Catégorie:Chapitres Space Marines Loyalistes

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png






« Nous sommes les Space Marines, les Champions de l’Humanité. Les guerriers élus de l’Empereur. Pour chacun d’entre nous qui périt au combat, une centaine d’ennemis trépasseront. »
« Aujourd’hui, nous faisons face à ceux qui ont trahi nos prédécesseurs. Aujourd’hui, nous apportons la mort à ceux qui se sont détournés de la lumière de l’Empereur et ont rompu la foi avec leurs frères. Aujourd’hui, nous rendons honneur à ceux qui nous ont précédés en faisant taire ces traîtres ! Pour Vilamus ! Pour Guilliman ! Pour l’Empereur ! »
- Frère-Capitaine Haeron des Marines Errant.

Les Space Marines de l’Adeptus Astartes sont les champions de l’Humanité - les guerriers les plus forts, les plus courageux, les plus purs et les mieux équipés de l’Imperium. De nombreux Frère de Bataille sont issus des Chapitres les plus connus - les Blood Angels, les Space Wolves, les Ultramarines, et d’autres de ce que l’on appelle la Première Fondation - encore plus de Chapitres moins connus, les Successeurs des grandes Légions. Certains de ces Chapitres sont tout aussi célèbres que leurs célèbres ancêtres, tandis que d’autres sont pratiquement inconnus.[1]

La Première Fondation[modifier]

Selon les sources, plus de mille Chapitres de Space Marines - véritables armées autonomes et indépendantes - combattent an nom de l’Empereur. Neuf d’entre eux portent le nom des Légions qui demeurèrent loyales à l’Empereur au cours de l’Hérésie d'Horus, les autres sont des Chapitres successeurs, descendants génétiques des neuf Primarques loyalistes. Le nombre des Chapitres Space Marines varie selon les époques. Certains furent anéantis à l’issue de conflits cataclysmiques, mais puisqu’ils sont considérés comme cruciaux pour le dispositif défensif de l’Humanité, plusieurs Fondations ont été ordonnées au fil du temps. Néanmoins, une telle décision est du ressort exclusif des Hauts Seigneurs de Terra, et ceux-ci n’y auraient consenti que vingt-sept fois au cours des dix derniers millénaires.

La Deuxième Fondation[modifier]

Les Chapitres Space Marines les plus célèbres sont de loin ceux qui ont été créés lors de la Première Fondation. Ils représentent les héritiers des premières Légions, dont vingt ont été créées par l’Empereur Lui-même à l’aube de la Grande Croisade. Comme l’histoire le montre, la moitié des fils de l’Empereur - les Primarques - se sont retournés contre Lui, menant leurs Légions contre celles qui sont restées fidèles à l’Humanité. De deux Légions, aucun document ne subsiste, tandis que les neuf autres qui se sont mises au service du Chaos ont continué de harceler l’Imperium de l’Humanité jusqu’à ce jour. Parmi les Loyalistes, neuf autres Légions ont survécu à la guerre civile galactique qu’a été l’Hérésie d’Horus, et à la suite de cela, elles ont été divisés afin qu’aucun corps martial ne puisse plus jamais exercer un pouvoir capable de mener à la destruction non seulement l’Imperium, mais l’Humanité elle-même. Les neuf Légions furent chacune divisées en corps d’environ un millier de Frères de Bataille, parfois en fonction de structures internes existantes, parfois en fonction de doctrines variées au sein de la Légion. Les plus petites des Légions, en particulier les Salamanders, sont sorties du chaudron de la guerre civile avec des effectifs considérablement réduits. Les Salamanders ont été divisées moins souvent que les autres Légions. En particulier, les Ultramarines, qui ont toujours été une Légion très prolifique, ont été divisées en plusieurs corps. Cet événement a été connu sous le nom de "Deuxième Fondation", et a créé une deuxième génération de formations Space Marines connues sous le nom de "Chapitres". Chacune a hérité d’une grande partie de la nature de son "progenitor" et si beaucoup sont restés fidèles aux traditions et aux doctrines de leurs ancêtres, d’autres se sont lancés seuls pour graver leurs propres légendes dans les annales de l’histoire de l'Imperium.

