Catégorie:Blindés du Chaos

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png





Les carcasses infestées de Démons, les Mechanis Traitori, les Bêtes du Tonnerre.

Les Légions Space Marines de la Première Fondation n’avaient rien à voir avec leurs homologues actuels, ces forces conséquentes disposaient de bien plus de troupes, de véhicules et de vaisseaux que n’importe quel Chapitre du quarante et unième millénaire. Si un Chapitre peut conquérir un monde, une Légion de la Première Fondation avait les effectifs et les ressources suffisantes pour soumettre un sous-secteur entier. Des compagnies entières de blindés appuyaient ces imposantes armées et lorsque le Maître de Guerre se rebella, neuf Légions entières le rejoignirent, et elles conservèrent leurs puissantes machines de guerre ainsi que leurs armes de destruction massive. Dix mille ans après la défaite d’Horus, les Marines du Chaos continuent de s’en prendre à l’Imperium, et leurs chars corrompus et méconnaissables peuvent se mesurer aux meilleurs blindés Loyalistes. Un Chapitre de l’Adeptus Astartes part en guerre embarqué dans de solides transports de troupes, appuyé par les plus redoutables tanks de l’arsenal humain. Les Land Raiders, les Predators et les Rhinos font partie intégrante d’un détachement Space Marine, et il en va de même pour les Légions Renégates.

Les véhicules blindés des Marines du Chaos jouent le double rôle de machines de guerre et de témoignage vivant des blasphèmes du Warp, couverts des trophées de dix mille ans de maraude et des répugnantes récompenses des Puissances de la Ruine. Ces monstres d’acier et de céramite continueront de récolter leur moisson sanglante au nom des Dieux du Chaos tant que la puissance des Légions Renégates rivalisera avec celle de l’Imperium.

Les descendants des Légions Renégates sont bien connus pour utiliser une énorme gamme de machines de guerre, et si une bonne partie de ces véhicules est en service depuis l’Hérésie d'Horus, de nombreux autres ont été acquis ou construits depuis cette époque, revendiquées comme butin de guerre, troquées avec les Magi Noirs des Forges Infernales ou prises par la force dans les entrepôts et dans les vaisseaux transporteurs du Munitorium. Les Marines du Chaos volent régulièrement des blindés à leurs homologues impériaux, avant de les corrompre et de les dédier à leurs Dieux. La présence de telles abominations provoque invariablement la colère des forces Loyalistes, qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour laver l’honneur de leur Chapitre d’origine et mettre fin aux souffrances de l’Esprit de la Machine. Si certaines Légions Renégates ont la capacité de construire leurs propres blindés, un grand nombre de ces véhicules ne sont utilisés que tant qu’ils peuvent être entretenus sur le terrain, car ils peuvent nécessiter un entretien ou une réparation nécessitant des matériaux qui ne sont pas aisément disponibles dans les domaines infernaux où les Space Marines du Chaos s’affrontent et, même s’il ne leur reste que peu de Techmarines, elles ont souvent recours au service de Techmanciens, d’Hereteks et d’artificiers renégats capables d’entretenir, voire de mettre au point de nouveaux véhicules. Une autre solution consiste à s’emparer d’un Monde-Forge et à utiliser ses lourdes installations industrielles pour produire le plus de machines de guerre possible avant l’arrivée des renforts impériaux. Les blindés les plus communs rencontrés au service des bandes de guerre du Chaos sont donc les modèles éprouvés et dignes de confiance des Schémas de Construction Standards qui ont servi dès les premiers jours de la Grande Croisade, tout au long de la tumultueuse Hérésie d’Horus et au cours de l’Âge de l’Imperium. Les catégories de véhicules conçues par le génie du Mechanicum d’autrefois et employées par les Légions Astartes pour mettre de l’ordre dans une galaxie imprégnée d’anarchie et de sang servent maintenant les Puissances de la Ruine, effaçant tout les exploits que leurs prédécesseurs et eux-mêmes avait accompli pour y parvenir.

Corruption[modifier]

Chaque Marine renégat est un tragique blasphème du Chaos. Ces guerriers fiers et nobles ne sont aujourd’hui guère plus que des tueurs aigris et les saints emblèmes de l’Imperium qu’arboraient jadis leurs armures ont depuis longtemps été remplacées par d’odieux symboles. Ceci est également vrai de leurs véhicules, leurs antiques coques bénies ne portent désormais plus la livrée des défenseurs de l’Humanité mais des trophées macabres et des runes douloureuses à regarder. Les Légions Renégates lancent leurs raids depuis l’Œil de la Terreur, dévastant des mondes entiers et massacrant des millions de citoyens impériaux. De tels assauts sont généralement lancés avec le concours des forces blindées de la Légion, sous la forme de Land Raiders transportant les terrifiants Terminators du Chaos, de Rhinos acheminant des escouades de Marines renégats et de Predators ajoutant leurs formidables capacités anti-personnelles et anti-chars à l’attaque. Sur un millier de champs de bataille dévastés, les forces du Chaos livrent une guerre d’usure contre l’Imperium, transportées et soutenues par des véhicules ornés des effrayantes icônes de leurs divinités tutélaires.

