Bataille de Nurades

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Les Frères Perdus[modifier]

Dix mille ans ont passé depuis que Prospero a brûlé. Dix millénaires de guerre et d’obscurité, pendant lesquels beaucoup beaucoup de choses ont été oubliées, et plus encore effacées. Pourtant, il y a ceux qui savent la vérité concernant ce jour terrible, où les Thousand Sons ont ressenti la colère de l’Empereur pour leurs transgressions maléfiques.

Certains soutiennent que les bonnes intentions ont conduit les Thousand Sons sur le chemin de la damnation. D’autres affirment que la XVe Légion était composée de sorciers manipulés par le Warp et qu’elle méritait son sort. Quoi qu’il en soit la vérité, les sorciers de Prospero ont été jugés corrompus par l’Empereur, et la sentence a été exécutée par les puissants Space Wolves.

Comme des comètes ardentes, les Loups de Fenris sont tombés sur la capitale de Tizca. Des centaines de Modules d’Atterrissage ont illuminé le ciel bleu noir avec leurs traînées de fumée. Les Thousand Sons ont utilisé des sorcelleries interdites dans leur désespoir, et perpétré une grande destruction dans les rangs des Space Wolves. Pourtant, bien que la XVe Légion ait combattu avec toute sa force et sa ruse, elle n’a pas pu repousser la sauvagerie des Fenrissiens.

Les Space Wolves ont massacré les lignes de bataille Prosperine les unes après les autres. À leur tête, les féroces guerriers de la 13e Grande Compagnie. C’étaient les Wulfenkinds, les plus cruels et sauvage d’une Légion Space Marine déjà féroce. Devant les Bolts rugissants et les sons des Épées Tronçonneuses de la 13e Compagnie, les fils de Prospero sont tombés par douzaines, jusqu’à ce qu’il semble y avoir plus un seul espoir pour leur survie.

Mais la Légion d’invasion de Leman Russ fut privée de son ultime victoire sur le Primarque des Thousand Sons, Magnus le Rouge. Par sa magie maléfique, il a permis aux Thousand Sons survivants d’échapper au jugement, s’enfuyant dans l’Œil de la Terreur par un portail scintillant, et jurant de se venger de ceux qu’ils avaient autrefois appelés frères.

La chasse des Space Wolves était terminée. Prospero avait été rasé, alors que la force des Thousand Sons était brisée et que les survivants s’enfuyaient. Alors que la guerre civile faisait rage dans tout l’Imperium, Leman Russ jugea que la force de sa Légion était nécessaire ailleurs. Cependant, tous les fils du Roi-Loup se sont pas retirés. La 13e Compagnie a poursuivi les Thousand Sons à travers leur portail, avec l’intention de terminer la chasse. Certains prétendent ils ont fait cela sur ordre de leur Primarque.

D’autres disent qu’une folie s’est emparé des Wulfenkinds ce jour-là, et les a rendus sourds aux paroles du Roi-Loup. Quelle que soit la vérité, la 13e Compagnie poursuivait sa proie au plus profond de la folie tourbillonnante de l’Œil de la Terreur, et là, elle a disparu.

Elle n’a plus été revus depuis…[1]

ÉCHOS DE DAMNATION[modifier]

L'Horreur sur Nurades[modifier]

La Bataille de Nurades.
La tempête Warp qui avait englouti le sombre Monde-Ruche de Nurades le fit avec une terrible fureur. Son déclenchement avait été soudain, sans qu’il y ait eu de sombres présages ou des troubles Warp. Un moment, le Monde-Ruche surpeuplé s’étendit comme il l’avait toujours fait. L’instant d’après, le ciel de la planète s’illumina d’une flamme kaléidoscopique et les lois de la nature devenaient irrévocablement folles.