Dix mille ans après la Deuxième Fondation, le nombre exact de Chapitres créés reste un mystère. Cela est dû en grande partie à la nature même de l’Imperium. Les domaines de l’Empereur sont constitués d’un nombre inconnu de mondes colonisés et d’un plus grand nombre encore d’autres planètes revendiquées mais à peine foulées par les hommes. L’Imperium est un royaume suprêmement superstitieux dispersé dans un volume d’espace inimaginable, et les voyages et la communication entre chaque groupe de mondes n’est possible que par le biais de ce qui équivaut à de la sorcellerie. Il est donc difficile de tenir des registres cohérents, et une telle tâche est rendue pratiquement impossible par le flux et le reflux continu et apocalyptique de la guerre qui ravage les planètes. Le nombre de Chapitres varie énormément et les noms et la nature de chacun d’eux restent un mystère dans le temps et oublié par la mémoire des hommes. Certains Chapitres de la Deuxième Fondation n’existent que par leur nom, leurs actes étant mêlés à des légendes et à des mythes bien qu’il n’existe aucune preuve matérielle de leur existence. Il se peut que tout ce qui reste de certains Chapitres de la Deuxième Fondation soit une bannière en lambeaux dans un sanctuaire oublié. Ces reliques d’une époque longtemps ancienne sont des honneurs gagnés dans des lieux qui n’existent plus et donnent le nom de batailles dans lesquelles des millions de héros oubliés ont tout donner pour l’Empereur-Dieu de l’Humanité.

Parmi les Chapitres de la Deuxième Fondation qui subsistent, certains conservent des liens étroits avec leurs ancêtres, tandis que d’autres ne reconnaissent pratiquement aucune parenté. Lorsque les deux partagent une certaine anomalie génétique héréditaire, comme c’est le cas des Blood Angels, le progenitor et son descendant sont susceptibles de rester proches l’un de l’autre, travaillant parfois ensemble pour surmonter ce qui les afflige.Dans le cas des descendants de la Légion des Ultramarines, de nombreux Chapitres de la Deuxième Fondation ont choisi de maintenir des liens étroits avec leurs progenitors parce qu’ils partagent un code martial commun et des traditions anciennes. Les Ultramarines et les Chapitres qui leur ont succédé sont si étroitement liés que l’ensemble du groupe se désigne souvent comme les Chapitres Primogenitors - les premiers nés.[2]

La Troisième et les Fondations Suivantes[modifier]

« Ils seront Mes Space Marines et ils ne connaîtront pas la peur. »
- L’Empereur de l’Humanité.
Alors que l’ère de l’Imperium se poursuivait et qu’avec le temps, les Primarques qui n’avaient pas péri lors de la calamiteuse Hérésie d’Horus tombaient au combat ou disparaissaient tout simplement de l’histoire de l’Humanité, il fallait trouver d’autres Fondations. La Troisième Fondation n’a pas été réalisée en subdivisant un autre corps comme l’a été la Deuxième Fondation. Les Hauts Seigneurs de Terra ont ordonné que l’Adeptus Mechanicus entreprenne la "dîme génétique" régulière de l’Adeptus Astartes. De vastes archives de gènes ont été constituées, permettant de contrôler la pureté génétique de chacun des Chapitres. Les échantillons trouvés contaminés ont été placés sous scellés, pour ne plus jamais être utilisés, tandis que ceux trouvés purs ont été mis en culture afin de pouvoir être utilisés pour créer de nouveaux Chapitres Space Marines. Dès les premiers jours, il a été constaté que le gène le plus fiable était celui du Chapitre des Ultramarines, et donc lorsque la Troisième Fondation a été décidée, beaucoup de nouveaux Chapitres ont été créés à partir de ce stock.

