Blood Ravens

De Omnis Bibliotheca
LogoPrincipalBloodRavens.jpg

Les origines des mystérieux Blood Ravens sont tout aussi méconnues de ces derniers que du reste de l’Imperium. Cependant, nul ne peut mettre en doute leur dévouement envers l’Empereur et leur histoire illustre. Les Archivistes de ce Chapitres sont tenus en haute estime par leurs Frères de Bataille, et ils les mènent souvent au combat avec efficacité.

Les Blood Ravens sont un Chapitre aux origines voilées de mystère qui sont obnubilés par la poursuite de savoirs anciens. Guidés par leurs puissants Archivistes, ils combattent avec adresse et férocité, et peuvent souvent prédire les plans de l’ennemi avant que celui-ci les applique. Ce pouvoir provoque maintes spéculations à propos de ce Chapitre, et elles sont loin de toutes lui être favorables…

  • Chercheurs Infatigables : Les Blood Ravens sont à l’affût de la moindre bribe de savoir, même lors des combats les plus violents. Leurs Archivistes sont méticuleux, car ils espèrent que ces connaissances leur permettront d’en apprendre plus sur leurs origines.


Nul ne connaît la fondation et le legs génétique qui ont donné les Blood Ravens. C’est actuellement un Chapitre basé à bord de sa flotte, depuis la destruction de son Monde Chapitral. Ses propres archives ont été expurgées, et l’Ordo Malleus en garde une version intégrale sous scellés. C’est peut-être pour cela que les Blood Ravens ont soif de connaissances, et sont particulièrement désireux de découvrir la vérité au sujet de leur propre création.

Origines

Decor1AdeptusAstartes.jpg
À travers l’essentiel de leur histoire, les Blood Ravens ont été associés à la devise, « Le savoir c’est le pouvoir, gardez-le bien », même si suite à la Troisième Croisade Aurelienne et l’ascension de Gabriel Angelos au rang de Maître de Chapitre, « Nous serons la perfection » est devenu une devise de plus en plus couramment utilisée. De plus, suite à la victoire des Blood Ravens contre les Nécrons de Kronus, la Deuxième Compagnie a adopté la devise « La Victoire sur la Mort ».
Même si les Blood Ravens ont une histoire longue et glorieuse, leurs origines exactes restent méconnus. Même les Maîtres du Chapitre et les Archivistes n’ont pas de certitudes à ce sujet. C’est donc un ordre fier et secret, obsédé par les rituels, son histoire et l’acquisition de connaissances, notamment sur ses origines. La majorité des archives du Chapitre ne remonte pas au-delà de M37, même si on retrouve des allusions faites aux Blood Ravens dans les annales d’autres Chapitres et des organisations impériales, ce qui prouve qu’ils sont plus anciens qu’on ne le croit. Cette zone d’ombre dans la chronologie des Blood Ravens a donné lieu à bien des spéculations, concernant ce qui a pu se passer pour qu’on raye totalement un pan de leur histoire. Une rumeur prétend que des détails sur les origines des Blood Ravens auraient été découvert et détruits par le Capitaine Davin Thule sur Kronus, mais depuis qu’il a disparu au cours de la Troisième Croisade Aurelienne, cette affirmation est impossible à vérifier.

Ainsi, les Blood Ravens ne savent pas de quel Primarque ni de quel Chapitre ils descendent, et ils révèrent uniquement l’Empereur, le Maître de l’Humanité. L’organisation actuelle des Blood Ravens doit beaucoup à un Space Marine appelé Azariah Vidya, connu par les membres du Chapitre à travers des légendes, et appelé Père Archiviste, ou Grand-père.