La mutation et la folie cannibale se sont répandues parmi les milliards de personnes jusqu’à ce que les Cités-Ruches résonnent des cris et des coups de feu de la rébellion hérétique. Le socle rocheux de la planète convulsa tandis que des flèches d’os tordus se frayèrent un chemin vers le haut à partir du bas. Des crânes flamboyants pleurèrent du ciel, et partout où ils frappaient, des marées de Démons charognards se déversèrent pour attaquer les Forces de Défense Planétaire assiégées. Voyant la damnation de son monde se profiler à l’horizon, le Gouverneur Planétaire de Nurades avait demandé à ses Astropathes d’envoyer un appel à l’aide désespéré. Il ne fut pas resté sans réponse.

Les semaines passèrent, et le destin de la planète semblait scellé. Juste au moment où les dernières lueurs d’espoir s’éteignaient, la mer des étoiles se sépara pour accueillir les Loups des Morts, la Grande Compagnie du Seigneur Harald Loup des Morts. Les Space Wolves attaquèrent des vaisseaux qui traversaient les tempêtes de feu atmosphériques à une vitesse fulgurante, les guerriers à bord impatients d’obtenir la gloire et de sauver le peuple de Nurades de son destin. Les vaisseaux de combat et les Modules d’Atterrissage plongèrent à la surface de la planète, leurs coques bleu-gris portant l’héraldique de la mâchoire rageuse du seigneur des Loups des Morts. De l’intérieur de ces vaisseaux, les Loups s’élancèrent pour commencer leur chasse.

Monté sur son énorme Loup Tonnerre, Croc de Glace, le Seigneur Loup mena une attaque fulgurante après l’autre pour reconquérir le monde corrompu. Au pied de la Ruche monolithique Predomitus, l'imparable charge de la cavalerie des Loups Tonnerre d’Harald fit voler en éclats l’ennemi et - après une bataille sauvage et coûteuse - il vit une grande cohorte de Démons couvert de sang. Au milieu du labyrinthe cliquetant de l’Industrium Sub-terranal, les Loups des Morts menèrent une bataille de tirs contre la cavalerie démoniaque du Héraut Démoniaque de Tzeentch Slithertwyst. Ils émergèrent de cet enfer labyrinthique ensanglanté mais victorieux, avant de passer briser le siège de la Ruche Genos et sauver le Gouverneur lui-même. Alors que des semaines de guerre infernale s’écoulaient, Loup des Morts restait froid et confiant, sa vaste expérience militaire et son intuition de chasseur lui permettant de déséquilibrer ses odieux ennemis.

Avec les feux de guerre mourant dans le ciel, les Loups des Morts ont poussé dans les régions polaires du nord. Ici, une dernière enclave de Démons avait revendiqué une série de fortifications abandonnées depuis longtemps parmi les peuples de Nuradean considérés comme maudits. Les Fenrissiens étaient parfois superstitieux, mais après l’épreuve infernale des précédentes semaines, il fallait plus que la légende locale pour les faire revenir en arrière. Ils avancèrent prudemment dans cette dernière forteresse, méfiants face à un dernier tour du Chaos.[2]

D'Étranges Sauveurs[modifier]

Harald Loup des Morts.
« Nous… sommes… frères. Nous… sommes… Wulfens. »
L’embuscade était survenue alors que les Loups des Morts s’approchaient du cœur des fortifications abandonnées. Des bastions et des bunkers s’effondrèrent et s’embrasèrent sous une lumière infernale, tandis que des Démons surgissaient joyeusement de derrière des voiles d’illusion pour attaquer. Les Chasseurs Gris et les Griffes Sanglantes furent réduits en cendres, où ils se dressèrent comme une pluie de feu démoniaque dévorant les remparts. Des Juggernauts s’élancèrent au milieu des Space Wolves, écrasant à droite et à gauche des corps en Armure Énergétique, tandis que leurs cavaliers Sanguinaires les pourfendaient avec leurs Lames Infernales. Partout, l’immobilité au clair de lune se transformait en chaos, les Loups des Morts se retrouvant à se battre sur tous les fronts.

