Catégorie:Croisade d'Achilus

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png



EnProgrès.jpg
Actuellement en cours de construction

Nos équipes de Technoprêtres se chargent
de la mise en place de cet article.

Nous maîtrisons la situation !
- Technoprêtre Moulinex.


Aquila rich.png


Img-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.png

« Je m’assurerai que le domaine de l’Empereur-Dieu repousse encore les limites des plus extrêmes, jusqu’à ces lieux où la lumière des étoiles et des lunes n’éclaire que ruines et ne projette qu’ombres sinistres, là où les impurs demeurent impunis. À ceux qui se sont détournés, la promesse de la pointe de l’épée, et aux profanateurs le poids écrasant du marteau. Tant qu’il me restera une goutte de sang je ne m’écarterai point de cette voie. »

- Extrait du serment de Tibur Achilus, prêté au commencement de la Croisade dans l’Étendue de Jericho.


La Croisade d’Achilus est une guerre visant à ramener l’Étendue de Jéricho sous la houlette de l’Empereur-Dieu de l’Humanité. Elle dure depuis plus de quatre décennies et pendant cette période, elle a coûté des millions de vies, vu la destruction de douzaines de mondes, et nul être vivant ne peut déceler avec certitude vers quelle issue sanglante elle s’achemine. La Croisade d’Achilus est née de l’existence d’un Portail Warp stable reliant l’Étendue de Jericho aux marges du Halo près du lointain Secteur Calixis. Les premiers croisés sont passés par le Portail Warp quelques années après sa découverte. Il s’agissait d’une tentative audacieuse visant à reprendre rapidement l’Étendue de Jericho pour entamer d’ici une grande conquête des régions perdues de la bordure orientale. De là, l’Imperium pouvait lever un second rempart contre les desseins expansifs de l’Empire T'au.

Au début, les troupes du Seigneur Militant Achilus bénéficièrent d’un rapide succès, prenant plusieurs mondes et établissant un ensemble de systèmes comme tête de pont pour la suite de la conquête. Toutefois, depuis ces premières victoires, la Croisade a connu la mort de ses chefs, la séparation de ses armées nécessaire pour combattre sur plusieurs fronts, et l’épuisement de ses troupes, usées par des ennemis mortellement dangereux aux effectifs et à la puissance inattendus. Au cœur de l’Étendue de Jericho, les forces du Chaos, tapies dans les ténèbres dans lesquelles l’Étendue avait sombré depuis bien longtemps, ont tant malmené les croisés qu’on en est arrivé, à force de victimes et d’horreurs, à un terrible point mort. Là, sur ces mondes d’horreurs, de mort et de fer, les esclaves des Dieux Sombres ont noyé des armées entières dans leur propre sang. Mais les mésaventures des croisés ne s’arrêtèrent pas là. Les forces expansionnistes des T’au ont également fait des percées dans la région et sont entrées en conflit direct avec les franges de la Croisade, luttant pied à pied contre les croisés pour s’emparer des planètes habitables et des ressources permettant d’alimenter leur effort de guerre. Les pirates, les maraudeurs et les Xenos hostiles se sont avérés bien plus nombreux et gênants que les membres du haut commandement de la Croisade ne l’auraient jamais cru possible. La situation s’est donc enlisée pendant des décennies, mais le pire était encore à venir.

Une nouvelle menace, pire encore que les autres, jette dorénavant son ombre méphitique depuis les profondeurs sans vie de l’espace vers la frange galactique, et cette guerre frise le désastre. Dans cet ouragan dévastateur, des mondes entiers ont péri, des bataillons navals ont sombré dans les ténèbres et un nuage sinistre et opaque s’est étendu dans le Warp. C’est une guerre entamée dans le secret, qui se livre dans l’obscurité, sans pitié, sans prisonnier. Mais en vérité, ce carnage n’est que le début.

