Bataille de l'Enclume de l'Enfer

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

La Bataille de l’Enclume de l’Enfer était typique de nombreux engagements de la Légion de la Raven Guard, une légende sauvage que Corax cherchera plus tard à réprimer, et qui illustrait à la fois les similitudes de tactiques et la différence de caractère des guerriers qui composaient la XIXe Légion et plus tard de la Raven Guard.

L’Enclume de l’Enfer était le nom donné par les Stratège impériaux à une forteresse massive située sur la planète Baratrum, un monde dont la population humaine avait autrefois survécu dans les profondeurs désolées de la surface dans de vastes usines-guerres, maintenues en vie par une technologie interdite et une technohérésie répandue. Pendant près de cinq ans, les régiments de l’Armée Impériale avaient mené un combat futile pour détruire les Maîtres de la planète, qui avaient depuis longtemps abandonné leur humanité, et confisqués les prodigieuses richesses minérales du monde à l’Imperium naissant. Peu de progrès avaient été réalisés, car même lorsque les unités d’assaut de l’Armée Impériale réussissaient à percer les petites usines avec d’immenses excavateurs, des hordes de drones humains aveugles et mécaniquement augmentés avaient été lâchés, scellant les brèches dans leurs forteresses avec les corps de leurs morts. Des milliers de vies ont été perdues et l’Armée Impériale n’a pu prendre pied dans la métropole engloutie de Baratrum.

L’arrivée d’une flotte transportant trois Chapitres complets de la XIXe Légion, sous le commandement général d’Arkhas Fal, alors maître de la XIXe Légion, portant le titre de Maître des Ombres, et accompagnée d’un important contingent de Luna Wolves, a changé la nature de la campagne. Comme aucune des deux Légions ne disposait d’un arsenal étendu d’armes de siège et que toute tentative de s’emparer des usines souterraines par la force était vouée à l’échec, une stratégie alternative fut développée par le Capitaine des Ombres Nerat Kirine du Chapitre des Griffes Cendrées de la XIXe Légion, et qui servirait d’exemple frappant au style de guerre brutalement efficace de la Légion.

Ne tenant pas compte de la possibilité de dommages collatéraux pour la population souterraine de la planète, les Croiseurs d’Attaque de la Force de Frappe ont commencé un bombardement directement au-dessus des fortifications souterraines de l’Enclume de l’Enfer, jusqu’alors inattaquables. La force tectonique massive du bombardement a ébranlé la planète en son centre, causant de graves dommages à de nombreuses villes souterraines, et par la force brute, a mis à nu les murs de l’Enclume de l’Enfer et a laissé devant eux un énorme canyon de boue fumante et de fumées toxiques.

Dans ce paysage tourmenté et instable, le Maître des Ombres Fal a ordonné à trois régiments de Voltigeurs Thorosiens, une unité rattachée de l’Armée Impériale qui avait jusqu’alors échoué dans ses efforts, de prendre d’assaut la forteresse. Ils prirent des positions défensives du mieux qu’ils purent au milieu des destructions et d’une pluie presque constante, épaisse et chargée de débris. Alors que les régiments de l’Armée Impériale se préparaient, les drones ouvriers de l’Enclume de l’Enfer se sont mis en mouvement sous le commandement de leurs superviseurs de Baratrun. Sous une pluie aveuglante de boue et de vapeur torride, les soldats Thorosiens tentèrent de retenir la marée de drones autrefois humains, dont les augmentations mécaniques, bien que destinées à des travaux de construction, se révélèrent remarquablement efficaces lorsqu’ils se tournèrent vers l’abattage. Les pertes s’accumulent rapidement et la forteresse de l’Enclume de l’Enfer, blessée, continua de cracher ses défenseurs, le commandement des Thorosiens transmettant à la XIXe Légion des demandes d’aide désespérées. Le silence, cependant, répondit à toutes leurs demandes.

Alors que les régiments de Thorosiens passaient leur vie dans une bataille frénétique dans le creux boueux du ravin artificiel, les compagnies de ligne massives de la XIXe Légion et leurs alliés les Luna Wolves, ainsi que les compagnies de chasseurs de têtes du Chapitre des Griffes Cendrées, ont pris position le long des crêtes de la faille instable. Attendant que l’Enclume de l’Enfer se soit vidée de ses défenseurs, qui se sont enfoncés dans la boue ensanglantée autour des restes en lambeaux des régiments de l’Armée Impériale, leurs Préteurs ont donné le signal d’avancer. Tandis que les Luna Wolves et la XIXe Légion avançaient le long du ravin, tirant des coups de canon en rafales dans la foule des ouvriers de Baratrun, les guerriers des Griffes Cendrées descendirent dans les entrailles de l’Enclume de l’Enfer.

