Bataille de Perditus

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Carrières
  Juge
  Sage
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

Évènement ayant eut lieu durant la Croisade de Thramas, la Bataille de Perditus fut un évènement mystérieux durent l’Hérésie d'Horus, entouré de légende et aux sources rares, voire inexistantes. Néanmoins, les évènements marquants cet affrontement changèrent le cours de la Croisade de Thramas et furent conservés, bien que dissimulés.

Perditus Ultima[modifier]

Le caractère même du monde de Perditus Ultima encourageait ce mystère. On sait que durant la Grande Croisade, la planète avait été mise en Conformité par les Dark Angels commandés pat Lion El'Jonson et la Death Guard menée par Mortarion. Les légendes racontent qu’ils y affrontèrent des cultistes mécanisés et frénétiques et que la population de ce monde avait été réduite en esclavage par une machine nommée Tuchulcha, une sphère enfermant une intelligence évoluée à l’origine mystérieuse. Les Perditiens semblaient vénérer cette machine comme un dieu et moururent en masse face aux deux Legiones Astartes. On ne sait comment mais la machine fut vaincu et laissé au bon soin du Mechanicum par le Lion, un accord secret lien les deux parties et qui soulignait que Tuchulcha devait être étudié uniquement pour voir si il aurait une fonction utile à l’avenir de l’Imperium.

L'Arrivée du Lion[modifier]

Se remémorant cet accord, le Primarque des Dark Angels fut sans aucun doute inquiet lorsqu’il appris qu’un message astropathique avait été intercepté, lui apprenant que Perditus Ultima avait été attaqué par des Space Marines renégats de la Death Guard, mené par le tristement célèbre Calas Typhon, Premier Capitaine de la XIVe Legiones Astartes. Tout semblait laisser penser que l’invasion de la Death Guard avait pour objectif de mettre la mains sur Tuchulcha, alors prisonnier des prêtres de Mars administrant la planète. Mais une compagnie d’Iron Hands, la 98e, commandée par le Capitaine Casalir Larramech, rescapée du Massacre du Site d'Atterrissage, avait repéré la Death Guard et entamé un affrontement pour empêcher la prise de Perditus par les Traîtres. Les Iron Hands avaient pris position dans la station Magellix qui accueillait le centre de recherche du Mechanicum. La nature des recherches entreprises là-bas par le Mechanicum sur Perditus était supposée demeurer un secret, interdit à toutes les Légions, mais il semblait que la Death Guard en avait décidé autrement, forçant le Lion à intervenir.

Le voyage des Dark Angels vers Perditus fut marqué par des évènements horribles et incompréhensibles pour les connaissances de l’époque sur la vérité des horreurs du Warp, mais tous laissent penser que le vaisseau amiral du Primarque, l’Invincible Reason, fut en proie à une invasion d’entités de l’Immaterium mené par un monstre mythique au nom interdit.

Quoi qu’il est advenu, Lion El’Jonson parvint à rallier Perditus, constatant qu’une bataille faisait alors rage dans la station Magellix entre Typhon et le Capitaine chargé de la défense, Lasko Midoa. Le Lion encercla le système et imposa un cessez-le-feu immédiat entre les deux protagonistes, forçant la main en tirant une torpille provoquant de grandes destructions en gage d’avertissement. Les forces de la Death Guard, encerclées en en sous nombre, durent se replier à deux cents mille kilomètres de l’orbite et le non-respect de ces conditions devait entraîner leur destruction. Les mêmes instructions furent transmises aux Iron Hands. Seul demeura sur Magellix Calas Typhon et sa garde d’honneur, ne dépassant pas la centaine de guerriers.

En compagnie d’un millier de ses Dark Angels, le Lion a rejoint la station Magellix et y rencontra Typhon et le chef du Mechanicum de Perditus, le Magos Khir Doth Iaxis, ce dernier accueillit le Seigneur de la Première Légion avant de le conduire dans le lieu où était enfermer la mystérieuse machine. Nul ne peut dire ce qui fut échangé entre le Primarque et Tuchulcha, bien que certains affirment que la machine s’entretenait vie un Serviteur d’enfant et exprimait un étrange attachement pour le Lion… Fait intéressant mais non prouvée, Tuchulcha semblait posséder des capacités de téléportation stupéfiante, et il est écrit dans des rapports que la flotte du Lion avait disparu quelques instants de l’orbite de Perditus, comme si elle était passée d’un seul coup dans le Warp, sans passer par un Point de Mandeville. Si cette théorie devait se confirmer, cela expliquerait les futurs succès des Dark Angels durant les guerres de l’Hérésie.

Suite à cela, le Primarque a reçu à bord de son vaisseau amiral des délégations des Iron Hands et de la Death Guard, dans sa salle d’audience. Typhon et Midoa se présentèrent devant le Primarque, où le Premier Capitaine de la Death Guard aurait tenté de rallier Lion El’Jonson à la cause d’Horus et de lui offrir Tuchulcha. Point intéressant, le Primarque appris des Iron Hands que Roboute Guilliman avait envoyé les fils orphelins de Ferrus Manus sur Perditus, apprenant alors la formation d’une nouvelle entité politique qui deviendra l’Imperium Secundus sous l’autorité du Fils Vengeur, en Ultramar. Le Lion ordonna finalement le bombardement de Perditus tout en offrant aux Iron Hands et à la Death Guard l’occasion de partir. Le Primarque ne voulait sûrement pas que Guilliman mette la main sur Tuchulcha et espérait que Typhon répandrait la nouvelle de sa prétendue destruction chez les Traîtres. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévue.

La Bataille de Perditus[modifier]

Une fois de retour à bord de son navire, le Terminus Est, Calas Typhon employa une sombre sorcellerie pour former une distorsion dans le Warp autour de Perditus Ultima, comme un vortex miniature, afin d’atteindre le lieu où était enfermé Tuchulcha. Le Lion fut prévenu de cette anomalie par son Astropathe et se téléporta en urgence avec une force importante dans les installations de Magellix. Il y affronta les gardes Skitarii qui lui barraient la route et attaqua l’arrière-garde de la Death Guard de Typhon. Après un furieux combat et l’aide plus que supposée de Tuchulcha qui, ne voulant pas être pris par la Légion Renégate, téléporta Typhon et ses guerriers dans leur flotte, le Primarque sortit triomphant de la bataille.

Tuchulcha fut emmené à bord de son vaisseau amiral et ramené dans la zone de guerre de Thramas où il est fortement supposé que les compétences uniques de la machine sphérique permettront aux Dark Angels de mettre fin à la menace des Night Lords et de leur sombre Primarque Konrad Curze.

Quand à Calas Typhon, il fut prit en chasse par les élément des Dark Angels placés sous le commandement de Corswain, le bras droit du Lion.

Au final, si la Bataille de Perditus peut sembler bien peu de choses par rapports aux grands conflits majeurs qui marquèrent cette sombre période, elle offrit l’outil qui mettra fin à la Croisade de Thramas, accélérant l’arrivée du Lion dans l’Imperium Secundus et son ralliement avec les Ultramarines et les Blood Angels, ce qui offrira une lueur d’espoir à la fin de l’Hérésie avec le départ des trois Légions vers Terra, acculant le Maître de Guerre.[1]

Source[modifier]

  • THORPE GAV, Les Primarques - Le Lion, Black Library, 2012
  1. Informations issues de Les Primarques - Le Lion, Chapitre I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, IX de THORPE GAV, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.