Configuration la Croisade[modifier]

Croisade Achilus map.jpg


Historique[modifier]

L'Ouverture du Portail[modifier]


Voyage-porte-warp.jpg

Le facteur ayant déclenché la Croisade d’Achilus fut la découverte inattendue d’un Portail Warp actif dans les turbulentes marges du Halo près du Secteur Calixis, dans le Segmentum Obscurus. Cet antique et cyclopéen appareil Xenos, d’un âge inconnu, s’avéra à la fois en activité et stable, relié à une ouverture dans l’espace réel située de l’autre côté du cœur de la galaxie, à l’orée de l’Étendue de Jericho. Bien que cette portion de l’espace ait été autrefois sous contrôle impérial, l’existence de ce portail dans ses frontières n’avait jamais été découverte : c’est là un autre mystère qui n’a jamais été élucidé. Le Portail Warp et les possibilités qu’il offrait ne furent dévoilés qu’en 755.M41, quand le Navigator de la frégate impériale amirale Spear of Tarsus détecta un phénomène suscitant une zone de calme bien précise au sein de la bordure délimitée par les orages vers laquelle il se dirigeait. Sortant du Warp près de la source de cette mer tranquille, la frégate se retrouva en présence d’un immense Portail Warp de conception Xenos, en suspension dans l’obscurité glaciale de l’espace interstellaire, loin de l’orbite de toute étoile. Ce portail, quoique de toute évidence très ancien, avait été activé (ou réactivé) dans un passé récent. Cette découverte provoqua une succession d’événements qui allaient déclencher la Croisade d’Achilus.

Une fois que le Spear of Tarsus fut revenu dans l’espace impérial porteur de sa découverte, il ne fallut pas longtemps pour qu’une expédition secrète soit lancée afin de découvrir la nature du portail et l’endroit où il menait. Des navires au service des explorators de l’Adeptus Mechanicus et de l’Ordo Xenos lancèrent des vaisseaux éclaireurs dans le portail, avec à leur bord leurs meilleurs agents e leurs Navigators les plus expérimentés. À leur prompt retour, ils témoignèrent que non seulement il existait un autre portail, lui aussi en suspension dans le vide, mais que celui-ci était assurément situé dans le Segmentum Obscurus, près de l’Étendue de Jericho, de l’autre côté de la galaxie. Un plan se fit jour dans l’esprit des seigneurs de l’Imperium : il était possible d’utiliser le portail pour lancer une Croisade dans l’Étendue de Jericho et de le reprendre au nom de l’Imperium pour en faire le point de départ d’autres conquêtes. L’idée trouva grâce aux yeux des Hauts Seigneurs, qui donnèrent leur feu vert, et le concept d’une croisade des plus curieuses prit forme dans l’esprit des grands de ce monde jusqu’à ce que le Seigneur Militant Achilus reçoive ordre d’en faire une réalité. Les Hauts Seigneurs s’inquiétaient de l’existence du portail et ce qu’il présageait présentaient autant de risques que d’avantages. Ils décrétèrent que la Croisade devait être lancée depuis un point très éloigné du territoire à conquérir, et dans le plus grand secret. Cependant, comme nombre d’autres grandes campagnes lancées durant les millénaires d’existence de l’Imperium, la Croisade devait connaître une victoire rapide et se servir de la lumière de l’Empereur-Dieu pour repousser les ténèbres.

La veille de la fête de l’Ascension de l’Empereur en 777.M41, d’innombrables millions de Gardes Impériaux, des milliers de membres de l’Adepta Sororitas et une bonne douzaine de Chapitres de Space Marines s’avançaient pour conquérir les mondes de l’Étendue de Jericho à l’ombre de Titans de guerre et au son des canons de la Marine Impériale. Ce fut un début tonitruant et audacieux.

La Mort et l’Ascension[modifier]


Achilus.jpg
Seigneur Militant
Tiber Achilus

Le Seigneur Militant Achilus était un vétéran de nombreuses campagnes sous l’Aquila, principalement contre les Orks et autres menaces Xenos comme les Khraves et le Collectif Yllarien de la guerre du secteur Formorien où il avait gagné sa renommée. Il était également obstiné, abrupt et d’une nature assez prudente, préférant user d’une stratégie convenue (« attaquer, pacifier, fortifier ») plutôt que de recourir à une progression par grands à-coups violents. Agissant selon les meilleures informations qu’il avait pu obtenir, il avait également gravement sous-estimé la dangerosité et la fermeté de la résistance "autochtone" à la Croisade dans l’Étendue de Jericho.

Il croyait surtout que la Croisade avait été lancée en premier lieu pour ouvrir un nouveau front face aux Xenos T’au, et bâtit ces plans en fonction de ce but à long terme, peut-être au détriment de la Croisade dans son entier. Que ses suppositions fussent justes ou non, il ne vivrait pas assez longtemps pour le savoir, car il ne survécut pas à la première décennie de sa Croisade.