À chaque fondation, et pour chaque Space Marine qui prend sa place dans les rangs, des dizaines, voire des centaines d’Aspirants et de Néophytes meurent, leur corps a subi une mutation horrible, alors que des implants instables ou corrompus font des ravages dans leur système. Dix mille ans après la Première Fondation, vingt-cinq autres fondations sont maintenant passées, la plus récente ne datant que d’une poignée de siècles. La grande majorité appartient à la lignée de Roboute Guilliman, bien que beaucoup ne connaissent pas ou ne reconnaissent pas de lien familial. D’autres ont été fondées à partir du stock génétiques d’autres Légions, bien que pour de multiples raisons, certaines graines génétiques soient rarement, voire jamais, utilisées de cette manière. Dans le cas de certains, comme les Space Wolves, la déviation génétique est claire et peu de Chapitres sont créés en utilisant leur héritage. Dans le cas des Dark Angels, aucune impureté n’est connue et pourtant peu de Chapitres sont créés à partir de leur lignée, les raisons étant inconnues.[3]

Il n’y a pas d’intervalle défini entre chaque Fondation, elles sont ordonnées par les Hauts Seigneurs, et donc l’Empereur, et il n’y a pas de limite au nombre de Chapitres créés. Chaque fondation peut aussi être séparée par des millénaires que par quelques décennies, et elles peuvent aussi bien concerner une poignée de Chapitres que plusieurs dizaines.

Les informations concernant les Fondations sont terriblement incomplètes. Certaines sont perdues sous des tonnes de documents. Certaines sont devenues illisibles parce que le vélin où elles sont inscrites a succombé aux ravages du temps avant que les scripto-savants puissent les recopier. D’autres ont été détruites délibérément, notamment durant le Règne du Sang, à l’occasion duquel des bibliothèques entières furent incendiées. Des Inquisiteurs découvrirent par ailleurs que les archives de l’Adeptus Mechanicus étaient incomplètes, ce qui suggérait une falsification délibérée.

Certaines fondations sont célèbres, et illustrent la nature fragmentaire des archives impériales. La Treizième Fondation fut surnommée "Fondation Obscure" car l’Adeptus Terra ignore le nombre de Chapitres créés alors, ni le génogerme qui servit de matière première. L’hypothèse selon laquelle les Exorcists font partie de la Fondation Obscure causa une guerre inquisitoriale mineure. La vingt et unième Fondation, du "Fondation Maudite", avait pour but de résoudre les déficiences du génogerme, mais elle engendra au contraire des Chapitres présentant des instabilités extrêmes, tels que les Black Dragons. Malgré leur apparente pureté, d’autres, comme les Lamenters, furent victimes d’une mauvaise fortune quasi surnaturelle. La vingt-troisième, dite "Fondation Sentinelle", eut pour but de sécuriser des zones vulnérables de la galaxie. Les Iron Lords, les Star Phantoms et les Marines Errant furent créés à cette occasion.

Les Primarques

Les origines des Primarques gisent dans les cryptes les plus profondes du Palais Impérial, où l’Empereur se lança dans Sa plus grande entreprise de génie génétique. S’appuyant sur Son propre patrimoine génétique, une technologie insondable et Son intellect sans égal, l’Empereur créa vingt êtres exceptionnels, que l’on appela bientôt Primarques, dont Il espérait faire Ses généraux et les parangons de Son idéal pour le genre humain. À l’époque, Terra était isolée par de féroces tempêtes Warp, et l’Humanité était dispersée à travers la galaxie. Les Primarques étaient censés unifier la lignée humaine, mais cette grande entreprise subit un coup d’arrêt lorsque les Primarques furent disséminés dans toute la galaxie avant la fin de leur développement. Mais l’Empereur détenait toujours leurs informations génétiques, dont Il se servit pour créer les Légions Space Marines. Elles s’élancèrent vers les étoiles et, durant cette Grande Croisade, retrouvèrent les Primarques, qui prirent la tête de leurs Légions respectives. Mais la Grande Croisade échoua. Les archives concernant deux Légions furent expurgées et leur sort est inconnu. Neuf autres se retournèrent contre l’Empereur, bien que cette information aussi soit tenue secrète pour la majorité des sujets de l’Imperium.

