Catégorie:Croisade Indomitus

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
Les Frères de Bataille des Fulminators repoussent les Astartes Hérétiques à coups de bolts et d’épée, afin de les empêcher de renverser l’Imperium et de réduire l’Humanité en esclavage.
Alors qu’en ces heures sombres, la fin de l’Imperium semblait imminente, une lueur d’espoir naquit au cœur d’une galaxie envahie par les ténèbres : la Croisade Indomitus de Roboute Guilliman, une immense coalition de forces impériales qui porta le fer à l’ennemi et secourut des centaines de planètes assiégées.

Suite à la Noctis Aeterna, les citoyens de nombreux mondes impériaux regardèrent avec appréhension le ciel qui ondulait étrangement au-dessus d’eux, craignant ce qui risquait de jaillir des étoiles. Néanmoins, tous les hommes ne se laissèrent pas paralyser par la terreur, et firent de leur mieux pour que leur planète isolée reprenne contact avec le reste de l’Imperium. Plus d’une dizaine d’expéditions d’envergure furent entreprises une fois les pires tempêtes Warp de l’histoire de l'Imperium calmées, notamment la Croisade Aquila, et la tentative d’une force de frappe des Revilers visant à reprendre le Secteur Donlar. La plupart échouèrent, voire se terminèrent en désastre, à l’instar de la Croisade Charon. Cependant, une d’entre elles connut un franc succès.

Tandis que la Grande Obscurité envahissait des pans entiers de la galaxie, Roboute Guilliman peaufinait sa stratégie sur Terra. Il s’était rendu devant le Trône d'Or et sa détermination s’en était trouvée raffermie. Peu de temps après sa nomination au rang de Seigneur Commandeur de l’Imperium par les Hauts Seigneurs de Terra, il avait ordonné la formation d’une armada. Toutefois, pendant que les forces de cette Croisade Indomitus (notamment des Space Marines de la Fondation Ultima) se rassemblaient, les préparatifs de Guilliman avaient été interrompus par une incursion démoniaque jaillissant d’une tempête Warp inattendue. Beaucoup de défenseurs avaient paniqué en constatant la brèche ouverte dans les boucliers défensifs multispectres de Terra, néanmoins le Primarque avait mené une contre-attaque. Nul ne pouvait résister aux flammes de l’Épée de l’Empereur, et avec l’aide de l’Adeptus Custodes, des Sœurs du Silence et de plusieurs compagnies d’Ultramarines, Guilliman avait banni les Démons dans l’Empyrée.

La Croisade Indomitus a pour l’instant durée douze années et est toujours en cours.[1]

Une Puissante Alliance[modifier]

Sur Terra, des éléments de l’Adeptus Custodes et un contingent de la Confrérie Silencieuse jurèrent de se joindre à la croisade de Guilliman. Ils ne furent pas les seuls. Sur Mars toute proche, l’Archmagos Dominus Belisarius Cawl avait ouvert ses cryptes de stase et libéré le fruit de son long labeur : la Fondation Ultima. Toutefois, il lui faudrait des mois pour achever le déploiement de son œuvre majeure. Sa flotte se joignit également à celle du Primarque, notamment son cargo-hulk Zar-Quaesitor, un bâtiment de classe mécha-ark qui transportait un grand nombre de Space Marines Primaris en état d’hibernation dans un champ de stase. L’Archmagos emmenait aussi plusieurs osts de Skitarii et de la Legio Cybernetica, ainsi que trois lances de Chevaliers de la Maison Taranis. Puisque les énergies de l’Immaterium inondaient la galaxie, la portée des chœurs astropathiques de Terra était grandement réduite, malgré tout de nombreux défenseurs entendirent leur appel, dont plusieurs armées de la Garde Impériale et une dizaine de Chapitres Space Marines, le plus déterminé d’entre eux étant celui des Imperial Fists. De plus, la moitié de la flotte du Segmentum Solar de la Marine Impériale fut réquisitionnée pour transporter les soldats de l’Imperium. Enfin, alors que les troupes se mettaient en route vers les nombreux objectifs fixés à la Croisade Indomitus, elles reçurent des renforts avides de jurer allégeance à l’être légendaire qu’était le Primarque des Ultramarines.

Les Flottes de Croisade[modifier]

Cette mobilisation réussit en partie grâce à la production matérielle immense de Terra, Mars, Jupiter et de mondes plus lointains comme Armageddon, Bastrophcel ou Shenjin. Des forces militaires supplémentaires provinrent du retrait de vastes contingents de systèmes de l’Imperium Sanctus jugés intenables - ce procédé engendra un vif ressentiment et plus d’une mutinerie de guerriers réticents à l’idée d’abandonner leur poste, mais octroya une vaste quantité de troupes de vétérans endurcis et de machines de guerre aux forces de croisade.

