Bataille du Système de Rangdan

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

La plupart des histoires de l’Hérésie d'Horus situent la première intervention des Dark Angels lors de la Croisade de Thramas, une campagne qui débute plusieurs années après qu’Horus, Maître de Guerre de l’Imperium, ait levé le drapeau de la rébellion. La plupart des individus ignorent qu’un certain nombre de batailles bien antérieures ont été enregistrées, au cours desquelles des éléments importants de la Légion des Dark Angels ont affronté le Maître de Guerre dans une guerre ouverte. La plus ancienne a lieu en 006.M31, quelques mois après les premières salves de la guerre dans les régions les plus septentrionales de l’Imperium, dans l’avant-poste isolé géré par les Dark Angels dans le système connu sous le nom de Rangdan.

Depuis la fin du Xenocide Rangdan, le système qui portait encore le nom de cette redoutable race Xenos était resté pratiquement vide, à l’exception de la station de chant de l’Ordre de la Griffe Brisée et d’une petite garnison du 51e Chapitre des Dark Angels, les Sable Griffons. Au total, la force de la Première Légion comptait environ 1 500 guerriers, dont les ordres permanents étaient de surveiller les vestiges du monde natal des Rangdans et de faire office de sentinelle aux confins du domaine de l’Empereur. Lorsque la flotte d’Horus a ouvert le feu sur Isstvan III, marquant le début de l’Hérésie d’Horus, une grande partie de la force de la garnison était hors système, effectuant une patrouille de routine de la bordure extérieure de la galaxie. Lorsque le croiseur lourd des Sons of Horus, le Conqueror’s Pride, est passé dans l’espace réel à la limite du système, il n’y avait aucune raison de s’alarmer.

Après avoir signalé qu’il avait besoin de se réapprovisionner et fourni tous les codes d’identification et de sécurité nécessaires, le Conqueror’s Pride a traversé sans encombre le halo de satellites-tueurs et de plates-formes d’armement disposés autour du monde des Rangdans. Une fois en orbite, plusieurs escadrons de Storm Eagles et de Stormbirds plus grands ont quitté ses baies de vol en direction de la surface. Les demandes des Dark Angels concernant leur destination et leurs intentions furent ignorées, et lorsque le Chevalier-Préteur Kordray Mordred demanda à parler au commandant des Sons of Horus, sa seule réponse fut un barrage soudain et aveugle de tirs lancé par le croiseur en orbite. Les tirs de macrocanons et les faisceaux brûlants des lances orbitales ont impitoyablement frappé les positions des Dark Angels à la surface, laissant peu de leurs fortifications intactes, mais n’infligeant que de légers dommages à la base des Sable Griffons. Les défenses extérieures étant paralysées, les canons des Sons of Horus se sont posés en parfaite formation d’assaut et ont dégorgé presque tout un Chapitre, y compris une compagnie des célèbres Terminator des Terminators Justaerins. Les principales positions de la Première Légion ayant été complètement anéanties, et les survivants s’efforçant de sécuriser des cibles plus traditionnelles, comme l’arsenal planétaire ou le quartier général du commandement, les Sons of Horus ont donné l’assaut à la salle capitulaire avec un mépris éhonté pour leur ennemi, ne déployant qu’une force symbolique pour s’emparer du nexus astropathique.

Les portes extérieures et les statues décoratives qui entouraient la salle Chapitrale, de simples bronzes et ornées de scènes commémorant les victoires des Dark Angels sur les Rangdans, ne constituaient qu’une faible barrière pour les armes lourdes des Sons of Horus. Le Consul Justaerin lui-même arracha la porte de ses gonds et la jeta sur le côté, mettant au défi les défenseurs à l’intérieur de venir l’affronter, de défier la puissance de la propre Légion d’Horus - car les Sons of Horus avaient longtemps eut du ressenti face à l’attitude supérieure de la soi-disant Première Légion. Comme personne n’osait s’avancer, les Justaerins rassemblèrent leurs forces et pénétrèrent dans la grande antichambre de la salle Chapitrale. À ce moment-là, une grande détonation secoua l’entrée, les statues explosèrent d’abord dans une séquence soigneusement réglée pour causer autant de dégâts que possible, leurs noyaux étant remplis d’explosifs puissants qui transformèrent leurs peaux de bronze en shrapnel mortel. Ensuite, une série de charges intégrées à l’arche de l’entrée a scellé la porte brisée avec des tonnes de gravats, l’architecture ornée n’étant guère plus qu’un piège préparé de longue date pour quiconque pourrait éventuellement assiéger la salle Chapitrale.