Les Chapitres Space Marines actuels descendent tous des neuf Primarques restés fidèles à l’Empereur, et le génogerme des autres est sous scellés, perdu ou détruit. Certains Chapitres ne connaissent pas leurs origines, tandis que d’autres vénèrent leur ancêtre supposé. Beaucoup possèdent les traits uniques de leurs ancêtres ou imitent les méthodes de leur Légion d’origine. D’autres encore présentent peu de caractéristiques de leur lignée en comparaison de leurs propres traditions.

La Fondation Ultima[modifier]

Malgré tous les tumultes et les luttes qu’il a subi, l’Adeptus Astartes a été ébranlé par les événements récents plus que tout autre autre institution impériale. Le retour de Guilliman a dynamisé et inspiré les Space Marines à travers la galaxie, même ceux qui descendent d’autres Primarques, car ils sont dirigés en temps de guerre par un commandant qui est le frère de leurs propres pères génétiques. De plus, avec la Croisade Indomitus de Guilliman, un changement comme on n’en avait pas vu depuis l’aube de la Grande Croisade - la Fondation Ultima - est intervenu, améliorant les prouesses déjà incroyables des Astartes grâce à des techniques oubliées. Des Chapitres entiers des Space Marines Primaris qui en sont issus ont été ajoutés à ceux existants, et les Chapitres des Ancêtres ont reçu de nouveaux guerriers, qui leur sont proches, mais dont la puissance et la stature sont plus grandes que jamais.[4]

C’est sans doute la Fondation la plus importante des derniers millénaires, en termes d’effectifs comme de valeur historique. Les Chapitres créés pour l’occasion incluent les Void Tridents, les Rift Stalkers, les Rift Cobras, les Knights of the Chalice et les Ombral Knights. Même si tous les Chapitres Space Marines opéraient avec la totalité de leurs effectifs - ce qui est impossible du fait des pertes au combat - le nombre total de Space Marines ne dépasserait pas un guerrier par monde impérial. Les Space Marines doivent dons choisir avec soin les théâtres d’opérations où ils seront les plus efficaces. L’honneur personnel ou le respect d’un pacte ancestral peut influer sur la décision, mais certains basent leur décision sur des moyens plus ésotériques, et ne combattent que là où le Tarot de l'Empereur leur indique d’aller. Quoi qu’il en soit, où qu’ils se rendent, les Space Marines massacrent leurs adversaires et les écrasent sous leurs bottes de céramite.

Le Monde Chapitral[modifier]

De nombreuses fondations ont eu lieu durant les dix mille années d’existence de l’Imperium, chaque Chapitre combattant avec abnégations pour l’Empereur, avec autant de mérite que ces progenitors.
Bien que certains des Chapitres Space Marines vivent uniquement à bord de leurs flottes, la majorité d’entre eux ont la propriété exclusive d’une planète. De tels mondes servant de bases aux plus puissantes forces militaires de l’Humanité sont inévitablement les mieux défendus de la galaxie. Ces mondes sont généralement choisis parce qu’ils abritent le genre de cultures fournissant ses meilleures recrues à l’Adeptus Astates, et bien que les Space Marines veillent sur elles, ils interfèrent rarement avec la vie de ces populations, préférant préserver les conditions ayant engendré leurs penchants combatifs. De nombreuses forteresses de Chapitre sont par conséquent situées dans des régions inaccessibles aux natifs de ces planètes, au sommet des plus hautes chaînes de montagnes, voire sur une lune. Dans la plupart des cas, les populations locales ignorent jusqu’à la présence des Space Marines, lesquels ne leur rendront visite qu’une fois environ par génération, afin de présider aux épreuves rigoureuses lors desquelles les jeunes hommes tenteront de prouver leur valeur, afin de se voir retentis par les légendaires "guerriers du ciel". Sur de rares mondes, les Space Marines constituent à proprement parler une classe dirigeante administrant la société de façon directe, comme cela est le cas du Chapitre des Ultramarines, gouvernant une région d’espace tout entière du nom d’Ultramar.[5]