Alors qu’il était parti passer en revue les progrès de l’avant-garde à bord du grand croiseur Proclamation of Wrath en 786.M41, son navire subit un catastrophique dysfonctionnement du Champ de Geller et disparut corps et biens. Le Seigneur Militant et son état-major comptèrent parmi les victimes, noyés dans les énergies brutes du Warp.

Jusqu’à sa mort, Achilus avait adopté une stratégie concentrée sur l’établissement d’une base sûre, stable et fortifiée près du Portail Warp, une campagne méticuleuse destinée à mettre l’Étendue à sa botte. Elle devait déboucher sur une percée de la Croisade contre les régions de l’Étendue de Jericho menacées par l’expansion T’au, voire au-delà. Son espoir était de rapidement s’emparer de la région située au cœur pour pousser impitoyablement plus loin, mais en dehors d’une série de succès initiaux, les troupes de la Croisade (souvent dispersées et fragmentées) connurent des retards répétés, voire de cuisantes défaites sur certains théâtres d’opérations face aux habitants vils et hérétiques des mondes du cœur de l’Étendue. Pendant ce temps, les T’au semblaient mettre la pression en multipliant les incursions dans la région. La Croisade était arrivée à un dangereux point mort, ses troupes s’épuisant à force de centaines d’affrontements mineurs, tandis que l’intransigeance d’Achilus suscitait le mécontentement de ses alliés Space Marines et issus du Mechanicus, lesquels le poussaient à mener des actions plus décisives.

Son successeur au poste de Seigneur Militant était un homme bien différent. Solomon Tetrarchus était aussi un vétéran de la Garde Impériale, mais il avait quant à lui une réputation de stratège audacieux, de chef charismatique ayant l’habitude de déléguer nombre de décisions tactiques aux commandants placés sous ses ordres. Un an après avoir accédé au statut de Seigneur Militant, Tetrarchus avait fait remplacer ou mettre sur la touche la majorité des généraux de la "vieille garde" qui avaient servi Achilus. À leur place, il choisit de nouveaux officiers dotés du dynamisme et de l’indépendance qu’il prisait. Il ordonna ensuite que les troupes de la Croisade soient séparées en trois armées, engagea au front la majeure partie des réserves que son prédécesseur avait thésaurisées, et poussa l’attaque, prédisant que l’Étendue serait tombée d’ici une décennie.

La plus grande de ces nouvelles troupes de la Croisade allait pousser jusqu’au cœur de l’Étendue de Jericho et écraser la résistance autochtone tandis que les deux autres devaient se faufiler vivement à travers les mondes peu peuplés de la frontière externe, encerclant ainsi le cœur de l’ancien secteur. La lente avancée vers les mondes que leur disputaient les expansionnistes T’au ne serait plus qu’une des pointes d’un trident qui allait empaler la carcasse corrompue de l’Étendue de Jericho et en ferait de nouveau le domaine de l’Empereur-Dieu de l’Humanité.

Les trois percées furent désignées respectivement sous les noms de Canis, Acheros et Orpheus, et aussi sage que fût cette stratégie, la guerre n’en continue pas moins trois décennies plus tard. L’Étendue de Jericho et le sort de la Croisade sont désormais en jeu.

Chronologie[modifier]