Malgré la prudence des Space Wolves, la surprise de l’attaque avait été totale, et Harald Loup des Morts a maudit toute la ruse contre nature qui avait confondu ses sens. Pourtant, les Space Wolves ripostèrent durement. À coup de Bolters et de Lances-Flammes, ils se sont déchaînés au milieu de l’ennemi, envoyant des jets d’ichor démoniaque en vol. Harald lui-même mena une contre-attaque vicieuse, lui et Canis des Loups en se frayant un chemin à travers une masse bourdonnante de Portepestes dans une tentative de se libérer du piège. Ils furent rapidement repoussés par la pluie de tornades qui tomba, jeté au sol par des Démons de Tzeentch qui faisait des cabrioles sur les toits.

Les Loups des Morts se sont retrouvés pris dans un nœud coulant qui se resserrait rapidement, écorchés par le haut par une vague de feu en mutation. Les crocs mis à nu, ils se sont battus dos à dos, utilisant ce qu’ils pouvaient comme couverture contre les bombardements des Démons de Tzeentch. C’était une démonstration de défi, mais Harald Loup des Morts pouvait voir que, si quelque chose de radical n’était pas fait rapidement, ses guerriers seraient anéantis. La grimace du Seigneur Loup s’accentua lorsqu’il donna l’ordre à sa cavalerie de se rassembler autour de lui. Ils lanceraient une dernière charge, afin de permettre à leurs frères à pied de s’échapper.

C’est à ce moment-là que le piège s’est refermé sur Harald. Des figures massives se sont soudainement détachées parmi les Démons sur les toits, déchirant les Horreurs avec une sauvagerie étonnante. L’ichor s’abattit sur la bataille, remplaçant l’incendie dévastateur de l’instant précédent. Les Loups des Morts poussèrent un cri de guerre hurlant, et leurs yeux s’élargirent d’étonnement lorsqu’un monstrueux hurlement au dessus leur répondit.

Se déployant à l’arrière de leurs proies, les guerriers bondirent des toits et se jetèrent dans la horde des Démons, les membres tranché se balançant. Pendant un bref instant, Harald Loup des Morts était resté sous le choc. Les figures étaient d’énormes et bestiales terreurs éclaboussées de la tête aux pieds par le sang des Démons. Mais alors qu’ils s’attaquaient à l’ennemi en délire et que les Loup des Morts rejoignaient le combat, il ne pouvait y avoir d’erreur ; l’Armure Énergétique et les caractéristiques canines des nouveaux venus les marquaient sans doute possible comme les guerriers Space Wolves.[3]

Du Sang au Claire de Lune[modifier]

Dès l’instant où les nouveaux venus entrèrent dans la mêlée, le vent tourna. Les guerriers bestiaux se déplaçaient à une vitesse terrifiante, poignardant et ratissant avec des griffes, des crocs et des poignards dentelés. Aucun Démons ne pouvait résister à leur férocité animale. Les Drones de la Peste étaient arrachés des airs alors même que les Sanguinaires et les Portespestes étaient éventrés ou arrachés membre par membre.

Saisissant leur chance, les Loups des Morts s’élancèrent en avant avec des hurlements de fureur. Les haches se sont enfoncées dans la chair contre nature. Des membres et des têtes démoniaques s’effondrèrent dans des jets de sang grésillantes. Les Longs Crocs - qui avaient enfin l’espace nécessaire pour se battre selon leurs propres règles - envoyaient des volées meurtrières dans les lignes ennemies qui s’effondraient. Au cœur du carnage, Harald Loup des Morts se battit avec acharnement pour venger ses compagnons d’armes tombés au combat. Alors même qu’il taillait, découpait, esquivait et bloquait, le Seigneur Loup avait toujours les yeux sur les nouveaux venus.