Les Chapitres Itinérants[modifier]

Plusieurs Chapitres Space Marines n’ont pas de monde attitré et parcourent l’infini à bord de véritables armadas de Barges de Bataille, Croiseurs d’Attaque et autres appareils d’escorte aux lignes agressives, capables de dévaster des secteurs entiers.

Les vaisseaux de ces Chapitres itinérants remplissent le rôle de Forteresse-Monastère. Ils abritent l’Arsenal, le Librarius, le Reclusiam et l’Apothecarion, et sont dotés de casernes, cages d’entraînement, champs de tir et autres strategiums. Certains Chapitres concentrent ces fonctions dans un seul gigantesque vaisseau amiral, tandis que d’autres les répartissent sur plusieurs appareils pour éviter des pertes irréparables.

Un Chapitre peut être itinérant pour de nombreuses raisons. Certains ont perdu leur Monde Chapitral à la suite d’une bataille cataclysmique, comme les mystérieux Dark Angels. D’autres n’en ont jamais eu, comme les Black Templars, qui parcourent la galaxie en quête d’ennemis depuis leur création. Certains Chapitres ont dû renoncer temporairement à leur Monde Chapitral pour expier leurs fautes, comme les Mantis Warriors, qui firent cause commune avec les traîtres des Astral Claws durant la Guerre de Badab.

Chaque Chapitre Itinérant a ses propres méthodes de recrutement. Les Imperial Fists disposent ainsi un certain nombre de mondes de recrutements qu’ils visitent pour prendre de nouveaux aspirants. D’autres se contentent de prélever des recrues partout où ils en trouvent sans jamais tenir compte des éventuelles protestations des autorités locales, à moins qu’elles émanent d’autres Chapitres Space Marines.

L'Élite de l'Empereur[modifier]

Les Space Marines de l’Adeptus Astartes constituent la plus grande force militaire que la galaxie ait jamais connue. À l’époque de la Grande Croisade, les Légions de l’Adeptus Astartes ont apporté la lumière de l’Empereur sur d’innombrables mondes. Dix mille ans se sont écoulés depuis cette époque et l’Imperium est toujours protégé par le sacrifice des Space Marines. Les plus connus sont les Chapitres de la Première Fondation ; les Chapitres formés directement à partir des Légions d’autrefois. À leurs côtés se battent aujourd’hui des centaines de Chapitres, créés à partir des gènes des Chapitres originaux. Les Frères de Bataille de ces fondations ultérieures sont tout aussi puissants que leurs prédécesseurs, perpétuant une tradition de devoir, d’honneur et de gloire vieille de dix mille ans.[6]