Piégés à l’intérieur et coupés de leur soutien, les Justaerins se sont finalement retrouvés face à face avec les défenseurs. En tant que lieu d’enregistrement et de contemplation, il n’y avait pas de garnison permanente, seulement douze membres de l’Ordre de la Griffe Brisée contre presque cinquante Justaerins qui avaient réussi à entrer. Dans les couloirs et chambres labyrinthiques de la salle capitulaire, les Cénobites de la Griffe Brisée rencontrèrent l’élite de la Légion d’Horus, les mesurèrent aux ennemis qu’ils avaient affrontés durant les années sombres des Xenocides Rangdans et les trouvèrent indignes. Bien que cela leur ait coûté cher, les Dark Angels ont brisé la fierté du Maître de Guerre et, lorsque le gros de la force d’attaque a finalement ouvert une brèche dans l’entrée à l’aide de charges à fusion, ils n’ont trouvé à l’intérieur qu’un grand nombre de cadavres portant les couleurs des propres fils d’Horus, mélangés à quelques-uns tombés dans le noir austère de la Première. Les trois Cénobites survivants s’étaient retirés dans les voûtes inférieures où les reliques des guerres des Rangdans étaient conservées en stase, pour tenir aussi longtemps qu’ils pourraient encore respirer.

Leur honneur entaché, les Sons of Horus refusèrent de recourir aux solutions simples du prométhéum ou du phosphex pour éliminer les guerriers têtus de la Première Légion, choisissant plutôt parmi eux les plus habiles et les plus vicieux pour restaurer leur fierté. Le premier groupe, tous des guerriers et des vétérans de renom, a survécu pendant dix minutes et, bien qu’ils aient infligé des blessures cruelles, ils n’ont abattu qu’un seul défenseur. Trois autres groupes de volontaires descendirent et trouvèrent un seul Dark Angel montant la garde sur la voûte. L’arrière-garde du nexus astropathique a annoncé que les autres survivants des Dark Angels les avaient chassés du noyau et qu’ils contrôlaient les communications hors du monde. Voyant l’approche des bourreaux grimaçants, le dernier Cénobite a salué une dernière fois et a chargé, avant d’être englouti dans une explosion de phosphex qui a rongé son armure et dissous sa chair en quelques instants. Ayant finalement obtenu l’accès aux voûtes, les Techmarines et les forges-artisans des Sons of Horus ont parcouru les anciennes reliques des Rangdans, s’emparant d’une sélection soigneusement choisie de viles armes Rangdans et d’autres dispositifs avant de retourner à leurs vaisseaux en attente.

Malgré le retard que leur avait causé leur humiliation par les guerriers du Lion, les Sons of Horus avaient atteint leur objectif et cherchaient maintenant à s’échapper. En orbite, le Conqueror’s Pride, après avoir détruit les quelques petits vaisseaux de défense du système, a commencé un bombardement systématique de la surface, cherchant à éradiquer toute trace de l’attaque. L’un des Stormbirds au sol a été capturé et les reliques qu’il transportait ont été perdues lors d’un assaut audacieux du Chevalier-Préteur Mordred et de ses gardes du corps de la Deathwing, tandis qu’un autre a été abattu et détruit par des guerriers Ravenwing pilotant des Intercepteurs Xiphon, bien que les survivants des Sable Griffons n’aient pas pu arrêter le départ des Sons of Horus. Les restes de la force d’assaut atteignirent l’orbite, laissant les Dark Angels piégés en bas, mais ils n’eurent pas le temps de se venger, car le croiseur de classe Promethean Invidious était revenu, rappelé de patrouille par le Chevalier-Préteur Mordred, et le Conqueror’s Pride n’était pas de taille à affronter l’ancien vaisseau de guerre terran en combat ouvert.

Ensanglantés dans leur corps et leur fierté, les Sons of Horus ont fui le système de Rangda. Ils étaient venus chercher à la fois des armes pour la rébellion désespérée d’Horus et pour briser la volonté d’une des Légions les plus loyales, mais ils ne purent revendiquer que la plus pyrrhique des victoires. Malgré une surprise totale et à une supériorité numérique, ils avaient réussi à perdre plusieurs centaines de leurs propres guerriers, plusieurs transports Stormbirds irremplaçables et un certain nombre de reliques, alors que leur ennemi n’avait subi qu’une poignée de pertes. Pire encore, les Dark Angels n’étaient pas seulement opposés à eux par la loyauté, par la froide logique du devoir et de l’honneur, mais aussi par la demande brute de la colère et de la vengeance…[1]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Nous sommes déjà vaincus si notre maître est la peur. »
  • The Horus Heresy, Book Nine - Crusade
  1. The Horus Heresy, Book Nine - Crusade, Chapter The Dark Angels - The Prie of Conquerors (traduit de l'anglais par Guilhem)