Khorne[modifier]

Lorsque les Berzerks du Dieu du Sang vont au combat, ils utilisent des Rhinos afin d’atteindre leurs ennemis le plus rapidement possible. Appliquant à la lettre le credo du Dieu de la Guerre, ils ne désirent rien d’autre que décimer leurs ennemis dans un corps à corps sanglant. Leurs véhicules obéissent à la même philosophie et sont garnis d’atroces instruments de mort appelés Destructeurs : des lames acérées, d’énormes piques, et des scies circulaires vrombissantes hérissent leur coque, fauchant sans pitié les malheureux que leurs chenilles n’ont pu broyer, pour la plus grande gloire de Khorne.

Tzeentch[modifier]

La plus terrible arme de Tzeentch est l’énergie du Warp, qu’il maîtrise comme nul autre. Les blindés combattant au sein des armées de l’Architecte du Changement sont ornés de gargouilles grimaçantes et caquetantes, parcourant leur surface animées d’une vie propre, tandis que de leurs gueules jaillissent les feux de l’Immaterium, recouvrant le véhicule d’un rideau de flammes ensorcelées et menaçant les imprudents qui l’approchent d’être submergés et fatalement brûlés.

Nurgle[modifier]

Les porteurs de peste de Grand-Père Nurgle écument les champs de bataille, répandant maladies et corruption dans leur sillage. Ces véhicules cauchemardesques peuvent revêtir la forme d’un Rhino, d’un Predator ou d’un Land Raider couvert de rouille, de fluides innommables, et surmonté d’un amas de corps : les victimes du Dieu de la Peste. Une fumée viciée s’échappe de leurs encensoirs impies, saturant l’air de spores porteuses de mort et de corruption. Le passage du véhicule permet d’ajouter de nouveaux corps au charnier, pour la plus grande joie des Nurglings jouant dans ses entrailles.

Slaanesh[modifier]

Les chars des serviteurs de Slaanesh sont souvent dotés de tuyaux d’orgue, de cornes et autres sirènes exotiques. Ces instruments émettent des ondes psycho-soniques à peine audibles capables d’affaiblir la volonté des créatures vivantes à proximités en leur évoquant des extases délirantes de plaisirs interdits. D’autres véhicules poussent un crescendo discordant ou des hurlements d’agonie, et dans tous les cas, l’ennemi doit se concentrer pour ignorer ces sons, de crainte de succomber à leurs promesses d’oubli. Seuls les guerriers habités de la volonté la plus solide peuvent affronter ces machines, tandis que les troupes moins déterminées tombent à genoux ou s’enfuient.

Machina Maleficia[modifier]

Les machines de guerre des égarés et des damnés sont presque illimitées en ce qui concerne la variété de leur blasphème, mais il existe parmi eux une classe qui transcende la raison elle-même et les place entièrement au-delà des lois des royaumes mortels. Il s’agit des machines de guerre dites "possédées", des véhicules dont l’équipage et le contrôle ne sont pas assurés par des opérateurs vivants, mais par des choses tirées du Warp lui-même. En théorie, n’importe quel véhicule peut être possédé, et le processus semble être imprégné de meurtres rituels et d’arcanes obscures, et fait l’objet d’études hérétiques qui durent toute une vie. Indépendamment des spécificités, ces véhicules sont investis d’un Esprit-Démon qui est scellé dans leur coque blindée. Les trappes et les points d’accès sont clôturés et garnis de runes pour empêcher le Démon de s’échapper, et ses flancs sont couverts par des symboles de contrainte. Ainsi lié à l’intérieur de ce qui équivaut à la fois à une tombe mobile et à une enveloppe armée et blindée, le Démon est capable de subsister dans le royaume matériel d’une manière qui lui est habituellement interdite. Les véhicules possédés rayonnent de vagues palpables d’intention malveillante et leurs ports de vision et capteurs émettent des pulsations et des scintillements de lumière impure provenant de l’Immatérium. Au combat, ils ont soif du sang de l’ennemi sans trop de considération pour la stratégie de leur maître et, investis de la puissance de l’au-delà, ils sont capables de repousser des attaques qui paralyseraient un véhicule ordinaire du même type.