Araphil, Maître de Compagnie des Dark Angels fronça les sourcils. Les lectures des Auspex laissaient entendre que beaucoup de choses s’étaient passées ici, un jour ou deux seulement auparavant. Les cicatrices de la bataille le confirmaient, les vieux murs étant criblés de cratères et de brûlures. De plus, il n’y avait aucun signe d’Arhad et de ses éclaireurs. Les frères d’Araphil fouillaient les ruines de Nuradean, mais le Maître de Compagnie trouva l’absence des Scouts inquiétante.

Un cri d’alarme attira Araphil. Dispersés à l’intérieur d’un vieux bunker, les restes des Scouts offraient un spectacle effroyable. Ils avaient été déchirés, leur armure était entachée de marques de griffes sauvages. Le travail de Démons, sûrement, pensait Araphil. Mais quelque chose n’allait pas. Parmi les corps, il vit quelque chose se contracter. Un survivant. Rapidement, Araphil s’agenouilla aux côtés du Scout tombé et cria pour qu’arrive un Apothicaire. Le visage du jeune guerrier était cireux, les yeux fermés, mais il était incontestablement vivant. De plus, couché à ses côtés avec ses hélices gravitiques brisées, se trouvait un Servocrâne dont la lumière de la mémoire clignotait sans cesse. Le Maître de Compagnie prit le petit appareil dans une main et se tint debout, le regard fixé dans cet œil qui clignotait encore.

Derrière lui, espérait-il, se cachaient des réponses.[4]

Déchirés et battus, les derniers de la horde démoniaque tombèrent. Avec leur disparition, un silence s’installa sur les ruines éclairées par la lune. Le vent soupira désespérément entre les structures effondrées. Le gravier et les boyaux usés furent écrasés sous les pieds lorsque les Loups des Morts ont récupéré leurs morts. Dans le calme soudain, tous les yeux se sont tournés vers les nouveaux venus. Les géants énormes s’étaient rassemblés en une meute, tapie au milieu des ombres d’un bastion en ruine. Bien que leur bestialité fût exacerbée, leurs traits étaient obscurcis, leurs yeux reflétaient le clair de lune et brillaient comme des morceaux de glace dans la pénombre. Aucun Space Wolf ne s’était déplacé pour s’approcher. Tous se sont tenus en retrait par respect pour leur alpha.

Harald Loup des Morts descendit du large dos de Croc de Glace, et se dirigea lentement vers les nouveaux venus qui grognaient. Le Seigneur Loup gardait ses mains bien loin de ses armes, ne voulant offrir aucun signe d’hostilité. Il gardait le dos droit et les yeux vers l’avant, fixant avec le regard impassible le plus grand guerrier sauvage. Lentement, pas à pas, Harald passa du clair de lune à l’ombre, jusqu’à ce qu’il se tienne devant les figures massives.

Même voûtées, les créatures regardaient le seigneur des Loups des Morts. Leurs longs et puissants membres et leur large poitrine étaient à peine recouverts d’une Armure Énergétiques en loques, tandis que leur visage était lupin et bestial. Autour d’elles se trouvait une odeur âcre, un mélange de stimulants de combat Space Marine et de musc animal. Loup des Morts voyait de l’intelligence dans leurs yeux ambrés et reconnaissait un écho corrompu de ses propres traits dans ceux des bêtes qui se trouvaient devant lui. C’était l’insigne délavé de l’armure des guerriers qui fit vraiment battre plus fort les cœurs d’Harald. Là, sous une pléthore d’éraflures et de bosses, se trouvait un symbole fenêtré que l’on n’avait pas vu depuis dix mille ans. Aussi corrompus et monstrueux qu’ils fussent, les nouveaux venus portaient l’héraldique de la 13e Grande Compagnie - la marque des Wulfenkind.

Le plus grand des guerriers bestiaux se tint au-dessus d’Harald pendant un long moment, un grognement frémissant au plus profond de la bête avant qu’il ne tombe lourdement sur un genou. Le geste signifiait la noblesse du guerrier, et en succession rapide, ses compagnons de route suivirent son exemple.

