Bataille de la Porte Quarante-Deux

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
La Bataille de la Porte Quarante-Deux.
C’est la nécessité de mener la guerre d’une manière plus conventionnelle qui a conduit à l’un des plus grands revers de l’histoire de la Légion de la Raven Guard, et qui allait préfigurer les terribles événements de Isstvan V quelques années plus tard seulement.

Peu après qu’Horus ait été déclaré Maître de Guerre, la Raven Guard a été rappelée des opérations le long de la bordure centrale des Astres Fantômes et a reçu l’ordre de prendre sa place dans la ligne aux côtés de plusieurs autres Légions sous le commandement direct du Maître de Guerre. L’Amas Akum-Sothos avait été amené à la Conformité par les Luna Wolves au cours des premières années de la Grande Croisade, mais son peuple était tombé dans une forme de psychose de masse et avait violemment rejeté l’unité avec Terra. Il a été déterminé plus tard que cette sécession non annoncée avait été causée par des parasites Xenos qui avaient mûri dans les orbites de leurs hôtes, en l’occurrence la malheureuse population de l’Amas. En grandissant, les parasites avaient acquis un contrôle rudimentaire sur leurs hôtes et ont formé ce qui équivalait à une conscience gestaltique totalement alien, centrée sur une cabale d’hôtes primaires surnommés les "Rois Aveugles". Le nouveau Maître de la Guerre refusa de voir l’Amas de mondes qu’il avait lui-même amené à la Conformité échapper à l’emprise de l’Imperium et il fit donc le serment de récupérer ses mondes à tout prix.

Horus avait formulé un plan pour renverser les Rois Aveugles dans une guerre éclair qui purgerait la population affligée tout en conservant l’infrastructure hautement développée de l’Amas pour un futur repeuplement. En outre, une victoire rapide démontrerait aux frères Primarques d’Horus que l’Empereur avait eu raison de l’élever à un rang aussi prestigieux. Le plan du Maître de Guerre prévoyait que le gros des quatre Légions - les Luna Wolves, les Space Wolves, les Iron Warriors et la Raven Guard - convergeaient vers l’antre fortement fortifiée des Rois Aveugles avant qu’un assaut final écrasant ne soit lancé.

Après avoir mis au pas les mondes extérieurs de l’Amas en quelques semaines, le Maître de Guerre convoqua un conseil de ses frères Primarques, une partie de son plan demandant à la Raven Guard de lancer un assaut frontal directement sur les armes des défenseurs de la Porte Quarante-Deux. Corax s’opposa à ce qu’il dénonçait comme un gaspillage de ressources et une dilapidation inutile de la vie de ses guerriers, en opposant une stratégie qui lui était propre. Le Seigneur Corbeau proposa que sa Légion attire les forces ennemies par une série de feintes, permettant aux trois autres Légions de submerger les derniers défenseurs aux murs avec une relative facilité.

En réponse, Perturabo a accusé Corax de chercher à éviter la bataille, un crime qui frisait la défection pour un Primarque des Legiones Astartes. Les deux hommes ont failli en venir aux mains, seule l’intervention de Leman Russ permettant d’éviter que ne coule le sang. Le Roi-Loup conseilla à Corax de tenir compte des paroles du Primarque que l’Empereur avait placé au-dessus de ses frères. Russ exhorta Corax d’étouffer son amertume, mais pas à l’éteindre, et de s’en servir pour puiser la force de mener la bataille à bien. Prenant congé du conseil, Corax rassembla la Raven Guard devant la Porte Quarante-Deux. Sachant que leur comportement particulier les ferait avancer, Corax assigna à l’avant-garde un grand nombre de ses compagnies dominées par les Terrans, en particulier celles dont les Capitaines semblaient les plus disposés à jouer leur rôle dans le plan du Maître de Guerre.

L’assaut qui suivit fut connue comme l’heure la plus sombre de la Légion, un honneur sinistre qui, tragiquement, sera répété quelques années plus tard sur Isstvan V. Au plus fort de la bataille, les compagnies d’assaut furent décimées et l’attaque vacilla face à un feu écrasant. Corax lui-même mena la charge du désespoir, son cri de guerre poussant la Légion à de tels efforts que la brèche fut ouverte et la Porte Quarante-Deux prise. L’honneur de tuer les Rois Aveugles fut revendiqué par Horus comme Maître de Guerre et au moment de leur exécution, l’emprise des Xenos sur la population fut dissipée. L’Amas Akum-Sothos a été livré et le prix du Maître de Guerre a été réclamé. Le coût fut cependant terrible, car non seulement d’innombrables millions d’hôtes avaient été mutilés dans leur esprit et leur corps, mais des milliers de membres de la Raven Guard, dont la plupart étaient nés Terrans, avaient donné leur vie avant que les murs ne soient détruits.

Bien que la Bataille de la Porte Quarante-Deux ait été considérée comme une victoire par (et même pour) le Maître de Guerre, ses effets ont été d’une grande portée.

Les effectifs de la Légion de la Raven Guard ont été fortement réduits, ne laissant que 80 000 Légionnaires sous le commandement du Primarque, ce qui en fit la plus petite des Legiones Astartes. Corax s’est retiré du commandement de son frère avec sa Légion, jurant amèrement de ne plus jamais servir aux côtés du Maître de Guerre.

Une dernière conséquence de la Bataille de la Porte Quarante-Deux était apparue. Dans la foulée, les officiers de ligne qui, avant la venue du Primarque, avaient servi si longtemps sous le commandement d’Horus ont disparu, et le Maître de Guerre n’a donc pu exercer que peu d’influence sur la Légion du Seigneur Corbeau. Beaucoup de ces Terrans avaient été introduits dans les Loges Guerrières, et avec leur mort, ces corps invisibles ont pratiquement disparu de la Raven Guard. Ses détracteurs ont affirmé qu’en affectant les Légionnaires d’origine terranes à la vague d’assaut qui allait subir les plus grandes pertes, Corax a rendu service à sa Légion, consolidant son pouvoir et ouvrant la voie à un avenir plus conforme à sa propre vision. En conséquence, la Légion a été largement épargnée par la vague d’insurrection qui s’est transmise à travers tant de Légions par les auspices cachés des loges.[1]

Source[modifier]

  • The Horus Heresy, Book Three - Extermination
  1. The Horus Heresy, Book Three - Extermination, Chapter - The Raven Guard - The Battle of Gate Forty-Two (traduit de l'anglais par Guilhem)