Bien que ces machines de guerre infernales soient sans aucun doute puissantes, elles ne sont jamais déployées sans une grande prudence et, entre les batailles, elles doivent être retenues de force par des chaînes lourdes et des runes de contraintes. Elles ont l’habitude de se retourner contre leurs alliés s’il n’y a pas d’ennemis à proximité et, dans le cas des véhicules de transport, on sait qu’elles consument ceux qui se déplacent dans leurs baies blindées. Mais ce qui est le plus dangereux, c’est le moment où la coque extérieure du véhicule possédé est finalement percée par les tirs ennemis, car à ce moment-là, les sceaux risquent de se briser et le Démon qui est à bord sera expulsé vers les profondeurs de la Mer des Âmes, causant la mort de tous ceux pris dans cette explosion Warp.[1]

Les Chars d'Assaut des Marines du Chaos[modifier]

La Bataille de Tallarn[2]

Dans une ère de guerre totale qui s’étend sur dix millénaires, la Bataille de Tallarn se distingue comme l’une des plus grandes batailles de chars jamais livrées. Au plus fort de l’Hérésie d’Horus, le Maître de Guerre ordonna que le monde verdoyant de Tallarn soit bombardé d’ogive virales et l’effet sur ce dernier fut vraiment terrible. La biomasse de Tallarn se décomposa en vases bouillonnantes sous l’action du virus mangeur de vie, mais c’est ce qui suivit qui fut la véritable tragédie de la planète. Cette désintégration rapide provoqua le dégagement d’une quantité stupéfiante d’oxygène qui, lorsqu’elle s’enflamma, consuma la planète entière dans une tempête incendiaire mondiale qui ne laissa que des cendres dans son sillage.

Bien que la surface ait été transformée en enfer post-apocalyptique, Tallarn a enduré. D’innombrables défenseurs s’étaient déjà réfugiés dans des bunkers souterrains scellés et au fur et à mesure que les cendres retombaient, ils sont sortis, toujours farouches. La réaction des Traîtres fut de faire intervenir une force massive, provenant principalement de la Légion des Iron Warriors, pour écraser tout signe de bravade loyaliste.

Comme la surface de Tallarn était un bourbier de boues biochimiques irradiées, l’infanterie avait peu de chances de survivre et les deux parties ont engagé de nombreux véhicules blindés dans une longue et âpre guerre d’usure. On dit que plus d’un million de chars et autres véhicules blindés ont combattu à travers les déserts dévastés de Tallarn, jusqu’à ce que les défenseurs mettent au point une forme nouvelle et novatrice de guérilla qui a finalement fait fondre les forces blindés des Iron Warriors et les a forcé a se retirer de la planète. Le fait qu’une Légion aussi stoïque et implacable que celle des Iron Warriors ait dû se retirer du combat de cette manière témoigne de la détermination des défenseurs, ainsi que de l’ingéniosité de leur stratégie.

En général, les tanks de combat les plus couramment utilisés par les bandes de guerre de Space Marines du Chaos sont ceux qui étaient bien établis dans les rangs des Legiones Astartes avant que les graines de la trahison aient pleinement pris racine. Le Predator est particulièrement utilisé dans les forces du Chaos pour son équilibre particulier entre armure, puissance de feu et vitesse, ce qui le rend bien adapté aux types de missions que la plupart des formations entreprennent généralement. De plus, le Predator, ainsi que le Vindicator, sont construits autour de la coque éprouvée du Rhino et partagent avec lui de nombreux composants et systèmes, ce qui fait que l’entretien et la réparation ne sont qu’une simple affaire de pillage de matériel dans les entrepôts Impérial ou d’échange avec une Forge Infernale du Mechanicum Noir allié.

Il est à noter que certaines classes de véhicules blindés utilisés par la contrepartie loyaliste des Marines renégats ne sont jamais - ou plus que rarement - rencontrés dans les bandes de guerre du Chaos. Dans la plupart des cas, c’est simplement parce qu’ils sont entrés en service au sein des Loyalistes longtemps après l’Hérésie Horus et la fuite des renégats, comme ce fut le cas avec plusieurs modèles qui utilisent le châssis Rhino, comme le transport Razorback ou le lance-missile Whirlwind. Dans de nombreux cas, les Magi Noirs qui fournissent de telles machines aux guerriers du Chaos ne sont pas en possession des copies SCS requises, alors que dans d’autres, ces derniers ne concordent pas bien avec la doctrine guerrière des renégats. Souvent, cependant, les forces du Chaos refusent d’utiliser les outils de leurs anciens frères haïs, fiers de leurs propres armes de guerre et méprisant les vertus de celles de leur ennemi.[3]

Les Transporteurs d'Assaut du Chaos[modifier]

Partageant de nombreuses doctrines de combat sous-jacentes avec leurs anciens frères de l’Adeptus Astartes, les Space Marines du Chaos sont des troupes de choc inégalées. Bien qu’ils utilisent une myriade de tactiques et de stratégies différentes - certains se concentrant sur la mêlée brutale, par exemple, tandis que d’autres préfèrent une progression implacable - tous sont maîtres de l’attaque frontale, armés et équipés pour prévaloir dans les conditions les plus difficiles du champ de bataille. En tant que tels, presque tous les guerriers renégats utilisent une variété de véhicules d’assaut, allant du véhicule blindé Rhino omniprésent au puissant Land Raider.