Harald Loup des Morts posa une main gantelée sur l’épaule du chef des créatures, le pressant de se lever une fois plus. Le Seigneur Loup alors parla, ses mots étaient trop bas pour que les guerriers de sa Grande Compagnie puissent l’entendre. Pourtant, aucun ne put passer à côté de la réponse grognante du nouveau venu.

« Nous… sommes… frères. Nous… sommes… Wulfens. »

Le gémissement du vent rempli le silence qui a suivi. Puis, Harald Loup des Morts se détourna et retourna à l’endroit où se tenait Croc de Glace, les griffes relevées et les crocs métalliques dénudés. Harald aboyait des ordres pendant qu’il partait, secouant ses guerriers dans un mouvement soudain. Les Loups des Morts en avaient fini avec ce monde, annonça le Seigneur Loup sur un ton qui ne laissait place à aucune discussion. Les Démons furent bannis, et le Gouverneur de la planète était bien capable de pacifier seul sa population rebelle. Cette nouvelle affaire primait sur toute autre. Ces Wulfens, décréta Harald, devaient être ramenés au Croc sans délai. S’ils étaient vraiment ce qu’ils semblaient être, alors leur apparition était extrêmement importante.

Alors que les Space Wolves se préparaient à être extraits de la surface de Nurades, personne ne pouvait se méprendre sur l’humeur sombre de leur seigneur. Ils ne pouvaient pas non plus mal interpréter l’ordre de leur seigneur de faire accompagner les Wulfens par une "garde d’honneur" de Chasseurs Gris armée à tout moment. Il était clair pour les Loups des Morts que ce moment historique avait apporté à Harald Loup des Morts non pas de la joie, mais une profonde inquiétude.[5]

Ombres et Secrets[modifier]

Lorsque les Astropathes de Nurades avaient crié leur détresse, les Space Wolves n’ont pas été les seuls à répondre à leur appel. Les Dark Angels, eux aussi, avaient entendu le message des Astropathes. Pour eux, il avait une signification tout à fait différente et constituait un avertissement alarmant.

Les Dark Angels sont un Chapitre qui renferme de nombreux secrets. Les Fils du Lion sont obligés de cacher beaucoup de choses aux yeux de l’Imperium au sens large. Telle que la cache d’armes abritant des lames irrémédiablement souillées connue sous le nom des Sept Ombres. De telles reliques ne pouvaient pas être cachées sur le Roc par crainte de la corruption qu’elles pourraient répandre, pourtant les Chevaliers de Caliban eux-mêmes avaient autrefois manié ces épées. Le Chapitre ne pouvait pas simplement les mettre de côté. Les Dark Angels avaient plutôt enterré les Sept Ombres dans des voûtes gardées que seul le sceau d’un Maître de Compagnie pouvait ouvrir, au fond des ruines polaires de Nurades.

Au fil du temps, les agents des Dark Angels avaient semé dans le folklore local l’idée que ces ruines étaient maudites. Cette idée, associée à la rotation annuelle de cinq Scouts, avait suffi à garder cachés ces trésors méprisés. Cependant, dès que le chœur astropathique du Roc détecta l’appel de détresse de Nurades, il était clair qu’il fallait agir. Une incursion démoniaque attirerait l’attention de l’Inquisition. On ne pouvait pas courir le risque que la cache soit retrouvée. Répondant rapidement, le Maître de Compagnie Araphil et la Force de Frappe Lion’s Blade se précipitèrent sur Nurades, mais ils arrivèrent trop tard pour sauver l’escouade d’Arhad.

Les Dark Angels ne sont pas repartis les mains vides, cependant. Les lames souillées avaient été récupérées sans incident, et étaient maintenant enfermées dans des cercueils impénétrables prêts à être emportés vers un autre coin sombre de la galaxie. Le Maître de Compagnie avait également récupéré un survivant, qui fut immédiatement transféré à l’Apothecarion. Récupéré parmi les ruines polaires, le jeune Scout avait été identifié comme étant Frère Dolutas. Une triple griffure profonde courait sur sa poitrine, faites de longues griffes qui avaient traversé son armure pour atteindre la chair en dessous. Le Scout n’était pas encore sorti de son coma de guérison.