La force principale refermant les mâchoires du piège des Legiones Astartes autour de la majorité de la force de défense de l’Enclume de l’Enfer, les Griffes Cendrées ont pu se tracer un chemin à l’intérieur des forteresses. Là, dans les passages tortueux et labyrinthiques de l’Enclume de l’Enfer, les guerriers de la XIXe Légion ont mené une guerre éclair contre les Maîtres de ce lieu, dont les formes humaines ratatinées étaient encastrées dans des couches augmentiques grossières construites au fil des siècles, chacune hérissée d’un armement intégré, et entourés de drones ouvriers qui se cachaient encore dans les passages presque sans fin des forteresses. Constamment en mouvement, contournant les points forts préparés par les Maîtres et frappant de l’ombre sans prévenir, avant de se replier dans les tunnels noirs à peine éclairés, les Griffes Cendrées ont laissé dans leur sillage des cadavres en partie mécaniques et des fortifications brisées. Avec cette stratégie de frappes mobiles et déchirantes, le Capitaine des Ombres Kirine a cherché à épuiser les forces de son ennemi en menant la frappe du cœur des forteresses, cible ultime de l’assaut.

Après des heures de combat dans le désorientant labyrinthe des tunnels, la XIXe Légion a finalement découvert les réacteurs à plasma titanesques de l’Enclume de l’Enfer, à plusieurs kilomètres sous la surface. Dans ces chambres caverneuses, les Griffes Cendres ont été confrontées au plus ancien et au plus grand des Maîtres de Baratrun, monstrueux amalgames de métal et de chair qui avaient existé dans l’obscurité sous la forteresse pendant près d’un millénaire. Frappant avec une férocité soudaine, utilisant leurs Réacteurs Dorsaux pour attaquer leurs immenses ennemis autrefois humains, le Capitaine des Ombres Kirine et ses garde du corps ont tenu les Maîtres à distance pendant que des charges de fusion étaient placées dans les délicats champs de confinement du réacteur, avant de se retirer aussi soudainement qu’ils avaient frappé, pour retourner dans les niveaux supérieurs et faire exploser les charges.

L’explosion des réacteurs a de nouveau secoué la vallée formée par le bombardement orbital, envoyant des avalanches de boue bouillante qui se sont déversées dans le paysage et ont causé d’autres pertes parmi les Voltigeurs Thorosiens qui avaient survécu à la bataille. En surface, les guerriers du XIXe sous le commandement du Maître des Ombres Arkhas Fal avaient passé au fil de l’épée les drones piégés dans la brèche, ne subissant que de légères pertes alors que l’ennemi était retiré de sa position, et saluaient solennellement les Griffes Cendrées survivants alors qu’ils émergeaient de la forteresse en ruines, un contraste saisissant avec les célébrations rauques des guerriers des Luna Wolves. La destruction de l’Enclume de l’Enfer vit l’effondrement rapide de la résistance de Baratrun, et malgré les dommages subis par les différentes usines de guerres, les envoyés du Mechanicum purent reprendre la production avec un léger retard, alimentant ainsi l’expansion de l’Imperium et la poursuite de sa conquête.

Les régiments de Thorosiens ont supporté le poids du coût sanglant de l’assaut. Sur plus de 10 000 soldats engagés dans la bataille, moins d’un dixième survécurent, alors que la XIXe Légion et les Luna Wolves n’avaient subi que quelques centaines de pertes répartis entre eux, principalement parmi les Griffes Cendrées. Ce coût, bien qu’élevé, était inférieur à ce que l’on aurait pu attendre d’un siège prolongé et la bataille a été saluée comme une grande victoire pour la Grande Croisade qui avançait. Elle a également établi la réputation de la XIXe Légion comme étant synonyme de mort pour les unités de l’Armée Impériale qui leur étaient affectées, car leurs frappes de décapitation audacieuses laissaient souvent les unités de soutien sur le chemin de la destruction avec peu d’espoir de sauvetage. Ce vestige de leur héritage de maîtres d’esclaves et de pilleurs dans les plaines poussiéreuses de la Vieille Terre ne trouvera pas grâce aux yeux du Seigneur Corbeau lorsqu’il rejoindra à la XIXe Légion, et cette pratique sera peu à peu supprimée, tant au sein de la Légion qu’en dehors, qu’après de longues années de campagne sous la direction de Corvus.[1]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « C’est en les voyant mourir que nous connaîtrons leur valeur. »
  • The Horus Heresy, Book Three - Extermination
  1. The Horus Heresy, Book Three - Extermination, Chapter - The Raven Guard - Hell’s Anvil (traduit de l'anglais par Guilhem)