Croisade imperium drapeau.jpg
777.M41
La croisade d’Achilus
Après la découverte du portail warp, l’idée de l’employer pour reconquérir l’Étendue de Jéricho au profit de l’Imperium trouve rapidement une oreille favorable chez les Hauts Seigneurs de Terra. Ceux-ci, particulièrement inquiets du fait que l’artefact puisse constituer un terrible danger entre de mauvaises mains, décrètent que la croisade doit être mise en oeuvre depuis un point éloigné des territoires qu’elle aurait à conquérir. C’est ce qui est fait dans le plus grand secret avec la complicité des maîtres du secteur Calixis et du Departmento Munitorum. La conception du plan nécessaire pour mener cette singulière campagne militaire est déléguée au seigneur militant Achilus à qui l’on confie des forces issues de la Garde Impériale, des Astartes, de l’Adepta Sororitas et de la Marine Impériale.
786.M41
La bannière en berne
Le seigneur militant Achilus meurt lorsque le Proclamation of Wrath subit une défaillance catastro-phique de son champ de Geller. Solomon Tetrarchus prend sa suite à la tête de la croisade de l’Étendue de Jéricho.
786.M41
Le Conseil des Cendres
Le nouveau seigneur militant convoque l’intégralité du haut commandement de la croisade sur le monde forteresse d’Alphos. L’assemblée, à laquelle sont présents des représentants de l’Adeptus Astartes, de l’Ecclésiarchie, du Mechanicus et de l’Inquisition, est un grand conseil de guerre qui débute par le limogeage ou la réassignation à des rôles plus mineurs de cinquante officiers supérieurs parmi les favoris de feu le seigneur militant Achilus. Un cercle de nouveaux conseillers constitué d’officiers d’élite est formé et commence une drastique réorganisation stratégique des forces engagées dans la croisade.
785.M41
Le front de Grisenfer
La percée de Canis s’enfonce dans le domaine contrôlé par les Tau du sept de Velk’Han, dans les Récifs noirs. De nouvelles forces viennent ainsi renforcer les armées déjà engagées contre les xenos sur le front de Grisenfer depuis l’offensive d’Achilus. Les combats contre ces xenos à la technologie hautement sophistiquée sont particulièrement âpres et le commandant en charge de la percée acquiert rapidement une réputation de tacticien non-orthodoxe aux méthodes barbares.
786.M41
Contre les marées infernales
L’offensive d’Acheros est lancée contre le centre de l’Étendue. Ici se livre une bataille contre les adorateurs du Chaos et leurs infâmes alliés afin de reprendre ce qui fut autrefois le cœur du secteur Jéricho. La résistance rencontrée est particulièrement importante, surtout dans la zone de guerre hantée par les démons de Cellebos. Les pertes subies par les forces impériales sont massives, paralysant la percée dans une sanglante guerre d’usure.
787.M41
La croisade progresse
L’offensive d’Orpheus longe la frontière externe de l’Étendue. Ici, les progrès sont constants et rapides et de nombreux mondes retournent sous la domination impériale.
788.M41
La disparition de la croisade de Margin
Ailleurs dans l’Imperium, le contact est finalement perdu avec les forces de la croisade de Margin. À partir de ce moment, son existence devient un mensonge officiel utilisé pour exiger une dîme plus importante en troupe et en matériel auprès des secteurs Scarus, Ixaniad et Calixis afin de remplacer, via la porte warp, les énormes pertes de la croisade d’Achilus.
789.M41
Retour de Castobel dans le giron impérial
Le groupe de combat Santos atteint le système de Castobel et découvre qu’il est resté fidèle à l’Imperium malgré quatre millénaires d’oubli et d’isolation. Une grande célébration de cent jours est décrétée, à l’issue de laquelle un premier régiment de gardes impériaux offert au titre de la dîme quitte la planète (le 1er « Renaissant » de Castobel). Il est rapidement suivi par d’autres.
La punition de Seriphos
Une opération secrète de la Deathwatch interrompt les tractations diplomatiques entre le monde renégat technologiquement avancé de Seriphos Secundus et les émissaires des Tau. Les équipes d’extermination assassinent les dignitaires de la caste des Éthérés ainsi que leurs homologues de l’Unité seriphienne, ce qui plonge les deux factions dans une guerre ouverte.
805.M41
La libération de Colhep
Le groupe de combat Venicus, accompagné d’une compagnie d’Astartes des Storm Wardens, met fin à l’asservissement du système Colhep. Une audacieuse translation à l’intérieur même du système, rapidement suivie de frappes chirurgicales menées avec une force écrasante contre des objectifs clefs, ramène la population sous la loi impériale en à peine une semaine de combats.
La destruction du Crimson Harvest
Un énorme space hulk désigné par le nom de code Crimson Harvest émerge des limites de l’Anomalie de Hadex. Il est constitué d’épaves tordues de navires xenos et d’artefacts d’origine inconnue. Des vaisseaux portant les blasphématoires runes du Chaos appareillent de la sombre forge de Samech et adoptent une trajectoire d’inter-ception afin de s’emparer du space hulk. Une série de féroces batailles débute quand les vaisseaux d’attaques de la percée d’Acheros et de la Deathwatch tentent de les en empêcher. L’équipe d’extermination du frère sergent Hurak des Iron hands se sacrifie en faisant plonger le Crimson Harvest dans le cœur d’une étoile mourante, frustrant ainsi les adeptes du Chaos de leur prise.
807.M41
La conquête de Vanir
La guerre contre le système sécessionniste du royaume autoproclamé de Vanir trouve sa conclusion quand les forces impériales de la percée d’Orpheus exécutent une attaque audacieuse contre la capitale.
810.M41
La lamentation de Goln
six équipes d’extermination de la Deathwatch placées sous le commandement du bibliothécaire Raphael enrayent la progression des forces du Chaos sur le monde récemment conquis de Goln. L’attaque des Astartes para-lyse complètement le commandement chaotique le temps qu’ils s’emparent d’un dangereux artefact xenos psyactif. Craignant d’être écrasé en cas de reprise de l’offensive ennemie, le général impérial Saiden ordonne aux équipes d’extermination de se redéployer pour affronter le reste des forces du Chaos. La Deathwatch se retire sans prendre en compte « l’ordre » du général et Goln tombe trois jours plus tard.
812.M41
L’ombre dans le Warp
les communications entre les différents éléments de la croisade cessent sans avertissement préalable. La percée d’Orpheus est particulièrement affectée, disparaissant littéralement derrière un insidieux voile d’interférences warp.
814.M41
Le Grand Dévoreur
Le Thunder’s Word, un vaisseau de la Deathwatch, atteint le système de Freya afin d’enquêter sur le soudain silence de son relais astropathique. Il ne trouve pas trace du relais, pas plus que du moindre signe de vie sur la planète. Alors qu’il s’apprête à quitter les lieux, le navire impérial est intercepté par deux vaisseaux drones tyranide. C’est la coque déchirée par le bio-acide et ses soutes à munitions quasiment vides que le Thunder’s Word parvient à rejoindre la forteresse d’Erioch pour rapporter la nouvelle : le Grand Dévoreur arpente l’Étendue de Jéricho.
Mort dans le vide
Le croiseur à long rayon d’action Admiral Ishmael est porté disparu après avoir tenté de prendre contact avec les éléments avancés de la percée d’Orpheus. Toute la région septentrionale de l’Étendue s’enfonce dans les ténèbres et dans l’horreur. Le prestigieux groupe de combat Argo est perdu, ce qui porte un coup sévère aux forces de la croisade.
Dagon
L’attaque tyranide est officiellement désignée comme étant la flotte-ruche Dagon. Elle représente pour la croisade, ainsi que pour toute vie, le plus grand péril de toute l’Étendue de Jéricho. La Deathwatch se mobilise pleinement pour faire face à cet extrême danger.
817.M41
Date actuelle
Dans la Forteresse d’Erioch de la Deathwatch, la Crypte Omega de la devient incroyablement active tandis que des menaces d’une magnitude encore jamais vue arpentent les mondes de Jéricho. Leur envergure, leur diversité et les présages qui les accompagnent laissent nombre d’Inquisiteurs parvenir à la conclusion qu’un grand tournant a été atteint en ce qui concerne le destin de cette région et peut être même de l’Imperium tout entier. Que les temps soient venus pour l’Étendue de Jéricho en bien ou en mal, peu importe : la veille se poursuit et les sentinelles restent prêtes.