Si le survivant blessé ne pouvait pas dire grand-chose aux Dark Angels, le Servocrâne récupéré par Araphil et ses frères était plus causant. Après avoir été réparé du mieux qu’il pouvait par l’un des Techmarines du Roc, l’appareil macabre fut présenté devant un conseil fermé des plus grands dirigeants des Dark Angels. Assis autour d’une énorme table de pierre dans une salle voûtée et ombragée, le Maître de Chapitre Azrael et ses frères les plus proches observaient avec un visage de pierre le Servocrâne leur projeter un pix inégal qui restait sur sa bobine de mémoire. Bien qu’il ne s’agisse que de quelques instants d’images, les maîtres du Cercle Intérieur l’ont regardé encore et encore. Ils en ont mémorisé chaque détail et l’ont analysé à la recherche de la moindre nuance ou du moindre fragment d’information qui pourrait autrement passé inaperçu.

L’image était silencieuse, voilée par une statique granuleuse. Elle montrait le Sergent Arhad et ses frères accroupis dans le bunker de Nuradean où leurs corps avaient été retrouvés. Alors que l’image scintillait, elle montrait les Scouts se lever pour s’éloigner à travers les fentes de vision du bunker, avant de retourner se mettre à l’abri. Des lumières étranges et vacillantes étaient visibles à l’extérieur de la structure. L’image était floue et déformée à chaque fois que ces feux s’allumaient ; Ezekiel, Grand Maître des Archivistes, expliqua que cette déformation était presque certainement de nature Warp, signe certain d’une activité démoniaque sur le site des Scouts.

C’est à ce moment que le pix pris une tournure inquiétante. L’image fit un bond, comme si le Servocrâne avait soudainement tourné sur lui-même, puis elle chuta lorsque quelque chose l’a sauvagement projetée en l’air. Lorsque le Servocrâne avait été endommagé, sa lentille fissurée avait continué à enregistrer. Les jambes des Scouts Dark Angel étaient toujours visibles, en position de tir.

La rafale de Bolter éclaira l’image, avant qu’une grande ombre en mouvement rapide ne traverse le champ de tir. Le sang s’est répandu, éclaboussant les murs du bunker, et la tête coupée d’un Scout fut projetée à la vue de tous avant de rebondir. Une fois de plus, cette énorme silhouette a traversé l’image, et c’est à ce moment que le Cercle Intérieur est revenu encore et encore. Il fallait qu’ils en soient sûrs. Ils ne pouvaient pas agir sur la base d’une hypothèse.

Après plusieurs heures, les Dark Angels assemblés étaient hors de tout doute raisonnable, mais l’importance de la révélation pesait lourdement sur eux. Ralentie à un rythme effréné et numériquement nettoyée pour plus de clarté, la figure pouvait être vue comme quelque chose d’énorme et de bestial, portant un semblant de construction distinctive d’un Space Marine. Une inspection plus approfondie révéla un insigne sur l’épaule de la figure, flouté par Le mouvement est à moitié caché par un jet de sang - prélevé pendant une seconde cruciale dans le feu de la bouche d’un Pistolet Bolter. Il s’agissait d’une tête de loup, exposée sur un champ de gris métallique éraflé et décoloré. Les Maîtres rassemblés se regardaient sous leurs lourds heaumes, des regards silencieux chargés de signification.

