Bataille de Raukos

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

L’anomalie de Raukos est une faille Warp distincte du front de tempête de la Grande Déchirure qui coupait l’Imperium en deux. Bien que cette blessure dans la trame de l’univers soit isolée, elle n’en était pas moins profonde. Elle avait l’apparence d’une zone d’espace violacée, une meurtrissure de plusieurs millions de kilomètres de long qui s’enfonçait dans le vide, jusqu’au cœur du Warp. Ses bords chatoyaient d’un pourpre malsain tandis qu’à l’intérieur, la coloration virait à un jaune putride parsemé de touches blanches. À l’épicentre de la tempête Warp, un globe sombre, strié de lignes plus claires, pareil à l’iris d’un œil énorme, tournait sur lui-même avec l’empressement et la férocité d’un pulsar.

Tout au bord de cette flétrissure de l’espace réel se languissait un système stellaire isolé que l’Humanité n’avait jamais jugé bon de coloniser, ni même de lui donner un nom, si ce n’est la désignation, décrétée par l’Adeptus Astra, de 108/Beta-Kalapus-9. Son soleil, un orbe rougeâtre de taille moyenne, semblait minuscule à côté du Gouffre tandis que des anomalies gravitationnelles tiraient de longues volutes de gaz incandescent depuis l’étoile jusque dans le vortex. Dans les années qui avaient suivi l’ouverture de Cicatrix Maledictum, l’astre pourpre avait perdu un dixième de son volume et les planètes qui l’orbitaient commençaient à être plongées dans l’ombre.

De telles brèches entre les dimensions avaient été des phénomènes aussi rares que terrifiants, mais en ces heures sombres, elles étaient malheureusement devenues presque banales, surtout depuis que la Grande Faille divisait la galaxie d’un bout à l’autre. Non seulement les profondeurs de cette déchirure communiquaient-elles directement avec celles du Warp, mais des milliers d’autres fissures semblables au Gouffre de Raukos s’étaient ouvertes à travers la matière du réel, vomissant des torrents d’énergie surnaturelle dans chaque recoin de l’espace.

Le Gouffre de Raukos était ainsi baptisé d’après un Prince Démon que le Primarque Roboute Guilliman avait personnellement vaincu, mais s’il avait mis celui-là hors d’état de nuire, les abysses bouillonnants qui portaient son nom continuaient de vomir chaque jour de nouvelles plaies. Le Gouffre de Raukos était une porte grande ouverte pour les légions démoniaques des Puissances du Chaos. Des armées d’abominations s’échappaient du vortex, galvanisées par la volonté de leurs Dieux Sombres et alimentées par les énergies contre nature qui émanaient du puits vers l’Immaterium.

C’est dans ce secteur que la Croisade Indomitus affronta une grande flotte et armée du Chaos menée par les Word Bearers, ces derniers construisant une plateforme orbitale au-dessus de la planète à la gloire des Dieux Sombres.

Guilliman avait fait déployer ses troupes selon un positionnement en griffe à cinq phalanges. Chacun des doigts était une flotte de bataille indépendante, arrangée en lignes parallèles de façon à prendre les appareils approchant sous le feu de canonnades croisées dévastatrices. La paume, quant à elle, était un véritable mur de vaisseaux, avec l’Honneur de Macragge trônant en son centre. Le Primarque comptait piéger l’adversaire au creux de cette paume cyclopéenne, tandis que les doigts ralentiraient, et, en se refermant, écraseraient les flottes ennemies aussi sûrement que s’il les compressait dans un poing colossal. La Flotte du Chaos se dispersa, afin d’intercepter frontalement les doigts de la griffe mais le fait qu’elle n’agissait pas sous le commandement d’un chef de guerre unique lui fut fatal. Exploitant leurs divisions grâce à son génie tactique et stratégique, Guilliman pulvérisa la flotte renégate et réduisit à un nuage en expansion de débris tournoyant la plateforme orbitale hérétique.