Les véhicules d’assaut des Space Marines du Chaos sont déployés depuis l’orbite jusqu’à la surface d’un monde cible et servent à transporter une escouade de guerriers à travers un terrain souvent dangereux, directement vers les canons des différentes forces armées qui les attendent. Après s’être rapprochés de l’ennemi ou de l’objectif, les Space Marines du Chaos débarquent, soit pour massacrer l’ennemi dans un combat rapproché sanglant, soit pour utiliser une position favorable pour tirer sur l’ennemi. Une fois la bataille gagnée, ces véhicules sont fréquemment utilisés pour emporter le butin de guerre, leurs baies chargées de matériel capturé. Parfois, de longues chaînes sont apposées à l’arrière du véhicule : les soldats ennemis capturés sont entraînés vers un destin horrible par dizaines. Puis, garnis de trophées récemment revendiqués tels que les têtes des champions de leurs ennemis ou la bannière déchirée sous laquelle ceux-ci ont combattu, ces véhicules deviennent comme des autels à la sombre splendeur des Puissances de la Ruine, ne laissant sur leur passage que ruines fumantes et corps sanglants.[4]

Les Chars Super-Lourds du Chaos[modifier]

La majorité des chars lourds en service dans le 41e Millénaire sont les produits d’arts technologiques aujourd’hui oubliés depuis longtemps ou bien dégradés par plus de dix millénaires de superstition et de déliquescence. Ces mastodontes d’adamantium et de céramite sont propulsés par des réacteurs à plasma aussi puissants que ceux que l’on ne trouve plus que sur les Titans, et portent des armes de guerre assez redoutables pour engager des formes Xenos gargantuesques et les terribles cauchemars technologiques de l’Ère des Luttes. Les chars super-lourds étaient à un moment donné largement déployés par les Legiones Astartes, car lorsque des dizaines de milliers de Space Marines marchaient en un seul homme, des véhicules blindés à une échelle également épique étaient nécessaires. Avec la dissolution des Légions à la suite de l’Hérésie d’Horus, les chars super-lourds comme le Fellblade, le Glaive, le Falchion et d’autres dont les noms ont été oubliés au 41e Millénaire ont perdu la faveur. Les Chapitres des Space Marines, beaucoup plus petits, ainsi que les bandes de guerre éclatées dans lesquelles les Légions Renégates se divisèrent, en vinrent à se concentrer beaucoup plus sur les attaques de choc et les frappes rapides, s’appuyant souvent sur des navires de guerre en orbite pour un appui-feu lourd, et avaient donc bien moins besoin des encombrants tanks super lourds. Avec le temps, les traîtres et les loyalistes ont perdu les secrets des technologies de pointe utilisées par des béhémoths aussi puissants. À l’Âge de l’Imperium, les chars super-lourds des Space Marines du Chaos étaient de moins en moins souvent utilisés, car les dégâts subis lors des combats étaient souvent trop lourds pour la réparation et la fabrication de nouveaux exemplaires pratiquement impossible. Dans le 41e Millénaire, deux types de Fellblade survivent : les quelques vétérans de la Longue Guerre forgés dans les feux lointains de la Grande Croisade, et ceux que les Magi Noirs ont été capables de construire depuis, toujours en récupérant les restes des machines qui ont été endommagés par les combats.

Ayant servi les Puissances de la Ruine à travers d’innombrables guerres, atrocités et campagnes, de nombreux chars super-lourds du Chaos sont tout aussi déformés dans leur forme et leur esprit que les Space Marines du Chaos eux-mêmes. Certains portent fièrement les bénédictions impies du Warp, alors que d’autres sont des autels gargantuesques à la gloire des Dieux du Chaos. Tous sont des objets de terreur et d’effroi, et leur avènement annonce la ruine des villes et la mort des héros les plus puissants de l’Humanité.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Pour chaque honneur de bataille meurent un millier de héros anonymes. »
  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • White Dwarf N°103 (Novembre 2002)
  • Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned
  1. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Infernal Relic Predator (traduit de l’anglais par Christer)
  2. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Predator Battle Tank (traduit de l’anglais par Christer)
  3. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Astartes Battle Tank (traduit de l’anglais par Christer)
  4. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Astartes Assault Vehicles (traduit de l’anglais par Christer)