Quelque chose de terrible s’était produit sur Nurades, et il semblait que les loups de Fenris étaient impliqués. Les Dark Angels ne devaient pas agir sans plus d’informations. Leur aversion pour les Fils de Russ était bien connue, mais ils ne voulaient pas - ne pouvaient pas - les soupçonner d’un tel acte sans autre preuve. C’est ainsi qu’Azrael décréta et que commence la chasse des Dark Angels pour découvrir la vérité.[6]

Sammael, Grand Maître de la Ravenwing, traversa le Hall de la Sagesse Cachée avec l’Apothicaire Ekrophan à ses côtés. Les pas des deux guerriers de la Ravenwing résonnaient sur les dalles de marbre du vaste espace, et se répercutaient sur le plafond caverneux situé tout en haut. Ils étaient entièrement armés et en armure, prêts pour une bataille qui n’avait pas encore eu lieu. Mais quel genre de bataille, se demandait Sammael, et contre qui ? C’étaient des jours étranges, et les choses semblaient devenir de plus en plus inquiétantes d’heure en heure.

« Et vous dites qu’il n’a toujours pas été retrouvé ? »

L’Apothicaire répondit en secouant la tête.

« Non, mon seigneur. Le Scout Dolutas a disparu quelques heures après avoir été amené à l’Apothicaire. J’ai effectué moi-même sa première inspection, et je n’ai rien trouvé d’anormal, à part l’évidence. C’est très étrange. »

Sammael leva un sourcil et jeta un regard sévère sur l’Apothicaire.

« Je dirais que c’est une sous-estimation de la question, mon frère. Un guerrier blessé disparaît tout simplement. Personne ne le voit partir. Personne ne l’a revu depuis. Comment une telle chose est-elle possible ? S’est-il retiré, et si oui, pourquoi ? Ce sont des questions qui se posent et qui sont sans réponse, non ? »

L’Apothicaire acquiesça.

« Comme vous le dites, mon seigneur. La recherche continue, et espérons qu’à notre retour de Tranquilitus, notre absent aura été localisé. »

Sammael ne donna aucune réponse alors que lui et son Apothicaire se promenaient sous l’Arche des Martyrs et émergeaient dans le vacarme et l’industrie de l’un des nombreux ponts d’embarquement du Roc. Comme c’était la coutume, les deux guerriers de la Ravenwing passèrent le bout de leurs doigts sur la pierre de l’arche en la traversant, demandant la bénédiction du Primarque pour la mission à venir.

Sammael fit une pause et surveilla l’activité sur le pont caverneux. À une extrémité de la vaste chambre sculptée dans la pierre, le vide spatiale leur fit face, un vide mortel tenu à distance par d’anciens champs de force. Devant ce néant, les guerriers de la Ravenwing montaient leurs coursiers blindés et s’apprêtaient à embarquer sur les Thunderhawks qui les transporteraient vers leur Croiseur d'Attaque. Sammael ressentait une fierté tranquille en regardant ses frères prêter serment de l’instant. Ce sentiment fut rapidement absorbé par son inquiétude.

Le rapport venait de l’un des principaux Astropathes du Roc ; une autre tempête Warp s’était abattue sur le monde hanté de Tranquilitus. Sa signature empyrique avait parfaitement correspondu à celle qui avait englouti Nurades. De plus, des interceptions astropathiques ont révélé qu’une force de Space Wolves composé d’au moins une Compagnie était en route vers ce monde, un déploiement propre à éveiller les soupçons par sa taille et sa hâte. Quels que soient ce que les loups recherchaient sur Tranquilitus, le Grand Maître Suprême Azrael avait chargé la Ravenwing de la récupérer en premier, et Sammael était déterminé à ne pas manquer à son devoir.

Pourtant, malgré sa conviction, Sammael ne pouvait pas se défaire d’un sentiment de malheur imminent.[7]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Douter de son maître est trahir l’Empereur. »
  • War Zone Fenris - Curse of the Wulfens
  1. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - The Lost Brothers (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  2. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Horrors on Nurades (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  3. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Strange Saviors (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  4. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Blood in the Moonlight (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  5. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Blood in the Moonlight (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  6. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Shadows and Secrets (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)
  7. War Zone Fenris - Curse of the Wulfens - Shadows and Secrets (traduit de l’anglais par Trazyn l'infini)