La Légende de Grand-Père raconte que Vidya était le maître du Librarius des Blood Ravens lorsque ce Chapitre était encore jeune. Elle dit que les Blood Ravens subirent des pertes terribles en combattant contre des rébellions induites par les pouvoirs du Warp dans le Secteur Gothique, même si aucune archive impériale ne confirme cela. On raconte que dès les premiers jours de cette campagne, les serviteurs du Chaos étaient désorganisés et éparpillés, incapables de résister à la puissance des Blood Ravens. Mais les machinations du Chaos sont discrètes, et cette impression était fausse : les cultes étaient beaucoup plus organisés que ce qu’il semblait, si bien que les Blood Ravens tombèrent dans des pièges. Un grand nombre d’entre eux périt, ce qui faillit être fatal pour ce jeune Chapitre, d’autant plus que le Maître de Chapitre et le Maître de la sainteté moururent aussi en défendant la Première Compagnie qui battait en retraite. Les Blood Ravens se tournèrent vers Vidya pour les guider.

Vidya était intelligent et avait de vastes connaissances à propos des Puissances de la Ruine. Il était également béni (certains diraient maudit) par de grands pouvoirs psychiques. Il passa des mois à étudier les mouvements de l’ennemi, ses tactiques, et même son histoire afin de trouver un moyen de le vaincre. Tout en faisant croire que les Blood Ravens ne se remettaient pas du désastre précédent. Il utilisa ses guerriers et ses alliés de l’Astra Militarum pour tester les défenses de l’ennemi et évaluer ses réactions. Certains Blood Ravens et l’état-major impérial avaient l’impression qu’il perdait du temps, et qu’il se réfugiait dans ses livres au lieu de s’en remettre au courage et à l’acier pour tenter de vaincre ses adversaires.

Finalement, Vidya termina ses préparatifs, et déclara qu’il disposait des connaissances nécessaires pour exterminer le Chaos. Les Blood Ravens lancèrent alors une contre-offensive qui, au départ, semblait confuse, car ils attaquèrent des zones a priori dénuées d’activité ennemie. Cependant, chacune de ces manœuvres anticipa les réactions des forces du Chaos, qui se retrouvèrent privées de points stratégiques, de sources de ravitaillement et enfin, de couloirs de retraite.

Lorsque les Blood Ravens lancèrent leurs principaux assauts, ils frappèrent les forces du Chaos à leurs points faibles, comme s’ils avaient des dons de prescience, et disloquèrent leurs défenses. Couvert d’honneurs, Vidya expliqua qu’il avait minutieusement étudié les mouvements de l’ennemi pour deviner ses plans, mais beaucoup de Blood Ravens, et même quelques officiers extérieurs au Chapitre, étaient persuadés que ce puissant Psyker pouvait lire dans les pensées de ses adversaires, et glaner ainsi les informations nécessaires pour les vaincre. Après le coup mortel de la première offensive, le reste de la campagne fut court et sanglant pour l’ennemi, dont les forces furent éradiquées par les attaques implacables des Blood Ravens. À la fin de la rébellion, des équipes Purgatus de l’Inquisition découvrirent de sombres inscriptions et des idoles abominables qui suggéraient l’implication de l’Alpha Legion, ce qui ne sembla pas surprendre Vidya quand il en fut informé.

Suite à cette victoire éclatante dans le Secteur Gothique, la légende raconte que Vidya prit les temps nécessaire pour que le Chapitre panse ses plaies et pleure ses morts. Face à l’insistance de ses Frères de Bataille et des Maîtres du Secret du Chapitre, Vidya assura le rôle de Maître de Chapitre et de Maître Archiviste, et depuis, ce statut inhabituel s’est répété plusieurs lois au sein du Chapitre, alors qu’il serait impossible au sein de tout autre Chapitre Codex. Vidya servit les Blood Ravens avec honneur pendant des siècles. Ses actes héroïques sont contés dans de longues prières, qui imprègnent le cœur et l’esprit de tous les aspirants des Blood Ravens dès qu’ils intègrent le Chapitre.