Ces flottes se regroupaient à présent en des points de mobilisation désignés autour du Système Sol, du système Gehenna et de plusieurs autres. Guilliman dut créer un nouveau corps administratif colossal, l’Officio Logisticarum, et son armée de scribes, de diplomates et de macro-intendants facilita l’intégration d’éléments issus de toutes les fractions de la machine de guerre impériale à ces forces militaires autonomes et coordonnées. Le plan de Guilliman envisageait une vague initiale de dix flottes de croisade, codifiées en Flotte Primus, Flotte Secundus, Flotte Tertius, et ainsi de suite. Bien qu’immensément diverse en composition comme en taille, chaque flotte reçut sa mission, déterminée par Guilliman pour s’intégrer à une stratégie de contre-offensive robuste destinée à empêcher l’effondrement total de l’Imperium. La Flotte Tertius fut la première à partir, quittant son mouillage pour plonger au combat avant même le début de la mobilisation des flottes Sextus et Octus. Tertius fut lâchée sur une immense Croisade du Massacre de Khorne en route pour le Système Sol, avant d’infléchir sa route vers le Segmentum Pacificus en vue d’infléchir ensuite vers le Segmentum Tempestus. La Flotte Secundus quitta ensuite Terra, prenant la Route du Martyr droit vers l’Œil de la Terreur. Ce ne fut que lorsqu’il fut certain que l’élan de ses plans était irrémédiable que Guilliman s’autorisa enfin à frapper à la tête de la Flotte Primus et commença - à renforcer l’Imperium Sanctus, un monde à la fois.

Porter le Flambeau de l'Empereur[modifier]

Les Flottes de Croisade

Bien que très différentes de taille et composées d’éléments issus d’une variété de corps militaires, les flottes de la Croisade Indomitus obéissaient toutes aux mêmes restrictions d’organisation. Elles furent édictées par Guilliman, et suivies à la lettre par l’Officio Logisticarum. Chaque flotte de Croisade était dirigée par un unique maître de flotte - qui n’en répondait qu’à Guilliman et aux Hauts Seigneurs en personne - et divisée en plusieurs groupes de combat. Chacun de ces groupes était une force de croisade autonome, assez polyvalente pour investir des zones de guerre de la taille d’un sous-secteur. Chaque groupe de combat était codifié alphanumériquement en Haut Gothique, comme alphus, beataris ou cerastus, et commandé par un maître de groupe. À la discrétion de l’officier, les forces d’un groupe de combat pouvaient, en outre, être divisées en forces opérationnelles désignées numériquement, par I, II ou III par exemple. Chaque force était, en théorie, formée pour une mission spécifique. Conquérir un monde, rétablir le contact avec un système perdu, transmettre un message crucial, traquer un ennemi capital - tels étaient les rôles des forces opérationnelles. Dans les faits, les forces opérationnelles étaient déployées pour entreprendre des croisades mineures à part entière, coupées de leur groupe de combat et développant leurs objectifs stratégiques à la discrétion de leurs commandants. Beaucoup développèrent des marquages et des sous-cultures propres. Des guerriers de différents corps de la machine de guerre impériale nouèrent des liens plus fort que le diamant, des décennies durant, contre des ennemis effroyables et face à des épreuves insurmontables.

Puisque l’Astronomican connaissait encore des coupures intermittentes, la Croisade Indomitus ne tenta que de courts sauts à travers le Warp et progressa d’un système à l’autre. Lorsque les planètes pouvaient être sauvées, Guilliman libérait toute la puissance de ses armées. Les hordes démoniaques furent repoussées de Gathalamor, du Système Drogos et de Tallarn. Le Tyran d’Airain des Étendues de Lhorm fut vaincu. La population d’Ophelia fut libérée de l’esclavagisme imposé par le Tyran de la Flamme Bleue, même si ce Démon Majeur échappa à la justice de l’Empereur. Guilliman affronta en personne la Bête Ignoble de Caster. Bien que le monstre fût bien plus grand que lui, le Primarque le tua sans la moindre difficulté. La nouvelle de l’arrivée de la croisade suffit à étouffer les feux de la rébellion sur Necromunda. Lorsque les forces impériales atteignirent Catachan, elles constatèrent que les serviteurs des Dieux Sombres avaient déjà été exterminés par les forces locales de l’Astra Militarum, et en profitèrent pour recruter des renforts. En dépit des lourdes pertes subies précédemment, la Croisade Indomitus était plus vaste quand elle quitta Catachan que lorsqu’elle était partie de Terra.

Alors que la Croisade Indomitus s’éloignait de Terra, les effets les plus néfastes de la Noctis Aeterna commençaient à se dissiper dans la plupart des secteurs. Même si des tempêtes Warp continuaient de faire rage à proximité de la Grande Faille, la Lumière de l’Empereur parvenait peu à peu à percer les ténèbres surnaturelles qui voilaient le sud de la galaxie. La plupart des citoyens qui avaient survécu à l’oppression de leurs bourreaux démoniaques décelèrent une corrélation d’origine divine entre ces deux événements. Ceux qui virent le Primarque en chair et en os murmurèrent qu’ils reconnaissaient en lui l’Empereur en personne, qu’un être issu des plus anciennes légendes marchait de nouveau parmi les hommes. Des vidéopicts et des visions astropathiques se répandirent, ravivant la flamme de l’espoir, même sur les planètes les plus outragées.