Forces de la Croisade[modifier]



Img-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.png

« Je vois d’après vos rapports qu’il y a des vaisseaux qui bombardent depuis l’orbite, une douzaine de divisions qui font leurs débarquements, et une compagnie de Space Marines quelque part derrière les lignes qui fait on ne sait quoi - est-ce que quelqu’un peut me dire qui commande cette invasion ? »

-Inquisiteur Sengir arrivant au front de Greyhell pendant l’Opération Silverback


La Croisade d’Achilus est une vaste opération militaire qui s’attaque à de multiples ennemis sur des dizaines de mondes, sur une ligne de front mesurée en années-lumière. Pour commander, coordonner et contrôler une telle opération, il faut des ressources considérables et des structures de pouvoir byzantines dont seul l’Imperium est capable. Rassemblée sous la direction du Seigneur Militant, chaque division des forces de la Croisade représentée dans l’Étendue de Jéricho possède sa propre chaîne de commandement et ses propres chefs locaux, qui forment ensuite un réseau complexe d’alliances, d’obligations et de faveurs envers d’autres organisations, reliant l’Inquisition à la Deathwatch, la Deathwatch à l’Adeptus Astartes et ainsi de suite. Très souvent, cependant, chaque organisation au sein de la Croisade opère indépendamment des autres, suivant son propre agenda et ses propres commandants, ce qui fait que la Croisade ressemble parfois plus à une grande alliance qu’à la volonté d’un seul empire galactique.


