens frères des Légions Renégates ainsi que les Legios Titaniques déchues.[15]

Les Aéronefs et les Anti-Gravs de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Tout comme je porte les couleurs de mon Chapitre avec audace, ces glorieuses machines le font aussi. Leurs flancs portent notre livrée avec fierté, et le cri de leurs jets proclame leur venue pour que tous nos ennemis se l’entendent. »
- Carob Odin des Red Scorpions.

Les Space Marines sont parfois appelés les "Anges de la Mort", les messagers du jugement de l’Empereur qui descendent du ciel sur des traînées de condensation ardentes pour faire périr le traître, l’extraterrestre et le monstre. Ils frappent sans avertissement d’où qu’ils viennent, amenant leur ennemi à la guerre au moment et à l’endroit de leur choix. Pour mener la guerre de cette manière, l’Adeptus Astartes a accès à un large éventail d’engins qui lui permet de débarquer des escouades et d’autres unités directement au cœur de la bataille, d’apporter un appui-feu hautement mobile et de poursuivre l’ennemi partout où il pourrait essayer de se cacher. Les Space Marines disposent d’un grand nombre d’engins d’attaque, des plus puissants des vaisseaux largables capables de transporter des escadrons entiers de blindés à la surface d’une planète, aux plus légers des aéronefs d’attaque, capables de se placer loin devant une Force de Frappe qui progresse.

Comme c’est le cas pour les chars et l’artillerie mobile d’un Chapitre, ses vaisseaux d’attaque sont toujours déployés en soutien des Escouades Tactiques, d’Assaut et de Devastator, dans lesquelles réside la victoire finale. Certains transportent ces escouades de l’orbite à leur objectif et leur fournissent une puissance de feu supplémentaire pour soutenir leur mission. D’autres sont utilisées pour engager les forces ennemies qui pourraient interférer avec le déploiement de l’escouade, comme lorsqu’un Stormtalon est chargé d’intercepter les aéronefs ennemis qui pourraient harceler les forces terrestres. Alors que certains vaisseaux d’attaque sont utilisés comme unités de reconnaissance rapides et à longue portée, servant d’yeux et d’oreilles au commandant de la Force de Frappe et localisant les cibles à engager pour les escouades.

Parmi les vaisseaux d’attaque d’un Chapitre, on trouve certains des exemples les plus vénérés et les moins compris de la technologie connue par l’Adeptus Mechanicus. En particulier, les systèmes anti-grav que l’on trouve dans de nombreux arsenaux Space Marines, sont connus dans très peu d’applications autres que celles de l’Adeptus Astartes. Autrefois, les véhicules équipés de répulseurs anti-gras l’étaient. Ils sont relativement communs dans les armées de l’Humanité, mais beaucoup sont aujourd’hui complètement perdus. Seuls quelques Mondes-Forges sont aujourd’hui capables de reproduire de tels systèmes et, à ce titre, ils sont réservés à ceux qui en ont le plus besoin, à savoir les Space Marines de l’Adeptus Astartes.[16]

Véhicules de Transport de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Un compte-rendu complet des batailles de la brève, mais intense, Guerre d'Orpheus n’a pas encore été fait, et selon toute probabilité, il ne sera peut-être pas disponible même de mon vivant. Il suffit de dire cependant qu’à Thamyris, mes hommes et moi-même avons été témoins d’une Force de Frappe du Chapitre des Minotaurs qui a mené une avance blindée à travers les désolations hantés par les Xenos pour attaquer une fortification des Necrontyrs. En vérité, la charge des Minotaurs était un spectacle glorieux pour l’au-delà, mais aussi terrifiant. Alors même que les armes des Xenos écumaient leurs Rhinos et leurs Razorbacks, les Frères de Bataille en bronze descendirent, complétant les derniers mètres de la charge à pied, une charge contre laquelle rien, pas même les indéfectibles Nécrons, ne pouvait résister. »
- Inquisiteur Numenoria de l’Ordo Xenos.