Bien que les Blood Ravens adhèrent à l’esprit du Codex Astartes (même s’ils ne le suivent pas forcément à la lettre), leur passion pour toute forme de connaissance leur a été instillée par l’exemple de Grand-Père. Ainsi, les Blood Ravens disposent d’archives parmi les plus détaillées, les mieux organisées et les plus vastes de tous les Chapitres Space Marines, au point qu’elles rivalisent avec celles des Chapitres de la Première Fondation. Les Archivistes étudient en détail les archives du Chapitre, afin de repérer des informations contradictoires, voire des indices sur ses origines, ou encore pour combler les zones d’ombre par recoupements. Les plus audacieux (et les plus inconscients) vont jusqu’à murmurer que Vidya lui-même a joué un rôle dans la disparition des informations compromettantes sur les Blood Ravens, même si nul n’est en mesure de prouver de telles affirmations.

Monde Chapitral

La Cinquième Compagnie des Blood Ravens

La Cinquième Compagnie des Blood Ravens est appelée "Les Destinés", et même si les raisons exactes de ce nom sont inconnues, elles pourraient remonter à un incident enregistré dans les annales du Librarius du Chapitre, mais qui est resté secret : en M38, la Cinquième Compagnie fut perdue dans le Warp. On dit qu’un de ses Archivistes avait été corrompu par le Chaos et qu’il avait contaminé ses frères, même si le Chapitre nie cela avec véhémence. Aucune archive n’existe au sujet du destin ultime de la Compagnie, si ses membres devinrent des renégats, ou s’ils furent amenés devant la justice impériale. Les Blood Ravens vouent une haine particulière à ceux qui se détournent de la Lumière de l’Empereur, et à ce jour, les Space Marines de la Cinquième Compagnie portent des badges de honte et de pénitence sur leurs armures, bien qu’ils ne disent jamais pourquoi.

Jadis, les Blood Ravens avaient pour Monde Chapitral Aurelia, du Sous-secteur Aurelia dans le Secteur Korianis. Leurs Forteresse-Monastère de Selenon était leur base d’opérations. Ce Monde-Ruche prospère servait de capitale au sous-secteur. À la fin du 40e Millénaire, il fut englouti par une tempête Warp déclenchée par le Démon Majeur de Nurgle Ulkair. En dépit des efforts du Maître de Chapitre de l’époque, Moriah, et du Maître Archiviste Azariah Kyras, qui parvint à emprisonner Ulkair, leur victoire arriva trop tard et les destructions étaient trop importantes.

Aurelia fut totalement dévorée par le Warp, emportant Kyras avec elle. Sa surface devint un enfer de givre que les Démons arpentaient impunément. Les Blood Ravens devinrent un Chapitre basé sur une flotte, et utilisèrent dès lors la Barge de Bataille Omnis Arcanum comme vaisseau amiral et Forteresse-Monastère. Le Librarius Sanctorum se trouve à bord de ce grand navire. C’est là que les Blood Ravens conservent les histoires de leurs faits héroïques, leurs connaissances sur les ennemis qu’ils ont affrontés, et d’autres informations sur les faits et gestes des hérétiques. Malgré la perte de son Monde Chapitral, l’état-major des Blood Ravens a réussi à sauvegarder l’essentiel de ses archives et de ses reliques, même si des pertes terribles ont été à déplorer, et sont pleurées aujourd’hui encore par tous les Frères de Bataille.

Aurelia revint dans l’espace réel à la fin du 41e Millénaire, mille ans après sa disparition. Cette émergence fut l’œuvre de la Black Legion, et seuls les efforts héroïques de la Troisième et de la Cinquième Compagnies évitèrent la destruction de tout le Sous-secteur Aurelia. Aujourd’hui, les vestiges de la planète sont toujours dans l’espace réel, et sont étroitement surveillés par les Blood Ravens et l’Inquisition, et accueillent de puissantes garnisons de l’Astra Militarum.

Bien que les Blood Ravens n’aient pas de base opérationnelle fixe, les autres planètes du Sous-secteur Aurelia leur fournissent la majorité de leurs recrues et de leur équipement. Plusieurs planètes ont les faveurs des Blood Ravens, même si on ne sait pas vraiment pourquoi. On spécule que c’est à cause de la proportion élevée de Psykers au sein de ces mondes. Le grand nombre d’Archivistes au sein du Chapitre aurait tendance à corroborer ces soupçons.