Aquila.png
++ Seigneur Militant ++
Responsable de la Croisade
Croisade tetrachus.jpg
Seigneur Militant
Solomon Tetrarchus
Symbol astartes.png
++ ADEPTUS ASTARTES ++

Croisade kynar.jpg

Storm Wardens

++ Autres chapitres ++

Dark Sons
White Consuls
Angels Vermillion
Space Wolves
Blood Swords
Relictors

Symbol assassinorum.png

++ OFFICIO ASSASSINORUM ++

- CONFIDENTIEL -

Symbol astra militarum.png

++ ASTRA MILITARUM ++

Symbol navy.png

++ FLOTTE IMPERIALE ++

Symbol sororitas.png

++ ADEPTA SORORITAS ++

Symbol mechanicus.png

++ ADEPTUS MECHANICUS ++

Symbol administratum.png

++ DEPARMENTO MUNITORUM ++

Symbol libre-marchand.png

++ LIBRE-MARCHANDS ++

Symbol inquisition.png

++ ORDO HERETICUS ++

- CONFIDENTIEL -

Symbol inquisition.png

++ ORDO XENOS ++

- CONFIDENTIEL -

Symbol inquisition.png

++ ORDO MALLEUS ++

- CONFIDENTIEL -

Administratum-char.png



Forces initiales[modifier]


Forces de l’Empereur-Dieu de l’Humanité Etat des lieux au début de la croisade d’Achilus vers 252.777.M41

Notes du chroniqueur : référence à : Ordre Secret Lamas V

Unités Notables de l’Astra Militarum
Réserve du segmentum

Troupes de choc cadiennes : 2 régiments
Blindés Tekarn : 1 régiment
Garde des conscrits iaxiens : 2 régiments
Garde de Terrax : 3 régiments
Faucons de guerre harakoni : 1 régiment
Garde de fer Mordian : 1 régiment
29e de lanciers Descaal : 1 régiment

Levée du secteur Calixis

Infanterie lourde scintillienne : 2 régiments
Garde scintillienne: 3 régiments
5e Garde maccabéenne, « Les hommes de Drusus »
16e des Janissaires maccabéens
14e des Highlanders mortressen : 1 régiment
13e division blindée gunmetallicaine
3e des « compatissants » de Volg
202e régiment d’infanterie légère antipodienne
25e des Eclaireurs Scythewind de Monrass
Legions pénitentiaires de Merov : 4 légions pénitentiaires
Grenadiers lourds de Gathalamor : 8 bataillons

Contingents connus de l’ Adeptus Astartes

Angels Vermillion : 1 compagnie
Space Wolves : 1 compagnie de combat
White Consuls : 2 compagnies
Dark Sons : 3 compagnies
Chevaliers Gris : [CONFIDENTIEL]
Blood Swords : 2 compagnies
Relictors : 1 détachement spécial
Storm Wardens : 7 compagnies
Egalement, des éléments des Death Spectres, Subjugators, Disciples of Caliban et Iron Snakes representés dans une compagnie officielle de croisés en tant que gardiens de la banniere de la Sainte Croisade.

Contingents enregistrés de l’ Adepta Sororitas

Ordre du Cœur Valliant : 1 commanderle
Ordre de la Rose de Sang : 4 commanderies
Ordre du Suaire d’Argent : 1 préceptoire
Ordre de la Larme Ardente : 1 mission
Ordre du Serment Pourpre : 2 missions

Contingents enregistrés de
l’Officio Assassinorum

Assassins [CONFIDENTIEL]

Contingents enregistrés de
l’Adeptus Mechanicus

Adeptus Titanicus - Legio Venator: 3 manipules de combat, 2 manipules de scouts
Centurio Ordinatus : 1 Ordinatus
Technogarde skitarii : 4 régiments
Ordo Reductor : 2 formations de siège
Mesnie des chevaliers de Korvath : 2 formations
Legio Cybernetica : 1 division