Une fois l’orbite de la planète sécurisée, un vaste débarquement se mit en puissance afin de purger le monde de la présence du Chaos. Des compagnies entières de Space Marines Primaris furent déployés au sol et affrontèrent des troupes constituées d’éléments issus des Word Bearers, de la Black Legion, des Iron Warriors et de divers autres groupes séditieux agissant de concert. Le principal objectif de l’Imperium fut un bastion des Iron Warriors, qui après des combats acharnés, tomba aux mains des loyalistes, condamnant les renégats à la déroute.[1]

Le Triomphe de Raukos[modifier]

Suite à la victoire à la surface de 108/Beta-Kalapus-9.2, le lieu de la victoire fut aménagé pour accueillir le Triomphe de Raukos. Une nouvelle Forteresse Chapitrale fut dressée à l’emplacement du bastion des Iron Warriors. Toutes les forces de la Croisade Indomitus furent rangées en ordre de parade, face à l’Auguste Victorium, un grand édifice triomphal encadré de statues monolithiques, d’effigies héroïques impériales taillées dans la roche des montagnes, et remodelées pour cette seule occasion sur l’esplanade martiale de 108/Beta-Kalapus-9.2. Un unique coup de canon retentit et la cloche de la plus haute tour se mit à sonner, une sonnerie pour chaque année écoulée depuis le début de la croisade. Près de vingt mille Primaris étaient réunis ainsi que quarante mille Frères de Bataille de l’Adeptus Astartes, vingt millions de soldats issus des diverses armes de l’Astra Militarum et plusieurs congrégations martiales de fantassins cybernétiques de l’Adeptus Mechanicus allant des automates de combat de la Legio Cybernetica jusqu’aux gigantesques Titans.

Trente-six Maîtres de Chapitre furent présents, avec dix-huit Seigneurs Space Marines de moindre rang, au nombre desquels venait s’ajouter tout l’échelon de commandement supérieur des Chapitres restants des Fils Innombrables (dénomination du contingent de Primaris issus des neuf Primarques loyalistes qui n’ont pas encore été affecté à un Chapitre) et de leurs groupes supra-chapitraux, ainsi qu’une demi-douzaine de membres de l’Adeptus Custodes et trois Chanoinesses de l’Adepta Sororitas. Le Commissariat était représenté par le Commissaire-Général, la Marine par les Amiraux primus, secundus et tertius, quelques autres moins importants et des dizaines de commodores et de timoniers prestigieux. Quant à l’Astra Militarum, le haut commandement avait dépêché cinq Généraux Impériaux, un certain nombre de Seigneurs de Guerre d’origines diverses et d’autres encore, de grades similaires, suivis de quantité de guerriers et de guerrières tous plus nobles et féroces les uns que les autres. Enfin, trois des Douze Hauts avaient fait le long et dangereux voyage jusqu’à Raukos.

Lorsque le dernier son de cloche finit de se réverbérer entre les montagnes sculptées, Guilliman s’adressa à la foule. Il remercia et loua le courage et les succès des troupes impériales durant la Croisade qui continuait néanmoins. Le Triomphe de Raukos célébrait toutes les glorieuses victoires remportées pour l’instant et les Fils Innombrables furent redirigé vers d’anciens ou de nouveaux Chapitres. Enfin, le Seigneur Commandeur annonça son départ vers Ultramar afin d’affronter son frère déchu Mortarion qui assaillait son domaine.

La Croisade Indomitus à pour l’instant durée douze années et est toujours en cours.[2]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Connaissez les mutants ; tuez les mutants. »
  • HALEY GUY, Sombre Imperium, Black Library, 2017
  1. Informations issues de Sombre Imperium - Chapitre Six - La Bataille de Raukos - Chapitre Sept - Le Dernier Vol des Écus Gris de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Sombre Imperium - Chapitre Treize - Le Triomphe de Raukos de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.