Absolvers
ChapitreAbsolvers.jpg
Absolvers
Angels of Absolution
AngelsOfAbsolution.jpg
Angels of Absolution
Angels of Defiance
AngelsOfDefiance.jpg
Angels of Defiance
Angels Encarmine
AngelsEncarmine.jpg
Angels Encarmine
Angels of Redemption
AngelsOfRedemption.jpg
Angels of Redemption
Angels of Vengeance
AngelsOfVengeance.jpg
Angels of Vengeance
Astral Claws
AstralClaws.jpg
Astral Claws
Black Templars
BTemplars.jpg
Black Templars
Blades of Vengeance
BladesOfVengeance.jpg
Blades of Vengeance
Blood Angels
BloodAngelsConfrérie.jpg
Blood Angels
Blood Ravens
BRavens.jpg
Blood Ravens
Brazen Claws
BrazenClaws.jpg
Brazen Claws
Bringers of Judgement
BringersOfJudgement.jpg
Bringers of Judgement
Carcharodons‎‎
Carcharodon.jpg
Carcharodons‎‎
Chevaliers Gris
ChevaliersGrisChapitre.jpg
Chevaliers Gris
Consecrators
LesConsecrators.jpg
Consecrators
Cowled Wardens
CowledWardens.jpg
Cowled Wardens
Crimson Sabres
CrimsonSabresChapitre.jpg
Crimson Sabres
Crimson Fists
CrimsonFistsChapitre.jpg
Crimson Fists
Dark Angels
DarkAngelsImpardonné.jpg
Dark Angels
Deathwatch
DeathwatchChapitre.jpg
Deathwatch
Disciples of Caliban
DisciplesOfCaliban.jpg
Disciples of Caliban
Emperor's Spears
EmpSpearsChapitre.jpg
Emperor's Spears
Executioners
ExecutionersChapitre.jpg
Executioners
Exorcists
ExorChapitre.jpg
Exorcists
Fire Angels
FireAngelsChapitre.jpg
Fire Angels
Fire Hawks
FireHawks.jpg
Fire Hawks (Disparu)
Flesh Tearers
FleshTearers.jpg
Flesh Tearers
Guardians of the Covenant
GuardiansOfCovenant.jpg
Guardians of the Covenant
Howling Griffons
HGriffons.jpg
Howling Griffons
Imperial Fists
IFistsChapitre.jpg
Imperial Fists
Iron Hands
IHandsChapitre.jpg
Iron Hands
Iron Lords
IronLords.jpg
Iron Lords
Knights of Abhorrence
KnightsOfAbhorrence.jpg
Knights of Abhorrence
Lamenters
Lamenters.jpg
Lamenters
Légion des Damnés
DamnéLegionChapitre.jpg
Légion des Damnés 
Mantis Warriors
MantisWarriors.jpg
Mantis Warriors
Marines Errant
MErrantChapitre.jpg
Marines Errant
Minotaurs
MinautorsChapitre.jpg
Minotaurs
Novamarines
Novamarines.jpg
Novamarines
Penitent Blades
PenitentBlades.jpg
Penitent Blades
Prime Absolvers
PrimeAbsolvers.jpg
Prime Absolvers
Raptors
RaptorsChapitre.jpg
Raptors
Raven Guard
RGuardChapitre.jpg
Raven Guard
Red Scorpions
RScorpionsChapitre.jpg
Red Scorpions
Red Talons
RedTalons.jpg
Red Talons
Salamanders
SalamandersChapitre.jpg
Salamanders
Sans-Nom
SansNom.jpg
Sans-Nom
Silver Templars
SilverTemplarsChapitre.jpg
Silver Templars
Sons of Medusa
SonsOfMedusa.jpg
Sons of Medusa
Space Wolves
SpaceWolves41Millenaire.jpg
Space Wolves
Star Phantoms
StarPhantomsChapitre.jpg
Star Phantoms
Storm Wardens
StorWardensChapitre.jpg
Storm Wardens
Tome Keepers
TKeepers.jpg
Tome Keepers
Ultramarines
UltramarinesChapitre.jpg
Ultramarines
White Scars
WScarsChapitre.jpg
White Scars
Wolfspears
WolfspearsAstartes.jpg
Wolfspears

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Le misérable esprit Xenos ne saurait se mesurer au regard des standards humains. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de Règles
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour the Chapter
  • Warhammer 40 000 JdR - Wrath and Glory
  • Codex Space Marines, V9
  1. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour the Chapter - Introduction (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour the Chapter - Introduction - The Second Founding (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour the Chapter - Introduction - The Third and Subsequent Foundings (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Warhammer 40 000 JdR - Wrath and Glory - Combat - The Adeptus Astartes (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Informations issues de Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de Règles et résumées par Guilhem.
  6. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour the Chapter - Chapter I - The Emperor's Finest (traduit de l’anglais par Guilhem)