Contingents enregistrés de la Flotte Impériale

+ Navires remarquables
Belial : cuirasse de classe Emperor
Execution : cuirasse de classe EternaI Oberon
Proclamation of Wrath : croiseur super-lourd de classe Vengeance [perdu corps et biens en 786.M41]
Eternal Requiem : croiseur super-lourd de classe Exorcist
Caelestis Dictatio : croiseur de combat de classe Mars

Contingents enregistrés du
Departmento Munitorum

Logistique et approvisionnement des armées: 3 régiments de pionniers
2 régiments de terrain
4 bataillons de labour
1 corps d’analystes de l’Administratum

Contingents enregistrés des
Saints Ordos de l’Inquisition

Confidentiel

Contingents enregistrés/Troupes diverses

Les vassaux du libre-marchand Kazandus Lan
(5 valsseaux de ligne, équiv./3 régiments Militants)



Aquila.png
Symbol astra militarum.png

Astra Militarum[modifier]


La part du lion dans la lutte de la Croisade pour libérer l’Etendue de Jéricho revient de loin à la Garde impériale. Présente sur tous les théâtres de guerre et composée de millions d’hommes et de centaines de régiments différents, elle constitue la ligne de front contre les Stigmartus, l’Empire Tau et les Tyranides. Le contrôle direct de ces forces est assuré par le Seigneur Militant Tetrarchus, lui-même issu du haut commandement de l’Astra Militarum et toujours à la tête opérationnelle de ses forces. Directement sous ses ordres se trouvent le Seigneur Commandant Ebongrave, la Seigneur Générale Magratha von Karlack et le Général Curas, qui commandent respectivement les Saillants Canis, Acheros et Orpheus. Plus que toute autre branche de la Croisade, Tetrarchus a une grande influence et un contrôle direct sur la Garde impériale, dirigeant le déploiement de ses troupes et observant et ajustant sa stratégie globale. Le contrôle direct des lignes de front reste cependant entre les mains des commandants des Percées, bien qu’ils soient assez sages pour céder à la pression du Seigneur Militant si elle se présente. L’autre influence majeure dans le contrôle et le commandement de la Garde impériale est le Seigneur Commissaire Salos Gygarus, qui, en tant qu’officier politique en chef, existe ostensiblement en dehors de la chaîne de commandement normale. Gygarus prend son rôle et celui de l’intendance au sein de la Croisade très au sérieux et a plus d’une fois compliqué les choses pour Tetrarchus et ses trois commandants de Percée en s’opposant à leurs plans ou en exerçant un contrôle sur les régiments par l’intermédiaire de ses commissaires. La plupart du temps, cela s’est produit à cause d’ordres émis par le haut commandement qu’il considère comme "lâches", ce qui l’a poussé à demander à des commissaires de prendre le commandement pour maintenir les troupes au combat ou annuler les retraites des zones de combat. Le résultat final est généralement coûteux en vies humaines, bien que Gygarus soit attaché à l’effort de la Croisade et au moral des hommes, deux aspects qu’il estime que les commandants de Percées (et nombre de leurs généraux) ont peut-être perdu de vue. Indépendamment de la justesse de sa position, le moment approche rapidement où Tetrarchus et Gygarus entreront en conflit direct pour le commandement sur les lignes de front - une confrontation qui s’avérera sans aucun doute bien plus fatale pour le soldat moyen que pour le haut commandement.

...


La Percée d'Orpheus[modifier]

La percée d’Orpheus est l’avancée de la Croisade d’Achilus la plus proche de la frontière externe de l’Étendue de Jéricho. Elle était censée, selon le Seigneur Militant Tetrarchus, progresser vivement dans un amas de systèmes non disputa et stériles, et elle fut au début la branche la plus efficace de la Croisade, gagnant rapidement du terrain en prenant de l’avance sur les autres et ramenant plus de soixante systèmes sous son contrôle. Ces succès ne sont que des souvenirs, et ses troupes sont désormais brisées et éparpillées, tandis que la majorité de ses commandants ont disparu, probablement morts.