Decors2BloodRavens.jpg

Doctrines de Combat

Les Blood Ravens font face aux pires menaces que doit affronter le Sous-secteur Aurelia et l’Imperium.
Les Blood Ravens pensent qu’étudier l’ennemi et, prévoir ses mouvements avant de lancer toute attaque est préférable aux assauts fulgurants bénéficiant de l’effet de surprise. Cela les oppose souvent aux Chapitres les plus téméraires. Ceux qui favorisent une approche plus directe ont parfois traité les Blood Ravens de lâches à cause de leurs méthodes précises et réfléchies, mais ce jugement est bien évidemment erroné : une fois que les Blood Ravens se rendent au combat, ils font preuve d’une fureur et d’un zèle égaux à ceux de n’importe quel autre Chapitre de l’Adeptus Astartes.

Leur plan de bataille ne change presque jamais entre le concept initial et son exécution, et il est accompli avec une efficacité brutale. Ces plans sont si bien élaborés qu’ils prévoient toute éventualité, notamment grâce aux aptitudes des Archivistes. Ainsi, par le passé, les Blood Ravens ont été en mesure de répondre à des invasions bien avant n’importe quelle autre force impériale soit au courant de la menace. À cause de cela, certains personnages puritains n’hésitent pas à évoquer le Primarque déchu Magnus et son funeste destin, en affirmant que sa damnation commença par de tels avertissements.

Organisation

SchemaBloodRavens.jpg
L’organisation des Blood Ravens suit les recommandations du Codex Astartes, avec dix Compagnies de dix escouades. Le Chapitre est constitué, d’un mélange de Compagnies de Vétérans, de Combat, de Réserve et de Scouts, chacune avec ses composantes de ligne, d’appui feu, d’appui rapproché et d’avant-garde. Il utilise au mieux la polyvalence tactique de telles formations.

Un des aspects les plus frappants des Blood Ravens est leur nombre considérable d’Archivistes. Les Archivistes des Blood Ravens sont exceptionnellement doués, mais que cela soit dû à l’influence de Grand-Père, ou à la révérence que les Blood Ravens ont envers lui, nul ne le sait. Toutefois, aucune de ces raisons n’explique comment les Blood Ravens parviennent à disposer d’un si grand nombre de Psykers, ni comment ils développent leurs compétences à un tel niveau.

À cause de cette force proportion d’Archivistes, presque toutes les forces de frappe des Blood Ravens sont accompagnées par au moins un d’entre eux. Il n’est pas rare que des Archivistes prennent le commandement de ces forces, ou qu’ils servent de conseillers au commandant. Les plus hauts échelons de commandement des Blood Ravens reflètent la forte proportion de Psykers, et beaucoup de Maîtres du Secret du Chapitre sont eux-mêmes des Psykers qui dirigent des escouades de guerriers exclusivement sélectionnés au sein du Librarius. Ces guerriers étudient de façon obsessionnelle les Puissances de la Ruine afin de mieux les combattre, et sont donc versés dans toutes sortes de savoirs interdits. À cause de cela, ils sont étroitement surveillés par le Librarius du Chapitre et par le Reclusiam, ces derniers étant à l’affût du moindre signe de corruption, car même les plus puissants Psykers ne sont pas à l’abri de l’attrait du Chaos. Le Maître Archiviste Jonah Orion renforça cette surveillance avant même l’apparition de la Grande Faille, même s’il ne divulgua pas les raisons de cette décision.

Le Sanatorium du Librarius du Chapitre témoigne des dangers osés par les études occultes des Archivistes. Il est rempli d’âmes damnées qui ont été trop faibles pour réussir à devenir des Archivistes à part entière. Ces malheureux servent une dernière fois le Chapitre avant d’être exécutés, à cause du danger qu’ils représentent. C’est un lieu à l’atmosphère pesante, où ceux qui ont consenti au sacrifice ultime sont honorés par le Maître de la Sainteté avant de mourir.