Néanmoins, la Croisade ne remporta pas que des succès, car beaucoup de planètes étaient damnées et ne pouvaient qu’être vengées. Le Monde-Ruche Bhundar avait été irrémédiablement ravagé par une épidémie scrofuleuse, et il fallut recourir au feu rédempteur pour éviter que le mal se répande. Les rituels impies célébrés dans les ruines fumantes du Monde-Cardinal de Gloriphia furent stoppés, et l’ichor des invocateurs démoniaques coula à flots. Malgré tout, la croisade ne pouvait pas toujours assouvir sa vengeance. Les atterrissages initiaux sur Secundus Terra subirent des embuscades et des pannes catastrophiques à cause des machinations de l’Alpha Legion. Guilliman prit alors la décision difficile de battre en retraite et de contourner le Système Primagenesis pour ne pas s’enliser dans une guerre d’usure. Au cours de son odyssée, la croisade rencontra des dizaines de systèmes où les citoyens impériaux étaient devenus séides des Dieux Sombres. Chacune de ces découvertes alimentait l’amertume de Guilliman, toutefois il n’avait pas de temps à perdre à ruminer les malheurs qui s’étaient abattus sur l’Imperium.

Les Germes de l'Espoir[modifier]

Tandis que la Croisade Indomitus s’aventurait de plus en plus loin dans la galaxie, Cawl forçait ses serviteurs automatisés à travailler nuit et jour, au risque de provoquer chez eux des dysfonctionnements catastrophiques, car des milliers de Space Marines Primaris étaient toujours endormis dans le dédale de soutes du Zar-Quaesitor. Il y avait aussi bien des Chapitres au complet que des contingents destinés à renforcer des Chapitres existants, et dès qu’ils étaient réveillés, ils se joignaient aux combats. Sur Rynn’s World, l’arrivée de la Croisade Indomitus permit de vaincre les légions du Prince Démon Rhaxor. Une fois les combats terminés, les Crimson Fists purent constater avec émerveillement le retour de Roboute Guilliman, et furent encore enthousiastes lorsqu’il leur présenta un contingent de Space Marines Primaris portant leur héraldique. Ces guerriers semblaient même encore plus proches génétiquement de Rogal Dorn que tous Space Marines jamais créés auparavant. En effet, Cawl avait sélectionné comme matériau brut des combattants de Terra nés quelques générations à peine après la création des premiers Imperial Fists par l’Empereur. Certains étaient en stase depuis l’époque de la Grande Croisade, et une poignée d’entre eux se rappelait même avoir rencontré Rogal Dorn. Une histoire identique se répétait à chaque fois : lorsque les Space Marines de la Fondation Ultima étaient présentés à leur Chapitre, ils étaient accueillis à bras ouverts, car en ces heures sombres, ils arrivaient à point nommé. Cela se produisit notamment sur Chogoris, Ultramar et Baal, où la croisade intervint au moment où les Fils de Sanguinius menaient un baroud d’honneur.

Au fur et à mesure qu’elle se frayait un chemin à travers les ténèbres qui enserraient l’Imperium, la Croisade Indomitus commença à se fragmenter. Lorsque les immenses cales du Zar-Quaesitor furent enfin vides, l’Archrmagos Cawl retourna vers Mars, car il avait encore d’autres cryptes secrètes à ouvrir pour achever la Fondation Ultima. Une fois déployés, les nouveaux Chapitres, comme les Rift Stalkers ou les Umbral Knights, restèrent sur les lieux des conflits qu’ils avaient remportés afin de consolider les têtes de pont. Généralement, ils en profitèrent pour faire de la planète reconquise leur Monde Chapitral. Ainsi, la croisade ne se contentait pas de libérer des planètes, car elle renforçait également leurs défenses en prévision d’invasions futures. Arriva aussi le moment où Roboute Guilliman ne put ignorer plus longtemps les appels de détresse en provenance d’Ultramar, son propre Monde Chapitral. Tous les triomphes récents n’étaient qu’une étincelle dans la noirceur du néant, car d’innombrables planètes restaient en péril, mais c’était un début encourageant. On dirait plus tard qu’au cours de cette période, la plus terrible endurée par l’Imperium depuis l’Hérésie d'Horus, ce fut la Croisade Indomitus qui donna à l’Humanité la force de survivre.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « La tolérance n’est qu’un signe de faiblesse. »
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V9
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • HALEY GUY, Sombre Imperium, Black Library, 2017
  1. Informations issues de Sombre Imperium - Chapitre Treize - Le Triomphe de Raukos de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.

Pages dans la catégorie « Croisade Indomitus »

Cette catégorie comprend 5 pages, dont les 5 ci-dessous.