Le sort s’est très récemment abattu sur la percée d’Orpheus, menace surgie du vide comme un raz-de-marée balayant tous les acquis d’autrefois dans un déferlement de confusion et de mort. En quatre ans, les monstres Xenos insatiables connus sous le nom de Tyranides sont apparus pour assiéger et dévorer tout ce qui se dressait devant eux. Devant cette fureur à laquelle elles n’étaient pas préparées, les troupes de la percée se sont brisées en mille morceaux sanglants. Seuls quelques mondes tiennent bon face à l’assaut du Grand Dévoreur, et on pense que des dizaines ont péri. D’autres pourraient être en train de livrer un combat désespéré contre l’ennemi sans qu’on n’en sache rien, ou se terrer, ignorants et craintifs, dans les ténèbres muettes, sans même savoir que les mâchoires d’un ennemi monstrueux sont en train de se refermer sur eux.

Le désastre complet semble imminent, car une chose est certaine : ce qui s’est produit jusqu’ici n’est que le début.

Plus de détails sur La Percée d'Orpheus...


La Percée d'Acheros[modifier]

Cette opération militaire fut lancée avec l’intention d’abattre l’obstacle principal à la conquête de l’Étendue de Jéricho : les nombreux mondes tombés sous la coupe des Puissances de la Ruine. Lorsque l’Imperium revint pour la première fois dans la région, ses stratèges s’attendaient à trouver des planètes isolées et éparpillées, dont les populations accueilleraient les libérateurs à bras ouverts. Ils se trouvèrent cruellement pris au dépourvu lorsqu’à la place ces populations se dressèrent contre eux. Littéralement clouée sur place au beau milieu de l’Étendue, la croisade fut obligée d’engager encore plus d’effectifs, fournissant un effort herculéen pour arracher les mondes centraux des griffes de ceux qui avaient choisi de suivre le sentier de la gloire. Après des décennies de guerre, l’Imperium n’a que très peu progressé face à cette myriade de Seigneurs du Chaos qui l’affrontent dans la Percée d’Acheros, même si chaque année, des millions de vies sont sacrifiées dans le brasier de cette guerre stérile.

Plus de détails sur La Percée d'Acheros...


La Percée de Canis[modifier]

La percée de Canis est la zone de guerre la plus vaste et la plus ancienne de l'Étendue de Jéricho. S'étendant du côté de la frontière interne de l'Étendue, ses premières batailles ont été livrées pour libérer des dizaines de mondes habités par des humains de l'expansion T'au. Tout ne s'est pas passé comme prévu, car la Croisade impériale est devenue la cible d'une espèce xenos très différente mais tout aussi malveillante : les Tyranides. Une section de la Flotte-Ruche Tyranide s'est abattue sur la pointe de la flotte Impériale et ce n'est qu'au prix de terribles sacrifices qu'on a pu empêcher les xenos d'envahir jusqu'au dernier monde de la percée et du reste de l'Étendue pour la vider de son essence vitale.

Sous les ordres du seigneur commandant Ebongrave, les Forces Impériales de la percée de Canis combattent sur deux fronts. Les régiments de la Garde Impériale livrent des batailles conventionnelles mais sans fin contre les T'au et leurs auxiliaires, espérant s'imposer pour pouvoir ensuite pousser jusqu'à la capitale du Sept. Le second front est une action défensive sans pitié visant à contenir le raz-de-marée tyranide. Les Forces Impériales sont étalées au maximum, livrant deux guerres simultanément, et rares sont ceux qui pensent qu'on pourra toujours retenir les tyranides. Les T'au fomentant la rébellion et la désertion grâce à leurs ambassadeurs de la Caste de l'Eau, ce n'est sans doute qu'une question de temps avant que le front impérial ne se brise et qu'un ouragan xenos ne déferle sur la forteresse de Malveil et dans l'espace impérial. Si l'on ne trouve pas un plan de maître pour sortir de l'impasse, les millions de vies impériales sacrifiées dans la percée de Canis l'auront été pour rien.

Plus de détails sur La Percée de Canis...

Sources[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de Règles
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Rites de Batailles
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Vous ne Connaîtrez pas la Peur
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : The Achilus Assault
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : The Jericho Reach
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Ark of Lost Souls

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 3 sous-catégories, dont les 3 ci-dessous.

P

Pages dans la catégorie « Croisade d'Achilus »

Cette catégorie comprend 2 pages, dont les 2 ci-dessous.