Decors2BloodRavens.jpg

Croyances

La Voie des Archivistes Blood Ravens
ArchivisteBloodRaven.jpg
Devenir Space Marine est un chemin long et ardu, mais il est pourtant plus facile que celui que doit suivre un aspirant pour devenir un Archiviste Space Marine. Des épreuves terribles qui mettent à l’épreuve la volonté, la personnalité et la force psychique de l’aspirant sont nécessaires pour s’assurer qu’il est capable de résister aux prédations des créatures du Warp et des entités éthériques qui vivent dans l’Empyrée.

Ceux qui échouent dans leurs épreuves périssent au cours de celles-ci ou sont rapidement exécutés afin qu’ils ne servent pas de vaisseau mortel à des abominations du Warp. Il arrive aussi que certains les réussissent mais qu’ils en sortent si ravagés qu’ils ont perdu leur santé mentale, voire leur apparence humaine. Ces malheureux sont entravés aces des chaînes scellées de pentagrammes, et traînés en un lieu reclus de l’Omnis Arcanum appelé simplement "La Tour". Là. ils sont étudiés par les Archivistes du Chapitre, qui cherchent à comprendre pourquoi l’aspirant a échoué, de façon à affiner les esprits de leurs successeurs pour qu’ils s’en tirent mieux. C’est un lieu horrible qui résonne des cris des déments, et qui est évité par toutes les personnes saines d’esprit, en dehors de celles qui ont pour mission d’affronter des terreurs indicibles afin d’essayer de déverrouiller la porte de l’absolution. On ne parle jamais de ce qui se passe derrière les murs de La Tour, même si on murmure à propos de monstres traversant le voile entre les mondes, et qui se manifestent brièvement dans la chair des prisonniers, avant d’être de nouveau bannis dans le Warp. La véracité de ces dires est suspecte, mais si ces histoires sont fondées, elles pourraient bien un jour précipiter la fin du Chapitre.

Comme bien d’autres Chapitres Codex, les Blood Ravens ne vénèrent pas l’Empereur comme un dieu, mais comme un homme particulièrement puissant. Comme ils ne connaissent pas l’identité de leur Primarque, ils adorent l’Empereur avec une ferveur particulière. Leur quête de savoir est similaire sous bien des aspects à celle de l’Adeptus Mechanicus, c’est pourquoi ils ont des liens étroits avec les Prêtres du Dieu-Machine, et s’allient souvent à leurs flottes d’exploration pour conquérir des pans inconnus de la galaxie.

Les Blood Ravens sont connus pour partir régulièrement en quête d’artefacts, de manuscrits sacrés et de reliques antiques pour éviter que de tels objets ne tombent entre les mains de l’Archi-ennemi. Pour ce faire, ils comptent sur leurs Archivistes pour mener les recherches et pour compiler ensuite les informations glanées dans le Librarius. Les Blood Ravens pensent que le savoir est une arme puissante, peut-être la plus efficace à leur disposition.

Il n’est pas rare que des groupes d’Archivistes soient envoyés à la tête d’une petite armée de Serviteurs et de quelques escouades de Space Marines pour retrouver des artefacts perdus dont le lieu de localisation a été récemment révélé, que ce soit par des moyens naturels ou ésotériques. Cela a mis les Blood Ravens en conflit direct avec l’Inquisition à de nombreuses occasions, car beaucoup de ces objets ont été corrompus par les Puissances de la Ruine. Les Blood Ravens soulignent qu’il est de leur devoir de s’opposer aux forces du Chaos dès qu’ils le peuvent, notamment en détruisant ou en mettant en sécurité des objets qui pourraient servir à l’ennemi. Cependant, ils n’ont jamais été prompts à prouver qu’ils détruisaient bel et bien les artefacts en question, ce qui suscite bien des critiques. Lorsque des rumeurs inquiétantes à propos des Blood Ravens commencèrent à circuler suite à la Troisième Croisade Aurellienne, des Inquisiteurs de l’Ordo Malleus et de l’Ordo Hereticus se rendirent au Sous-secteur Aurelia pour enquêter. Malheureusement pour eux, leurs expédition coïncidèrent avec l’apparition de la Grande Faille. On n’a plus entendu parler d’eux et on suppose qu’ils sont morts, ou perdus dans les violentes tempêtes Warp qui ont coupé la galaxie en deux.