Les véhicules les plus courants de l’arsenal de l’Adeptus Astartes sont ceux qui transportent des Space Marines entièrement armés et en armures, directement au combat. Parmi ceux-ci, le plus souvent vu est le Rhino, véhicule blindé de transport de troupes, et son proche parent le Razorback. Dans la cale blindée de ces véhicules, les Space Marines partent au combat à l’abri des tirs les plus violents, à l’approche de leur ennemi. Il existe beaucoup d’autres véhicules d’assaut, la plupart conçus pour opérer dans des conditions particulièrement hostiles ou exigeantes sur le champ de bataille, mais le Rhino est omniprésent dans tous les Chapitres Space Marines et est régulièrement utilisé par eux, tandis que le Spartan est beaucoup moins courant et n’est libéré de l’arsenal d’un Chapitre que si aucun autre moyen de remporter la victoire ne peut être déterminé.[17]

Armes de Soutien de l'Adeptus Astartes[modifier]

« Je fais bien plus confiance à ces armes automatiques qu’à n’importe quel allié mortel. Leur Esprit de la Machine a fidèlement servi notre Chapitre pendant des siècles, et il est certain qu’il se tiendra là où les cœurs des mortels succombent à la peur. Tout comme nous, ils ne connaissent pas la peur. »
- Thane de Fer Maros Dhule, Compagnie Clanique Atropos, Soumission de Galen.

Les rites de combat de la plupart des Chapitres Space Marines se concentrent sur des frappes rapides délivrées sans avertissement, sans pitié et sans répit. Alors qu’un petit nombre de Chapitres s’orientent vers un mode de guerre plus statique ou retranché, la grande majorité frappe de telle manière que les unités se déplaçant plus lentement, comme l’artillerie placée, sont pratiquement inutiles, étant incapables de maintenir le même élan tactique ou opérationnel que le corps principal de la Force de Frappe. Lorsque les Space Marines utilisent des systèmes d’armes qui pourraient être considérés comme de l’artillerie, ils sont généralement montés sur un châssis Rhino, transportés et déployés depuis la soute d’un autre véhicule ou, comme c’est le cas du Canon Thunderfire et du Rapier, montés sur des chenilles qui leur confèrent une certaine souplesse tactique.

Malgré l’accent mis sur la vitesse et le choc, les Space Marines auront toujours besoin d’armes d’appui plus petites. Celles-ci sont utilisées pour défendre les bunkers de commandement et les caches de ravitaillement, libérant ainsi des Frères de Bataille précieux pour les tâches à l’avant du front, ainsi que pour renforcer la ligne de tir lors des rares occasions où les Space Marines opèrent dans un rôle défensif plutôt qu’offensif. Roboute Guilliman a exigé que l’Adeptus Astartes soient maîtres de toute forme de guerre et qu’aucune arme ou tactique ne leur soit inconnue ou inaccessible. Ainsi, les commandants des Forces de Frappe Space Marines ont à leur disposition un certain nombre de systèmes puissants et efficaces.[18]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Celui qui n’est pas avec l’Empereur est contre Lui. »
  • Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes
  1. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Armorium Astartes - Chapter Armorium Astartes (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Armorium Astartes - The Chapter Forges (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Armorium Astartes - Techmarines and the Chapter Cult (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Armorium Astartes - Rites of Battle (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Armorium Astartes - Deployment of Armoured Units (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Armorium Astartes - The Rites of Modification (traduit de l’anglais par Guilhem)
  7. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders (traduit de l’anglais par Guilhem)
  8. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders - Land's Legacy (traduit de l’anglais par Guilhem)
  9. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders - Honours Uncounted (traduit de l’anglais par Guilhem)
  10. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders - The Land Enigma (traduit de l’anglais par Guilhem)
  11. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders - Beast of Iron (traduit de l’anglais par Guilhem)
  12. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Land Raiders - Armoured Might (traduit de l’anglais par Guilhem)
  13. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Battle Tanks (traduit de l’anglais par Guilhem)
  14. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Battlefield Support (traduit de l’anglais par Guilhem)
  15. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Heavy Tanks (traduit de l’anglais par Guilhem)
  16. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Attack Craft (traduit de l’anglais par Guilhem)
  17. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Asatrtes Assaut Vehicles (traduit de l’anglais par Guilhem)
  18. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Assaut Support Weapons (traduit de l’anglais par Guilhem)

Pages dans la catégorie « Machines de Guerre de l'Adeptus Astartes »

Cette catégorie comprend 72 pages, dont les 72 ci-dessous.