Decors2BloodRavens.jpg

Patrimoine Génétique

Le patrimoine génétique des Blood Raven est plutôt stable, même si leur forte proportion de Psykers leur vaut d’être testés plus souvent que la plupart des autres Chapitres.

Capitaine Davian Thule

Ce vétéran a participé aux plus grandes campagnes des Blood Ravens de la fin du 41e Millénaire. Après avoir mené une force de frappe à la victoire sur Kronus, il mena la défense de Calderis contre les Tyranides lors de la Première Croisade Aurelienne. Il fut gravement blessé par des toxines redoutables. Incapable de commander car il était à l’agonie, il fut incarcéré dans le sarcophage blindé d’un Dreadnought. Il combattit ensuite lors de la Troisième Croisade Aurelienne, mais son destin au cours de ce conflit est pour l’heure encore inconnu.

Jusqu’à présent, il y a eu peu de cas de mutations, et aucun indice qui laisserait penser que le patrimoine génétique des Blood Ravens est directement responsable du nombre disproportionné de Psykers dans leurs rangs, ou de leur puissance inhabituelle.

Il y a énormément de spéculations concernant la Légion dont le patrimoine génétique des Blood Raven provient. On a suggéré les Blood Angels et la Raven Guard, simplement en se basant sur des similitudes de noms. La rumeur persiste selon laquelle les Blood Ravens seraient des descendants des Dark Angels, cependant aucune preuve n’a jamais pu être apportée sur les origines exactes des sources génétiques du Chapitre. C’est d’ailleurs une information que les Blood Ravens eux-mêmes recherchent activement.


Decors2BloodRavens.jpg

Le Sombre Imperium

Avant que l’Imperium soit déchiré par la Grande Faille et plongé dans la Noctis Aeterna, les Blood Ravens se remettaient difficilement des pertes subies pendant la Campagne Acheron, les trois Croisades Aureliennes et la Campagne de Kaurava. Le Chapitre n’avait guère plus que la moitié de ses effectifs, si bien que Gabriel Angelos ordonna de se regrouper et de se réarmer sans le Sous-secteur Aurelia. La majorité des Blood Ravens purent s’exécuter. Le Maître de Chapitre décréta que cette consolidation devait s’accompagner d’un recrutement massif. Des Épreuves du Sang visant à trouver des néophytes furent organisées sur tous les mondes de recrutement des Blood Ravens. La production d’armes, de navires et de matériel de guerre augmenta. Angelos décida qu’une fois le Chapitre remis sur pied, il repartirait en croisade à travers la galaxie pour purger les ennemis de l’Empereur par le feu et le Bolter.

En ces temps de ténèbres, les Blood Ravens ne failleront pas à l’Empereur !
Le Dauntless

La Barge de Bataille Dauntless servait les Blood Ravens depuis des millénaires quand le Maître de Chapitre Angelos et une force de frappe l’utilisèrent lors de la Campagne Acheron. L’essentiel des combats ayant lieu au sol, le Dauntless permit d’établir un blocus et de fournir du soutien, Quand un bombardement de l’Inquisition ouvrit le noyau d’Acheron au vide dans le but de détruire une infestation démoniaque, Angelos ordonna au Dauntless de foncer dans la fissure créée par le bombardement pour détruire la planète, ce qui précipita aussi la fin de la vénérable Barge de Bataille. Même si ce sacrifice coûta de nombreuses vies aux Blood Ravens, il permit sans doute d’en sauver bien plus encore.

Toutefois, cela ne se produisit pas. Quelques semaines après le début de la reconstruction, la Cicatrix Maledictum apparut dans le ciel, et la lumière de l’Astronomican s’éteignait. Tout contact entre les détachements Blood Ravens qui menaient les Épreuves de Sang et l’Omnis Arcanum devint impossible. Des navires remplis d’aspirants furent perdus dans le Warp. Dans tous le Sous-secteur Aurelia, les mutations et les phénomènes psychiques se multiplièrent. De nombreux Blood Ravens psychiquement sensibles périrent ou furent plongés dans la folie par l’afflux d’énergie empyrique. Les Archivistes les plus doués rapportèrent des vision cauchemardesques, parfois du Démon Majeur de Nurgle Ulkair qui s’agitait au cœur de son ancienne prison. Des Chœurs Astropathiques entiers périrent lorsque les forces incontrôlables s’emparèrent d’eux et leur firent exploser le crâne dans des gerbes de cervelles et d’os.

En dépit de cela, il restait suffisamment d’infrastructures psychiques pour que des messages d’appel à l’aide atteignent la flotte des Blood Ravens. Dans tout le sous-secteur, des planètes étaient assaillies par des Démons, subissaient des mutations de masse ou étaient en proie à des soulèvements de cultes hérétiques. Gabriel Angelos, faisant preuve de son honneur, de sa noblesse et de son obstination habituels face à l’ennemi, ordonna à ses Blood Ravens de défendre autant de mondes que possible. À cause de la perte de l’Astronomican, c’était plus facile à dire qu’à faire, mais les Blood Ravens persévérèrent et intervinrent aussi souvent que possible en effectuant de courts sauts dans le Warp. Pendant ce temps, Angelos chargea ses Astropathes d’envoyer des messages de l’autre côté de la Grande Faille (que les Blood Ravens avaient nommée la Larme), en direction de ce qui serait baptisé plus tard l’Imperium Sanctus. Plusieurs navires furent envoyés à travers la Grande Faille. Tous furent perdus corps et biens.

Ce n’est qu’après quelque temps que des membres des Missi Imperatus de l’Adeptus Custodes localisèrent la septième Compagnie des Blood Ravens sous les ordres du Capitaine Atanaxis. Ce fut le premier contact entre le Chapitre et le reste de l’Imperium Sanctus depuis que la Larme était apparue. Lors d’une rencontre tendue, les Custodiens annoncèrent que Roboute Guilliman était revenu et que des dizaines de milliers de nouveaux Space Marines Primaris combattaient pour l’Imperium. Ils apportaient du matériel génétique en provenance de Mars destiné aux Blood Ravens, qu’ils offrirent à Atanaxis, afin que son Chapitre soit en mesure de créer ses propres Space Marines Primaris. Avide de savoir ce que cela impliquait, et d’en découvrir plus sur les origines de son Chapitre, Atanaxis accepta, même si en vérité il n’avait guère le choix.

Bien des années plus tard, lorsque la Croisade Indomitus s’élança dans la galaxie pour venir en aide aux systèmes assiégés, des centaines de Space Marines Primaris aux couleurs des Blood Ravens combattaient au nom de l’Empereur. Ils apportaient la mort à leurs ennemis dans le Sous-secteur Aurelia et au-delà, en affrontant notamment des hordes de l’Archi-ennemi qui jaillissaient de la Tempête de la Colère de l’Empereur, des Étoiles Somnium ou avaient envahi beaucoup d’autres champs de bataille. Ils bénéficiaient pour ces combats de tout l’arsenal développé par l’Archmagos Cawl.

Faisant bon usage de leurs talents, les Apothicaires et les Archivistes Blood Ravens examinèrent en détail le patrimoine génétique qui leur avait été offert, à l’aide de tous leurs moyens disponibles. Ce qu’ils ont découvert n’est que source de conjectures en dehors du Chapitre, même si beaucoup savent à quel point les Blood Ravens sont désireux d’en découvrir plus sur leurs origines. Les Maîtres du Secret se sont assurés que ce qu’ils ont découvert est resté secret, en mettant tout en œuvre pour que rien ni personne ne soit en mesure d’apprendre quoi que ce soit sur leurs recherches.

Decors2BloodRavens.jpg

Source

  • Index Astartes du White Dwarf N°272 (Juillet 2019)